Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sibelius - Poèmes symphoniques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Lun 2 Déc 2013 - 23:59

Quel est le but de ton cadeau, Chris ? Faire découvrir Sibelius par le biais de ce morceau, ou bienlui offrir la meilleure version, abstraction faite du contexte (compléments de programme) ?

Si ta vieille tante ne saurait faire la différence entre Grieg et Sibelius, je me pencherais plus sur la composition du programme que sur l'interprétation.

fleurs 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mar 3 Déc 2013 - 16:36

En fait, elle avait un vieux 45 tours (j'ignore qui dirigeait) qu'elle écoutait religieusement de temps à autres. Maintenant qu'elle n'a plus d'électrophone, je voulais lui offrir le CD, en sachant pertinemment qu'elle n'écoutera aucun autre morceau y figurant. Mais tant qu'à faire, autant lui offrir une bonne version (même si je ne suis pas sûr qu'elle fasse la différence, au moins j'aurai la conscience en paix Cool  )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8376
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mar 3 Déc 2013 - 16:40

Chris3 a écrit:
En fait, elle avait un vieux 45 tours (j'ignore qui dirigeait) qu'elle écoutait religieusement de temps à autres. Maintenant qu'elle n'a plus d'électrophone, je voulais lui offrir le CD, en sachant pertinemment qu'elle n'écoutera aucun autre morceau y figurant. Mais tant qu'à faire, autant lui offrir une bonne version (même si je ne suis pas sûr qu'elle fasse la différence, au moins j'aurai la conscience en paix Cool  )
Moi, je reste envers et contre tout très attaché à Karajan, c'est grave docteur ?
Sinon, n'est jamais très loin dans ma musette (et avec Berlin, encore !) Hans Rosbaud...
Ou Ciccolini, au piano .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mar 3 Déc 2013 - 16:51

Oui, je sais qu'il existe une transcription pour piano, mais ce n'est pas à 80 ans passés que ma tante va troquer son ensemble symphonique pour un seul instrument à cordes, même frappées !
Bon, alors je vais devoir lui en acheter un bon kilo, Barbirolli, Rosbaud, Karajan (je suppose qu'à son habitude il en a fait 3 ou 4 versions à lui seul)... Finalement, peut-être que j'irai à la FNAC et que je prendrai juste ce qu'il y a de dispo en rayon Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mar 20 Oct 2015 - 23:02


Very Happy Dans la collection Eloquence, réédition annoncée de l'ensemble des enregistrements sibéliens de Horst Stein :

http://www.amazon.fr/gp/product/B016CQZYR4

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8376
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mer 21 Oct 2015 - 8:39

Mélomaniac a écrit:

Very Happy Dans la collection Eloquence, réédition annoncée de l'ensemble des enregistrements sibéliens de Horst Stein :

http://www.amazon.fr/gp/product/B016CQZYR4

Et à Genève ! Ça ne doit pas compter pour peu dans l'empreinte sonore, j"imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mer 21 Oct 2015 - 13:05

Tout comme je viens de le faire pour le coffret des enregistrements stéréo des symphonies et poème symphoniques de Sibelius par Eugene Ormandy et de l'Orchestre de Philadelphie, puis je suggérer aux amateurs les enregistrements mono des poèmes symphoniques du même Ormandy et du même Orchestre de Philadelphie ?
Ils ont été réédités par :

Haydn House
La suite de Lemminkainen http://www.haydnhouse.com/Hh7.htm
La fille de Pohjola/Les Océanides/En Saga/Tapiola http://www.haydnhouse.com/HH15.htm

et

Pristine Classical
La suite de Lemminkainen https://www.pristineclassical.com/pasc299.html
La fille de Pohjola/Les Océanides/En Saga/Tapiola https://www.pristineclassical.com/pasc205.html

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Lun 29 Aoû 2016 - 15:38

Sibelius est mon compositeur préféré avec Mahler.
Mes versions préférées des poèmes:
Pohjola's daughter (honneur à mon pseudo Laughing ): Collins (dans son intégrale Sibelius rééditée chez Decca) - de loin la meilleure version, une sonorité, une poésie, et un tempo que je ne retrouve nulle part ailleurs cheers
Tapiola: Garaguly - quelle violence et quelle glace, une version qui ne laissera personne indifférent. Beecham en sonnerait presque plat à comparer. Ormandy m'a perdu sur celui ci!
Oceanides: Beecham (pour la sonorité et la poésie, les mouvements de vagues les mieux retranscrits). Je suis moins fan de la seconde version Ormandy louée ici ou là mais que je trouve un peu lente.
Le barde: Beecham
En Saga: Anthony Collins, Beecham
Snöfrid: Vänskä (pas fan de ce chef en général ni dans Sibélius, mais ce poème est très réussi: le rythme y est parfait)
The Wood Nymph: Vänskä
Légendes Lemminkäinen: Ormandy, la version parfaite pour moi. Mikko Franck est bien aussi, plus lent, mais d'une tension et d'une sonorité exceptionnelles.
Night Ride and Sunrise, Karelia Ouverture, Karelia Suite, Finlandia: Anthony Collins (dans son intégrale et sur divers vinyles Decca et HMV)

J'ai aussi écouté l'intégrale Gibson mais bizarrement elle m'a laissé de marbre... Une affaire de goût personnel sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Ven 2 Sep 2016 - 14:36

TragicSymph a écrit:
Bonjour à tous !
J'ai vu ce coffret ce matin à la Fnac, et vu le prix (moins de 20 euros), ça me tente beaucoup pour découvrir ces Poèmes Symphoniques. bounce

Quelqu'un connaît ?




Cela se trouve à moins de 10 €...

Vassili Sinaisky est un chef méconnu et sous-estimé, à mon sens. Je ne l'attendais pas  dans ce répertoire et j'ai acheté ce boitier par curiosité et avec quelque appréhension mais force est de reconnaitre que les interprétations tiennent la route et sont même plutôt magistrales.
La date de publication indiquée sur le boitier (2010) est trompeuse, il s'agit enregistrements relativement anciens (1991) mais ils sont excellents et sonnent très bien (au moins sur mon installation).

On peut, bien sur, trouver mieux pour chaque poème (en particulier pour Luonotar ou la soprano m'a semblé débordée et criarde) mais le bilan (et le rapport qualité/prix) est largement positif.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Ven 2 Sep 2016 - 14:41

fomalhaut a écrit:


Vassili Sinaisky est un chef méconnu et sous-estimé, à mon sens. Je ne l'attendais pas  dans ce répertoire et j'ai acheté ce boitier par curiosité et avec quelque appréhension mais force est de reconnaitre que les interprétations tiennent la route et sont même plutôt magistrales.
La date de publication indiquée sur le boitier (2010) est trompeuse, il s'agit enregistrements relativement anciens (1991) mais ils sont excellents et sonnent très bien (au moins sur mon installation).

On peut, bien sur, trouver mieux pour chaque poème (en particulier pour Luonotar ou la soprano m'a semblé débordée et criarde) mais le bilan (et le rapport qualité/prix) est largement positif.

Merci pour ce retour, j'ai effectivement vu ce coffret mais je n'ai jamais sauté le pas - à découvrir donc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 3 Sep 2016 - 1:54

Pohjola a écrit:

Tapiola: Garaguly - quelle violence et quelle glace, une version qui ne laissera personne indifférent. Beecham en sonnerait presque plat à comparer.


Surprised Tu connais son live à Helsinki en 1954 ? Ô combien plus malsain et frénétique que son enregistrement officiel : https://www.amazon.fr/dp/B00000377T
Pour La Fille de Pohjola, tu connais la version débridée d'Ormandy (mars 1955) ?
Pour En Saga, je reviens toujours à la version sépulcrale de Sanderling comme à un sombre et désespérant pôle magnétique. Presque une antithèse à Dorati, sanguin comme on l'imagine, et exaltant les bruits de guerre.
Pour Gibson, il faut entendre sa superbe chez Decca, ou ses extraits du Roi Christian (Emi).
Pour la Suite Karélia, Sargent à Vienne c'est le feu d'artifice (à l'opposé des épures N&B de Rosbaud à Berlin).
Pour les Légendes de Lemminkäinen, bien d'accord avec toi : Ormandy chez Emi, je connais pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 3 Sep 2016 - 3:08

Mélomaniac a écrit:


Surprised Tu connais son live à Helsinki en 1954 ? Ô combien plus malsain et frénétique que son enregistrement officiel : https://www.amazon.fr/dp/B00000377T
Pour La Fille de Pohjola, tu connais la version débridée d'Ormandy (mars 1955) ?
Pour En Saga, je reviens toujours à la version sépulcrale de Sanderling comme à un sombre et désespérant pôle magnétique. Presque une antithèse à Dorati, sanguin comme on l'imagine, et exaltant les bruits de guerre.
Pour Gibson, il faut entendre sa superbe chez Decca, ou ses extraits du Roi Christian (Emi).
Pour la Suite Karélia, Sargent à Vienne c'est le feu d'artifice (à l'opposé des épures N&B de Rosbaud à Berlin).
Pour les Légendes de Lemminkäinen, bien d'accord avec toi : Ormandy chez Emi, je connais pas mieux.

J'ai beaucoup entendu parler du live Beecham à Helsinki, où la symphonie 7 et Tapiola sont censés être dévastateurs mais je n'ai pas encore pu l'écouter. Comment Tapiola se compare à Garaguly?

D'Ormandy je ne connaissais que sa seconde version de la fin des années 70, que je trouve trop lente, voire indolente. Cette première version est effectivement beaucoup plus énergique, mais j'ai trop Collins dans les oreilles, et la trouve trop rapide  Laughing

Pour En Saga, dans le genre sépulcral et tempo lent, je préfère Mikko Franck, avec une prise de son exceptionnelle.

Effectivement la Karélia Suite de Sargent est un feu d'artifice, je ne la connaissais pas et elle aurait pu devenir ma version de chevet Smile si ce n'était le couplage avec des versions de En Saga et de Finlandia pas du tout à mon goût (pour Finlandia, rien n'est plus énergique que Collins!). Dans mes recherches je suis tombé au passage sur la version de Thomas Jensen que je trouve encore plus adaptée en termes de tempi: un Intermezzo un peu plus modéré, et par contre une ballade un peu plus rapide plus adaptée au menuet Smile Nouvelle version de référence pour moi qui risque bien de remplacer Collins, plus lent globalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 3 Sep 2016 - 3:40

Le vieux disque de Barbirolli avec le Hallé Orchestra demeure ma référence pour une version rauque, claquante et débridée de Finlandia, Pohjola et de la suite Karelia:



Également disponible pour vraiment-pas-cher dans l'intégrale EMI-Warner:



Pour Tapiola et surtout En Saga, je suis surpris que l'interprétation EMI1978 de Karajan et le BP n'ait pas été mentionnée. Je ne suis pas un fan fini de Karajan dans Sibelius, que ce soit ses EMI-Philharmonia, ses DGG-BP ou ses EMI-BP, mais ces interprétations ont un poids doublé d'un claquement à la fois large et cinglant dans le geste qui en jettent, et pas qu'un peu.

Pour Lemminkäinen (les Légendes opus 22) je demeure fidèle à Ormandy en superbe mono (Columbia 1954) et Lukas Foss avec le Buffalo Philharmonic. Dans les 10-15 dernières années cet opus est devenu très populaire et il en existe plusieurs autres très belles versions superbement jouées et enregistrées. Si Wand et Harnoncourt avaient été portés sur la chose, ils auraient probablement abordé Sibelius avec les Légendes  Very Happy  .

Quels que soient le titre et les interprètes, l'important est que l'orchestre et le geste de Sibelius aient un équilibre absolu entre la limpidité des textures, le poids de la sonorité orchestrale et le claquement du rythme.

Pour les autres poèmes symphoniques, on ira selon le programme et ses préférences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 3 Sep 2016 - 14:10

André a écrit:
Le vieux disque de Barbirolli avec le Hallé Orchestra demeure ma référence pour une version rauque, claquante et débridée de Finlandia, Pohjola et de la suite Karelia:



Également disponible pour vraiment-pas-cher dans l'intégrale EMI-Warner:



Merci André! Ecouté le disque ce matin mais je pense que je vais rester sur mes versions séparées:

Pour Finlandia:


La version de Collins, sortie de ses enregistrements pour HMV (tous pas réussis, contrairement à ceux avec Decca) est plus tellurique que celle de Barbirolli. Accrochage au fauteuil garanti.

Tout comme son Pojhola's daughter qui me scotche à chaque écoute. Cela figure sur son intégrale des Symphonies.



Enfin pour la Karelia Suite je mets désormais Jensen en premier (même si la Ballade de Barbirolli est plus mélancolique/Tchaikovskienne).



Tu connais ces versions?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mer 21 Déc 2016 - 15:18

fomalhaut a écrit:


Vassili Sinaisky est un chef méconnu et sous-estimé, à mon sens. Je ne l'attendais pas  dans ce répertoire et j'ai acheté ce boitier par curiosité et avec quelque appréhension mais force est de reconnaitre que les interprétations tiennent la route et sont même plutôt magistrales.
La date de publication indiquée sur le boitier (2010) est trompeuse, il s'agit enregistrements relativement anciens (1991) mais ils sont excellents et sonnent très bien (au moins sur mon installation).

On peut, bien sur, trouver mieux pour chaque poème (en particulier pour Luonotar ou la soprano m'a semblé débordée et criarde) mais le bilan (et le rapport qualité/prix) est largement positif.

J'ai enfin pu écouter ce coffret Sinaisky. Si on peut trouver mieux pour beaucoup de poèmes, cela reste une somme très intéressante et le niveau est bon, hormis Luonnotar qui ne peut rivaliser avec ma version de chevet (Panula). J'y ai trouvé mes versions désormais préférées de The Bard, The Dryad, et des Oceanides (la tempête finale vers 7'40 est définitivement la plus impressionnante de la discographie). Même si la version de Beecham de ces Oceanides a une poésie inégalée, cette version Sinaisky va désormais être ma version de référence moderne.

Sur les conseils de Melomaniac qui recommandait le roi Christian par Gibson, j'ai aussi découvert sur le même disque EMI une version antérieure de The bard (1967) par Gibson que je trouve plutôt très bonne, rivalisant avec Sinaisky. Ce n'est pas la même apparemment que celle du coffret Chandos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/08/2016

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Mer 21 Déc 2016 - 15:22

Mélomaniac a écrit:

Very Happy Dans la collection Eloquence, réédition annoncée de l'ensemble des enregistrements sibéliens de Horst Stein :

http://www.amazon.fr/gp/product/B016CQZYR4


Toujours grâce à Melomaniac, j'ai aussi pu écouter les poèmes par Horst Stein: incroyable! En Saga devient ma version de chevet, et Pohjola's Daughter sera ma deuxième version après Collins.

Merci encore pour ces précieux conseils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6489
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Ven 6 Jan 2017 - 23:49


Légendes de Lemminkäinen, op. 22
Hannu Lintu / Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise
Helsinki, X.2014
Ondine


Très belle version d’une œuvre que, finalement, je connaissais mal: j’ai en effet toujours eu tendance à considérer les poèmes symphoniques comme très inférieurs aux symphonies. De fait, le langage en est moins novateur, le propos plus simpliste aussi (disons: plus étroitement atmosphérique ou narratif), l’écriture parfois un peu facile ou démonstrative (en particulier dans le Retour de Lemminkäinen). Il n’empêche qu’en plus de couleurs orchestrales superbes, ces quatre épisodes ont une âpreté que je n’avais pas perçue jusque là (y compris le Cygne de Tuonela) - et que par moments on y sent comme une tentation wagnérienne.

Cela doit sans doute beaucoup à la lecture de Lintu, qui ne relâche jamais la tension, et sait parfaitement habiter les transitions, magnifier les tuilages et souligner contrastes et continuités rythmiques; comme souvent, l’Orchestre de la Radio Finlandaise est magnifique de transparence et de tranchant (les cordes!) et déploie de belles couleurs très typées et un peu acides.

Merci à Xavier d’avoir attiré mon attention sur cet enregistrement. Du coup, je vais peut-être réexplorer ces poèmes symphoniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82433
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 7 Jan 2017 - 0:02

Benedictus a écrit:

Très belle version d’une œuvre que, finalement, je connaissais mal: j’ai en effet toujours eu tendance à considérer les poèmes symphoniques comme très inférieurs aux symphonies. De fait, le langage en est moins novateur

Là-dessus je pense vraiment le contraire: bien sûr, c'est moins moderne que la 4è symphonie, mais à mon sens nettement plus que les 3 premières d'un point de vue orchestral et harmonique. Et puis il faut rappeler que cette suite de Lemminkaïnen a été écrite avant la 1ère symphonie, qui du coup paraît bien classique en comparaison je trouve.

Ensuite pour les autres poèmes symphoniques ça dépend des cas, mais la Fille de Pohjola n'est pas non plus moins moderne que les symphonies de la même époque, idem pour les Océanides par exemple, sans parler de Tapiola et du prélude de la Tempête qui font partie des pages les plus modernes de Sibelius.

Après il y a une question de goûts, et pour ma part c'est vrai que j'affectionne beaucoup les climats et atmosphères des poèmes symphoniques de Sibelius, notamment ceux des volets centraux de Lemminkaïnen mais aussi et surtout Luonnotar et Tapiola.

PS: de rien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6489
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 7 Jan 2017 - 0:19

Xavier a écrit:
Benedictus a écrit:

Très belle version d’une œuvre que, finalement, je connaissais mal: j’ai en effet toujours eu tendance à considérer les poèmes symphoniques comme très inférieurs aux symphonies. De fait, le langage en est moins novateur
Là-dessus je pense vraiment le contraire: bien sûr, c'est moins moderne que la 4è symphonie, mais à mon sens nettement plus que les 3 premières d'un point de vue orchestral et harmonique.
Je pensais en effet surtout aux 4ᵉ à 7ᵉ (celles que j'écoute le plus souvent) en disant cela. Mais par rapport aux trois premières, c'est plutôt le reste de mon argumentaire qui s'applique: on n'y trouve quand même jamais rien comme les grosses fanfares pétaradantes du Retour de Lemminkäinen.

Xavier a écrit:
Et puis il faut rappeler que cette suite de Lemminkaïnen a été écrite avant la 1ère symphonie, qui du coup paraît bien classique en comparaison je trouve.
Partition en main, probablement. Mais à l'oreille, je ne trouve rien dans Lemminkäinen qui approche en «modernité» l'incipit de la 1ᵉ Symphonie - ce climat de chaos harmonique désolé et glacial (un des trucs qui m'ont le plus marqué chez Sibelius - en tout cas par Bernstein / Vienne).

Xavier a écrit:
Ensuite pour les autres poèmes symphoniques ça dépend des cas, mais la Fille de Pohjola n'est pas non plus moins moderne que les symphonies de la même époque, idem pour les Océanides par exemple, sans parler de Tapiola et du prélude de la Tempête qui font partie des pages les plus modernes de Sibelius.
Après il y a une question de goûts, et pour ma part c'est vrai que j'affectionne beaucoup les climats et atmosphères des poèmes symphoniques de Sibelius, notamment ceux des volets centraux de Lemminkaïnen mais aussi et surtout Luonnotar et Tapiola.
Bon, je note pour mes réécoutes à venir. Cela dit, pour Tapiola et Luonnotar, ce sont des œuvres que j'adore déjà, et qui dans mon esprit n'appartiennent déjà plus vraiment au corpus des poèmes symphoniques - Luonnotar, déjà, c'est plutôt un grand lied orchestral, et Tapiola, en dépit de son argument me paraît plus relever de la musique pure (d'ailleurs aussi dense et complexe que les symphonies tardives): je n'y entends pas de figuralisme ou de narrativité comme dans Lemminkäinen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 7 Jan 2017 - 3:48

Vu qu'on est en discographie, je remarque que les gravures faites sur Decca par Jussi Jalas (le gendre de Sibelius) sont à nouveau disponibles dans un coffret Decca de 3 disques. Celui-ci réunit plusieurs oeuvres très difficiles à trouver par ailleurs (comme Scaramouche).

Qu'en est-il de ces musiques peu connues (à part les magnifiques Légendes), et surtout, des interprétations de Jalas et de ses orchestres hongrois ? (Curieuse combinaison, non?).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 275
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 7 Jan 2017 - 22:51

Benedictus a écrit:

Légendes de Lemminkäinen, op. 22
Hannu Lintu / Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise
Helsinki, X.2014
Ondine


Très belle version d’une œuvre que, finalement, je connaissais mal: j’ai en effet toujours eu tendance à considérer les poèmes symphoniques comme très inférieurs aux symphonies. De fait, le langage en est moins novateur, le propos plus simpliste aussi (disons: plus étroitement atmosphérique ou narratif), l’écriture parfois un peu facile ou démonstrative (en particulier dans le Retour de Lemminkäinen). Il n’empêche qu’en plus de couleurs orchestrales superbes, ces quatre épisodes ont une âpreté que je n’avais pas perçue jusque là (y compris le Cygne de Tuonela) - et que par moments on y sent comme une tentation wagnérienne.

Cela doit sans doute beaucoup à la lecture de Lintu, qui ne relâche jamais la tension, et sait parfaitement habiter les transitions, magnifier les tuilages et souligner contrastes et continuités rythmiques; comme souvent, l’Orchestre de la Radio Finlandaise est magnifique de transparence et de tranchant (les cordes!) et déploie de belles couleurs très typées et un peu acides.

Merci à Xavier d’avoir attiré mon attention sur cet enregistrement. Du coup, je vais peut-être réexplorer ces poèmes symphoniques.
Si l'on excepte Ormandy, Ondine a à son catalogue les trois plus belles versions de Lemminkäinen : Franck, Segerstam et Lintu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85585
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 1:57

André a écrit:
Vu qu'on est en discographie, je remarque que les gravures faites sur Decca par Jussi Jalas (le gendre de Sibelius) sont à nouveau disponibles dans un coffret Decca de 3 disques. Celui-ci réunit plusieurs oeuvres très difficiles à trouver par ailleurs (comme Scaramouche).

Oh, tout se trouve dans l'intégrale Vänskä, déjà ; et autant les symphonies y sont d'un bon standard, autant la musique de scène y est vraiment remarquable.

Pour Scaramouche, il existe plusieurs autres gravures, au moins Neeme Järvi avec Göteborg chez BIS, et plus récemment Segerstam avec Turku chez Naxos. C'est Järvi qui est le plus réussi, mais Vänskä est excellent aussi (Segerstam, comme toujours, me paraît un brin moins abouti).


Citation :
Qu'en est-il de ces musiques peu connues (à part les magnifiques Légendes),

Les Scènes Historiques sont plus naïves que le grand Sibelius abstrait, mais je les trouve tout à fait jouissives. Pour le reste, Kung Christian, Svanevit, Kuolema, c'est majeur, incontournable. Nécessairement dépareillé, et sans doute moins cohérent que la Tempête ou Pelléas, mais grand. À écouter quand c'est possible dans les versions archi-intégrales avec voix (il n'y a à peu près que Vänskä et parfois un ou deux autres…).

Je n'ai pas encore testé Jalas, c'est sur ma pile – quand on a la quantité de versions modernes dans un son et un sens du texte superlatifs, la nécessité d'aller écouter des lectures anciennes par des non-spécialistes me rend moins curieux, mais il est vrai que la proximité personnelle intrigue à tout le moins… est-ce très différent ? J'essaierai moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85585
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 2:00

Benedictus a écrit:

Légendes de Lemminkäinen, op. 22
Hannu Lintu / Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise
Helsinki, X.2014
Ondine


Très belle version d’une œuvre que, finalement, je connaissais mal: j’ai en effet toujours eu tendance à considérer les poèmes symphoniques comme très inférieurs aux symphonies. De fait, le langage en est moins novateur, le propos plus simpliste aussi (disons: plus étroitement atmosphérique ou narratif), l’écriture parfois un peu facile ou démonstrative (en particulier dans le Retour de Lemminkäinen). Il n’empêche qu’en plus de couleurs orchestrales superbes, ces quatre épisodes ont une âpreté que je n’avais pas perçue jusque là (y compris le Cygne de Tuonela) - et que par moments on y sent comme une tentation wagnérienne.

Cela doit sans doute beaucoup à la lecture de Lintu, qui ne relâche jamais la tension, et sait parfaitement habiter les transitions, magnifier les tuilages et souligner contrastes et continuités rythmiques; comme souvent, l’Orchestre de la Radio Finlandaise est magnifique de transparence et de tranchant (les cordes!) et déploie de belles couleurs très typées et un peu acides.

Merci à Xavier d’avoir attiré mon attention sur cet enregistrement. Du coup, je vais peut-être réexplorer ces poèmes symphoniques.

… et merci à toi de me l'avoir recommandé, j'ai l'impression de redécouvrir l'œuvre, la prise de son est miraculeuse, et l'intensité d'exécution remarquable. Effectivement, beaucoup plus tendu, les transitions bien plus fortement soutenues que dans la plupart des autres versions.

Cela dit, je trouve cette Suite moins majeure que les musiques de scène que je mentionnais à l'instant (je pourrais ajouter Jakemies aussi), certes décousues, mais constituées d'une constellation de pépites…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 2:22

Les gravures de Jussi Jalas ont été réalisées de 1972 à 1976. Je crois que les prises de son sont quand même très bonnes si j'en crois les extraits de 30 secondes disponibles sur le web. Ce n'est pas du Kajanus, qui est effectivement "historique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85585
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 2:35

Bien sûr !

Je voulais juste dire que pour ce répertoire, les derniers enregistrements ont (c'est assez rare pour être souligné, car souvent les Decca et Mercury d'il y a cinquante ans sont meilleurs !) un peu réglé la question, du moins du côté de la prise de son : Erato avec Oramo, les derniers Chandos, BIS et Ondine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 9:42

André a écrit:
Vu qu'on est en discographie, je remarque que les gravures faites sur Decca par Jussi Jalas (le gendre de Sibelius) sont à nouveau disponibles dans un coffret Decca de 3 disques. Celui-ci réunit plusieurs oeuvres très difficiles à trouver par ailleurs (comme Scaramouche).

Qu'en est-il de ces musiques peu connues (à part les magnifiques Légendes), et surtout, des interprétations de Jalas et de ses orchestres hongrois ? (Curieuse combinaison, non?).




Je suis intervenu dans un autre topic (Sibelius - Coffrets) à propos de ces enregistrements :

http://classik.forumactif.com/t7911-sibelius-coffrets?highlight=sibelius

et mon enthousiasme vis à vis des interprétations de Jussi Jalas ne fût alors pas partagé par plusieurs d'entre nous.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 16:28

Merci Fomalhaut, j'ai lu cet échange d'opinions avec intérêt. Je crois que je vais me laisser tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Dim 8 Jan 2017 - 18:09

André a écrit:
Merci Fomalhaut, j'ai lu cet échange d'opinions avec intérêt. Je crois que je vais me laisser tenter.

Bonsoir (Heure française) André,

Tout à fait entre nous, n'hésite pas !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 1 Sep 2018 - 1:57

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Eduard van Beinum (1900-1959)


Jean Sibelius (1865-1957) :

En Saga, Op. 9
Tapiola, Op. 112

= Eduard van Beinum, Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam

(Decca, décembre 1952)

Surprised Il y a longtemps que j'aurais dû vous en parler.
Un de mes disques fétiches dans la discographie sibélienne, et dans l'absolu, tous répertoires confondus : un des émerveillements de mon jardin secret.
Déjà, des œuvres que j'adore ; certes le climat diffus de l'opus 9 ne rivalise pas avec la féroce perfection de Tapiola,
mais En Saga me plonge irrésistiblement dans ces vieilles légendes nordiques -j'aime beaucoup aussi l'enregistrement de Sanderling à Berlin (Eterna), impassible et glacé.
Ici, pour ces deux œuvres, Beinum a trouvé les clés divinatoires qui rendent sa lecture intensément évocatrice, comme puisée à la substance même.
Pourtant avec des tempos serrés mais qui ne donnent jamais l'impression de presser, et ne dissipent en rien le contenu poétique : au contraire ils l'exaltent !
Mais le miracle c'est encore les timbres drus et verts de l'orchestre d'Amsterdam, pas jolis du tout non, mais terriblement suggestifs.
Le son, le style brut trouveront peut-être d'irréductibles détracteurs ; de mon côté ça me parle au for, m'abîme dans ces histoires et paysages,
m'enlève à chaque écoute, comme un téléphone rouge avec le Kalevala
 drunken  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 1 Sep 2018 - 9:35

Je suis moins enthousiaste que Melomaniac à propos de En Saga et Tapiola dirigés par Eduard Van Beinum.
Ce sont d'excellentes versions, certes, mais pas au point d'être inoubliables.

Ceci écrit, ce disque avait été réédité dans la fameuse collection économique Decca Ace of Clubs (ACL 76) et ce fut l'un des premiers LP de musique de Sibelius que j'ai acquis.

Pour info, j'ai trouvé ces enregistrements à Tokyo, en 2011, un CD japonais Decca UCCD3576. La Valse Triste et Finlandia, enregistrés par le même Van Beinum pour Philips en juin 1957 y avait été ajoutés. Peut-être existe-t-il (ou a-t-l existé) d'autres rééditions ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 07/08/2012

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 1 Sep 2018 - 10:56

fomalhaut a écrit:


Pour info, j'ai trouvé ces enregistrements à Tokyo, en 2011, un CD japonais Decca UCCD3576. La Valse Triste et Finlandia, enregistrés par le même Van Beinum pour Philips en juin 1957 y avait été ajoutés. Peut-être existe-t-il (ou a-t-l existé) d'autres rééditions ?

fomalhaut

Oui, la série Eloquence en 2012


Cette série continue encore à publier les enregistrements oubliés de Beinum, incontournable pour les admirateurs du chef dont j'en suis parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Sam 1 Sep 2018 - 12:38

Bruno Luong a écrit:
fomalhaut a écrit:


Pour info, j'ai trouvé ces enregistrements à Tokyo, en 2011, un CD japonais Decca UCCD3576. La Valse Triste et Finlandia, enregistrés par le même Van Beinum pour Philips en juin 1957 y avait été ajoutés. Peut-être existe-t-il (ou a-t-l existé) d'autres rééditions ?

fomalhaut

Oui, la série Eloquence en 2012


Cette série continue encore à publier les enregistrements oubliés de Beinum, incontournable pour les admirateurs du chef dont j'en suis parti.

Et pas seulement de Van Beinum, mais également Kempff, Kolassi, Maag, Monteux, Van Kempen...

En ce qui concerne Van Beinum, Philips Hollande avait réédité plusieurs CDs à la fin des années 1990 et au début des années 2000 :

462525.2 JC Bach (Sinfonia)/Mozart
462534.2 Brahms (Les 4 Symphonies)
464950.2 Bruckner (Symphonies No 5, 7, 8 et 9)
462069.2 Debussy (Nocturnes/La Mer/Images)
462068.2 Mahler (Le Chant de la Terre, Chants d'un compagnon errant)

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25601
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   Jeu 25 Oct 2018 - 1:31

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Jean Sibelius (1865-1957) :

Légendes de Lemminkäinen, Op. 22

= Horst Stein, Orchestre de la Suisse romande

(Decca, janvier 1980)

Smile Pénultième étape des enregistrements sibéliens que Stein réalisa dans la décennie 1971-1981, marqués par la dramatisation du propos et un style flamboyant.
On sent l'orchestre tenu de main de fer, particulièrement dans le Finale, toutefois la poésie n'est pas éconduite par le geste vif du chef allemand,
mais se trouve concentrée, intensifiée.
Les couleurs helvètes, typiques sous le règne d'Ansermet, semblent un peu « internationalisées » et durcies,
moins pittoresques mais certes plus affinées et précises, ce qui nous vaut un cygne de Tuonela presque épuré.
Pour le cycle entier, ma référence reste la prestation d'Ormandy à Philadelphie (Emi),
virtuose et disposant d'un orchestre virtuose qui se surpasse encore (un de ses plus grands disques).
Mais cette version suisse présente quand même un brio certain, d'autant remarquable qu'on a connu cet orchestre moins investi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sibelius - Poèmes symphoniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sibelius - Poèmes symphoniques
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Sibelius - Poèmes symphoniques
» Liszt - Oeuvres symphoniques
» Max Reger
» Paul Ladmirault (1877-1944)
» Dvorak: oeuvres symphoniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: