Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80033
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Jeu 4 Sep 2008 - 0:11

vartan a écrit:

C'est pas du flood ça ?

Je me suis retenu de le dire toute la soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 14:37

Quelqu'un aurait-il le loisir de faire un bref comparatif, même subjectif, des styles de Lully et de EJDLG ?
Je lis dans ce fil qu'ils sont assez proches ; mais je préfère de beaucoup cette dernière pour le moment, et j'aimerais essayer de comprendre pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 14:43

jerome a écrit:
Quelqu'un aurait-il le loisir de faire un bref comparatif, même subjectif, des styles de Lully et de EJDLG ?
Je lis dans ce fil qu'ils sont assez proches ; mais je préfère de beaucoup cette dernière pour le moment, et j'aimerais essayer de comprendre pourquoi.

Qu'as-tu essayé chez cette dernière et chez Lully ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 14:46

Eh bien pas grand'chose, pour l'instant :
Armide et Alceste + musique instrumentale diverse pour Lully.
Et pour EJDLG, je découvre à l'instant Céphale et Pocris, mais d'emblée il y a quelque chose qui me séduit beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 14:55

C'est parce que tu n'as pas encore essayé Atys Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 14:59

Prière d'éviter le racolage prosélyte habituel svp hehe
J'aimerais juste avoir quelques impressions des amateurs sur ce qui rend ces 2 compositeurs différents.


Dernière édition par jerome le Dim 28 Sep 2008 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 15:03

jerome a écrit:
Eh bien pas grand'chose, pour l'instant :
Armide et Alceste + musique instrumentale diverse pour Lully.
Et pour EJDLG, je découvre à l'instant Céphale et Pocris, mais d'emblée il y a quelque chose qui me séduit beaucoup plus.
Chez elle, on est déjà plus vers la deuxième école, donc c'est plus mobile, particulièrement dans les cantates et la musique de chambre.

Pour Céphale, je crois qu'il y a tout simplement une générosité et une variété supérieures dans l'harmonie, dans la prosodie... C'est un peu moins figé, plus surprenant aussi.

Je suis d'accord pour dire que Céphale a quelque chose de vraiment singulier, et de pas si facilement explicable, surtout dans ces conditions d'interprétation loin d'atteindre ce dont on dispose pour Lully.

Je serais très curieux de lire la partition (on peut toujours rêver).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 15:09

jerome a écrit:
Eh bien pas grand'chose, pour l'instant :
Armide et Alceste + musique instrumentale diverse pour Lully.
Et pour EJDLG, je découvre à l'instant Céphale et Pocris, mais d'emblée il y a quelque chose qui me séduit beaucoup plus.

Oui c'est bien plus varié musicalement parlant, plus inventif. Lully c'est avant tout intéressant pour le théâtre et cette fusion merveilleuse qui s'opère entre la déclamation et la musique, avec des divertissements complètement intégrés à l'action. Je pense que tu aimerais bien les opéras de Marin Marais, complètement lullystes sur le plan formel (ouverture, sommeil, passacaille, homophonie de certains choeurs) mais musicalement plus riches, plus décoratifs aussi.

Bravo Crapio ! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 15:15

Merci, c'est intéressant.

Chez Lully, il faut donc dépasser la musique et se pencher impérativement sur le texte.
Plus le CD de Céphale et Pocris défile, plus je découvre des airs assez subtils musicalement, qui me paraissent impensables chez Lully, qui aime à prendre trois accords et en faire une marche de 5 minutes. Ici, il y a de la mobilité, des conduits dans la basse, plus de changements de tons, et un effort de variation des procédés harmoniques habituels.

Crapio, je ne savais pas que tu étais passé dans le clan des Versaillais toi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 15:18

jerome a écrit:

Crapio, je ne savais pas que tu étais passé dans le clan des Versaillais toi aussi !

Il nous a coûté cher en messes noires à Saint-Eloi mais c'est devenu un de nos plus redoutables janissaires ! Nous pouvons en être fier ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 28
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 15:33

Hoïotooohoooooooo! Hoïtooohoooooooo !

Oula je délire Confused

Avançons ! Avançons !
Que rien ne nous étonne !
Frappons ! Perçons ! Frappons !
Qu'on n'épargne personne !

Il faut périr, il faut périr,
Il faut vaincre ou mourir !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 27 Sep 2008 - 15:34

Ca dépasse largement cette pauvre Elisabeth, mais je ne peux pas m'empêcher de voir un incroyable appauvrissement, tant sur le plan harmonique que contrapuntique, dans cette musique de cour ! Est-ce dû aux goûts des rois ? (comme Sarko avec Johnny)
Ou un mouvement historique qui a poussé les compositeurs à sacrifier certaines finesse pour gagner en efficacité dramatique ?

EDIT : on observe également une certaine régression phylogénétique dans les goûts du Sieur Crapiaud...
Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 11:05

jerome a écrit:

Chez Lully, il faut donc dépasser la musique et se pencher impérativement sur le texte.
Oui le livret prend avec lully une part très importante, mais il y a dans chacun des opéras de lully des airs splendides, Athys, persée Amadis, etc.. .
Chez Lully on ne peut effectivement pas dissocier musique chant, danses et poésie. Ici avec ECJDLG on peut même l'entendre sans lire le livret et aimer passionnément.
jerome a écrit:

Plus le CD de Céphale et Pocris défile, plus je découvre des airs assez subtils musicalement, Ici, il y a de la mobilité, des conduits dans la basse, plus de changements de tons, et un effort de variation des procédés harmoniques habituels.
Oui je trouve ce Céphale complètement réussi,vivant c'est d'une très grande densité du prologue à la dernière scène un enthousiasme comparable à celui de Destouche avec son Callirhoé sans aucun passage à vide.
Une tenue irréprochable de A à Z. Mais je trouve ça à mon sens moins subtile et plus tape à l'oeil que la tragédie de lully et pour mon plus grand plaisir d'ailleurs
C'est devenue incontestablement un de mes opéras préférés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 11:07

atomlegend a écrit:
Mais je trouve ça à mon sens moins subtile et plus tape à l'oeil que la tragédie de lully et pour mon plus grand plaisir d'ailleurs
Mais là, tu parles de la musique, ou de la dramaturgie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 11:20

Je trouve ce céphale musicalement plus riche et l'ensemble plus direct mais moins émouvant qu'un Athys si je puis faire cette comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 12:56

Après ses suites pour clavecins il m'en fallait plus sur ECJDLG



Tio sonate, sonates et des pièces de clavecin voilà le contenu.
Flûtes a bec, clavecin Chitarrone et viole de gambe pour l'effectif.
C'est à l'image de sa musique , très vivant enthousiaste et naturel avec ici une forte influence italienne ( sauf pour les pièces de clavecin )
Peut être l'usage de cette flûte à bec. Ce mélange des genres et d'instruments ( flutes/ viole) tend parfois à rendre l'ensemble parfois un peu incohérent. Mais certains airs sont sublimes. Et l'élégance à la Française pas en reste.
Les pièces de clavecins méditatives et légères à souhait ( ludger remy: claveciniste ) bien dans le style Couperin.
J'aime beaucoup.
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 13:05

Tu trouves Ludgér Remy à tout goût ? J'en ai un souvenir mitigé dans Froberger (il faut dire que ce n'était pas du Froberger de la meilleure eau).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 13:13

DavidLeMarrec a écrit:
Tu trouves Ludgér Remy à tout goût ? J'en ai un souvenir mitigé dans Froberger (il faut dire que ce n'était pas du Froberger de la meilleure eau).

J'ai toujours du mal à juger le clavecin j'aime Ross et sa raideur Baumont pour sa légèreté, je dirais qu'ici on se situe entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 13:13

Tout à fait, mais je trouvais ça fade, en fait. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 13:17

Tu trouves donc fade les pièces de clavecin de ce cd ou le claveciniste en général ?

Dans tous les cas je peux rien faire pour toi hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 28 Sep 2008 - 13:58

Je parlais de ce claveciniste (en plus ses clavecins sont pas beaux) et dans Froberger. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Mer 26 Nov 2008 - 12:39

Il me semble bien que quelqu'un avait entendu son céphale mais qu'il n'a toujours rien dit à son propos. Zip ou Octavian, si ma mémoire ne me fait pas défaut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Mer 26 Nov 2008 - 12:47

J'ai l'impression que ça n'a pas été très concluant. Zip je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Mer 26 Nov 2008 - 17:34



Avec ces cantates et ses pièces de clavecins je crois qu'avec Vartan nous aurons fait le tour de ce qui a été édité de ECJDLG.

Ici l'ensemble des idées heureuses que j'entends donc pour la première fois.
Le clavecin de Geneviève Soly est vraiment à tomber par terre. A la fois heurté et d'une très grande sensibilité, cela en est presque émouvant Sad
Ce qui convient parfaitement au style de ECJDLG. Je sens vraiment cette touche de délicatesse féminine.
Et mon dieu que les cantates sont magnifiques, Isabelle desrochers est aussi belle que dans l'atys de W.Christie ou chez Herrweghe dans les grands motets de lully, ou encore le sommeil d'ulisse de la même compositrice, pour ne citer qu'eux.
Pas une fausse note, des vocalises superbes, une diction des plus audible, bref que du bon, et tout ceux ci accompagné d'un petit orchestre bien "baroque".
On s'y croirait.
siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Jeu 27 Nov 2008 - 0:59

Pareil que lui.

Le clavecin m'a surpris, habitué que j'étais de celui de Cerasi, plus mâle et imposant. Ici c'est lent et délicat, beaucoup de liberté avec les tempi, très inventif. On se sent plus proche de François Couperin que de Louis. Vraiment la meilleure interprétation de cette 3° suite de 1687 que j'ai entendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Jeu 27 Nov 2008 - 14:58

C'est sûr.
Le clavecin, j'en ai parlé en fil playlist rapidement, m'a énormément séduit. Un son pas trop riche, pas trop imposant, et pourtant assez percussif (facture du clavecin). J'adore, c'est juste mon genre de clavecin préféré! Franchement, moi qui n'adorait pas ECJDLG, là ça me plait enfin (peut être que, comme l'a dit Vartan, parce que ici on se sent plus proche de François Couperin que de Louis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Mai 2010 - 23:06

J'ai écouté Céphale et Procris il y a bien longtemps, quand j'ai découvert le baroque et à l'époque cette oeuvre s'est noyée parmi tant d'autres.
Je l'ai réécouté aujourd'hui grâce à Atom qui m'y a refait pensé il y a peu et je dois dire que je suis vraiment séduite.
C'est mobile en permanence, très vif, rythmé et même s'il reste de petite bribes LULLYennes pour moi on en est très loin.
J'ai davantage l'impression de me retrouver en face d'un Destouches par le dynamisme et la concision de l'oeuvre.
A mon avis une très bonne porte d'entrée dans l'univers de la tragédie lyrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17518
Age : 23
Localisation : Wien
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Mai 2010 - 23:07

Je prends note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 9 Mai 2010 - 19:06

Hidraot a écrit:
J'ai écouté Céphale et Procris il y a bien longtemps, quand j'ai découvert le baroque et à l'époque cette oeuvre s'est noyée parmi tant d'autres.
Sacrilège !!!!!!!!!!elephant

Hidraot a écrit:

Je l'ai réécouté aujourd'hui je dois dire que je suis vraiment séduite.
Justice est rendue.

Hidraot a écrit:

C'est mobile en permanence, très vif, rythmé et même s'il reste de petite bribes LULLYennes pour moi on en est très loin.
J'ai davantage l'impression de me retrouver en face d'un Destouches par le dynamisme et la concision de l'oeuvre.
Complètement d'accord pour le rapprochement fait avec Destouche, mais Niquet y est pour beaucoup ( à mon avis) il a cette satanée main tendue qui a le don de séduire en réunissant rythme, tension et danse , poésie . Dans le style (le fond) ça me semble plus proche du grand Monsieur

Hidraot a écrit:

A mon avis une très bonne porte d'entrée dans l'univers de la tragédie lyrique.
Ouiiiiiiii, sans aucun doute.


Les accents t'ont gêné ?


Dernière édition par atomlegend le Dim 9 Mai 2010 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 9 Mai 2010 - 19:44

Les accents ?
Un peu au début et puis je trouve que ça a son charme, ça m'a plutôt fait sourire. Par contre il faut abandonner l'idée de suivre sans livret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 9 Mai 2010 - 19:50

Hidraot a écrit:
Les accents ?
Un peu au début et puis je trouve que ça a son charme,
Ca m'a fait exactement le même effet


Hidraot a écrit:

Par contre il faut abandonner l'idée de suivre sans livret.
Étrange !!!!!!! J'ai été charmé dès la première écoute et sans le livret.
Ça m'avait paru tellement accessible, tellement la musique est audible et compréhensible, pas besoin de faire d'efforts et une distribution superbe !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 9 Mai 2010 - 19:54

Ah oui oui mais je disais ça à cause des accents, si tu veux suivre l'histoire, il faut le livret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 20 Nov 2010 - 18:23


J'ai pas le souvenir d'avoir vu ce CD à l'époque ou je recherchais les oeuvres de ECJDLG
Quelqu'un connait ces sopranos ?
A priori pas d 'ensemble ni de chef Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 20 Nov 2010 - 19:58

Ca a l'air très intéressant tout ça !
Je ne connais que Isabelle Poulenard qui chante par exemple l'Amour et Phani dans les Indes Galantes de Christie. Je l'ai entendue aussi dans la caravane du Caire de Minko et dans des cantates de Clérambault qui sont vraiment remarquables. Elle est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 21 Nov 2010 - 3:13

atomlegend a écrit:

J'ai pas le souvenir d'avoir vu ce CD à l'époque ou je recherchais les oeuvres de ECJDLG
Quelqu'un connait ces sopranos ?
A priori pas d 'ensemble ni de chef Idea

Isabelle Poulenard est une "vieille de la vieille" si je puis me permettre. C'est une chanteuse de la première période des Arts Florissants, de la même génération qu'Agnès Mellon ou Guillemette Laurens, avec qui elle se produisait encore récemment en concert à la salle Gaveau. Je pense que tu peux y aller sans crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81040
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 21 Nov 2010 - 11:05

Et Sophie Boulin est également une valeur sûre, étrangement moins célèbre, mais d'une valeur tout à fait comparable à Poulenard ou Desrochers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 21 Nov 2010 - 17:44

Bon,je vais me fier à vos commentaires et vous en toucherai deux mots dès réception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Mer 24 Nov 2010 - 20:13

Voilà ces cantates bibliques lues.

Elles sont aux nombres de 5. Chacune racontant une série de récits mettant en place une action et s'ingéniant à provoquer des états d'âmes. Les instruments venant se joindre au continuo pour étoffer les commentaires.

ESTHER Cantate n°1 Livre ( on la trouve déjà dans l'album les Cantates Françoises / Véronique mallet )
JACOB ET RACHEL Cantate n°3 Livre I
SUZANNE Cantate n°5 Livre I
JUDITH Cantate n°5 Livre I (on la trouve également dans les Cantates Françoises )
JEPHTE Cantate n°5 à deux dessus Livre II
Au sujet de Jephte:
La fille de Jephte doit être sacrifiée par son père lui même qui avait, en cas de victoire sur les Ammonites, fait le serment de sacrifier la première personne qui viendrait à sa rencontre.
Ce fut sa fille chérie.

Vous, ses chères compagnes
Laissez coulez vos pleurs
Faites de vos douleurs
Retentir les Montagnes
Apprenez aux forêts
la funeste aventure;
Que toute la nature
Partage vos regrets



Quel don pour pour exposer l'action en quelques vers, c'est vraiment la chose qui frappe, on est de suite happé par le texte et la qualité de l'écriture.
Je trouve ici, la fusion du texte, des voix et de la musique qui comme chez Lully sont indissociables, alternance d'airs de récitatifs sur des vers splendides.
Le Jephte à 2 voix, est absolument divin et surpasse l'ensemble de ces cantates. Cette dernière est vraiment jubilatoire et gracieuse.
C'est infiniment rempli de poésie, et les 2 sopranos ne feront qu'accroitre ce sentiment élégiaque, diction parfaite, voix gracieuse sur un continuo formidable.
Sophie Boulin est vraiment radieuse et lorsque qu'elle intervient ( a partir de la piste 9). On entend de suite un changement qui opère. C'est un ravissement.
Je trouve cette interprétation d'un niveau plus élevé que les " Cantates Françoises ". L'ensemble se veut plus authentique et infiniment plus touchant.





NB: Plus j'entends Sophie Boulin et plus elle me rappelle une voix.
En effet je l'ai en disque dans le Médée » de Charpentier, William Christie, l' Alcyone de Marin Marais, Minkowski Very Happy
Et idem pour la miss POULENARD. Mais j'ai pas le courage de tout refouiller.


Je viens de trouver un autre CD qui comporte 4 cantates du livre II en espérant qu'elles seront du même niveau que son Jephte.

Avec les cantates Françoises dont on a pas parlé et Lisle de Délos (cité en haut de la même page) on aura donc 4 CD de ses cantates
Les cantates Françoises :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Ven 7 Sep 2012 - 20:13

L’oeuvre de la semaine : Le sommeil d’Ulisse - 1715


Recit:
Après mille travaux,
L'infatigable Ulisse a Neptune irrité,
Crtoit cacher son vaisseau.
Mais, ses efforts sont vains,
Ce Dieu veut qu'il perrise
Et qu'un gouffre soit son tombeau.
Air:
Que une mer orageuse et profonde,
Il l'aperçoit guidé par les zephits voguer
Au gré de ses desirs;
Et régner comme lui sur l'onde.
Recit:
Il en fremit; une injuste fureur s'mpare de ses sens, et
les remplir d'horreur..
Tempeste:
Pour perdre ce guerrier,
Il se livre à sa rage.
De tonnerres buiants
De foudroyants eclairs;
Il fait briller
Gronder les Airs;
L'univers allarmé
Craint un nouveau naufrage,
Tous les vents dechaisnés
Lutent contre les flots;
Le vaisseau renversé,
Cede à l'affreux orage,
Disparoit;
Et la Mer engloutit ce Heros.
Air:
Venés Minerve bienfaisante,
Vous qui prenés soin de ses jours;
Hastez-vous Déesse puissante,
Volez à son secours.
Quand il vit la troupe immortelle
Sur Ilion se partager,
A vos leçons toujours fidele
Sous vos loix il sçut se ranger.
Recit:
Nos voeux sont éxaucez;
Une si chère teste échape enfin à la tempeste;
Un azile delicieux du Dieu qui le poursuit
Rend la colere vaine;
PAr un sommeil misterieux,
La Déesse adoucit sa peine.
Air (Sommeil):
Dormés, dormés, ne vous deffendés pas d'un sommeil
Si rempli de charmes.Ah ! Que le repos a d'appas;
Quand Il succède à tant d'alarmes.
Aux plus laborieux exploits
Il est beau qu'un Héros s'expose
Mais, Il faut aussi quelques fois,
Que ce mesme Héros repose.
Recit:
Mais, quel songe se mesle à cet enchantement,
Minerve à son esprit présente
Du destin qui l'attend une image riante,
Et lui tient ce discours charmant.
2nd Recit:
Alcinoiis ce Roy que l'univers admire,
En ces heureux climats exerce som Empire,
En vain mille ennemis,
Dans leurs jaloux transports,
Ont fait contre lui seul,
Les plus puissanrs efforts,
Contraint d'armer son bras,
Il n'a pris son tonnerre,
Que pour mieux affermir le repos de la Terre,
Ce Monarque atentif au bonheur des humains,
Se plaît à proteger les droits des souverains,
Il est des affligés la plus ferme espérance,
Vos voeux seront comblés par sa magnificence;
Et malgré les destins à vous perdre animés,
Il vous rendra vainqueur à des peuples aimés.
Air:
Ulisse que la gloire appelle triomphe
En ces aymables lieux
Il y voit finir la querelle
Qui troubla si longtemps les Dieux.
Lors qu'un Héros suit la sagesse,
Et qu'il la prend pour son appui
A son parti tout s'interresse,
Tout agit, tout combat pour lui.


Il s’agit d’une cantate françoise, c’est à dire profane dans le style français et écrit en français, composée en 1715 pour voix (soprano), violon, flûte et basse continue. Une cantate est une pièce variée de récitatifs, d’ariettes, et de mouvements différents, en général pour voix seule avec une basse continue et quelques instruments. En 1703, la cantate est encore une importation étrangère, d’Italie. Pour faire une cantate française, ou françoise, il fallait trouver un rapprochement entre la vivacité de ce style italien avec des accompagnements diversifié, tempi contrastés et modulations abruptes et la douceur, délicatesse de la mélodie française qui doit veiller à respecter la prosodie. Jean-Baptiste Morin est considéré comme le père du genre. L’apogée de ce style est atteint grâce à Clérambault, Campra, Rameau et Montéclair. L’âge d’or de la cantate est entre 1703 et 1730 même si le style ne s’est pas éteint après.
Cette cantate fait partie du livre livre III avec Sémélé et L’ile de délos.
En décembre 1691, le Mercure Galant publie neuf pages rimées adressées par " l'Ombre " de Lully à " la première musicienne du monde " : tout au long de ces quatrains, des couronnes d'éloges à Mademoiselle de La Guerre, comme on l'appelait alors... S'étant produit à la cour de France depuis l'âge de cinq ans, sous le regard admiratif de Louis XIV à qui elle dédia bon nombre de ses ouvrages, Elisabeth, instrumentiste virtuose, avait aussi acquis une solide réputation dans l'art d'improviser jugé " d'un excellent goût, qui charmait les auditeurs ". La Cantate profane Le Sommeil d'Ulisse est certainement la plus exceptionnelle qu'elle ait écrite, les autres n'atteignant ni sa perfection d'écriture ni son ampleur ; la musicienne y renoue avec la musique de scène (où elle elle n'avait pu briller comme elle le souhaitait), en multipliant effets dramatiques et pittoresques.

Cette cantate est disponible sur Spotify. Pour ceux qui n'ont pas Spotify, me contacter.

Bonne écoute ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Ven 7 Sep 2012 - 20:22

C'est sur youtube Wink

/watch?v=UxfirF9G30Y&feature=related
/watch?v=z2oijzwqFPk
/watch?v=i8O61Dn2ebQ

Je pense que je ne vais pas aimer du tout… Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Ven 7 Sep 2012 - 20:27

Ça y est en entier ? scratch

Mais si voyons, c'est choupinet. albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 49
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Sep 2012 - 1:14

Cleme a écrit:
c'est choupinet. albino
hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3771
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Sep 2012 - 10:43

Cleme a écrit:
Mais si voyons, c'est choupinet. albino

C'est vrai que c'est choupinet ! Je ne suis pas trop fan du baroque XVIIIème et de ce genre de formation, mais je dois avouer que je me suis tout écouté avec grand plaisir Very Happy.
Je me suis même repassé Le sommeil et La tempète. J'aime beaucoup les surprises harmoniques et le sens des ornementations (typiquement français, si je me rappelle bien) que j'appréciais déjà chez des compositeurs comme Charpentier. Les mélodies coulent bien et l'oeuvre fait preuve d'une grande fluidité. Le figuralisme fonctionne plutôt bien et la chanteuse (c'est qui ? j'aime beaucoup) semble parfaitement maîtriser son discours, y compris dans les récitatifs qui ont en général le don de m'agacer.

Petite mention spéciale au passage de la tempète qui décoiffe pas mal

Merci donc pour cette jolie découverte Very Happy (Après une symphonie d'Arnold Bax, cela rafraîchit franchement Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Sep 2012 - 11:31

Contente que ça t'ait plu ! Very Happy

La chanteuse c'est Isabelle Desrochers. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3771
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Sep 2012 - 11:56

Cleme a écrit:
Contente que ça t'ait plu ! Very Happy

La chanteuse c'est Isabelle Desrochers. Smile

Un nom que je retiendrai. Il y avait des intonations à la Agnes Mellon qui n'étaient pas pour me déplaire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Sep 2012 - 16:01

Je suis assez hermétique au baroque français en général, mais je dois avouer que c'est une jolie composition.
C'est une oeuvre très fluide, aux mélodies plutôt agréables, assez travaillées, avec je crois quelques audaces harmoniques pour l'époque.

Je n'ai écouté qu'une fois, je réécouterai plusieurs fois cette semaine pour approfondir un peu ça.

Je suis content de l'avoir découvert en tout cas, parce que je ne connaissais pas du tout cette compositrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Sam 8 Sep 2012 - 19:34

Elle a composé une tragédie lyrique aussi si ça t'intéresse. Smile ET d'autres cantates qui sont facilement trouvables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 9 Sep 2012 - 12:34

Alors que dire ... c'est une cantate que je connais tellement par coeur ...
Globalement j'adore Elisabeth Jacquet de la Guerre que ce soit son clavecin, ses cantates, ses tragédies je trouve toujours beaucoup d'élégance chez elle. C'est une femme qui a aussi su faire preuve de modernité puisque quelques années après la première cantate française écrite par Morin, elle se lance dans l'exercice.
Pour moi elle a toujours su s'émanciper du style LULLYste.
Cette cantate est particulièrement réussie, on y trouve tous les ingrédients nécessaires à une bonne pièce baroque : une scène de tempête, une scène de sommeil, un continuo riche et varié et un effectif très confortable à l'oreille.

Pour répondre à kegue, ta comparaison est tout à fait juste, Desrochers a fait partie de la première génération du renouveau baroque, elle a travaillé entre autre avec les Arts Florissants et à chanté dans Atys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4451
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Dim 9 Sep 2012 - 17:13

Glocktahr a écrit:
Il y a des travaux gigantesques dans mon quartier (tout le centre ville de Dijon va devenir piéton), ils touchent au réseau de télécoms, impossible d'écouter correctement de la musique sur internet depuis deux jours, et même afficher des pages de texte à certaines heures. Cette nuit les textes s'affichaient, j'ai essayé d'écouter sur youtube, gros problèmes au bouts de cinq minutes, écoute hachée. Donc je ne sais pas quand je pourrai participer. Mais a priori ce que nous a mis cleme est plutot sympa, délicat, ce n'est pas mon genre de musique mais dans le style un peu désuet c'est pas mal.

(Je détaillerai plus sur le fil dédié à la compositrice si j'arrive à tout écouter, j'espère déjà que ce message va passer).

J'ai finalement réussi à tout écouter.

J'aime beaucoup, je réécouterai quand j'aurai envie de ce genre de musique, ce n'est pas pouet pouet comme ça l'est souvent, ça reste délicat d'un bout à l'autre, mais sans provoquer l'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18780
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   Mer 12 Sep 2012 - 19:17

Superbe Cantate en effet... je me suis plutôt intéressé aux cantates de Clairembault et ici, j'y trouve un peu la même délicatesse et noblesse d'écriture.
Assez étonné par l'ampleur des différents mouvements mais c'est très bien articulé et varié en effet.

Va falloir que je m'intéresse un peu à cette dame! Very Happy

Merci pour la présentation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (1665-1729)
» Élisabeth Jacquet de La Guerre (1665-1729)
» Opéra de Marseille 2009-2010
» Elisabeth Schwarzkopf
» Elisabeth Grümmer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: