Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rolando VILLAZON

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 86177
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 18 Déc 2013 - 15:04

Otello a écrit:
En même temps il n'a pas trop eu le choix ...
L'un n'empêche pas l'autre. Blake n'a pas eu non plus le choix de ne pas pouvoir chanter Hagen. Smile

Citation :
en ouvrant démesurément les sons
Ah non, il n'ouvre pas du tout, c'est même du chant bien-couvert-comme-il-faut, typique de l'orthodoxie actuelle. (Si bien que même Christie recrute des interprètes de LULLY qui couvrent du sol au plafond...)
Techniquement, outre la relative instabilité que tu mentionnes, c'est surtout le fait de chanter en permanence au maximum de ses capacités (voire au delà) qui lui a coûté cher. Ça explique pour partie son succès, parce qu'il était toujours tendu comme un arc, pleinement engagé dans chaque note... mais on ne peut pas tenir une carrière sur ce pied-là avec un instrument aussi fragile que la voix, surtout quand on chante des rôles au delà de son matériau initial.

Cela dit, il y en a qui chantent beaucoup plus débraillé que lui, et qui ont fait une longue carrière sans encombre, la nature est injuste.


Citation :
Moi je le trouve fort pertinent chez Mozart dont là, pour le coup, il parvient à épouser le style et la technique tout en donnant une coloration plus virile aux rôles.
Le style, c'est discutable, quand même... on n'a rien pour le mesurer, mais cet archilegato me paraît plutôt en contradiction avec la façon dont les rôles sont écrits (de toute évidence prévus pour une longueur de souffle moindre).
Mais effectivement, il se coule très bien dans cette vocalité et offre quelque chose d'assez original : on avait de la virilité germanique sérieuse, comme Dermota, mais assez peu d'exemples de virilité chaleureuse, d'un héroïsme plus combattif que stoïque. (Et les rares exceptions étaient en général assez peu réussies.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 18 Déc 2013 - 15:16

Mon cher David, tu n'as visiblement pas écouté son dernier album Verdi et toutes ses incursions belcantisto-romantiques où il ouvre les sons alors qu'effectivement il ne le fait pas chez Mozart. Il s'est un peu re-discipliné pendant sa longue pause.

Pour ce qui est des ténors mozartiens à la virilité chaleureuse, on a eu quand même Francisco Araïza qui était excellent chez Mozart. D'ailleurs Wunderlich n'en était pas dépourvu lui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 86177
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 18 Déc 2013 - 15:50

Otello a écrit:
Mon cher David, tu n'as visiblement pas écouté son dernier album Verdi
En effet et je ne vois vraiment pas pourquoi je le ferais, d'autant que je n'aime pas particulièrement sa voix.

Citation :
et toutes ses incursions belcantisto-romantiques
Toutes, certainement pas, mais un certain nombre, et je n'ai jamais rien remarqué de tel. Tu aurais un lien (par exemple un concert YouTube), une piste précise sur un disque à indiquer ?

Citation :
Pour ce qui est des ténors mozartiens à la virilité chaleureuse, on a eu quand même Francisco Araïza qui était excellent chez Mozart.
Oui, Araiza (qui était à son faîte dans le lied, à mon avis), mais je l'ai toujours trouvé un peu fruste dans Mozart. En vrai, ce devait être super, mais au disque, le grain n'est pas très joli, et l'expression demeure (comme dans tous ses rôles italiens) un peu « carrée ». (Cela dit, j'aime davantage que Villazón, hein.)


Citation :
D'ailleurs Wunderlich n'en était pas dépourvu lui non plus.
Chaleureux n'est pas vraiment le mot, et puis la virilité était moyenne ; malgré l'assise de la voix, il restait plutôt dans le domaine du gracieux. Même type de parodoxe pour Kraus qu'on aurait pu croire plus généreux et qui est quand même très froid en Ferrando. Peut-être la faute à ce studio en particulier, je ne peux pas dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23074
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 29 Jan 2014 - 10:20

http://www.actes-sud.fr/node/47663

Parution à venir d'une biographie romancée sur la souffrance d'un artiste qui perd ses moyens, ici à travers la figure du clown, chère au ténor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30456
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 14:18

Villazon parait il hué en Ferrando à la Scala :

http://www.forumopera.com/breve/le-cyclone-villazon-a-la-scala

Certains journaux le trouve "aigrelet"  hehe  Dois je en conclure que les milanais veulent du Corelli aussi dans Mozart  Rolling Eyes  ? (alors que d'habitude on distribue des ténors beaucoup moins larges et corsés que Villazón dans Mozart ... et à juste titre)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Mer 2 Juil 2014 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 14:30

Bah la claque et le bandeau font bien ce qu'ils veulent  Confused . Il faut croire que cette année ils avaient les ténors dans leur ligne de mire vu l'accueil qu'ils ont réservé à Piotr Beczala en décembre dernier tutut . S'ils veulent faire fuir tous les ténors étrangers c'est bien parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8471
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 14:57

calbo a écrit:
Bah la claque et le bandeau font bien ce qu'ils veulent  Confused .

Ce qu'ils peuvent surtout, non (pour maintenir l'illusion d'une forme d'existence ; existence avec laquelle beaucoup [direction, blogosphère, presse y compris les organes "orthodoxes"] joue assez allègrement, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 22:10

La claque et le bandeau n'ont guère besoin de la presse pour exister hehe . Du temps de Callas, de mémoire, ils étaient payés par l'un ou l'autre clan; est ce toujours le cas de nos jours je n'en suis pas certaine mais ils sont toujours aussi actifs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8471
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 22:23

calbo a écrit:
La claque et le bandeau n'ont guère besoin de la presse pour exister hehe . Du temps de Callas, de mémoire, ils étaient payés par l'un ou l'autre clan; est ce toujours le cas de nos jours je n'en suis pas certaine mais ils sont toujours aussi actifs

Non, je pense que la claque est instrumentalisée par toutes les parties en présence ; avec ou sans espèces sonnantes et trébuchantes, d'ailleurs (et c'est plutôt, souvent la claque qui trébuche comme la bronca avortée lors de la représentation du Ballo mis en scène par Michieletto à laquelle j'ai assisté la saison passée). Mais qu'obnubilée (par ses "valeurs", par son passé, par sa force d'inertie, etc.), elle ne s'en aperçoit même pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 22:27

Quoi qu'il en soit ni Beczala ni Villazon ne méritaient d'être sifflés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8471
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mer 2 Juil 2014 - 22:44

calbo a écrit:
Quoi qu'il en soit ni Beczala ni Villazon ne méritaient d'être sifflés

Quant à "l'éducation" de la claque, ça n'est pas un sujet de discussion, tu as raison Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mar 11 Déc 2018 - 9:31

Villazon participe à une intégrale Mozart dirigée par Nézet Seguin.
Il y a autour de lui en général des distributions intéressante, il en est AMHA le maillon faible....

Prochain épisode : Idoménée !!

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 86177
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mar 11 Déc 2018 - 12:02

Cela dépend vraiment des opéras ! Il est assez excellent dans les rôles secondaires des Da Ponte (en Basilio, vraiment très persuasif). En Titus, oui, le style constitue une limite (l'accent étrange, aussi, mais il n'est pas le premier).

En tout cas un cycle de très haute tenue, à commencer par l'orchestre. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mar 11 Déc 2018 - 16:05

DavidLeMarrec a écrit:
Cela dépend vraiment des opéras !  Il est assez excellent dans les rôles secondaires des Da Ponte (en Basilio, vraiment très persuasif). En Titus, oui, le style constitue une limite (l'accent étrange, aussi, mais il n'est pas le premier).

En tout cas un cycle de très haute tenue, à commencer par l'orchestre. I love you

Dans l'ensemble, oui, aussi bien les distributions que l'orchestre - et c'est vrai que dans certains rôles R. V. donne des interprétations acceptables - mais je crains que ça puisse etre difficilement le cas pour Idoménée...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30456
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mar 11 Déc 2018 - 22:09

DavidLeMarrec a écrit:
Cela dépend vraiment des opéras !  Il est assez excellent dans les rôles secondaires des Da Ponte (en Basilio, vraiment très persuasif). En Titus, oui, le style constitue une limite (l'accent étrange, aussi, mais il n'est pas le premier).

En tout cas un cycle de très haute tenue, à commencer par l'orchestre. I love you

Pas forcément : dans Cosi, il est pas mal.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 86177
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   Mar 11 Déc 2018 - 23:06

Il est même très bien, c'est ce que j'ai dit. Smile Il est vrai que dans Così il n'y a pas de rôle secondaire, mais dans les ténors des Da Ponte, c'est vraiment chouette, avec un côté plus viril qui réactive en quelque sorte la vision noble de ces rôles, tandis que notre sensibilité actuelle (remodelée notamment par le cinéma) rend toujours les ténors un peu gentillets ou ridicules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rolando VILLAZON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rolando VILLAZON
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Emilio Rolando Villazón Mauleón
» Rolando VILLAZON
» Claudio Monteverdi : Madrigaux
» Rolando Panerai
» Gramophone Awards 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: