Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elgar : oeuvres orchestrales et chorales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 2 Mar 2014 - 10:36

fomalhaut a écrit:

Concerto Violoncelle en Mi min, Op.85 : Fournier/Wallenstein (DGG, on trouve également un Live avec Rosbaud), Navarra/Barbirolli (Testament). Je n'ai jamais été beaucoup intéressé par Jacqueline Du Pré, malgré l'enthousiasme général qu'elle a suscité.
Quitte à écouter un violoncelliste français dans ce concerto, plutôt que Navarra, je préfère de loin Tortelier avec Boult (EMI ou BBC Legends). Fournier, c'est également très beau et pas cher (avec un couplage de grande qualité de surcroît, dans l'édition -allemande- DGG Resonance que j'ai : Variations Enigma de Jochum). Mais je reste avant tout attaché, dans cette oeuvre, à Du Pré, passionnée, avec Barbirolli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 2 Mar 2014 - 15:58

Diablotin a écrit:
fomalhaut a écrit:

Concerto Violoncelle en Mi min, Op.85 : Fournier/Wallenstein (DGG, on trouve également un Live avec Rosbaud), Navarra/Barbirolli (Testament). Je n'ai jamais été beaucoup intéressé par Jacqueline Du Pré, malgré l'enthousiasme général qu'elle a suscité.
Quitte à écouter un violoncelliste français dans ce concerto, plutôt que Navarra, je préfère de loin Tortelier avec Boult (EMI ou BBC Legends). Fournier, c'est également très beau et pas cher (avec un couplage de grande qualité de surcroît, dans l'édition -allemande- DGG Resonance que j'ai : Variations Enigma de Jochum). Mais je reste avant tout attaché, dans cette oeuvre, à Du Pré, passionnée, avec Barbirolli.

Je n'entendais pas faire la promotion de violoncellistes français (encore qu'il y ait largement de quoi) en citant les noms de Pierre Fournier et d'André Navarra, mais simplement avancer les noms de deux instrumentistes qui, à mon sens, ont enregistré une version marquante de ce concerto. Si j'aime et apprécie des violoncellistes français, Pierre Fournier, André Navarra ou Maurice Gendron, je n'ai jamais eu d'atomes crochus avec d'autres cellistes français célèbres, Paul Tortelier ou Maurice Maréchal, et je regrette de n'avoir pas pu mettre la main sur l'enregistrement de ce concerto par un autre de mes cellistes bien-aimés, Janos Starker.
Les esprits chagrins me feront remarquer que Janos Starker est (presque) français puisqu'il a présidé l'Académie Française du Violoncelle......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 2 Mar 2014 - 16:51

fomalhaut a écrit:
(...) et je regrette de n'avoir pas pu mettre la main sur l'enregistrement de ce concerto par un autre de mes cellistes bien-aimés, Janos Starker.
Les esprits chagrins me feront remarquer que Janos Starker est (presque) français puisqu'il a présidé l'Académie Française du Violoncelle......
C'est assez facilement trouvable, et c'est effectivement très beau  mains  !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 3 Mar 2014 - 8:50

Diablotin a écrit:
fomalhaut a écrit:
(...) et je regrette de n'avoir pas pu mettre la main sur l'enregistrement de ce concerto par un autre de mes cellistes bien-aimés, Janos Starker.
Les esprits chagrins me feront remarquer que Janos Starker est (presque) français puisqu'il a présidé l'Académie Française du Violoncelle......
C'est assez facilement trouvable, et c'est effectivement très beau  mains  !!!

Merci. J'ai cherché quelques temps, il y avait bien quelques offres à des prix astronomiques mais j'avais oublié e-bay !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 12 Avr 2014 - 22:25

 Smile A paraître :

http://www.amazon.fr/Elgar-Symphony-No-2-Daniel-Barenboim/dp/B00ITUVDZ4

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 13 Avr 2014 - 1:31

Ohoh !!! Je crois bien que je vais indulger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 13 Avr 2014 - 8:28

Dans la série "Barenboim réenregistre Elgar", celui-ci est vraiment excellent ! Un des meilleurs choix à mon avis pour ce très beau concerto, avec une soliste inspirée -et les compléments sont intéressants et cohérents-.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 13 Avr 2014 - 10:13

Mélomaniac a écrit:
 Smile A paraître :

http://www.amazon.fr/Elgar-Symphony-No-2-Daniel-Barenboim/dp/B00ITUVDZ4


C'est à peu près aussi engageant que Thielemann dans Ketèlbey ou Gardiner dans Glass : pourquoi choisir ce répertoire où leurs défauts mutuels seront exaltés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Lun 26 Mai 2014 - 23:34

Je possède 8 versions de Gerontius, mais avant aujourd'hui je n'avais jamais entendu The Apostles. J'ai écouté l'oeuvre dans ce qui me semble une excellente version, superbement jouée et enregistrée: Hickox sur Chandos. Les solistes me semblent très bons, particulièrement le Judas de Robert Lloyd.

C'est une oeuvre très différente de Gerontius. Le texte est plus méditatif et mystique que dramatique ou narratif, ce qui amène une tout autre approche. Il est vrai qu'on peut trouver le texte de Newman 'over the top' dans son mysticisme dégoulinant, mais il y a une progression dramatique serrée qui, me semble-t-il, intéresse moins Elgar dans Apostles.

Quoi qu'il en soit c'est une oeuvre forte, très bien distribuée vocalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 27 Mai 2014 - 0:01

André a écrit:

Le texte est plus méditatif et mystique que dramatique ou narratif, ce qui amène une tout autre approche. Il est vrai qu'on peut trouver le texte de Newman 'over the top' dans son mysticisme dégoulinant


 Surprised Tu es sûr ? Il me semblait que c'est Elgar lui-même qui avait assemblé le texte directement d'après les Ecritures.

Il faut aussi connaître le superbe enregistrement de Boult, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mar 27 Mai 2014 - 0:32

Je me suis mal exprimé: je compare texte de Newman pour Gerontius à celui qu'Elgar a assemblé pour The Apostles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 6 Juil 2014 - 14:26

DavidLeMarrec, in Playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Edward Elgar 1857-1934) :

Symphonie n°1 en la bémol majeur Op. 55

= Georg Solti, Orchestre philharmonique de Londres

(Decca, février 1972)


Ah, ce doit bien dégraisser la machine, ça. Je suis même étonné qu'il l'ait enregistré (et que je ne sois jamais tombé dessus).

 
 Surprised Ah oui, étonnant que tu n'aies jamais croisé ces disques, qui traînent dans les bonnes collections elgariennes depuis une quarantaine d'années...
 
Solti enregistra les deux Symphonies, les Enigma, les Pomp & Circumstances, Cockaigne, In the South, le Concerto pour violon...
 
« Dégraisser » serait difficile s'agissant d'un plantureux orchestre tel que le London Philharmonic, mais effectivement la direction est vigoureuse, cravachée, impétueuse...
 
Pour du Elgar dégraissé, mieux vaut s'adresser à Zinman ou Mackerras. Pour les Symphonies, Menuhin chez Virgin a su opérer la synthèse entre la vivacité de Solti et l'allègement qu'offrent ces deux baguettes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 6 Juil 2014 - 14:37

Effectivement, j'aime beaucoup Menuhin dans cette musique. Je tenterai Solti (et Zinman, que je dois essayer depuis un moment, mais il y a tellement plus intéressant dans son catalogue que je ne l'ai pas encore fait).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Jeu 18 Déc 2014 - 23:17

Smile Second des cinq enregistrement que Boult légua de cet opus.
On doit absolument connaître sa direction impétueuse, qui dans l' Allegro se plaît à faire naître des turbulences insoupçonnées, les confronter en de subtils et imprévisibles flux de contre-courants.
Semblable pugnacité dans le Finale, mené à la badine, suscitant un relief volontariste mais fluide.
Entretemps, un Rondo maté avec malice et une légèreté toute chorégraphique, quitte à sous-évaluer ses inquiétants relents.
Et un Larghetto qui concentre une émotion d'autant poignante qu'elle semble esquissée du bout de la baguette, exhalant un pathos très volatil.
A contrepied de la réputation de lourdeur qui colle éhontément à cette musique, voilà une prestation qui pétille d'intelligence, en soulignant la ductilité du langage elgarien plutôt que sa densité.
Et un orchestre au dessin millimétré, foisonnant de textures diaphanes (plus croustillant et moins moelleux qu'ultérieurement chez Emi), se plie aux moindres frémissements du chef, avec une docilité et une réactivité qui laissent pantois.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Edward Elgar (1857-1934) :

Symphonie n°2 en mi bémol majeur Op. 63

= Adrian Boult, Orchestre philharmonique de Londres

(Westminster, août 1956)

Smile A peu près le meilleur enregistrement jamais réalisé de cette oeuvre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Ven 19 Déc 2014 - 17:43

DavidLeMarrec a écrit:
Mélomaniac a écrit:
 Smile A paraître :

http://www.amazon.fr/Elgar-Symphony-No-2-Daniel-Barenboim/dp/B00ITUVDZ4


C'est à peu près aussi engageant que Thielemann dans Ketèlbey ou Gardiner dans Glass : pourquoi choisir ce répertoire où leurs défauts mutuels seront exaltés ?

En octobre de l'année dernière j'étais à Berlin, et j'ai assisté à un concert à la Konzerthaus donné par Barenboïm avec le même orchestre. Le programme : 1er concerto de Tchaikovsky avec Yefim Bronfman... et cette 2e symphonie d'Elgar. Je ne doute pas de l'intérêt de Barenboïm pour la musique d'Elgar (elle a aussi une signification particulière puisque c'est Jacqueline Du Pré qui lui a fait découvrir ce compositeur), mais il faut bien le dire : c'était dirigé de façon beaucoup trop univoque, ce qui faisait de l'œuvre une grosse soupe indigeste (dès l'énoncé du premier thème, qui est censé être entraînant) où on ne voit plus trop quels sont les passages rapides et ceux plus lents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 28 Jan 2015 - 16:51

André, in playlist, a écrit:

Elgar: première symphonie. London Philharmonic, Sir Adrian Boult. EMI (1976). Encore mieux que le Lyrita de 1968.


Smile Oui enfin ça se discute...
Très difficile de les départager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 28 Jan 2015 - 18:24

En partie une question de prise de son. Celle de Lyrita est plus distante, plus 'concert hall'. Perso je préfère celle du studio EMI, plus ouverte. De plus le scherzo est idéalement malicieux et la transition avec l'adagio absolument magique drunken

Non mais, quelle oeuvre !! Probalement la meilleure première du répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Jeu 7 Jan 2016 - 22:46


santa Je pensais le réserver comme étrennes pour Cololi, mais autant vous en faire profiter aussi.

Voici le fichier à télécharger, contre bons soins. Just enjoy :
https://yadi.sk/d/fUkD21M8mjXWw


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Edward Elgar (1857-1934) :

Pomp and Circumstance, marches Op. 39

= Arthur Bliss, Orchestre symphonique de Londres

(RCA, mai 1957)

viking Une de mes interprétations préférées, tout en musc et en muscles, aux effluves de vieux cuir en chagrin gaufré.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Jeu 7 Jan 2016 - 23:17

"Il ya longtemps que je t'aime, jamais je ne t'oublierai"
siffle

La version Bliss de la PCM 1 de Elgar est en effet succulente. Mais après près de 60 ans, l'enregistrement marque un peu le pas. L'aigu stridule un brin, le médium est trop paré (comme dans: parer une côte de porc ou un rôti de boeuf) et le grave a un peu la turista (ça siffle vers le bas).

Bref, on a fait mieux depuis, au niveau du son. Ceci dit, même Boult n'a pas égalé Bliss dans la joie qui émane de cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 21 Mai 2016 - 15:34

bAlexb, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Edward Elgar (1857-1934) :

Symphonie n°2 en mi bémol majeur, Op. 63

= Giuseppe Sinopoli, Philharmonia Orchestra

(DG, mars 1987)


Tous les Elgar de Sinopoli sont à entendre ; et quelles pochettes, pour les symphonies (non, ce n'est pas qu'anecdotique siffle ).
Un petit faible, pour ma part, pour le couplage Enigma, Serenade pour cordes & In the South.



kiss Rien à ôter à ton commentaire.

Oui, la direction au scalpel de Sinopoli a revisité le corpus orchestral elgarien sous un éclairage scialytique qui ne lui était pas accoutumé.
Une sorte de neutralité analytique qui s'oppose a toute une tradition d'interprétation post-romantique.
La pâte grasse du Philharmonia s'inscrit presque en porte-à-faux, mais du moins elle habille somptueusement ce qui aurait peut-être semblé une approche trop sèche à l'oreille.

Et effectivement les pochettes sont magnifiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 21 Mai 2016 - 15:55

Ah, tu trouves ça anti-postromantique, Sinopoli? Moi, j'adore, mais je trouve au contraire que ça le rapproche d'un style décadent un peu vénéneux; surtout le contraire du post-Brahms pompeux qu'on sert habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 21 Mai 2016 - 16:09

Par "post-romantique" j'entendais "romantique attardé", au sens flasque et adipeux, ce que Sinopoli semble pourchasser.

Comme toi, je ressens chez Sinopoli une volonté d'élaguer, de faire saillir les angles, de parsemer des touches acidulées qui le rapprochent effectivement d'un certain style décadent, ou tout au moins resitué dans le modernisme du premier XX° siècle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 21 Mai 2016 - 16:17

Benedictus a écrit:
Ah, tu trouves ça anti-postromantique, Sinopoli? Moi, j'adore, mais je trouve au contraire que ça le rapproche d'un style décadent un peu vénéneux; surtout le contraire du post-Brahms pompeux qu'on sert habituellement.

Le fait est que ça projette Elgar du côté du Divin poème de Scriabine avec New York, d'une manière à la fois anguleuse et tellement "ailleurs" (neutre ? je ne suis pas si sûr, après tout) qu'émerge une espèce de panthéisme qui n'aurait peut-être pas déplu au compositeur/promeneur, tellement admirateur de la nature qui l'entourait, notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 21 Mai 2016 - 16:38

Surprised Sous des baguettes fainéantes et peu inspirées, on ressent un discours évasif et embourbé.

Avec le Philharmonia, les contours ne semblent pas toujours très nets, en tout cas moins que si le chef italien avait diligenté un orchestre plus glabre (type Staatskapelle de Dresde, avec lequel il enregistrait aussi en ces années-là)

De fait, ce qui frappe surtout avec Sinopoli à Londres, c'est la palette de couleurs flagrantes, presque fauviste. La tension entre la densité d'un matériau vivement pigmenté, et une approche qui veut souligner les lignes de force.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 5 Avr 2017 - 23:45

Neutral Grosse déception.
Autant j'apprécie les lectures décapantes de Sinopoli (DG), qui préservent le schéma expressif en le revisitant avec fantaisie,
autant Menuhin (chez Virgin) me semble marquer la limite de l'agitation autorisée,
au-delà de laquelle cette version de Mackerras se fourvoie totalement, à mon humble avis.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Edward Elgar (1857-1934) :

Symphonie n°2 en mi bémol majeur, Op. 63

= Charles Mackerras, Royal Philharmonic Orchestra

(Argo, mars 1993)

Evil or Very Mad Oh que je n'aime pas ça.
Sous prétexte de dégraisser le mammouth et de secouer les moumoutes, Mackerras chamboule le premier mouvement.
Tempo hystérique, phrasés hirsutes, discours torturé de micro-événements, ruinent toute l'architecture, tant structurelle qu'émotionnelle. J'en ai le mal de mer  Rolling Eyes
Le chef australien se calme à peine pour le Largetto : toujours aussi pressé,
il le savonne sur une planche où les émotions glissent sans s'incarner, s'égaillent en lignes de fuite tous azimuts.
Le Scherzo voit reproduire les mêmes tics, qui lui disconviennent moins en raison justement de son caractère intrépide et kaléidoscopique.
Le Moderato final doit tirer sa dialectique d'un cheminement inexorable mais méandreux, où la nostalgie lutte contre le courant.
Qu'en reste-t-il si on le dirige comme une compétition de rafting ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Jeu 6 Avr 2017 - 2:14

Les commentaires sur Amazon sont pourtant excellents. Un internaute en fait même une longue critique et son seul regret semble être ce qu'il considère comme un léger péché d'objectivité: "Mackerras seems to hold back just that small degree of personal emotional connection that makes this a slightly objective conclusion, as if viewed from a slight emotional distance".

Ça fait longtemps que je n'ai pas écouté ce disque. Du coup je vais m'y retremper et écouter ça dans les prochains jours. Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Sam 8 Avr 2017 - 2:56

Tu devais t'exercer pour le BT de Brahms, Mélo Wink . J'avoue que le Brahms tardif et Elgar ont beaucoup de choses en commun. Mais pas à ce point. Elgar était capable de "porter son coeur sur sa manche", comme disent les Anglais, et son côté émotif, dépressif et névrosé est souvent escamoté.

J'ai écouté ce soir et tout ce que je reproche à cette version est une prise de son dont la profondeur est excellente (j'adore), mais insuffisamment présente pour le pupitre des cors, que j'aime bien lorsqu'ils sont mis en valeur (tant pis si l'ingénieur du son doit tricher un peu hehe ). Les timbales par contre sont vraiment au centre de l'action. Belle présence de l'orgue dans le finale, certainement un plus quant à moi.

L'interprétation elle-même me semble très décapée il est vrai, mais jamais outrancière, que ce soit dans les tempos ou les phrasés.

Minutage du 1er mouvement dans les versions suivantes:

- Solti LPO: 15:25
- Mackerras: 16:13
- Boult 1944: 16:25
- Boult 1968: 16:31
- Boult 1976: 17:36
- Slatkin: 17:15

Le tempo de Mackerras ne m'apparaît absolument pas hystérique. Bien sûr ce n'est pas qu'une question de chrono mais bon: une fois les tempi principaux établis, le résultat sur la durée doit nécessairement se refléter dans le minutage. Or, ici, Mackerras me semble vif, mais ce mouvement est indiqué (quelque peu contradictoirement) allegro vivace e nobilmente. Un peu trop de ceci et pas assez de cela, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 11 Juin 2017 - 13:35

Pour les Variation Enigma, je me rends compte que mes versions préférées sont assez anciennes (Monteux et Toscanini/BBC) ou assez atypique (Sinopoli - que je trouve d’ailleurs plus intéressant dans les symphonies); sinon j’ai aussi Boult / LSO en 1970 et Barbirolli / Philharmonia 1962 - mais je dois dire que ces versions ne me parlent pas beaucoup (je ne suis sand doute pas assez elgarien pour ça).

Auriez-vous des recommandations pour une version plutôt vive et claire, mais qui reste idiomatique et bénéficie d’une bonne prise de son (assez confortable pour pouvoir être écoutée au casque)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 11 Juin 2017 - 21:39


Smile Sans aller fouiller trop loin, essaie déjà les versions dont on a parlé dans les derniers messages.

Vif, fin, intelligent, tente Zinman/Baltimore (Telarc), que je trouve un peu plat et décoloré mais parfait sur tes critères.
En plus charnu, mais chahuté : Mackerras/RPO (Argo) évoqué ci-dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 11 Juin 2017 - 22:03

En fait, j'ai lu en diagonale les trois pages où il est davantage question des symphonies et du concerto pour violoncelle - et où l'on dit surtout du bien des variations de Monteux et Sinopoli.

Bon, je note bien tes recommandations (que tu fais un peu à ton corps défendant) pour me les procurer lors d'un prochain séjour en France: aucune de celles que je pourrais me procurer sur le champ n'en fait partie... Confused

Sinon, dans toutes celles-là, en vois-tu qui pourraient me convenir: Handley / LPO EMI; Litton / RPO Virgin; Slatkin LPO RCA; Boughton / ESO Nimbus; Solti / Vienne et Solti / Chicago Decca; Menuhin / RPO RPO; Mackerras / LPO EMI; Marriner / Amsterdam Philips. (A priori, j'aurais plutôt misé sur Menuhin puis Mackerras.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 11 Juin 2017 - 22:09


Smile Contrairement à ma réputation, je ne maîtrise pas toute la discographie elgarienne, et parmi celles que je connais et que tu cites, je n'en vois aucune qui colle vraiment à ton attente et aux goûts qu'on te prête.
Si tu m'avais demandé du lourd et pompeux, là y avait plus de choix. Mais c'est vrai que tu demandes souvent des interprétations à contre-emploi des oeuvres  hehe
Ou alors Elgar himself, mais l'enregistrement antédiluvien ne te procurera pas un grand confort d'écoute.

Je n'ai pas entendu la version amstellodamoise de Marriner, mais par analogie avec leurs Planètes dégraissées et spirituelles, ça pourrait le faire.

Et Gardiner à Vienne ? Peut-être à tenter...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 11 Juin 2017 - 22:24

Mélomaniac a écrit:
Mais c'est vrai que tu demandes souvent des interprétations à contre-emploi des oeuvres  hehe
Oh, seulement pour des œuvres que je connais trop bien (histoire de renouveler l'écoute) ou au contraire dont je ne raffole pas excessivement.
Au demeurant, je ne suis pas sûr que ces Variation soient structurellement si lourdes et pompières (en tout cas par rapport aux symphonies).

Mélomaniac a écrit:
Je n'ai pas entendu la version amstellodamoise de Marriner, mais par analogie avec leurs Planètes dégraissées et spirituelles, ça pourrait le faire.
Ah oui, c'est ce que je m'étais dit: la transparence du Concertgebouw, si Marriner n'est pas trop indolent, ça peut être chouette.

Mélomaniac a écrit:
Et Gardiner à Vienne ? Peut-être à tenter...
Tu penses bien que si j'avais pu me procurer ça, j'aurais sauté dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Mer 14 Juin 2017 - 12:54

Benedictus a écrit:
sinon j’ai aussi Boult / LSO en 1970 et Barbirolli / Philharmonia 1962 - mais je dois dire que ces versions ne me parlent pas beaucoup (je ne suis sand doute pas assez elgarien pour ça).

(Ou pas assez réceptif aux vertus l'ennui. hehe )


Citation :
Auriez-vous des recommandations pour une version plutôt vive et claire, mais qui reste idiomatique et bénéficie d’une bonne prise de son (assez confortable pour pouvoir être écoutée au casque)?

Il doit bien exister une version Norrington, non ?  Dans les Tallis de RVW, c'est saisissant, pas du tout de vibrato, soudain tout le contrepoint devient audible, et on perd tout le gras inutile.

Sinon, Zinman, ça me donnerait confiance aussi (mais bon courage pour trouver du Telarc…).

(En revanche Gardiner dans le XXe, son War Requiem m'a bien calmé…)


Benedictus a écrit:
Sinon, dans toutes celles-là, en vois-tu qui pourraient me convenir: Handley / LPO EMI; Litton / RPO Virgin; Slatkin LPO RCA; Boughton / ESO Nimbus; Solti / Vienne et Solti / Chicago Decca; Menuhin / RPO RPO; Mackerras / LPO EMI; Marriner / Amsterdam Philips. (A priori, j'aurais plutôt misé sur Menuhin puis Mackerras.)

Je n'ai rien écouté de tout ça (je ne suis pas sûr d'avoir écouté plus de deux fois cette œuvre…), mais Menuhin est excellent dans Elgar (même les Pomps !), parce que le phrasé des cordes est très précis et éloquent, comme dans ses Mozart.
Solti dans Elgar, c'est bien, ligne ferme, mais je ne trouve pas que ça change réellement l'identité des œuvres.

Pour le reste, je peux seulement proposer les mêmes préjugés que tu pourrais avoir tout seul : Handley coloré mais pas très incisif, Litton limpide sauf que le RPO ne l'est pas, Slatkin-RCA mou, Mackerras un peu large avec LPO-EMI, Marriner décoratif…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 25 Juin 2017 - 22:06

Bon, toujours pas retenté les Variations, mais...

Du fil «Playlist»:

Benedictus a écrit:
Edward Elgar (1857-1934) :
Symphonie nº2 en mi bémol majeur, Op. 63
= Giuseppe Sinopoli, Philharmonia Orchestra
(DG, février 1987)
Alors même que je suis très loin d’être un fan des symphonies d’Elgar (et de celle-ci en particulier), j’ai toujours beaucoup aimé cet enregistrement. Il faut dire que cette version est assez atypique, dans la mesure où Sinopoli, de manière aussi contre-intuitive que convaincante, tire cette œuvre vers une esthétique crépusculaire et décadente: phrasés longs et sinueux, intensité inquiète des accentuations; et la matière épaisse du Philharmonia est ici utilisée, non comme souvent dans ce répertoire pour produire quelque chose d’opaque et d’homogène, mais une atmosphère sonore d’une luxuriance presque vénéneuse et étouffante (comme dans la Nuit transfigurée enregistrée par les mêmes quelques années plus tard) et des coloris assez fauves. bounce
Après, ça me semble quand même toujours un petit peu trop expansif et parfois redondant dans les développements. Embarassed
Jolie pochette, au demeurant: ce Samuel Palmer colle vraiment bien avec ce que propose Sinopoli.


Mélomaniac a écrit:
Smile Oui, je suis plutôt d'accord avec cet avis sur l'interprétation de Sinopoli.
"Phrasés longs et sinueux", mais il sculpte la matière sonore avec fermeté, ce qui n'est pas évident du Philharmonia, même à cette époque.
Et sa clairvoyance génère des paysages affectifs assez troublés, ce qui évite les schémas émotionnels trop simplistes.
J'espère que ta prose abondera le topic elgarien.

DavidLeMarrec a écrit:
Pour la précision du trait et la générosité de couleurs insoupçonnées, rien ne vaut Oramo-Stockholm (récemment paru chez BIS). Cool

Benedictus a écrit:
Symphonies nº1 en la bémol majeur, op. 55 et nº2 en mi bémol majeur, Op. 63
= Sakari Oramo, Orchestre Philharmonique Royal de Stockholm
(BIS, mai 2012 et juin 2011)
Very Happy Et de fait, voilà bien la première fois que j’écoute ces deux symphonies avec un intérêt et un plaisir constants d’un bout à l’autre - alors même que le propos (un Elgar trouble et inquiet) et le style de Sinopoli (une matière orchestrale luxuriante et sculptée) me parlent a priori davantage. Ici, Elgar semble beaucoup plus pris au premier degré, mais avec d’une manière qui tranche non seulement avec la tradition (Boult, Barbirolli) mais aussi avec les quelques lectures plus atypiques que j’avais pu apprécier (Sinopoli, donc, ou Solti): Oramo en effet privilégie une lecture très dégraissée quant à l’image orchestrale et assez vive, avec tout une jeu sur les phrasés et les intonations qui fait remarquablement ressortir des voix médianes et des contrechants jusque là insoupçonnées, met en relief (et surtout en couleur) des modulations harmoniques et des ruptures rythmiques un peu étouffées dans les autres versions. (Ce n’est d’ailleurs pas si éloigné, il me semble, des vieilles cires dirigées par Elgar lui-même.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   Dim 25 Juin 2017 - 22:42

Ah. Very Happy

Indépendamment du fait qu'Oramo correspond complètement à mon esthétique (dégraissé, clair, articulé, boisé, « positif »), je trouve qu'il rend vraiment plus intelligible le propos – comme tu le dis, il y a plein de détails qu'on entend difficilement ailleurs. Je vais entendre ça en salle la saison prochaine, je suis curieux de voir si ça sonne bien en vrai (sans Oramo, certes).

De mon côté, j'ai au contraire écouté les Enigma par Norrington-SWR : effectivement, dégraissé, limpide, très opérant. Ça ne me touche toujours pas beaucoup (décoratif, musique de fond…), mais ça évite la boursouflure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elgar : oeuvres orchestrales et chorales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elgar : oeuvres orchestrales et chorales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Elgar : oeuvres orchestrales et chorales
» Schmitt - Oeuvres orchestrales et chorales
» Ravel - Oeuvres orchestrales (hors Daphnis)
» Ravel - Oeuvres orchestrales
» Berg - Oeuvres orchestrales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: