Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lully ATYS

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 17:04

DavidLeMarrec a écrit:
C'est ça, et pourquoi pas Dewi Kermarec, patron de troquet au pied de Sainte-Barbe... Rolling Eyes
J'adore !!!! Ça et l'abstrait !!!! kiss

C'est trois mille fois mieux que Mavid Le Darrec, et Lavid Me Darrec, Larrec De Mavid, et Flim-Flam, etc. !!!!

Oulah, j'ai craqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 18:36

Par contre, un truc qui me chiffonne un peu : le menu du BR (je crois que c'est aussi le cas du DVD) est sonorisé par un extrait du divertissement du II, et je trouve la prise de son très différente du spectacle en lui-même, on a l'impression même que c'est plus rond, plus ample, bref c'est bizarre. La musique du menu est-elle en un autre format que celui du spectacle en lui-même ?

J'ai quand même l'impression que la prise de son a été moins revue que l'image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 18:42

Guillaume a écrit:
La musique du menu est-elle en un autre format que celui du spectacle en lui-même ?

Très certainement oui, c'est couramment un morceau compressé genre Ac3 dans les menus. T'as aussi acheté le DVD ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 18:53

Non, je n'ai pas acheté le DVD. Mais ça veut dire que le format de la musique du menu est supérieur à celui du "film" ? scratch Parce que c'est vraiment très rond, c'est bizarre, on dirait quasiment du studio cet extrait. En même temps, ce n'est qu'un extrait orchestral, et je crois que le plus dur est de faire la balance entre choeurs, solistes et orchestre, et encore plus dans Atys avec ce continuo quasi-perpétuel.

Enfin tout ça ce ne sont que des problèmes secondaires, le problème principal étant que le reflet du spectacle est toujours inférieur au spectacle lui-même, m'enfin c'est pas nouveau ça...

Vous pensez que ça sera remonté un jour d'ailleurs ? Faudra t-il attendre 19 ans ou seulement 3 ans comme entre 1986 et 1989 et entre 1989 et 1992 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 19:00

Guillaume a écrit:
Mais ça veut dire que le format de la musique du menu est supérieur à celui du "film" ?

Non, c'est l'inverse. La compression donne vraisemblablement cette rondeur pâteuse en comparaison du DTS Master (du sans perte 24bits, miam) ; pour beaucoup, de la compression, tel mp2, ac3, aac etc... est souvent plus charmeuse à l'oreille que les originaux ! Ce n'est pas nouveau (plus ronde, plus simple, plus uniforme).

Après, ce son bizzare du menu peut aussi venir d'un technicien qui a fait n'importe quoi avec des remixages sauvage d'un son 5.1 pour faire le menu stéréo. Bref, on s'en moque quelque peu Laughing

Je tâcherai à l'occasion de te fournir un rip Lossless audio du DVD (légalement, puisque tu possède un original encore supérieur après tout). Sous réserve que Fra Musica ne fasse pas n'importe quoi, sous l'exemple de leur parution DVD de Armide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 19:23

Guillaume a écrit:
Vous pensez que ça sera remonté un jour d'ailleurs ? Faudra t-il attendre 19 ans ou seulement 3 ans comme entre 1986 et 1989 et entre 1989 et 1992 ?
À l'aune de la dernière représentation d'Atys, je me suis morfondu, « C'est la fin... », ce à quoi on m'a répondu, « Mais non, ce n'est que le début. »

Je pencherais plutôt pour la deuxième option. Wink

Siegmund, tu te procurerais un DVD de cet horrible spectacle dépassé et obsolète ? Serais-tu masochiste ? Car si oui, on pourrait s'entendre !!! fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 31 Oct 2011 - 19:33

Froberger a écrit:

Siegmund, tu te procurerais un DVD de cet horrible spectacle dépassé et obsolète ? Serais-tu masochiste ? Car si oui, on pourrait s'entendre !!! fesse

Il atterrira vraisemblablement dans mes archives. Parce que en plus, c'est un bon spectacle réalisé avec un grand talent sur une musique d'une qualité certaine (lire mon compte rendu). Quoique d'un intérêt limité et clos, mais existant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 2 Nov 2011 - 22:24

Un jour je suis allée me promener à Pyla sur mer (en Gironde). Y a une maison sous les pins qui s'appelle "Atys". J'ai regretté de ne pas avoir pris de photo. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 0:07

J'ai enfin trouvé version partielle d'Atys adéquate à l'usage, malheureusement la chose n'est limité qu'à son sommeil ; avis aux amateurs :

http://www.qobuz.com/album/lucia-ronchetti-ronchetti-portrait/8011570337726?qref=sre_1_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 13:43

C'est quoi ce truc ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 16:00

Vous le faites quand le sujet discographique sur Atys? (parce qu'il y a déjà des pages de discographie ici...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 16:22

C'est vrai que 4 versions ça commence à faire beaucoup pour un LULLY. Shocked (d'ailleurs Atys doit être le plus enregistré)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 18:21

Chez les baroqueux, chaque nouvelle version forme une nouvelle œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 18:35

En partie, mais nous aussi, on a un répertoire tellement gigantesque et varié qu'il faut sans cesse enregistrer de nouveaux opéras, pas comme chez certains qui adorent des corpus fixés et bornés (et se mettent à en comparer les 450 versions), comme 9,33 symphonies et 4,75 cycles de Lieder d'un compositeur à peine bon et très inférieur à sa femme ou 9 symphonies barbantes d'un mauvais orchestrateur. Mr.Red



[ceci était un message du Guillaume LULLYste, je précise que j'aime bien Mahler quand même - et un peu Bruckner quand même]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 18:38

Mieux vaut être mauvais orchestrateur que de proposer une absence d'orchestration ; et même une absence partielle de partition Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82024
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 6 Nov 2011 - 18:40

Guillaume a écrit:
En partie, mais nous aussi, on a un répertoire tellement gigantesque et varié qu'il faut sans cesse enregistrer de nouveaux opéras, pas comme chez certains qui adorent des corpus fixés et bornés (et se mettent à en comparer les 450 versions), comme 9,33 symphonies et 4,75 cycles de Lieder d'un compositeur à peine bon et très inférieur à sa femme ou 9 symphonies barbantes d'un mauvais orchestrateur. Mr.Red

Surtout que chez Bruckner ça n'est pas figé justement, il y a plusieurs versions des symphonies. (désolé, c'est pas moi qui ai initié le HS siffle )
(fais attention, ton côté clone de David vire à la caricature!...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Dim 26 Fév 2012 - 9:26

Bonjour, j'ai acheté le blu-ray d'Atys avec les Arts Florissants et c'est un vrai enchantement au propre.
Je n'en suis qu'à un acte et demi, j'ai beaucoup apprécié et le considère pour l'époque autant que le blu-ray de Zoroastre de Rameau dirigé Christophe Rousset.
D'abord le luxe de la mise en scène, des décors, des costumes: c'est un éblouissement . Quand on voit que les décorateurs ont construit une mezzanine sur la scène pour les choeurs, le son (des choeurs) passe très bien ,alors qu'on pourrait penser qu'il reste en haut.
Sur les piste-son, j'écoute maintenant en stéréo malheureusement, le 5.1 étant en dts hd sans perte auditive théorique, mais il y moins d'espace qu'en pcm 5.1, la prise de son par contre est superlative. L'orchestre, les voix tout passe magnifiquement.
Sur le thème, qui est ,il me semble, les rats des champs et les rats des villes, je trouve ça enlevé, et aimant beaucoup La Fontaine et Ovide, ce genre de fable m'enchante, et me repose de l'existentialisme Wagnérien.
D'ailleurs, ça m'a vraiment fait penser que le jeune Mozart était dans cette veine quand il a crée Appolo et Hyacentus, le Roi Pasteur ou le Signe de Scipio. La partie théâtrale est peut-être plus complexe chez Lully, car Mozart est jeune, mais comparer les deux musiques (sur des thèmes mythologiques similaires) me parle. L'une Française, l'autre Autrichienne, deux écoles qui se comparent ici dans leur nativité.

Au niveau des voix, c'est également un enchantement et je me suis surpris en considérant tous les rôles féminins en pensant que c'était Stéphanie d'Oustrac qui est ici la prima donna, ne la connaissant pas.

Adorant les premiers opéras de Mozart, je ne peux qu'être comblé par cet Atys.
sunny
Maintenant, il me reste 3 actes et demi à visionner!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2012 - 14:21

Cleme a écrit:
Polyeucte a écrit:

LULLY : Atys (Hugo Reyne, 2010 : Romain Champion, Bénédicte Tauran, Amaya Dominguez, Aimery Lefèvre, Maud Ryaux, Maïlys de Villoutreys,
Matthieu Heim, Vincent Lièvre-Picard)

ça fait tout bizarre après la cure de Christie (les 87 ou le 2011!)

J'écoute la même chose, et oui ça fait un choc ! C'est tout mou !

Mais, je la trouve très intéressante cette version. Sans doute ma favorite, je trouve qu'elle prend plus de recul et de subtilité ; et donne par endroit une force plus clairvoyante et moins 1er degré à l'égard du texte.
Certe, manque le fantastique théâtre de Christie, mais je crois que le studio a ici quelque travers, ça tombe un peu brutalement par endroits ; ce qui en fait une version restant imparfaite, c'est bien vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19305
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2012 - 14:33

Siegmund a écrit:
Mais, je la trouve très intéressante cette version. Sans doute ma favorite, je trouve qu'elle prend plus de recul et de subtilité ; et donne par endroit une force plus clairvoyante et moins 1er degré à l'égard du texte.
Certe, manque le fantastique théâtre de Christie, mais je crois que le studio a ici quelque travers, ça tombe un peu brutalement par endroits ; ce qui en fait une version restant imparfaite, c'est bien vrai.

Je la trouve plus bucolique par certains moments, moins "grandiose". J'ai vraiment l'impression que Christie répond par l'orchestre à la mise en scène de Villégier, là où Reyne essaye vraiment de recréer la dimension pastorale de l'oeuvre.
Du coup, j'y entends moins de théâtre et des compositions vocales moins abouties...

Après, c'est assez intéressant justement de pouvoir comparer une vision qui s'appuie sur une mise en scène bien particulière (et qui donc a été marquée par cette mise en scène) et une vision plus "transparente".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Sam 10 Aoû 2013 - 23:57

Allez, on se fait un peu plaisir avec un petit coup de nostalgie...

L'agent d'Anna Reinhold a sur son site un extrait de démo, où elle chante l'air de Cybèle "Espoir si cher et si doux", accompagnée au clavecin seul par Camille Delaforge...

http://www.agence-brunel.co/fr/artistes/chanteurs/mezzo-sopranos/anna-reinhold

Et bien, je sais pas vous, mais je trouve que ça dépote - sublime d'entendre cela merveilleusement joué au clavecin. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 12 Aoû 2013 - 0:27

Merci pour le lien, c'est en effet magnifique !
Je découvre cette chanteuse et j'en viens presque à regretter d'avoir eu d'Oustrac à l'OC hehe
J'écoute les autres extraits et le Merula est sublimissime ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Lun 12 Aoû 2013 - 0:40

WoO a écrit:
Je découvre cette chanteuse et j'en viens presque à regretter d'avoir eu d'Oustrac à l'OC hehe
Mais elle chantait à l'OC dans le Prologue (Melpomène). C'était d'ailleurs pas très bon (en tout cas la moins bonne chanteuse du plateau), mais à force de travailler avec Christie, elle a fait des progrès. On reste à des années-lumières de SdO, cependant... le grain n'est pas très personnel et la voix comme la diction demeurent légèrement pâteuse. Mais oui, ça s'est tonifié, ça a gagné en style... et puis l'accompagnement de clavecin est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mar 13 Aoû 2013 - 10:37

Et bien en voilà au moins une qui n'aura pas froid cet hiver ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mar 13 Aoû 2013 - 10:44

Houla Comment Tu ré-habille D'Oustrac Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mar 13 Aoû 2013 - 11:42

WoO a écrit:
Et bien en voilà au moins une qui n'aura pas froid cet hiver ! hehe
Oh non, ce n'était pas du tout mon intention ; tout le monde m'a paru assez unanime sur sa Melpomène (en tout cas ceux que j'ai lus ou ceux avec qui j'ai discuté, soit quelques dizaines de personnes assez éclairées, même si ça ne prouve rien du tout), et même plus largement sur sa participation au Jardin des Voix. Timbre terne, mollesse des attaques et de l'articulation –€ en tout cas un peu mince pour être sélectionnée par Christie. Il est vrai aussi que l'enjeu peu inhiber de bonnes natures.

Et sa Cybèle (que je n'avais pas entendue à ce jour) a été mieux accueillie. Christie a cette force-là, de prendre des voix pas forcément remarquables en elles-mêmes, et d'en faire de très grandes stylistes. Ca a été le cas de Negri, et je ne la trouve vraiment accomplie que depuis peu de temps... et à ce jour, je la considère comme une artiste très importante, ce qui était loin d'être le cas à ses débuts.

Un des très rares cas, dans la profession de chanteur (où, une fois lancé, on a peu le loisir de faire évoluer son instrument ou son tempérament), où les changements sont aussi profonds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mar 22 Aoû 2017 - 21:12

J'écoute des extraits. Ca dépasse tellement de choses. Je pense que je vais le voir en entier ce soir. Il n'y a pas de meilleure version que celle sur Youtube ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mar 22 Aoû 2017 - 23:58

D'après ta signature, tu as mis ta menace à exécution. Mr. Green

Il existe deux versions vidéo (la même mise en scène à vingt-cinq ans d'écart), les deux fabuleuses, donc tu es tranquille en effet sur la qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AlexCorzoma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 23 Aoû 2017 - 0:03

Je suis juste tombé amoureux de la chanson. J'ai un CD avec des extraits. Je suis amoureux de l'air du Sommeil. Amoureux de la profondeur de cette musique. Je n'ai pas commencé l'opéra en entier. Mais je m'attends à quelque chose de très grandiose, en regrettant que peu aient eu le courage de monter cet opera, dont les extraits m'ont fait battre le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 23 Aoû 2017 - 0:13

Régnez, divin Sommeil, régnez sur tout le monde. Very Happy

Le reste est plus récitatif (et plus intéressant à mon avis), c'est vraiment le grand moment musical détachable, tout le reste est beaucoup plus attaché au superbe poème de Quinault.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 11:13

Benedictus a écrit:
anaëlle a écrit:

Schreker : Prélude à l’acte I des Gezeichneten.  Zagrosek
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy I love you
Scriabine : Poème du feu.  Abbado, Argerich
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Lully : Atys, Ouverture,Entrée et danse des Zéphyrs, Songes funestes.  Christie
Very Happy  Smile
cat c’était sans doute une mauvaise idée d’enchainer Schreker Scriabine Lully …
Surtout que ce devait être le disque de Christie 87... Atys, c'est Reyne en CD (voir ici... à quoi ça sert qu'on se décarcasse...) ou Christie 2011 en DVD.

Et puis, bon, pour pouvoir enchaîner LULLY et des décadents, il faut sans doute être un peu (ou alien bien sûr.) Cela dit, que tu en aies eu l'idée montre que tu es sur le bon chemin, jeune padawane.

Cololi a écrit:
Anaelle ne s'est jamais trompée en matière de goût musical … elle ne l'a pas fait encore aujourd'hui Very Happy
Voilà lully remis à sa place Cool

anaëlle a écrit:
Benedictus a écrit:

Surtout que ce devait être le disque de Christie 87...  


Smile Ah non, c'est le DVD Christie !

Citation :
Et puis, bon, pour pouvoir enchaîner LULLY et des décadents, il faut sans doute être un peu (ou alien bien sûr.) Cela dit, que tu en aies eu l'idée montre que tu es sur le bon chemin, jeune padawane.

Neutral Je crois qu'il va me falloir un certain temps d'adaptation avant de pouvoir passer au baroque ...

luisa miller a écrit:
T'inquiète, on va tous s'occuper de ton éducation musicale Cool . Et si moi et ma jumelle on n'a pas d'aide ça le fera quand même hehe

Cololi a écrit:
Commencer le baroque par le plus mauvais de la période, c'est dommage Sad

Morloch a écrit:
mais c'est aussi commencer par le commencement, cet Atys de 1987 est le coup de tonnerre qui déchire l'horizon d'une déflagration impétueuse et illumine le firmament par des éclairs dévastateurs, déchirants le paysage de la représentation théâtrale de convulsions brusques et radicales, soulevant tous les paradigmes de l'opéra et de l'opéra baroque dans leurs tréfonds, les laissant à jamais bouleversés et régénérés à la fois...

C'est la redécouverte de tout l'opéra baroque français par un public fasciné.

Parce qu'il sont bien gentils vos Hugo Reyne et consorts, mais sans William Christie et la mise en scène de Jean-Marie Villégier, ils seraient toujours à jouer de la flûte en tongues dans des productions de seconde zone en MJC de la banlieue de Limoges-sud, entre l'échangeur d'autoroute et le Kiloutou.

Comme on dit aujourd'hui, cette production a opéré une disruption. C'est le Grand Soir de la Tragédie lyrique française après plus de deux siècles d'éclipse.

C'est bien par là qu'il fallait commencer. Very Happy  Very Happy  Very Happy




Et sinon, vive Schreker bounce

Benedictus a écrit:
Ah, mais on est bien d'accord, je parlais juste de l'enregistrement audio de Christie, malheureusement réalisé en studio et avant les représentations (et ça s'entend).

Après, il est bien certain que tout, même Atys, ne peut que faire pâle figure quand on vient de parler de ça:
Polyeucte a écrit:

Renée Fleming : I Want Magic!
Difficile d'aller plus loin dans la disruption radicale.

(Prends-en de la graine, Anaëlle: tu vois que, quand on veut sérieusement se targuer d'avoir des goûts douteux, on se doit de faire beaucoup plus fort qu'un récital Puccini par Jonas Kaufmann.)

DavidLeMarrec a écrit:
Morloch a écrit:
mais c'est aussi commencer par le commencement, cet Atys de 1987 est le coup de tonnerre qui déchire l'horizon d'une déflagration impétueuse et illumine le firmament par des éclairs dévastateurs, déchirants le paysage de la représentation théâtrale de convulsions brusques et radicales, soulevant tous les paradigmes de l'opéra et de l'opéra baroque dans leurs tréfonds, les laissant à jamais bouleversés et régénérés à la fois...

… dit-il avec une illustration de la série de 2011. scratch

Sinon plein de choses à dire, mais vous avez tout mis en playlist alors qu'il y a plein de fils adéquats. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 11:18

Il est toujours difficile de remonter le temps… c'est vraiment un obstacle assez difficile à vaincre lorsqu'on commence par la musique du XXe… passer la frontière 1800 s'avère souvent compliqué, et je n'ai pas de recette…

Mais de toute façon, oui, par contraste, si on passe du baroque après du Schreker, tout paraît très naïf et blanc, c'est certain.

Je me joins aux remarques sur la version, assez compassée, du studio qui m'a toujours ennuyé (alors que je ne suis pas suspect de haïr LULLY). La solution peut passer, surtout avec une aussi belle mise en scène que celle de Villégier, par la vidéo (de même pour Armide, avec la prode Carsen). Ça permet de remettre plus facilement l'œuvre dans son ambition scénique / verbale, qu'en musique pure où elle peut te paraître fade juxtaposée à tes habitudes d'écoute plus… nourrissantes.

Je crois que je ne bénirai jamais assez le hasard ou l'inclination qui m'a fait découvrir la musique de façon chronologique, ça rend vraiment les choses plus faciles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 11:32

Oui, ce n'est pas facile … mais pourquoi diable choisir ce que le baroque a produit de plus chiant et insipide Laughing  ?

Donc … désolé Anaelle, mais il faut mieux choisir la prochaine fois  La lullyte est une maladie assez propre à ce forum.

Je te garantis juste qu'il y a des tonnes d'œuvres géniales dans cette période !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19305
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 11:47

Cololi a écrit:
Oui, ce n'est pas facile … mais pourquoi diable choisir ce que le baroque a produit de plus chiant et insipide Laughing  ?

Donc … désolé Anaelle, mais il faut mieux choisir la prochaine fois  La lullyte est une maladie assez propre à ce forum.

Je te garantis juste qu'il y a des tonnes d'œuvres géniales dans cette période !

Tu sais, il y a différents amateurs de baroque. Personnellement, j'étais uniquement musique romantique. Et bien figure toi que c'est par Monteverdi et LULLY que j'ai franchi le cap et que je suis passé au baroque, en faisant progressivement le joint avec le romantisme. Mais il m'a fallu du temps pour apprécier Rameau... et je n'ai toujours pas accepté Haendel et Vivaldi par exemple!

Donc non, ce n'est pas le plus chiant et insipide. Pour toi peut-être... mais pas pour tout le monde, loin de là!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 12:07

Je dis 3 choses :

1 / David fait le lien avec la difficulté de rétropédaler chronologiquement. Si ce n'est pas complètement faux … je trouve l'argument totalement falsifié par le fait qu'il l'utilise pour justifier le fait ce qu'Anaëlle ressent après du lully. Donc je dis non !

2 / Il est bon que l'unanimité sur lully soit brisée de temps en temps, surtout quand une jeune mélomane s'égare à cause du délire collectif engendré par une dynamique forumuesque.
Oui … il faut une voix pour dire que le culte de lully relève à la fois du fantasme sur les fastes louisquatorziens … et de l'onanisme littéraire sur les livrets … et de la dynamique d'emportement lié au groupe … mais tout cela n'a rien à voir avec la musique !
Il vous faudra souffrir des voix dissidentes !

3 / Et je tiens Monteverdi et Haendel pour les plus grands compositeurs de la période … Et Couperin est immense également, autant que Rameau, peut-être plus même. Pourquoi invoquer seulement des compositeurs d'opéra d'ailleurs ? Je laisse de côté Bach … car c'est finalement le seul à ne pas poser problème au rétropédalage chronologique qu'essaye de pratiquer Anaelle.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 12:26

Cololi a écrit:
2 / Il est bon que l'unanimité sur lully soit brisée de temps en temps, surtout quand une jeune mélomane s'égare à cause du délire collectif engendré par une dynamique forumuesque.
Oui … il faut une voix pour dire que le culte de lully relève à la fois du fantasme sur les fastes louisquatorziens … et de l'onanisme littéraire sur les livrets … et de la dynamique d'emportement lié au groupe … mais tout cela n'a rien à voir avec la musique !
Il vous faudra souffrir des voix dissidentes !

(Note de service :
L'administration cherche activement les cachets de Cololi. Pas de panique, une fois de nouveau sous camisole chimique, il n'aura pas meilleur goût mais cessera les glossolalies étranges. Pardon pour le désagrément, c'est un peu déstabilisant quand on n'a pas l'habitude.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3407
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 13:00

Cololi a écrit:
Oui, ce n'est pas facile … mais pourquoi diable choisir ce que le baroque a produit de plus chiant et insipide Laughing  ?

Donc … désolé Anaelle, mais il faut mieux choisir la prochaine fois  La lullyte est une maladie assez propre à ce forum.
Je te garantis juste qu'il y a des tonnes d'œuvres géniales dans cette période !

Oui, tu en sais quelque chose, n'est ce pas cololi hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19305
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 13:06

Cololi a écrit:
1 / David fait le lien avec la difficulté de rétropédaler chronologiquement. Si ce n'est pas complètement faux … je trouve l'argument totalement falsifié par le fait qu'il l'utilise pour justifier le fait ce qu'Anaëlle ressent après du lully. Donc je dis non !

Je ne vois pas en quoi ce que dit David est faut et en quoi cet argument comparant LULLY et Schreker serait un argument biaisé...

Citation :
2 / Il est bon que l'unanimité sur lully soit brisée de temps en temps, surtout quand une jeune mélomane s'égare à cause du délire collectif engendré par une dynamique forumuesque.
Oui … il faut une voix pour dire que le culte de lully relève à la fois du fantasme sur les fastes louisquatorziens … et de l'onanisme littéraire sur les livrets … et de la dynamique d'emportement lié au groupe … mais tout cela n'a rien à voir avec la musique !
Il vous faudra souffrir des voix dissidentes !

L'unanimité?? hehe
Franchement, autant il fut un temps où oui... il y avait beaucoup de LULLYstes sur le forum, autant maintenant, on en est loin! La preuve, il y a eu Phaëton à Versailles. Combien de retours??

Quand aux voix dissidentes, elles peuvent très bien se faire entendre... tant qu'elles restent loin du dénigrement systématique. Délise collectif, fantasme, onanisme littéraire, dynamique d'emportement de groupe... bien sûr!! On est là dans un jugement vraiment très agréable pour les gens qui apprécient cette musique.

En effet, toute personne qui écoute LULLY n'est qu'un snob qui se fait chi.. à mourir pendant trois heures, juste pour pouvoir après dire : "C'est géniaaaaaaal". Et puis le but est d'entrer dans ce fameux "groupe", sorte de société secrète peut-être...

Citation :
3 / Et je tiens Monteverdi et Haendel pour les plus grands compositeurs de la période … Et Couperin est immense également, autant que Rameau, peut-être plus même. Pourquoi invoquer seulement des compositeurs d'opéra d'ailleurs ? Je laisse de côté Bach … car c'est finalement le seul à ne pas poser problème au rétropédalage chronologique qu'essaye de pratiquer Anaelle.

Mais bien sûr... personne ne dit le contraire ici! (enfin pour Haendel... moi, mais bon... c'est mon côté dissident sûrement! Very Happy)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
anaëlle
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 16
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 13:41

Cololi a écrit:
Je laisse de côté Bach … car c'est finalement le seul à ne pas poser problème au rétropédalage chronologique qu'essaye de pratiquer Anaelle.

Smile Si seulement ...
Après une dizaine d'écoutes, j'arrive à apprécier les Variations Goldberg, mais le reste a le don de m'ennuyer au plus haut point.

Et Cololi, j'avoue que je suis assez insensible aux qualités littéraires des livrets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 14:33

anaëlle a écrit:
Cololi a écrit:
Je laisse de côté Bach … car c'est finalement le seul à ne pas poser problème au rétropédalage chronologique qu'essaye de pratiquer Anaelle.

Smile Si seulement ...
Après une dizaine d'écoutes, j'arrive à apprécier les Variations Goldberg, mais le reste a le don de m'ennuyer au plus haut point.

Et Cololi, j'avoue que je suis assez insensible aux qualités littéraires des livrets...

Oui les Goldberg, ça demande pas mal d'écoutes, normal.
Mais à terme je ne vois pas pourquoi tu ne ferais pas ton pain quotidien des cantates, passions, messes, concerti brandebourgeois, suite pour orchestre, quelques pièces pour orgue …
Je prends le pari que ça le deviendra Smile

Les autres compositeurs me semblent plus difficiles dans la démarche ici décrite … mais rien d'insurmontable … j'ai fait la même chose que toi

Et je suis d'accord avec toi : l'essentiel dans un opéra, c'est la musique.


@lullistes : Alors les loulous pas trop choqués calimero
Il fallait vous dire la vérité : vous fantasmez sur le théâtre du XVII°, la cour et son faste … et vous aimez certains type de vers … Basketball

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3407
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 14:38

@ Col : arrête de te faire plus mauvais que tu ne l'es. Tout le monde sait que tu es un LULLYste chevronné, qui craque complètement sur ATYS Cool

@ anaëlle : Pour les Goldberg, écoute Zhu Xiao Mei. Elle y est formidable là dedans I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9793
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 16:14

je pense qu'on peut apprécier cette musique même sans y être entré de façon chronologique. Ecouter de la Tragédie lyrique c'est comme écouter une musique qui vient d'une autre planète et qui fonctionne sur des bases toutes différentes des musiques qui viendront ensuite. Il faut une capacité de s'immerger, ne pas l'écouter en y cherchant ce qu'on trouverait dans Bartók ou Webern, mais comme une musique encore plus expérimentale et radicale.alien

Après, il y a quand même de petites longueurs Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29956
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Mer 18 Juil 2018 - 22:41

Morloch a écrit:


Après, il y a quand même de petites longueurs Confused

Aaahh, l'art de l'euphémisme poussé à des sommets : c'est beau Morloch Sad

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Jeu 19 Juil 2018 - 20:34

Mais enfin, vous tombez dans le panneau de Cololly, qui essaie de dissimuler son admiration en convoquant dans ce sujet des compositeurs abstraits germaniques d'une autre génération ! Ne vous y laissez pas prendre, camarades, c'est un (mauvais) prestidigitateur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 84749
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Jeu 19 Juil 2018 - 20:37

Morloch a écrit:
je pense qu'on peut apprécier cette musique même sans y être entré de façon chronologique. Ecouter de la Tragédie lyrique c'est comme écouter une musique qui vient d'une autre planète et qui fonctionne sur des bases toutes différentes des musiques qui viendront ensuite. Il faut une capacité de s'immerger, ne pas l'écouter en y cherchant ce qu'on trouverait dans Bartók ou Webern, mais comme une musique encore plus expérimentale et radicale.alien

Après, il y a quand même de petites longueurs Confused

Bien sûr qu'on peut ! C'est tout à fait comme tu dis, un monde à part ; en goûter les textes, les contraintes génériques fait partie du plaisir, c'est une sorte d'habillage de la déclamation d'une simplicité non sans sophistication (témoin l'incessant changement de métrique des récitatifs, on n'a plus ça avant la fin du XIXe !).

Évidemment, c'est une musique qui ne cherche pas l'originalité, mais la variation par rapport au patron (établi par LULLY, d'ailleurs), il ne faut donc pas y rechercher l'étonnement qu'on aurait en passant d'un compositeur du XXe à l'autre, ou même d'un opéra de Massenet (voire de Verdi !) à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1397
Age : 59
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Lully ATYS   Jeu 19 Juil 2018 - 21:20

anaëlle a écrit:
Cololi a écrit:
Je laisse de côté Bach … car c'est finalement le seul à ne pas poser problème au rétropédalage chronologique qu'essaye de pratiquer Anaelle.

Smile Si seulement ...
Après une dizaine d'écoutes, j'arrive à apprécier les Variations Goldberg, mais le reste a le don de m'ennuyer au plus haut point.

Et Cololi, j'avoue que je suis assez insensible aux qualités littéraires des livrets...

mais le reste a le don de m'ennuyer au plus haut point.

j'avoue que je suis assez insensible aux qualités littéraires des livrets


C'est triste
Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lully ATYS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lully ATYS
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Lully ATYS
» Atys ( Lully )
» Atys, Christie/Villégier (Opéra-Comique - mai 2011)
» LULLY - Bellérophon (1679)
» Opéra comique - 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: