Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sibelius: concerto pour violon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Mar 5 Juil 2011 - 15:46

Tout à fait d'accord avec sud.
Si on veut néanmoins écouter une autre version, je pense qu'il ne reste qu'à découvrir Ginette Neveu-Süsskind.
Après il y a pléthore de bonnes versions (Francescatti-Bernstein est très bien, les x versions Oïstrakh... on peut en revanche éviter Stern qui l'a enregistré trop tard, quand à Heifetz tout dépend si on aime ou pas cette virtuosité un peu creuse). Mais rien n'atteint la musicalité et l'émotion de Ferras et Neveu.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 993
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Ven 8 Juil 2011 - 23:03

aurele a écrit:
je trouve le jeu de Ferras d'une profonde sensibilité. Cela me touche énormément.

Ce que tu dis illustre une des raisons pour lesquelles j'aime tant Ferras. Au-delà de critères violonistiques (entre autres sa sonorité qui est ma préférée parmi les violonistes), j'ai toujours l'impression en l'écoutant que sa sensibilité est telle que je ressens un lien intime qui s'établit entre lui et l'auditeur. Peu de musiciens me procurent cet effet.

aurele a écrit:
Je ferai à l'occasion une comparaison avec d'autres enregistrements. Il y a déjà des pistes intéressantes dans ce topic.

Il y a en effet beaucoup de bonnes alternatives. En dehors des versions dont je parle un peu plus haut Mutter/Previn (DG, 1995) et Vilde Frang/Sondergard (Emi, 2009) pour leur esprit que je trouve plus proche de l'univers de Sibelius, j'ajoute la version légendaire Gitlis/Horenstein (Vox, années 50).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Dim 17 Juil 2011 - 15:12

J'ai découvert le forum par ce sujet, en recherchant des appréciations sur les différentes versions de ce concerto qui est, depuis plus de 30 ans, mon oeuvre pour violon préférée. Même s'il m'arrive de l'oublier pendant de longues périodes, je finis toujours par y revenir. Et par pester de n'avoir toujours pas trouvé l'interprétation qui serait parfaite à mes oreilles. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir cherché !

La plupart du temps, c'est le troisième mouvement qui me frustre le plus, dont l'interprétation me convient le moins. J'y trouve toujours quelque chose en trop ou quelque chose qui manque. Je prends donc le parti, purement subjectif, de centrer mes appréciations sur ce mouvement, à quelques exceptions près. Dans le fond, une appréciation est toujours subjective...

J'ajouterai, dans chaque cas, mon avis sur la qualité de l'enregistrement, une interprétation de haut vol pouvant être irrémédiablement gâchée par des techniciens peu scrupuleux ou incompétents.


Mutter - Prévin

- Interprétation
La violoniste donne l'impression d'avoir étudié par petits morceaux et d'avoir tout collé ensemble sans le moindre souci de continuité. C'est incohérent, ça part dans tous les sens, sans oublier que le rythme est plus d'une fois bancal alors qu'il est primordial dans ce mouvement. En outre, l'orchestre est trop en retrait, comme si Prévin avait passé un accord avec Mutter pour la mettre sur un piédestal. La soliste aurait-elle fait une crise d'égocentrisme démesuré ?
- Enregistrement
Ce violon balançant sans cesse de gauche à droite et réciproquement donne la nausée ! L'image stéréo manque souvent un peu de largeur ou de profondeur, ou même les deux. Les sons de l'orchestre manquent parfois de précision et de détails.
- Verdict
A fuir au plus vite ! De loin, la plus mauvaise qu'il m'ait été donné d'entendre.


Hahn - Salonen

- Interprétation
Tirée au cordeau ! C'est précis, net, sans bavure, que ce soit pour le violon ou l'orchestre. Et, du coup, ça laisse l'auditeur à distance, lui interdisant de montrer trop d’exubérance dans ses émotions. Dommage, d'autant que le rythme est suffisamment régulier.
- Enregistrement
Encore plus que l'interprétation, il est d'une netteté quasiment diabolique. On entend distinctement chaque détail avec une précision à tomber à la renverse. L'image stéréo est ample et plutôt bien travaillée, permettant une bonne spatialisation même avec un casque semi-fermé. Remarquable ! Malheureusement, cette perfection technique contribue à repousser l'auditeur à la porte de l'oeuvre, n'osant pas y entrer de peur de déranger.
- Verdict
Pas de défaut majeur, mais que de froideur !


Heifetz - Hendl

- Interprétation
Plus rapide que les deux précédentes sans pour autant massacrer les passages les plus vifs, ce qui lui donne un côté plus "brillant" somme toute pas désagréable. Les autres mouvements sont de la même trempe : le soliste a sa vision du concerto, cohérente de bout en bout.
- Enregistrement
Il commence à dater, et ça se sent. Un certain manque de précision, parfois, surtout dans les aigus, un son un peu brouillon pas moments, une image stéréo passable...
- Verdict
Malgré les défauts techniques, un enregistrement très intéressant parce qu'il témoigne d'une interprétation convaincante.


Oistrakh - Rochdestvensky

- Interprétation
Cette fois, c'est plus lent, sans que ce soit gênant. C'est monolithique, aussi. C'est du lourd ! Et à force, ça laisse un poids sur l'estomac. Il me donne l'impression de dire : "J'ai trouvé La Vérité, accepte-la.", ce que je n'apprécie pas outre mesure.
- Enregistrement
L'image stéréo est insortable : l'orchestre est à gauche et déborde un peu sur le centre, le violon est au centre et déborde sur la droite quand ça lui chante, le son manque cruellement de détails... Inécoutable ! Encore plus au casque. Je l'ai acheté en FLAC. Se pourrait-il que ce soit un encodage mal fait ? Ce serait étonnant.
- Verdict
Une interprétation carrée qui pourrait séduire certains si le son n'était pas si mauvais.


Ferras - Von Karajan

- Interprétation
C'est encore plus lent. Beau son de violon, belle synergie avec l'orchestre. Ferras a au moins le mérite de proposer une vision cohérente du troisième mouvement, et du concerto tout entier d'ailleurs. Mais est-ce encore du Sibelius ? Ce qu'il gagne en sensibilité, il le perd en intensité, paradoxalement. Sensibilité qui frôle parfois la sensiblerie, sans jamais y tomber, heureusement. C'est une manière très honorable de voir les choses. Mais trop éloignée de ce que j'attends.
- Enregistrement
Professionnel, propre, sans défaut notable.
- Verdict
J'ai toujours pensé que les interprètes ont parfaitement le droit de mettre leur grain de sel dans les oeuvres qu'ils jouent, de donner leurs versions des choses, même si elles sortent des sentiers battus. Malheureusement, Ferras et moi avons trop peu d'affinités pour tomber d'accord.


Lin - Salonen

- Interprétation
Une version raffinée. Un peu trop, peut-être : elle manque un peu de relief par moments, sans pour autant devenir désagréable. Je reste perplexe, sur ce coup, sans aimer à la folie ni détester.
- Enregistrement
Pas mauvais du tout, mais sans génie, non plus. Honnête, quoi !
- Verdict
Une belle interprétation qui, malheureusement, se laisse oublier trop facilement.


Kremer - Mutti

Pas la peine d'entrer dans les détails : c'est froid du début à la fin, et c'est sans regret qu'on l'oubliera, celle-là !


Kang - Leaper

Même chose que la précédente, mais remplacer "froid" par "plat". On l'oublie avant même d'en sortir : ça veut tout dire !


Spivakovsky - Hannikainen

- Interprétation
C'est certain : cette version est d'un autre âge. Plus personne ne joue de cette manière, de nos jours. Mais le violon chante comme un oiseau, et, finalement, le concerto s'en accommode plutôt bien. Une interprétation amusante, agréable à écouter sans se casser la tête... Et plutôt cohérente de bout en bout, qui plus est.
- Enregistrement
Malheureusement, je ne dispose que d'une version en mp3. Or, chacun sait combien ce type de compression peu être cruel avec la musique classique. Pourtant, le son (remastérisé ou dépoussiéré, je suppose) est remarquablement équilibré, pour l'époque. Passer à la version CD réglera-t-il le manque de détails dans les aigus ou révèlera-t-il les défauts dus à l'âge ?
- Verdict
Même si elle n'est pas conforme à ce que j'attends de ce concerto, une interprétation divertissante.
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 54
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Dim 17 Juil 2011 - 20:04

Killgore a écrit:
Oistrakh - Rochdestvensky

- Interprétation
Cette fois, c'est plus lent, sans que ce soit gênant. C'est monolithique, aussi. C'est du lourd ! Et à force, ça laisse un poids sur l'estomac. Il me donne l'impression de dire : "J'ai trouvé La Vérité, accepte-la.", ce que je n'apprécie pas outre mesure.
- Enregistrement
L'image stéréo est insortable : l'orchestre est à gauche et déborde un peu sur le centre, le violon est au centre et déborde sur la droite quand ça lui chante, le son manque cruellement de détails... Inécoutable ! Encore plus au casque. Je l'ai acheté en FLAC. Se pourrait-il que ce soit un encodage mal fait ? Ce serait étonnant.- Verdict
Une interprétation carrée qui pourrait séduire certains si le son n'était pas si mauvais.

J'ai cette interprétation depuis pas mal de temps , et je n'ai jamais été dérangé par le son.
Pour moi ce qu'on a fait de mieux.

Sinon, parmi les versions que tu n'a pas cité il y a celle de Tetzlaff, qui serait pour le moment mon second choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 18 Juil 2011 - 8:29

Utnapishtim a écrit:
Killgore a écrit:
Oistrakh - Rochdestvensky

- Interprétation
Cette fois, c'est plus lent, sans que ce soit gênant. C'est monolithique, aussi. C'est du lourd ! Et à force, ça laisse un poids sur l'estomac. Il me donne l'impression de dire : "J'ai trouvé La Vérité, accepte-la.", ce que je n'apprécie pas outre mesure.
- Enregistrement
L'image stéréo est insortable : l'orchestre est à gauche et déborde un peu sur le centre, le violon est au centre et déborde sur la droite quand ça lui chante, le son manque cruellement de détails... Inécoutable ! Encore plus au casque. Je l'ai acheté en FLAC. Se pourrait-il que ce soit un encodage mal fait ? Ce serait étonnant.- Verdict
Une interprétation carrée qui pourrait séduire certains si le son n'était pas si mauvais.

J'ai cette interprétation depuis pas mal de temps , et je n'ai jamais été dérangé par le son.
Pour moi ce qu'on a fait de mieux.

Sinon, parmi les versions que tu n'a pas cité il y a celle de Tetzlaff, qui serait pour le moment mon second choix.
Je ne peux donner mon avis que concernant des interprétations que je possède. Et que j'ai écoutées plusieurs fois.

J'en ai quelques autres que je compte "explorer" prochainement :
- Fried - Kamu
- Bell - Salonen (on me l'a offert)
- Repin - Krivine
- Kavakos - Vanska (le Cd avec les deux versions)
- Chung - Prévin

J'aimerais trouver une interprétation d'Ilian Garnet. J'ai trouvé le chostakovitch qu'il a servi au concours Reine Elisabeth très séduisant, et j'ai furieusement envie de savoir comment il s'en sort avec Sibelius.



Pour ce qui est de la qualité des enregistrements, elle est pour moi importante. J'écoute souvent du classique le soir, assez tard. Le plus souvent au casque, histoire de préserver de bons rapports avec les voisins.

Le casque que je possède actuellement est d'une qualité moyenne, mais déjà suffisante pour que les défaut se fassent ressentir, parfois désagréablement. Un ami m'a prêté un casque haut de gamme durant quelques jours, et sa plus grande précision rend les défauts encore plus flagrants et plus dérangeants. Dans les deux cas, je trouve l'enregistrement de Oistrakh insupportable. Celui de Mutter aussi, d'ailleurs, avec ce violon qui balance d'un côté à l'autre.

Nous avons tous une oreille différente et sommes tous sensibles à ce genre de "détails" à des degrés divers. En ce qui me concerne, un déséquilibre trop important de l'enregistrement est rhédibitoire. Serait-ce parce que j'ai l'habitude de faire du montage audio ? Dans le fond, peu importe le comment du pourquoi : ça me gâche le plaisir, et cela seul compte.
Revenir en haut Aller en bas
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 18 Juil 2011 - 9:08

N'accordant pas beaucoup d'importance aux aspects techniques, je garde de la tendresse pour la chère Ginette Neveu, qui a enregistré Sibelius avec l'orchestre de Philadelphie dirigé par Walter Süssskind.

Ici un lien YouTube (j'espère que je ne viole pas une règle locale): Neveu/Sibelius 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19307
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 18 Juil 2011 - 10:07

Utnapishtim a écrit:
Killgore a écrit:
Oistrakh - Rochdestvensky

- Interprétation
Cette fois, c'est plus lent, sans que ce soit gênant. C'est monolithique, aussi. C'est du lourd ! Et à force, ça laisse un poids sur l'estomac. Il me donne l'impression de dire : "J'ai trouvé La Vérité, accepte-la.", ce que je n'apprécie pas outre mesure.
- Enregistrement
L'image stéréo est insortable : l'orchestre est à gauche et déborde un peu sur le centre, le violon est au centre et déborde sur la droite quand ça lui chante, le son manque cruellement de détails... Inécoutable ! Encore plus au casque. Je l'ai acheté en FLAC. Se pourrait-il que ce soit un encodage mal fait ? Ce serait étonnant.- Verdict
Une interprétation carrée qui pourrait séduire certains si le son n'était pas si mauvais.

J'ai cette interprétation depuis pas mal de temps , et je n'ai jamais été dérangé par le son.
Pour moi ce qu'on a fait de mieux.

Sinon, parmi les versions que tu n'a pas cité il y a celle de Tetzlaff, qui serait pour le moment mon second choix.

J'ai aussi cet enregistrement et l'ai écouté au casque aussi... je n'ai pas du tout entendu ce découpage orchestre/violon...
Et j'ai trouvé ça remarquable... mais comme j'adore Oistrakh et ses sonorités un peu sèches, ses attaques violentes... le tout avec un chef parfaitement au diapason... Je ne suis pas vraiment impartiale!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Dim 31 Juil 2011 - 22:13

Polyeucte a écrit:
J'ai aussi cet enregistrement et l'ai écouté au casque aussi... je n'ai pas du tout entendu ce découpage orchestre/violon...
Et j'ai trouvé ça remarquable... mais comme j'adore Oistrakh et ses sonorités un peu sèches, ses attaques violentes... le tout avec un chef parfaitement au diapason... Je ne suis pas vraiment impartiale!
Etrange ! Il me semblait avoir répondu à ce message... Peut-être ais-je fait une fausse manoeuvre en postant.

J'ai réécouté mes fichiers : il y a bel et bien un gros problème d'équilibre entre voie gauche et voie droite. J'ai essayé de retourner sur le site où j'ai acheté cette interprétation afin de voir si je pouvais télécharger à nouveau les fichiers : il y a peut-être eu un problème lors du premier téléchargement. Malheureusement, il n'est plus actif. Conclusion : privilégier les sites réputés pour les commandes par internet !

Enfin... Cette interprétation ne me plaisant pas outre mesure, je ne vais pas en chercher une version de bonne qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 8 Aoû 2011 - 11:19

Killgore a écrit:
J'ai découvert le forum par ce sujet, en recherchant des appréciations sur les différentes versions de ce concerto qui est, depuis plus de 30 ans, mon oeuvre pour violon préférée. Même s'il m'arrive de l'oublier pendant de longues périodes, je finis toujours par y revenir. Et par pester de n'avoir toujours pas trouvé l'interprétation qui serait parfaite à mes oreilles. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir cherché !

La plupart du temps, c'est le troisième mouvement qui me frustre le plus, dont l'interprétation me convient le moins. J'y trouve toujours quelque chose en trop ou quelque chose qui manque. Je prends donc le parti, purement subjectif, de centrer mes appréciations sur ce mouvement, à quelques exceptions près. Dans le fond, une appréciation est toujours subjective...

J'ajouterai, dans chaque cas, mon avis sur la qualité de l'enregistrement, une interprétation de haut vol pouvant être irrémédiablement gâchée par des techniciens peu scrupuleux ou incompétents.


Mutter - Prévin

- Interprétation
La violoniste donne l'impression d'avoir étudié par petits morceaux et d'avoir tout collé ensemble sans le moindre souci de continuité. C'est incohérent, ça part dans tous les sens, sans oublier que le rythme est plus d'une fois bancal alors qu'il est primordial dans ce mouvement. En outre, l'orchestre est trop en retrait, comme si Prévin avait passé un accord avec Mutter pour la mettre sur un piédestal. La soliste aurait-elle fait une crise d'égocentrisme démesuré ?
- Enregistrement
Ce violon balançant sans cesse de gauche à droite et réciproquement donne la nausée ! L'image stéréo manque souvent un peu de largeur ou de profondeur, ou même les deux. Les sons de l'orchestre manquent parfois de précision et de détails.
- Verdict
A fuir au plus vite ! De loin, la plus mauvaise qu'il m'ait été donné d'entendre.


Hahn - Salonen

- Interprétation
Tirée au cordeau ! C'est précis, net, sans bavure, que ce soit pour le violon ou l'orchestre. Et, du coup, ça laisse l'auditeur à distance, lui interdisant de montrer trop d’exubérance dans ses émotions. Dommage, d'autant que le rythme est suffisamment régulier.
- Enregistrement
Encore plus que l'interprétation, il est d'une netteté quasiment diabolique. On entend distinctement chaque détail avec une précision à tomber à la renverse. L'image stéréo est ample et plutôt bien travaillée, permettant une bonne spatialisation même avec un casque semi-fermé. Remarquable ! Malheureusement, cette perfection technique contribue à repousser l'auditeur à la porte de l'oeuvre, n'osant pas y entrer de peur de déranger.
- Verdict
Pas de défaut majeur, mais que de froideur !


Heifetz - Hendl

- Interprétation
Plus rapide que les deux précédentes sans pour autant massacrer les passages les plus vifs, ce qui lui donne un côté plus "brillant" somme toute pas désagréable. Les autres mouvements sont de la même trempe : le soliste a sa vision du concerto, cohérente de bout en bout.
- Enregistrement
Il commence à dater, et ça se sent. Un certain manque de précision, parfois, surtout dans les aigus, un son un peu brouillon pas moments, une image stéréo passable...
- Verdict
Malgré les défauts techniques, un enregistrement très intéressant parce qu'il témoigne d'une interprétation convaincante.


Oistrakh - Rochdestvensky

- Interprétation
Cette fois, c'est plus lent, sans que ce soit gênant. C'est monolithique, aussi. C'est du lourd ! Et à force, ça laisse un poids sur l'estomac. Il me donne l'impression de dire : "J'ai trouvé La Vérité, accepte-la.", ce que je n'apprécie pas outre mesure.
- Enregistrement
L'image stéréo est insortable : l'orchestre est à gauche et déborde un peu sur le centre, le violon est au centre et déborde sur la droite quand ça lui chante, le son manque cruellement de détails... Inécoutable ! Encore plus au casque. Je l'ai acheté en FLAC. Se pourrait-il que ce soit un encodage mal fait ? Ce serait étonnant.
- Verdict
Une interprétation carrée qui pourrait séduire certains si le son n'était pas si mauvais.


Ferras - Von Karajan

- Interprétation
C'est encore plus lent. Beau son de violon, belle synergie avec l'orchestre. Ferras a au moins le mérite de proposer une vision cohérente du troisième mouvement, et du concerto tout entier d'ailleurs. Mais est-ce encore du Sibelius ? Ce qu'il gagne en sensibilité, il le perd en intensité, paradoxalement. Sensibilité qui frôle parfois la sensiblerie, sans jamais y tomber, heureusement. C'est une manière très honorable de voir les choses. Mais trop éloignée de ce que j'attends.
- Enregistrement
Professionnel, propre, sans défaut notable.
- Verdict
J'ai toujours pensé que les interprètes ont parfaitement le droit de mettre leur grain de sel dans les oeuvres qu'ils jouent, de donner leurs versions des choses, même si elles sortent des sentiers battus. Malheureusement, Ferras et moi avons trop peu d'affinités pour tomber d'accord.


Lin - Salonen

- Interprétation
Une version raffinée. Un peu trop, peut-être : elle manque un peu de relief par moments, sans pour autant devenir désagréable. Je reste perplexe, sur ce coup, sans aimer à la folie ni détester.
- Enregistrement
Pas mauvais du tout, mais sans génie, non plus. Honnête, quoi !
- Verdict
Une belle interprétation qui, malheureusement, se laisse oublier trop facilement.


Kremer - Mutti

Pas la peine d'entrer dans les détails : c'est froid du début à la fin, et c'est sans regret qu'on l'oubliera, celle-là !


Kang - Leaper

Même chose que la précédente, mais remplacer "froid" par "plat". On l'oublie avant même d'en sortir : ça veut tout dire !


Spivakovsky - Hannikainen

- Interprétation
C'est certain : cette version est d'un autre âge. Plus personne ne joue de cette manière, de nos jours. Mais le violon chante comme un oiseau, et, finalement, le concerto s'en accommode plutôt bien. Une interprétation amusante, agréable à écouter sans se casser la tête... Et plutôt cohérente de bout en bout, qui plus est.
- Enregistrement
Malheureusement, je ne dispose que d'une version en mp3. Or, chacun sait combien ce type de compression peu être cruel avec la musique classique. Pourtant, le son (remastérisé ou dépoussiéré, je suppose) est remarquablement équilibré, pour l'époque. Passer à la version CD réglera-t-il le manque de détails dans les aigus ou révèlera-t-il les défauts dus à l'âge ?
- Verdict
Même si elle n'est pas conforme à ce que j'attends de ce concerto, une interprétation divertissante.

J'aime bien la version Mullova / Ozawa (couplée avec un beau Concerto pour violon de Tchaïkovski) : dans cette oeuvre où l'orchestre n'est définitivement pas moins important que le soliste, le Boston Symphony est un superbe atout, et la jeune Mullova me semble un peu plus impliquée qu'elle ne le fut à Pleyel en juin dernier.
http://www.qobuz.com/telechargement-album-mp3/Sibelius-Tchaikovsky-Violin-Concertos-/Classique/Viktoria-Mullova/Philips/default/fiche_produit/id_produit-0002894647412.html?qref=sre_1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 8 Aoû 2011 - 11:32

J'ai la version Oistrakh/Ormandy, c'est un vrai petit bijou ! L'orchestre est impeccable, dynamique, dans les bonnes couleurs. Quant à Oistrakh, sa technique et sa qualité de son laisse pantois : il trouve les justes tempos, trouve quelque chose d'intéressant à dire. Pour ne rien gâcher, la prise de son est excellente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Mar 11 Oct 2011 - 15:12

David Oistrakh, Sixten Ehrling, Stockholm Festival Orchestra, 1954 (intégrale Emi Classics)

Il s'agit de la deuxième version que j'ai entendu de ce concerto. J'ai déjà fait part de mes impressions sur la version de Ferras accompagné par Karajan à la tête du Berliner Philarmoniker un peu plus haut. Je ne sais pas si c'est la meilleure version de Oistrakh mais je n'en connais pas d'autre pour le moment par ce violoniste. Je l'ai trouvé évidemment bonne. Je ne connais rien sur le plan de la technique violonistique mais c'est à mon avis très maîtrisé sur ce plan là. Ce que l'on peut reprocher à Oistrakh, c'est un jeu manquant d'émotion, trop maîtrisé sans doute. J'ai trouvé cela beau mais trop neutre. On a par ailleurs aucune communion avec le chef, ce qui la différencie également de la version Ferras/Karajan. L'orchestre également est moins prestigieux bien évidemment. L'accompagnement du chef est trop neutre malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19307
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Mar 11 Oct 2011 - 17:21

Je connais Oïstrakh avec l'Orchestre de Moscou dirigé par Gennady Rozhdestvensky dans ce concerto et je trouve ça tout sauf lisse! Very Happy
Mais c'est un peu plus tardif si je me souviens bien...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 13 Aoû 2012 - 15:16

Je me rends compte qu'en fait je n'ai rédigé d'avis que dans le sujet Playlist, à propos du couplage Tetzlaff/Dausgaard, qui se hisse selon moi au sommet de la discographie récente, et sur le podium des enregistrements définitifs.

Soulignons avant toute chose une prise de son remarquable, qui met bien en avant les différentes forces dynamiques propres à ce concerto: l'ensemble des pupitres de l'orchestre et le violon soliste communiquent et communient dans une transparence et une limpidité tout à fait remarquable. Dans l'ensemble, la direction de Dausgaard, comme toujours, est à saluer: très équilibrée, elle sait aussi mettre en lumière des subtilités de la partition parfois oubliées, sans jamais que cela ne se fasse au détriment de la logique et de la structure générale de l'oeuvre.
Les timbres de l'orchestre de la radio danoise sont très travaillés: très belle profondeur des cordes, qui sont souples, amples, jamais raides ou cinglantes. Les bois sont tout à fait extraordinaires dans le mouvement lent: l'introduction est d'une expressivité assez bouleversante, et l'intégration progressive des différentes voix du discours mélodique est équilibrée à merveille.
Le premier mouvement se déploie dans une atmosphère de mystère et de poésie froide très singulière: Tetzlaff se montre immédiatement convainquant, d'une précision technique irréprochable, et d'une expressivité incroyable. Il y a d'emblée une grande violence intérieure contenue dans son violon: on sent l'explosion poindre sans jamais être libérée, la tension reste permanente. Tetzlaff et Dausgaard communiquent ici avec beaucoup d'aisance et d'entente.
Le second mouvement est magnifique de recueillement et d'évidence: gestion parfaite des tempi, palette des nuances impressionante, grande maîtrise orchestrale, limpidité des couches sonores, transparence des expositions thématiques.
Le troisième mouvement est le plus abouti (c'est dire !): c'est à mon sens Sibelius tel qu'il doit être joué ici. Il faut écouter: il n'y a rien à dire qui ne soit éloge ou hyperbolique tant cet enregistrement et ces pages me semblent parfaites en tous points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1385
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Jeu 19 Sep 2013 - 14:06

Invité a écrit:
Utnapishtim a écrit:
Killgore a écrit:
Oistrakh - Rochdestvensky

- Interprétation
Cette fois, c'est plus lent, sans que ce soit gênant. C'est monolithique, aussi. C'est du lourd ! Et à force, ça laisse un poids sur l'estomac. Il me donne l'impression de dire : "J'ai trouvé La Vérité, accepte-la.", ce que je n'apprécie pas outre mesure.
- Enregistrement
L'image stéréo est insortable : l'orchestre est à gauche et déborde un peu sur le centre, le violon est au centre et déborde sur la droite quand ça lui chante, le son manque cruellement de détails... Inécoutable ! Encore plus au casque. Je l'ai acheté en FLAC. Se pourrait-il que ce soit un encodage mal fait ? Ce serait étonnant.- Verdict
Une interprétation carrée qui pourrait séduire certains si le son n'était pas si mauvais.
J'ai cette interprétation depuis pas mal de temps , et je n'ai jamais été dérangé par le son.
Pour moi ce qu'on a fait de mieux.

Sinon, parmi les versions que tu n'a pas cité il y a celle de Tetzlaff, qui serait pour le moment mon second choix.
Je ne peux donner mon avis que concernant des interprétations que je possède. Et que j'ai écoutées plusieurs fois.

J'en ai quelques autres que je compte "explorer" prochainement :
- Fried - Kamu
- Bell - Salonen (on me l'a offert)
- Repin - Krivine
- Kavakos - Vanska (le Cd avec les deux versions)
- Chung - Prévin

J'aimerais trouver une interprétation d'Ilian Garnet. J'ai trouvé le chostakovitch qu'il a servi au concours Reine Elisabeth très séduisant, et j'ai furieusement envie de savoir comment il s'en sort avec Sibelius.


Pour ce qui est de la qualité des enregistrements, elle est pour moi importante. J'écoute souvent du classique le soir, assez tard. Le plus souvent au casque, histoire de préserver de bons rapports avec les voisins.

Le casque que je possède actuellement est d'une qualité moyenne, mais déjà suffisante pour que les défaut se fassent ressentir, parfois désagréablement. Un ami m'a prêté un casque haut de gamme durant quelques jours, et sa plus grande précision rend les défauts encore plus flagrants et plus dérangeants. Dans les deux cas, je trouve l'enregistrement de Oistrakh insupportable. Celui de Mutter aussi, d'ailleurs, avec ce violon qui balance d'un côté à l'autre.

Nous avons tous une oreille différente et sommes tous sensibles à ce genre de "détails" à des degrés divers. En ce qui me concerne, un déséquilibre trop important de l'enregistrement est rhédibitoire. Serait-ce parce que j'ai l'habitude de faire du montage audio ? Dans le fond, peu importe le comment du pourquoi : ça me gâche le plaisir, et cela seul compte.


Bonjour l'invité, tu es toujours là ?

Pas eu le temps de continuer ton analyse bien fichue de ces concertos ?

Je viens de commander la version Bell /Salonen plus pour Goldmark que je n'ai pas que pour Sibelius dont j'ai pas mal de versions, en plus J'aime ce que fait Salonen en général

Merci l'invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
talentus
Néophyte


Nombre de messages : 9
Age : 33
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Mer 5 Nov 2014 - 19:13

Quelqu'un connait la version Isakadze / Lazarev récemment rééditée par Melodiya ?



Cette version m'attire pour découvrir cette violoniste dont j'ai entendu le plus grand bien. Le couplage avec le concerto de Schoenberg serait aussi l'occasion de découvrir ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Jeu 6 Nov 2014 - 1:36

Handel / Berglund (EMI), Chung / Previn (Decca) et même Kavakos / Vänskä (sur BIS). Des interprétations très senties qui nous font pénétrer au coeur du message du compositeur.

J'aimerais entendre James Ehnes dans cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FREDO51
Néophyte


Nombre de messages : 9
Age : 67
Localisation : REBECQ (BELGIQUE)
Date d'inscription : 04/10/2014

MessageSujet: le concerto pour violon de Sibelius....   Ven 9 Jan 2015 - 12:45

Bonjour à tous,

Je suis assez nouveau sur ce forum, je vous demande donc d'être indulgents.

Je reviens sur les versions CD de ce concerto que j'aime beaucoup.

Pour moi, une "dégustation" musicale est très liée aux aspects techniques du rendu sonore. Pour que je puisse apprécier une oeuvre, j'ai besoin que certains critères techniques soient respectés sinon, la plus belle interprétation me laissera froid.

J'ai besoin que le son soit réaliste, que le rendu musical soit transparent et détaillé, que l'image stéréo soit large et bien construite, que les plans sonores soient précis.
Sans ces qualités techniques, je ne sais pas entrer dans l'oeuvre, la découvrir et l'apprécier.

Il y trop de CD de qualité technique moyenne voire désastreuse et cela nuit à la musique.

Je viens d'écouter ce concerto interprété par Cho-Liang LIN et dirigé par Esa-Pekka Salonen, un CD Sony. C'est la seule version que je possède. Et je ne suis pas heureux...
Sur le plan technique, ce n'est que très moyen, le rendu sonore de l'orchestre est flou et compact. Heureusement, le soliste est assez bien capté et bien rendu. Il sauve le CD.

Si, vous aussi, vous portez une grande attention aux aspects techniques des enregistrements et si vous avez retenu une version exceptionnelle sur ce plan, pouvez-vous me la faire connaître...
Je vous remercie d'avance.

Frédéric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Ven 9 Jan 2015 - 13:38

Mes versions préférées  (Oïstrakh/Rojdestvensky et Ferras/Karajan) ne répondant pas pleinement à tes exigences techniques (même si la prise de son reste fort correcte), j'aurais tendance à t'orienter vers les deux gravures ci-dessous : Khachatryan/Krivine ou Mullova/Ozawa





Pour te faire une idée personnelle, voici un live (différent du studio car avec un autre chef) de Khachatryan et la gravure de Mullova :

/watch?v=TBAvMcMjiTM

/watch?v=-SXnIRur8ik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 10 Jan 2015 - 1:40

Ida Haendel et Karel Ancerl (Orch. philharmonique tchèque). Une interprétation sulfureuse, portée à sa perfection dans un finale éblouissant de virtuosité. Supraphon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 10 Jan 2015 - 15:05

FREDO51 a écrit:

Si, vous aussi, vous portez une grande attention aux aspects techniques des enregistrements et si vous avez retenu une version exceptionnelle sur ce plan, pouvez-vous me la faire connaître...
Je vous remercie d'avance.
Frédéric
Frank Peter Zimmermann avec l'orchestre philharmonique d'Helsinki sous la direction de Storgards -chez Ondine-
Jennifer Pike avec l'orchestre philharmonique de Bergen sous la direction de A. Davis -chez Chandos-.
Ces deux-là bénéficient de prises de son exceptionnelles et sont de très bonnes versions. Personnellement, je préfère la première, et les compléments sont également à signaler. Mais le deuxième est beau aussi, surtout du côté de l'orchestre ! Les deux sont recommandables ! Le premier date de 2010, le second de 2014.
Ce sont sans doute les versions les mieux enregistrées de ce concerto.
Tu en trouves une autre très belle et dans de très bonnes conditions techniques un peu plus ancienne : Leonidas Kavakos, avec l'orchestre symphonique de Lathi sous la direction de Vanska -chez BIS-. Ça date de 1990, et le CD a le mérite d'offrir, en sus de la version habituellement jouée, la version originale de ce concerto avant remaniement par Sibelius.
En matière de confort sonore, ce sont les trois versions que je recommanderais en priorité. Et comme elles méritent largement un grand coup d'oreilles  Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FREDO51
Néophyte


Nombre de messages : 9
Age : 67
Localisation : REBECQ (BELGIQUE)
Date d'inscription : 04/10/2014

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 10 Jan 2015 - 16:11

Je souhaite déjà remercier ceux qui m'ont donné des références.
Je vais me mettre à la recherche de ces CD.

Une petite remarque...
Je ne me souviens plus du jour où mes écoutes étaient réalisées sur une chaîne de qualité moyenne (cela remonte à 50 ans) mais à cette époque je ne faisais pas attention à la qualité technique des enregistrements. Aujourd'hui, je ne sais plus écouter un CD techniquement imparfait et il y en a beaucoup, je dirais 95%! C'est honteux car les moyens de production sont exceptionnellement performants!

Merci pour votre aide et votre attention,
Frédéric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1385
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 10 Jan 2015 - 19:32

FREDO51 a écrit:
Je souhaite déjà remercier ceux qui m'ont donné des références.
Je vais me mettre à la recherche de ces CD.

Une petite remarque...
Je ne me souviens plus du jour où mes écoutes étaient réalisées sur une chaîne de qualité moyenne (cela remonte à 50 ans) mais à cette époque je ne faisais pas attention à la qualité technique des enregistrements. Aujourd'hui, je ne sais plus écouter un CD techniquement imparfait et il y en a beaucoup, je dirais 95%! C'est honteux car les moyens de production sont exceptionnellement performants!

Merci pour votre aide et votre attention,
Frédéric

Bonjour cher voisin Frédéric
Hugo et Diablotin te conseillent des versions qui devraient te ravir techniquement
Ces enregistrements sont magnifiques - j'y ajouterais même s'il n'a pas bonne presse, l'enregistrement Mutter, Prévin et la SD
De toute manière cette oeuvre est tellement merveilleuse que quelque soit l'interprétation l'émotion est au rendez-vous
Personnellement je reste fortement attaché à la version Ferras/Karajan qui ma première expérience dans cette oeuvre - ceci expliquant cela

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FREDO51
Néophyte


Nombre de messages : 9
Age : 67
Localisation : REBECQ (BELGIQUE)
Date d'inscription : 04/10/2014

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 10 Jan 2015 - 22:15

Merci voisin...
J'ai déjà commandé les versions de Zimmermann et de Kavakos...
Je vous ferai mes remarques dès que possible.
Musicalement,
Frédéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Dim 11 Jan 2015 - 10:43

LeKap a écrit:
Personnellement je reste fortement attaché à la version Ferras/Karajan qui ma première expérience dans cette oeuvre - ceci expliquant cela
Je suis bien d'accord, c'est une magnifique version, bien enregistrée pour l'époque, mais je ne suis pas sûr qu'elle réponde aux critères techniques avancés par FREDO51 Wink De même, je ne lui ai pas recommandé des versions très bien enregistrées, mais que je considérais comme moins intéressantes à connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22936
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Jeu 19 Nov 2015 - 16:17

J'ai entendu hier soir le concerto par Mutter et Nelsons à la tête de l'Orchestre du Concertgebouw qui a été diffusé dimanche dernier sur Arte. Je ne connais pas la version de Mutter avec Previn mais cela ne me donne pas spécialement envie de la découvrir. Mutter est impressionnante sur le plan technique mais cela manque clairement d'émotion à mon sens. Nelsons et l'orchestre étaient très bien mais il n'y avait pas de fusion avec Mutter. Les instants suspendus par Mutter étaient trop artificiels à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8283
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Jeu 19 Nov 2015 - 16:30

Si tu veux de l'émotion, toute sirènes hurlantes quitte à remonter à contresens sur la bande d'arrêt d'urgence, alors il faut absolument que tu mettes la main sur Kulenkampff/Furtwängler : http://www.amazon.com/W-Furtwangler-Sibelius-Concerto-Beethoven/dp/B000XZ8BSK . Karajan/Ferras restant, à mon avis, parmi les références les plus recommandables/incontournables (la référence ?).
En revanche, je trouve, justement, que Mutter lâche pas mal la bride dans ce concerto ; qu'elle a notamment dans le 1er mouvement, un sens intuitif, animal (esprit de survie ?) de cette espèce de profil bicéphale (un violon MAIS aussi un orchestre) que Sibelius impose. A réécouter, pour moi; notamment avec Previn pour me rafraîchir les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Jeu 19 Nov 2015 - 22:44

Le concert de Mutter, j'en parlais justement lundi en playlist: http://classik.forumactif.com/t7988p650-playlist-107#1036727

Kulenkampff, oui pour Furtie, l'intensité, l'ambiance, tout ça, mais personnellement je n'ai jamais trop accroché au style du violoniste allemand dans ce concerto. La grande virtuosité (et encore...), le dramatisme, c'est bien, mais pour Sibelius j'attends aussi de la pudeur et une certaine forme de simplicité. Et à ce niveau Ferras et Oïstrakh sont inégalés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 648
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Ven 20 Nov 2015 - 9:08

Parmi les versions anciennes, Camilla Wicks est incontournable dans Sibelius. Le disque est difficile à trouver.

Audit vient de publier un coffret de Bronislaw Gimpe qui contient un tres bonne version en concert.

En ce qui concerne Oistrakh, il faut choisir la bonne version : avec Rozhdestvensky en 1965 (il y en a trois avec le même chef), bien supérieur aux autres.

Parmi les versions récentes, j'aime bien Mullova (très prope, avec l'orchestre de Boston bien dirigé et capté), et Khachatryan. Batiashvili est bien mais elle a fait bien mieux en concert. Lin est le gagnant de l'exoute en aveugle Répertoire; mais je trouve un peu sage. Ferras a une vibrato trop large à mon gout.

Kulenkampff, boff sur des glissades et intonnation incertaine. Mutter m'est insupportable avec ces phrases entre-coupées, l'utilisation des vibatos "m'as-tu-vue", et elle n'est pas irréprochable sur la technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 12 Nov 2016 - 14:44

Les amateurs du concerto pour violon devraient pouvoir également trouver leur bonheur dans ce très beau disque, qui s'inscrit en parfait complément de cette oeuvre ! Un très bel enregistrement, comme souvent chez l'éditeur suédois.
Les oeuvres, postérieures au concerto, sans être géniales ou d'une grande profondeur, s'écoutent agréablement et sont d'une veine mélodique riche et sans cesse réinventée.
http://bis.se/orchestras-ensembles/gothenburg-symphony-orchestra/sibelius-six-humoresques-op87-and-89
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 648
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Sam 12 Nov 2016 - 15:18

Le disque de Dautricourt (chez Dolce Volta) est plus complet avec en plus op. 117 (suite pour violon et orchestre) et op.2 (3 pièces pour violon et piano).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vieille cire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 72
Localisation : asnieres sur seine
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 9 Juil 2018 - 19:02

Invité a écrit:
Tout à fait d'accord avec sud.
Si on veut néanmoins écouter une autre version, je pense qu'il ne reste qu'à découvrir Ginette Neveu-Süsskind.
Après il y a pléthore de bonnes versions (Francescatti-Bernstein est très bien, les x versions Oïstrakh... on peut en revanche éviter Stern qui l'a enregistré trop tard, quand à Heifetz tout dépend si on aime ou pas cette virtuosité un peu creuse). Mais rien n'atteint la musicalité et l'émotion de Ferras et Neveu.

Je m'aperçois que j'ai deux versions différentes du concerto de Sibelius par Neveu mais, hélas, non répertoriées. Par Audacity, je repère bien l'image sonore de la version dirigée par Susskind mais qui diable dirige l'autre ? Un live surement. Quelqu'un a une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 648
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Lun 9 Juil 2018 - 23:07

A ma conaissance, Neveu a laissé les enregistrements Live des concertos de Brahms et Beethoven mais pas de Sibelius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vieille cire
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 72
Localisation : asnieres sur seine
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   Mar 10 Juil 2018 - 9:54

Bruno Luong a écrit:
A ma conaissance, Neveu a laissé les enregistrements Live des concertos de Brahms et Beethoven mais pas de Sibelius.

Merci ! Effectivement, il doit s'agir d'une erreur d'attribution. Ça arrive. Ainsi, j'ai repéré un disque "Master of the Violin"  CDO 2021 qui attribue son concerto de Brahms à Susskind et celui de Sibelius à Dobrowen. Inversion évidente .
Sous réserve de surprise, mon enregistrement sera donc noté: "Interprètes inconnus".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sibelius: concerto pour violon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sibelius: concerto pour violon
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Jean Sibelius
» Jean Sibelius
» Pleyel 30/11/11 Wallin/sibelius/PIT Oslo/Bell/Petrenko
» Sibelius - Guide discographique de la musique vocale
» Recherche grille d'accord pour open tunning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: