Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Label et politique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9104
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptyMer 27 Nov 2019 - 18:11

DavidLeMarrec a écrit:
J'en ai discuté souvent avec des patrons de labels ; j'ai aussi lu les chiffres de vente. C'est pas compliqué, quand tu vends une vingtaine de disques, même si tu as des coûts de prod raisonnable, tu perds de l'argent. Et c'est la norme en classique.

Sony, qui ne produit plus que quelques récitals ciblés de stars, doit très bien s'en sortir, oui. Très peu de titres, et des gros tirages. Pas de quoi les rendre riches, mais de quoi rentrer dans ses frais et faire du bénéfice la plupart du temps, je présume.
C'est curieux: je pense être, à l'échelle de la production de disque classique, ce qu'on peut appeler un très gros consommateur - mais ma consommation de disques classiques semble totalement atypique par rapport aux ventes du secteur.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptyVen 29 Nov 2019 - 14:47

Ben oui, les gens comme toi sont une plaies, une machine de guerre à ruiner les écarts-types. carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9104
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptyVen 29 Nov 2019 - 16:09

hehe
Cela dit, que ma consommation, certes importante, ne suffise pas à faire vivre Timpani-Glossa-Aparté-æon-CPO-Kairos-Alpha-Lyrita-Hänssler-Capriccio-Fuga Libera-Ricercar, je le conçois très bien; en revanche, ce que j'ai du mal à me représenter, c'est que les gens prêts à acheter un récital de glotte ou de piano par une star chez Polygram ou Sony soient finalement si nombreux (je veux dire: à l'échelle de la production industrielle.)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptyVen 29 Nov 2019 - 16:19

Benedictus a écrit:
hehe
Cela dit, que ma consommation, certes importante, ne suffise pas à faire vivre Timpani-Glossa-Aparté-æon-CPO-Kairos-Alpha-Lyrita-Hänssler-Capriccio-Fuga Libera-Ricercar, je le conçois très bien; en revanche, ce que j'ai du mal à me représenter, c'est que les gens prêts à acheter un récital de glotte ou de piano par une star chez Polygram ou Sony soient finalement si nombreux (je veux dire: à l'échelle de la production industrielle.)

On m'appelle? (ben oui, vu que ce soir je vais aller me précipiter acheter le dernier récital de Bartoli... je me sens visé! Mr.Red)
Bon, en même temps, quand je regarde mes achats récents, il n'y a pas beaucoup de DG, DECCA, Erato et autres... plutôt du Aparté/Glossa/Alpha... Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptyVen 29 Nov 2019 - 16:22

Benedictus a écrit:
hehe
Cela dit, que ma consommation, certes importante, ne suffise pas à faire vivre Timpani-Glossa-Aparté-æon-CPO-Kairos-Alpha-Lyrita-Hänssler-Capriccio-Fuga Libera-Ricercar, je le conçois très bien; en revanche, ce que j'ai du mal à me représenter, c'est que les gens prêts à acheter un récital de glotte ou de piano par une star chez Polygram ou Sony soient finalement si nombreux (je veux dire: à l'échelle de la production industrielle.)

Ce ne sont pas les gens que tu fréquentes (ni même, probablement, qui peuplent ce forum), mais les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Ensuite, les chiffres du classique restent ce qu'ils sont : même les récitals d'Alagna qui se vendent le mieux sont à des années-lumières des artistes à la mode en pop, évidemment. Ce n'est pas avec Lang Lang ou Kaufmann, sans doute bénéficiaires, certes, que les majors sont devenues riches.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20277
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptyVen 29 Nov 2019 - 16:26

Après, il est vraiment intéressant de voir les meilleures ventes du classique dans les magasins. Etrangement, ce ne sont pas forcément les derniers DG... pendant un temps on a eu le Faust de Rousset, le Vivaldi de Jupiter, Anamorfosi de Dumestre... Bref, des disques de "petits" labels... (le tout en même temps dans les 5 meilleures ventes!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 875
Date d'inscription : 15/11/2016

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptySam 30 Nov 2019 - 1:33

David a écrit:
J'en ai discuté souvent avec des patrons de labels ; j'ai aussi lu les chiffres de vente. C'est pas compliqué, quand tu vends une vingtaine de disques, même si tu as des coûts de prod raisonnable, tu perds de l'argent. Et c'est la norme en classique.

scratch  J'ai déjà vu après des petits concerts genre Proquartet, des musiciens vendre 20 disques d'un coup ...

Je constate aussi que la vente de disques de musique classique peut se faire partout dans le monde et sur des périodes très longues. On peut acheter des disques Naxos qui ont été enregistrés il y a plus de 30 ans ... Commercialement, cela doit bien offrir quelques possibilités.
Cela n'a strictement rien à voir avec un chanteur de variété qui va seulement vendre pendant quelques mois dans 3 ou 4 pays ... et basta.


albatros a écrit:
Les catalogues de labels comme Praga Digitals, Marston, Scribendum, ne sont pas proposés online par download en 16/24 bits non MP3.
L'un des 3 me répond que :
"Part of the reason for this is because of the care and effort that go into our packaging and booklet materials."
Mouais... => La diffusion par dématérialisation serait-elle si pénalisante pour le label ?

Ces labels éditent essentiellement des enregistrements qui sont dans le domaine public ... Pour vendre en dématérialisé, il faudrait qu'ils aient leurs propres plateformes de diffusion je suppose. Ce n'est sûrement pas évident.
Et pour Praga, l'activité a probablement cessé de toute façon depuis la disparition de Pierre-Emile Barbier.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptySam 30 Nov 2019 - 9:51

docteur mabuse a écrit:
scratch  J'ai déjà vu après des petits concerts genre Proquartet, des musiciens vendre 20 disques d'un coup ...

Oui, les concerts sont très importants pour écouler les disques (qui eux-mêmes servent essentiellement de carte de visite pour donner une visibilité 'sérieuse' à un ensemble, et remplir les concerts qui, eux, leur permettent de vivre). Mais un disque d'un jeune ensemble qui est à ProQuartet (avantage immense d'être très présent sur plusieurs années en région parisienne, ils sont très en vue pour une masse ciritique de mélomanes chevronnés), les 20 que tu as vus doivent représenter la moitié des ventes totales…


Citation :
Je constate aussi que la vente de disques de musique classique peut se faire partout dans le monde et sur des périodes très longues. On peut acheter des disques Naxos qui ont été enregistrés il y a plus de 30 ans ...

Pour la viabilité de boîtes qui vivent déjà mal, c'est une maigre consolation (et les coûts de stockage, de distribution, doivent finir par annuler le revenu).

Je ne dis pas ça pour le plaisir de te désespérer : j'ai juste discuté, la semaine passée encore, avec trois responsables haut placés dans des labels différents (assez importants à l'échelle française), tous avec le même discours (« on vend rien, il n'y aucun potentiel économique là-dessous »). Se développe beaucoup les disques autoproduits d'ailleurs – par exemple les labels d'orchestre, mais aussi les autoproductions à l'intérieur de labels déjà existants, comme la série Harmonia Nova chez Harmonia Mundi (de jeunes artistes proposent une sorte de carte de visite, en général très originale, de très loin ce qu'ils ont produit de plus intéressant depuis 25 ans).


Citation :
Ces labels éditent essentiellement des enregistrements qui sont dans le domaine public ... Pour vendre en dématérialisé, il faudrait qu'ils aient leurs propres plateformes de diffusion je suppose. Ce n'est sûrement pas évident.

C'est surtout que la restauration sonore n'est pas protégée par le droit d'auteur (ce qui est à la fois défendable – l'enregistrement ne leur appartient pas – et discutable – il offre une réelle plus-value artistique). Donc s'ils mettent les bandes haute définition à disposition, n'importe qui peut les rééditer sous son propre nom, légalement. (Je suis toujours étonné que les microlabels spécialistes du domaine public ne volent pas les bandes les mieux restaurées, peut-être parce que la législation est différente dans certains pays ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
albatros
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 28
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/09/2017

Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 EmptySam 30 Nov 2019 - 11:25

C'est surtout que la restauration sonore n'est pas protégée par le droit d'auteur (ce qui est à la fois défendable – l'enregistrement ne leur appartient pas – et discutable – il offre une réelle plus-value artistique). Donc s'ils mettent les bandes haute définition à disposition, n'importe qui peut les rééditer sous son propre nom, légalement. (Je suis toujours étonné que les microlabels spécialistes du domaine public ne volent pas les bandes les mieux restaurées, peut-être parce que la législation est différente dans certains pays ?) a écrit:
Merci pour cette réponse - Que la restauration ne soit pas protégée est un vrai sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Label et politique - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Label et politique   Label et politique - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Label et politique
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: