Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mozart : sérénades et divertimenti

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 21 Fév 2008 - 20:40



Quelqu'un connait-il la gran partita par Herreweghe chez HM ? Je suis quasi sur que c'est excellent mais j'aimerai votre avis quand meme avant de passer au crime hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 53
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 21 Fév 2008 - 21:42

Par Herreweghe ou par un autre, la Grande Partita est un chef d'oeuvre absolu. Tu peux y aller sans crainte Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand67
Malheur, Gustave !
avatar

Nombre de messages : 3135
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 21 Fév 2008 - 22:03

merci je suis de cet avis aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 21 Fév 2008 - 22:05

Amha, rien n'égale Brüggen dans cette partita.

Herreweghe est très proche mais marqué d'une certaine distance -froideur- et un peu plus mou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Strangelove
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 604
Age : 27
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 21 Fév 2008 - 23:49

Et Marriner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Ven 22 Fév 2008 - 17:51

Dr. Strangelove a écrit:
Et Marriner ?

Marriner, je l'avais en vinyl, dans une intégrale des sérénades et divertissements. Cette version me plaisait bien. Mais il me semble bien que Brügen est l'une des meilleures versions.
Mais en général, je n'aime pas trop parler des interprétations car tout est question de sensibilité personnelle : ce qui plaît à l'un ne plaira pas forcément à l'autre Wink

Je l'ai déjà dit (ici ou ailleurs, je ne sais plus) : la Grande Partita de Mozart est le chef d'oeuvre absolu de toute la musique pour instruments vents toutes époques confondues;

Du moins pour moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Strangelove
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 604
Age : 27
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Ven 22 Fév 2008 - 18:21

Bon j'ai écouté les deux.

A savoir Brüggen et Marriner.

Pour moi c'est sans hésitation que je mets Marriner en avant, et c'est plus pour des questions psychologiques que purement musicales.
Avec Brüggen la musique est complètement remise dans son contexte de musique de fond mais exécutée pour une grande occasion. Quand je l'écoute je me retrouve dans une grande pièce du Château de Versailles pour une soirée.

Avec Marriner on se sent proche de Mozart. C'est léger, joyeux on a l'impression d'entendre Mozart diriger pour son plaisir et celui de ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Ven 22 Fév 2008 - 22:11

Depuis que j'ai goûté au magnifique enregistrement de l'ensemble Philidor, qui propose, avec leurs instruments d'époque aux timbres succulents, une lecture à la fois extêmement raffinée et pétillante, je n'ai plus été voir ailleurs (à part un peu de Furtie de temps en temps!):

Un disque vraiment recommandable!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83436
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Ven 22 Fév 2008 - 22:34

adriaticoboy a écrit:
Depuis que j'ai goûté au magnifique enregistrement de l'ensemble Philidor, qui propose, avec leurs instruments d'époque aux timbres succulents, une lecture à la fois extêmement raffinée et pétillante, je n'ai plus été voir ailleurs (à part un peu de Furtie de temps en temps!):

Un disque vraiment recommandable!

Oui, tout à fait ! Ca n'empêche pas de voir aussi avec instruments modernes, mais pour ceux d'époque, c'est vraiment du très haut de gamme, et nettement mieux que Brüggen à mon sens (qui grince un peu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 9:27

Et concernant la Petite musique de nuit K 525, auriez-vous des versions à me conseiller ? J'ai déjà l'enregistrement de Karl Böhm avec le Philharmonique de Vienne (1976), celui de Wilhelm Furtwängler avec le même orchestre (1949), celui de l'Ensemble de chambre de l'Academy of St. Martin-in-the-Fields (1984), celui de l'intégrale Brilliant (Florian Heyerick, Kurpfälzisches Kammerorchester Mannheim, 2002), celui de Josef Vlach avec l'Orchestre de chambre tchèque (1960) et celui du quatuor Talich (1993) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 9:28

Bruno Walter doit mettre un peu de punch là dedans Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 19:36

Pour la Petite musique de nuit, je ne la supporte qu'en effectif très réduit, les grosses machines sirupeuses me donnent la nausée. En fait, les rares fois où je l'écoute, c'est dans une version pour quatuor, vraiment très bien, mais dont je ne retrouve plus le nom (pas très connu, et des versions pour quatuor il y en a plus d'une...) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 19:38

Tiens, moi aussi, écouter la Petite Musique de nuit me donne la nausée siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 19:39

Oui je suis d'accord: en quatuor, c'est plus intimiste, moins grandiloquent. Et du coup, c'est moins niais et vraiment nocturne.

Ceci étant, de nombreuses versions baroques ont tout de même choisi les gros volumes. Dans ce domaine, la version de l'English Concert dirigé par Manze est la meilleure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 53
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 19:53

Wolferl a écrit:
Pour la Petite musique de nuit, je ne la supporte qu'en effectif très réduit, les grosses machines sirupeuses me donnent la nausée. En fait, les rares fois où je l'écoute, c'est dans une version pour quatuor, vraiment très bien, mais dont je ne retrouve plus le nom (pas très connu, et des versions pour quatuor il y en a plus d'une...) Smile

Tout à fait d'accord. D'ailleurs cette oeuvre n'est pas écrite pour orchestre, mais pour quatuor à cordes et contrebasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 21:29

jesus a écrit:
D'ailleurs cette oeuvre n'est pas écrite pour orchestre, mais pour quatuor à cordes et contrebasse.
Ah bon ? Je croyais que les sérénades de ce genre était écits pour petits orchestres à cordes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mar 26 Fév 2008 - 22:42

On ignore tout de la destination première de cette petite sérénade écrite, en fait, pour quatuor à cordes : le violoncelle et la contrebasse sont toujours à l'unisson. Mais il faut naturellement considérer cette jeune et immortelle Nachtmusic comme une œuvre destinée à un ensemble orchestral.
D'après Wyzewa et Saint-Foix, Wolfgang Amadeus Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 17:47



Ce coffret de 3 disques de l'ensemble Philidor est un indispensable, pour la "Gran Partita" mais également pour les autres oeuvres (sérénades KV 375 et 388!). Ces oeuvres sont toutes admirablement écrites, avec une maîtrise totale des harmonies de vents qui donnent un climat particulier, bien rendu par les Philidor: une musique étrange pleine de fantasmes qui emmène dans un autre monde, sur une autre planète(*).

(*) Certains d'ailleurs ne s'y sont pas trompés. alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 17:56

Je ne connais pas précisément cette interprétation, mais il est vrai que les Philidor sont un très bon ensemble.

Sur trois CD, je suppose qu'en plus des trois Sérénades précitées, qui sont autant de chefs d'oeuvres à mon avis, tu dois avoir les 5 divertimentos K 439b. Ils ont adopté quelle version : 3 cors de basset, clarinettes et basson, hautbois et basson ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 19:15

Je reviens de la médiathèque avec plein de versions de la Petite musique de nuit. Vous voulez le détail ?
(Mais il n'y avait pas celle de Manze Crying or Very sad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 19:18

joachim a écrit:
Je ne connais pas précisément cette interprétation, mais il est vrai que les Philidor sont un très bon ensemble.

Sur trois CD, je suppose qu'en plus des trois Sérénades précitées, qui sont autant de chefs d'oeuvres à mon avis, tu dois avoir les 5 divertimentos K 439b. Ils ont adopté quelle version : 3 cors de basset, clarinettes et basson, hautbois et basson ?
Non. J'ai les divertimenti de Salzbourg KV 213, 240, 252, 253 et 270. Je ne crois pas que ce sont ceux dont tu parles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 19:24

sofro a écrit:


Ce coffret de 3 disques de l'ensemble Philidor est un indispensable, pour la "Gran Partita" mais également pour les autres oeuvres (sérénades KV 375 et 388!). Ces oeuvres sont toutes admirablement écrites, avec une maîtrise totale des harmonies de vents qui donnent un climat particulier, bien rendu par les Philidor: une musique étrange pleine de fantasmes qui emmène dans un autre monde, sur une autre planète(*).

(*) Certains d'ailleurs ne s'y sont pas trompés. alien
Et justement je reviens avec plusieurs disques de l'Ensemble Philidor : les sérénades K 375 et 388, les divertimenti K 213, 240, 252, 253, 270 et les douze pièces pour deux cors K 487. Smile
Et aussi un disque de Philidor : Musique à la cour du Roi Soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 19:39

Cette plongée dans le monde de la sérénade mozartienne vient de m'en faire découvrir une tout à fait délicieuse : la sérénade en ré majeur "Cor de Postillon" ou Posthorn-Serenade K 320, en l'occurence par Karl Böhm et le Philharmonique de Berlin. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 20:14

Tiens, c'est une oeuvre que j'arrive à supporter. Les deux derniers mouvements sont très beaux (menuet beethovénien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Mer 27 Fév 2008 - 20:45

Des sérénades, celle qui me touche le plus est aussi la K 320 de karl boehm

je la tire de cet album . La 9 KV 525 m'indispose au plus haut point




EDIT après réécoute
Mais quand je la réécoute aujourd'hui je zappe très très vite sur rameau tellement l'ennuie me prend.
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 6:03

Wolferl a écrit:
Pour la Petite musique de nuit, je ne la supporte qu'en effectif très réduit, les grosses machines sirupeuses me donnent la nausée. En fait, les rares fois où je l'écoute, c'est dans une version pour quatuor
Spiritus a écrit:
Tiens, moi aussi, écouter la Petite Musique de nuit me donne la nausée siffle
Jorge a écrit:
Oui je suis d'accord: en quatuor, c'est plus intimiste, moins grandiloquent. Et du coup, c'est moins niais et vraiment nocturne.
atomlegend a écrit:
La 9 KV 525 m'indispose au plus haut point
Je ne comprends pas vos réticences vis-à-vis de cet immortel joyau. C'est peut-être l'effet ascenseur : à force de l'entendre sur les répondeurs téléphoniques...
Quoi qu'il en soit, je viens de lire que la Petite musique de nuit n'est pas, comme on l'a généralement soutenu, un quatuor de cordes augmenté d'une contrebasse, mais un quatuor de sérénade accru d'un violoncelle. En effet, quand une sérénade comportait des cordes solistes, elles tendaient à se grouper en un orchestre caractérisé, composé de deux violons, d'un alto et d'une contrebasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 8:49

Pour moi c'est de très loin la "Gran Partita" le chef d'oeuvre de Mozart dans ce domaine. J'adore cette oeuvre. Peu être même un sommet inégalé pour cette formation.sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 9:07

les trois grandes sérénades pour vents connaissent une certaine vogue ces dernières années. J'aime beaucoup le k388 en ut mineur, qui est probablement la première symphonie pour orchestre d'harmonie, et également un des grands chef d'oeuvres, parmi les plus mystérieux de Mozart.
Je ne comprends pas non plus ce qui peut agacer dans la sérénade du Cor de poste et son merveilleux concerto intercalaire. Un modèle du genre avec Haffner I. Mozart a aussi poussé ce genre jusqu'à son sommet, et il a eu peu de successeurs dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 9:08

Moi je l'aime bien la Posthorn... C'est l'autre niaiserie, là, K 525, qui me donne le mal de mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 11:38

123Niko a écrit:
Pour moi c'est de très loin la "Gran Partita" le chef d'oeuvre de Mozart dans ce domaine. J'adore cette oeuvre. Peu être même un sommet inégalé pour cette formation.sunny

Tu peux donner le numero de l'oeuvre svp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 11:38

Sérénade KV 361 je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 48
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 11:53

Spiritus a écrit:
Sérénade KV 361 je crois.
Je confirme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 11:56

Je connais donc toujours mon Köchel par coeur. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stadler
Clarinomaniaque
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 48
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 12:00

Spiritus a écrit:
Je connais donc toujours mon Köchel par coeur. fleurs

... et le 621, c'est la Clémence de Tus pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 12:01

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 13:22

Stadler a écrit:
Spiritus a écrit:
Sérénade KV 361 je crois.
Je confirme Wink

Voilà !
J'ai l'enregistrement de Philippe Herreweghe chez Harmonia Mundi. Excellent enregistrement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 13:37

123Niko a écrit:
Voilà !
J'ai l'enregistrement de Philippe Herreweghe chez Harmonia Mundi. Excellent enregistrement !
Et la boucle est bouclée ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 13:40

Pan a écrit:
Je ne comprends pas vos réticences vis-à-vis de cet immortel joyau. C'est peut-être l'effet ascenseur : à force de l'entendre sur les répondeurs téléphoniques...
Oh mais elle ne me dégoute pas, même si c'est vrai qu'on l'a trop entendue et donc dénaturée, mais je l'apprécie toujours dans des versions potables Smile
Par contre, je ne sais pas pourquoi, mais la Gran Partita ne me passionne pas, je la trouve vraiment pas extraordinaire, même si c'est sympathique parfois. Pas du meilleur Mozart pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 13:47

reste l'autre grande sérénade à vents k375: les trois sont pour moi de oeuvres majeures
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 13:56

Wolferl a écrit:
Pan a écrit:
Je ne comprends pas vos réticences vis-à-vis de cet immortel joyau. C'est peut-être l'effet ascenseur : à force de l'entendre sur les répondeurs téléphoniques...
Oh mais elle ne me dégoute pas, même si c'est vrai qu'on l'a trop entendue et donc dénaturée, mais je l'apprécie toujours dans des versions potables Smile
Tu devrais apprécier cette version de Patrick Cohën-Akenine, avec un effectif réduit comme tu aimes :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 14:07

Oui, les quelques extraits que j'ai écoutés m'ont l'air bien, je vais essayer de trouver ça.

Sinon j'aime bien les divertimenti K136, 137 et 138, et je déguste surtout avec plaisir la Plaisanterie Musicale, une des seules oeuvres qui m'ait fait m'esclaffer littéralement... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3594
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 14:11

sud273 a écrit:
reste l'autre grande sérénade à vents k375: les trois sont pour moi de oeuvres majeures

thumright D'ailleurs sur le disque d' Herreweghe il y a ces trois sérénades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 14:22

Wolferl a écrit:
Sinon j'aime bien les divertimenti K136, 137 et 138, et je déguste surtout avec plaisir la Plaisanterie Musicale, une des seules oeuvres qui m'ait fait m'esclaffer littéralement... Very Happy
En effectif reduit aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 14:29

hehe

Oui, les divertimenti par un quatuor il me semble, sinon pour la Plaisanterie, la version de Manze va assez loin dans le mauvais goût et le ridicule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9357
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 15:48

Oui, ou bien aveu de Mozart de son incapacité à évoluer en musique ?

Quel meilleur aveu d'un refus de toute évolution et de la sortie d'un cadre classique que de se moquer de ses contemporains qui n'écrivaient pas de façon orthodoxe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 16:06

Morloch a écrit:
Oui, ou bien aveu de Mozart de son incapacité à évoluer en musique ?

C'est évident, Mozart n'a jamais évolué dans quoi que ce soit, Mozart n'a rien inventé (ce lieu commun est particulièrement ridicule), Mozart est un tâcheron en face des illustres Danzi et autres Kozeluch Surprised

Morloch a écrit:
Quel meilleur aveu d'un refus de toute évolution et de la sortie d'un cadre classique que de se moquer de ses contemporains qui n'écrivaient pas de façon orthodoxe ?

Et qui n'écrivait pas "de façon orthodoxe" ? Et les quatuors dédiés à Haydn, La Maurerische Trauermusik ou les concertos en ré et ut mineur, ça te paraît sans invention et banal pour l'époque?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9357
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 16:23

Wééééé je suis vraiment trop fort ! J'ai réussi à enflammer le débat sur les divertissements pour cordes de Mozart !

Qui dit mieux ?

Sérieusement, j'ai déjà entendu cette œuvre, et elle m'a beaucoup intrigué. On voit là un très grand compositeur railler ses contemporains pour leur manque de savoir-faire.

Venant d'un compositeur qui ne se pose pas en novateur, à notre époque où chacun est invité à présenter son "univers" créatif et dans lequel la personnalité et la nouveauté l'emportent en théorie sur le savoir-faire, on dirait aujourd'hui que Mozart a une attitude ultra-réac.

Et comme on n'entend jamais jouer l'oeuvre des contemporains en question, sommes nous si sûrs de la validité du jugement de Mozart et de leur nullité ?

Que se serait-il passé si un contemporain de Mozart avait composé du Scriabine spontanément ? Aurait-il eu droit aux quolibets de notre Wolfgang si sûr de lui bon d'accord, il aurait eu raison, cela dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Lysandre
Mélomane averti


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 16:40

Morloch a écrit:

Et comme on n'entend jamais jouer l'oeuvre des contemporains en question, sommes nous si sûrs de la validité du jugement de Mozart et de leur nullité ?

Je ne sais pas pourquoi il à écrit ça, c'était peut-être aussi juste pour amuser un auditoire particulier..mais pour te faire une idée, fait une cure de radio swiss classic pendant 15 jours, tu auras une idée de la production de l'époque.

J'écoute le premier mouvement du divertimento en si bémol K.287 dont A.Einstein dit le plus grand bien, ce n'est pas un genre vers lequel je me tourne spontanément mais je ne m'ennuie toujours pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 16:47

Rien qu'à imaginer, je m'ennuie déjà, pourtant. silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   Jeu 28 Fév 2008 - 16:48

hehe
Mais Mozart ne raillait pas leur manque de modernisme, mais juste leur incompétence et l'insipidité de leur musique, ce qui n'a pas vraiment de rapport avec l'évolution...
Et puis en écoutant ses contemporains, comme Gazzaniga (à vrai dire je n'en connais pas d'autre, Salieri échappe un peu à la règle) on comprend combien c'est justifié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mozart : sérénades et divertimenti   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart : sérénades et divertimenti
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mozart : sérénades et divertimenti
» Ecoute comparée - Mozart: Sonate n°11, K.331
» Mozart: Messe du Couronnement
» Requiem de Mozart à la Basilique Notre-Dame de Montréal
» Mozart - Intégrale Brilliant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: