Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carlo Gesualdo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mar 27 Avr 2010 - 0:31

Déjà,il y a quand même une distinction à faire entre ses madrigaux et ses compositions religieuses.Ses motets,les Responsoria,sont de facture beaucoup plus classique.Ce sont des oeuvres magnifiques cependant.Pour les madrigaux,beaucoup plus audacieux,ils ne sont pas non plus une révolution.Gesualdo a écouté Luzzachi,et d'autres qui utilisaient le chromatisme.La différence,c'est que Gesualdo a porté tout cela beaucoup plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenBen
Mélomane averti


Nombre de messages : 125
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 2 Mai 2010 - 12:29

Pomponnio Nenna était également adepte d'un chromatisme fortement développé. Et sûrement d'autres compositeurs oubliés de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ScareDe2
Farceur québécois
avatar

Nombre de messages : 932
Age : 19
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 2 Mai 2010 - 21:39

Puisque vous semblez vous y connaitre, est-il difficile pour un compositeur moyen de remplir ses feuilles de partitions de chromatismes afin d'aboutir à une musique aussi bizarre? Est-ce un tour de force?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 2 Mai 2010 - 21:43

C'est surtout qu'à cette époque, ça représente une audace et une puissance d'imagination assez extraordinaires. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 2 Mai 2010 - 23:20

Enfin,la particularité de Gesualdo ne tient pas uniquement dans le chromatisme,loin de là.Son génie,dans ses grandes oeuvres des trois derniers livres des Madrigaux,c'est d'avoir trouver un langage harmonique complètement inouï.Les derniers accords de "Ecco moriro dunque" sont d'une dissonance extrême,sans faire appel au chromatisme.Alors,qu'on ne me parle pas d'un compositeur moyen... Rolling Eyes Ecoutez les premiers accords de "Moro lasso" du VI°Livre,on est vraiment pas loin du leitmotiv du "Schlaf-motiv" de WalKüre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 2 Mai 2010 - 23:30

Gesualdo a écrit:
Les derniers accords de "Ecco moriro dunque" sont d'une dissonance extrême,sans faire appel au chromatisme.
Peux-tu développer un peu stp ? J'ai la partoche sous les yeux, cette notion m'intéresse beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Lun 3 Mai 2010 - 0:26

Bon,je n'arrive plus à trouver la partition que j'avais...Mais c'est la quatrième voix sur "moro mia vita"qui déstabilise tout l'ensemble de la conclusion. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Lun 3 Mai 2010 - 0:31

J'ai donné un lien vers la partoche dans mon précédent message ! Wink

Tu parles peut-être du ré de ténor ? Oui il paraît assez fort, une très longue broderie qui crée un accord de 5 sons drunken
Quelle année, ce madrigal ? EDIT : 1596 Smile EDIT2 : Merci, Jérôme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Lun 3 Mai 2010 - 0:44

Je n'avais pas fait attention au lien,oui c'est tout à fait cela.Il n'y a que Gardiner qui met bien cela en valeur,ou les Deller Consort.Le Quintetto vocale italiano,superbe et imbattable dans le "Io tacero",est ici trop beau. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Sam 13 Nov 2010 - 0:33

Bon,depuis le temps Rolling Eyes ,c'est pour bientôt,je vais terminer mon sujet Laughing
En attendant,on peut écouter sur France-culture cette émission: Nathalie Stutzmann parle de son expérience du compositeur.

http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-2741861#reecoute-2741861
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenBen
Mélomane averti


Nombre de messages : 125
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mar 16 Nov 2010 - 19:24

Emission très intéressante avec ce maudis débat sur le côté traditionaliste ou novateur de la musique de Gesualdo.
Bonnes interventions de Denis Morrier, spécialiste.
Merci pour ce lien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mar 16 Nov 2010 - 23:54

BenBen a écrit:
Emission très intéressante avec ce maudis débat sur le côté traditionaliste ou novateur de la musique de Gesualdo.
Bonnes interventions de Denis Morrier, spécialiste.
Merci pour ce lien !

Oui toujours ce débat,Gesualdo à l'arrière garde dans la forme(vieilles polyphonies des ricercare)alors que son exact contemporain,Monteverdi(il est né un an après lui)innove dans ses madrigaux et ses opéras.Et pourtant...les frottements harmoniques de Gesualdo sont toujours aussi modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mer 17 Nov 2010 - 23:32

Je voulais répondre à Natrav,mais ses derniers messages ont disparus.Soyons clair,s'il fallait choisir,c'est Monteverdi qui l'emporterait.Cela étant dit,sa musique était novatrice dans le contexte historique,encore que je suis persuadé,que Monteverdi ne cherchait pas à innover.Il suffit d'écouter le cd de Denis Raisin Dadre "Le concert secret des dames de Ferrare" pour s'apercevoir que les madrigaux de Luzzaschi(livre publié en 1601,mais qui reprend les manuscrits de 1580-1582)sont déjà du Monteverdi avant l'heure.Ce recueil est assez différent des autres livres de madrigaux de Luzzaschi.Il sont très beaux,mais le chromastime qu'on lui attribue est assez fade.C'est très bien fait,et on retombe toujours sur ses pieds.Gesualdo est dans une instabilté permanente tant sur le plan harmonique,rythmique,que sur celui de la modulation.Je pourrai prendre plein d'exemples dans ces madrigaux des quatre derniers livres,mais c'est vers une oeuvre instrumentale que j'ai envie de me retourner.Jean Guillou,dans son livre "l'orgue,souvenir et avenir",dans un cd qui l'accompagne,parle de la "Canzone francese del Principe".Il dit que c'est un Ricercare qui aurait être pu copié par un élève de Bach,tellement l'obssesion du contrepoint est présente.On ne sort jamais de ce thème,mais...mais voilà,tout à coup,des glissements de tonalités,et on sort complètement du cadre.L'interprétation de Jean Guillou qui suit est remarquable.Ce qu'on n'attend pas,l'imprévu,l'irrésolu,voilà la signature de Gesualdo,particulièrement dans les dernières mesures de ces madrigaux qui écartent toutes les limites.Gesualdo est dans un enfermement contrapuntique qu'il a poussé à l'extrême,malmenant toutes les règles,et voilà pourquoi il me paraît plus moderne,non pas au XVI°siécle,mais aujourd'hui.Nos oreilles ont été envahies par toutes les générations de compositeurs,de Bach à Schönberg.L'écoute ne peut plus être la même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenBen
Mélomane averti


Nombre de messages : 125
Age : 36
Localisation : 91
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Jeu 18 Nov 2010 - 9:51

Historiquement, la notoriété de Gesualdo est surtout due à son histoire personnelle (cf lettres et doc de l'époque).
Par contre, musicalement, il est évident que son oeuvre est un peu restée dans l'ombre, d'où la place prise par Monteverdi sur le plan des madrigaux.
Gesualdo, étant Prince, faisait d'abord chanter ses oeuvres en privé (musica reservata), elles tournaient dans le chateau de manière anonyme. Il aurait d'ailleurs commencé à écrire ses pièces signées d'un pseudonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 13 Déc 2015 - 13:03

Quelqu'un connaîtrait-il cette intégrale de Marco Longhini ? C'est chez Naxos.
Vaut-elle le coup ?  bounce


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 13 Déc 2015 - 15:21

Je disais récemment à un membre de ce forum à quel point beaucoup semblent vénérer Gesualdo, et combien peu ils l'écoutent en quantité – moi le premier, d'ailleurs. Pas de message en trois ans sur ce fil. Surprised

Longhini, c'est très particulier : prise de son à la fois sèche, mais réverbérée à l'arrière (comme un placard qui ouvrirait sur une cathédrale, bizarre) ; sonorités d'orgue de l'ensemble (pas désagréable du tout). Il faut surtout apprécier le contre-ténor, qui couvre toutes les autres voix avec un son étrange de cornet à bouquin (personnellement, ça me gêne un peu, même adorant le cornet à bouquin).

Essaie avant de tout acheter, si je puis me permettre ce conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 13 Déc 2015 - 15:45

Merci pour les conseils! Wink

Je suis tenté par le livre VI, avec "La Compagnia del Madrigal" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84265
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 13 Déc 2015 - 15:47

Excellente prise de son, excellente interprétation, une belle référence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 13 Déc 2015 - 16:08

DavidLeMarrec a écrit:
Excellente prise de son, excellente interprétation, une belle référence !  
Oui, j'ai lu de bonnes critiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Dim 13 Déc 2015 - 19:46

Bon, c'est commandé ! Smile

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Lun 21 Déc 2015 - 8:56

J'ai écouté le livre VI de madrigaux; très beau livre; mais qu'il est sombre! avec la mort qui rode sans cesse comme une obsession.
Avec aussi ce chromatisme et ces dissonances qui accentuent sans doute cette impression de noirceur. Crying or Very sad

On retrouve quand même un peu de lumière et d'espoir avec les six derniers madrigaux que j'ai d'ailleurs trouvés moins chromatiques et moins dissonants.

Je ne sais pas de qui sont les textes (ce n'est pas mentionné dans le livret); Le Tasse peut-être pour certains?
Si quelqu'un a une idée... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gesualdo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Lun 21 Déc 2015 - 11:49

Rubato a écrit:



Je ne sais pas de qui sont les textes (ce n'est pas mentionné dans le livret); Le Tasse peut-être pour certains?
Si quelqu'un a une idée... Wink

Tous les textes du Livre VI sont anonymes.
C'est ce qu'indique Catherine Deutsch dans son "Gesualdo" éditions bleu nuit,collection horizons 2010.

C'est le cas aussi pour le Livre V,à l'exception de trois madrigaux(deux de Guarini,un de R.Arlotti).
Glenn Watkins lui cite aussi Guarini,mais pas Arlotti.Par contre il en attribue un autre à T.Molza,mais avec un (?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Lun 21 Déc 2015 - 12:34

Merci pour ta réponse. Wink

Je trouvais bizarre qu'ils ne soient pas mentionnés...maintenant je comprends! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Savary
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 44
Localisation : Ceinture d'astéroïdes (je viens de déménager)
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: Prédécesseur jusqu’au-boutiste ?   Sam 12 Mar 2016 - 0:39

J’adore Gesualdo. Le tout premier CD de musique classique que j’aie acheté avec mes « sous-sous », à dix-huit ans, s’intitulait The Mannerist Revolution. Il ne s’est pas écoulé une année depuis sans que j’écoute chaque année au moins quelques heures de sa musique.

Pour les madrigaux du livre VI par la Compagnia del Madrigale, très belle version, en effet. Je déplore cependant les aigus assez durs de l’une des sopranos (je ne sais pas si c’est Francesca Cassinari, Rossana Bertini ou Laura Fabris). Dans les répons par le même ensemble, je trouve Carnovitch parfait dans le registre de la plainte, mais trop doux pour les pièces les plus acerbes.

Sinon, parmi les prédécesseurs de Gesualdo, on oublie souvent… Jacobus Gallus. Je connaissais déjà un peu ce compositeur slovène, pour quelques pièces éparses (dont l’électrisant Haec est vera fraternitas) ainsi que l’anthologie de Paul van Nevel chez Sony. Rien qui de près ou de loin évoquât le Gesualdo des derniers livres ou des répons. Mais voilà qu’un correspondant me fait découvrir Mirabile mysterium, qui date, je crois, de 1590. C’est semble-t-il une composition unique en son genre, probablement de nature expérimentale pour Gallus, mais quelle audace !

watch?v=0RfZx1sX_oA#t=57m56s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.compo85.fr
Thomas Savary
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 44
Localisation : Ceinture d'astéroïdes (je viens de déménager)
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Sam 12 Mar 2016 - 1:08

DavidLeMarrec a écrit:

Longhini, c'est très particulier : prise de son à la fois sèche, mais réverbérée à l'arrière (comme un placard qui ouvrirait sur une cathédrale, bizarre) ; sonorités d'orgue de l'ensemble (pas désagréable du tout). Il faut surtout apprécier le contre-ténor, qui couvre toutes les autres voix avec un son étrange de cornet à bouquin (personnellement, ça me gêne un peu, même adorant le cornet à bouquin).

J’aime beaucoup ces enregistrements, à partir du livre IV, comme d’habitude.

Seul, le premier falsettiste serait absolument imbuvable : une caricature, même. Timbre laid, voix serrée, voyelles indistinctes. C’est simple, on ne comprend rigoureusement rien à ce qu’il chante. Le contraste avec les autres chanteurs est saisissant. Et du coup, alors que je ne parle pas du tout italien et que je ne comprends d’ordinaire strictement rien aux œuvres chantées dans cette langue, je distingue parfaitement le texte chanté, que je pourrais reproduire syllabe après syllabe.

La prise de son y aide certainement, mais j’ai le sentiment que la bouillie vocalique du premier falsettiste facilite paradoxalement la compréhension du texte entendu de la bouche des autres chanteurs.

Une alchimie fascinante, en somme.

Cela dit, je ne conseillerais pas ce coffret pour découvrir les madrigaux de Gesualdo. À connaître, néanmoins, d’autant que l’interprétation, très personnelle, s’autorise des effets que je n’avais jamais entendus ailleurs, notamment dans le livre IV.


Dernière édition par Thomas Savary le Sam 12 Mar 2016 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.compo85.fr
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Sam 12 Mar 2016 - 8:51

 

J'ai continué ma découverte de ses madrigaux avec les livres IV et V. Cette fois interprétés par "La Venexiana" de Claudio Cavina.

Excellents livres également, sans doute moins sombres que le livre VI, mais tout aussi beaux.

J'ai l'impression que les autres livres ont été peu enregistrés, exceptés l'intégrale de Longhini et les enregistrements du "Kassiopeia Quintet" que je ne connais absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Savary
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 44
Localisation : Ceinture d'astéroïdes (je viens de déménager)
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Sam 12 Mar 2016 - 20:30

Rubato a écrit:
J'ai l'impression que les autres livres ont été peu enregistrés, exceptés l'intégrale de Longhini et les enregistrements du "Kassiopeia Quintet" que je ne connais absolument pas.

Oui, jusqu’à Longhini, le seul enregistrement que je connaissais des trois premiers livres était celui de l’ensemble dirigé par Harry van der Kamp, chez CPO (déjà mentionné par David). Je l’ai écouté une seule fois, pour ne plus jamais revenir à ces œuvres jusqu’à mon achat du coffret de Longhini. Des madrigaux de belle facture, sans aucun doute, auxquels je n’aurai au fond qu’une seule chose à reprocher : de ne pas être « du Gesualdo », le Gesualdo des madrigaux suivants et des répons de ténèbres, le compositeur que tout le monde (?) attend.

Longhini n’a malheureusement pas changé ma perception des trois premiers livres. C’est plus fort que moi : après deux ou trois madrigaux, je craque pour passer à des extraits des livres quatre, cinq, six afin d’avoir ma dose de Gesualdo. drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.compo85.fr
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mar 20 Fév 2018 - 10:46



Les Responsoria par "La Compagnia Del Madrigal"

Interprétation très madrigalesque, et ça me plait beaucoup. I love you

Après chaque nocturne, a été intégré un madrigal:
- De Giovanni de Macque: I' vo piangendo i miei passati tempi.
- Luzzaschi: S'homai d'ogni su' errore
- Luzzachi: Quivi sospiri, pianti e alti guai
- Marenzio: È questo il legno che del sacro sangue
- Gesualdo: Sparge la morte al mio Signor nel viso
- Pitro Vinci: Le braccia aprendo in croce

J'aime beaucoup cette version, un par partie, avec voix d'hommes et de femmes.

Il y a aussi la version de Sei Voci:


Interprétation "madrigalesque" également, mais voix d'hommes exclusivement, d'où présence de contre-ténors. Personnellement je préfère avec des voix de femmes.

Et la version d'Herrewege...

...dont j'ai écouté des extraits, mais j'ai trouvé le discours plus confus; on n'est plus "un par partie", et c'est moins limpide...question de goût !  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mer 21 Fév 2018 - 9:24

Sacrarum Cantionum (Sacrae Cantiones) Livre I

 

Deux versions différentes ici:
Odhecaton
Voix d'hommes, avec accompagnement instrumental pour certaines pièces (doublement de la voix par exemple).
Cornet, harpe, luth, théorbe et orgue.
Acoustique assez réverbérée. Enregistré dans  l'Abbazia della SS. Trinità.

Ont été ajoutées aux 19 pièces d'origine, 4 œuvres de:
Giovanni Maria Trabaci: Consonanze deprecationem meam
Giovanni de Macque: Intrata d'organo et consonanze stravaganti
Luzzaschi: Ave Maria stella

The Marian Consort
Voix d'hommes et de femmes a capella.
Très peu réverbéré, enregistré à Oxford, Chapel of Merton College.
Un ressenti plus "madrigalesque" pour cette version, avec des tempi légèrement plus lents.
De belles voix et le "discours" est plus limpide.

J'aurais tendance à préférer cette version, mais l'intérêt de ces deux versions vient justement de leurs différences.
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7980
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   Mer 21 Fév 2018 - 17:17



Sacrae Cantiones Liber secundis à 6 et 7 voix. 1603

Reconstitué par James Wood.
Les parties de bassus et sextus, James Wood a pris trois ans pour reconstituer l'oeuvre.

De nombreux paramètres à prendre en compte:
D'abord pour le modèle, il a choisi principalement le livre I des Sacrae Cantiones ainsi que les Responsoria, sans oublier les voix du deuxième livre qui n'étaient pas perdues.

Puis "le traitement du texte et sa mise en musique, le contrepoint, l'écriture en imitation, les mouvements mélodiques et harmoniques et l'écriture rythmique, tout ceci fondé sur la connaissance des conventions et des règles de la musique vocale italienne du XVIe siècle en matière d'utilisation des clefs et des registres vocaux correspondants" shaking

Travail colossal !
Et le résultat est plus que probant.

C'est James Wood qui dirige ici le Vocalconsort Berlin.
Très belle interprétation, a capella. I love you

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carlo Gesualdo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carlo Gesualdo
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Carlo Gesualdo
» Carlo Maria Giulini
» Carlo Bergonzi
» Customize ton Don Carlo
» SPORTING CLUB MONTE CARLO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: