Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Delibes: Lakmé

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 3 Sep 2013 - 15:21

Bon, suite à des pressions divers, j'ai écouté la version Bonynge Mr.Red

Et euh... c'est superbe sauf Lakmé... Confused
Vanzo et Bacquier, c'est splendide, d'une limpidité de diction, d'un style, d'une facilité... vraiment splendides!
Bonynge à un peu tendance à faire trop de bruit comme souvent je trouve dans l'opéra français (même soucis dans ses Contes d'Hoffmann ou son Faust à mon goût), mais c'est assez allant et coloré...

Mais le point noir, c'est Sutherland! Déjà la diction... c'est très opaque voir même totalement incompréhensible à bien des moments.
Et en plus, il y a toujours ce côté très large et flottant de la voix, mais sans que ce soit léger... et là on est vraiment très très loin de Lakmé. Je ne dis pas que Lakmé c'est Mado Robin (il faut aussi un peu de tenue en dehors des Clochettes) mais là quand même, c'est un peu le char d'assaut alors qu'on devrait avoir quelque chose de frémissant, clair et aérien...
Et puis la comparaison avec Vanzo et Bacquier est sanglante : ces deux là sont parfaitement à leur place, avec une belle noblesse d'accents, la diction bien sûr mais aussi un certain naturel dans l'élocution... là où Sutherland fait du chant... sans vraiment capter la jeune fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 1:29

Vanzo et Bacquier c'est le pied, mais bon: ça s'appele pas 'Gérard', mais Lakmé. Et ça passe ou ça casse avec le rôle titre. Pour moi Mado Robin a une longueur d'avance sur les autres. Ce qu'elle fait bien est incroyable. Ce pour quoi elle a moins de talent (l'émotion) n'est quand même pas si mal. Et entre les deux il y a sa diction, son naturel et son timbre lumineux.

Quand à Libero de Luca, ce n'est pas Vanzo ni Simoneau, mais il ne saborde pas cette production fort bien faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 1:33

Plutôt Sutherland que Libero de Luca ! Au moins, elle a pour elle l'étrangeté. Lui, c'est seulement trivial.

Plus le temps passe, plus non seulement Bonynge s'impose comme une évidence pour moi (l'édition choisie, la tension de la direction, Vanzo et Calès au firmament, Bacquier dans un très bon jour...), mais en plus Sutherland ne me gêne plus... Oui, ce n'est pas du français (sans doute sa plus mauvaise diction dans cette langue), mais après tout, ce n'est pas si absurde vu le livret, et le rôle de Lakmé étant plus lyrique que déclamatoire... il reste un charme très particulier dans cette alliance de la carpe et du lapin (qui réside finalement dans le livret).

Comme il n'y a aucun enregistrement pour faire concurrence, ne serait-ce qu'orchestralement, le jeux sont faits. J'ai commencé par là, je n'en étais pas satisfait, et après en avoir beaucoup écouté... il n'y a que Bonynge qui me comble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6868
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 6:56

DavidLeMarrec a écrit:
Plutôt Sutherland que Libero de Luca !  Au moins, elle a pour elle l'étrangeté. Lui, c'est seulement trivial.

Plus le temps passe, plus non seulement Bonynge s'impose comme une évidence pour moi (l'édition choisie, la tension de la direction, Vanzo et Calès au firmament, Bacquier dans un très bon jour...), mais en plus Sutherland ne me gêne plus... Oui, ce n'est pas du français (sans doute sa plus mauvaise diction dans cette langue), mais après tout, ce n'est pas si absurde vu le livret, et le rôle de Lakmé étant plus lyrique que déclamatoire... il reste un charme très particulier dans cette alliance de la carpe et du lapin (qui réside finalement dans le livret).

Comme il n'y a aucun enregistrement pour faire concurrence, ne serait-ce qu'orchestralement, le jeux sont faits. J'ai commencé par là, je n'en étais pas satisfait, et après en avoir beaucoup écouté... il n'y a que Bonynge qui me comble.
Wink  David, wow nouvelle convergence en si peu de temps? Laughing  je n'en reviens pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 8:23

DavidLeMarrec a écrit:
Comme il n'y a aucun enregistrement pour faire concurrence, ne serait-ce qu'orchestralement, le jeux sont faits. J'ai commencé par là, je n'en étais pas satisfait, et après en avoir beaucoup écouté... il n'y a que Bonynge qui me comble.
Plasson peut-être, quand même ? Et la version de Lombard a aussi été rééditée ; c'est à dire que les trois studios "modernes" de l'oeuvre sont aujourd'hui régulièrement trouvables.
Quelqu'un a parlé de la Lakmé de Rancatore ? Elle, pour le coup et plus que Sutherland à mes yeux (peut-être parce que c'est volontaire et pas plus ou moins par défaut), a l'étrangeté du personnage, la distance native qui se réchauffe/s'échauffe (parce que c'est ça le truc : entre les clochettes et "Tu m'as donné le plus doux rêve", le personnage se fendille, s'humanise, etc. ce qui n'est pas forcément très sensible chez l'Australienne), le pulpeux du timbre aussi, la fraîcheur de la toute jeune femme, etc.
Allez savoir pourquoi, dès lors que ne souffle pas un esprit "opéra-comique" (esprit de troupe, sens du juste poids du mot, clarté "obsédante" ? j'ai du mal à le décrire : idéalement, les qualités qu'on trouve dans les Contes I, les Pêcheurs ou Carmen I par Cluytens), j'ai du mal à écouter Lakmé ; et c'est bien le seul opéra français qui me fait cet effet. Du coup, j'ai vraiment du mal avec Bonynge, bariolé-pour-faire-exotique, qui ne manque pas de panache certes mais... d'un premier rôle idoine, pour moi ; dommage pour Vanzo, Calès, Bacquier Sad !
Donc pour moi, Lombard/Sébastian et Plasson (dans l'ordre) ; et le regret que Dessay n'ait pas été régulièrement captée soit à l'Opéra-Comique, soit à Saint-Etienne...
En parlant de Vanzo, vous savez ce que vaut cette version : http://www.amazon.fr/Lakme-L%C3%A9o-Delibes/dp/B00BM98QMW/ref=sr_1_sc_1?s=music&ie=UTF8&qid=1378275348&sr=1-1-spell&keywords=lakme+malibranl ? (Denise Boursin, ça me replonge dans mes années Henri Goraïeb et rien que pour ça, je me dis que je vais céder Embarassed !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 9:19

DavidLeMarrec a écrit:
Plus le temps passe, plus non seulement Bonynge s'impose comme une évidence pour moi (l'édition choisie, la tension de la direction, Vanzo et Calès au firmament, Bacquier dans un très bon jour...), mais en plus Sutherland ne me gêne plus... Oui, ce n'est pas du français (sans doute sa plus mauvaise diction dans cette langue), mais après tout, ce n'est pas si absurde vu le livret, et le rôle de Lakmé étant plus lyrique que déclamatoire... il reste un charme très particulier dans cette alliance de la carpe et du lapin (qui réside finalement dans le livret).
Oui, le rôle est lyrique... mais d'un lyrisme pur, aérien... et frais!
Lakmé est quand même la petite fille "exotique". Étrange certes, mais qui reste toujours fraiche et douce.
Avec Sutherland, j'ai plus une mère supérieure de temple indou, quelque chose d'éthéré, mais vraiment pas frais et jeune... On en vient à se demander comme Gérald (poète, artiste...) peut tomber amoureux d'elle.

Citation :
Comme il n'y a aucun enregistrement pour faire concurrence, ne serait-ce qu'orchestralement, le jeux sont faits. J'ai commencé par là, je n'en étais pas satisfait, et après en avoir beaucoup écouté... il n'y a que Bonynge qui me comble.
L'orchestre chez Plasson est quand même splendide (et moins tonitruant...)

bAlexb a écrit:
Plasson peut-être, quand même ? Et la version de Lombard a aussi été rééditée ; c'est à dire que les trois studios "modernes" de l'oeuvre sont aujourd'hui régulièrement trouvables.
Faudrait que je me replonge chez Lombard... ça fait une éternité que je ne l'ai pas écouté... Mais oui pour moi Plasson est au dessus de Bonynge question orchestre (et Lakmé bien sûr!! Mr.Red)

Citation :
Quelqu'un a parlé de la Lakmé de Rancatore ? Elle, pour le coup et plus que Sutherland à mes yeux (peut-être parce que c'est volontaire et pas plus ou moins par défaut), a l'étrangeté du personnage, la distance native qui se réchauffe/s'échauffe (parce que c'est ça le truc : entre les clochettes et "Tu m'as donné le plus doux rêve", le personnage se fendille, s'humanise, etc. ce qui n'est pas forcément très sensible chez l'Australienne), le pulpeux du timbre aussi, la fraîcheur de la toute jeune femme, etc.
Rancatore? Vous avez dit Rancatore? hehe
J'avais écouté des extraits et trouvé ça assez beau en effet... enfin non, pas beau au sens instrumental mais vraiment au sens du personnage... et j'avais été particulièrement marqué par l'effroi qui arrive après l'air des clochettes...

Mais au risque de me répéter (ce que je fais beaucoup... l'âge...) c'est Pierrette Alarie qui me séduit le plus dans ce rôle... Grâce, légèreté, aigu/sur-aigu, mais avec tout de même un lyrisme enjôleur pour les duos avec Gérald... drunken Quand en plus Gérald est chanté par Simoneau...
Malheureusement, que des extraits Sad

Citation :
Donc pour moi, Lombard/Sébastian et Plasson (dans l'ordre) ; et le regret que Dessay n'ait pas été régulièrement captée soit à l'Opéra-Comique, soit à Saint-Etienne...
Et Elisabeth Vidal... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 9:26

Polyeucte a écrit:
Et Elisabeth Vidal... Sad
... que je ne connais pas dans Lakmé, à l'exclusion des clochettes ; pour moi, c'est surtout la fille qu'on voyait faire tous les plateaux dans les années 80-début 90 pour pyrotechniser le deuxième air de la Reine de la Nuit. C'est aussi... ma première Zerbinetta (avec Huffstodt) ; mais c'est une autre histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 9:29

@ balexb : pourquoi tu vas chercher aussi loin (Alarie) alors qu'on a une Lakmé quasi idéale avec Dessay (quel dommage d'ailleurs qu'il n'y ait qu'un seul enregistrement studio Confused  ).

Je ne connais pas Rancatore en Lakmé par contre. Musicalement ça doit être drunken drunken drunken drunken drunken ; pour la prononciation du français par contre je suis plus sceptique Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 9:34

calbo a écrit:
@ balexb : pourquoi tu vas chercher aussi loin (Alarie) alors qu'on a une Lakmé quasi idéale avec Dessay (quel dommage d'ailleurs qu'il n'y ait qu'un seul enregistrement studio  Confused  ).

Mais j'ai rien dit, moi, M'dame Sad  !
Pour une fois que je m'en tiens à des références plus ou moins récentes et à des chanteuses... vivantes hehe !
J'ai bien cité Dessay, justement ; j'ai juste regretté (parce que je suis un râleur-né, tout le monde te le dira) qu'on n'ait pas une bonne intégrale vidéo du spectacle de Paris ou de Saint-Etienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 9:38

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
@ balexb : pourquoi tu vas chercher aussi loin (Alarie) alors qu'on a une Lakmé quasi idéale avec Dessay (quel dommage d'ailleurs qu'il n'y ait qu'un seul enregistrement studio  Confused  ).
Mais j'ai rien dit, moi, M'dame Sad  !
Pour une fois que je m'en tiens à des références plus ou moins récentes et à des chanteuses... vivantes hehe !
J'ai bien cité Dessay, justement ; j'ai juste regretté (parce que je suis un râleur-né, tout le monde te le dira) qu'on n'ait pas une bonne intégrale vidéo du spectacle de Paris ou de Saint-Etienne.
Y a pire que toi en la matière Mr.Red : moi par exemple hehe .

Sinon, concernant Dessay on est d'accord Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 10:25

Otello a écrit:
Wink  David, wow nouvelle convergence en si peu de temps? Laughing  je n'en reviens pas!
Encore une, et on peut emménager ensemble. Surprised

bAlexb a écrit:
Plasson peut-être, quand même ? Et la version de Lombard a aussi été rééditée ; c'est à dire que les trois studios "modernes" de l'oeuvre sont aujourd'hui régulièrement trouvables.
Oui mais non. Smile
Plasson, c'est bien mou, et accentué par la prise de son. Lombard, j'aime beaucoup au début, et au bout de dix minutes je m'aperçois à chaque fois que ça ne décollera jamais. Mais ce sont deux très bonnes versions, assurément.

Je ne perçois absolument pas l'exotisme ou le « bruit » de la version Bonynge dont vous parlez... pour moi, c'est nerveux, racé, dense, le fait de quelqu'un qui ne se contente pas de battre la mesure, alors que c'est un peu l'impression qui se dégage de la plupart des autres (remplissage d'opéra comique). Oui, évidemment, Bonynge sonne peut-être un peu trop « grand opéra » (je dirais plutôt « pêcheur de perles », en fait), mais si la musique y gagne, je ne vois pas trop le problème.

Et puis, de toute façon, si je n'ai pas le grand récitatif de Mrs Bentson sur la clôture, j'élimine la version. C'est cruel, mais c'est comme ça.

Citation :
En parlant de Vanzo, vous savez ce que vaut cette version : http://www.amazon.fr/Lakme-L%C3%A9o-Delibes/dp/B00BM98QMW/ref=sr_1_sc_1?s=music&ie=UTF8&qid=1378275348&sr=1-1-spell&keywords=lakme+malibranl ? (Denise Boursin, ça me replonge dans mes années Henri Goraïeb et rien que pour ça, je me dis que je vais céder Embarassed !)
Non, je n'avais pas vu que c'était sorti, mais encore une fois, on aura un orchestre négligé (et Lakmé contient tellement de raffinements, pas tant des astuces d'orchestration que de vraies moirures harmoniques, que l'orchestre est vraiment le premier critère pour moi), un enregistrement radio de Le Conte ne peut pas ménager beaucoup de surprises de ce côté.

Polyeucte a écrit:
Lakmé est quand même la petite fille "exotique". Étrange certes, mais qui reste toujours fraiche et douce.
Je ne la perçois absolument pas comme cela, et je trouve donc que Pons, Robin, Mesplé et Dessay passent à côté du personnage. Ce n'est pas une Butterfly indienne, il y a quelque chose d'assez inquiétant chez elle, la dimension voluptueuse intrinsèquement mêlée à sa fonction (donc quelque part dévoratrice), son statut de grande prêtresse. On est au moins aussi loin de Miss Saigon que de Norma.

Après, je ne vais pas défendre que Sutherland soit un absolu : oui, c'est opaque, pas très beau... mais en fin de compte, avec la fréquentation, je trouve du charme à ce contraste avec Gérald ; elle l'aime, sans nul doute, mais elle lui reste d'une certaine façon absente et inaccessible.

Je suis manifestement un peu seul, mais Dessay ne me passionne absolument pas : la diction est exacte, mais très floue, sacrifiée au grain de la voix, beaucoup trop « chanté » pour moi, au moins autant que Sutherland (qui, sans avoir l'air d'y toucher, phrase quand même un peu).

Non, ce que je voudrais, ce serait de vraies voix de lyrique, mais c'est manifestement très rare dans le rôle. Au disque, Ruffini est déjà plus proche de ce que je voudrais (même si la voix n'est pas très belle). Sinon, j'aimerais bien au minimum un colorature lyricisant (Raphanel qui l'a peut-être fait, Yoncheva, Gillot, Boisvert...) ou un lyrique léger (Pochon, Gillet, Barrabé...).
Et je pourrais supporter jusqu'à un format quasi-dramatique comme Perrin !

(Truc amusant, je n'aime pas du tout Eglise Gutiérrez, alors qu'elle suite clairement le modèle Sutherland.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 10:30

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
Wink  David, wow nouvelle convergence en si peu de temps? Laughing  je n'en reviens pas!
Encore une, et on peut emménager ensemble. Surprised
pété de rire pété de rire

Plus sérieusement, Si tu n'aimes pas Dessay, qui est pourtant excellente, ni Guttierez, que ne ne connais pas par ailleurs (comme par un fait exprès elle a annulé ses participations chaque fois ou j'avais prévu d'aller la voir), tu vois qui en Lakmé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 10:58

calbo a écrit:
Plus sérieusement, Si tu n'aimes pas Dessay, qui est pourtant excellente,
Je n'ai pas dit que je ne l'aimais pas, plutôt qu'elle ne me comblait pas. Ce n'est pas mauvais du tout (c'est même plutôt très bon), mais quand je l'écoute, j'ai le sentiment inévitable de ne pas bénéficier de toute la potentialité du rôle.

Citation :
tu vois qui en Lakmé?
Je le dis juste au-dessus :

    Non, ce que je voudrais, ce serait de vraies voix de lyrique, mais c'est manifestement très rare dans le rôle. Au disque, Ruffini est déjà plus proche de ce que je voudrais (même si la voix n'est pas très belle). Sinon, j'aimerais bien au minimum un colorature lyricisant (Raphanel qui l'a peut-être fait, Yoncheva, Gillot, Boisvert...) ou un lyrique léger (Pochon, Gillet, Barrabé...).
    Et je pourrais supporter jusqu'à un format quasi-dramatique comme Perrin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 11:48

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Et Elisabeth Vidal... Sad
... que je ne connais pas dans Lakmé, à l'exclusion des clochettes ; pour moi, c'est surtout la fille qu'on voyait faire tous les plateaux dans les années 80-début 90 pour pyrotechniser le deuxième air de la Reine de la Nuit. C'est aussi... ma première Zerbinetta (avec Huffstodt) ; mais c'est une autre histoire !
C'est sûr... elle a fait pas mal de télé... Mais plus que ça quand même...
De Lakmé, je crois que j'avais trouvé des extraits il y a longtemps... mais disons que trouvant son timbre plus rond et beau que Dessay... dans Lakmé ça me semble assez parfait! Embarassed

calbo a écrit:
@ balexb : pourquoi tu vas chercher aussi loin (Alarie) alors qu'on a une Lakmé quasi idéale avec Dessay (quel dommage d'ailleurs qu'il n'y ait qu'un seul enregistrement studio  Confused  ).
C'est moi qui parle d'Alarie... et c'est moins vieux que Mado Robin...
Après, si il faut uniquement parler des récentes, ça enlève aussi Mesplé qui est quand même une des immenses...

Citation :
Je ne connais pas Rancatore en Lakmé par contre. Musicalement ça doit être drunken drunken drunken drunken drunken ; pour la prononciation du français par contre je suis plus sceptique  Smile 
En général la prononciation n'est pas géniale, mais c'est plutôt clair quand même. C'est juste des erreurs principalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 4 Sep 2013 - 11:51

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne la perçois absolument pas comme cela, et je trouve donc que Pons, Robin, Mesplé et Dessay passent à côté du personnage. Ce n'est pas une Butterfly indienne, il y a quelque chose d'assez inquiétant chez elle, la dimension voluptueuse intrinsèquement mêlée à sa fonction (donc quelque part dévoratrice), son statut de grande prêtresse. On est au moins aussi loin de Miss Saigon que de Norma.

Inquiétante? Lakmé?
C'est peut-être ma vision un peu fleur bleue de la chose, mais j'y vois vraiment une fille sacrifiée par sont père dans un but politique... il l'a montée en idole alors qu'au final elle reste une jeune fille fraiche et un peu naïve...
Non, pas une Butterfly indienne puisqu'il y a vraiment de l'amour entre les deux et qu'elle connait les risques...

Citation :
Après, je ne vais pas défendre que Sutherland soit un absolu : oui, c'est opaque, pas très beau... mais en fin de compte, avec la fréquentation, je trouve du charme à ce contraste avec Gérald ; elle l'aime, sans nul doute, mais elle lui reste d'une certaine façon absente et inaccessible.
Inaccessible de part la différence de culture et d'éducation avant tout pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 8 Oct 2013 - 13:36

Ré-écoute de la version Lombard et je crois que je suis tombé sous le charme Embarassed

Je l'avais écouté il y a bien longtemps et j'étais resté face au mur Mesplé : une voix un peu vieillotte, avec un grelot assez étrange et cette réputation de mécanisme par vraiment passionnant.

Et puis je m'y suis remis et j'ai été totalement embarqué par les sortilèges qu'elle propose! La musicalité est suprême, les nuances resplendissantes, la voix fraîche, le personnage humble et presque timide totalement rendu mais avec cette passion qui surgit par moments. Ce qu'elle propose dans l'air des clochettes est bien sûr très beau, mais comment résister à la berceuse du dernier acte, ou au fameux "Tu m'as donné le plus doux rêve", sur le fil comme brisé d'émotion... Je suis vraiment estomaqué par ce que j'ai entendu tellement c'est beau, naturel et complexe à la fois, émouvant...
Charles Burles n'est pas Vanzo bien sûr... mais là aussi, il y a toute la finesse nécessaire et ce n'est que la grâce innée de Vanzo qui fait légèrement défaut à Burles.
Roger Soyer, c'est grandiose, peut-être le plus beau entendu (pourtant Blanc ou Van Dam sont supers) : ce timbre caressant enlève un peu de rugosité mais lui apporte quelque chose d'oppressant, Et quelle ligne de rêve drunken

Très bons anglais... et comment oublier le Hadji de Joseph Peyron??? (oui, je l'avais oublié Sad) Quelques mots, mais immédiatement cette signature vocale, cet accent si particulier... j'adore ce que chante ce ténor! Et 20 ans après sa prestation dans "Maître Pierre" de Gounod, la voix reste totalement intact!

Lombard dans tout ça? C'est au diapason de Mesplé... loin de bruit un peu lourd de Bonynge dans certaines scènes, avec au contraire une sonorité plus diffuse et délicate, aux coloris jamais forcés...


Oui, c'est même mieux que Plasson pour moi finalement...
Et ces écoutes de Lakmé me font de plus en plus trouver cette partition magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 8 Oct 2013 - 17:38

Oui Mesplé a fait beaucoup pour Lakmé, encore je connaisse essentiellement l'air des clochettes par la dame. Mais Dessay avec Plasson est tout aussi ébouriffante dans cet opéra, c'est la qu'on regrette très fort qu'elle ait laissé tomber son répertoire naturel Crying or Very sad 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6868
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mar 8 Oct 2013 - 19:44

calbo a écrit:
Dessay avec Plasson est tout aussi ébouriffante dans cet opéra, c'est la qu'on regrette très fort qu'elle ait laissé tomber son répertoire naturel Crying or Very sad 
Absolument! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Ven 28 Fév 2014 - 14:47

hommepiano, dans le sujet sur Mady Mesplé, au sujet du Lakmé dirigé par Lombard a écrit:

car quand elle chante en duo avec Burles, on les entend à peine les 2, car la puissance de l'orchestre est anormalement forte dans l'enregistrement que j'ai cité.

Alors je suis justement en train de ré-écouter...
En effet, on a entendu des enregistrements avec la voix plus mise en avant... mais de là à dire que l'orchestre les couvre, non... disons que ça forme un tout, un ensemble sonore où les voix se coulent dans l'orchestre.

Et puis quitte à me répéter... que c'est beau ce que fait Mesplé! drunken (et puis les autres aussi hein...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Mar 2014 - 13:44

Aucun des enregistrements officiels de Lakmé n'est idéal malheureusement Shit
A chaque fois il y a un rôle ou un élément qui fait tâche.

Bonynge est peut-être la version la plus satisfaisante (Vanzo, Bacquier) mais il aurait fallu une voix moins "lourde" que Sutherland pour le rôle titre. Sinon je ne suis pas très client de Jane Berbié non plus...
La version Lombard avec Mesplé me séduit moins à cause de Charles Burles que je trouve vraiment fade, la direction du chef est étrange aussi par moment, le tout est peut-être un peu trop sérieux et les voix sont placées en léger retrait par la prise de son EMI.
La version Plasson est plombée par la mollesse du placide Plasson, et si Dessay m'avait fasciné au début, sa diction peu claire et sa manière de chanter son rôle de manière univoque, désincarnée du début à la fin, m'agace un peu à présent. Magnifique voix, diaphane et pure, peut-être un peu trop diaphane et pas assez charnelle finalement.
J'aime beaucoup Sebastian, direction vive et limite idéale, mais c'est une prise de son mono, les choeurs sont donc moches, et il faut avouer que le timbre de Robin n'est pas des plus séduisants (mais je l'adore dans l'air des clochettes)
Piantini enfin : orchestre moyen et français quasi incompréhensible des chanteurs, c'est la seule version dont on peut complètement se passer.

Ah oui, j'ai vu que ce DVD était sorti :

Spoiler:
 

Quelqu'un l'a vu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Mar 2014 - 13:53

WoO a écrit:
Aucun des enregistrements officiels de Lakmé n'est idéal malheureusement Shit
A chaque fois il y a un rôle ou un élément qui fait tâche.
Oui Sad

Citation :
Bonynge est peut-être la version la plus satisfaisante (Vanzo, Bacquier) mais il aurait fallu une voix moins "lourde" que Sutherland pour le rôle titre. Sinon je ne suis pas très client de Jane Berbié non plus...
Clairement pour Sutherland, et vu que Bonynge ne fait pas dans la dentelle, ça fait une version un peu trop lourde pour moi Confused
Pourtant Vanzo drunken

Citation :
La version Lombard avec Mesplé me séduit moins à cause de Charles Burles que je trouve vraiment fade, la direction du chef est étrange aussi par moment, le tout est peut-être un peu trop sérieux et les voix sont placées en léger retrait par la prise de son EMI.
Oui, Burles est fade. Mais après, c'est hyper bien chanté, très stylé... donc ça passe finalement.
Et le reste de la distribution est assez parfait! Soyer par exemple est immense!
Pour la direction, oui, un peu bizarre, mais c'est varié, vivant...
AU final, c'est la version où je reviens le plus souvent!

Citation :
La version Plasson est plombée par la mollesse du placide Plasson, et si Dessay m'avait fasciné au début, sa diction peu claire et sa manière de chanter son rôle de manière univoque, désincarnée du début à la fin, m'agace un peu à présent. Magnifique voix, diaphane et pure, peut-être un peu trop diaphane et pas assez charnelle finalement.
Voilà pour Dessay, je suis d'accord... trop distante, trop glaciale...
Kunde fait des choses magnifiques, mais bon...

Citation :
J'aime beaucoup Sebastian, direction vive et limite idéale, mais c'est une prise de son mono, les choeurs sont donc moches, et il faut avouer que le timbre de Robin n'est pas des plus séduisants (mais je l'adore dans l'air des clochettes)
Va falloir que je m'y jette un jour! hehe

Citation :
Piantini enfin : orchestre moyen et français quasi incompréhensible des chanteurs, c'est la seule version dont on peut complètement se passer.
AH oui... hehe

Citation :
Ah oui, j'ai vu que ce DVD était sorti :

Spoiler:
 

Quelqu'un l'a vu ?

Non... mais en tout cas, cet état des lieux montre bien que diffuser la Lakmé de l'Opéra-Comique aurait été une très bonne idée... parce que au final, même si on peut pinailler sur quelques petits détails, la distribution est assez parfaite et l'orchestre aussi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Mar 2014 - 14:11

Ok pour la distribution, à quelques détails près (Miss Bentson Rolling Eyes ), mais pas d'accord pour l'orchestre  tutut 

Saint-Etienne c'était autre chose* ! Joué avec énormément de conviction, pas un soi-disant "son d'époque" (et tant mieux !!!), pas d'accélérations étranges (comme celle qui vient brusquer les choeurs pendant les invocations à Dourga en fin du II), etc.
Campellone 1 - Roth 0  siffle

*même au niveau de la distribution : Cyrille Dubois  et Marianne Crebassa ! drunken 

Bon, s'il y a un DVD j'achèterai quand même.  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Mar 2014 - 14:19

WoO a écrit:
Ok pour la distribution, à quelques détails près (Miss Bentson Rolling Eyes ), mais pas d'accord pour l'orchestre  tutut
Oui, Miss Bentson était transparente, je suis d'accord... hehe 

Citation :
Saint-Etienne c'était autre chose* ! Joué avec énormément de conviction, pas un soi-disant "son d'époque" (et tant mieux !!!), pas d'accélérations étranges (comme celle qui vient brusquer les choeurs pendant les invocations à Dourga en fin du II), etc.
Campellone 1 - Roth 0  siffle
JE n'ai pas entendu Campellone (que je pense très bon Very Happy) mais même si j'avais pas été convaincu par Roth en salle, la ré-écoute après m'a plus convaincu... moins de sècheresse, plus de phrasé... J'ai vraiment beaucoup aimé!

Citation :
*même au niveau de la distribution : Cyrille Dubois  et Marianne Crebassa ! drunken 
Ah ben oui... Dubois c'est super, et Crebassa c'est du luxe en Mallika!

Citation :
Bon, s'il y a un DVD j'achèterai quand même.  Mr.Red 
On peut rêver! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8355
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Sam 1 Mar 2014 - 14:20

WoO a écrit:
Saint-Etienne c'était autre chose* ! Joué avec énormément de conviction, pas un soi-disant "son d'époque" (et tant mieux !!!), pas d'accélérations étranges (comme celle qui vient brusquer les choeurs pendant les invocations à Dourga en fin du II), etc.
Campellone 1 - Roth 0  siffle

*même au niveau de la distribution : Cyrille Dubois  et Marianne Crebassa ! drunken 

On en a parlé ici : http://classik.forumactif.com/t6737-saint-etienne-saison-2013-2014?highlight=saint+etienne .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12609
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 11 Aoû 2014 - 17:39

Moi qui suis réfractaire à l'opéra français en règle générale, je me surprends à écouter Lakmé non sans déplaisir. Surtout je découvre Delibes, dont je n'avais jamais entendu parler auparavant. Bon, à ma grande honte j'écoute tout cela sans suivre le livret ni même chercher à comprendre ce qui se dit, mais il y un entrain et un sens de la mélodie qui me touche nettement plus que ce que j'ai pu entendre, par exemple, de Massenet, que j'avais trouvé par comparaison terriblement affecté. Mais je ne suis pas objectif, je sais. Pour moi un opéra, c'est en allemand ou ça ferme sa gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6868
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 11 Aoû 2014 - 17:46

Picrotal a écrit:
Pour moi un opéra, c'est en allemand ou ça ferme sa gueule.
 Shocked Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 11 Aoû 2014 - 17:57

Picrotal a écrit:
nettement plus que ce que j'ai pu entendre, par exemple, de Massenet,

Delibes est excellent, même sur le strict plan musical, mais dis-toi bien que Massenet est le compositeur (en tout cas avant l'explosion des écoles au XXe siècle) qui a parcouru le plus de styles… d'un opéra à l'autre, il peut y avoir autant de distance qu'entre Mozart et Verdi, ou qu'entre Wagner et Janáček, sans exagérer.

Donc si tu as seulement écouté Le Cid, le Jongleur et Manon, dis-toi bien que tu n'as rien entendu d'intéressant.

En revanche, si tu as fait Thaïs, Amadis et Grisélidis, effectivement il faudra accepter ton aversion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12609
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 11 Aoû 2014 - 18:13

Otello a écrit:
Picrotal a écrit:
Pour moi un opéra, c'est en allemand ou ça ferme sa gueule.
Shocked Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Je dis tout de même ça un petit peu pour rire, ce n'est pas comme s'il fallait prendre tout ce que j'écris au premier degré. monkey

Spoiler:
 

DavidLeMarrec a écrit:
En revanche, si tu as fait Thaïs, Amadis et Grisélidis, effectivement il faudra accepter ton aversion.

Non, je ne les ai pas faits, en effet. Je tenterai alors, merci pour tes recommandations. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82303
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Lun 11 Aoû 2014 - 18:16

Je confirme pour Thaïs, même moi qui suis plutôt allergique à l'opéra français du XIXè (avant Chausson), j'ai vraiment bien aimé; bon en même temps, Thaïs c'est la même époque qu'Arthus... (bon en principe on est en discographie ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 16 Juin 2016 - 11:48

Polyeucte a écrit:
Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
anaëlle a écrit:
Delibes : Lakmé, Duo des Fleurs - Netrebko & Garanca
pale j'ai coupé avant la fin
Ah oui, ça c'est quand même une version ultimate hardcore… Mais le reste de l'opéra est remarquable (et elles ne l'ont, heureusement, jamais chanté !).
affraid Ça existe en vrai, cette version, ou bien c'est juste un truc qu'on raconte pour faire peur aux petits enfants? (Oui, c'est chouette, Lakmé, j'avais écouté la version Bonynge, sur tes conseils. Mais enfin, ce n'est quand même pas non plus Les Pêcheurs de perles.)

Oui oui! Mr.Red
Sinon, tu as aussi Fleming/Graham (mais c'est mieux en fait! Pas du tout Lakmé, mais beau quand même!)

Enfin pour Lakmé, il ne faut pas écouter David... il vaut mieux aller du côté de Plasson ou encore mieux Lombard à mon sens (avec Mesplé au sommet! drunken )

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Sinon, tu as aussi Fleming/Graham (mais c'est mieux en fait! Pas du tout Lakmé, mais beau quand même!)

A la "découpe", il y en a une ribambelle ; en intégrale, c'est plus difficile, déjà, de trouver le juste assemblage, l'équilibre des poids et des couleurs (comme pour associer Butterfly/Suzuki). Petibon/Deshayes, dans le genre, c'est très recommandable (cf. le récital French Touch de la première chez DECCA).
Je sais qu'elle n'a pas nécessairement bonne presse, mais Mado Robin avec Sebastian me paraît malgré tout/tous, assez incontournable dans le rôle (et peut-être même plus au III que dans n'importe quel autre acte
Et, spécialement pour toi, Poly', il y a cette version que tu connais nécessairement (au sens propre du terme, cf. Lemeshev drunken ) :


Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:
Enfin pour Lakmé, il ne faut pas écouter David... il vaut mieux aller du côté de Plasson ou encore mieux Lombard à mon sens (avec Mesplé au sommet! drunken )
C'était les intégrales que j'avais d'abord écoutées, et ni l'une ni l'autre ne m'avait plus convaincu que ça. Pour la direction et les rôles masculins, Bonynge me semble vraiment la meilleure des trois. Après, en effet, Mesplé est enthousiasmante (mais où est-elle ne serait-ce qu'un peu décevante? qu'elle chante Die Jakobsleiter ou Véronique, elle est toujours formidable), mais Sutherland est plutôt moins pire là-dedans. Robin/Sebastian, ça fait partie des très rares enregistrements d'opéra français de cette époque dont je ne sois pas trop fan.

Non, je crois que c'est juste l'œuvre qui ne me convainc qu'à moitié. (Et qui me semble objectivement être un bon cran en-dessous des Pêcheurs de perles ou des meilleurs Massenet, des meilleurs Gounod.)

bAlexb a écrit:
Shakespearien ; à bien des égards...
Shakespearien, Donizetti? scratch
À cause des costumes?

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Sinon, tu as aussi Fleming/Graham (mais c'est mieux en fait! Pas du tout Lakmé, mais beau quand même!)

A la "découpe", il y en a une ribambelle ; en intégrale, c'est plus difficile, déjà, de trouver le juste assemblage, l'équilibre des poids et des couleurs (comme pour associer Butterfly/Suzuki). Petibon/Deshayes, dans le genre, c'est très recommandable (cf. le récital French Touch de la première chez DECCA).
Je sais qu'elle n'a pas nécessairement bonne presse, mais Mado Robin avec Sebastian me paraît malgré tout/tous, assez incontournable dans le rôle (et peut-être même plus au III que dans n'importe quel autre acte

Oui pour Mado Robin... elle quitte les aigus pour vraiment proposer la ligne et le mot dans cette fin de Lakmé... magnifique aussi...

Citation :
Et, spécialement pour toi, Poly', il y a cette version que tu connais nécessairement (au sens propre du terme, cf. Lemeshev drunken ) :


Ah Lemeshev... là dedans, on fait guère mieux de toute façon. Peut-être qu'un Sobinov ou un Vinogradov serait aussi bien, mais bon... Lemeshev jeune c'est du bonheur...

Polyeucte a écrit:
Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:
Enfin pour Lakmé, il ne faut pas écouter David... il vaut mieux aller du côté de Plasson ou encore mieux Lombard à mon sens (avec Mesplé au sommet! drunken )
C'était les intégrales que j'avais d'abord écoutées, et ni l'une ni l'autre ne m'avait plus convaincu que ça. Pour la direction et les rôles masculins, Bonynge me semble vraiment la meilleure des trois. Après, en effet, Mesplé est enthousiasmante (mais où est-elle ne serait-ce qu'un peu décevante? qu'elle chante Die Jakobsleiter ou Véronique, elle est toujours formidable), mais Sutherland est plutôt moins pire là-dedans. Robin/Sebastian, ça fait partie des très rares enregistrements d'opéra français de cette époque dont je ne sois pas trop fan.

Chez Lombard, il y a Burles qui n'est pas très gracieux oui... mais Soyer est grandiose, Benoit très bon... et Peyron comme toujours aussi prenant (oui, il ne chante que Hadji, mais avec quel art!!)
Sinon, si tu n'as pas écouté, l'enregistrement avec Devieilhe/Antoun à l'Opéra-Comique est très très recommandable aussi... Very Happy

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:
Enfin pour Lakmé, il ne faut pas écouter David... il vaut mieux aller du côté de Plasson ou encore mieux Lombard à mon sens (avec Mesplé au sommet! drunken )
C'était les intégrales que j'avais d'abord écoutées, et ni l'une ni l'autre ne m'avait plus convaincu que ça. Pour la direction et les rôles masculins, Bonynge me semble vraiment la meilleure des trois. Après, en effet, Mesplé est enthousiasmante (mais où est-elle ne serait-ce qu'un peu décevante? qu'elle chante Die Jakobsleiter ou Véronique, elle est toujours formidable), mais Sutherland est plutôt moins pire là-dedans. Robin/Sebastian, ça fait partie des très rares enregistrements d'opéra français de cette époque dont je ne sois pas trop fan.

Chez Lombard, il y a Burles qui n'est pas très gracieux oui... mais Soyer est grandiose, Benoit très bon... et Peyron comme toujours aussi prenant (oui, il ne chante que Hadji, mais avec quel art!!)
Sinon, si tu n'as pas écouté, l'enregistrement avec Devieilhe/Antoun à l'Opéra-Comique est très très recommandable aussi... Very Happy

Et chez Bonynge, il y a Vanzo ET Bacquier ; et en live, Bacquier encore et peut-être plus inflexible, même, plus impressionnant par la stature et pas moins "chantant" pour autant :



Mais on dévie, on dévie ; il y aurait peut-être matière à aller grossir les effectifs du sujet ad hoc siffle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 16 Juin 2016 - 11:50

Oui, Bacquier est superbe, mais j'ai une immense admiration devant ce que fait Soyer... à la fois implacable mais aussi d'une tendresse pas possible pour sa fille. Ses Stances sont les plus belles que j'ai jamais entendues... ce qui ne l'empêche pas de tonner par la suite...
En fait, si on avait eu Vanzo à la place de Burles (quelle idée franchement???), c'était l'intégrale parfaite...
Mais ça reste celle que j'écoute le plus actuellement. Bonynge je n'accroche pas trop en fait Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 16 Juin 2016 - 23:07



Benedictus a écrit:
[Lakmé, Duo des Fleurs - Netrebko & Garanca]

Ça existe en vrai, cette version, ou bien c'est juste un truc qu'on raconte pour faire peur aux petits enfants? (Oui, c'est chouette, Lakmé, j'avais écouté la version Bonynge, sur tes conseils. Mais enfin, ce n'est quand même pas non plus Les Pêcheurs de perles.)

Disons que c'est plus inégal, ou en tout cas disparate (des endroits de couleur locale, d'autres de pyrotechnie, qui ne sont pas forcément ce qui nous intéresse d'abord). Mais sur ses moments forts, ça excède les Pêcheurs, je trouve (en particulier l'acte I).

Netrebko & Garanča n'ont fait que le duo, bien sûr, mais ça se trouve facilement : première réponse YouTube. Aussi terrifiant que ça en a l'air.


Polyeucte a écrit:
Sinon, tu as aussi Fleming/Graham (mais c'est mieux en fait! Pas du tout Lakmé, mais beau quand même!)

Les voix ne sont pas adéquates, mais elles ont au moins une habitude de la langue et du style… Pas comparable.


Citation :
Enfin pour Lakmé, il ne faut pas écouter David... il vaut mieux aller du côté de Plasson ou encore mieux Lombard à mon sens (avec Mesplé au sommet! drunken )

Lombard est superbe, mais manque un brin de vie dramatique, alors que Bonynge jubile sans arrêt (et puis les récitatifs supplémentaires, le mélodrame et Monica Sinclair ! Very Happy ). Par ailleurs, Sutherland est, paradoxalement, une des Lakmé les moins démonstratives vocalement, le geste est ample, pas du tout tourné vers le suraigu à tout prix. (Profitez-en, ce n'est pas tous les jours que je défendrai Sutherland !)

Pour Benedictus, Bonynge était un bon choix. Mais oui, il faut écouter Lombard, très différent, très chouette.

Ou bien pour un dépaysement complet, la sélection Féraldy / Villabella, bien sûr. Very Happy


bAlexb a écrit:
Je sais qu'elle n'a pas nécessairement bonne presse, mais Mado Robin avec Sebastian me paraît malgré tout/tous, assez incontournable dans le rôle (et peut-être même plus au III que dans n'importe quel autre acte

C'est très bien Robin, il ne faut pas la réduire à ses suraigus. Cette version pourrait être une référence assez inattaquable, s'il n'y avait Libero De Luca, dont le français moyen et la technique ignorant la voix mixte causent de grandes frustrations, même s'il chante très bien dans l'absolu.


Citation :
[/quote]

C'est pas juste de citer ça ! Lorsqu'on a entendu Lemeshev, on a l'impression que tous les autres sont des guignols. Impossible de ne pas verser dans la nostalgie du passé glorieux, car ce chant-là, il a vraiment disparu… et singulièrement en Russie !


Polyeucte a écrit:
et Peyron comme toujours aussi prenant

I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 3 Oct 2018 - 15:40

Polyeucte a écrit:


Delibes : Lakmé (Alain Lombard, 1970 : Mady Mesplé, Charles Burles, Roger Soyer, Danielle Millet, Jean-Christophe Benoît, Bernadette Antoine, Monique Linval, Agnès Disney, Joseph Peyron)

Il n'y a pas à dire, c'est version est assez magique. J'ai beau admirer ce qu'ont proposé Sabine Devieilhe (avec Roth à l'Opéra-Comique) ou Natalie Dessay (avec Plasson en studio), je trouve comme un supplément d'âme ici.
Mady Mesplé peut paraître surannée, mais pour moi elle est surtout d'une tendresse jamais entendue. Chacune de ses apparitions est un miracle de nuances, de couleurs et d'intelligence de chant. La voix est superbe, aussi à l'aise dans les Clochettes que dans les longues lignes du dernier acte. Le personnage fascinant.
Charles Burles est très bien chantant, même si on peut regretter un timbre peu séduisant.
Roger Soyer est immense, tonnant ou paternel, tout est là... et quel timbre!
Et puis tous ces petits rôles parfaitement distribués... Agnès Disney très belle Mrs Bentson (David sera content!) et Joseph Peyron qui touche par ses quelques interventions.
Lombard dirige avec vie et délicatesse, sachant insuffler le drame tout comme laisser le temps se détendre.

DavidLeMarrec a écrit:
Complètement ! Pas le plus vivant orchestralement (surtout quand on a Bonynge ou Roth dans l'oreille), mais en termes de distribution, on fait difficilement mieux (Burles maîtrise tout de même remarquablement la demi-teinte, malgré le timbre légèrement blanc). Soyer, Disney, Peyron, l'entourage est hallucinant.

Ce qui est fou, c'est que plus je l'écoute et plus je suis fasciné... Il y a longtemps quand j'ai découvert cet enregistrement, j'étais rebuté par la voix de Burles et trouvait Mesplé très datée sans y trouver un intérêt...
Puis à la ré-écoute, j'ai pris une claque avec Mesplé et Soyer... Maintenant j'en viens même à trouver les petits rôles épatants! Disney n'en fait pas des tonnes mais est parfaite. Les deux demoiselles aussi... Peyron gigantesque... Et Burles me séduit par l'art de son chant...
Je suis perdu!!!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 3 Oct 2018 - 23:46

Difficilement mieux que Mesplé, permettez-moi d'en douter... Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Mer 3 Oct 2018 - 23:53

Adalbéron a écrit:
Difficilement mieux que Mesplé, permettez-moi d'en douter... Laughing


Des noms! Je veux des noms! batman batman

Mr.Red

Franchement, Robin, Dessay et même Devieilhe dans une certaine mesure sont en dessous pour moi. La première vraiment trop datée et pas assez charnelle, la deuxième au timbre un peu trop dur à mon goût... reste Devieilhe qui est très chouette... mais sans le côté rêveur de Mesplé! (mais là je chipote!!)
(je ne parle pas de Sutherland qui pour moi est vraiment totalement hors sujet niveau personnage).

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6378
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 1:15

Polyeucte a écrit:
Franchement, Robin, Dessay et même Devieilhe dans une certaine mesure sont en dessous pour moi. La première vraiment trop datée et pas assez charnelle, la deuxième au timbre un peu trop dur à mon goût... reste Devieilhe qui est très chouette... mais sans le côté rêveur de Mesplé! (mais là je chipote!!)
(je ne parle pas de Sutherland qui pour moi est vraiment totalement hors sujet niveau personnage).
mains (Mais bon, Mady Mesplé est une de mes idoles. Quelqu'un qui chante aussi bien Reynaldo Hahn ou Betsy Jolas ne peut être que très, très, très bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3207
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 9:35

Moi j'aime à la fois Sutherland et Mesplé, dans le rôle (et en général). Évidemment Sutherland c'est un peu Turandot en Inde, mais dans le genre odalisque, ça touche à la perfection, pour moi. Von Moere en parle admirablement dans l'ASO. Mesplé chante dans son arbre généalogique et il y a quelque chose d'évident dans son élocution et son éloquence qui la rend idéale, je suis d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 11:29

Ce n'est vraiment pas un rôle où Sutherland brille par son effort sur la langue, mais il est vrai que son contraste avec le reste de la distribution (au français superlatif : Vanzo, Calès, Bacquier et bien sûr Sinclair I love you ) renforce assez bien son aspect oiseau qui n'est pas d'ici.

À l'acte I, ça fonctionne du tonnerre. À l'acte III, je trouve que ça devient assez pénible lorsque les duos d'amour deviennent plus contemplatifs et qu'on n'a plus que le tube vocal sans aucun texte, là où le côté incrompréhensible ajoutait presque à la crédibilité du personnage au départ.

Sinon, sur Lakmé, effectivement je ne vois pas trop qui, en tout cas dans la discographie officielle, peut s'approcher de Mesplé pour la précision du verbe et la finesse du trait. Ce n'est certes par ample, mais jamais acide, vraiment un modèle absolu de chant – elle disait être très déçue de ne pas pouvoir chanter Wagner, mais j'aurais vraiment été curieux d'entendre sa Sieglinde, parce que le bas de la tessiture est parfaitement émis, ça aurait très bien fonctionné je suis sûr (en Brünnhilde, ça paraît un peu plus difficile pour des questions de caractère, mais il y a tellement d'horreurs dans la discographie, même à son époque, que je l'aurais accueillie avec beaucoup de bienveillance).

Et aujourd'hui, effectivement, Devieilhe est splendide d'assurance, dans un beau français bien dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 16:00

J'ai vraiment beaucoup de mal avec le chant grelottant et affecté de Mesplé (quoi que vous me direz, grelottant, pour l'air des clochettes...).
Ici et ailleurs, sauf dans Offenbach, où je la trouve charmante.
Roger Soyer, par contre I love you...

Dessay et, mieux encore, Devieilhe, me semble plus accomplies. Dessay me touche par sa pureté et sa franchise, Devieilhe par son mordant et sa musicalité divine (et sa manière de dire le français aussi, qu'on ne retrouve pas chez les deux autres, mais ça va avec).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19527
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 16:47

Adalbéron a écrit:
J'ai vraiment beaucoup de mal avec le chant grelottant et affecté de Mesplé (quoi que vous me direz, grelottant, pour l'air des clochettes...).

Je comprends... j'étais un peu pareil.

Mais tu verras, avec l'âge... hehe

Citation :
Dessay et, mieux encore, Devieilhe, me semble plus accomplies. Dessay me touche par sa pureté et sa franchise, Devieilhe par son mordant et sa musicalité divine (et sa manière de dire le français aussi, qu'on ne retrouve pas chez les deux autres, mais ça va avec).

Niveau fiction et déclamation, Mesplé est quand même merveilleuse à tous points de vues... avec un petit côté nimbé magnifique. En fait, je pense un peu au français de Gens par moment quand je l'entends... Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85323
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 17:23

Adalbéron a écrit:
J'ai vraiment beaucoup de mal avec le chant grelottant et affecté de Mesplé

Il y a une forme de mise à distance par le style, oui, mais affecté, je ne vois vraiment pas, au contraire, tout cela est tellement sobre, calibré, juste…

Moi j'aime les vibratos serrés, dont le grelot que tu dis m'enchante au contraire, mais c'est là question de goût, plus débattable en effet.


Dessay, pour moi ce n'est pas possible ici : aucune assise dans le médium, et surtout totalement inintelligible dès que ça monte. C'est très bien dans les coloratures vaporeuses de Zaide où on attend surtout un timbrage parfait du suraigu, mais dans ce répertoire, non, pas possible. À tout prendre je crois que j'aime davantage Sutherland. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3615
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   Jeu 4 Oct 2018 - 20:34

Pourtant Dessay en Lakmé ... drunken drunken Cela dit c'est vrai qu Devieilhe est assez extraordinaire dans ce rôle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Delibes: Lakmé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Delibes: Lakmé
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Delibes: Lakmé
» [Favart] Delibes - LAKMÉ - Favart, janvier 2013
» Clément-Philibert-Léo DELIBES 1836-1891
» Delibes-Ballets
» Lakmé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: