Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:03

Je ne connaissais pas du tout, ni la musique, ni le livret.

J'ai bien aimé la musique et les voix (mention spéciale au ténor comme d'habitude).
Ce qui m'a gêné, ce sont les rires. Sur scène, ils riaient très souvent et d'un rire forcé, du moins, ça donnait ce résultat.


Voici pour la distribution :
Direction musicale Alexander Vedernikov
Mise en scène et décors Dmitri Tcherniakov
Costumes Maria Danilova
Lumières Gleb Filshtinsky
Chef des Choeurs Valery Borisov

Madame Larina Makvala Kasrashvili
Tatiana Tatiana Monogarova
Olga Margarita Mamsirova
La Nourrice Emma Sarkisyan
Lenski Andrey Dunaev
Eugène Onéguine Mariusz Kwiecien
Le Prince Grémine Anatolij Kotscherga
Zaretski Valery Gilmanov

Solistes, Orchestre et Choeurs du Théâtre Bolchoï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:12

Frère Elustaphe a écrit:

J'ai bien aimé la musique et les voix (mention spéciale au ténor comme d'habitude).
Ce qui m'a gêné, ce sont les rires. Sur scène, ils riaient très souvent et d'un rire forcé, du moins, ça donnait ce résultat.

On n'en saura pas plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:14

Xavier a écrit:
Frère Elustaphe a écrit:

J'ai bien aimé la musique et les voix (mention spéciale au ténor comme d'habitude).
Ce qui m'a gêné, ce sont les rires. Sur scène, ils riaient très souvent et d'un rire forcé, du moins, ça donnait ce résultat.

On n'en saura pas plus?
Pour l'instant, je suis pas très douée pour les comptes rendus Mr. Green
Mais je peux essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:16

Tu vas t'exécuter ou c'est le Gardénal. batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:20

Frère Elustaphe a écrit:

Pour l'instant, je suis pas très douée pour les comptes rendus Mr. Green
Mais je peux essayer.

Non mais juste dire en deux mots si tu as aimé l'oeuvre, si ça t'a fait penser à autre chose que tu connais, si c'était prenant, émouvant, comment était la mise en scène... Y a plein de trucs à dire, même avec des mots simples. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:41

vartan a écrit:
Tu vas t'exécuter ou c'est le Gardénal. batman
pale
Bon...Je peux pas avoir le scotsh nature ?

La musique, par ses formes (je sais pas si je suis claire) me fait beaucoup penser à la musique de ballet du compositeur. Je suis une fanatique de Casse-noisette. Merci Fantasia.


La mise en scène.
C'est une grande boite avec des personnes, et non pas des gens à l'intérieur. Un peu comme dans The Rake's Progress l'année dernière. Tout se passe à l'intérieur.
Les décors et costumes sont d'époque. Pas taper.
Y a deux trois choses qui paraissent bizarres ;
Tatiana écrit une lettre sans écrire, enfin ça peut se comprendre.
La scène du duel : Onéguine et Lenski se lance le fusil, et le coup part tout seul.
Tout à la fin, Onéguine et Tatiana se déclarent leur amour devant le mari de Tatiana.

J'ai vite décroché pour la seconde partie, j'étais fatiguée.
Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:45

Frère Elustaphe a écrit:
vartan a écrit:
Tu vas t'exécuter ou c'est le Gardénal. batman
pale
Bon...Je peux pas avoir le scotsh nature ?
Après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:56

vartan a écrit:
Frère Elustaphe a écrit:
vartan a écrit:
Tu vas t'exécuter ou c'est le Gardénal. batman
pale
Bon...Je peux pas avoir le scotsh nature ?
Après.
Et à présent ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 1:59

Juste les glaçons. drink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 2:04

vartan a écrit:
Juste les glaçons. drink
t'as bu le reste. carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 14:41

Convaincu à la dernière minute de prendre une place à 7 euros qui était pas mal du tout, second rang de troisièmes loges mais avec une vue correcte sur la scène, en dépit d'une grande partie de l'action se déroulant assez profondément dans la scène, je crois avoir très bien vu ce spectacle (je craignais le pire avec ma place prise 15 min avant le spectacle après une assez longue queue).

Le dimanche 7 :

Madame Larina Makvala Kasrashvili
Tatiana Ekaterina Shcherbachenko
Olga Margarita Mamsirova
La Nourrice Emma Sarkisyan
Lenski Andrey Dunaev
Eugène Onéguine Vasily Ladyuk
Le Prince Grémine Mikhail Kazakov
Zaretski Valery Gilmanov


Je suis un peu mitigé sur ce spectacle, très beau, très bien musicalement et vocalement, mais qui m'a donné un sentiment de routine.

La mise en scène est étudiée, mais pêche par un certain statisme à mon avis, bien qu'il y ait une direction d'acteurs soignée.

La volonté générale est d'insister sur le caractère dur de la nouvelle de Pouchkine et d'atténuer l'entreprise de nunuchification de Tchaïkovsky (grand nunuchificateur devant l'éternel).

L'ambiance société de province est très soulignée, faisant au passage du poête Lenski un personnage particulièrement médiocre, dont tout le monde se moque y compris Olga, et qui après avoir fait le pitre (scène de Monsieur Triquet, couplet chanté en Russe par Lenski, curieux à l'Opéra de Paris) organise son suicide par le duel avec Onéguine.

Il y a une transposition dans le temps, on se retrouve début XXème si j'ai bien compris, et une certaine transposition dans la société : on est plus chez des notables de province que dans la petite noblesse russe. Unité de lieu, on est du début à la fin dans une salle à manger dans laquelle chacun est plus intéressé par le contenu de son assiette que par le drame qui se joue entre les principaux protagonistes. Eugène Onéguine marque bien son mépris pour les lieux et leurs habitants.

Tatiana se coupe du reste de la société locale et cherche la solitude, mais très adolescente réveuse, elle regarde au dehors vers un ailleurs plus prometteur.

Le découpage vise aussi à souligner l'amertume de l'histoire : l'entracte est situé après la scène du duel et donc avant le final où Onéguine retrouve Tatiana mariée à un prince.

Dans ce final, Onéguine est devenu un personnage falot, qui suscite indifférence ou mépris, habillé d'une façon qui se veut originale mais qui est surtout démodée. Il n'a plus le moindre lustre et Tatiana se souvient de son amourette d'adolescence avec une certaine nostalgie mais sans le moindre résidu d'amour. Onéguine finit ridiculisé devant le prince qui a rejoint sa femme.

Le problème de ce découpage, c'est qu'il fait une première partie de 2 h 45 et une seconde partie de 40 minutes. Et franchement, comme la mise en scène est assez statique, le temps m'a semblé passer très lentement en fin de première partie et quand je suis revenu en seconde partie, j'avais assez envie que ça se termine.

Il paraît qu'il y a eu une bronca contre la mise en scène à la première ? Je me demande bien contre quoi, il semble que certains trouvent que l'esprit d'Onéguine est trahi, à mon avis pas vraiment. Et je n'ai pas vraiment trouvé que la mise en scène était révolutionnaire en quoi que ce soit, au contraire.

L'orchestre du Bolchoï est très bon, très précis, avec un son très équilibré mais la direction de Alexander Vedernikov m'a paru très sage. Sans doute en partie par un refus délibéré de pathos, mais à mon avis aussi par un manque d'inspiration et de souffle à mettre dans la partition.

Les choeurs m'ont beaucoup impressionné, même si ce n'est sans doute pas ce qu'il y a de plus difficile à chanter, c'était vraiment d'une homogéneité incroyable, avec un beau son et des belles nuances.

Vocalement, extraordinaire Lenski de Andrey Dunaev, très bonne Tatiana de Ekaterina Shcherbachenko (belle voix, mais un manque d'expressivité) et Olga de Margarita Mamsirova, j'ai été en revanche un peu déçu de l'Onéguine de Vasily Ladyuk.

Mais ce qui m'a semblé se dégager ici aussi, c'est un certain esprit de routine. Les chanteurs sont des acteurs-chanteurs, cela se sent et se voit, mais ils semblent eux-aussi comme mis en mode pilotage automatique.

Une bonne après-midi donc, un très bel opéra, mais j'aurais bien aimé un peu plus de feu dans tout cela. Et puis ça vaut pas Renée à New York.


Dernière édition par Morloch le Mar 9 Sep 2008 - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Invité
Invité



Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 14:49

Morloch a écrit:
l'entreprise de nunuchification de Tchaïkovsky (grand nunuchificateur devant l'éternel).
tutut
si ce n'est lui c'est donc son frère... mais tout de même, La Dame de Pique!
Le sujet d'Oneguin lui-même est sans doute un peu gnan-gnan, mais c'est quand même moins ennuyeux que ce que Prokofiev en a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 15:02

Bon, je reconnais que Massenet est allé beaucoup plus loin que Tchaikovsky en matière de nunuchification, mais tout de même, il est assez fort Twisted Evil

Il reste tout de même un peu de la subtilité de Pouchkine dans l'opéra de Tchaïkovsky, il n'a pas réussi à tout retirer.

J'ai oublié de parler de la scène de la lettre, qui est traitée d'une façon qui contraste avec le reste de la mise en scène. Comme une scène de folie, avec les éléments déchaînés autour de Tatiana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 19:35

Vous voyez Anatoli Kotcherga et vous n'en dites mot. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 20:05

DavidLeMarrec a écrit:
Vous voyez Anatoli Kotcherga et vous n'en dites mot. Sad
Je ne l'ai pas repéré sur scène. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 20:41

Frère Elustaphe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Vous voyez Anatoli Kotcherga et vous n'en dites mot. Sad
Je ne l'ai pas repéré sur scène. Embarassed
C'est le grand type qui chantait mieux que les autres, avec une présence extraordinaire (Prince Grémine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 21:00

Oui, LE Boris Goudounov d'Abbado.

Mais il y a trois distributions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 21:13

Morloch a écrit:
Oui, LE Boris Goudounov d'Abbado.

Mais il y a trois distributions.
Egalement le Kutuzov de Bertini / Zambello.

Il chante aussi dans Chaklovity dans la Khovantchina d'Abbado.

Je ne comprends pas qu'il ne soit pas plus souvent engagé pour de grands rôles sur des scènes prestigieuses... Je ne connais pas plus belle basse dans toute l'histoire du disque.

Pardon, mais c'est autre chose que Ghiaurov ou Pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMar 9 Sep 2008 - 21:34

Nicolaï Ghiaurov est un très Boris, n'en déplaise à David ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 1:27

Elvira a écrit:
Nicolaï Ghiaurov est un très Boris, n'en déplaise à David ! Wink
Un très quoi ? Même toi, tu n'arrives pas à le dire. Mr. Green

L'accent yahourt bulgare, très peu pour moi.

Non, il avait sans doute une présence particulière en scène, mais au disque, ce hurlement de gorge, cette couleur unique, cette diction moyenne, ces incarnations placides... j'ai du mal à voir ce qui est vraiment légendaire.

Christoff, c'est autre chose, en termes d'épaisseur vocale et d'expression... Et la langue est meilleure.

Le Boris de Pape, si j'en juge par les extraits que j'ai vus, est assez inintéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 12:34

Citation :
Un très quoi ? Même toi, tu n'arrives pas à le dire.

Mais non, je l'ose : un très bon Boris ! compress
Citation :

Non, il avait sans doute une présence particulière en scène, mais au disque, ce hurlement de gorge, cette couleur unique, cette diction moyenne, ces incarnations placides... j'ai du mal à voir ce qui est vraiment légendaire.

Hurlement de gorge ? Timbre disgracieux et métallique à la limite, mais hurlement de gorge, je ne vois pas (ou plutôt je n'entends pas comme cela...). Incarnations placides, là encore, pas d'accord, je le trouve au contraire investi.

Citation :
Christoff, c'est autre chose, en termes d'épaisseur vocale et d'expression... Et la langue est meilleure.

C'est sûr que la palette de couleur de Christoff est assez inégalable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 12:58

Christoff n'a qu'une couleur, mais au moins ça dépote. Basketball

Citation :
Hurlement de gorge ? Timbre disgracieux et métallique à la limite,
Ah, tu vois !

Citation :
mais hurlement de gorge,
Si, si, il pousse par la gorge, on a tous quelque chose de Varnaï.

Pour ce qui est de l'incarnation, ça dépend de l'époque. Lorsqu'il a chanté un rôle exclusivement pendant des années, il acquiert en effet une profondeur remarque comme pour ses Philippe : celui avec Solti est résolument extérieur, celui avec Karajan est passionnant.
Bien sûr, je faisais un peu de mauvaise foi, sans quoi ce n'est pas drôle. Il y a juste que j'ai du mal à percevoir ce qui, au disque, le rend exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 13:13

DavidLeMarrec a écrit:
Frère Elustaphe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Vous voyez Anatoli Kotcherga et vous n'en dites mot. Sad
Je ne l'ai pas repéré sur scène. Embarassed
C'est le grand type qui chantait mieux que les autres, avec une présence extraordinaire (Prince Grémine).
Le ténor ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 13:22

Frère Elustaphe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Frère Elustaphe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Vous voyez Anatoli Kotcherga et vous n'en dites mot. Sad
Je ne l'ai pas repéré sur scène. Embarassed
C'est le grand type qui chantait mieux que les autres, avec une présence extraordinaire (Prince Grémine).
Le ténor ? Very Happy
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 13:26

Désolée, David, je ne vois pas qui c'est. J'étais pas toujours très concentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 13:28

Citation :
Bien sûr, je faisais un peu de mauvaise foi, sans quoi ce n'est pas drôle. Il y a juste que j'ai du mal à percevoir ce qui, au disque, le rend exceptionnel.

Justement, quand son incarnation est bien, sa dureté de voix passe très bien. Bien sûr Christoff passe mieux au disque.


Citation :
Ah, tu vois !

Oui, mais ça ne me gêne pas, c'est une voix typiquement slave...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 14:02

Frère Elustaphe a écrit:
Désolée, David, je ne vois pas qui c'est. J'étais pas toujours très concentrée.
Le vieux prince, le mari de Tat'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 14:02

Elvira a écrit:
Citation :
Bien sûr, je faisais un peu de mauvaise foi, sans quoi ce n'est pas drôle. Il y a juste que j'ai du mal à percevoir ce qui, au disque, le rend exceptionnel.

Justement, quand son incarnation est bien, sa dureté de voix passe très bien.
Pour moi, tout à fait, mais pour les amateurs de belcanto, je peine à saisir.


Citation :
Oui, mais ça ne me gêne pas, c'est une voix typiquement slave...
Mouibof. Rien à voir avec Reizen tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 59
Date d'inscription : 17/12/2006

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 10 Sep 2008 - 14:45

DavidLeMarrec a écrit:
Frère Elustaphe a écrit:
Désolée, David, je ne vois pas qui c'est. J'étais pas toujours très concentrée.
Le vieux prince, le mari de Tat'.
Je vois. Il était très bien. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 29 Déc 2010 - 13:38

Vu la captation de cette soirée... En fait c'est totalement épatant. Shocked

Vu ce que fait ici Tcherniakov (prosaïque mais très riche), ça donne furieusement envie de voir ce fameux Don Giovanni.


Et musicalement, je crois que je n'ai jamais entendu mieux, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyMer 29 Déc 2010 - 17:14

DavidLeMarrec a écrit:
Vu la captation de cette soirée... En fait c'est totalement épatant. Shocked

Vu ce que fait ici Tcherniakov (prosaïque mais très riche), ça donne furieusement envie de voir ce fameux Don Giovanni.


Et musicalement, je crois que je n'ai jamais entendu mieux, tout simplement.

Oui cette production était une vraie merveille, avec un décor parfois étrange (certaines scènes frisent le kitsch, esthétiquement), mais des personnages d'un naturel et d'une vérité jamais vus à ce niveau, même dans le spectacle d'Andrea Breth pour Salzbourg.

Le Don Giovanni de Tcherniakov est moins "évident", n'atteint pas tout-à-fait, justement, ce degré de vérité avec l'oeuvre, mais il est encore plus personnel, plus radical, et tout aussi maîtrisé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyJeu 30 Déc 2010 - 9:16

[quote="Wagneropathe"]
DavidLeMarrec a écrit:
Vu la captation de cette soirée... En fait c'est totalement épatant. Shocked

Vu ce que fait ici Tcherniakov (prosaïque mais très riche), ça donne furieusement envie de voir ce fameux Don Giovanni.


Et musicalement, je crois que je n'ai jamais entendu mieux, tout simplement.

Oui cette production était une vraie merveille, avec un décor parfois étrange (certaines scènes frisent le kitsch, esthétiquement), mais des personnages d'un naturel et d'une vérité jamais vus à ce niveau, même dans le spectacle d'Andrea Breth pour Salzbourg.

Le Don Giovanni de Tcherniakov est moins "évident", n'atteint pas tout-à-fait, justement, ce degré de vérité avec l'oeuvre, mais il est encore plus personnel, plus radical, et tout aussi maîtrisé ! [/quote

Oui, tellement radical qu'il ne reste plus grand chose du livret de Da Ponte !!!
Je me souviens qu'en regardant cette mise en scène, passé un moment d'étonnement, elle m'avait fait beaucoup rire, par l'accumulation des lieux communs et des contre sens - si il est entendu qu'un metteur en scène n'est pas tenu de suivre littéralement les didascalies, encore faut-il avoir une vision à défendre - là ......

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20109
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyJeu 30 Déc 2010 - 11:49

Montfort a écrit:
Oui, tellement radical qu'il ne reste plus grand chose du livret de Da Ponte !!!
Je me souviens qu'en regardant cette mise en scène, passé un moment d'étonnement, elle m'avait fait beaucoup rire, par l'accumulation des lieux communs et des contre sens - si il est entendu qu'un metteur en scène n'est pas tenu de suivre littéralement les didascalies, encore faut-il avoir une vision à défendre - là ......

Montfort

Et bien regarde le une autre fois... parce qu'il reste des choses du livret... les pulsions nons dites des personnages par exemple. Et pour ce qui est des lieux communs... je n'en ai pas vu beaucoup au contraire. Beaucoup d'imagination et ce en minimisant les contre-sens entre texte et scène... sachant montrer un deuxième degré quand il le faut... Les personnages se cachent souvent derrière des paroles alors que leur attitude est elle différente... Le premier air de Donna Elvira en est la preuve!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyJeu 30 Déc 2010 - 11:56

Polyeucte a écrit:
Montfort a écrit:
Oui, tellement radical qu'il ne reste plus grand chose du livret de Da Ponte !!!
Je me souviens qu'en regardant cette mise en scène, passé un moment d'étonnement, elle m'avait fait beaucoup rire, par l'accumulation des lieux communs et des contre sens - si il est entendu qu'un metteur en scène n'est pas tenu de suivre littéralement les didascalies, encore faut-il avoir une vision à défendre - là ......

Montfort

Et bien regarde le une autre fois... parce qu'il reste des choses du livret... les pulsions nons dites des personnages par exemple. Et pour ce qui est des lieux communs... je n'en ai pas vu beaucoup au contraire. Beaucoup d'imagination et ce en minimisant les contre-sens entre texte et scène... sachant montrer un deuxième degré quand il le faut... Les personnages se cachent souvent derrière des paroles alors que leur attitude est elle différente... Le premier air de Donna Elvira en est la preuve!

+ 1 !
De même que les contre-sens, je n'en ai pas vus ; on aime ou pas la thèse de départ de Tcherniakov, mais il faut reconnaître à ce spectacle sa grande cohérence dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyJeu 30 Déc 2010 - 12:16

Polyeucte a écrit:
Montfort a écrit:
Oui, tellement radical qu'il ne reste plus grand chose du livret de Da Ponte !!!
Je me souviens qu'en regardant cette mise en scène, passé un moment d'étonnement, elle m'avait fait beaucoup rire, par l'accumulation des lieux communs et des contre sens - si il est entendu qu'un metteur en scène n'est pas tenu de suivre littéralement les didascalies, encore faut-il avoir une vision à défendre - là ......

Montfort

Et bien regarde le une autre fois... parce qu'il reste des choses du livret... les pulsions nons dites des personnages par exemple. Et pour ce qui est des lieux communs... je n'en ai pas vu beaucoup au contraire. Beaucoup d'imagination et ce en minimisant les contre-sens entre texte et scène... sachant montrer un deuxième degré quand il le faut... Les personnages se cachent souvent derrière des paroles alors que leur attitude est elle différente... Le premier air de Donna Elvira en est la preuve!
Je suis quand même très étonné de tout ça : je ne trouve pas ça du tout radical. Effectivement Tcherniakov ramène toujours ça à une affaire de famille, joue des contradictions entre ce qui est dit et ce qui est ressenti, mais enfin, on n'est vraiment pas à rebours du livret ou dans le n'importe quoi. (C'est pas le Don Giovanni de Wieler & Morabito par exemple. Mr. Green )

Ca me paraît tellement "banal", d'une certaine façon, dans la transposition (c'est en revanche bien réalisé !), que j'ai du mal à percevoir ce qui fait l'objet du scandale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyVen 31 Déc 2010 - 14:41


Parler de scandale serait faire beaucoup d'honneur à cette m e s !!

Si on peut créditer Tcherniakov d'une direction d'acteurs qui fait souvent défaut chez ses confrères, pour le reste, il n'y a qu'une tentative assez vaine pour plaquer sur un livret génial des inventions arbitraires qui n'apportent rien à une oeuvre qui résiste à ce mauvais traitement...

Ce type d'exercice a ses amateurs, qui considèrent la trahison des intentions des auteurs comme le summum de la créativité.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe

Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyVen 31 Déc 2010 - 15:28

Montfort a écrit:

Parler de scandale serait faire beaucoup d'honneur à cette m e s !!

Si on peut créditer Tcherniakov d'une direction d'acteurs qui fait souvent défaut chez ses confrères, pour le reste, il n'y a qu'une tentative assez vaine pour plaquer sur un livret génial des inventions arbitraires qui n'apportent rien à une oeuvre qui résiste à ce mauvais traitement...

Ce type d'exercice a ses amateurs, qui considèrent la trahison des intentions des auteurs comme le summum de la créativité.

Montfort

Des procès d'intention, de l'agressivité, du mépris et de la mauvaise foi, encore et toujours...
Je vois d'ici la promptitude avec laquelle vous monteriez sur vos grands chevaux si je disais des détracteurs de Tcherniakov qu'ils sont de vieux réactionnaires aigris recherchant dans la critique systématique du progrès une vaine consolation à la sénilité qui les guette. Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptyVen 31 Déc 2010 - 17:31

Wagneropathe a écrit:
Montfort a écrit:
Si on peut créditer Tcherniakov d'une direction d'acteurs qui fait souvent défaut chez ses confrères, pour le reste, il n'y a qu'une tentative assez vaine pour plaquer sur un livret génial des inventions arbitraires qui n'apportent rien à une oeuvre qui résiste à ce mauvais traitement...
Ce type d'exercice a ses amateurs, qui considèrent la trahison des intentions des auteurs comme le summum de la créativité.
Montfort
Des procès d'intention, de l'agressivité, du mépris et de la mauvaise foi, encore et toujours...
Je vois d'ici la promptitude avec laquelle vous monteriez sur vos grands chevaux si je disais des détracteurs de Tcherniakov qu'ils sont de vieux réactionnaires aigris recherchant dans la critique systématique du progrès une vaine consolation à la sénilité qui les guette. Rolling Eyes
si tant est qu'on puisse parler de progrès!!!! désolé il n'y a là aucun procès d'intention ni aucune mauvaise foi mais un simple constat effaré et Montfort a raison! Il s'agit bien d'inventions arbitraires qui non seulement n'apportent rien à l'oeuvre mais la destructurent, trahissant ainsi les intentions des auteurs, lesquels doivent être respectés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 70
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 18:34

Wagneropathe a écrit:
Montfort a écrit:

Parler de scandale serait faire beaucoup d'honneur à cette m e s !!

Si on peut créditer Tcherniakov d'une direction d'acteurs qui fait souvent défaut chez ses confrères, pour le reste, il n'y a qu'une tentative assez vaine pour plaquer sur un livret génial des inventions arbitraires qui n'apportent rien à une oeuvre qui résiste à ce mauvais traitement...

Ce type d'exercice a ses amateurs, qui considèrent la trahison des intentions des auteurs comme le summum de la créativité.

Montfort

Des procès d'intention, de l'agressivité, du mépris et de la mauvaise foi, encore et toujours...
Je vois d'ici la promptitude avec laquelle vous monteriez sur vos grands chevaux si je disais des détracteurs de Tcherniakov qu'ils sont de vieux réactionnaires aigris recherchant dans la critique systématique du progrès une vaine consolation à la sénilité qui les guette. Rolling Eyes


J'attends avec beaucoup d'impatience tes explications sur la justification des liens familiaux inventés et de la chronologie que ce génie de la mise en scène a introduit dans le livret - ma limitation intellectuelle et mon conservatisme foncier m'ont empêché de saisir ce qui est apparemment limpide pour un esprit comme le tien - je ne t'en voudrais pas de ne pas relever que pour assurer la cohérence de cette entreprise, le metteur en scène aurait du aussi réécrire quelques phrases du livret qui, pour un esprit borné comme le mien, mettent à mal la crédibilité de sa démarche....

Montfort

Merci de ne pas confondre ce qui n'est qu'une constatation avec du mépris ou de la mauvaise foi - ce sont ceux qui perdent leur sang froid qui pourraient etre à court d'arguments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83849
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:11

Vous pouvez pas discuter calmement?
Quel besoin de s'invectiver comme ça? Ca sert à quoi? C'est pas un combat, juste une discussion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:21

Pour ma part, j'ai trouvé cette mise-en-scène vraiment lourde: une utilisation uniquement frontale de l'espace, pour un résultat uniformément rigide... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:42

Percy Bysshe a écrit:
Pour ma part, j'ai trouvé cette mise-en-scène vraiment lourde: une utilisation uniquement frontale de l'espace, pour un résultat uniformément rigide... Neutral
Je présume que tu en es revenu à Onéguine. Smile

Si tu es gêné par la frontalité, alors qu'as-tu dû penser du Werther de Jacquot (et je ne parle pas de toutes les schenkeries, hein hehe ).

C'est vrai que de loin, ça devait être un peu rigide (à chaque fois qu'ils se disputent en s'asseyant à table...). Mais le produit que j'ai vu, moi (la vidéo avec les gros plans), c'était un monument de pertinence. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:46

DavidLeMarrec a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Pour ma part, j'ai trouvé cette mise-en-scène vraiment lourde: une utilisation uniquement frontale de l'espace, pour un résultat uniformément rigide... Neutral
Je présume que tu en es revenu à Onéguine. Smile

Oui oui, j'ai oublié de préciser. Smile

Citation :
Si tu es gêné par la frontalité, alors qu'as-tu dû penser du Werther de Jacquot (et je ne parle pas de toutes les schenkeries, hein hehe ).


Werther/Jacquot, c'est bien le Werther de l'année dernière à Bastille? Si oui, c'était assez horrible effectivement, sauf le début...

Citation :
C'est vrai que de loin, ça devait être un peu rigide (à chaque fois qu'ils se disputent en s'asseyant à table...). Mais le produit que j'ai vu, moi (la vidéo avec les gros plans), c'était un monument de pertinence. Very Happy

Oui, c'est vraiment l'organisation spatiale, avec ces tables gigantesques parallèles au plan de la scène... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:49

Percy Bysshe a écrit:
Werther/Jacquot, c'est bien le Werther de l'année dernière à Bastille? Si oui, c'était assez horrible effectivement, sauf le début...
Les atmosphères visuelles étaient magnifiques, tout ce Friedrich... Very Happy

En revanche, oui, côté horizontalité de la scène, c'était assez terrible, surtout dans la maison... Et puis ce II tout vide...


Citation :
Oui, c'est vraiment l'organisation spatiale, avec ces tables gigantesques parallèles au plan de la scène... Neutral
Mais ça fonctionne pas mal quand même, alors que quand on voit l'image on imagine un metteur en scène amateur, spécialiste des kermesses. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:57

Pour Eugène Onéguine je n'en reviens pas que l'on ait ressorti cette mes que j'ai vue à la Bastille il y a bien longtemps...

Je me rappelle de beaucoup de vide...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:59

Ca coûte cher d'en faire une nouvelle. Mais je suis d'accord, vu le potentiel de l'oeuvre, c'était un peu mince. J'avais trouvé ça très correct à la télévision, mais dans la salle, sans les gros plans, ça manquait sérieusement de... remplissage.

Mais en ce qui me concerne, Onéguine, ça pourrait bien se passer dans un camp de travail ou à Ibiza que j'y prendrais un plaisir monstre. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 22:12


A Ibiza peut-être pas hehe Mais outre la mes je me rappelle surtout d'une très bonne Tatiana, j'aime mieux garder ça en souvenir même si j'ai oublié son nom... Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 22:16

Oui, Guryakova était pas mal à l'époque, même si Tatiana n'a jamais été le rôle qu'elle caractérisait le mieux. Smile

Pour la reprise en revanche, c'était plus discutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 22:30

Pour le coup, j'avais au contraire trouvé cette Tatiana assez ratée, avec ce pathos exacerbé, cette complète mollesse mélancolique; ça ne convient à la subtilité psychologique toute russe du livret.
J'ai trouvé Fleming plus convaincante! Et là, je ne suis plus convaincant du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87571
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) EmptySam 1 Jan 2011 - 22:35

Hé bien, heureusement que tu n'as pas entendu sa Tatiana d'il y a quelques mois, qu'est-ce que tu lui aurais mis. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)   Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Orchestres français
» Mireille - Opéra Garnier
» [P] 23.06.2008 : Walibi Belgium
» Paris Folk Blues Festival 2008
» [Holiday Park 2008] Nouveautés...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: