Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Schmidt (1874-1939)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Ven 16 Aoû 2013 - 11:45


J'ai la 2ème symphonie par Neeme Jarvi...Tout cela n'est pas déplaisant mais manque un peu d'originalité. Le premier mouvement est un dosage entre un motif frémissant, un thème de marche militaire et un thème lyrique. Le second est une série de variations valsantes (ce n'est pas déplaisant). Mais le final est hérissé de trompettes déchaînées à la Bruckner et là, je cale! Je n'ai pu cru opportun d'approfondir ma connaissance de ce musicien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Ven 16 Aoû 2013 - 13:08

Je porte très haut ces symphonies pour ma part, justement pour leur aspect syncrétique. La Première, la plus lumineuse, est encore assez traditionnelle, mais les 2, 3 et 4 visitent une large part des esthétiques (plutôt avancées) du temps, avec un charme tout particulier.

Il faut écouter ça par Sinaisky / Malmö, beaucoup de tension et une belle qualité de détail, je n'ai pas trouvé mieux (après avoir écouté à peu près tout ce que je pouvais trouver). En plus c'est pas cher, c'est Naxos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1113
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mar 20 Aoû 2013 - 20:39

DavidLeMarrec a écrit:
Comparer ça au langage régressif de Hovhaness... qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !

Pour ceux qui veulent découvrir Schmidt, on peu aussi recommander son opéra Notre-Dame de Paris (dont il existe un superbe enregistrement d'Albrecht, avec Jones, King, Moll), qui utilise avec grand bonheur des atmosphères archaïsantes.
Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pour ceux qui veulent découvrir Schmidt, on peu aussi recommander son opéra Notre-Dame de Paris (dont il existe un superbe enregistrement d'Albrecht, avec Jones, King, Moll), qui utilise avec grand bonheur des atmosphères archaïsantes.
En fait c'est Christof Perick à la baguette.
C'est très beau, mais comme il n'y a pas de traduction française dans le livret, j'écoute ça sans savoir ce qui se dit exactement...
EDIT: le livret est sur ODB en allemand-français!  Very Happy
Notre-Dame de Paris (dont il existe un superbe enregistrement d'Albrecht, avec Jones, King, Moll), qui utilise avec grand bonheur des atmosphères archaïsantes.
C'est fait, et un thème superbement "lyrique" (comme je les aime).

EDIT: le livret est sur ODB en allemand-français!
Le site "livrets" est en cours d'aménagement... tant pis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Sam 21 Sep 2013 - 8:39

C'est bien ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Sam 21 Sep 2013 - 11:48

Oui !

Ce n'est pas le meilleur de Schmidt (qui se trouve dans ses symphonies), c'est un peu du postromantisme massif, moins « décadent » que dans sa musique symphonique ou sa musique de chambre, mais c'est beau, et la distribution est quand même prestigieuse. J'aime bien, c'est à entendre quand on aime la période. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Sam 21 Sep 2013 - 11:54

Je suis en train d'écouter des extraits, et ça me plait vraiment bien! bounce 

Bon, ça va faire une commande de plus! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mer 2 Oct 2013 - 10:34

NOTRE-DAME

Vraiment beau cet opéra que je viens de découvrir! drunken 
C'est très post-romantique...et j'ai adoré. Le deuxième acte, plus sombre, est très réussi; j'ai parfois pensé à certaines ambiances que l'on peut trouver chez Pfitzner.
L'enregistrement est de grande qualité, avec une distribution "haut de gamme".Smile 

Seul point noir, l'absence de livret qui fait que je n'ai pu apprécier l'opéra à 100% Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mer 2 Oct 2013 - 10:58

Rubato a écrit:
NOTRE-DAME

Vraiment beau cet opéra que je viens de découvrir! drunken 
C'est très post-romantique...et j'ai adoré. Le deuxième acte, plus sombre, est très réussi; j'ai parfois pensé à certaines ambiances que l'on peut trouver chez Pfitzner.
L'enregistrement est de grande qualité, avec une distribution "haut de gamme".Smile 

Seul point noir, l'absence de livret qui fait que je n'ai pu apprécier l'opéra à 100% Neutral
Tu aurais dû demander, je l'ai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6640
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mer 2 Oct 2013 - 13:17

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
NOTRE-DAME

Vraiment beau cet opéra que je viens de découvrir! drunken 
C'est très post-romantique...et j'ai adoré. Le deuxième acte, plus sombre, est très réussi; j'ai parfois pensé à certaines ambiances que l'on peut trouver chez Pfitzner.
L'enregistrement est de grande qualité, avec une distribution "haut de gamme".Smile 

Seul point noir, l'absence de livret qui fait que je n'ai pu apprécier l'opéra à 100% Neutral
Tu aurais dû demander, je l'ai...
Problème résolu! Very Happy  mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3621
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Jeu 24 Juil 2014 - 1:20

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Bart a écrit:
Schmidt, Symphonie n°4, Mehta


Vous aviez raison, c'est mieux que Welser-Möst. Très chouette en tout cas cette oeuvre, je vais me pencher de plus près sur ce compositeur.

La 2 et la 3 sont formidables aussi (la 1 est remarquable, mais plus une récapitulation postromantique de ce qui a précédé).

Il y a aussi de belles choses en musique de chambre (et puis Notre-Dame de Paris, même si c'est moins bien).

Et Das Buch mit sieben Segeln! Si tu le trouves, je te conseille le live salzbourgeois survolté de Mitropoulos (bon, c'est presque un pléonasme, «live salzbourgeois survolté de Mitropoulos») avec un plateau vocal de rêve; sinon, Harnoncourt, à la fois grandiloquent et hargneux, fait très bien l'affaire.

Je réécoute le premier mouvement de la 4 là, c'est vraiment un langage qui me parle, du post-romantique décadent qui s'aventure timidement dans la modernité, comme ça a été décrit dans ce fil. "Das Buch..." a l'air intéressant, Mitropoulos c'est en stéréo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Jeu 24 Juil 2014 - 1:36

Bart a écrit:

Je réécoute le premier mouvement de la 4 là, c'est vraiment un langage qui me parle, du post-romantique décadent qui s'aventure timidement dans la modernité, comme ça a été décrit dans ce fil.

Je ne dirais pas décadent, ça n'a tout de même pas le côté délibérément hédoniste et vénéneux d'un Schreker. Plutôt du post-romantique crépusculaire et mélancolique qui veut illustrer une dernière fois ce qu'il aime en sachant que c'est déjà trop tard.

Bart a écrit:
"Das Buch..." a l'air intéressant, Mitropoulos c'est en stéréo ?

Non. Mais ça vaut quand même le coup.
Si tu tiens à de la stéréo, il y a Harnoncourt que j'aime bien. Sinon, dans les versions que je ne connais pas, je dirais à vue de nez que Lothar Zagrosek (Orfeo) ne devrait pas être mauvais et que Welser-Möst (EMI), ben... tu as écouté sa 4e, quoi. Aucune idée de ce que peuvent donner Kristjan Järvi et Luisi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Jeu 24 Juil 2014 - 1:44

Benedictus a écrit:
Bart a écrit:

Je réécoute le premier mouvement de la 4 là, c'est vraiment un langage qui me parle, du post-romantique décadent qui s'aventure timidement dans la modernité, comme ça a été décrit dans ce fil.

Je ne dirais pas décadent, ça n'a tout de même pas le côté délibérément hédoniste et vénéneux d'un Schreker. Plutôt du post-romantique crépusculaire et mélancolique qui veut illustrer une dernière fois ce qu'il aime en sachant que c'est déjà trop tard.

Pas décadent dans le sens exubérant du terme, mais décadent dans le sens le plus factuel… hehe

On est tellement dans le postromantique déjà transformé, mais qui s'accroche toujours aux meubles… l'épithète ne me paraît pas injustifié.


A priori, K. Järvi et Luisi, ce devrait être excellent… mais j'aime tellement Sinaisky que je n'ai jamais essayé, je réécoute systématiquement son intégrale. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Jeu 24 Juil 2014 - 1:54

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
Bart a écrit:

Je réécoute le premier mouvement de la 4 là, c'est vraiment un langage qui me parle, du post-romantique décadent qui s'aventure timidement dans la modernité, comme ça a été décrit dans ce fil.

Je ne dirais pas décadent, ça n'a tout de même pas le côté délibérément hédoniste et vénéneux d'un Schreker. Plutôt du post-romantique crépusculaire et mélancolique qui veut illustrer une dernière fois ce qu'il aime en sachant que c'est déjà trop tard.

Pas décadent dans le sens exubérant du terme, mais décadent dans le sens le plus factuel… hehe

On est tellement dans le postromantique déjà transformé, mais qui s'accroche toujours aux meubles… l'épithète ne me paraît pas injustifié.

Dans ce sens-là, oui. (En fait, j'entendais plus ici l'épithète par rapport à son sens littéraire français, Huysmans, Gourmont et compagnie.)

DavidLeMarrec a écrit:
A priori, K. Järvi et Luisi, ce devrait être excellent… mais j'aime tellement Sinaisky que je n'ai jamais essayé, je réécoute systématiquement son intégrale. Embarassed

Non, mais là on causait de Das Buch mit sieben Segeln, qu'a priori Sinaisky n'a pas enregistré.
Faudrait suivre... Ou arrêter le lait-cassis frelaté ©

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Jeu 24 Juil 2014 - 2:15

Ah, alors ça explique pourquoi je ne les avais jamais vus. Mr. Green

Cela dit, je ne les ai pas écoutés pour autant dans le Buch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mer 31 Aoû 2016 - 14:35

Réécoute de la 4e symphonie (dans l'interprétation de Sinaisky/Malmö). Savoir qu'elle fut écrite qu'après 1930 ajoute à la nostalgie qui imprègne cette musique. L'orchestration me convainc à moitié : sa masse orchestrale perd souvent de sa plasticité à mesure qu'elle augmente, et il en résulte des tutti pesants dont l'harmonie évolue avec gêne. Les moments plus vifs n'émergent pas du tricotage poli. J'aime beaucoup plus le recueillement des deux premiers mouvements, l'économie de moyens, la mélancolie que faire naître Schmidt. J'entends une parenté avec Bruckner - les lignes esseulées, la gestion du silence, la pulsation large ; le même détachement de l'agitation du monde.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Jeu 1 Sep 2016 - 10:41

Je préfère tt de même Schreker...

J'ai le CD de la 2ème symphonie par Jarvi. J'aime bien les 1er et 2ème mvt (ah, le 2ème, "thème et variations" avec cet hommage à la valse... fleurs ). Le final, en revanche, avec ses pesants accents brucknériens aux cuivres ne m'a vraiment pas séduit...

Cela ne m'a pas incité à poursuivre la découverte de ce compositeur...

P-ê à tort...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Sam 3 Sep 2016 - 0:37

starluc a écrit:
Je préfère tt de même Schreker...

Leur musique est de toute façon, même idéologiquement, assez opposée : Schmidt puise dans la tradition, même s'il obtient quelque chose de sophistiqué, tandis que Schreker est toujours dans la position d'interroger la condition de l'artiste (ses opéras ne causent que de ça, d'ailleurs), recourant à des dispositifs neufs et complexes pour ce faire.
Schreker était aussi tout tourné vers le programme, tandis qu'on sent bien le tropisme de Schmidt pour les formes pures.

Il y a des parentés dans le résultat, mais la philosophie générale n'était pas du tout la même, et ça s'entend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Ven 2 Déc 2016 - 23:36

Mélomaniac, in playlist, a écrit:


Stig Andersen - René Pape - Christiane Oelze - Cornelia Kallisch - Lothar Odinius - Alfred Reiter


Franz Schmidt (1874-1939) :

Le Livre aux sept sceaux, oratorio tiré de l'Apocalypse selon Saint Jean

Saint Jean : Stig Andersen, ténor
La Voix du Seigneur : René Pape, basse
Christiane Oelze, soprano
Cornelia Kallisch, contralto
Lothar Odinius, ténor
Alfred Reiter, basse

Friedemann Winklhofer, orgue


Franz Welser-Möst, Chœurs et Orchestre de la Radio bavaroise

(Emi, octobre 1997)



Benedictus a écrit:

C'est une bonne version? C'est une œuvre que j'adore, mais je n'ai que le vieux live de Mitropoulos à Salzbourg et Harnoncourt. Il y a pas mal de gens que j'aime beaucoup dans ta version (à commencer par Oelze), mais que vaut l'ensemble - et surtout Welser-Möst? Sa 4ᵉ du même Schmidt (comme ses Bruckner et ses Mahler) m'avait déçu, mais comme il se montre souvent efficace dans un contexte opératique, ça pourrait être bien, finalement.


Smile Oui tu peux y aller, c'est une bonne version, peu personnalisée pour la direction (le passage central de l'ouverture des sceaux aurait mérité plus de caractérisation et de drame), mais efficace et sobre, et les chanteurs (surtout Andersen et Pape) sont très convaincants.
On ne retrouve pas la noirceur et la poigne de Mitropoulos (live assez mal enregistré) mais on y gagne un évident confort d'écoute.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mer 26 Avr 2017 - 16:50

Je découvre tout à fait par hasard (enfin, hasard, je traînais au bon endroit au bon moment, quand même) que ceci vient de sortir :



Le concert viennois de Bychkov vient de paraître, voilà qui est inespéré ! La Deuxième de Schmidt en majesté, je suis impatient d'entendre ça, c'est programmé pour les tout prochains jours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Mer 26 Avr 2017 - 17:15

Je n'ai pas tenu jusque là : le premier mouvement se termine.

C'est bien, très net, mais entre la prise de son et Vienne, je trouve ça un peu froid, un peu distant. Splendeur, mais pas beaucoup de drame ni de chaleur. Ça ne remplacera pas Sinaisky-Malmö. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Sam 6 Mai 2017 - 15:15

Oui j'ai vu ça hier, mais j'ai déjà la bande. J'ai fini par acheter Sinaïsky qui coûtait 5 fois moins cher Mr. Green Initiative louable que de faire paraître ça en tous cas, il y a bien moins de parutions des symphonies de Schmidt que de Nielsen par exemple. Ca mérite évidemment d'être joué plus souvent (il doit y avoir un effet de patriotisme local et de tradition qui fait que c'est joué régulièrement à Vienne).

Il me reste maintenant à écouter la 3e et la 4e (par Sinaïsky-Malmö donc).

(Je salue quand même - même si c'est un fil Schmidt et que personne ne lira - parce que ça fait longtemps que je ne m'étais pas montré dans ces parages coucou )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3726
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Sam 6 Mai 2017 - 20:38

Je vais essayer de me procurer ça.

Guillaume a écrit:
Ca mérite évidemment d'être joué plus souvent.
Et même plus que ça. Personnellement, je trouve que les quatre symphonies, par leur absence de clinquant décadentiste et leur côté «artisanat sérieux», ne perdent pas à une écoute répétée, bien au contraire. (Alors que la Herbstsymphonie de Marx, par exemple, finit par lasser un peu au fil des écoutes.)

Guillaume a écrit:
(il doit y avoir un effet de patriotisme local et de tradition qui fait que c'est joué régulièrement à Vienne).
Ah oui, tu as pu entendre du Schmidt in situ?

Guillaume a écrit:
(Je salue quand même - même si c'est un fil Schmidt et que personne ne lira - parce que ça fait longtemps que je ne m'étais pas montré dans ces parages  coucou )
Mais si, mais si... (Enfin, pas qu'on soit bien nombreux non plus, hein...)
coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Dim 7 Mai 2017 - 9:45

Oui, j'ai pu entendre ça au Musikverein: la 2ème et le Buch mit den 7 Siegeln à un mois d'intervalle, ça n'est pas banal...

Que pensez-vous des compléments des disques Sinaïsky, par exemple la Fuga Solemnis? C'est quelque chose d'assez peu commun, un orgue solo rejoint par un orchestre jusqu'à une sorte de climax extatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   Dim 7 Mai 2017 - 21:55

La Fuga Solemnis et la Chaconne orchestrale sont très chouettes, oui. Peu commun, je n'en suis pas sûr (les pièces d'orgue en alternatim orchestral ne sont pas si rares, on en trouve chez Saint-Saëns ou Dubois, par exemple, sans parler des britanniques romantiques…), mais il lui donne un aspect sophistiqué et décadent de très bonne facture, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Schmidt (1874-1939)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Schmidt (1874-1939)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Franz Schmidt (1874-1939)
» Arnold Schoenberg (1874-1951)
» Décès de Franz Mack
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Franz Krommer (1759-1831)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: