Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Delibes: Lakmé

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 13:12

Je ne connais pas suffisamment la jeune génération de chanteurs.
Je dirais de façon plus banale Yann Beuron ou Fouchécourt en Gérald et Ludovic Tézier ou Vincent Le Texier ou J P Courtis en Nilakhanta, Francis Dudziak en Frédéric.


Dernière édition par Cornélius le Lun 16 Aoû 2010 - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 14:38

Dudziak en Frédérick, voilà une riche idée. J'achète !

(Cela dit, il ne chante plus beaucoup...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 14:54

Cette année. Il chantait Dancaïre dans Carmen à la Scala et à l'opéra-comique.
Quel dommage qu'il n'ait pas enregistré Pelléas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 14:59

Cornélius a écrit:
Cette année. Il chantait Dancaïre dans Carmen à la Scala et à l'opéra-comique.
Quel dommage qu'il n'ait pas enregistré Pelléas.
A qui le dis-tu... Le plus gros rôle où je l'ai entendu était le Déserteur de Monsigny. Grande incarnation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 15:02

Je l'avais entendu dans des mélodies françaises sur un lieu où j'étais choriste pour un autre concert. J'avais discuté un long moment avec lui. Il était un peu amer de devoir aller en Pologne pour avoir accès à des grands rôles. Nul n'est prophète en son pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 15:08

Cornélius a écrit:
Je l'avais entendu dans des mélodies françaises sur un lieu où j'étais choriste pour un autre concert. J'avais discuté un long moment avec lui. Il était un peu amer de devoir aller en Pologne pour avoir accès à des grands rôles. Nul n'est prophète en son pays...
La question que je me pose, c'est... pourquoi ?

Il y a une raison pratique (relationnel, fiabilité solfégique, etc.), ou c'est simplement parce que le goût fait qu'on adore ces barytons plafonnants et tubés qui sont à la mode et souvent mal projetés ? Smile
Je crains de deviner la réponse. Neutral

Vraiment dommage, un des artistes de ces dernières années que j'ai suivi avec le plus de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 15:14

Sûrement pas relationnel ni fiabilité solfégique dans son cas, donc...

Et franchement, je me demande sur quels critères Boulez a choisi le Pelleas de son DVD ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 15:26

J'aime beaucoup ce qu'y fait Archer. Embarassed Mais clairement, je n'aurais pas refusé Dudziak. Very Happy

Je me posais la question, parce que ça explique parfois quelques carrières (ou absences de...) bizarres. Quelqu'un comme Vincent Le Texier, par exemple, qui rencontre des succès assez relatifs auprès du public et de la critique (la voix est critiquable en bien des endroits), est manifestement très apprécié de ses collègues... et il maîtrise tous les répertoires du baroque au vingtième le plus touffu, ce qui le rend sans nul doute une valeur précieuse (et rare !) pour préparer un spectacle.

Cela dit, pour Dudziak, ça s'explique très facilement autrement, par la nature même de la voix, avec un goût très affiché pour des émissions "viriles" (même chez les "authentique" on embauche des falsettistes qui n'ont rien à y faire par vraisemblance sexuelle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82309
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 19:14

DavidLeMarrec a écrit:

Je me posais la question, parce que ça explique parfois quelques carrières (ou absences de...) bizarres. Quelqu'un comme Vincent Le Texier, par exemple, qui rencontre des succès assez relatifs auprès du public et de la critique (la voix est critiquable en bien des endroits), est manifestement très apprécié de ses collègues... et il maîtrise tous les répertoires du baroque au vingtième le plus touffu, ce qui le rend sans nul doute une valeur précieuse (et rare !) pour préparer un spectacle.

Quel est ta définition du verbe "maîtriser"? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 19:59

Que tu es méchant...

Il y a quand même un grand nombre de chanteurs qui ne peuvent chanter, ne serait-ce que par limitation solfégique, rien qui outrepasse la complexité de Puccini. Et lui est capable de chanter en style du baroque français et de chanter en rythme Saint François ou des pièces de Suzanne Giraud (apparentée au courant spectral).

Plus, au milieu, du Mozart, du Wagner, du Debussy, du Strauss...

Après, je suis d'accord, d'autres le font de façon plus séduisante, mais je crois que c'est justement sa fiabilité qui est appréciée des programmateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82309
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 20:01

C'est vrai que son Saint François était tout à fait correct. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30189
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 16 Aoû 2010 - 20:31

C'est clair que chanter en rythme Saint François ... wow Laughing

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Donovan
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 4:11

Pour revenir au sujet en titre je dirais qu'en enregistrements studio je n'ai jamais entendu une Lakmé satisfaisante et c'est sans doute pourquoi je n'ai pas vraiment accroché à l'oeuvre. Mais récemment j'ai reçu un live canadien qui ne m'a pas déplu avec Frédéric Antoun (très bien en Gérard) et surtout Aline Kutan vraiment à l'aise sur toute la tessiture. Cette chanteuse m'a séduit à l'écoute et même si ce n'est pas absolument parfait, il y a du coffre dans cette voix et les contre nottes ne lui posent aucun problème. Le Nilakantha est minable et c'est dommage. Par contre le reste de la distribution est vraiment à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 11:57

Si tu ne cherches que le satisfaisant, je crois que l'ensemble des versions qui ont été citées dans ce fil remplissent cette mission. Ensuite, si tu cherches quelque chose de pleinement accompli dans tous les paramètres, Lombard fait mon affaire, éventuellement Plasson, mais ce ne sera pas le cas pour tout le monde, c'est sûr, et il reste de la marge pour mieux.

Evidemment, Antoun en Gérald, ça fait rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 17:25

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu ne cherches que le satisfaisant, je crois que l'ensemble des versions qui ont été citées dans ce fil remplissent cette mission. Ensuite, si tu cherches quelque chose de pleinement accompli dans tous les paramètres, Lombard fait mon affaire, éventuellement Plasson, mais ce ne sera pas le cas pour tout le monde, c'est sûr, et il reste de la marge pour mieux.

Evidemment, Antoun en Gérald, ça fait rêver.

Tu parles de cette version?



J'en ai un bon souvenir, mais elle ne m'avait pas emballée non plus Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 17:33

Oui, de celle-là... Ce n'est pas enivrant, mais c'est quand même amplement mieux que correct. On ne peut pas dire qu'il y ait de faiblesses particulières, ça fonctionne. Bref, c'est très très bien quoi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 17:39

Je n'ai pas dit qu'elle était simplement correcte et tu ne me l'entendras jamais dire What the fuck ?!? . En revanche j'ai dit qu'elle ne m'avait pas emballée, mais peut-être est ce dû au fait que dans quelques cas l'opéra français ne m'attire pas spécialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 17:46

Mais on est d'accord, hein, cette version ne me bouleverse pas non plus. L'opéra en lui-même, c'est sûr, je vaut pas un bon Meyerbeer / Lalo / Reyer... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 17 Aoû 2010 - 18:26

DavidLeMarrec a écrit:
Mais on est d'accord, hein, cette version ne me bouleverse pas non plus. L'opéra en lui-même, c'est sûr, je vaut pas un bon Meyerbeer / Lalo / Reyer... Very Happy


Moi, je reste fidèle à Bonyge, pour Vanzo et pour la théatralité de l'ensemble (le choix de la version avec "mélodrames" à la place de certains récitatifs, et la prise de son "sonic stage" aidant).
Et moi, d'abord j'aime mieux Lakmé que le Faust de Gounod, Na! batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 8:55

Un ajout et une rectification.

=> La version Piantini (Nuova Era) est véritablement excellente. Personne de célèbre hormis Bruno Praticò, le français est moyennement prononcé mais très bien articulé, les chanteurs très respectueux de l'esprit, orchestre (l'International d'Italie, pourtant !) mordant et le plus en style de la discographie...
Très belle version. Il n'y a pas le magnétisme de Bonynge, mais c'est quand même un excellent choix, qui pourrait d'ailleurs bien être un premier choix ! Plus vivant que Plasson par exemple.

=> Essai d'écouter Lombard, finalement j'ai trouvé ça assez studio et je suis forcé de rejoindre les réticences contre lesquelles je m'étais élevé. Malgré les pépiements de Sutherland, la version Bonynge, allante, parfaitement spacialisée, est d'une ivresse constante, en particulier grâce à la distribution en tout point superlative, plus qu'idéale... sauf pour le rôle-titre. Si bien que finalement, je ne suis plus disposé à renoncer au bonheur d'entendre Claude Calès, Gwenyth Annear, Josephte Clément, Monica Sinclair et bien sûr Alain Vanzo au sommet de son art. Même pour fuir Sutherland (on s'habitude à tout, et finalement il n'y a pas d'incarnations suffisamment indispensables dans la concurrence pour rendre ça vraiment insupportable).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 9:01

DavidLeMarrec a écrit:

=> Essai d'écouter Lombard, finalement j'ai trouvé ça assez studio et je suis forcé de rejoindre les réticences contre lesquelles je m'étais élevé. Malgré les pépiements de Sutherland, la version Bonynge, allante, parfaitement spacialisée, est d'une ivresse constante, en particulier grâce à la distribution en tout point superlative, plus qu'idéale... sauf pour le rôle-titre. Si bien que finalement, je ne suis plus disposé à renoncer au bonheur d'entendre Claude Calès, Gwenyth Annear, Josephte Clément, Monica Sinclair et bien sûr Alain Vanzo au sommet de son art. Même pour fuir Sutherland (on s'habitude à tout, et finalement il n'y a pas d'incarnations suffisamment indispensables dans la concurrence pour rendre ça vraiment insupportable).

je vois que nous sommes entièrement d'accord ! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 9:54

Suis pas fan de l'opéra mais la version de Bonynge est celle que je parviens d'écouter de bout en bout.
La distribution francophone est assez superbe.
Reste Sutherland qui n'est pas un modèle d'articulation mais il suffit d'écouter l'air du récital de 1960(?) pour se rendre compte qu'elle s'est pourtant franchement améliorée même si elle a perdu un peu de souplesse et de fraîcheur au passage, elle est bien plus intéressante dans l'intégrale (même dans l'air).
Et on ne peut nier la dimension de la voir hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 10:22

Cornélius a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

=> Essai d'écouter Lombard, finalement j'ai trouvé ça assez studio et je suis forcé de rejoindre les réticences contre lesquelles je m'étais élevé. Malgré les pépiements de Sutherland, la version Bonynge, allante, parfaitement spacialisée, est d'une ivresse constante, en particulier grâce à la distribution en tout point superlative, plus qu'idéale... sauf pour le rôle-titre. Si bien que finalement, je ne suis plus disposé à renoncer au bonheur d'entendre Claude Calès, Gwenyth Annear, Josephte Clément, Monica Sinclair et bien sûr Alain Vanzo au sommet de son art. Même pour fuir Sutherland (on s'habitude à tout, et finalement il n'y a pas d'incarnations suffisamment indispensables dans la concurrence pour rendre ça vraiment insupportable).

je vois que nous sommes entièrement d'accord ! Very Happy Very Happy Very Happy
Oui, les réécoutes t'ont donné raison. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 14:06

Super, j'ai déja Lombard, et pour Bonynge, je suis décidé à l'acheter. Very Happy

Content que finalement Sutherland ne coule pas forcément le disque, je trouvais ça trop dommage. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6869
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 14:16

Guillaume a écrit:
Super, j'ai déja Lombard, et pour Bonynge, je suis décidé à l'acheter. Very Happy

Content que finalement Sutherland ne coule pas forcément le disque, je trouvais ça trop dommage. Mr. Green
Sutherland n'a jamais coulé un enregistrement! on peut ne pas être sensible à cette voix exceptionnelle mais ça ne relève dans ce cas précis que du manque d'atomes crochus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 14:19

Tu es d'accord sur le fait que Sutherland est évidemment une interprète brûlante ultra-engagée et une fine diseuse dans toute les langues, surtout le français et l'italien qu'elle maîtrise parfaitement avec une grande variété de voyelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6869
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 14:33

Guillaume a écrit:
Tu es d'accord sur le fait que Sutherland est évidemment une interprète brûlante ultra-engagée et une fine diseuse dans toute les langues, surtout le français et l'italien qu'elle maîtrise parfaitement avec une grande variété de voyelles ?
je dis simplement que la voix est exceptionnelle de grandeur, de largeur, de technique et de style. La plupart de ses incarnations sont d'une perfection technique et stylistique absolue et totalement convaincantes sur le plan dramatique (sans avoir à brûler pour autant).
Alors oui, son petit péché mignon pouvait être parfois l'articulation. Mais ça n'a pas toujours été le cas et bon nombre de studios et de lives la montrent beaucoup plus nette dans l'articulation que ce que certains veulent persister à faire croire. Mais je suppose que tu ne peux pas être en mesure de le vérifier vu le peu d'enregistrements que tu dois avoir avec elle. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 14:37

Mais Otello, le style dans Lakmé, précisément, c'est pas ça. Et c'est pas une question de largeur, c'est plutôt la mollesse des appuis, il y a beaucoup d'endroits où ça prend le personnage et le style à rebrousse-partition. Smile

C'est un de ses plus mauvais enregistrements à mon avis, mais on s'habitue à tout (Guillaume supporte bien Nilsson, qui est bien pire de ce point de vue).


C'est vrai qu'il y a des enregistrements où sa diction est correcte (Huguenots, Lahore) et même assez bonne dans les Contes d'Hoffmann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 16:34

Guillaume a écrit:
Super, j'ai déja Lombard, et pour Bonynge, je suis décidé à l'acheter. Very Happy

Vous ne le regretterez pas.
Cela vous donnera un éclairage différent sur l'oeuvre, d'autant plus que Bonynge (tout comme Georges Prètre dans sa selection avec Gianna d'Angelo) utilise une partition différente de Lombard, Sebastian et Plasson.

Principales différences?

Une variante du dernier couplet et un épilogue orchestral supplémentaire au "duo des fleurs"

Une longue scène en récitatifs (le projet de fiançailles) supprimée entre le ballet et l'arrivée de Nilkantha au deuxième acte.

Des récitatifs remplacés par du "mélodrame" (parlé sur fond musical). Entre autres: la scène entre Mistress Bentson et Frédéric avant le ballet, et le récit d'Hadji au deuxième acte.

Quelques mesures supplémentaires d'épilogue orchestral à la fin du ballet et à la fin du choeur "Dourga toi qui renais..."

Un passage central supplémentaire asez audacieux sur le plan harmonique entre les deux couplets de la berceuse "sous le ciel tout étoilé"

Je trouve cette version "avec mélodrames " plus fluide et plus théatrale que la version intégralement chantée choisie par Lombard, Sebastian et Plasson. D'autant plus que Bonynge joue vraiment à fond le jeu de l'ambiance film d'aventures exotiques (style "Kali Yug déesse de la vengeance"), avec ses contrastes et ses coups de théatre.
C'est vraiment très plaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 2 Oct 2010 - 17:15

Belle réponse Cornélius! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3210
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 0:45

DavidLeMarrec a écrit:
Mais Otello, le style dans Lakmé, précisément, c'est pas ça. Et c'est pas une question de largeur, c'est plutôt la mollesse des appuis, il y a beaucoup d'endroits où ça prend le personnage et le style à rebrousse-partition. Smile

C'est un de ses plus mauvais enregistrements à mon avis, mais on s'habitue à tout (Guillaume supporte bien Nilsson, qui est bien pire de ce point de vue).


C'est vrai qu'il y a des enregistrements où sa diction est correcte (Huguenots, Lahore) et même assez bonne dans les Contes d'Hoffmann.

Mouais. Le style je suis d'accord ce n'est pas Mady Mesplé : ce n'est pas "français" (et je ne parle pas que de la diction). Par contre c'est un des enregistrements où je trouve que la froideur naturelle de Sutherland et le côté somnanbulique de sa voix, contrastant avec les couleurs un peu exotiques qu'elle met à ces pages , sont les mieux utilisés. Pour répondre d'ailleurs à Guillaume "l'engagement" n'a jamais suffi ni même été nécessaire au sentiment de l'incarnation pour l'auditeur, à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 9:38

Si tu veux, mais ça hulule beaucoup dans une voix trop large, c'est ça qui me pose problème, plus que l'aspect passif et exotique qui peut tout à fait se défendre. Tout est flou, j'ai l'impression qu'on a mis de la gelée dans un verre trop grand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 10:46

Cornélius, tu oublies de signaler une particularité importante de la version Bonynge : c'est la seule qui, pour coller plus à la couleur locale, est chantée en hindou.

Cette petite originalité la met, évidemment, un peu à part dans la discographie ; mais ça reste bien sûr une très belle version.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:30

Octavian a écrit:
Cornélius, tu oublies de signaler une particularité importante de la version Bonynge : c'est la seule qui, pour coller plus à la couleur locale, est chantée en hindou.

Cette petite originalité la met, évidemment, un peu à part dans la discographie ; mais ça reste bien sûr une très belle version.


Spoiler:
 


Uniquement le rôle titre, il faut le préciser !
(Car il est difficile de trouver un français plus parfait que celui de Vanzo, Calès et Bacquier ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:32

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu veux, mais ça hulule beaucoup dans une voix trop large, c'est ça qui me pose problème, plus que l'aspect passif et exotique qui peut tout à fait se défendre. Tout est flou, j'ai l'impression qu'on a mis de la gelée dans un verre trop grand...

Moi, ça me gêne surtout dans le solo "Dans la forêt, près de nous se cache toute petite... " au deuxième acte... mais la réponse magique de Vanzo me fait oublier toutes mes réserves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:43

Octavian a écrit:
Cornélius, tu oublies de signaler une particularité importante de la version Bonynge : c'est la seule qui, pour coller plus à la couleur locale, est chantée en hindou.

Cette petite originalité la met, évidemment, un peu à part dans la discographie ; mais ça reste bien sûr une très belle version.


Spoiler:
 


Tu ne reconnais pas le français quand tu entends : O oooo éééééé-iiiii eeeuu laaaaaa t'ouuuuwèneeeeu ? C'est pourtant si finement articulé. Sad

(ô beau pays de la Touraaaaine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:44

Cornélius a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Si tu veux, mais ça hulule beaucoup dans une voix trop large, c'est ça qui me pose problème, plus que l'aspect passif et exotique qui peut tout à fait se défendre. Tout est flou, j'ai l'impression qu'on a mis de la gelée dans un verre trop grand...

Moi, ça me gêne surtout dans le solo "Dans la forêt, près de nous se cache toute petite... " au deuxième acte... mais la réponse magique de Vanzo me fait oublier toutes mes réserves.
Oui, c'est surtout le grand duo d'amour qui est très problématique. Mais comme tu le dis, tout le reste est tellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:50

Guillaume a écrit:
Octavian a écrit:
Cornélius, tu oublies de signaler une particularité importante de la version Bonynge : c'est la seule qui, pour coller plus à la couleur locale, est chantée en hindou.

Cette petite originalité la met, évidemment, un peu à part dans la discographie ; mais ça reste bien sûr une très belle version.


Spoiler:
 


Tu ne reconnais pas le français quand tu entends : O oooo éééééé-iiiii eeeuu laaaaaa t'ouuuuwèneeeeu ? C'est pourtant si finement articulé. Sad

(ô beau pays de la Touraaaaine)

Ouais !... dans ce cas il y aurait aussi beaucoup à dire sur Tatiana Troyanos dans Carmen (_"Ceux toi?... _C'est moi!...")
Sur Franco Corelli dans Roméo ("C'est la voix doux Mercoussiillo!..."
Ou même sur Nadine Denize dans le Pelleas de Karajan ("hoici ce hil éhrit à son hrère hélléas...) qui elle n'a pas l'excuse de l'origine étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:55

A la limite, je préfère le français mal articulé que pas articulé. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6869
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 11:57

Guillaume a écrit:
Tu ne reconnais pas le français quand tu entends : O oooo éééééé-iiiii eeeuu laaaaaa t'ouuuuwèneeeeu ? C'est pourtant si finement articulé. Sad
(ô beau pays de la Touraaaaine)
t'es caricatural là! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6869
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 12:00

Cornélius a écrit:
Ouais !... dans ce cas il y aurait aussi beaucoup à dire sur Tatiana Troyanos dans Carmen (_"Ceux toi?... _C'est moi!...")
Sur Franco Corelli dans Roméo ("C'est la voix doux Mercoussiillo!..."
Ou même sur Nadine Denize dans le Pelleas de Karajan ("hoici ce hil éhrit à son hrère hélléas...) qui elle n'a pas l'excuse de l'origine étrangère.
ouhla mais pas seulement eux! la liste en serait fastidieuse à dresser! y a un moment donné où il faut un peu arrêter de se bloquer sur ça. Sinon on passe à côté de merveilles absolues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 12:05

Cornélius a écrit:
Ou même sur Nadine Denize dans le Pelleas de Karajan ("hoici ce hil éhrit à son hrère hélléas...) qui elle n'a pas l'excuse de l'origine étrangère.
Mais ça c'est juste une question de vocalisation des consonnes : elle est ultra-intelligible et super expressive. Ce qui n'est pas le cas de tes autres exemples (encore que le français de Corelli, bien que moche, soit assez clair).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 12:15

Otello a écrit:
Cornélius a écrit:
Ouais !... dans ce cas il y aurait aussi beaucoup à dire sur Tatiana Troyanos dans Carmen (_"Ceux toi?... _C'est moi!...")
Sur Franco Corelli dans Roméo ("C'est la voix doux Mercoussiillo!..."
Ou même sur Nadine Denize dans le Pelleas de Karajan ("hoici ce hil éhrit à son hrère hélléas...) qui elle n'a pas l'excuse de l'origine étrangère.
ouhla mais pas seulement eux! la liste en serait fastidieuse à dresser! y a un moment donné où il faut un peu arrêter de se bloquer sur ça. Sinon on passe à côté de merveilles absolues.
C'était exactement le propos de Cornélius, je crois. Smile

Mais on pourrait te le dire aussi à propos d'autres choses que d'autres trouvent moins essentielles que toi. Je veux bien Alain Vanzo en Sarastro ou en Olympia, mais Nilsson en Isolde, je peux pas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 14:20

Birgit Nilsson dans Lakmé, ce serait rigolo Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85337
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Dim 3 Oct 2010 - 14:49

Cornélius a écrit:
Birgit Nilsson dans Lakmé, ce serait rigolo Mr. Green
Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 2 Déc 2010 - 17:38

version Plasson :

Comme souvent, Plasson fait merveille dans le répertoire français. Sa direction est en effet remarquable, équilibrée entre drame et lyrisme (ce que je dis très souvent mais je suis incapable de détailler).
Kunde prononce bien le français dans l'ensemble et a une voix très solide. Je ne suis pas fan du timbre et je ne sais pas si stylistiquement, c'est forcément idéal. C'est très bien chanté mais je trouve qu'il n'est pas assez lyrique. Je ne suis pas fan de la couleur de sa voix, en tout cas dans ce rôle. Il faudrait que je le réécoute dans un autre répertoire. Après, la voix a muri depuis 1997 certainement.
Dessay est magistrale. Elle offre une composition sensible et la voix était vraiment idéale pour chanter ce rôle. La diction pourrait être meilleure pour une chanteuse française par moment. L'air des clochettes est négocié parfaitement évidemment malgré le ralentissement suprenant au niveau du tempo par Plasson. On ne voit pas assez la virtuosité de Dessay à cause de cette option du chef. Dans la berceuse du 3e acte, Dessay m'a beaucoup touché ainsi que dans "Pourquoi dans les grands bois" au Ier acte. "Ils allaient deux à deux" offre également une très belle mélodie. Dessay est investie sur le plan dramatique et les duos avec Kunde sont magnifiques.
La diction de Van Dam est souveraine. Le rôle est malheureusement un peu trop grave pour lui mais il a la fois l'autorité du personnage mais surtout la tendresse paternelle. Son air du IIe acte est magnifiquement interprété en particulier.
Petibon chante le rôle secondaire d'Ellen (je sais qu'elle a chanté Lakmé par la suite). Je n'ai pas grand chose à dire puisque le rôle est loin d'être marquant.
Frank Leguérinel et Bernadette Antoine qui interprètent respectivement Frédérick et Miss Bentson sont ceux qui m'ont le plus marqué parmi les interprètres de rôles secondaires. Ils ont une verve certaine et donnent du relief à leurs personnages, les font exister. Certes, leur voix n'est pas la plus séduisante qui soit mais ce n'est pas grave. La voix de Bernadette Antoine correspond bien au personnage je trouve de la vieille gouvernante (ce qu'est Miss Bentson si je ne me trompe pas).


Je réécouterai cet opéra par la version Bonynge qui ne suit pas la même version que celle de Plasson au niveau du livret (voir rubrique générale, topic sur le compositeur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Jan 2011 - 20:03

Voici une interview brève mais intéressante d'Alain Vanzo, à propos de son rôle fétiche:

/user/PopoliDiTessalia#p/u/11/I8eOnOkAvgY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Jan 2011 - 23:11

J'adore "j'avais la facilité de moduler, de faire des sons piano, un tout petit peu d'accent de temps en temps, c'était pas ma faute, ça sortait comme ça" Mr. Green c'est la facilité des grands chanteurs.

Sinon, c'est intéressant cette interview, le personnage est sympathique et simple, je ne sais pas si d'autres interviews circulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8356
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Ven 22 Juil 2011 - 16:52

Je copie, ici, ce que j'ai écrit, ailleurs, dans le topic "Playlist" :

bAlexb a écrit:
Robin ça a un charme aérien, une étrangeté assez intéressante. Daté diront certains mais d'un couleur intéressante, réellement (et finalement d'une arrogance jamais totalement/seulement démonstrative). Et puis Borthayre, De Luca et la direction de Sebastian hissent cet enregistrement très au-delà d'une simple curiosité désuète ; là aussi, quel luxe de couleur, quelle poésie légère. Pour moi, c'est très au-dessus de la version Lombard et ça coudoie sérieusement Bonynge ; Plasson c'est autre chose et, à tout prendre, un autre monde.

[...]

Moi c'est la qualité de l'ensemble (la somme des parties) qui m'embarque chez Sebastian ; d'autant que mon LP "princeps" dispose d'une prise de son incroyable de rondeur, légèrement nimbée, qui porte en elle-même et par elle-même une poésie incroyable (la berceuse Lakmé en sort transfigurée). Le problème d'Alarie, pour moi, c'est qu'au-delà de sa musicalité lumineuse elle ne réussit pas tout à fait à être ET lyrique ET dramatique ; Robin ne si essaye pas, privilégiant la qualité de la ligne à la tension, notamment au III, et sa Lakmé m'en paraît d'autant plus cohérente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8356
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Ven 22 Juil 2011 - 18:00

J'ai oublié de préciser que je n'ai rien lu de ce qui précède ; pardon si je redonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Delibes: Lakmé
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Delibes: Lakmé
» [Favart] Delibes - LAKMÉ - Favart, janvier 2013
» Clément-Philibert-Léo DELIBES 1836-1891
» Delibes-Ballets
» Lakmé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: