Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 56
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 20 Juin 2007 - 8:13

Depuis hier je baigne dans THORA: effectivement ça vaut le détour; les premières scènes pour l'héroïne sont très belles; et Randi Stene y est comme je m'y attendais: superbe chanteuse, et d'une sensibilité simple et directe qui me touche vraiment.

Je découvre la suite aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accordsenscene.free.fr
General Custer
Mélomane averti


Nombre de messages : 264
Age : 116
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Jeu 5 Juil 2007 - 22:17

leo a écrit:
Merci à Ouf1er pour ses remarques.
J'ai oublié de citer l'excellente version de la Lyrique par Sinopoli


Ca y est je l'ai!

A la première écoute j'ai été surpris, les voix ne ressortent pas comme dans une oeuvre lyrique; à la réflexion je pense qu'il s'agit d'une volonté de l'ingénieur du son et du dirigeant, c'est une symphonie et non un opéra, donc les voix doivent être au même niveau que les instruments.

Vous qui en avez d'autres versions, elles sont mixées comme celle-ci?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Jeu 5 Juil 2007 - 22:25

Ca a l'air alléchant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 17 Fév 2008 - 13:18

J'ai l'intention de m'intéresser à ses opéras.
Je me suis déjà documenté, mais quelques conseils supplémentaires seraient les bienvenus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 17 Fév 2008 - 13:29

Rubato a écrit:
J'ai l'intention de m'intéresser à ses opéras.
Je me suis déjà documenté, mais quelques conseils supplémentaires seraient les bienvenus. Smile
Sans hésiter, son chef-d'oeuvre : Eine Florentinische Tragödie (le Toréador d'Adam relu par Freud). Version Armin Jordan.

Pour une fois, c'est clair et simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 17 Fév 2008 - 13:30

Merci David. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 53
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 17 Fév 2008 - 19:59

Je n'ai qu'un CD de Zemlinski, avec la Psaume 23 et la symphonie n° 2 en si bémol majeur. C'est du post romantisme, à mon avis. Mais je crois que ces oeuvres ne sont pas représentatives de son style.

J'ai bien entendu la symphonie lyrique à la radio, elle ne m'a pas tellement plu, mais je pense que je devrais la réécouter, d'après ce que vous en dites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 17 Fév 2008 - 20:39

Oui, la symphonie n°2 a des accents de Tchaïkovsky... Mais Zemlinsky est un conservateur de toute façon, j'évoquais la question récemment ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 11:02

Reçu ce matin:



...conseillé (satisfait ou remboursé) par David! siffle

Et cerise sur le gâteau: enfin une traduction française du livret. bounce

..Ecoute sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 11:29

Je confirme : satisfait ou remboursé. Aucun risque. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 18:33

DavidLeMarrec a écrit:
Je confirme : satisfait ou remboursé. Aucun risque. Cool
Effectivement. Une écoute, et j'ai trouvé ce court opéra (1h) excellent.
Superbe musique, et quelle tension, jusqu'au déchaînement final.
Ce mari jaloux (Simone) qui mène le "jeu" de bout en bout... Shocked

Très belle interprétation, orchestre et chanteurs(euse).
Une légère agressivité de la prise de son pour les deux voix d'homme (les fortissimos), mais rien de bien méchant.
A réécouter sans tarder. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 19:07

Le livret est assez jubilatoire. La même trame que le Toréador d'Adam (trois personnages, dont le mari trompé qui surprend les amants), mais ici on a lu Freud.

On a l'impression qu'on a tout d'un coup supprimé le Surmoi de ces personnages, qui tout à coup se mettent à vivre leurs pulsions pleinement. La fin du duel à mains nues est tout de même édifiante.

Et Armin Jordan magnifie, sans exagérer, cette très belle musique (d'essence straussienne).

Vartan, Xavier, c'est à écouter ou à réécouter. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 19:45

Entièrement d'accord! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 19:56

DavidLeMarrec a écrit:


Vartan, Xavier, c'est à écouter ou à réécouter. Smile

Je commande ça ce soir. Pas entendu depuis le lycée ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Mer 5 Mar 2008 - 20:14

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Sam 17 Mai 2008 - 22:53

Merveilleuse Tragédie Florentine, avec cette montée hypothalamo-hypophyso-surrénalienne qui est un modèle du genre, bien d'accord.

Mais voilà, je m'aperçois que la Symphonie Lyrique est absente de ma discothèque, ce qui me plonge dans une angoisse sympathico-adrénergique des plus inquiétantes pour ma santé (il va me falloir me shooter encore une fois à Bach, c'est dur).

Alors voici la question, parce que je trouve que le fil n'y répond pas : quelle version ???

Sinopoli est trop cher, j'élimine. J'hésite entre Gielen, Eschenbach et Conlon. Qui veut m'aider à trancher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6681
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 8:01

J'ai la version Gielen, dont je suis très satisfait; une très belle interprétation, (amha).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 12:19

Pierre_78 a écrit:
Merveilleuse Tragédie Florentine, avec cette montée hypothalamo-hypophyso-surrénalienne qui est un modèle du genre, bien d'accord.
On est vraiment dans l'expérimentation psychanalytique : que se passe-t-il si on ôte le Surmoi aux gens ?
Assez fascinant, et musicalement ce qu'Alex a fait de mieux.


Citation :
Mais voilà, je m'aperçois que la Symphonie Lyrique est absente de ma discothèque, ce qui me plonge dans une angoisse sympathico-adrénergique des plus inquiétantes pour ma santé (il va me falloir me shooter encore une fois à Bach, c'est dur).
Tu peux peut-être investir dans un nouveau Bach plutôt que de dans la Symphonie Lyrique, cela dit. siffle

C'est très massif et lourd, à apparenter aux Gurrelieder, mais sans le climat. Un Orient de pacotille plus proche de Turandot que du Chant de la Terre.

Après, c'est du Zemlinsky, donc de la très bonne musique, mais extrêmement postromantique : il a généré et guidé des novateurs, mais pas produit lui-même beaucoup de choses révolutionnaires...


Citation :
Alors voici la question, parce que je trouve que le fil n'y répond pas : quelle version ???Sinopoli est trop cher, j'élimine. J'hésite entre Gielen, Eschenbach et Conlon. Qui veut m'aider à trancher ?
Tu n'en veux vraiment aucune autre ? Parce qu'il y en a beaucoup, et de bonnes.
J'avais entendu un extrait plutôt très engageant de la version Zagrosek / Varády / DFD (évidemment, c'était moins gros bras que Sinopoli !). Ca se trouve chez Orfeo pour pas cher, mais attention, ce doit être épuisé ou pas loin.

Il y a aussi Chailly qui est très appétissant (Marc / Hagegård, ce devrait être lyrique pour le coup !), mais étant donné que ses Gurrelieder ne m'ont pas emballés, je me méfierais peut-être. Surtout que c'est plein tarif.

Pour Sinopoli, je te soulage de regrets tout de suite : c'est vraiment massif, y compris côté chant (Terfel y joue les croquemitaines désespérés).

Conlon a le mérite d'enregistrer ce répertoire, mais c'est souvent un peu indolent et pâteux. Et puis la distribution (Isokoski / Sokvhus), bien que très bonne, n'est pas la plus tentante du marché très bien fourni.

De Gielen, il existe deux versions : l'une pas chère du tout avec son orchestre, chez Arte Nova, qui doit être excellente de toute façon (mais chanteurs inconnus de mon bataillon), l'autre apparemment largement épuisée avec la BBC. J'ignore ce qu'il donne avec la BBC, sans doute moins qu'avec son orchestre, mais Söderström / Allen, vu que ça chante beaucoup dans cette affaire, ça tente beaucoup.
Ce chef a de toute façon une très grande connaissance des décadents et les sert mieux que personne.

Enfin, pour Eschenbach, j'en ai entendu des extraits (je ne vais pas non plus acheter un disque avec l'infâme JR - puisque tu nous lis coucou -, il ne manquerait plus que ça !), et c'est assez somptueux. Schäfer, format léger vraiment touchant ; Goerne, pas entendu mais c'est de toute manière le meilleur tout le temps, alors je ne vois pas de raison que ça change ; enfin Eschenbach et l'Orchestre de Paris (que j'ai toujours défendus sur le plan artistique, les sots) sont absolument incroyables : une tension, un détail, la maîtrise aussi bien du postromantisme façon Nuit Transfiguré que des parts de pré-Berg qui affleurent ici ou là... Toutes les strates sont audibles, les climats magnifiés.
De l'excellent travail, et même mieux que ça. La Symphonie Lyrique en devient passionnante...


Eh oui, c'est comme les Gurre, la partition a un peu besoin d'être aidée, il faut bien choisir la version...

Tu auras compris que je te recommande volontiers Gielen et Eschenbach. Sur le papier, Gielen devrait (orchestralement du moins) être le meilleur, mais ce que j'ai entendu d'Eschenbach, ce qu'il y a de sûr, casse tout (y compris pour les solistes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 14:36

J'aime tellement Goerne, je voudrais la version d'Eschenbach mais je m'aperçois qu'elle n'est plus disponible sur amazon, alorsq qu'elle l'était encore hier soir ! Help !!!!!!!!!! (bon, la fnac la propose, mais plus chère je crois).

Sinon, je connais l'oeuvre, je l'ai entendue plusieurs fois, mais pas récemment. Je désire juste l'avoir sous la main, j'ai des poussées décadentes en ce moment.

Concernant le surmoi, je suis comme toi, plongé dans des méditations infinies. Officiellement et pour faire court, si tu ôtes le surmoi, tu obtiens un tableau psychopathique. J'ai bossé sur le sujet lors de mes études, car en relation d'aide, surtout orientée thérapie holistique, sophrologie etc, il faut aussi savoir dire non, refuser quelqu'un, détecter une pathologie qui peut le cas échéant se dissimuler derrière un masque.

Je me suis souvent demandé ce qui se passerait si j'ôtais mon surmoi comme on pose son manteau.

J'en viens à observer deux scénarios possibles, orientés par un schéma dialectico-taoïste qui renvoie directement au paradigme de l'expression artistique. La vérité est qu'il y a les élans de l'être (et non plus les besoins construits sur des manques et des frustrations, ce qui s'articule tant bien que mal dans une société pétrie de religion surmoïque) et alors, alors... on ne rigole plus - mon interprétation est toute personnelle, mais je vois apparaître deux possibles. Soit la montée fulgurante et mystique vers la source, soit la débauche, la violence, la pulsion brutale, sauvage.

Que font les grands compositeurs depuis toujours ? Ceux qui sont capables de déposer le masque et d'aller voir au bout du bout ce qui se passe ? Ils visent le sublime ou se vautrent dans le magma des tripes. Entre les deux, on trouve tout le formalisme du monde. Agréable, intéreressant, mais limité.

Comme l'expression de l'essence est tout de même filtrée par la culture, on aboutit à un relativisme que tu as eu raison de souligner lorsque je partais dans mes propos sur l'universalité. Mais en réalité, je voulais exprimer que si l'on gratte un peu, on trouve ou pas quelque chose qui relève de l'ultime.

Donc, lorsque le surmoi a été mis de côté.

Il reste alors l'être, qu'il soit de lumière ou d'ombre.

Eh bien je pense que certains compositeurs ont approché cela plus que d'autres, et ce sont eux que j'ai tendance à considérer comme universels. du point de vue d'un déchiffrement paradigmatique de la psyché, disons les chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 15:19

Mon propos se limitait à la Tragédie Florentine. Wink

Ces questions-là, je l'avoue, ne m'empêchent pas de dormir. Smile

De toute façon, je suis au contraire intéressé par le formalisme. Les choses prennent sens à partir d'un certain nombre de codes, qu'il faut majoritairement respecter, mais que chacun peut transgresser à la marge. C'est cet ensemble de variations qui fait le sel d'un domaine artistique. Pour moi du moins.

Donc l'essence profonde avec les bons et les mauvais compositeurs, ça n'existe pas pour moi, surtout que la qualité d'oeuvres varie très profondément d'un genre à l'autre chez certains compositeurs. Je sais que la plupart des sonates pour piano de Schubert me paraissent longues, à entendre comme à jouer, alors que ses lieder me passionnent au plus haut point. Inversement, Janáček ou Mompou vont me fasciner dans leur versant pianistique et nettement moins du côté du lyrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80642
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 15:20

DavidLeMarrec a écrit:

Donc l'essence profonde avec les bons et les mauvais compositeurs, ça n'existe pas pour moi, surtout que la qualité d'oeuvres varie très profondément d'un genre à l'autre chez certains compositeurs. Je sais que la plupart des sonates pour piano de Schubert me paraissent longues, à entendre comme à jouer, alors que ses lieder me passionnent au plus haut point. Inversement, Janáček ou Mompou vont me fasciner dans leur versant pianistique et nettement moins du côté du lyrique.

En même temps, Mompou côté lyrique, y a pas lourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 15:22

carton rouge HS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 22:11

DavidLeMarrec a écrit:
Mon propos se limitait à la Tragédie Florentine. Wink

Rien n'empêche d'élargir : toute oeuvre de qualité déborde de son cadre.

Ces questions-là, je l'avoue, ne m'empêchent pas de dormir. Smile

Moi non plus, méditer n'est pas dormir !


De toute façon, je suis au contraire intéressé par le formalisme. Les choses prennent sens à partir d'un certain nombre de codes, qu'il faut majoritairement respecter, mais que chacun peut transgresser à la marge. C'est cet ensemble de variations qui fait le sel d'un domaine artistique. Pour moi du moins.

Je te suis sur ce point, même si je ressens que quelque chose se déroule au-delà. Parfois. Cela sdit, le formalisme a quelque chose de très rassurant pour le cerveau gauche, mais il laisse un peu sur sa faim le cerveau droit.

Donc l'essence profonde avec les bons et les mauvais compositeurs, ça n'existe pas pour moi, surtout que la qualité d'oeuvres varie très profondément d'un genre à l'autre chez certains compositeurs.

Qui dit le contraire ? Pas moi. Je suis le premier à m'ennuyer avec certaines oeuvres de Bach, pour ne citer que lui. Je réagir au coup par coup, même si des génies comme Mahler, par exemple, atteignent souvent les sommets que j'évoque.

Je sais que la plupart des sonates pour piano de Schubert me paraissent longues, à entendre comme à jouer, alors que ses lieder me passionnent au plus haut point. Inversement, Janáček ou Mompou vont me fasciner dans leur versant pianistique et nettement moins du côté du lyrique.

Mais tout à fait d'accord avec toi ! Je partage en plus la plupart de tes goûts. Simplement, là n'était pas le sujet que j'abordais, il me semble.

Si derrière le formalisme, tu ne sens pas que'autre chose est en jeu, es-tu certain de ne pas passer à côté de quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 22:21

Pierre_78 a écrit:
Rien n'empêche d'élargir : toute oeuvre de qualité déborde de son cadre.
Oui, oui, mais comme tu disais que tu étais d'accord, je crois, je préférais préciser pour plus de clarté.


Citation :
Je te suis sur ce point, même si je ressens que quelque chose se déroule au-delà. Parfois. Cela sdit, le formalisme a quelque chose de très rassurant pour le cerveau gauche, mais il laisse un peu sur sa faim le cerveau droit.
Ca explique donc pourquoi je suis un peu bossu sur le côté droit : je dois pencher.


Citation :
Donc l'essence profonde avec les bons et les mauvais compositeurs, ça n'existe pas pour moi, surtout que la qualité d'oeuvres varie très profondément d'un genre à l'autre chez certains compositeurs.

Qui dit le contraire ? Pas moi. Je suis le premier à m'ennuyer avec certaines oeuvres de Bach, pour ne citer que lui. Je réagir au coup par coup, même si des génies comme Mahler, par exemple, atteignent souvent les sommets que j'évoque.
Tu semblais dire que certains compositeurs touchaient à l'essence des choses. Pour moi, il n'y a qu'une différence de degré, d'imagination de leur part ou même de goût de notre part.


Citation :
Mais tout à fait d'accord avec toi ! Je partage en plus la plupart de tes goûts. Simplement, là n'était pas le sujet que j'abordais, il me semble.
Oui, moi aussi je déborde vers les marges. Smile


Citation :
Si derrière le formalisme, tu ne sens pas que'autre chose est en jeu, es-tu certain de ne pas passer à côté de quelque chose ?
Je ne suis certain de rien. Mais je m'amuse déjà pas mal comme ça. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Stanlea
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 59
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 18 Mai 2008 - 22:37

Incroyable incroyant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 29 Juin 2008 - 17:21



Je viens de commander ça Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Dim 29 Juin 2008 - 23:23

Spiritus a écrit:


Je viens de commander ça Very Happy
Tu vas adorer. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 8:37

Il y a une oxymore dans ta phrase. Plusieurs interprétations:

1) J'ai mauvais goût, donc je vais adorer.
2) C'est ironique, je vais détester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 8:40

ou bien, c'est de la très bonne musique mais l'interprêtation gâche tout?
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 8:41

Ah oui, je n'y avais pas pensé. Chailly + Concertgebouw + Decca, j'avais pris le moins de risques possibles, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 9:10

Ca veut dire que tu vas adorer, et qu'alors que tu entrevoyais la lumière avec Pelléas et quelques autres oeuvres ennuyeuses de bon goût, tu vas retomber dans des facilités lourdes.

C'est proche des Gurrelieder, vraiment pesantissime. Pas de la mauvaise musique, mais une réduction pour quatuor à cordes serait bienvenue...


(Par ailleurs, pour répondre sur Chailly, je n'aime pas beaucoup dans ce répertoire, je le trouve assez peu à l'aise, très loin de son évidence coutumière - mais la distribution est très belle.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 9:12

Tu sais David, je pense que je suis capable d'avoir bon et mauvais goût à la fois, l'un n'empêche pas l'autre. Wink

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:05

Oui, c'était juste une plaisanterie parce que je trouve dommage que ce soit l'oeuvre la plus célèbre de Zemlinsky, alors qu'il a écrit mieux (mais moins spectaculaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:12

Un peu de sirop, ça ne me fera pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:22

Spiritus a écrit:
Un peu de sirop, ça ne me fera pas de mal.
Ce n'est pas à proprement parler du sirop, ou alors du sirop atrabilaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:23

Tu m'inquiètes. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:27

Spiritus a écrit:
Tu m'inquiètes. Confused
Non, non, ça te plaira, ça ressemble à du très mauvais Mahler mâtiné de Richard Strauss pessimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:30

Richard Strauss pessimiste, c'est quoi, pour toi? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:35

Spiritus a écrit:
Richard Strauss pessimiste, c'est quoi, pour toi? scratch
Zemlinsky...

Tu imagines Heldenleben tout en mineur et orchestré principalement pour flots de cordes et chorals de cuivres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Lun 30 Juin 2008 - 10:38

affraid

Ne dis plus rien. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 11 Juil 2008 - 19:44

J'ai écouté trois fois cette Tragédie florentine ces derniers jours et c'est sincèrement un grand chef d'oeuvre. Je ne l'avais pas écoutée sérieusement depuis de longues années. Quels bêtise. Un livret fabuleux, une musique digne des plus beaux décadents viennois, Strauss en tête. Une action ramassée en une seule scène d'un suspens poignant. Une chute totalement surprenante qui nous fait brutalement revenir de la Renaissance florentine à la perversion 1900 viennoise. Quel délice. Quelle partition. Et Jordan distille tout ça avec un charme et un venin délicieux. Le Simone de Albert Dohmen est fabuleux. L'ONF se surpasse, mais avec Jordan c'est normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 11 Juil 2008 - 23:44

Je t'avais bien dit que tu ne pouvais qu'aimer cette grande machine straussienne, surtout servie de la sorte ! Le livret doit être franchement à ton goût, toi qui aime les investigations psychologiques quasiment clinique. C'est le livret du Toréador d'Adam (les adultères surpris, et tout le monde feint), mais dans lequel on semble avoir ôté le Surmoi à ces braves gens. La scène de la lutte, jusqu'à se débarrasser du couteau, est assez décadente viennoise comme tu dis...

Saisissant. Musicalement, c'est vraiment ce que Zemlinsky a fait de mieux et de plus moderne, même si on est assez loin de la maîtrise et de l'originalité de Schreker.

Version formidable, surtout pour Jordan et l'ONF, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Sam 12 Juil 2008 - 0:33

Oui, et cette contraction de l'action en un seul acte est certainement une belle idée. Un coup de poignard au figuré aussi. thumleft

Pour le Surmoi je ne sais s'il s'est vraiment évaporé, par contre le Ça est bien là. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 15:35

comme vous l'aurez compris, j'ai moi aussi été tellement emballé par cette Tragédie florentine, que j'ai découverte à six heures ce matin sans livret et avec une petite idée de l'argument, m'intéressant surtout à la musique pure. Et quelle musique! c'est décadent au possible, sirupeux mais pas sucré, exactement comme Schreker, avec qui je perçois une sérieuse parenté. A noter que contrairement à ce que je pensais, la version Chailly est assez décevante: on ne reconnaît pas le Concertgebouw dans cet orchestre terne et homogène, sans éclat ni force, dont le côté très uni convient cela dit très bien à cette musique. Les solistes de ma version sont convaincants, sauf Guido, qui manque cruellement de puissance face à l'orchestre et ne semble pas sortir du mezzo piano, c'est (un peu) agaçant. Sinon, ben je suis vraiment emballé, c'est un climat fascinant, qui respire effectivement le freudisme et le gravier viennois plus que la Florence du XVIè siècle: on se croirait dans un cabinet style Belle Epoque, avec la pluie dehors dans les rues de Vienne. Sans livret, je n'ai pas mesuré toute la tension liée à l'intrigue, bien qu'elle soit très palpable à la musique: le côté dégénéré des harmonies comme la violence du meurtre final sont très enthousiasmants et stimulants pour moi. C'est un peu entre la déliquescence de Schreker et l'intellectualisme de Schönberg: un milieu fascinant, où je vais me replonger très vite avec la version Jordan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 18:56

Je rapprocherais plus ça de R. Strauss que de Schreker, moi. L'orchestration, les lignes lyriques, la manière du récitatif, l'harmonie, tout s'y apparente. Tu devrais effectivement écouter avec le livret, c'est quand même assez exceptionnel comme truc : le Toréador d'Adam (un triangle amoureux grotesque) revu dans une expérience freudienne.

Spiritus a écrit:
Les solistes de ma version sont convaincants, sauf Guido, qui manque cruellement de puissance face à l'orchestre et ne semble pas sortir du mezzo piano, c'est (un peu) agaçant.

C'est une voix claire, mais Heinz Kruse, c'est un Siegfried et un Salvago quand même... !

Si tu écoutais avec le livret, tu pourrais apprécier ses talents de diseurs - alors que Victor Lutsiuk, chez Jordan, est limité vocalement et moins inspiré. Tu l'auras bien cherché. Twisted Evil


Attention toutefois : le reste de la production de Zemlinsky est nettement, nettement moins moderne ! On y trouve nettement plus de Brahms que de Schönberg...

La Tragédie Florentine est son chef-d'oeuvre à mon avis (même s'il a écrit de très belles oeuvres en musique de chambre, mais dans une veine beaucoup plus académique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 19:07

leo a écrit:
D'une laideur physique très significative, il fut l'amoureux platonique d'Alma Schindler qui le repoussa pour épouser Mahler.

Apparemment lui et moi avons beaucoup de points communs pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 19:08

DavidLeMarrec a écrit:
Je rapprocherais plus ça de R. Strauss que de Schreker, moi. L'orchestration, les lignes lyriques, la manière du récitatif, l'harmonie, tout s'y apparente. Tu devrais effectivement écouter avec le livret, c'est quand même assez exceptionnel comme truc : le Toréador d'Adam (un triangle amoureux grotesque) revu dans une expérience freudienne.

Oui oui je savais l'argument, et j'écouterai avec le livret, c'est tellement chouette, et pas très long!

Sinon oui c'est très straussien aussi c'est vrai, en un peu plus glauque quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 19:10

Je trouve Salome plus glauque quand même et Elektra plus violent. Mais c'est quand même pervers. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 19:11

Salomé c'est vrai que dans le genre glauque... hehe Mais c'est plus halluciné, plus extériorisé qu'ici, où au fond tout reste contenu (exception faite de la scène finale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   Ven 5 Sep 2008 - 19:16

Spiritus a écrit:
leo a écrit:
D'une laideur physique très significative, il fut l'amoureux platonique d'Alma Schindler qui le repoussa pour épouser Mahler.

Apparemment lui et moi avons beaucoup de points communs pig
Alma t'a dit NON ? Neutral

Avec Alex, comme elle l'appelle dans son journal, elle a quand même failli céder. Mais ça, il n'a pas su, et comme cet avorton de Mahler a essayé de lui faire rompre tout contact avec lui (alors qu'il était tout de même son professeur de composition), il a cru que sa laideur était en cause.

Du coup, il a travaillé l'Anniversaire de l'Infante sous toutes les coutures, avec Der Zwerg, avant de refiler le sujet à Schreker en lui demandant de l'utiliser - et ce sera par deux fois : l'Anniversaire de l'Infante (pantomime), puis Die Gezeichneten (avec tout de même de larges différences dans ce dernier cas !).


Dernière édition par DavidLeMarrec le Ven 5 Sep 2008 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alexander Zemlinsky ( 1871 - 1942 )
» Alexander von Zemlinsky
» Cor Alexander
» Alexander Kipnis - basse
» Webern Berg Zemlinsky Pleyel 3/12/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: