Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Compositeurs italiens fin XIXième début XXième

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 17:47

aurele a écrit:
Pour Francesca da Rimini, il y a Cheryl Barker qui est une chanteuse confirmée sans être une grande star. Je ne l'ai jamais entendue.

Moi non plus, quoiqu'elle ait chanté Cio-Cio San à Paris l'an dernier :
http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=725&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01dateformat=%25d-%25m-%25Y&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=65
Citation :
Plus à l’aise dans la seconde partie, où ses qualités dramatiques s’expriment davantage que dans la légèreté, habile et naïve à la fois, de la jeune geisha, Cheryl Barker (Cio-Cio San) se montre à la hauteur du rôle. Fort joliment chanté, son « Un bel di, vedremo » est touchant à souhait. Le timbre est assez agréable, le médium souvent un peu faible, mais les aigus savent être déchirants.
Il faut dire qu'avec un nom qui veut dire "aboyeuse", on peut s'attendre au pire !
http://en.wikipedia.org/wiki/Cheryl_Barker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81257
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 17:58

aurele a écrit:
C'est toi hier qui m'a dit de voir ce qu'il y avait déjà dans ce topic.
Oui, mais je pensais plus à les importer dans le nouveau. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 18:03

DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
C'est toi hier qui m'a dit de voir ce qu'il y avait déjà dans ce topic.
Oui, mais je pensais plus à les importer dans le nouveau. Mr. Green

Si tu veux, j'en créerai un propre à Giordano. Connais tu beaucoup de versions de Fedora? Même si tu n'en connais pas beaucoup, ce serait intéressant que tu en parles dans le topic discographique quand tu auras le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81257
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 18:07

aurele a écrit:
ce serait intéressant que tu en parles dans le topic discographique quand tu auras le temps.
Je crois que tu l'as déjà dit. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 18:08

DavidLeMarrec a écrit:
Je crois que tu l'as déjà dit. Mr. Green

Est-ce que tu le feras? C'est cela qui m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81257
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 18:12

Ca dépend. Qu'est-ce que je risque si je ne le fais pas ?

Ni corde ni poison s'il te plaît, c'est inconfortable. Une lame bien aiguisée, à la rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Mer 28 Juil 2010 - 18:14

DavidLeMarrec a écrit:
Ca dépend. Qu'est-ce que je risque si je ne le fais pas ?

Ni corde ni poison s'il te plaît, c'est inconfortable. Une lame bien aiguisée, à la rigueur.

Tu ne risques rien. Après, c'est toujours intéressant d'avoir les impressions d'une personne sur un enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 20 Aoû 2010 - 16:02

Nedda dans I Pagliacci même si elle a de la musique superbe est un personnage qui m'insupporte. C'est une trainée. Sa mort ne me fait ni chaud ni froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81257
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 20 Aoû 2010 - 16:06

(Fais-moi penser de ne jamais sortir avec toi lors d'une prochaine réincarnation en orpheline midinette.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81257
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 20 Aoû 2010 - 16:08

Plus sérieusement, ça fait partie de l'intérêt du drame : il y a une forme d'adhésion à la colère de Canio qui est terrifiante, parce qu'elle prolonge l'empathie pendant le meurtre. Un peu comme lors des violences de Golaud à Yniold.

Parce que si on y regarde de plus près, c'est une orpheline ramassée dans la rue et épousée contre du pain. C'est pas joli-joli non plus, alors que lorsqu'elle grandit elle ait envie d'avoir un amour à elle, ça paraît bien naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 20 Aoû 2010 - 16:10

DavidLeMarrec a écrit:
Parce que si on y regarde de plus près, c'est une orpheline ramassée dans la rue et épousée contre du pain. C'est pas joli-joli non plus, alors que lorsqu'elle grandit elle ait envie d'avoir un amour à elle, ça paraît bien naturel.

C'est sûr que si on creuse comme tu le fais ici, on peut plus nuancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81257
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 20 Aoû 2010 - 16:11

C'est un opéra qui est extrêmement intéressant indépendamment de sa musique, parce qu'il pose pas mal de problèmes dans ce genre (le plus évident est évidemment l'ambiguïté réel / factice).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28617
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 20 Aoû 2010 - 16:42

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Parce que si on y regarde de plus près, c'est une orpheline ramassée dans la rue et épousée contre du pain. C'est pas joli-joli non plus, alors que lorsqu'elle grandit elle ait envie d'avoir un amour à elle, ça paraît bien naturel.

C'est sûr que si on creuse comme tu le fais ici, on peut plus nuancer.

Euh c'est pas creusé ... ça me semble évident Aurèle ...
Canio le dit explicitement qu'il l'a recueillie ...
Puis franchement dans son duo avec Silvio on a pas l'impression d'une garce.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Dim 5 Déc 2010 - 0:21

Ce soir, c'était ma troisième écoute d'Adriana Lecouveur de Cilea en entier. Le 1er acte est peut être celui que j'aime le moins. Le deuxième et le quatrième sont ceux que je préfère : pour tous les duos dont évidemment la confrontation entre Adriana et la Principessa, l'air de la Principessa de Bouillon, l'air "L'anima o stanca" de Maurizio, "Poveri fiori" et l'ensemble de l'acte IV en fait.
A l'acte III, j'isole surtout le monologue de Fedra. A l'acte I, j'isole l'air d'Adriana et "La dolcissima effigie" de Maurizio surtout.
La musique est merveilleuse, très émouvante et dramatique à la fois, surtout dans l'Acte IV. Après, certains thèmes reviennent peut être un peu trop comme celui de la Principessa mais il ne me gêne pas plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 14:46

Francesca da Rimini de Zandonai :

C'est une belle découverte dans l'ensemble. La musique est magnifique, même s'il y a des passages que j'aime moins. L'orchestration est plutôt subtile dans l'ensemble. L'acte II est le plus épique, le plus spectaculaire mais aussi le moins subtil sur le plan orchestral et c'est celui que j'aime le moins. La musique lors de la rencontre entre Francesca et Paolo au Ier acte est merveilleuse ainsi que celle de l'interlude de l'Acte III. La première scène de l'Acte IV rappelle sur le plan orchestral Salome de Strauss. L'ambiance est sinistre et c'est très oppressant. Malatestino peut faire penser à Herodes. Dans l'ensemble de l'oeuvre, les passages avec les servantes sont assez chiants. Il n'y a que la scène avec Biancofiore et Francesca à l'Acte IV qui m'a vraiment plu sur l'ensemble des passages avec les servantes. L'acte III comporte un sommet : la grande scène d'amour entre Francesca et Paolo. L'Acte IV est génial quasiment de bout en bout.
Je comprends les comparaisons faites avec Debussy, le Wagner de Tristan und Isolde et Strauss.
L'histoire en elle-même est très classique mais cela fonctionne bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18843
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 14:49

Moui... enfin ça vaut pas ce qu'en a fait Rachmaninov quand même...
Et dans ce même genre de compositeurs italiens, j'ai quand même une large préférence pour un Montemezzi et ses Trois Rois...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 14:50

Polyeucte a écrit:
Moui... enfin ça vaut pas ce qu'en a fait Rachmaninov quand même...

C'est très différent surtout, mais je trouve que c'est une belle réussite, à mi-chemin entre Puccini et Strauss.
Non pour moi, ça n'est vraiment pas inférieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18843
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 14:52

Xavier a écrit:
C'est très différent surtout, mais je trouve que c'est une belle réussite, à mi-chemin entre Puccini et Strauss.
Non pour moi, ça n'est vraiment pas inférieur.

Oui, mais avec le côté sucré de Puccini et la partie causante de Strauss... je trouve ça assez plat dans mon souvenir... mais bon, j'irais quand même à l'ONP, faut pas pousser! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 14:58

Polyeucte a écrit:
Et dans ce même genre de compositeurs italiens, j'ai quand même une large préférence pour un Montemezzi et ses Trois Rois...

Pourrais tu donner quelques élements relatifs à ta perception de cette oeuvre? La version de studio de Nello Santi avec Anna Moffo, Plácido Domingo, Pablo Elvira et Cesare Siepi en particulier doit être difficilement trouvable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18843
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 14:59

aurele a écrit:
Pourrais tu donner quelques élements relatifs à ta perception de cette oeuvre? La version de studio de Nello Santi avec Anna Moffo, Plácido Domingo, Pablo Elvira et Cesare Siepi en particulier doit être difficilement trouvable.

Euh, comme ça, à froid, ça va être dur... faut quand même que je me remette un peu dedans, ça fait quelques temps que je ne l'ai pas écouté. Mais c'est cette version que j'ai (et puis aussi un enregistrement avec Ramey... rabbit Entre lui et Siepi, je ne sais que choisir!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22826
Age : 26
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 17 Déc 2010 - 15:01

La version Santi est finalement visiblement trouvable : http://musique.fnac.com/a394355/L-amore-dei-tre-re-CD-album
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Jeu 22 Aoû 2013 - 4:09

Il me semble que Domenico Alaleona (1881-1928) n'a pas encore été évoqué.

Je viens d'écouter l'enregistrement de son opéra Mirra (1912), enregistré à Radio France avec le National par Juraj Valcuha.
Musicalement on est à mi-chemin entre Puccini et Debussy avec une touche de Strauss, c'est très riche mais d'une façon moins rutilante que Zandonai (un autre italien aux influences similaires), et moins homogène, ça oscille entre du très classique et du assez moderne, sans que l'unité ne soit vraiment flagrante.
La réussite est loin d'être totale car le livret (autour du complexe d'Electre) me paraît bâclé, trop simpliste, caricatural, trop court peut-être. (l'opéra dure 1h23)
J'ai été un peu gêné par le côté puccinienne un peu caricaturale de Mazzola-Gavazzeni dans le rôle-titre.
A écouter quand même par curiosité, il y a de beaux moments musicalement. (je pense en particulier au prélude du II et à la toute fin)



Livret avec traduction française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5931
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Ven 12 Mai 2017 - 11:54


Je déterre ce sujet pour parler d'une découverte




Deux oeuvres :
Symphonie en La majeur
Suite Sicilienne

Je n'ai écouté que la Symphonie. Un bon moment,
On ne sait pas trop où on se situe, entre une veine post–romantique assez inintéressante même si belle (avec de très jolis thèmes et conduits mélodiques !), et une manière de modernisme disparate qui ne s'affirme pas tout à fait et qui nous fait conclure à un manque de personnalité de la part de ce compositeur, puisque rien de vraiment personnel ne ressort de tout ça.

Ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dis :
Je suis plutôt content de mon écoute ^^  Mr.Red

Quelques élans alla Poulenc par moment, plutôt Prokofiev ailleurs (il y a même un thème au cor dans le premier mouvement qui semble copié sur le Largo de la 9e de Dvorak) ; des climax dissonants pour le plaisir des yeux ; des chants lyrico–rétrogrades pour le plaisir des oreilles ; une manière générale qui me fait l’impression d’un rapprochement à faire avec Nielsen ou Florent Schmitt ; et bien sûr l’influence de l'école néo–classique (on peut penser aussi à Hindemith) ; le Final tire du côté américain, avec Bernstein, Copland ; etc..

Avec le clinquant et la richesse de l’orchestration italienne ! Je ne me suis pas ennuyé du tout ! C'est qu'il y a une belle dynamique, rythmique, générale, même si parfois quelques longueurs mais tout le monde ne s'appelle pas Maurice Ravel ^^

Une joli découverte !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compositeurs italiens fin XIXième début XXième
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Compositeurs italiens fin XIXième début XXième
» Compositeurs italiens méconnus du XIXè siècle
» Giovanni Morandi
» Compositeurs pour guitare
» Compositeurs romantiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: