Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gounod: Opéras (sauf Faust)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 20 Oct 2015 - 9:43

bAlexb a écrit:
Et on a (enfin) la distribution de la production Rouland/Pelly de Genève : Leguérinel, Tilquin, Barbeyrac, Lamprecht, Grappe.

Pas mal!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 20 Oct 2015 - 10:24

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Et on a (enfin) la distribution de la production Rouland/Pelly de Genève : Leguérinel, Tilquin, Barbeyrac, Lamprecht, Grappe.

Pas mal!! Very Happy

Et j'ai posté au sujet de la production de Saint-Etienne (que je n'ai pas vue, finalement ) : http://classik.forumactif.com/t7834-opera-de-saint-etienne-saison-2015-2016 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 4 Nov 2015 - 17:43

Polyeucte a écrit:


Sylvie : Erin Morley
Horace : Javier Camarena
Mazet : Michèle Losier
Maître Jean : Laurent Naouri

Sortie le 2 octobre 2015.


Avec une telle distribution, je vais sûrement me laisser tenter quand même... pour lui redonner une chance à cette Colombe!

Bon, j'ai retenté... avec des vrais interprètes et la partition complète, ça se laisse agréablement écouter... c'est loin derrière les autres partitions même dans le domaine léger (Le Médecin Malgré Lui, et Philémon et Baucis) mais il y a de belles petites choses.
Après le livret est vide bien sûr et il ne faut pas trop chercher de second degré.

Question interprétation, c'est très très bien chanté, mais quelle idée d'engager Camarena et Morley? Ils chantent superbement et la diction chantée est très bonne... mais les dialogues par contre, c'est beaucoup moins ça. Vu que la pièce possède de longs dialogues parlés, il aurait été mieux quand même de choisir des francophones.
Mais par contre, vocalement, Camarena est royal en Horace et Morley propose une Sylvie bien nuancée et qui évite le soprano hyper léger.
Michèle Losier est particulièrement à l'aise dans le rôle de Mazet, sachant bien lui donner vie, mais avec un manque de naturel dans les dialogues.
Laurent Naouri semble lui parfaitement dans son élément : dialogues et chant sont parfaitement rendus...

Direction assez vive de Elder.


Bon, c'était pas vraiment une priorité cette Colombe, mais au moins on aura une belle version d'une oeuvre mineure.

Maintenant, j'attends Philémon!
Baucis : Sabine Devieilhe
Philémon : Mathias Vidal
Jupiter : Jérôme Varnier
Vulcain : Nicolas Courjal
Une bacchante : Karine Deshayes

Les Musiciens du Louvre
Direction : Marc Minkowski


Oui, rien que ça! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Ven 4 Mar 2016 - 13:49

Le Médecin Malgré Lui serait prévu chez Opera Rara pour faire suite à cette Colombe...
Une bonne nouvelle!

Sinon, j'ai ré-écouté ces derniers jours La Reine de Saba dans l'enregistrement paru chez Dynamic dirigé par Benzi...
Et c'est quand même assez affreux en terme de réalisation. Orchestre qui grince de partout avec des cordes faméliques et des cuivres canardeux, une prise de son très moche et qui manque de proximité, des seconds rôles qu'on espère être grippés vu la qualité du chant (les trois ouvriers! pale ).
Heureusement qu'on a un Adoniram solide (mais qui manque de nuances... et de diction!), une Balkis impressionnante avec Francesca Scaini (mais qui chante en bouillie) et un Soliman de belle facture pour Luca Grassi (le seul à avoir une diction correcte!).

Va falloir que je replonge chez Plasson.
Mais on s'habitue à avoir depuis quelques années des résurrections luxueuses comme Cinq-Mars. Du coup, ce genre de disque devient difficilement écoutable alors qu'avant il y avait l'excuse de la nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Ven 4 Mar 2016 - 14:13

Polyeucte a écrit:
Va falloir que je replonge chez Plasson.
Mais on s'habitue à avoir depuis quelques années des résurrections luxueuses comme Cinq-Mars. Du coup, ce genre de disque devient difficilement écoutable alors qu'avant il y avait l'excuse de la nouveauté.

Bien sûr, la distribution de Plasson est incomparable ; ou plutôt, si, elle l'est et ça fait justement toute la différence.
Il n'empêche : sans l'attrait de la nouveauté, chronologie oblige et malgré des résurrections d'une qualité tout autre (celles sous l'égide du Palazzetto BZ), ces enregistrements, aussi imparfaits soient-ils, restent malgré tout (malheureusement ?) incontournables .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Ven 4 Mar 2016 - 14:41

bAlexb a écrit:
Bien sûr, la distribution de Plasson est incomparable ; ou plutôt, si, elle l'est et ça fait justement toute la différence.

Après chez les trois personnages principaux, je ne pourrais pas vraiment me passer de l'un ou de l'autre :
- Suzanne Sarroca a le style, l'aisance et la diction pour nous donner une immense Balkis... reste un petit quelque chose de trop en retrait là où Francesca Scaini se lance toute voix dans le rôle, avec des envolées d'un lyrisme magnifique et un timbre capiteux à souhait (mais un style un peu trop vériste et une diction impossible)
- Gilbert Py a le métal et l'arrogance, la diction aussi... mais est un peu fâché avec le diapason par moments dans mon souvenir. Jeon-Won Lee est tout de métal et de gorge, mais possède par moments une douceur que ne propose pas Py... mais une diction déformée et un accent marseillais par moment! hehe
- Gérard Serkoyan et Luca Grassi sont complémentaires : les deux versions de Soliman sont proposées (basse et baryton) avec une belle réussite même si le rôle est un peu grave pour Grassi.

Et puis un avantage à Benzi : la partition est complète là où Plasson a fait des sacrifices (pas de scène de confrontation entre Soliman et Balkis Sad Sad)

Citation :
Il n'empêche : sans l'attrait de la nouveauté, chronologie oblige et malgré des résurrections d'une qualité tout autre (celles sous l'égide du Palazzetto BZ), ces enregistrements, aussi imparfaits soient-ils, restent malgré tout (malheureusement ?) incontournables .

Oui, incontournables bien sûr... mais tellement frustrants car on attend tellement un enregistrement pleinement convaincant. On a les voix pour ça en plus actuellement. Comment ne pas rêver d'une Balkis de Gens (pour changer! Mr.Red) ou de Deshayes? Soliman par Courjal et Adoniram par Montevidas ou Talbot (dans une veine plus légère)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Ven 4 Mar 2016 - 14:43

Polyeucte a écrit:
Comment ne pas rêver d'une Balkis de Gens (pour changer! Mr.Red) ou de Deshayes? Soliman par Courjal et Adoniram par Montevidas ou Talbot (dans une veine plus légère)...

Que tu te fasses du mal, passe encore ; mais m.... ! pense aux autres Evil or Very Mad !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Ven 4 Mar 2016 - 14:46

bAlexb a écrit:
Que tu te fasses du mal, passe encore ; mais m.... ! pense aux autres Evil or Very Mad !

Je partage! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 19 Avr 2016 - 11:14



Prévu chez JPC pour le 6 mai... bounce cheers bounce
(on imagine juste que l'avant et l'arrière seront de la même couleur! Ah les stagiaires qui ne savent pas gérer les couleurs d'une image... hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2188
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 19 Avr 2016 - 13:23

Je suppose que tu dois attendre cette date avec impatience Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 19 Avr 2016 - 13:26

luisa miller a écrit:
Je suppose que tu dois attendre cette date avec impatience Smile

Nous somme au moins deux Mr. Green !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 19 Avr 2016 - 13:39

Le médecin malgré lui du Grand Théâtre de Genève mis en scène par Laurent Pelly est disponible sur Culturebox : http://culturebox.francetvinfo.fr/live/musique/opera/le-medecin-malgre-lui-de-gounod-au-grand-theatre-de-geneve-237339 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 19 Avr 2016 - 13:47

bAlexb a écrit:
luisa miller a écrit:
Je suppose que tu dois attendre cette date avec impatience Smile

Nous somme au moins deux Mr. Green !

Oh j'écoute l'enregistrement du concert de Munich depuis plus d'un an (heureusement que le MP3 ne s'use pas, sinon ça ne serait plus très beau à l'écoute! hehe)
Mais oui, j'attends quand même car le confort sera plus grand et il y a toute la doc autour!

bAlexb a écrit:
Le médecin malgré lui du Grand Théâtre de Genève mis en scène par Laurent Pelly est disponible sur Culturebox : http://culturebox.francetvinfo.fr/live/musique/opera/le-medecin-malgre-lui-de-gounod-au-grand-theatre-de-geneve-237339 .

Oui!!! Very Happy
Faut que je regarde ça un de ces soirs! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Sam 28 Mai 2016 - 23:19

Benedictus a écrit:
L'enregistrement officiel (Bru Zane / Singulares) est disponible. Je l'ai trouvé et acheté cet après-midi même dans une grande surface spécialisée du côté de la place des Ternes. Compte-rendu devrait bientôt suivre.
beretrouge a écrit:
Pour ceux que achètent de la musique en ligne, l'enregistrement est aussi disponible chez Qobuz. C'est un grand et beau Gounod, et l'interpretation est excellente.
Polyeucte a écrit:

Acheté et écouté... que c'est bon!! Very Happy

Donc, puisque c'est à présent en discographie qu'on peut parler de la représentation munichoise de Cinq-Mars, voici mes premiers impressions des actes I et II.

J'aime déjà beaucoup ce que j'ai entendu de l'œuvre - la veine mélodique y est au service du flux de la déclamation ou de l'action théâtrale, et non (comme trop souvent chez Gounod) vers le numéro à succès. Objectivemen, un grand et beau Gounod comme le dit notre camarade para - et plus subjectivement, donc, un Gounod qui conviendra peut-être davantage à mes attentes que Faust ou Roméo. L'acte I est vraiment très bien construit, très tendu dramatiquement; l'acte II plus inégal (Marion Delorme et Ninon de l'Enclos tombent un peu comme un cheveu sur la soupe; le divertissement archaïsant, assez réussi au départ dure peut-être un peu plus qu'il ne faudrait pour mon goût).

Impression peut-être aussi accentuée par la distribution: Véronique Gens et Mathias Vidal qui se partagent l'essentiel du I sont, assez prévisiblement, superlatifs, en termes d'impact vocal et de caractérisation dramatique, de vaillance et de goût dans la conduite de la ligne vocale et de rayonnement du timbre - et quelle diction! Je crois vraiment qu'ils livrent ici l'un et l'autre un des plus beaux témoignage du chant français de ces dix ou quinze dernières année. Me voici réconcilié avec Christoyannis, parfait dans le style noble. Foster-Williams, dont je ne raffole pas dans l'absolu est vraiment très bon, dans un rôle sans doute assez difficile, qu'il tient avec une belle sobriété.

En revanche, le II semble plutôt concentrer les éléments plus faibles de l'affiche (Heyboer dont la voix semble bizarrement contrainte, Marie Lenormand comme souvent engorgée et peu intelligible, Norma Nahoun assez peu avenante vocalement, et les petits rôles masculins un peu durs et à la prononciation peu idiomatique).

Je suis par ailleurs très admiratif du travail sur l'orchestre, d'une finesse de coloris et d'une clarté assez inattendues (et j'aime beaucoup la direction de Schrimer, sans alanguissements), et plus encore sur le chœur de la Radio bavaroise, précis et articulé comme peu de chœurs francophones.

Une magnifique réalisation, et vu les protagonistes du III et du IV, je pense que j'aimerai beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Dim 29 Mai 2016 - 11:47

Benedictus a écrit:
J'aime déjà beaucoup ce que j'ai entendu de l'œuvre - la veine mélodique y est au service du flux de la déclamation ou de l'action théâtrale, et non (comme trop souvent chez Gounod) vers le numéro à succès. Objectivemen, un grand et beau Gounod comme le dit notre camarade para - et plus subjectivement, donc, un Gounod qui conviendra peut-être davantage à mes attentes que Faust ou Roméo. L'acte I est vraiment très bien construit, très tendu dramatiquement; l'acte II plus inégal (Marion Delorme et Ninon de l'Enclos tombent un peu comme un cheveu sur la soupe; le divertissement archaïsant, assez réussi au départ dure peut-être un peu plus qu'il ne faudrait pour mon goût).

En fait il ne faut pas oublier que Faust et Roméo sont un peu les arbres qui cachent la forêt... Non pas qu'ils soient mauvais mais d'un style plus galant et "beau"... mais derrière ça tu as quelques pépites magnifiques! Sapho dans un style très sobre et tragique, La Nonne Sanglante et son ambiance gothique à souhait, la légèreté de Philémon et Baucis, le grand opéra pour La Reine de Saba et Polyeucte (avec plus de sobriété pour ce dernier...) et Mireille bien sûr encore à part... Si on retrouve chez chacun la veine mélodique et le style assez sobre de Gounod, il y a de fortes différences entre toutes ces pièces...

Et concernant le divertissement oui il est un peu long par rapport à la durée de l'oeuvre mais je trouve ça superbe...

Citation :
Impression peut-être aussi accentuée par la distribution: Véronique Gens et Mathias Vidal qui se partagent l'essentiel du I sont, assez prévisiblement, superlatifs, en termes d'impact vocal et de caractérisation dramatique, de vaillance et de goût dans la conduite de la ligne vocale et de rayonnement du timbre - et quelle diction! Je crois vraiment qu'ils livrent ici l'un et l'autre un des plus beaux témoignage du chant français de ces dix ou quinze dernières année. Me voici réconcilié avec Christoyannis, parfait dans le style noble. Foster-Williams, dont je ne raffole pas dans l'absolu est vraiment très bon, dans un rôle sans doute assez difficile, qu'il tient avec une belle sobriété.

Oui, Gens et Vidal sont magistraux... Et Vidal encore plus ici que dans le direct : la voix semble plus posée... Gens est grandiose de toute façon dans ce répertoire (tu verras dans Dante elle est aussi géniale).
Pour Christoyannis, c'est assez étrange car dans le direct il se lançait à un moment dans un aigu légèrement craqué à la fin de son air... et là en "studio", il ne fait pas cet aigu... pourtant dans le confort, il aurait sûrement réussi à le poser facilement.
Foster-Williams est impressionnant de charisme... et tu ne l'as pas encore écouté dans le troisième acte! Le seul petit reproche que je lui ferai, c'est un timbre trop clair et un petit manque de grave... il ne me semble pas être la basse profonde d'origine (qui descendait au ré grave... et là je ne crois pas qu'il le fasse). Mais la personnification est très forte!

Citation :
En revanche, le II semble plutôt concentrer les éléments plus faibles de l'affiche (Heyboer dont la voix semble bizarrement contrainte, Marie Lenormand comme souvent engorgée et peu intelligible, Norma Nahoun assez peu avenante vocalement, et les petits rôles masculins un peu durs et à la prononciation peu idiomatique).
Ah? je trouve Heyboer assez marquant pour le petit rôle qu'il a... et Lenormand/Nahoun donnent vie de belle manière aux deux courtisanes....
Pour les petits rôles masculins, ce sont des artistes du choeur... donc oui pas géniaux, mais plutôt bon vu les circonstances!

Citation :
Je suis par ailleurs très admiratif du travail sur l'orchestre, d'une finesse de coloris et d'une clarté assez inattendues (et j'aime beaucoup la direction de Schrimer, sans alanguissements), et plus encore sur le chœur de la Radio bavaroise, précis et articulé comme peu de chœurs francophones.

Une magnifique réalisation, et vu les protagonistes du III et du IV, je pense que j'aimerai beaucoup.

Oh que oui! Choeur et orchestre sont magnifique sonnent presque français avec un gros travail sur les vents qui ressortent admirablement!
Bonne découverte de la suite! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Lun 30 Mai 2016 - 2:02

Réponse demain soir ou mardi. Aujourd'hui, c'était for something completely different, comme disent les Monty Pythons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 17:05

Polyeucte a écrit:
En fait il ne faut pas oublier que Faust et Roméo sont un peu les arbres qui cachent la forêt... Non pas qu'ils soient mauvais mais d'un style plus galant et "beau"... mais derrière ça tu as quelques pépites magnifiques! Sapho dans un style très sobre et tragique, La Nonne Sanglante et son ambiance gothique à souhait, la légèreté de Philémon et Baucis, le grand opéra pour La Reine de Saba et Polyeucte (avec plus de sobriété pour ce dernier...) et Mireille bien sûr encore à part... Si on retrouve chez chacun la veine mélodique et le style assez sobre de Gounod, il y a de fortes différences entre toutes ces pièces...
Ce qui m'embête dans Faust et Roméo, c'est plutôt le côté "suite de tubes hypermélodiques". J'ai bien noté tes recommandations.
Et Mireille, j'aime déjà beaucoup. (Même si je n'ai pas trouvé de version idéale - si une voix à la Vanzo pouvait remplacer Gedda dans la version Cluytens, ce serait parfait.)

Citation :
Oui, Gens et Vidal sont magistraux... Et Vidal encore plus ici que dans le direct : la voix semble plus posée... Gens est grandiose de toute façon dans ce répertoire (tu verras dans Dante elle est aussi géniale).
Oh, oui, les actes III et IV, c'est vraiment super, du drame qui avance, de la déclamation, des chœurs intelligibles et cette épatante tête de distribution!

Citation :
Foster-Williams est impressionnant de charisme... et tu ne l'as pas encore écouté dans le troisième acte! Le seul petit reproche que je lui ferai, c'est un timbre trop clair et un petit manque de grave... il ne me semble pas être la basse profonde d'origine (qui descendait au ré grave... et là je ne crois pas qu'il le fasse). Mais la personnification est très forte!
Au contraire, cette couleur vocale me plait bien: ça nous évite un gros méchant de mélodrame genre Bertram ou Grand Inquisiteur. Là, on a vraiment une éminence grise un peu cauteleuse, un peu pincée, pas dépourvue d'une certaine prestance; ça marche très bien, je trouve.

Citation :
Ah? je trouve Heyboer assez marquant pour le petit rôle qu'il a...
Oui, très, très bien en matière de diction et de caractérisation, mais vocalement, je trouve ça un peu contorsionné et contraint, et plutôt inconfortable à l'écoute.

Citation :
et Lenormand/Nahoun donnent vie de belle manière aux deux courtisanes....
Mouais. Lenormand, ce n'est vraiment pas le genre de posture vocale qui peut me plaire.

Citation :
Choeur et orchestre sont magnifique sonnent presque français avec un gros travail sur les vents qui ressortent admirablement!
Bonne découverte de la suite! Very Happy
En effet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 17:14

Benedictus a écrit:
Ce qui m'embête dans Faust et Roméo, c'est plutôt le côté "suite de tubes hypermélodiques". J'ai bien noté tes recommandations.
Et Mireille, j'aime déjà beaucoup. (Même si je n'ai pas trouvé de version idéale - si une voix à la Vanzo pouvait remplacer Gedda dans la version Cluytens, ce serait parfait.)

Ah oui... ça c'est sûr... mais c'est justement ce qui avait déçu les spectateurs lors de la création de Cinq-Mars : ne pas retrouver ce flux continu...
Pour Mireille, Gedda est quand même chouette je trouve. Après, il n'y a malheureusement aucune version parfaite... J'aime beaucoup Plasson mais je sais bien que Freni n'est pas forcément ce qui se fait de mieux (mais j'étais jeune... Sad).

Citation :
Citation :
Foster-Williams est impressionnant de charisme... et tu ne l'as pas encore écouté dans le troisième acte! Le seul petit reproche que je lui ferai, c'est un timbre trop clair et un petit manque de grave... il ne me semble pas être la basse profonde d'origine (qui descendait au ré grave... et là je ne crois pas qu'il le fasse). Mais la personnification est très forte!
Au contraire, cette couleur vocale me plait bien: ça nous évite un gros méchant de mélodrame genre Bertram ou Grand Inquisiteur. Là, on a vraiment une éminence grise un peu cauteleuse, un peu pincée, pas dépourvue d'une certaine prestance; ça marche très bien, je trouve.

ça marche clairement parfaitement! Et il est assez génial dans la caractérisation... c'est juste une question de "voix de rôle" si j'ose dire hehe
Mais c'est largement mieux qu'un beuglard c'est sûr! Very Happy

Citation :
Oui, très, très bien en matière de diction et de caractérisation, mais vocalement, je trouve ça un peu contorsionné et contraint, et plutôt inconfortable à l'écoute.

Peut-être l'écriture pas simple de sa principale intervention... dans Les Bayadères il est assez impérial je trouve!

Citation :
Citation :
et Lenormand/Nahoun donnent vie de belle manière aux deux courtisanes....
Mouais. Lenormand, ce n'est vraiment pas le genre de posture vocale qui peut me plaire.

En général non plus. Mais là je la trouve moins bizarre que d'habitude vu le caractère du rôle... un peu comme dans Le Pré aux Clercs où elle chantait une Marguerite de Valois très chouette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 17:41

Polyeucte a écrit:
Ah oui... ça c'est sûr... mais c'est justement ce qui avait déçu les spectateurs lors de la création de Cinq-Mars : ne pas retrouver ce flux continu...
Ah? Au contraire, il y a un côté presque "arioso continu" dans Cinq-Mars, ça ne ressemble pas à une suite de numéros, et c'est ça qui me plaît.

Citation :
Pour Mireille, Gedda est quand même chouette je trouve. Après, il n'y a malheureusement aucune version parfaite... J'aime beaucoup Plasson mais je sais bien que Freni n'est pas forcément ce qui se fait de mieux (mais j'étais jeune... Sad).
Même quand j'étais jeune, Freni en Mireille, hum... Et puis, une fois qu'on a entendu Michel Dens, l'Ourias de Van Dam, excellent dans l'absolu, semble trop rond et trop placide.

Citation :
ça marche clairement parfaitement! Et il est assez génial dans la caractérisation... c'est juste une question de "voix de rôle" si j'ose dire hehe
Mais c'est largement mieux qu'un beuglard c'est sûr! Very Happy
Ce qu'on risquait surtout ici, ce n'était pas le beuglard (ce n'est pas un rôle pour tenor italien!), mais plutôt la grosse basse toute engorgée qui roule des yeux...

Citation :
Citation :
Mouais. Lenormand, ce n'est vraiment pas le genre de posture vocale qui peut me plaire.
En général non plus. Mais là je la trouve moins bizarre que d'habitude vu le caractère du rôle... un peu comme dans Le Pré aux Clercs où elle chantait une Marguerite de Valois très chouette!
Je ne la trouve pas bizarre: au contraire, ce genre de voix me semble assez commun.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 17:47

Benedictus a écrit:
Ah? Au contraire, il y a un côté presque "arioso continu" dans Cinq-Mars, ça ne ressemble pas à une suite de numéros, et c'est ça qui me plaît.

C'est quand même beaucoup moins chantant que Roméo par exemple... avec moins de grands numéros en effet...

Citation :
Même quand j'étais jeune, Freni en Mireille, hum... Et puis, une fois qu'on a entendu Michel Dens, l'Ourias de Van Dam, excellent dans l'absolu, semble trop rond et trop placide.

Ah ben moi j'ai commencé avec elle alors je garde une tendresse pour ce qu'elle fait!
Et pour Van Dam, c'est quand assez grandiose ce qu'il propose. Dens est un peu trop gentil je trouve de timbre. Van Dam est plus noir et menaçant je trouve (comme quoi les impressions! Very Happy)

Citation :
Ce qu'on risquait surtout ici, ce n'était pas le beuglard (ce n'est pas un rôle pour tenor italien!), mais plutôt la grosse basse toute engorgée qui roule des yeux...
Ah non, on aurait pu avoir Courjal par exemple... plus noir et sombre... Mais pas grosse basse engorgée non plus! Very Happy

Citation :
Je ne la trouve pas bizarre: au contraire, ce genre de voix me semble assez commun.
L'émission est quand même assez étrange je trouve... comme si ça bourdonnait dans sa gorge ou un truc bizarre dans le genre...
Mais bon, pour ce rôle de berger, ça passe bien je trouve!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 18:13

Polyeucte a écrit:
C'est quand même beaucoup moins chantant que Roméo par exemple... avec moins de grands numéros en effet...
Voilà, plus dans l'esprit du récitatif à la française (entre Lully et Pelléas).

Citation :
Ah ben moi j'ai commencé avec elle alors je garde une tendresse pour ce qu'elle fait!
Et pour Van Dam, c'est quand assez grandiose ce qu'il propose. Dens est un peu trop gentil je trouve de timbre. Van Dam est plus noir et menaçant je trouve (comme quoi les impressions! Very Happy)
Plus clair dans le timbre, je ne dis pas. Mais côté expression, il a cette espèce d'orgueil fruste et vindicatif que je préfère à l'espèce de noblesse placide propre à Van Dam. Van Dam, je ne le trouve jamais noir ou menaçant que par le timbre (que ce soit ici, ou en Méphisto, ou en Golaud).

Citation :
Ah non, on aurait pu avoir Courjal par exemple... plus noir et sombre... Mais pas grosse basse engorgée non plus! Very Happy
Oui, ça aurait pu être bien, mais ce rôle ne me semble pas non plus appeler forcément une voix noire. Je le vois comme un politicard autoritaire et retors, pas comme une grande incarnation maléfique.

Citation :
L'émission est quand même assez étrange je trouve... comme si ça bourdonnait dans sa gorge ou un truc bizarre dans le genre...
Mais bon, pour ce rôle de berger, ça passe bien je trouve!
Ben, du vibrato très engorgé, quoi. Quelque chose de plus léger et de plus souple, de mieux articulé, de plus "baroque français" en somme, ne m'aurait pas déplu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 18:16

Benedictus a écrit:
Plus clair dans le timbre, je ne dis pas. Mais côté expression, il a cette espèce d'orgueil fruste et vindicatif que je préfère à l'espèce de noblesse placide propre à Van Dam. Van Dam, je ne le trouve jamais noir ou menaçant que par le timbre (que ce soit ici, ou en Méphisto, ou en Golaud).

Ah je lui trouve un certain charisme en Ourrias... Alors que je n'arrive plus à l'écouter pour Méphisto car je le trouve vraiment trop gentil Confused

Citation :
Citation :
Ah non, on aurait pu avoir Courjal par exemple... plus noir et sombre... Mais pas grosse basse engorgée non plus! Very Happy
Oui, ça aurait pu être bien, mais ce rôle ne me semble pas non plus appeler forcément une voix noire. Je le vois comme un politicard autoritaire et retors, pas comme une grande incarnation maléfique.

Je suis tout à fait d'accord... mais disons que si on se réfère aux remarques des spectateurs de la création, il semble que la voix était plus noire et sombre... mais bon, les retours sont parfois trompeurs! Et mieux vaut Foster Williams assez bluffant qu'un truc moche juste pour avoir soit-disant la couleur qui va bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2188
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mar 31 Mai 2016 - 23:25

benedictus a écrit:
Même si je n'ai pas trouvé de version idéale

fesse Elle existe la version idéale : Plasson/Freni/Vanzo ...

Bon, c'est vrai que Freni et le français ça fait un peu deux mais musicalement ça vit. Perso je considère que c'est LA version de référence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3200
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 1 Juin 2016 - 0:28

J'aime beaucoup (ne serait-ce que pour Vanzo), mais enfin, quand le rôle-titre est à ce point raté (non seulement le volapuk, mais ce timbre, tout sauf juvénile...), difficile de parler de version idéale. (Et puis, certes Plasson et Van Dam y brisent l'armure par rapport à leurs habitudes, mais on peut encore largement imaginer plus vif et plus tendu.)

Il y a aussi une version Esposito/Vanzo/Bacquier, avec Radio-Lyrique; là au moins, le verbe doit être percutant! (Mais l'orchestre sûrement moche.) Tu connais, Polyeucte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2188
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 1 Juin 2016 - 9:11

Encore un qui n'a rien compris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 1 Juin 2016 - 13:13

Benedictus a écrit:
J'aime beaucoup (ne serait-ce que pour Vanzo), mais enfin, quand le rôle-titre est à ce point raté (non seulement le volapuk, mais ce timbre, tout sauf juvénile...), difficile de parler de version idéale. (Et puis, certes Plasson et Van Dam y brisent l'armure par rapport à leurs habitudes, mais on peut encore largement imaginer plus vif et plus tendu.)

Et Rhodes!! Very Happy
Après, pour Freni, c'est un peu large et pas très jeune, mais ça reste hyper vivant je trouve...

Citation :
Il y a aussi une version Esposito/Vanzo/Bacquier, avec Radio-Lyrique; là au moins, le verbe doit être percutant! (Mais l'orchestre sûrement moche.) Tu connais, Polyeucte?

Oui, je crois que je l'ai écoutée mais il y a bien longtemps...

En fait, ma version préférée serait plus vers Plasson... mais Cluytens est magique aussi avec une vision plus fine niveau voix et orchestre, des couleurs plus belles et moins sombres que Plasson...
Enfin, dommage qu'il n'y ait pas eu un enregistrement avec Simoneau et Alarié... le film réduit est très bien pour les deux. mais c'est très coupé. Et Alarié se sort très bien en plus de la scène de la Crau! Very Happy

Minkowski aussi propose de belles choses avec une distribution plus modeste... Mula étrangement se perd dans les quelques vocalises mais assure le rôle de belle manière (même si la Crau la met à rude épreuve), Castronovo est superbe de nuances pour cette voix sombre assez originale pour le rôle, Brunet est parfaite en Taven... reste la cas de Ferrari silent
Et orchestralement, c'est vraiment chouette avec des vents superbes...

Par contre, mise en scène vraiment légère et peu intéressante dans plusieurs actes. Quelques idées, mais noyées... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3065
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 1 Mar 2017 - 10:21

Polyeucte, est-ce que la version de toi-même chez Dynamic rend justice à l'oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18812
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 1 Mar 2017 - 10:49

Francesco a écrit:
Polyeucte, est-ce que la version de toi-même chez Dynamic rend justice à l'oeuvre ?

La version en mon hommage tu veux dire? Mr.Red

Globalement oui... la diction est assez correcte, les chanteurs plutôt meilleurs que dans La Reine de Saba chez le même éditeur... reste la prise de son, l'orchestre et le choeur qui sont un peu... euh... arides on va dire!
Mais vu que de toute façon on a que ça a se mettre sous la main!

Il est juste dommage qu'ils aient choisi une version sans le cinquième acte où on voyait vraiment Polyeucte et sa petite femme se faire tuer dans l’arène! Very Happy Là ils chantent leur foi alors qu'on les y conduit et rideau.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   Mer 1 Mar 2017 - 12:41

Polyeucte a écrit:
Il est juste dommage qu'ils aient choisi une version sans le cinquième acte où nous voit ma petite femme et moi nous faire tuer dans l’arène!

Je suis sûr qu'il y a beaucoup de bannis qui n'auraient voulu manquer cela pour rien au monde, pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gounod: Opéras (sauf Faust)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gounod: Opéras (sauf Faust)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Gounod: Opéras (sauf Faust)
» Gounod - Faust
» Faust -Fénelon - Garnier - mars 2010
» La damnation de Faust
» Faust en musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: