Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Puccini- Turandot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 4 Sep 2011 - 18:02

Guillaume a écrit:
Oui, c'est quand même de très loin la Valentine la plus marquante dans tout ce que j'ai entendu, avec Brimberg peut-être. Very Happy J'avais des préventions contre Delunsch, maintenant je crois que c'est l'élément de la distribution strasbourgeoise que j'ai le plus envie de voir avec Kunde. (je suis sceptique sur Deshayes par contre, ça va manquer d'esprit...)
Par rapport à Staskiewicz ou Lezhneva, sans aucun doute, mais dans l'absolu, ça devrait être vraiment pas mal.

... et ce n'est pas du tout le titre du fil. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 4 Sep 2011 - 18:20

DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
Tu fais exprès de le provoquer David en citant Lily Pons pour ces deux rôles à mon avis.
Alors là pas du tout,
rassure toi! je n'avais pas pris ça pour une provocation. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 4 Sep 2011 - 18:25

Mais ça, par contre, c'est bien une perfidie ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1450
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Ven 20 Jan 2012 - 8:25

Ma médiathèque vendait ça 0,50 euros... J'ai pas pu résister...


J'ai juste écouté "Keiner Schlafe..." Le ténor envoie du bois... même si la voix bouge un peu... (et le son surtout...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Ven 20 Jan 2012 - 9:10

nugava a écrit:
Ma médiathèque vendait ça 0,50 euros... J'ai pas pu résister...


J'ai juste écouté "Keiner Schlafe..." Le ténor envoie du bois... même si la voix bouge un peu... (et le son surtout...)

C'est une version superbe. Une des rares intégrales de Cebotari (cela, seul, devrait en faire un pur objet de collection). Ce que j'ai écrit, à son sujet, plus haut :

bAlexb a écrit:
C'est d'abord la version Keilberth : http://www.amazon.com/Turandot-Heinrich-Holzlin-Cebotari-Stuttgart/dp/B00000I0U3/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1292505443&sr=1-2. Cebotari y est sublime de lumière(s) profuse(s), de couleurs, d'imagination, dans un format géré à la perfection, l'archet à la corde. La différenciation avec la Liù d'Eipperle, lumineuse est majuscule !

Rien à dire de plus sur Cebotari ; cette Turandot vaut sa Salome par la dimension, la vibration naturelle du timbre, sa chair colorée, etc. Rien d'autre, non plus, concernant Eipperle, beau lyrique légèrement corseté. Le Calaf n'est pas ce qu'on a fait de plus poète et poétique (on est à des années lumière de la pure magie vocale de Miguel Fleta) ; indubitablement, dans une optique "fort-ténor", on aurait préféré saisir les éclats furieusement colorés de Roswaenge, mais il tient la longueur du rôle. Georg Hahn , en Timur, c'est un luxe superbe ; presque superfétatoire pour un rôle qui n'a pas de vraie dimension, finalement (et à peine plus d'utilité, j'ai envie de dire).

Keilberth tient l'ensemble (et l'ensemble, ici, ça veut dire quelque chose, à mon avis ; en terme de cohésion de l'équipe, j'entends) au cordeau. Le drame est discursif, procède par poussées successives.

Un enregistrement très efficace... pour peu qu'on accepte la langue Wink ! (Mais quand, comme moi, on adore la version Solti avec Goltz & Stich-Randall...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 24 Aoû 2014 - 2:10

DVD Maazel 1983 à Vienne (Marton, Carreras, Ricciarelli)

Point du vue musical j'ai trouvé ça superlatif, malgré quelques fragilités chez Ricciarelli.
Carreras et Marton souverains.
Prise de son un peu étriquée mais très bel orchestre, et quelques tempi inhabituels dans la direction de Maazel. (le début très lent par exemple)

Mise en scène (signée Harold Prince) moins tape à l'oeil que ce qu'on voit souvent (Zeffirelli et autres), avec quelques jolies idées (le jeu sur les masques), ça reste très statique mais je ne me suis pas ennuyé.

Au final, un fort beau DVD!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 24 Aoû 2014 - 14:06

Étrangement, je trouve Marton moins flexible ici qu'avec Levine au Met, sensiblement plus tard (89 ou 91 ?). Sinon, oui, de très beaux moments, en particulier du côté de Maazel et de Prince, qui perd ses personnages dans la foule anonyme, c'est très bien vu, il y a ce côté « malheur des classes laborieuses » qui affleure dans le livret – tout en conservant complètement la couleur locale du conte.

J'aime beaucoup le début moi aussi, devant l'immense porte, avec ce tempo très lent (et très cohérent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 24 Aoû 2014 - 14:52

Je viens de vérifier, le DVD Levine c'est 1987, donc assez proche, mais c'est vrai qu'elle est déjà dans ses Brünnhildes.
La seule différence que j'ai entendue, c'est le vibrato qui m'a semblé un peu moins large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 24 Aoû 2014 - 15:15

Xavier a écrit:
Je viens de vérifier, le DVD Levine c'est 1987, donc assez proche, mais c'est vrai qu'elle est déjà dans ses Brünnhildes.
La seule différence que j'ai entendue, c'est le vibrato qui m'a semblé un peu moins large.

Surtout, je la trouve plus nette, plus expressive chez Levine. Ici, elle ne m'a pas trop touché (alors que c'est quasiment la seule Turandot qui m'intéresse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Ven 20 Fév 2015 - 10:47

André a écrit:
Turandot (Puccini). Représentation du 7 décembre 1964 à la Scala de Milan. Avec Corelli, Nilsson, Vishnevskaya (hourra !). Une représentation de légende. Direction par Gavazzeni, avec scénographie par Margherita Wallman, décors et costumes de Nicolas Benois, abondamment représentés dans le livret-livre de 122 pages.

Ah oui... les meilleurs prestations du couple Nilsson/Corelli... et Vishnevskaya est grandiose... le tout avec Gavazzeni qui fouette et dirige superbement...

Par contre c'est quelle édition pour avoir ces 122 pages?? Very Happy Je suis curieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Sam 21 Fév 2015 - 12:58

C'est un livre disque. Cliquer ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Sam 21 Fév 2015 - 13:31

André a écrit:
C'est un livre disque. Cliquer ICI.

Merci! Je n'avais pas vu qu'il était sorti dans cette édition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mar 19 Mai 2015 - 23:14


pale Evil or Very Mad affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mar 19 Mai 2015 - 23:22

Dommage, le Roméo et le Trouvère étaient très intéressants grâce au chef… Mehta, ça fait déjà moins envie, et ne risque pas de trop contrebalancer les bizarreries de Bocelli. Néanmoins j'écoute toujours ses parutions, c'est rigolo – il en vient quand même à bout à chaque fois, même si c'est avec le micro dans la bouche et une voix cabossée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 9:41

Concernant Mehta je ne suis pas d'accord! S'il y a bien une oeuvre qui lui colle à la peau, avec laquelle il fait corps et qu'il aime passionnément, c'est Turandot. C'est sa 3ème intégrale officielle de l'ouvrage. Les 2 premières étaient une merveille de direction orchestrale. Le problème vient de la dégradation du niveau vocal de coffret en coffret. La 1ère est considérée à juste titre comme la version de référence avec un cast vocal somptueux, la 2nde suscite de sérieuses réserves, et là, là 3ème se disqualifie déjà sur le papier avec la seule présence de Bocelli!


Dernière édition par Otello le Mer 20 Mai 2015 - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 9:55

Otello a écrit:
La 1ère est considérée à juste titre comme la version de référence avec un cast vocal somptueux
Ah?? Pourtant si elle est encensée par certains, elle est aussi assez fort mal reçue par d'autres...

Personnellement, on est loin des versions Erede (Borkh/Del Monaco/Tebaldi), Gavazzeni (Nilsson/Corelli/Vishnesvkaya), Molinari-Pradelli (Nilsson/Corelli/Scotto ou Nilsson/Di Stefano/Price), Leinsdorf (Nilsson/Corelli/Scotto) ou Serafin (Callas/Fernandi/Schwarzkopf).

Mehta en studio, c'est certes beau et bien chanté, mais ça manque de vie tout ça...
Une Turandot qui manque cruellement d'angle, un Calaf solaire en diable mais en dehors pas grand chose et une Liu d'une mollesse coupable (comme toujours je dirais, mais on va me dire que je suis mauvaise langue! hehe)...


Citation :
la 2nde suscite de sérieuses réserves
oui mais là on est dans une version en direct et en plein air... alors bon, on peut pas trop chercher dans le détail questions voix...
Mais il reste Frittoli splendide tout de même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 13:01

Otello a écrit:
Concernant Mehta je ne suis pas d'accord! S'il y a bien une oeuvre qui lui colle à la peau, avec laquelle il fait corps et qu'il aime passionnément, c'est Turandot. C'est sa 3ème intégrale officielle de l'ouvrage. Les 2 premières étaient une merveille de direction orchestrale. Le problème vient de la dégradation du niveau vocal de coffret en coffret. La 1ère est conidérée à juste titre comme la version de référence avec un cast vocal somptueux, la 2nde suscite de sérieuses réserves, et là, là 3ème se disqualifie déjà sur le papier avec la seule présence de Bocelli!

Je ne critiquais pas le legs de Mehta (peut-être le meilleur verdien du début des années 70 !), je parlais plutôt de mon envie de l'entendre aujourd'hui, avec sa manière clinquante et paresseuse, dans Turandot.

Alors que dans les précédents volets, il y avait un à-côté, avec le chef (magnifique Roméo de Luisi, malgré Bocelli) ou l'entourage (super partenaires pour le Trouvère), qui rendait vraiment l'écoute intéressante. (Je l'ai déjà dit, j'ai même adoré cette version de Roméo, et Bocelli ne gâche pas la sauce – même si, bien sûr, il est en deçà de ce qu'on pourrait attendre d'un véritable soliste international.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 18:01

Figaro a écrit:

pale Evil or Very Mad affraid

Il continue à se prendre pour un artiste lyrique Shocked ? Quelle perte de temps et d'argent Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 20:25

Polyeucte a écrit:
Otello a écrit:
La 1ère est considérée à juste titre comme la version de référence avec un cast vocal somptueux
Ah?? Pourtant si elle est encensée par certains, elle est aussi assez fort mal reçue par d'autres...

Personnellement, on est loin de la version Leinsdorf (Nilsson/Corelli/Scotto)
Mehta en studio, c'est certes beau et bien chanté, mais ça manque de vie tout ça...
Une Turandot qui manque cruellement d'angle, un Calaf solaire en diable mais en dehors pas grand chose et une Liu d'une mollesse coupable (comme toujours je dirais, mais on va me dire que je suis mauvaise langue! hehe)...

Moi, je suis d'accord avec les deux si ce n'est que Leinsdorf, c'est avec Bjoerling et Tebaldi.



Sinon, coup de cœur pour la version Maazel avec un Carreras poignant et une Marton beaucoup plus belle de timbre et de ligne que Nilsson. Mais bon, on a l'habitude, dans Wagner, c'est pareil.



Enfin, bien sur Mehta 1 pour les raisons évoquées par Jérôme : abondance de biens ....



Dernière édition par hugo75 le Jeu 21 Mai 2015 - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 22:30

Mehta 1 est une des meilleures versions de cet opéra de Puccini qui n'est pas mon préféré. Caballé n'est peut-être pas aussi passionnante que Scotto par exemple en Liù mais ce qu'elle fait sur le plan du chant est tout simplement superbe. Sutherland dans ce rôle qui fait partie des "à côté de sa carrière" est très intéressante et Pavarotti est un des plus grands Calaf de son époque.
Je ne connais pas Mehta 2 mais j'avais vu un live à la TV avec Guleghina.
Cette troisième intégrale est effectivement une catastrophe annoncée en ce qui concerne Bocelli bien que l'opéra s'appelle Turandot et que Wilson a très certainement ce qu'il faut en terme de type de voix correspondant au rôle. Je me base juste sur les autres rôles de son répertoire car je la connais très mal. Depuis ses Brünnhilde avec Mehta justement, quelques années sont passées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 22:32

Polyeucte a écrit:
Otello a écrit:
La 1ère est considérée à juste titre comme la version de référence avec un cast vocal somptueux
Ah?? Pourtant si elle est encensée par certains, elle est aussi assez fort mal reçue par d'autres...

Personnellement, on est loin des versions Erede (Borkh/Del Monaco/Tebaldi), Gavazzeni (Nilsson/Corelli/Vishnesvkaya), Molinari-Pradelli (Nilsson/Corelli/Scotto ou Nilsson/Di Stefano/Price), Leinsdorf (Nilsson/Corelli/Scotto) ou Serafin (Callas/Fernandi/Schwarzkopf).

Mehta en studio, c'est certes beau et bien chanté, mais ça manque de vie tout ça...
Une Turandot qui manque cruellement d'angle, un Calaf solaire en diable mais en dehors pas grand chose et une Liu d'une mollesse coupable (comme toujours je dirais, mais on va me dire que je suis mauvaise langue! hehe)...
Bien d'accord avec toi : Erede et Leindorf (Björling/Nilsson/Tebaldi) et Molinari-Pradelli (Nilsson/Corelli/Scotto) sont autrement plus intéressants.
Maazel aussi est passionnant et même Lombard et Karajan me procurent plus de plaisir que Mehta 1.

Par contre, ce que je trouve hallucinant à une époque où il y a de moins en moins d'intégrales studio, c'est qu'on puisse choisir Bocelli pour le rôle de Calaf.Evil or Very Mad   Les ténors capables de mieux faire ne manquent pourtant pas batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Mer 20 Mai 2015 - 22:36

Idea Qui sait, Bocelli chante peut-être Altoum king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Jeu 21 Mai 2015 - 1:09

hugo75 a écrit:

Sinon, coup de cœur pour la version Maazel avec un Carreras poignant et une Marton beaucoup plus belle de timbre et de ligne que Nilsson. Mais bon, on a l'habitude, dans Wagner, c'est pareil.



Oui, et ça existe aussi en DVD. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Jeu 21 Mai 2015 - 1:20

Figaro a écrit:
Idea Qui sait, Bocelli chante peut-être Altoum king

Si tel était le cas il ne serait même pas marqué en tête d'affiche Shit . Il "incarne" Calaf; et à choisir entre "l'artiste" Bocelli et R.A, même diminué, je crois que j'irais vers le 2e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Jeu 21 Mai 2015 - 9:42

calbo a écrit:
Figaro a écrit:
Idea Qui sait, Bocelli chante peut-être Altoum king

pété de rire

calbo a écrit:
Si tel était le cas il ne serait même pas marqué en tête d'affiche Shit .

Oh ! Avec le marketing aujourd'hui, tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Lun 25 Mai 2015 - 13:54

Bon, c'est bien joli tout ça, mais je ne trouve pas de date de parution. Ce sera bien chez Decca pourtant ? Quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Lun 25 Mai 2015 - 14:46

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
Figaro a écrit:
Idea Qui sait, Bocelli chante peut-être Altoum king

pété de rire

calbo a écrit:
Si tel était le cas il ne serait même pas marqué en tête d'affiche Shit .

Oh ! Avec le marketing aujourd'hui, tu sais...

Ben justement, ça fait bon chic bon genre de mettre un pseudo ténor en tête d'affiche Shit

Sinon ça sera l'opéra de l'édition 2015 des Soirées Lyriques de Sanxay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 25 Sep 2016 - 11:45

Est-ce que quelqu'un a une version ( avec des tempi de référence) à me conseiller ?
Les derniers messages étant assez anciens peut etre qu'il y a eu de nouvelles parutions depuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 25 Sep 2016 - 19:52

Tempi de référence, qu'est-ce à dire ?

J'aime beaucoup Levine 88 (au Met), Serafin, Karajan, Lombard, Roberto Abbado, Erede, Downes, Stokowski, même Maazel 84, tout ça fonctionne assez bien (et évite les gros machins braillards façon Nilsson-Corelli-Caballé-Ghiaurov), mais ça dépend beaucoup des goûts en voix. J'ai plutôt cité celles qui fonctionnent bien orchestralement et ne se limitent pas à des exhibitions glottiques vaguement indécentes, mais c'est tellement une question de goût et même d'humeur.

Si on n'est pas trop glotto, l'orchestre de Karajan (malgré Ricciarelli totalement inintelligible dans le rôle-titre…) ou la sobriété de la version Roberto Abbado (voire Lombard et Maazel) sont peut-être des choix avisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1549
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 25 Sep 2016 - 21:09

DavidLeMarrec a écrit:
Tempi de référence, qu'est-ce à dire ?

J'aime beaucoup Levine 88 (au Met), Serafin, Karajan, Lombard, Roberto Abbado, Erede, Downes, Stokowski, même Maazel 84, tout ça fonctionne assez bien (et évite les gros machins braillards façon Nilsson-Corelli-Caballé-Ghiaurov), mais ça dépend beaucoup des goûts en voix. J'ai plutôt cité celles qui fonctionnent bien orchestralement et ne se limitent pas à des exhibitions glottiques vaguement indécentes, mais c'est tellement une question de goût et même d'humeur.

Si on n'est pas trop glotto, l'orchestre de Karajan (malgré Ricciarelli totalement inintelligible dans le rôle-titre…) ou la sobriété de la version Roberto Abbado (voire Lombard et Maazel) sont peut-être des choix avisés.  


C'est à dire une version où les tempi ne sont pas excessivement lents ou excessivement rapides, plutôt dans une sorte de bonne moyenne.

Merci pour les versions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 25 Sep 2016 - 21:54

Erede c'est excellent dans les couleurs (percussions entre autres), mais lorsqu'il aborde la fin des actes il met les freins et c'est carré, lourd, façon coda de la 5ème de Chostakovich ou Bydlo dans les Tableaux. Je ne sais pas pourquoi il fait comme ça, mais c'est très pesant. La partition indique-t-elle un changement de tempo à ces deux endroits ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Lun 26 Sep 2016 - 9:03

Nestor a écrit:
C'est à dire une version où les tempi ne sont pas excessivement lents ou excessivement rapides, plutôt dans une sorte de bonne moyenne.

Ben, ça varie de numéro en numéro, c'est pas comme pour les symphonies où ça peut se voir globalement… À part dans des cas extrêmes comme les Don Giovanni de Furtwängler ou les Mozart de Klemperer (et à la rigueur certains baroqueux très vifs – mais sont-ils trop rapides ou tout simplement informés ?), c'est vraiment air par air, jamais entendu débattre de ce genre de chose.

La seule explication que j'aie, surtout si tu te moques des voix (dans Puccini, je veux bien, mais dans Verdi, ça n'a pas de sens!), c'est que tu vas les jouer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Jeu 2 Fév 2017 - 23:12

affraid Barbara Hendricks a chanté le rôle de Liu sur scène !!!
A Royal Opera House de Londres en 1982, il existe un enregistrement : /watch?v=Ut9AoBLiACk&t=6389s

Je pensais qu'elle n'avait chanté le rôle qu'au studio pour Karajan. Il faut que j'écoute ça Wink
Avec Sylvia Sass en Turandot et Bonisolli en Calaf drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Ven 3 Fév 2017 - 8:22

Figaro a écrit:
affraid Barbara Hendricks a chanté le rôle de Liu sur scène !!!
A Royal Opera House de Londres en 1982, il existe un enregistrement : /watch?v=Ut9AoBLiACk&t=6389s

Je pensais qu'elle n'avait chanté le rôle qu'au studio pour Karajan. Il faut que j'écoute ça Wink
Avec Sylvia Sass en Turandot et Bonisolli en Calaf drunken drunken drunken
C'était une version de concert non pas à Covent Garden mais au Barbican Hall.

Elle a chanté le rôle de Liu aussi à Orange en 1997.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Ven 3 Fév 2017 - 20:36

Otello a écrit:
Figaro a écrit:
affraid Barbara Hendricks a chanté le rôle de Liu sur scène !!!
A Royal Opera House de Londres en 1982, il existe un enregistrement : /watch?v=Ut9AoBLiACk&t=6389s

Je pensais qu'elle n'avait chanté le rôle qu'au studio pour Karajan. Il faut que j'écoute ça Wink
Avec Sylvia Sass en Turandot et Bonisolli en Calaf drunken drunken drunken
C'était une version de concert non pas à Covent Garden mais au Barbican Hall.

Elle a chanté le rôle de Liu aussi à Orange en 1997.
A Orange !!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 886
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Lun 6 Fév 2017 - 12:09

Une production moderne de Turandot en dvd où cette fois on n'a pas à se farcir les hurlements de Guleghina :

J'ai acheté cette nouveauté, une production de la Scala en 2015 avec Nina Stemme et qui utilise la version de Berio pour la scène finale. J'ai beaucoup aimé. Belle mise en scène dans une très belle esthétique, moderne et sobre. La mise en scène et les costumes du choeur sont particulièrement soignés. On regrettera juste dans le duo Calaf/Turandot du IIIè acte l'utilisation de cette lumière bleue qui ne passe jamais à l'écran, virant au fluo/ultra violet.

Je laisserai les spécialistes donner leur avis sur un trio vocal que j'ai trouvé excellent. La direction de Riccardo Chailly mérite les éloges : un orchestre à la fois fin, coloré, spectaculaire, et une conduite magistrale des changements de tempo.



http://www.deccaclassics.com/fr/cat/0743938
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 19 Nov 2017 - 1:53

La semaine dernière, en Playlist:
arnaud bellemontagne a écrit:
Puccini : Turandot (Karajan)
Hé bien... Smile
arnaud bellemontagne a écrit:
Il y a quand même Domingo qui assure comme un chef et comme tu le dis quel orchestre!!!
Une belle découverte pour moi. Cool
Benedictus a écrit:
Certes - mais Domingo assure peut-être même un peu trop, surtout face à la Turandot ultralight de Ricciarelli; disons que ce n'est pas forcément le couple Calaf-Turandot le plus dramatiquement crédible de la discographie. Essaye la version Maazel: dramatiquement, Carreras-Marton, ça colle mieux, et l'orchestre n'est pas en reste non plus (et puisque le vibrato de Ricciarelli ne te donne pas le mal de mer, tu pourras l'y entendre en Liù.)
Xavier a écrit:
Oui mais franchement, quand on découvre l'oeuvre, et qu'on n'est pas forcément un grand amateur de Puccini, la pertinence de telle ou telle voix ça passe au second plan...
Moi aussi je préfère Marton, mais sinon la version Karajan est quand même très belle.
Benedictus a écrit:
Dans le cas d'arnaud, oui, c'est certain: vu son background, il faut d'abord et avant tout pour le convaincre un orchestre de première bourre qui exalte la bigarrure de la partition et son côté choucroute postromantique. Mais pour quelqu'un qui viendrait d'un autre horizon (disons: quelqu'un qui, à l'opéra, serait moins sensible à l'orchestre et davantage au théâtre), la question de la pertinence dramatique des voix pourrait au contraire être cruciale.
arnaud bellemontagne a écrit:
Xavier a écrit:
Oui mais franchement, quand on découvre l'oeuvre, et qu'on n'est pas forcément un grand amateur de Puccini, la pertinence de telle ou telle voix ça passe au second plan...
Voilà.
Benedictus a écrit:
Dans le cas d'arnaud, oui, c'est certain: vu son background, il faut d'abord et avant tout pour le convaincre un orchestre de première bourre qui exalte la bigarrure de la partition et son côté choucroute postromantique.
Voilà bis!
(Voir aussi ici.)

Du coup, j’ai réécouté:


• Eva Marton (Turandot), José Carreras (Calaf), Katia Ricciarelli (Liù), John-Paul Bogart (Timur), Waldemar Kmentt (Altoum), Robert Kerns (Ping), Helmut Wildhaber (Pang), Heinz Zednik (Pong), Kurt Rydl (Un Mandarino), Lorin Maazel / Orchester der Wiener Staatsoper, Chor der Wiener Staatsoper, Wiener Sängerknaben
En public, Vienne, 1984
Sony


Je n’ai pas multiplié les versions, mais je crois que celle-ci est sans doute ma préférée.

Disons qu’elle réunit les deux qualités qui sont pour moi les plus essentielles dans cette œuvre: un couple Turandot-Calaf beau et crédible; une direction qui exalte les chatoiements de l’orchestre.

Eva Marton est probablement la Turandot qui répond le plus idéalement à tous mes critères: non seulement l’ampleur et la capacité vocale que nécessite le rôle, mais aussi un timbre que j’aime énormément, et de vraies qualités d’actrice - des mots et une vraie ardeur théâtrale (d’ailleurs, je la trouve tout aussi idéale en Brünnhilde ou en Elektra.) Carreras est tout aussi idéal: voix très franche d’un chanteur qui découvre dès qu’il peut, avec tout ce que cela implique: un timbre insolemment lumineux mais aussi une certaine fragilité - ce qui colle tellement bien au rôle (ne serait-ce par rapport à Domingo qui couvre tout le temps et passe en force) - et un verbe très net; et comme toujours, beaucoup d’implication.

Maazel, comme apparemment toujours dans Puccini (j’ai écouté récemment son Villi et je garde un excellent souvenir de sa Butterfly et de son Trittico), sait admirablement faire miroiter les couleurs d’une orchestration profuse et très « modernité premier XXᵉ» - avec peut-être un peu moins de raffinement hédoniste que Karajan dans l’entrelac des strates, mais aussi davantage d’urgence dramatique (toutes choses qui tiennent sans doute aux conditions de captation).

Pour le reste: belle efficacité des troupiers viennois (il me semble que Pim-Pam-Poum et le mandarin sont les mêmes que chez Karajan.) Seuls relatifs points noirs: elle a beau faire ici de remarquables efforts de caractérisation, je suis irréductiblement réfractaire à la manière vocale de Katia Ricciarelli (même en Liù); et les chœurs (peut-être mal captés en live), ne sont ni les plus nets ni les plus beaux.
Mais ça reste vraiment la version qui correspond le mieux à mes attentes.

(Je ne l’avais pas écoutée depuis longtemps: la dernière fois, c’était dans le gros coffret cartonné CBS, et - on était alors aux tout débuts du CD - le découpage des plages était minimal: une plage par acte, sauf le II, coupé juste avant «In questa Reggia» pour tenir sur deux CD. Bizarrement, pour cette réédition Sony, le même découpage a été conservé - ce qui doit vraiment être perturbant pour le public glottophile...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 19 Nov 2017 - 2:03

Je suppose que c'est exactement la même version que celle qui existe en DVD? (je connais le DVD, pas le CD)

Benedictus a écrit:

Pour le reste: belle efficacité des troupiers viennois (il me semble que Pim-Pam-Poum et le mandarin sont les mêmes que chez Karajan.)

Non, le mandarin est Nimsgern, chez Karajan.
Et il n'y a que Zednik de commun chez les ministres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   Dim 19 Nov 2017 - 2:07

Je ne sais pas: je ne connais pas le DVD.

Sinon, possible, je n'ai pas vérifié. Mais Rydl, Kerns, Zednik doivent faire des seconds rôles dans d'autres Puccini viennois de Karajan, alors? J'avais ces noms-là en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Puccini- Turandot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Puccini- Turandot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Puccini-Turandot
» Puccini- Turandot
» Turandot de Giacomo Puccini
» Puccini - Il Trittico
» Opéras de Puccini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: