Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Giuseppe di Stefano (1921 2008)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 18:36

Giuseppe Di Stefano, né le 24 juillet 1921 à Motta Santa Anastasia, un village près de Catania sur l'île de la Sicile, est un chanteur d'opéra (ténor) italien.
Sa famille fait de gros sacrifices pour qu'il puisse suivre des cours de chant au séminaire de la rue Avialdo à Milan où il veut devenir prêtre. Il se présente et gagne à deux concours de chant l'un à Milan et l'autre à Florence en 1938. Pendant cette époque, il chante, également, dans divers cafés, restaurants (Odeon, Milan) et des cinémas (Cristallo, Milan). En 1940, il a comme professeur le baryton Luigi Montesanto, mais la guerre vient interrompre ses études. Pendant trois ans, il est prisonnier en Allemagne ; il s'échappe en 1943, passe en Suisse où il est accueilli dans un camp de réfugiés à Vidy (près de Lausanne) et il est remarqué lors d'une émission réalisée en direct du camp. La direction de Radio-Lausanne obtient qu'il puisse travailler sa voix et participe à certaines émissions. À la fin de la guerre, il revient à Milan et reprend ses leçons avec Montesanto. Il enregistre des chansons italiennes en avril 1946, sous le nom de Nino Florio. Puis quelques jours plus tard, et avec l'aide de Liduino Bonardi, un directeur réputé, il fait son début professionnel au Théâtre municipal de Reggio Emilia le 20 avril 1946 dans le rôle de Des Grieux dans Manon de Jules Massenet. Il devait bientôt être connu dans l'ensemble de l'Italie et apparaître en 1946 à Venise (Les Pêcheurs de Perles), Genova(Rigoletto), Lugo (L'Ami Fritz, Rigoletto, La Traviata), Reggio Emilia (L'ami Fritz), à Bologne (La Somnambule) Piacenza (Manon) Ravenne (Manon, La Traviata) et Cesena (Manon). Il est également apparu au Liceu à Barcelone ouvrant la saison avec Manon en mars, La Somnambule et Rigoletto en décembre et janvier 1947. De 1948 à 1951, il obtient d'énormes succès au Met (Metroplolitan Opera). Sa carrière triomphale commence en septembre 1951 avec une rencontre spectaculaire entre Giuseppe di Stefano, Maria Callas et Tito Gobbi. Une autre soirée spectaculaire a lieu en mai l'année suivante au Palacio de Bellas Artes à Mexico, quand Di Stefano chante encore avec Callas dans Les Puritains. Noël 1952, ils sont ensemble à Milan pour La Gioconda à La Scala Un grand moment dans sa carrière est venu avec Lucia di Lammermoor dirigée par Herbert von Karajan à La Scala en janvier 1954. Lucia est jouée par Maria Callas. Il faut citer l'enregistrement célèbre de Tosca sous la direction de Victor de Sabata, cette fois avec Callas et Tito Gobbi, complétés par l'enregistrement renommé du Requiem de Verdi en août 1953 (répété en juin 1954 à Vérone avec comme solistes : Di Stefano, Schwarzkopf, Dominguez et Siepi. L'Opéra de Vienne, Covent Garden, Paris, Chicago, San Francisco, Mexico, Buenes Aires, Rio de Janeiro et Johannesbourg se l'arrachent. Il participe au Festival de Vérone (1950) : Les Pêcheurs de Perle de Bizet. Durant des années, sa carrière sera liée à celle de Maria Callas dont il est le partenaire principal et enregistre un très grand nombre de disques. Sa voix naturelle de ténor verdien s'assombrit. Berlin-Ouest l'engage pour chanter Le Pays du Sourire qui remporte un réel succès et l'ouvrage sera représenté dans toute l'Amérique du Nord. Il retrouve Maria Callas pour mettre en scène Les Vêpres Siciliennes pour la réouverture du Théâtre Régio de Turin puis pour effectuer une tournée de concerts qu'ils interrompent brusquement en 1974. En juin 1992, il a chanté le rôle de l'empereur dans Turandot au Caracalla à Rome.

source : wikipédia


Dernière édition par calbo le Jeu 17 Mar - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 18:39

Di Stéfano est décédé tôt ce matin. Il allait avoir 87 ans. Partenaire légendaire de Maria Callas, leurs brouilles furent aussi bruyantes que leurs réconciliations. Voici sa discographie :

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_w/171-9476053-4426648?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Dclassical&field-keywords=Giuseppe+Di+St%E9fano
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 18:44

Si tu pouvais poster toutes les références de ses enregistrements, ce serait gentil. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 18:47

Il existe plus de 370 références zoilreb. What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Kia
vomi
Kia

Nombre de messages : 6939
Age : 33
Date d'inscription : 21/10/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 19:27

http://frankhamilton.org/js/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 19:49

calbo a écrit:
Partenaire légendaire de Maria Callas, leurs brouilles furent aussi bruyantes que leurs réconciliations.

Guiseppe di Stefano et Maria Callas à la Scala le 28 mai 1955 sous la baguette de Carlo Maria Guilini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 19:52

Un de mes passages préférés dans La Traviata. Merci pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 20:35

Avec plaisir. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 23:32

Zoilreb a écrit:
Si tu pouvais poster toutes les références de ses enregistrements, ce serait gentil. Very Happy
Il faudrait demander à Bouddha! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6978
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 23:38

pété de rire j'imagine ce que doit comprendre un nouveau sur le forum en lisant ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Invité
Invité



Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 3 Mar - 23:40

que nous vouons les mânes de Di Stefano à toutes les déités existantes?
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 9:29

Dites vous me soulez à pourrir mes fils. Evil or Very Mad ce pauvre Di Stéfano mérite mieux comme hommage, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 15:32

Dis tu crois pas que t'exagères un peu?

Tu n'hésites pas toi sur d'autres sujets à troller ou mettre des messages à base de Shocked Shocked ou What the fuck ?!? What the fuck ?!? , mais quand c'est ton sujet tout le monde doit être au garde à vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 16:05

On parle d'u mort ici. Maintenant si tu estimes qu'il faut fermer ce sujet, soit, vas y.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 16:07

calbo a écrit:
On parle d'u mort ici.

Mozart n'est pas mort?

calbo a écrit:
Maintenant si tu estimes qu'il faut fermer ce sujet, soit, vas y.

Il y a eu 2-3 plaisanteries innocentes c'est tout, là c'est toi qui le pourris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 17:45

Hum... Est-ce qu'il faut écrire di Stefano ou Di Stefano Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
Papageno

Nombre de messages : 2164
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 18:25

Xavier a écrit:

Mozart n'est pas mort?

Oui, enfin , Di Stefano vient de mourir, Je pense que Calbo voulait dire que par respect, on ne devrait pas polluer le topic.

Pour lui rendre hommage , j'ai ré ré écouté la Tosca avec Callas , c'était un des plus grands grand ténor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 20:27

Je ne vois pas en quoi on ne peut pas parler de ça avec humour, ça ne veut pas dire qu'on ne respecte pas l'homme et son travail. Je ne crois pas que Sud ait dérogé à ceci.
La mort ne change rien à mon avis à l'affaire et ne rend pas plus respectable qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
Papageno

Nombre de messages : 2164
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 20:41

j'en sais rien, je vais pas parler à la place de Calbo, j'ai dit ce que je pensais qu'elle croyait ^^, enfin , je n'aurai du rien dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 21:01

Pan a écrit:
Hum... Est-ce qu'il faut écrire di Stefano ou Di Stefano Question
En l'occurrence, dans ta phrase, il faut mettre la majuscule dans les deux cas puisque tu ne mets pas le prénom devant le nom!hehe
Mais la question m'intéresse aussi car je sais qu'en français la particule d'un nom ne prend pas de majuscule quand elle est précédée d'un prénom, d'un grade, d'un titre:
Ex: Charles de Gaulle, général de Gaulle, mais "Churchill demanda à De Gaulle si..."
Edit: en fait la majuscule ne se met à une particule que si celle-ci se trouve en début de phrase (of course...) ou est précédée par la préposition "de". Donc:
"Churchill demanda à de Gaulle si..."
"Churchill dit de De Gaulle qu'il était..."


Alors, qu'en est-il en italien ?
"Giuseppe Di Stefano" ou "Giuseppe di Stefano" ?

David ? Laughing


Dernière édition par adriaticoboy le Mar 4 Mar - 21:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevillon
Mélomane averti
Stevillon

Nombre de messages : 193
Age : 31
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 03/03/2008

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyMar 4 Mar - 21:04

EDIT: J'ai mal lu Embarassed Embarassed Embarassed
J'ai rien dit, je sais pas comment ça se passe en Italien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 9 Mar - 9:10

Giuseppe di Stefano (1921 2008) 51DwfNG6FrL._SL500_AA240_

Voici le détail de ce coffret :

_I Puritani de Bellini : live Palacio de las Bellas Artes à Mexico du 5 mai 1952 sous la direction de Guido Picco dont voici la distribution :
Elvira : Maria Callas
Arturo Talbot : Giuseppe di Stefano
Sir Riccardo Forth : Piero Campolonghi
Sir Giorgio : Roberto Silva
Enrichetta di Francia : Rosa Rimoch
Sir Bruno Robertson : Tanis Lugo
Lord Gualtiero Valton : Ignacio Ruffino

_Rigoletto de Verdi : live Palacio de las Bellas Arte du 17 juin 1952 sous la direction d'Umberto Mugnai. Voici la distribution :
Rigoletto : Piero Campolonghi
Gilda : Maria Callas
Duca di Mantova : Giuseppe di Stefano
Sparafucile : Ignacio Ruffino
Maddalena : María Teresa García
Giovanna : Ana María Feuss
Monterone : Gilberto Cerda
Marullo : Alberto Herrera
Borsa : Carlos Sagarminaga
Conte di Ceprano : Francisco Alonso
Contessa di Ceprano : Edna Patoni

_Cavalleria Rusticana de Mascagni : live 5 mai 1955 à La Scala sous la direction de Antonino Votto. Voici la distribution :
Santuzza : Giulietta Simionato
Turiddu : Giuseppe di Stefano
Alfio : Giangiacomo Guelfi
Lola : Gabriella Carturan
Lucia : Ortensia Beggiato

_Lucia di Lammermoor de Donizetti : même live que dans le coffret Callas de Berlin sous la direction de Karajan.

_Turandot de Puccini : live 7 décembre 1958 à La Scala sous la direction d'Antonino Votto. Voici la distribution :
La principessa Turandot : Birgit Nilsson
Calaf : Giuseppe di Stefano
Liù : Rosanna Carteri
Ping : Renato Capecchi
Pang : Franco Ferrara
Pong : Piero De Palma
Timur : Giuseppe Modesti
L'imperatore Altoum : Angelo Mercuriali
Un mandarino : Lorenzo Testi

_Tosca de Puccini : live 1959 à La Scala sous la direction de Gavazzeni. Voici la distribution :
Floria Tosca : Renata Tebaldi
Mario Cavaradossi : Giuseppe di Stefano
Il barone Scarpia : Tito Gobbi
Il Sagristano : Virgilio Carbonari
Cesare Angelotti : Nicola Zaccaria
Spoletta : Piero De Palma
Sciarrone : Giuseppe Morresi
Un pastore : Antonio Negri
Un carceriere : Franco Piva

_Fedora de Giordano : live 14 décembre 1961 au Teatro di San Carlo sous la direction d'Arturo Basile. Voici la distribution :
La Principessa Fedora Romanoff : Renata Tebaldi
Il Conte Loris Ipanoff : Giuseppe di Stefano
De Siriex : Mario Sereni
Lorek : Mario Ciofi
Nicola : Genaro Ciocca
La Contessa Olga Sokarev : Sofia Mezzetti
Boroff : Mario Frosini
Gretch : Giovanni Amedeo
Il Barone Rouvel : Mariano Caruso
Cirillo : Enrico Campi
Dmitri : Vittorio Buccini
Desiré : Mariano Caruso
Il piccolo Savoiardo : Pina Esca
Boleslao Lazinski : Gerardo Garofolo

Tous les enregistrements de ces coffrets avaient été édités auparavant par Opera d'Oro géré par Allegro Music comme pour Bravissimo Opera Library qui édite ces coffrets. Le problème de ces coffrets et qu'il y a des enregistrements en double avec ceux d'autres coffrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 9 Mar - 9:16

Ce qui me tente le plus là dedans ce sont les soirées endiablées de Mexico en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 9 Mar - 9:17

Guillaume a écrit:
Ce qui me tente le plus là dedans ce sont les soirées endiablées de Mexico en fait.

A cause de Callas. Elvira et Gilda ne sont pourtant pas ces meilleurs rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyLun 9 Mar - 10:44

Guillaume a écrit:
les soirées endiablées de Mexico

Il y les Puritains et un Rigoletto, enregistrés à quelques semaines d'intervalles, la qualité d'enregistrement du Rigoletto est très bonne, la distribution aussi, Callas est peut être un peu dramatique pour le rôle mais c'est du chipotage snobinard. Di Stefano est déchaîné, avec bissage de son air. C'est amusant, très vocal.

Les Puritains sont d'une qualité d'enregistrement assez calamiteuse, à un point gênant. L'orchestre, qui n'avait pas été mis au courant, semble t'il, du caractère endiablé de la soirée est mou et décalé, et nous offre au début du 3ème acte un des plus grands solos de trompette de tous les temps qui démystifie un bon coup toutes les images d'épinal qu'on pourrait avoir sur les mexicains et les trompettes (je l'ai écouté en boule plein de fois, miam !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:34

Trouvé dans l'ASO (à propos de la version Votto du Ballo)

Citation :
Di Stefano, osons le dire, est un piètre chanteur, et ce Riccardo n'y changera rien, malgré son habilité dans le canto spianato, on retiendra surtout que les séquences de demi-caractère de l'acte I le mettent à rude épreuve et ne font que souligner la pauvreté de sa palette dynamique et son incapacité à inventer le déroulement rythmique d'une phrase. Il ira même jusqu'à déséquilibrer le duo du IIe acte, en ouvrant les sons sans couvrir le haut médium, d'une justesse plus qu'improbable. Comment Callas peut-elle encore chanter juste et si bien réussir ses mezzi voci ?

Je veux bien que di Stefano ne soit pas un chanteur parfait etc... mais c'est dans toutes les discographies qu'on peut lire ce genre de choses (Cabourg en tête)...pourquoi un tel acharnement ? Surtout si c'est pour, dans cet ASO, 2 pages aprés encenser Bergonzi et Pavarotti....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:38

oui, mais bon, la partie discographique des Avant-scène, c'est VieuxSchnock-land, ça fait partie de leur charme indicible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:43

C'est surtout Decca-land, pas un seul où je ne vois un enregistrement de Solti-Sutherland-Pavarotti (©️ Decca) encensé et proclamé comme référence. Rolling Eyes

Mais j'aimerais savoir pourquoi ils s'acharnent sur di Stefano. Même dans Tosca, où il est divin, Cabourg arrive à lui trouver des "péchés vocaux" apparemment horribles... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 47
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:48

Di Stéfano, pour moi, c'est le Tosca de de Sabata avec Callas, et la Traviata, toujours avec Callas de Giulini à la Scala!

Rien que pour ces deux enregistrements, il mérite la reconnaissance éternelle sunny

Sinon, je vois bien que Morloch n'aime ni Diapason, ni l'Avant Scène Opéra Wink

Ceci dit, c'est vrai que leurs critiques discographiques sont très poussées et très pointilleuses dans l'ASO. Néanmoins, je trouve que Jean Cabourg est un très fin connaisseur, et de l'opéra italien, et du chant (et de l'Histoire du chant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:48

Guillaume a écrit:
C'est surtout Decca-land, pas un seul où je ne vois un enregistrement de Solti-Sutherland-Pavarotti (©️ Decca) encensé et proclamé comme référence. Rolling Eyes

Bonynge plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:55

olivier le normand a écrit:
Ceci dit, c'est vrai que leurs critiques discographiques sont très poussées et très pointilleuses dans l'ASO. Néanmoins, je trouve que Jean Cabourg est un très fin connaisseur, et de l'opéra italien, et du chant (et de l'Histoire du chant).

Oué, je n'ai aucune confiance en ses radotages agressifs, aussi fin connaisseur soit-il (je dirais plutôt lourd-connaisseur), et si c'est pour déverser des torrents de sarcasmes, autant les confier à un non connaisseur qui serait peut être plus drôle (ce ne serait pas difficile).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 10:56

olivier le normand a écrit:
Ceci dit, c'est vrai que leurs critiques discographiques sont très poussées et très pointilleuses dans l'ASO.
Tiens, moi j'aurais plutôt dit "à l'emporte-pièce". Je vais être très franc, c'est n'importe quoi. Dieu sait que j'ai de l'estime pour Christian Merlin par ailleurs, mais enfin, toutes les critiques des uns ou des autres lisibles dans l'ASO sont un résumé de sentiments personnels, et très souvent de préjugés du temps. C'est vrai que les ASO se relisent, contrairement aux Diapason qui, même si trop lisses pour être remis à leur meilleur usage, n'ont pas vocation à durer.

Citation :
et ne font que souligner la pauvreté de sa palette dynamique
Comme tu dis, c'est franchement comique si c'est pour faire l'éloge de Pavarotti, surtout une ligne après avoir dit qu'il avait un superbe chant spianato, ce qui veut bien dire qu'il y a des nuances...

Citation :
et son incapacité à inventer le déroulement rythmique d'une phrase.
Ce qui est tout à fait faux, au contraire, il est l'un de ceux qui rebondissent le plus, même s'il n'a pas le talent agitateur de Del Monaco. Face aux fadeurs de Bergonzi et Pavarotti, justement...


Citation :
Je veux bien que di Stefano ne soit pas un chanteur parfait etc... mais c'est dans toutes les discographies qu'on peut lire ce genre de choses (Cabourg en tête)...pourquoi un tel acharnement ?
Parce qu'il ne couvre pas son aigu. C'était un magnifique instrument naturel, et il n'avait pas besoin de protéger le haut de la tessiture. Or, tous les profs de chant apprennent, pour brailler sans se fatiguer, de couvrir (ce qui, mal appliqué, peut produire des horreurs...).

Di Stefano pouvait se permettre ce luxe, et c'est magnifique, parce qu'infiniment plus proche du ton parlé. C'est vraiment de la psychorigidité belcantiste à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 47
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 11:06

C'est vrai qu'à vous lire, je me rends compte que je prends les critiques discographiques souvent au pied de la lettre Crying or Very sad

Je devrais prendre un peu de recul, et surtout se fier à la meilleure impression qui soit, c'est-à-dire la nôtre Very Happy

Un exemple, Tebaldi: je prenais pour argent comptant tout ce qui a été écrit sur elle, et bien là j'écoute sa Leonora de la Forza del Destino, et je rends les armes: c'est d'une pureté de ligne parfaite, d'un timbre merveilleux, et en plus elle semble investie dans son rôle, loin de la potiche qu'on pose sur scène et qui chante comme il a été maintes fois dit.

Ceci dit, pour en revenir aux critiques, des fois, cela permet, quand on veut découvrir une oeuvre, de faire un choix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 11:15

Et le meilleur, dans cet ASO c'est :

en 1992, conclusion de C.Capacci :

Citation :
Mais on se passera difficilement de l'inégalable Amelia de Callas [...]

en 2007, mise à jour de J.Cabourg :

Citation :
Amelia s'incarne par deux fois en Maria Callas, de manière moins rigide en 1957 [...] Avec une présence sans égale mais,disons le, sans traduire la lumière palpitante d'une passion qu'elle tend à réduire à de saisissants climax dramatiques [...] Pour datés qu'ils soient, les élans d'une Stella Roman semblent plus naturellement verdiens tels ceux de [...] Margaret Price.

Elle est passée d'inégalable à moins bien que Stella Roman. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 11:30

Guillaume a écrit:
Elle est passée d'inégalable à moins bien que Stella Roman. Laughing

Je ne connais pas Madame Roman là dedans. Callas est une des plus grandes Amelia avec Leontyne Price, Martina Arroyo notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 11:33

Guillaume a écrit:
Elle est passée d'inégalable à moins bien que Stella Roman. Laughing
Tu n'aimes pas Stella Roman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 11:42

Je ne connais pas, mais j'observe que Cabourg a dégradé Callas entre temps. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 11:44

Mais enfin, ce n'est pas le même critique, donc il a le droit de ne pas avoir le même avis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 1 Mai - 16:14

olivier le normand a écrit:
Ceci dit, pour en revenir aux critiques, des fois, cela permet, quand on veut découvrir une oeuvre, de faire un choix!
Sauf que les conseils sont toujours les goûts personnels du critique, voire ses souvenirs du seul disque disponible lorsqu'il a écouté l'oeuvre pour la première fois...
C'est bien plus intéressant de demander ici, selon le profil on ne propose pas la même chose.

C'est bien ça qui est stupide dans la critique : au lieu de décrire les caractéristiques, on porte un jugement intéressant / pas intéressant... Ce qui n'aide pas du tout à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 21:30

Un petit portrait que j'ai fait pour mon blog.



Giuseppe di Stefano (1921 2008) Giuseppe_Di_Stefano1-1
Pippo di Stefano, en 1954

Il est né le 24 juillet 1921, prés de Catane, en Sicile. Il suit quelques cours de chant durant sa jeunesse, mais en 1940, la Seconde Guerre Mondiale éclate. Pippo est fait prisonnier en Allemagne (je ne sais pas dans quelles circonstances), mais s'évade en Suisse. Il participe à une émission du camp de réfugiés, et Radio Lausanne l'engage alors sur le champ(nt)

Il revient à Milan, prend des cours et enregistre des chansons italiennes. Surtout, il fait ses débuts à la scène dans le rôle de Des Grieux du Manon de Massenet en 1945.

Il étend progressivement son répertoire, allant jusqu'au duc de Mantoue. Mais en 1951, il rencontre Maria Callas et Tito Gobbi à Mexico.

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Di%20Stefano,%20Callas%20SP
Giuseppe di Stefano et MMC

C'est alors le début de la dream team Callas-Gobbi-di Stefano, qui enregistrera de nombreux disques, dont la Tosca dirigé par Victor de Sabata en mars 1953. Mais Callas et di Stefano se brouillent lors des débuts de Callas au Metropolitan Opera en 1956. Dans un article de couverture destructeur du Time sur la cantatrice grecque, di Stefano déclare qu'il ne veut "plus jamais chanter avec elle".
6 mois plus tard, il enregistrera Manon Lescaut avec elle.
Mais les brouilles de Callas avec son entourage étaient fréquentes, on le sait.

A coté de Maria Callas, di Stefano poursuit sa carrière, chantant un répertoire trés large, allant de Calaf (en 1961, avec Nilsson), Don José (en français ! en 1955, avec Simionato), Mario (aux cotés de L. Price) ou encore Nemorino.
C'est aussi un partenaire régulier de Tebaldi. Sans posséder le format de Del Monaco, le timbre de Corelli, il s'impose grâce à son timbre solaire, son investissement dramatique, sa diction trés claire (même en français). Il possède une franchise et une générosité qui compensent son relatif manque de technique.

Giuseppe di Stefano (1921 2008) 459209
Avec Maria Callas, vers 1973

Le déclin arrive bien tôt, causé probablement par sa technique peu orthodoxe, ses prises de rôles risquées. En 1965, sa carrière est déja terminée, à l'heure même où Maria Callas fait ses adieux à l'Opéra.

Mais 1973 sonne l'heure des come-back, et Maria Callas met alors en scène les Vêpres Siciliennes à Parme, assisté de Pippo. Il lui propose alors un disque de duos, et une tournée internationale.

Le duo, que l'on dit à l'époque intimement attaché, n'a plus vraiment les moyens vocaux. C'est un véritable chant du cygne (dont on possède même des vidéos !), et le 11 novembre 1974, Sapporo est le dernier endroit du monde où Maria Callas chanta devant un public.

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Uk_london_royalfestivalhall_7
26 novembre 1973, Londres, avec Maria Callas

Di Stefano apparaît encore en Altoum (Turandot) en 1992, aux Thermes de Caracalla. En 2006, il est victime d'une agression au Kenya. Il meurt le 3 mars 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 21:57

Merci pour ce portrait ! Very Happy

Guillaume a écrit:
[/i]Le déclin arrive bien tôt, causé probablement par sa technique peu orthodoxe, ses prises de rôles risquées. En 1965, sa carrière est déja terminée, à l'heure même où Maria Callas fait ses adieux à l'Opéra.
C'est ce qu'on dit, mais en fait, il avait encore beaucoup de moyens en 73 (certes, après une période de repos). Et si on regarde les chanteurs de l'époque, les carrières étaient très courtes... Del Monaco a fait une pleine carrière de quinze ans, Corelli de vingt... Beaucoup ont aussi étrangement été éclipsé dans le circuit (Siepi chantait parfaitement et même mieux encore dans les années 80, Lo Forese a toujours de grands moyens aujourd'hui...).

C'est vrai qu'avec sa technique, il s'est fatigué plus vite, mais c'était une force de la nature, et en réalité, il ne chantait pas si mal que ça, puisque la voix était très belle et qu'il a fait une durée de carrière normale. Surtout que, comme tu l'as justement souligné, il ne s'est pas ménagé dans ses prises de rôle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 22:58

En fait oui, je m'en rends compte, il a commencé en 45 tout de même. Donc en gros, une vingtaine d'années de "pleine carrière". Surprised

Son Calaf en 1961 est encore héroïque, mais on retrouve encore plus ces fameux "aigus ouverts" (accessoirement, il est complètement déchaîné ce soir là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 23:00

Guillaume a écrit:
En fait oui, je m'en rends compte, il a commencé en 45 tout de même. Donc en gros, une vingtaine d'années de "pleine carrière". Surprised
Les autres aussi, mais je compte la carrière au faîte documentée par le disque. La grande machine des intégrales commence surtout à partir des années cinquante, donc il nous manque toujours quelques années.

Citation :
Son Calaf en 1961 est encore héroïque, mais on retrouve encore plus ces fameux "aigus ouverts"
Ben oui, la voix s'abîme... Et les défauts s'accentue. Je trouve ça infiniment plus agréable que les chanteurs qui nasalisent de plus en plus avec le temps (il n'y a pas que Vickers, même DFD a un temps suivi cette pente Exclamation ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 23:03

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Son Calaf en 1961 est encore héroïque, mais on retrouve encore plus ces fameux "aigus ouverts"
Ben oui, la voix s'abîme... Et les défauts s'accentue. Je trouve ça infiniment plus agréable que les chanteurs qui nasalisent de plus en plus avec le temps (il n'y a pas que Vickers, même DFD a un temps suivi cette pente Exclamation ).

Et del Monaco, que devient-il aprés, disons 64-65 ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 23:14

Sa carrière se ralentit sensiblement, du moins pour ce que nous en percevons. Il fait ses adieux en 73. De toute façon, à partir de 1960, il reste essentiellement le métal dans sa voix, le timbre a disparu et ce n'est donc plus aussi intéressant.

De toute façon, il savait son temps limité, il avait de lourds problèmes de santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 31 Juil - 23:14

Je vais aller relire sa biographie Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 27 Aoû - 11:36

Giuseppe Di Stefano avait LA PLUS BELLE voix de ténor lyrique de l'après guerre.
Il fut incontestablement l'héritier de Gigli mais avec une beauté vocale supérieure.
Il fut d'ailleurs reconnu par ses pairs : Del Monaco, Bjorling, Tebaldi, Albanese et même Mario Lanza...
Sa voix était miel et velours, sa couleur chaude évoquait le soleil de la Sicile (d'où il était originaire).
Une vraie voix méditérranéenne avec un charme et une diction plus "toscane".
Cette voix bénie des dieux était idéale pour le répertoire de demi-caractère : Lucia, Traviata, Bohème, Favorita, Puritani, Elisir, Manon, Mignon, Faust, etc....
Dans ce répertoire il faisait délirer les foules (surtout les femmes). En 1950 aux USA il fait un diminuendo sur le contre Ut de "salut demeure..." un véritable miracle! Bjorling voulu refaire l'exploit mais en vain.
Malheureusement Pippo avait un caractère drammatique certain (à défaut d'en avoir la voix) et flanqué de sa grande copine Maria (Callas) il décida de voler avec elle vers le soleil et le couple Icarien pris son envol et se brûla les ailes. A la fin des années 50, pour l'un comme pour l'autre, le déclin était déjà évident.
Critiquer Pippo sur ses choix ne sert à rien, il a fait la plus belle carrière qui fut, il flamba sa voix comme il flambait son argent au casino, en grand viveur.
Ses enregistrements Suisses (Lauzanne) qu'il fit à la fin des années 40 sont SUPERBES! On y entend un "Je crois entendre encore" MAGNIFIQUE!
Pippo restera à jamais dans le coeur de ses admirateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 27 Aoû - 11:54

DavidLeMarrec a écrit:
Merci pour ce portrait ! Very Happy

Guillaume a écrit:
[/i]Le déclin arrive bien tôt, causé probablement par sa technique peu orthodoxe, ses prises de rôles risquées. En 1965, sa carrière est déja terminée, à l'heure même où Maria Callas fait ses adieux à l'Opéra.

C'est vrai qu'avec sa technique, il s'est fatigué plus vite, mais c'était une force de la nature, et en réalité, il ne chantait pas si mal que ça, puisque la voix était très belle et qu'il a fait une durée de carrière normale. Surtout que, comme tu l'as justement souligné, il ne s'est pas ménagé dans ses prises de rôle !

Dire que Di Stefano n'avait pas de technique (comme on entend souvent) est une fadaise émanant de personnes qui n'y connaissent rien en chant.
Son prof. le baryton Luigi Montesanto lui apprit une fort belle technique mais qui met en éxergue l'expression et l'articulation des mots. De plus la voix de Di Stefano était (comme celle de Carreras) une voix naturelle ET sans passage! C'est pourquoi l'un et l'autre pouvaient s'offrir le luxe (comme tu l'as dit justement) "d'ouvrir" leurs aigus. Di Stefano n'aurait pas connu ce déclin précoce s'il était resté dans son répertoire naturel (à tous les sens du terme). C'est le choix d'un répertoire spinto pour arriver à Chénier et .... Otello(!!!!!) qui abima la voix d'or de Pippo.
Il y avait un chanteur Italien de "variété à voix" que j'adore et qui chantait avec cette voix "ouverte" et déshinibée : Claudio Villa. Gigli lui-même pouvait "ouvrir" des sols aigus, voire des la bémols, idem pour Mario Lanza; leur point commun : une voix naturelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 27 Aoû - 12:00

Radames a écrit:
Di Stefano n'aurait pas connu ce déclin précoce s'il était resté dans son répertoire naturel (à tous les sens du terme). C'est le choix d'un répertoire spinto pour arriver à Chénier et .... Otello(!!!!!) qui abima la voix d'or de Pippo.
exactement! Jamais en termes de répertoire il n'aurait dû aller par exemple chez Verdi au delà de Traviata et même pas Manrico pour le studio (qu'il a heureusement eu le bon goût de ne jamais chanter à la scène).
Quand j'écoute ses lives du Barbier de Séville, je me dis que là, on avait un vrai Almaviva à cette époque et que c'était dans cette voie là qu'il aurait dû travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) EmptyVen 27 Aoû - 12:47

Otello a écrit:
Radames a écrit:
Di Stefano n'aurait pas connu ce déclin précoce s'il était resté dans son répertoire naturel (à tous les sens du terme). C'est le choix d'un répertoire spinto pour arriver à Chénier et .... Otello(!!!!!) qui abima la voix d'or de Pippo.
exactement! Jamais en termes de répertoire il n'aurait dû aller par exemple chez Verdi au delà de Traviata et même pas Manrico pour le studio (qu'il a heureusement eu le bon goût de ne jamais chanter à la scène).
Quand j'écoute ses lives du Barbier de Séville, je me dis que là, on avait un vrai Almaviva à cette époque et que c'était dans cette voie là qu'il aurait dû travailler.

Tout à fait! Son Almaviva est SPLENDIDE, on est à des années lumières du stéréotype du petit ténor rossinien famélique et chantant du nez des aigus anémiques pale
Avec Pippo on a un "Conte Almaviva" qui chante avec brio.
Pour ce qui est de son Manrico il remplaça au pied levé Richard Tucker, qui refusa de chanter sous la direction de ..... Von Karajan. Tucker était juif et Herbert était connu pour ses affinités avec un certain parti ...... enfin bref.....
Toujours est-il que son Manrico fait pitié.... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty
MessageSujet: Re: Giuseppe di Stefano (1921 2008)   Giuseppe di Stefano (1921 2008) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giuseppe di Stefano (1921 2008)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [P] 23.06.2008 : Walibi Belgium
» Paris Folk Blues Festival 2008
» [Holiday Park 2008] Nouveautés...
» Report [17/06/2008] KISS - Paris Bercy
» MUSIKPARADE 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: