Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tchaïkovsky: les ballets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Vous preferez:
Casse noisette
54%
 54% [ 44 ]
Le lac des cygnes
37%
 37% [ 30 ]
La belle au bois dormant
9%
 9% [ 7 ]
Total des votes : 81
 

AuteurMessage
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9407
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 28 Nov 2013 - 13:13

Vino-Karlo a écrit:

Audiophilie quand tu nous tiens. Rolling Eyes

Spoiler:
 
Ce n'est pas la qualité de l'enregistrement qui me gêne, ce sont les interprètes.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 28 Nov 2013 - 17:33

J'ai toujours beaucoup aimé les ballets de Tchaikovsky, œuvres chaleureuses et colorées, ballets que ceux qui ne les appréciaient pas disaient "symphoniques".
Du temps des 33 tours, j'ai acheté les enregistrements intégraux de Guennadi Rojdestvensky qui me semblaient les plus soignés et les plus significatifs, les plus symphoniques, peut-être Very Happy .
Par la suite, d'autres réalisations des plus intéressantes sont arrivées (Previn, Slatkin). De plus, des chefs célèbres ont enregistré de larges sélections de "La Belle au bois dormant" et du "Lac des cygnes". Si les interprètes ont des options différentes, toutes ces productions tiennent la route. Bref, il y a là matière à un large choix plus qu'à un verdict Question .
Quelques unes des réalisations qui figurent dans ma discothèque.

"Casse-Noisette", le petit dernier, un petit bijoux qui me trouve néanmoins réticent :
Deux intégrales : Rojdestvensky (LP Chant du Monde) et Rodzinski (CD Westminster).

"La Belle au bois dormant", peut-être le plus grand et le plus abouti mais ce n'est pas mon préféré :
Intégrale : Rojdestvensky (LP BBC-Supraphon).
A ma connaissance, cet enregistrement n'a pas été réédité en CD (à mon grand regret).
Larges sélections (Plus de 40 minutes de musique) : Maazel (LP Concert Hall), Monteux (LP & CD RCA), Ormandy (CD Sony et CD RCA), Sinaisky (CD BBC Music), sans oublier deux enregistrement de Stokowski (CD Cala et Sony). Pour la petite histoire, Stokowski interprète un "arrangement" concocté par Diaghilev en 1922, une sélection d'extraits dont le titre est "Aurora's Wedding".
Ici encore un regret:que le LP de Lorin Maazel n'ait pas fait l'objet d'un CD.

Le Lac des cygnes, le premier, un coup de maitre, celui que j'aime entre tous Smile :
Trois intégrales : Rojdestvensky (LP Chant du Monde & CD BMG), Sawallisch (CD EMI) et Svetlanov (CD RD).
Larges sélections (Plus de 40 minutes de musique) : Bernstein (CD Sony), Monteux (LP & CD Philips), Morel (LP RCA), Ormandy (1956, 1961, 1972, LP & CD Sony & RCA).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 29 Nov 2013 - 0:41

Le Lac des cygnes est vraiment le mal-aimé des trois : impossible de trouver un vrai conseil de version sur ce fil, les rares fois où vous en parlez c'est pour déconseiller un enregistrement en disant qu'il est moins réussi que les deux autres par le même chef... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 29 Nov 2013 - 8:37

Golisande a écrit:
Le Lac des cygnes est vraiment le mal-aimé des trois : impossible de trouver un vrai conseil de version sur ce fil, les rares fois où vous en parlez c'est pour déconseiller un enregistrement en disant qu'il est moins réussi que les deux autres par le même chef... hehe
Pour moi, pas d'hésitation.

Des trois versions que je possède, Rojdestvensky, Sawallisch et Svetlanov, versions que j'apprécie toutes à des titres divers, je conseille sans hésiter la version de Wolfgang Sawallisch.
Aussi surprenant que cela puisse paraitre, Sawallisch fait jeu égal avec les chefs russes et soviétiques, je dirai même plus, il se montre plus habile dans la gestion du ballet, il bénéficie des couleurs orchestrales somptueuses de l'orchestre de Philadelphie et d'une prise de son très réussie quand bien même elle approche les vingt ans (1993-1995).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 29 Nov 2013 - 11:59

Merci fomalhaut ! (J'espère juste que tu ne dis pas ça parce que Sawallisch était un humaniste alors que les deux autres travaillaient pour le régime soviétique... Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 29 Nov 2013 - 12:58

Golisande a écrit:
Merci fomalhaut ! (J'espère juste que tu ne dis pas ça parce que Sawallisch était un humaniste alors que les deux autres travaillaient pour le régime soviétique... Wink )
Non, comme je l'ai écrit, j'apprécie ces trois versions mais celle de Sawallisch a ma préférence, de peu, certes, mais elle l'a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 29 Nov 2013 - 23:20

Le Lac des Cygnes
 
Discographie
 
ballet enregistré dans sa version intégrale ou quasi.
 
Spoiler:
 
 
Anatole Fistoulari, Orchestre symphonique de Londres (Decca, 1952)
Antal Dorati, Orchestre symphonique de Minneapolis (Mercury, 1954)
Yuri Fayer, Orchestre du Théâtre Bolchoï (Chant du Monde, 1957)
Ernest Ansermet, Orchestre de la Suisse romande (Decca, 1958)
Frantisek Skvor, Orchestre du Théâtre national de Prague (Supraphon, 1960)
Maurice Abravanel, Orchestre de l'Utah (Vanguard, 1967)
Guennady Rozhdestvensky , Orchestre symphonique de la Radio d'URSS (Melodiya, 1969)
Anatole Fistoulari, Orchestre philharmonique de la Radio néerlandaise (Decca, 1973)
Richard Bonynge, National Philharmonic Orchestra (Decca, 1975)
André Previn, Orchestre symphonique de Londres (Emi, 1976)
Seiji Ozawa, Orchestre symphonique de Boston (DG, 1979)
John Lanchbery, Philharmonia Orchestra (Emi, 1982)
Evgueni Svetlanov, Orchestre d'Académie d'Etat russe (Melodiya, 1988)
Vladimir Fedoseyev, Orchestre symphonique de la Radio & télévision de Moscou (Denon, 1988)
Leonard Slatkin, Saint Louis Symphony Orchestra (RCA, 1989)
Mark Ermler, Orchestre du Royal Opera House, Covent Garden (rééed. Sony, 1989)
Ondrej Lenard, Orchestre symphonique de la Radio de Bratislava (Naxos, 1989)
Michael Tilson Thomas, Orchestre symphonique de Londres (Sony, 1990)
Charles Dutoit, Orchestre symphonique de Montreal (Decca, 1991)
Wolfgang Sawallisch, Orchestre de Philadelphie (Emi, 1994)
Viktor Fedotov, Orchestre du Théâtre Marrinsky (Classical Records, 1994)
Dmitry Yablonsky, Orchestre symphonique d'Etat russe (Naxos, 2006)
Valery Gergiev, Orchestre du Théâtre Mariinsky (Decca, 2006)
Mikail Pletnev, Orchestre National russe (Ondine, 2010)
Neeme Järvi, Orchestre philharmonique de Bergen (Chandos, 2013)



Dernière édition par Mélomaniac le Jeu 16 Jan 2014 - 21:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 30 Nov 2013 - 1:07

Casse-noisette

Discographie du ballet intégral en deux Actes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 30 Nov 2013 - 1:08

La Belle au Bois dormant

Discographie du ballet intégral en trois actes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 30 Nov 2013 - 1:51

Casse-noisette -ballet en deux actes
 
= Andre Previn, London Symphony Orchestra
 
(Emi, mai 1972)
 
Cette version plusieurs fois rééditée en CD ne doit pas être un choix par défaut, elle reste une des meilleures que je connaisse.
Comme Dorati, dix ans auparavant dirigeant le même orchestre londonien (Mercury, 1962), le chef américain joue la carte de la naïveté et du grand spectacle, qu'il défend par une onction très léchée, suave, des tempi langoureux, qui n'excluent pas les foucades mais au contraire les activent avec un brio d'autant ostensible. Avouons que le Hongrois distillait une intense féerie qui s'avère ici moins magique, moins effilée, plus bonhomme et symphonique. Mais le plaisir auditif est au rendez-vous de ce conte de Noël dont on ressort repu.
Les micros savent habilement valoriser les instruments solistes (le hautbois et plus généralement les souffleurs : un délice !), quitte à les grossir un peu : on y gagne une écoute très savoureuse. Les cordes auraient pu davantage aiguiser l'archet mais leur épaisseur offre du corps et du galbe à leur bouffante parure.
Le théâtre se déploie sur grand écran, projetant une transformation du salon (n°6) aussi grandiose qu'époustouflante.
Voilà une interprétation qui a la chair grasse mais aussi du muscle, et même du tempérament. On s'en aperçoit dès le galop des enfants, mais aussi dans une trépidante bataille où le maestro et ses troupes anglaises ne font pas semblant de mouiller la chemise.
Un mordant entrain pour le n°11, pour le trépak à la fois joufflu et étourdissant !
Previn se régale dans le cortège de friandises de l'Acte II, et nous présente des douceurs qui deviennent festin.
On l'aura compris : une interprétation très roborative, un peu replète, mais quel gourmand saura résister à cette généreuse boîte de toffees ?!
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 30 Nov 2013 - 10:12

Mélomaniac a écrit:
Le Lac des Cygnes

Guennady Rozhdestvensky , Orchestre symphonique de la Radio d'URSS (Melodiya, 1969)
C'est une version superbe que j'ai réécoutée hier et qui avait obtenu un 10 de Répertoire. Pour le lac des cygnes, il existe deux types de conceptions : les directions chorégraphiques qui s'attachent à adopter des tempi adaptés aux danseurs quitte à ce que l'ensemble manque parfois de flamme et les visions narratives qui racontent une histoire, n'hésitant pas à adopter des tempi frénétiques quitte à rendre l'ensemble indansable. C'est à cette seconde école qu'appartient Rojdestvensky, qui, bien que disposant d'un moins bel orchestre que Gergiev, vous tient en haleine deux heures durant sans aucune lourdeur ou chute de tension. Peut être bien, finalement, ma version préférée de l'œuvre dans un report de bonne qualité :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 30 Nov 2013 - 10:36

J'ai la version complète de  Yuri Fayer  en trois 33 tours , orchestre du Théâtre Bolchoï Mélodya /1957), je fais confiance pour la traduction, à celui qui a fait la discographie plus haut, je n'en ai écouté qu'un disque mais elle ne manque pas de panache pour moi non plus et elle bénéficie d'un très bon son, remarquable .J'ai un peu de mal à croire que ça date de 1957, mais pourquoi pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 30 Nov 2013 - 15:08

Smile Quelques constats par rapport à la discographie du Lac des Cygnes (dites-moi si j'ai oublié des versions) :

Quasiment la moitié sont dirigées par des chefs russes.

La première intégrale (enfin, quand même amputée d'un tiers) date du début des années 1950, l'ère LP.

Mais quelques grands labels, comme emi ou DG, ont attendu la fin des années 1970 pour graver l'oeuvre.

Philips ne l'a jamais enregistrée (même si la version Dorati fut publiée en Europe sous cette étiquette).

En revanche, Decca en compte six à son catalogue !

La technique numérique n'a pas témoigné d'un immédiat engouement pour ce ballet, mais on observe une accrétion autour de 1990 (sept enregistrements en quatre ans), l'âge d'or du CD...

...ce qui explique l'éclipse consécutive : rien pendant une bonne dizaine d'années, entre 1994 et 2006.

A ma connaissance, la version de Skvor n'a jamais été reportée en CD (qu'attend donc Supraphon ?) Ni d'ailleurs celle de Fistoulari captée à Hilversum (1973), hormis un disque d'extraits reparu au Japon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Dim 1 Déc 2013 - 12:24

hugo75 a écrit:
Mélomaniac a écrit:
Le Lac des Cygnes

Guennady Rozhdestvensky , Orchestre symphonique de la Radio d'URSS (Melodiya, 1969)
C'est une version superbe que j'ai réécoutée hier et qui avait obtenu un 10 de Répertoire. Pour le lac des cygnes, il existe deux types de conceptions : les directions chorégraphiques qui s'attachent à adopter des tempi adaptés aux danseurs quitte à ce que l'ensemble manque parfois de flamme et les visions narratives qui racontent une histoire, n'hésitant pas à adopter des tempi frénétiques quitte à rendre l'ensemble indansable. C'est à cette seconde école qu'appartient Rojdestvensky, qui, bien que disposant d'un moins bel orchestre que Gergiev, vous tient en haleine deux heures durant sans aucune lourdeur ou chute de tension. Peut être bien, finalement, ma version préférée de l'œuvre dans un report de bonne qualité :

Malheureusement indisponible actuellement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Dim 1 Déc 2013 - 12:29

Mélomaniac a écrit:
Casse-noisette -ballet en deux actes
 
= Andre Previn, London Symphony Orchestra
 
(Emi, mai 1972)
 
Cette version plusieurs fois rééditée en CD ne doit pas être un choix par défaut, elle reste une des meilleures que je connaisse.
Comme Dorati, dix ans auparavant dirigeant le même orchestre londonien (Mercury, 1962), le chef américain joue la carte de la naïveté et du grand spectacle, qu'il défend par une onction très léchée, suave, des tempi langoureux, qui n'excluent pas les foucades mais au contraire les activent avec un brio d'autant ostensible. Avouons que le Hongrois distillait une intense féerie qui s'avère ici moins magique, moins effilée, plus bonhomme et symphonique. Mais le plaisir auditif est au rendez-vous de ce conte de Noël dont on ressort repu.
Les micros savent habilement valoriser les instruments solistes (le hautbois et plus généralement les souffleurs : un délice !), quitte à les grossir un peu : on y gagne une écoute très savoureuse. Les cordes auraient pu davantage aiguiser l'archet mais leur épaisseur offre du corps et du galbe à leur bouffante parure.
Le théâtre se déploie sur grand écran, projetant une transformation du salon (n°6) aussi grandiose qu'époustouflante.
Voilà une interprétation qui a la chair grasse mais aussi du muscle, et même du tempérament. On s'en aperçoit dès le galop des enfants, mais aussi dans une trépidante bataille où le maestro et ses troupes anglaises ne font pas semblant de mouiller la chemise.
Un mordant entrain pour le n°11, pour le trépak à la fois joufflu et étourdissant !
Previn se régale dans le cortège de friandises de l'Acte II, et nous présente des douceurs qui deviennent festin.
On l'aura compris : une interprétation très roborative, un peu replète, mais quel gourmand saura résister à cette généreuse boîte de toffees ?!
 


Je suppose que ce boitier contient bien cette version. A ce prix la, les trois ballets sont une réelle occase ! J'achète....
Les enregistrement d'André Previn dirigeant le LSO sont, dans l'ensemble, des réussites.

http://www.amazon.fr/Tcha%C3%AFkovski-cygnes-dormant-Casse-noisette-Coffret/dp/B0040UEID6/ref=sr_1_2?s=music&ie=UTF8&qid=1385896940&sr=1-2&keywords=casse+noisette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 2 Déc 2013 - 7:35

Mélomniac, si tu en sais plus sur Yuri Fayer que j'en ai trouvé sur le net, c'est à dire à peu près rien,ça m'interesse, je trouve son enregistrement du Lac des cygnes particulièrement bon, question interprètation et aussi question son, je ne sais pourquoi cette version est passée à l'as, sans doute à cause du manque de notorièté du chef?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 2 Déc 2013 - 9:32

gluckhand a écrit:
Mélomniac, si tu en sais plus sur Yuri Fayer que j'en ai trouvé sur le net, c'est à dire à peu près rien,ça m'interesse, je trouve son enregistrement du Lac des cygnes particulièrement bon, question interprètation et aussi question son, je ne sais pourquoi cette version est passée à l'as, sans doute à cause du manque de notorièté du chef?
Manque de notoriété du chef ? Peut-être, mais son nom était quand même connu des amateurs de ballets. Cette version n'aurait-elle pas souffert de ne pas bénéficier d'une prise de son stéréophonique (?) et surtout, des incohérences de l'éditeur Melodya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 2 Déc 2013 - 12:14

fomalhaut, tu as sans doute raison pour la stéréo , bien qu'on remastèrise un tas de choses maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 2 Déc 2013 - 12:18

Dans le genre "prix tout doux", les 3 ballets par Slatkin ont été mis en boîte chez Sony : http://www.amazon.fr/Leonard-Slatkin-conducts-Tchaikovsky-Ballets/dp/B006XOBFEM/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1385982958&sr=1-3&keywords=slatkin+sony !
(J'ai vu qu'on parlait de Slatkin mais pas de cette édition-ci particulièrement ; ou alors je suis passé à côté Embarassed...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 7 Déc 2013 - 0:56

Very Happy Le Casse-noisette de Semyon Bychkov chez Philips avec le Berliner Philharmoniker vient d'être réédité (pour la première fois je crois) en série économique :
 
http://www.amazon.fr/Tchaikovsky-Berliner-Philharmoniker-Semyon-Bychkov/dp/B00EVCH006
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 7 Déc 2013 - 1:52

Fort bien. Mais est-ce fort bon ? Je remarque que c'est environ 10% plus lent que les versions Dorati LSO, Ansermet ou Gergiev. Quelles qualités particulières Bychkov et les Berliner apportent-ils au ballet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Sam 7 Déc 2013 - 2:00

Smile Je l'avais empruntée il y a très longtemps en médiathèque.

Je l'ai commandée, j'en parlerai quand je l'aurai réécoutée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 19 Déc 2013 - 14:28

Mélomaniac a écrit:
Casse-noisette -ballet en deux actes
 
= Andre Previn, London Symphony Orchestra
 
(Emi, mai 1972)
 
Cette version plusieurs fois rééditée en CD ne doit pas être un choix par défaut, elle reste une des meilleures que je connaisse.
Comme Dorati, dix ans auparavant dirigeant le même orchestre londonien (Mercury, 1962), le chef américain joue la carte de la naïveté et du grand spectacle, qu'il défend par une onction très léchée, suave, des tempi langoureux, qui n'excluent pas les foucades mais au contraire les activent avec un brio d'autant ostensible. Avouons que le Hongrois distillait une intense féerie qui s'avère ici moins magique, moins effilée, plus bonhomme et symphonique. Mais le plaisir auditif est au rendez-vous de ce conte de Noël dont on ressort repu.
Les micros savent habilement valoriser les instruments solistes (le hautbois et plus généralement les souffleurs : un délice !), quitte à les grossir un peu : on y gagne une écoute très savoureuse. Les cordes auraient pu davantage aiguiser l'archet mais leur épaisseur offre du corps et du galbe à leur bouffante parure.
Le théâtre se déploie sur grand écran, projetant une transformation du salon (n°6) aussi grandiose qu'époustouflante.
Voilà une interprétation qui a la chair grasse mais aussi du muscle, et même du tempérament. On s'en aperçoit dès le galop des enfants, mais aussi dans une trépidante bataille où le maestro et ses troupes anglaises ne font pas semblant de mouiller la chemise.
Un mordant entrain pour le n°11, pour le trépak à la fois joufflu et étourdissant !
Previn se régale dans le cortège de friandises de l'Acte II, et nous présente des douceurs qui deviennent festin.
On l'aura compris : une interprétation très roborative, un peu replète, mais quel gourmand saura résister à cette généreuse boîte de toffees ?!

Et bien, j'ai acheté cette interprétation du Casse-Noisette et de ses deux frères, Le lac des cygnes et La Belle au bois-dormant.



Ce sont la d'excellentes interprétations, proposées à un prix très abordable, qui illustrent très bien le talent de Tchaikovsky dans le domaine du ballet.
Le ballet le plus réussi est toutefois Casse-Noisette, comme l'a souligné Melomaniac. Les deux autres ballets sont un peu en retrait : Previn, s'il en donne une interprétation satisfaisante, n'atteint pas les sommets qu'a atteint Guennadi Rojdesvensky dans ses enregistrements (Malheureusement non disponibles actuellement). Ces deux ballets sont plus longs que le Casse-Noisette et Previn est parfois un peu court, il n'a pas l'énergie de Rojdesvensky. Ce n'est pas qu'il ne tienne pas la distance mais il se montre souvent peintre (et un peintre somptueux) alors qu'on attend (enfin, que j'attends) l'autorité dont faisait preuve Rojdesvensky (ou Sawallisch, dans le seul Lac des cygnes).
A noter qu'il manque le numéro 27, le pas berrichon, de La Belle au bois-dormant probablement écarté pour des raisons de minutages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mar 31 Déc 2013 - 0:44

vino, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:


Ne trouves-tu pas cette version un peu dormante ?  hehe


 Smile J'avais envie d'en dire un mot hier quand je l'ai écoutée, mais le temps m'a manqué, et maintenant mon impression n'est plus aussi précise.

Effectivement, derrière ta boutade se cache une réalité : ça joue bien et propre, mais l'orchestre se réfugie dans la routine. Phrasés plats et mécaniques chez les cordes, pauvres en nuances, aussi bien en dynamique qu'en articulation. Très lisse et stéréotypé.
Diction courte et rase chez les cuivres.
Les tempi sont plutôt léthargiques.
Globalement, ça manque d'enthousiasme, d'envie de raconter une histoire, au point que la dimension narrative s'enlise et qu'on écoute avec une certaine lassitude.
Interprétation blasée et donc frustrante.
Heureusement, les bois sont savoureux, et la prise de son est excellente, exploitant tout le relief et les couleurs de la partition. Sinon je crois qu'on s'ennuierait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomane averti


Nombre de messages : 423
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mar 31 Déc 2013 - 17:24

Mélomaniac a écrit:
Le Lac des Cygnes

je ne possède encore que dix versions parmi ces 23 [/spoiler]


Je ne vois pas la version de Fedotov (enregistrement de 1994), très recherché pour les connaisseurs du ballet. Mi même je guette cette CD.

Parmis, les versions que j'ai pu écoutées :



  • Dorati, orchestre disgracieux;
  • Gergiev, une finition lamantable pour un enregistrement moderne; édition bizarre
  • Ozawa, orchestre très virtuose, mais mal enregistré par DG (trop aigre), ca sent une production studio
  • Dutoit, orchestre somptueux mais il ne passe pas grande chose, idem
  • Rozhdestvensky, très symphonique, mais les cuivres crudes dans le visage n'est pas toujours à mon goût
  • Previn, rien de tres marquant
  • Bonynge, l'orchestre très américain et "pop", boff
  • Slatkin, mal enregistré (son épais)
  • Lanchbery, superbe version méconnue
  • Tilson-Thomas, mon 1er choix: trés bon solo du violon et divers solistes, tempo bien jugé, finition parfaite et très bien enregistré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mer 15 Jan 2014 - 19:01

Casse-noisette, ballet Op. 71
 
= Semyon Bychkov, Orchestre philharmonique de Berlin
 
(Philips, 1987)
 
Confused Grosse déception pour cette version qui affiche un prestigieux orchestre mais se maintient sur les rails d'un luxe froid. Une lecture indéfectiblement sérieuse que ne réveille aucune imagination, aucun plaisir de faire partager une histoire.
Tout est en ordre de marche, mais la mécanique huilée au quart de tour se contente de débiter une enfilade de clichés symphoniques.
Une des écoutes les plus tièdes et insipides que ce merveilleux ballet puisse nous infliger. Un joli gâchis...

 
http://www.amazon.fr/gp/product/B00000E3JC
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 16 Jan 2014 - 10:39

Mélomaniac a écrit:
Smile Quelques constats par rapport à la discographie du Lac des Cygnes (dites-moi si j'ai oublié des versions)

Il manque celle de John Lanchbery (Philharmonia Orchestra, 1982 - EMI)

La plus belle pour moi des versions "occidentales" (avec Ansermet) : un enregistrement plein de vie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 16 Jan 2014 - 21:42

J'ai actualisé la liste du 29 novembre : vingt-cinq versions du Lac sont recensées. Si vous en connaissez d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 16 Jan 2014 - 23:33

Mélomaniac a écrit:
Casse-noisette, ballet Op. 71
 
= Semyon Bychkov, Orchestre philharmonique de Berlin
 
(Philips, 1987)
 
Confused Grosse déception pour cette version qui affiche un prestigieux orchestre mais se maintient sur les rails d'un luxe froid. Une lecture indéfectiblement sérieuse que ne réveille aucune imagination, aucun plaisir de faire partager une histoire.
Tout est en ordre de marche, mais la mécanique huilée au quart de tour se contente de débiter une enfilade de clichés symphoniques.
Une des écoutes les plus tièdes et insipides que ce merveilleux ballet puisse nous infliger. Un joli gâchis...


C'est amusant quand on pouvait lire plus haut dans ce fil :

eleanore-clo a écrit:
Bonsoir
Fidèle lectrice du magasine Diapason, j'ai acheté dans les années 1980-1990 :
* Le Casse-Noisette par Bychkov et le Berliner Philarmoniker, publié chez Philips (de mémoire diapason d'or)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 16 Jan 2014 - 23:40

Je ne me souviens pas de la récompense que ce coffret aurait pu glâner dans la presse, mais en tout état de cause je n'ai exprimé que mon modeste avis, qui n'est en rien comparable à celui d'un journaliste dûment qualifié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Jeu 16 Jan 2014 - 23:54

J'espère que tu plaisantes... Ton avis de passionné vaut autant - sinon plus - que celui d'un journaliste, fût-il qualifié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 17 Jan 2014 - 0:00

Embarassed 
 
Bon beh alors je crois bien que voilà la plus ennuyeuse version que je connaisse.
 
Pour comparer à des versions contemporaines, c'est beaucoup plus fade que Dutoit (Decca), Ashkenazy (Decca), ou même le remake de Previn avec le Royal Philharmonic (Emi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Ven 17 Jan 2014 - 4:33

Je seconde. J'ai été déçu par ce disque. Son seul atout est justement d'être disponible sur un seul cd, à prix économique. Aucun sens de l'aventure, du rêve, du merveilleux. Bureaucratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23176
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mar 21 Jan 2014 - 0:15

 Very Happy Réédition des extraits de la Belle au Bois dormant par Monteux et le London Symphony Orchestra.

Grande classe, élégance et panache. Chaudement recommandé !

http://www.amazon.fr/Belle-Bois-Dormant-Oiseau-Feu/dp/B00GKI3VSO

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Over The Rainbow
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : NAMUR
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 8:22

Utnapištim a écrit:
alexandre. a écrit:
Il n'y a que des bouts de Casse-Noisette mais j'adore cet album :


Pris au sérieux comme ça (vous avez vu, il ne rigole pas le monsieur), Casse-Noisette c'est vachement bien. C'est tellurique de bout en bout, les cordes sont d'une densité assez incroyable.
Malgré que ce ne soit que des extraits, ce n'est pas pour autant la suite avec que les danses. Ici on a les scènes 6, 7, 8, 9, 14 & 15 en entier. Le Pas de deux est splendide.

Oui en effet, c'est magnifique !

Je ne peux que confirmer: MAGNIFIQUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 13:48

 cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Over The Rainbow
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : NAMUR
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: RE Tchaikovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 14:18

Le Lac des cygnes:
Je possède l'intégrale Gergeiv, j'aime bien mais ...
Lorsque j'écoute les extraits de Mravinsky dans "the Nutcracker" je me dis qu'il y a peut être mieux aussi pour l'intégrale du Lac.

Merci de vos conseils avisés



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 14:57

Je te conseille en priorité Lanchbery (EMI) ou Svetlanov (Melodiya). La version enregistrée par ce dernier est complète et dans un son russe de chez russe. Lanchbery est plus vif tout en ne sacrifiant rien au drame (il manque juste le n°10 et 14 de l'acte 2). Je ne connais pas Bonynge dans le Lac mais dans La Belle au bois dormant (coffret "Ballet Masterpieces" chez Decca*) il est épouvantable. A éviter.

* plein de choses géniales dans ce gros coffret, mais tous les Tchaïkovsky sont nuls : Casse-Noisette par Bychkov, Lac des cygnes par Dutoit, Belle au bois dormant par Bonynge. pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 15:12

non Bonynge n'est pas épouvantable et je serais bien curieux de savoir pourquoi, selon toi, il le serait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 15:50

L'orchestre semble souvent en roue libre, certains tempi sont étranges/pas très appropriés, l'apothéose finale est complètement ratée (il suffit de comparer avec Dorati ou même Prévin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 15:56

Désolé mais je ne suis pas d'accord et je préfère de très loin l'interprétation de Bonynge à celle de Dorati que je trouve souvent sèche et plate; avec Bonynge, il y a un sens du climat et un vrai relief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 16:23

Un relief plat alors vu la manière dont il étiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire inutilement l'apothéose finale...  I don't want that 

Sinon pour Dorati et Bonynge, je comprends qu'on puisse ne pas apprécier la manière du premier, mais pour moi ces deux chefs ne boxent pas dans la même catégorie. D'un côté on a un génie de la direction d'orchestre (il suffit d'écouter ses Haydn, Tchaïkovsky, Bartok, Respighi, etc.), de l'autre un chef sympathique qui a eu pour principal mérite de sortir des sentiers battus et d'enregistrer du répertoire rare (ballets et opéras principalement). Bonynge a dirigé beaucoup de ballets, je ne dis pas qu'il est mauvais là-dedans, mais pour Tchaïkovsky la concurrence est plus rude que d'habitude, là on a plus de choix, et on a la possibilité de comparer. Je doute qu'une majorité de mélomanes place Bonynge comme la référence ultime pour les ballets de Tchaïkovsky. La majorité a souvent tort, certes, mais pas toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 17:10

WoO a écrit:
Sinon pour Dorati et Bonynge, je comprends qu'on puisse ne pas apprécier la manière du premier, mais pour moi ces deux chefs ne boxent pas dans la même catégorie. D'un côté on a un génie de la direction d'orchestre (il suffit d'écouter ses Haydn, Tchaïkovsky, Bartok, Respighi, etc.), de l'autre un chef sympathique qui a eu pour principal mérite de sortir des sentiers battus et d'enregistrer du répertoire rare (ballets et opéras principalement). Bonynge a dirigé beaucoup de ballets, je ne dis pas qu'il est mauvais là-dedans, mais pour Tchaïkovsky la concurrence est plus rude que d'habitude, là on a plus de choix, et on a la possibilité de comparer. Je doute qu'une majorité de mélomanes place Bonynge comme la référence ultime pour les ballets de Tchaïkovsky. La majorité a souvent tort, certes, mais pas toujours.
mais ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit non plus! C'et pas tout ou rien!
Je ne dis pas que Bonynge est la référence ultime pour les ballets de Tchaikovsky! Je dis que ses versions sont de bonnes versions (bien dirigées et bien enregistrées) et que je prends beaucoup de plaisir à les écouter.  Mais pas qu'elles!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 17:59

WoO a écrit:
Un relief plat alors vu la manière dont il étiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire inutilement l'apothéose finale...  I don't want that 

Sinon pour Dorati et Bonynge, je comprends qu'on puisse ne pas apprécier la manière du premier, mais pour moi ces deux chefs ne boxent pas dans la même catégorie. D'un côté on a un génie de la direction d'orchestre (il suffit d'écouter ses Haydn, Tchaïkovsky, Bartok, Respighi, etc.), de l'autre un chef sympathique qui a eu pour principal mérite de sortir des sentiers battus et d'enregistrer du répertoire rare (ballets et opéras principalement). Bonynge a dirigé beaucoup de ballets, je ne dis pas qu'il est mauvais là-dedans, mais pour Tchaïkovsky la concurrence est plus rude que d'habitude, là on a plus de choix, et on a la possibilité de comparer. Je doute qu'une majorité de mélomanes place Bonynge comme la référence ultime pour les ballets de Tchaïkovsky. La majorité a souvent tort, certes, mais pas toujours.

Que diable ! Dorati, un génie de la direction d'orchestre ? C'est aller un peu loin, me semble-t-il. Je possède pas mal d'enregistrements de ce chef (Berg, Beethoven, Berg, Brahms, Haydn, Respighi, Sibelius...). C'est un que je trouve chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux et j'écoute toujours avec plaisir ses enregistrements (encore que je n'apprécie pas les prises de son Mercury). Ceci écrit, je n'ai jamais eu l'impression d'entendre un maitre et un interprète exceptionnel et cela, singulièrement, dans le domaine du ballet quand bien même diriger des ballet fut son activité initiale.
Quant à Bonynge, c'est plus un curieux et un chercheur dans le domaine de l'opera et du ballet romantique (un musicophage, dirai-je) plus qu'un chef mais enfin, s'il n'a pas toujours la maitrise et l'autorité qu'on attend, ce qu'il fait est le plus souvent intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Lun 3 Mar 2014 - 18:14

fomalhaut a écrit:

Que diable ! Dorati, un génie de la direction d'orchestre ? C'est aller un peu loin, me semble-t-il. Je possède pas mal d'enregistrements de ce chef (Berg, Beethoven, Berg, Brahms, Haydn, Respighi, Sibelius...). C'est un que je trouve chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux et j'écoute toujours avec plaisir ses enregistrements (encore que je n'apprécie pas les prises de son Mercury). Ceci écrit, je n'ai jamais eu l'impression d'entendre un maitre et un interprète exceptionnel et cela, singulièrement, dans le domaine du ballet

Peut être n'as-tu pas ses meilleurs disques car ses Bartók, Enesco, Kodaly, Dvorak (avec Starker) ou Rachmaninov (avec Janis) sont anthologiques.

Et côté ballets, ses enregistrements, chez Mercury, de Casse-noisette, l'oiseau de feu, Petrouchka, le sacre du printemps, le prince des bois...se situent au sommet pour leurs vertus narratives comme pour l'engagement dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Over The Rainbow
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : NAMUR
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mar 4 Mar 2014 - 11:46

Grand merci pour vos conseils.
J'ai finalement commandé l'intégrale des 3 ballets Lanchbery ainsi que le lac par Fedotov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mar 4 Mar 2014 - 18:27

hugo75 a écrit:
fomalhaut a écrit:

Que diable ! Dorati, un génie de la direction d'orchestre ? C'est aller un peu loin, me semble-t-il. Je possède pas mal d'enregistrements de ce chef (Berg, Beethoven, Berg, Brahms, Haydn, Respighi, Sibelius...). C'est un que je trouve chef intéressant, méthodique, divers, encyclopédique et curieux et j'écoute toujours avec plaisir ses enregistrements (encore que je n'apprécie pas les prises de son Mercury). Ceci écrit, je n'ai jamais eu l'impression d'entendre un maitre et un interprète exceptionnel et cela, singulièrement, dans le domaine du ballet

Peut être n'as-tu pas ses meilleurs disques car ses Bartók, Enesco, Kodaly, Dvorak (avec Starker) ou Rachmaninov (avec Janis) sont anthologiques.

Et côté ballets, ses enregistrements, chez Mercury, de Casse-noisette, l'oiseau de feu, Petrouchka, le sacre du printemps, le prince des bois...se situent au sommet pour leurs vertus narratives comme pour l'engagement dramatique.

Si, j'ai bien quelques uns des enregistrements que tu cites (Bartók, Dvorak, Rachmaninov) mais je maintiens ce que j'ai écris. De plus, Dorati, tout comme Kubelik et Paray, est trahi par les prises de son Mercury que je n'apprécie décidément pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Over The Rainbow
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : NAMUR
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mer 5 Mar 2014 - 15:15

WoO a écrit:
Je te conseille en priorité Lanchbery (EMI) ou Svetlanov (Melodiya). La version enregistrée par ce dernier est complète et dans un son russe de chez russe. Lanchbery est plus vif tout en ne sacrifiant rien au drame (il manque juste le n°10 et 14 de l'acte 2). Je ne connais pas Bonynge dans le Lac mais dans La Belle au bois dormant (coffret "Ballet Masterpieces" chez Decca*) il est épouvantable. A éviter.

* plein de choses géniales dans ce gros coffret, mais tous les Tchaïkovsky sont nuls : Casse-Noisette par Bychkov, Lac des cygnes par Dutoit, Belle au bois dormant par Bonynge.  pale palepale


Un grand merci en particulier pour toi  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mer 5 Mar 2014 - 15:20

Embarassed 

De rien, ce fut un plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Over The Rainbow
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 120
Localisation : NAMUR
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   Mer 5 Mar 2014 - 15:59

WoO a écrit:
Embarassed 

De rien, ce fut un plaisir !


Et pour moi donc...
Un tout grand merci encore
Reçu ce jour le coffret, écouté le Lac magnifique
Very happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchaïkovsky: les ballets   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchaïkovsky: les ballets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tchaïkovsky - mélodies
» Tchaïkovsky - Symphonie n°4
» Denis Matsuev, piano. Tchaïkovsky, Chostakovitch
» Tchaïkovsky : symphonie n°2
» Tchaïkovsky, 6ème symphonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: