Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Guillaume Lekeu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 22:24

Je viens d'entendre pour la première fois la sonate pour violon et j'ai trouvé ça horriblement mièvre… Guillaume Lekeu - Page 2 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17115
Date d'inscription : 25/11/2012

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 22:46

mièvre, je sais pas ; mais moi je préfère clairement celle pour violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 23:00

Réécoute avec des compositeurs morts, et tu verras... très romantique (et peut-être l'oeuvre la moins fondamentale de Lekeu), mais certainement pas mièvre.


Francoistit a écrit:
Je vais essayer de me mettre à Andromède et à sa deuxième étude symphonique ainsi qu'à son quatuor.
100% de ses oeuvres sont remarquables. Tu peux foncer sur tout ça, de très grandes oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 23:02

Tu veux dire des interprètes morts, non ? afro
Là, j'écoute le quatuor en sol et je m'emmerde tout autant… Je vais essayer les mélodies et Andromède avant de laisser tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 23:08

Tu n'avais jamais écouté Ferras / Barbizet dans la sonate !?
Ce n'est pas trop ma musique, mais il paraît que c'est une des grandes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 23:09

Je ne pense pas que j'ai ça, en tout cas je ne m'en souviens pas du tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 14 Juin 2013 - 23:10

Je comprends que l'on puisse avoir de la réserve face à ce genre de musique, très directe dans sa sensibilité, mais je trouve le jugement un peu sévère. Pour moi, il y a quelque chose d'à la fois extrêmement sincère et dépouillé dans le lyrisme de Lekeu. On ne peut bien entendu pas comparer ça aux chefs-d'oeuvre tardifs de Schumann ou Brahms, dont les tréfonds étaient sans doute encore inaccessibles au jeune Lekeu, mais il me semble quand même que l'on est loin de l'affection salonnarde qui a par trop marqué une certaine esthétique française fin de siècle (je ne citerai pas de nom).
Clairement, par la charpente solide de ses compositions et le chromatisme de son écriture, Lekeu est un disciple de Franck et D'Indy. Mais son expression très personnelle s'est vite révélée et on ne saura malheureusement jamais jusqu'où il aurait pu pousser son langage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyMer 3 Juil 2013 - 22:51

En novembre va paraître un coffret reprenant les 8cd de l'intégrale produite par Ricercar.
Revenir en haut Aller en bas
Mohirei
Mélomane averti
Mohirei

Nombre de messages : 401
Date d'inscription : 06/04/2007

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyMer 16 Sep 2015 - 17:35

Pour information, le coffret est paru fin août.

Guillaume Lekeu - Page 2 81VZxW2GT0L._SX522_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7825
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyDim 12 Nov 2017 - 0:07

Guillaume Lekeu - Page 2 Lekeu_10
Molto adagio (1887). Quatuor à cordes en sol majeur (1888)
Quatuor Debussy: Christophe Collette, Dorian Lamotte (violons), Vincent Depercq (alto), Alain Brunier (violoncelle)
Lyon, III.2010
Timpani


Le Molto adagio m’avait considérablement frappé, et ému lorsque je l’avais découvert (à la parution du disque de l’ensemble Musique Oblique chez Harmonia Mundi); à la réécoute par le Quatuor Debussy, c’est toujours un immense chef-d’œuvre: dans ce registre déploratoire à l’expression très immédiate, d’un lyrisme très sincère mais très dépouillé, je connais vraiment peu de choses qui parvienne à ce degré d’émotion. À la réécoute, ce qui frappe, c’est que, sous l’apparente simplicité du dispositif (l’alternance du glas au violoncelle et de passages en forme de récitatif), il y a une grande richesse harmonique et un sens de la relance du discours qui permettent de conserver cette forte intensité émotionnelle sur la durée.

Par contraste, le Quatuor est étonnamment lumineux, dans son espèce de simplicité à la Schubert (ou à la Dubois...), malgré quelques modulations chromatiques plus corsées dans le dernier mouvement. À réécouter - non prévenu et après le Molto adagio, ça m’a un peu cueilli à froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7825
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018 - 0:08

Une réécoute et un vrai changement de perception:

Quatuor à cordes en sol majeur (1888)
Quatuor Debussy: Christophe Collette, Dorian Lamotte (violons), Vincent Depercq (alto), Alain Brunier (violoncelle)
Lyon, III.2010
Timpani


Lors de ma première écoute (voir juste au-dessus), j’avais été un peu déconcerté par le côté «lumineux» de l’œuvre, surtout après le Molto adagio. À la réécoute, je m’aperçois que j’avais en fait loupé pas mal de choses.

En réalité, ça module énormément - et pas que dans le dernier mouvement. En fait, si au niveau des grandes coupes mélodiques et rythmiques, ça semble assez traditionnel, dans la veine d’un romantisme plutôt classicisant (un peu à la Saint-Saëns), une écoute attentive révèle (surtout dans les premier et deuxième mouvements, plus longs) de multiples contrechants originaux, qui complexifie le discours, soit par des irisations modales fauréennes ou pré-debussystes soit au contraire dans le sens d’un chromatisme mélancolique et chaleureux (post-brahmsien?); l’œuvre fourmille par ailleurs de trouvailles: le trait final surprenant de l’Adagio sostenuto ou les surprenantes boucles des deux brefs scherzos...

Vraiment une très belle œuvre, d’une vraie singularité (ne serait-ce que dans sa structure), et moins univoquement lumineuse que je ne l’avais initialement ressenti - même si moins évidemment «pour moi» que le Molto adagio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30722
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 EmptyDim 30 Déc 2018 - 20:46

Alifie a écrit:
Guillaume Lekeu - Page 2 Lekeu_11

www.deezer.com/fr/album/6197434

J'ai écouté ce disque.

C'est franchement magnifique Very Happy

Difficile d'en parler avec une seule écoute. On dirait que c'est plus germanique de français. Peut-être bien plus du côté franckiste, wagnérien que debussyste du coup. Il y a du Tristan dans l'air !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




Guillaume Lekeu - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Guillaume Lekeu   Guillaume Lekeu - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Lekeu
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Guillaume Tell (Rossini, 1829)
» Guillaume Musso
» Décès Guillaume Depardieu
» Guillaume-Gabriel Nivers (1632-1714)
» Guillaume Tell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: