Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nomenclature des chanteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 22:37

Chose compliquée qu'est la nomenclature des chanteurs. D'autant plus que les étiquettes toutes prêtes faites sont souvent dépassées et trop étroites. Mais cela, nous y reviendrons plus tard.

En général, la nomenclature (non baroqueuse mais plutôt XIXièmiste) basique se constitue de trois tessitures principales pour chaque sexe : soprano, mezzo soprano, et (contre) alto pour les femmes, et ténor, baryton et basse pour les hommes.
Bien sûr, il y a de nombreuses subtilités (pour ne pas dire nombreuses dissemblances au sein d'une même tessiture) puisqu'évidemment, certains rôles sont adaptés à un type de voix bien particulier.

Je commencerais ce soir (brièvement), par les femmes. Attention, je ne dis pas ce que je vais écrire est une vérité absolue, d'autant plus que j'ai du mal à m'y repérer mais plutôt un début de discussion.

Tout d'abord, il y a eu une évolution sur la voix de soprano. Au départ, c'était une tessiture médiane, semblable au mezzo soprano, (1607 : Ottavia do3-sol4). Par ailleurs, à la même époque, le terme de soprano signifiait un castrat d'une tessiture élevée. Ce n'est véritablement qu'au XIXième siècle que le mot "dessus" (altus) est remplacé par le mot soprano en France.

C'est surtout au XVIIIième que l'heure de gloire des prime donne arrivent, comme la Cuzzoni, ou la Bordoni. De nombreux opéras mettent des rôles principaux pour les sopranos comme Armide de Lully, Médée de Charpentier...

D'où viennent toutes ces catégories assez complexes ?(avouez qu'on y perdrait son latin !) Tout d'abord, début XIXième, on distingue les différences de timbres, puis ensuite de puissance, et enfin d'emploi (ainsi un ténor mozartien n'ira pas chanter du wagner, en théorie...)


I) CLASSIFICATION DES SOPRANOS

Voici une liste des différentes voix et de leur utilisation :

Soprano léger colorature ou acuto sfogato : voix la plus aiguë et la plus acrobatique. Très étendue mais peu puissante avec des graves souvent détimbrés.
Tessiture : do3-mi5 (parfois la2-la5).
Rôles : Lakmé, Reine de la nuit (la Flûte enchantée), Lucie de Lammermoor, Gilda (Rigoletto).

Soprano léger ou d'opérette : voix agile au timbre clair mais ne possède pas le suraigu du soprano léger colorature.
Tessiture : do3-ré#5.
Rôles : Micaëla (Carmen), Leïla (les Pêcheurs de perles), Norina (Don Pasquale), Véronique, Ciboulette.
Soprano lyrique léger ou lyrique colorature : voix agile, claire comme le sopr. léger mais intensité plus importante et registres plus homogènes.
Tessiture : do3-ré5.
Rôles : Violetta (la Traviata), Manon, Mireille, Juliette, Nannetta (Falstaff).

Soprano lyrique ou demi-caractère : voix plus expressive et plus puissante mais moins apte à vocaliser.
Tessiture : do3-do#5.
Rôles : Louise, Marguerite (Faust), Mimi (la Bohème), Agathe (Freischütz).

Soprano grand lyrique, lirico-spinto, lyrico-dramatique : voix qui possède l'aigu du sopr. lyr. et la puissance du sopr. dram.
Tessiture : si2-do5.
Rôles : Cio-cio-San (Mme Butterfly), Aïda, Tosca, Manon Lescaut.

Soprano dramatique colorature ou dramatique d'agilité : voix étendue qui allie potentiel dramatique et virtuosité.
Tessiture : la2-do#5. Rôles : Leonora (le Trouvère), Elena (Vêpres siciliennes), Elvira (Hernani), Sémiramis.

Soprano dramatique, de caractère, de grand opéra, Falcon [Cornélie Falcon (1812-1897) créa la Juive et les Huguenots] : voix puissante dans tous les registres avec un grave de mezzo-soprano et un aigu moins facile que celui des autres sopranos.
Tessiture : sol2-si4. Rôles : Amelia (Un bal masqué), Gioconda, Lady Macbeth, Isole, Brünnhilde (Tétralogie), Santuzza (Cavalleria Rusticana)

II) LES MEZZO SOPRANOS

Cette catégorie apparaît vers la fin du XVIIIième siècle, lorsque les exigences vocales et dramatiques des rôles de soprano vont croissant, en particulier pour ce qui est de l’utilisation du registre aïgue, le terme lui-même est alors peu employé. Cependant, on le trouve sous la plume de Charles Burney, au sujet de la cantatrice Faustina Bordoni (la tessiture s’étend du sib2 au sol4). La distinction entre les deux catégories de voix, et l’émergence de celle de mezzo, se confirment au début du XIXième siècle, phénomène accentué par la disparition des castrats : d’assez nombreux rôles travestis sont des rôles de mezzo soprano.
Voici les différentes tessitures (liste non exhaustive)

Mezzo-soprano colorature : mezzo-soprano léger doté d'une grande agilité et spécialisé dans certains rôles rossiniens.
Tessiture : sol2-si4.
Rôles : Angelina (Cenerentola), Rosine (le Barbier de Séville), Arsace (Sémiramis).

Mezzo-soprano léger ou Dugazon [Louise Dugazon (1755-1821) créatrice d'une soixantaine de rôles] : voix claire et agile vocalisant avec aisance. Tessiture : sol2-sib4.
Rôles : emplois de jeunes pages espiègles comme Stephano (Roméo et Juliette), Siebel (Faust) ou Chérubin (les Noces de Figaro).

Mezzo-soprano dramatique ou Galli-Marié [Célestine Galli-Marié (1840-1905) créatrice de Mignon et de Carmen] : voix éclatante, puissante et extrêmement dramatique. T
essiture : fa2-la#4. Rôles : Carmen, Dalila, Charlotte (Werther)

III) Les contraltos

Je parle bien ici de la voix la plus grave des femmes, et non pas la voix la plus aïgue des hommes. Cette tessiture va généralement, du sol2 au fa4.

Dans l'opéra baroque, un certain nombres de rôles, masculins ou féminins, ont été écrits en tessiture de contralto, sans lien univoque avec le sexe de l'interprête. Au XVIIième, c'était surtout dans le genre serio qu'on retrouve ce type de voix, avec notamment Arasmene dans le Xerse de Cavalli, ou encore Elviro de la même oeuvre, mais aussi comique comme dans Le Couronnement de Poppée de Monteverdi, la nourrice Arnalta.

Au XVIIIième, c'est dans l'opéra seria où les contraltos sont à nouveau mis au goût du jour bien que les voix masculines soient plus utilisées que celles des femmes. Chez Haendel par exemple. Par contre, en France, ce type de voix est inconnue.

Le XIXième permet surtout aux contraltos de chanter des rôles rossiniens car les rôles de voix graves sont surtout dévolues aux mezzos. Au XIXième, c'est "pire" : citons Zita de Gianni Schichi de Puccini et Geneviève de Pélléas et Mélisande de Debussy.

Contralto bouffe [de l'italien buffare, dire des balivernes] : voix peu puissante dévolue aux rôles comiques.
Tessiture : fa2-sol#4 (la#4).
Rôles : Mrs Quickly (Falstaff).
Contralto colorature ou alto coloratura : voix très agile qui couvre 2 octaves 1/2 et parfois même 3.
Tessiture : (ré2) mi2-la#4.
Rôles : ceux écrits par Bellini, Cimarosa, Rossini, Donizetti ou Meyerbeer.
Contralto dramatique : la plus grave des voix de femmes. Devenue très rare, elle est très souvent remplacée par un mezzo-soprano dramatique. Tessiture : do2-la4. Rôles : Amnéris (Aïda), Ulrica (Un bal masqué), Ortrude (Lohengrin), Erda (Tétralogie), Vania (Une vie pour le tsar).

IV) Les ténors

Bon, je ne parlerais pas des voix très aigues des hommes, car je ne maîtrise pas du tout.

Il faut savoir que les hommes chantent en voix de poitrinne (proche de la voix naturelle) contrairement à la femme qui chante pratiquemment en voix de tête.

Tout comme la mezzo, et la soprano, l'appellation "ténor"* n'est venue que tardivement. Ce n'est qu'à la fin du XVIIIième siècle que le terme apparait, remplaçant entre autre "taille" et "haute-contre".
*le terme n'était utilisée qu'en polyphonie.

Au XIXième siècle, le ténor est l'effigie idéale pour le romantisme, l'héroïsme... c'est le jeune homme amoureux, et sombre comme dans Werther, l'héros comme Radamès d'Aïda... rares sont les opéras qui emploient le ténor comme un "méchant" (notamment dans Lohengrin).
Mais bien sûr, cela n'est qu'un mince pan de cette tessiture qui n'est pas si simple que ça.

Ténor bouffe, comique ou Trial : voix aiguë à caractère comique. Tessiture : do2-do4.
Rôles : le mari (les Mamelles de Tirésias), le notaire (Don Pasquale), Cochenille, Franz, Pittichinaccio (les Contes d'Hoffmann).

Ténor léger, d'opérette, ténor mozartien, de sérénade : voix légère, timbre clair. Vocalise avec aisance. Peut chanter les rôles d'opérettes. Tessiture : do2-ré4.
Rôles : Georges Bown (la Dame blanche), Nadir (les Pêcheurs de perles), Ernesto (Don Pasquale), Le Postillon (le Postillon de Longjumeau), Coutançon (la Veuve joyeuse), Antonin (Ciboulette), Gondran (les Mousquetaires au couvent).

Ténor lyrique léger, d'opéra-comique : timbre du ténor léger dans l'aigu et du ténor lyrique sur le reste de sa tessiture.
Tessiture : do2-ré4.
Rôles : Gérald (Lakmé), Desgrieux (Manon), Elvino (la Somnambule), Ottavio (Don Giovanni).

Ténor lyrique, demi-caractère, de traduction : voix plus large avec un timbre clair.
Tessiture : do2-do#4.
Rôles : Faust, duc de Mantoue (Rigoletto), Alfredo (la Traviata), Edgardo (Lucie de Lammermoor), Rodolphe (la Bohème).

Ténor lirico-spinto ou lyrico-dramatique : grave plus ample que le précédent., aigu éclatant.
Tessiture : do2-do#4.
Rôles : Mario (Tosca), Don José (Carmen), Manrico (le Trouvère), Radamès (Aïda), Calaf (Turandot).

Ténor dramatique, d'opéra ou de caractère : voix large au timbre percutant.
Tessiture : do2-do4.
Rôles : voir les suivants.

Fort ténor, ténor héroïque, de vaillance, de grand opéra, wagnérien, barytonnant : voix très puissante au grave barytonnant et à l'aigu éclatant. Devenue extrêmement rare, elle est remplacée par le précédent. Tessiture : si1-la#4.
Rôles : Othello, Samson, Arnold (Guillaume Tell), Éléazar (la Juive), Siegfried (Tétralogie), Tristan.

Baryton Martin, léger, élevé, ténorisant, viennois, d'opérette voix peu puissante qui rappelle le timbre du ténor sans en posséder l'aigu. Rare à l'opéra, elle tient les premiers rôles d'opérette et excelle dans la mélodie. Tessiture : si1-la3.
Rôles : Pelléas, Florestan (Véronique), Danilo (la Veuve joyeuse), prince Sou-Chong (le Pays du sourire).


(source : quid)

Inutile de dire que cela est de la théorie pure et simple, puisque de nombreuses sopranos peuvent avoir le bonheur (ou poussent leur limite) de chanter plusieurs rôles qui n'appartiennent pas à la même catégorie. Certes, il y a certaines voix qui rentrent parfaitement dans une catégorie, mais c'est une chose rare...


Dernière édition par Elvira le Dim 28 Déc 2008 - 23:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
avatar

Nombre de messages : 9156
Age : 50
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 22:42

Super et riche idée que ce fil. Moi qui suis complètement perdu dans ce domaine , ça va me permettre de mieux comprendre.
Je pourrais pas apporter ma pierre à l'édifice mais je vais pouvoir apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80306
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 22:45

Je n'ai pas tout lu mais:

Elvira a écrit:

Soprano dramatique, de caractère, de grand opéra, Falcon [Cornélie Falcon (1812-1897) créa la Juive et les Huguenots] : voix puissante dans tous les registres avec un grave de mezzo-soprano et un aigu moins facile que celui des autres sopranos.
Tessiture : sol2-si4. Rôles : Amelia (Un bal masqué), Gioconda, Lady Macbeth, Isole, Brünnhilde (Tétralogie), Santuzza (Cavalleria Rusticana)

Je ne vois pas pourquoi une soprano dramatique ne devrait pas avoir de contre-ut à son arc.
D'ailleurs Isolde et Brünnhilde en ont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 22:46

Je n'ai pas dit ce que j'ai écrit est bon... (surtout pour les notes)

Lady Macbeth aussi.

(mais tout ça, c'est de la théorie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 23:06

Acuto sfogato... Que c'est joli Very Happy

Merci Elvira Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 23:26

Je n'y connais pas grand chose (j'avais commencé à faire des petites fiches, parce que ça m'énervait de ne rien comprendre), mais je crois que les sopranos dramatiques sont assimilées aux "Falcon" de façon un peu rapide. Il y a aussi une histoire de style "français" qui entre en compte, en plus du format et de l'étendue.

Je verrais bien Anna Caterina Antonacci et Waltraud Meier comme exemples de "Falcon" actuelles, mais il y a des sopranos dramatiques, wagnériennes ou pas, qui sont à l'aise dans les aigus.

Et pis ce n'est pas une science exacte, Violetta de la Traviata semble aussi lirico-spinto, Gilda est une soprano lyrique pure et simple.

Des dramatiques pas Falcon : Elektra, Salome et Turandot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 23:55

Et il manque la catégorie soprano baroqueuse : chante faux, n'a aucune puissance et peu d'étendue, a une projection très moyenne mais masque tout cela par une bonne diction en français et beaucoup de gesticulations sur scène. Cool Cool Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 23:56

tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 23:57

Et tu as oublié... Tellement blonde qu'elle prononce toutes les finales... fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Sep 2008 - 23:59

Elvira a écrit:
C'est surtout au XVIIIième que l'heure de gloire des prime donne arrivent, comme la Cuzzoni, ou la Bordoni. De nombreux opéras mettent des rôles principaux pour les sopranos comme Armide de Lully, Médée de Charpentier...

tutut Armide est un bas dessus (= mezzo)

Mais peut-être que le rôle peut être chanté par un dessus ? scratch (cf. récital Véronique Gens) Tout comme dans Atys où le rôle de Cybèle fut chanté respectivement par Jennifer Smith (dessus) ou Guillemette Laurens (bas-dessus)

Pour le baroque français on parle de "voix de ... " :

- dessus = soprano
- bas-dessus = mezzo
- haute contre = ténor léger
- taille = ténor
- basse-taille = baryton
- basse = basse

Merci d'avoir ouvert ce sujet Wink

Morloch a écrit:
Et il manque la catégorie soprano baroqueuse : chante faux, n'a aucune puissance et peu d'étendue, a une projection très moyenne mais masque tout cela par une bonne diction en français et beaucoup de gesticulations sur scène. Cool Cool Cool

carton rouge fesse


Dernière édition par WoO le Mar 30 Sep 2008 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 0:06

Cool oui, j'avais oublié de signaler que la soprano baroqueuse utilisait des vocables mystérieux pour définir sa voix, dans le but évident de faire naître le doute dans l'esprit de ses interlocuteurs et de se faire engager par malentendu dans une production bedo




Hop, je pars en courant !

Morloch au feu ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 0:08

Trop tard. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 12:53

WoO a écrit:
Elvira a écrit:
C'est surtout au XVIIIième que l'heure de gloire des prime donne arrivent, comme la Cuzzoni, ou la Bordoni. De nombreux opéras mettent des rôles principaux pour les sopranos comme Armide de Lully, Médée de Charpentier...

tutut Armide est un bas dessus (= mezzo)

Mais peut-être que le rôle peut être chanté par un dessus ? scratch (cf. récital Véronique Gens) Tout comme dans Atys où le rôle de Cybèle fut chanté respectivement par Jennifer Smith (dessus) ou Guillemette Laurens (bas dessus)


Dans mes bouquins, c'est marqué qu'une soprano avait une tessiture proche du mezzo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 13:45

Rien que le changement de diapason doit avoir une petite incidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 13:49

WoO a écrit:
Elvira a écrit:
C'est surtout au XVIIIième que l'heure de gloire des prime donne arrivent, comme la Cuzzoni, ou la Bordoni. De nombreux opéras mettent des rôles principaux pour les sopranos comme Armide de Lully, Médée de Charpentier...

tutut Armide est un bas dessus (= mezzo)
Médée également.

Mais en fait, sur les partitions, dessus et bas-dessus ont exactement la même tessiture, c'est donc uniquement une affaire de couleur.


Citation :
- dessus = soprano
- bas dessus = mezzo
- haute contre = ténor léger
- taille = ténor
- basse taille = baryton
- basse = basse
La basse-taille est souvent une basse (ou un baryton-basse). La taille, c'est ténor, mais un ténor grave, c'est chantable aisément par n'importe quel baryton, et même à 440 Hz.

Du coup, haute-contre, c'est ténor (pas si aigu qu'on le dit, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Freia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 395
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 14:11

je crois que le soprano dramatique n'est pas forcément assimilable à un Falcon.
Le soprano dramatique est avant tout un soprano : grande étendue, extension dans l'aigu (et je ne vois pas pourquoi il n'aurait pas de contre-ut sortables), ampleur, medium et graves aisés, mais tessiture de soprano.
Le Falcon, c'est plus un mezzo avec des facilités dans l'aigu et une grande homogénéité des registres. Voir par exemple, le rôle d'Eboli dans Don Carlo.
là où les cartes se brouillent c'est quand des chanteurs migrent vers des rôles qui se trouvent à l'extrémité de leur tessiture "normale" : par exemple Meier, mezzo, qui peut chanter Isolde. Le fait qu'elle chante ce rôle ne veut pas dire qu'elle s'est entièrement devenu un soprano, même dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 14:19

Ce que dit Freia est très important : il ne faut jamais confondre chanteur et emploi. On peut être d'une catégorie et tenir des emplois d'une autre...

Quant au Falcon, c'est plutôt une soprano avec une générosité de timbre mezzique. Cornélie Falcon, c'est la créatrice de Valentine et Rachel, des rôles de soprano dramatique qui réclament un beau médium.

Mais l'idéal pour tenir ces rôles, ce peut être de distribuer des mezzos, effectivement (Simionato l'a fait pour Valentine, Verrett aurait tout à fait pu, n'était le suraigu...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 30 Sep 2008 - 21:51

Rajout des parties sur les mezzo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Sam 18 Oct 2008 - 20:24

Rajout de la partie sur les altos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 395
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Sam 18 Oct 2008 - 23:34

Je mettrais plutôt Ortrud chez les mezzo : le rôle évolue entre le sib grave et le sib aigu, soit une tessiture plutôt de mezzo, qu'une soprano avec des graves solides peut aussi aborder. Un vrai contralto sera handicapé par les phrases assez hautes et les pointes dans l'aigu du rôle.
A noter qu'il semble que la dénomination "mezzo" ne soit apparue que tardivement dans certaines institutions. Les choristes de l'opéra de Paris étaient ainsi réparties entre sopranos et contraltos jusque dans les années 20 au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Edward
Néophyte


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 19 Oct 2008 - 2:32

C'est bien beau toute cette nomenclature, mais comme tu le dis toi-même Elvira, ça ne tombe pas souvent bien dans les cases. En fait tous ces noms sont un reliquat de traditions qui ont voulu qu'on mette un nom sur chaque type de voix. Comme chaque voix n'est jamais identique, on a été contraint d'agrandir encore et encore la nomenclature pour prendre en compte les couleurs de voix d'untel grand chanteur, type de voix qu'on va considérer comme la voix parfaite pour untel grand opéra...

Je pense que tout ceci doit être dépoussiéré. La vérité est qu'une chanteuse se demande parfois encore assez tard dans sa formation ou sa carrière si elle ne devrait pas chanter le répertoire pour mezzo après avoir chanté 10 ans soprano ; alors de là à pouvoir dire avec précision qu'elle est "soprano dramatique de caractère"...
La caractérisation d'une voix est une échelle continue (comme l'ensemble des nombres réels) et non discrète (comme les 5 doigts de la main), et sur plusieurs paramètres qui plus est. Vouloir mettre des dénominations fixes à une échelle continue a relativement peu de sens.
Il est prouvé que la tessiture d'un chanteur peut se mesurer d'une unique manière : la fréquence maximale d'excitation du nerf récurrent, situé dans le cou ; cette fréquence indique jusqu'où on peut pousser dans l'aigu avant que l'influx nerveux transmis aux cordes vocales soit trop intense pour passer (chaque influx "mord" sur la phase réfractaire du nerf après l'influx précédent)*. La durée de cette phase réfractaire minimum (ou fréquence max, c'est pareil) se trouve pour une quantité continue de valeurs (de l'ordre de 1.5/2.5 ms, si mes souvenirs sont bons), caractérisant l'étendue possible. Tous les degrés sont possibles, il n'y a pas de "cases".
La forme du larynx, la taille des cordes vocales, la corpulence, les résonateurs, sont tous sans aucun fondement pour trouver cette valeur et la tessiture théorique. Ils impactent par contre la couleur de la voix.
Il serait donc probablement beaucoup plus intéressant pour un chanteur de s'entendre dire qu'il a une phase réfractaire du récurrent de 1.7 ms et que son passage est donc telle note que de s'entendre dire qu'il a un physique de baryton-wagnérien. Quite à décider ensuite quel choix il fait, quel répertoire il préfère chanter, quels rôles il préfère, dans quoi il se sent à l'aise.

Voilà, c'est mon avis. Bonne nuit à tous.



* Monter plus haut que cette fréquence oblige à passer la vitesse supérieure, soit le mode de vibration bi-phasé (voix de tête pour les hommes) ou tri-phasé pour les femmes (la voix de tête - mode bi-phasé étant le registre par défaut pour les femmes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 19 Oct 2008 - 10:31

Ah mais je suis bien d'accord avec toi. Seulement, je dirais que cette nomenclature est une sorte de point de départ, la théorie quoi...Or, nombre de fois où la théorie est dépassée par la pratique. De toute façon, il y a quand même une limitation possible : une soprano légère ou d'opérette ne chantera pas Lady Macbeth. Mais là, c'est juste de l'évidence.

Citation :
Je pense que tout ceci doit être dépoussiéré. La vérité est qu'une chanteuse se demande parfois encore assez tard dans sa formation ou sa carrière si elle ne devrait pas chanter le répertoire pour mezzo après avoir chanté 10 ans soprano ; alors de là à pouvoir dire avec précision qu'elle est "soprano dramatique de caractère"...

Bien sûr ! Nombres de chanteuses qui ont chanté le répertoire mezzo en étant soprano et vice versa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 19 Oct 2008 - 10:51

Certes, Sir Edward, mais ta solution physiologique nous donne une tessiture qui ne comprend pas le caractère de la voix, donc ne permet pas de distribuer les chanteurs.
(Par ailleurs, les phoniatres, c'est comme les profs de chant, il faut bien les choisir...)

Une autre des difficultés, par rapport à ces nomenclatures, est qu'il existe un type pour les rôles et un type pour chanteurs qui ne coïncident pas nécessairement. Les chanteurs peuvent mordre hors de leur catégorie, qui de toute façon n'existe pas exactement ailleurs, puisque comme le précisait Sir Edward, Dame Nature n'a pas fait de cases, mais une continuité de possibles...

Cela dit, c'est quand même bien utile... à condition de s'accorder plus ou moins sur le sens des mots. (Et effectivement, dans les encyclopédies, on lit n'importe quoi à ce sujet. Dans une autre, j'avais lu que Philippe II était un rôle de baryton-basse et que les hautes-contre émettaient tout en fausset...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 19 Oct 2008 - 10:56

Citation :
Une autre des difficultés, par rapport à ces nomenclatures, est qu'il existe un type pour les rôles et un type pour chanteurs qui ne coïncident pas nécessairement.

Et puis surtout, certains rôles étaient fait pour un chanteur bien particulier, et de fait, on ne retrouve pas forcément la voix qu'il faut pour ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 19 Oct 2008 - 16:55

Je retirerais le lien plus tard, mais voilà le genre de mezzo (inconsciente ? Laughing) qui chante un registre soprano :

http://www.youtube.com/watch?v=8ruxCrpl0NU


C'est pas mauvais, surtout quand on sait l'étendu de la tessiture d'Abigaille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 19 Oct 2008 - 23:13

Les rôles de soprano lourd ont des convergences avec les mezzos à aigus. Mais ici, il faut avoir le contre-ut à profusion.

Bumbry est à mon avis l'une des interprètes les plus convaincantes du rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 20 Oct 2008 - 18:36

DavidLeMarrec a écrit:
Les rôles de soprano lourd ont des convergences avec les mezzos à aigus. Mais ici, il faut avoir le contre-ut à profusion.

Bumbry est à mon avis l'une des interprètes les plus convaincantes du rôle.

Oui, convaincante dramatiquement, parce que la plus convaincante est... I love you Ghena Dimitrova
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Ven 28 Nov 2008 - 22:22

Voici pour les voix graves des hommes :

Baryton Verdi la1-sol3. Rôles
Baryton lyrique sol1-fa3.
Baryton dramatique, héroïque, de grand opéra :
Tessiture : fa1-mi3.
baryton grave basse barytonnante
Tessiture : ré1-fa3.
basse légère d'opérette. Tessiture : mi1-ré3.
Basse-bouffe, basse comique :
Tessiture : ré1-mi3.
Basse-colorature : Tessiture : ré1-fa3.

etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Ven 28 Nov 2008 - 22:23

C'est trés bien tout ça. Mais tu ne pourrais pas illustrer :
-par des exemples de chanteurs (les plus connus)
-de rôles

Merci. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Ven 28 Nov 2008 - 22:24

Si, si, mais ce soir je n'ai pas le temps enfin, le courage . Je complèterais mon premier post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Ven 28 Nov 2008 - 22:25

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Ven 28 Nov 2008 - 23:13

Elvira a écrit:
Voici pour les voix graves des hommes :

Baryton Verdi la1-sol3. Rôles
Baryton lyrique sol1-fa3.
Baryton dramatique, héroïque, de grand opéra :
Tessiture : fa1-mi3.
baryton grave basse barytonnante
Tessiture : ré1-fa3.
basse légère d'opérette. Tessiture : mi1-ré3.
Basse-bouffe, basse comique :
Tessiture : ré1-mi3.
Basse-colorature : Tessiture : ré1-fa3.
Je ne comprends pas bien quel est le lien entre ces tessitures et les styles musicaux.
Pourquoi la basse légère d'opérette est plus étriquée que la basse-bouffe, par exemple, ça vient d'où ces nuances ? confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Ven 28 Nov 2008 - 23:16

Les exigences des compositeurs, mises sur les partitions...


Dernière édition par Elvira le Lun 24 Mai 2010 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dub-Manu
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Paris 20
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mer 10 Déc 2008 - 1:36

Sir Edward a écrit:

Il est prouvé que la tessiture d'un chanteur peut se mesurer d'une unique manière : la fréquence maximale d'excitation du nerf récurrent, situé dans le cou ; cette fréquence indique jusqu'où on peut pousser dans l'aigu avant que l'influx nerveux transmis aux cordes vocales soit trop intense pour passer (chaque influx "mord" sur la phase réfractaire du nerf après l'influx précédent).

Ce n'était pas la théorie de Raoul Husson ("chronaximétrie"), ça ?
Pourtant dans le Que Sais-je sur la voix, écrit par Guy Cornut, on peut lire : "la chronaximétrie proposée par Raoul Husson s'est avérée être un échec total et il n'existe actuellement aucune méthode scientifique rigoureuse permettant à elle seule un classement précis" Confused
L'auteur (pourtant phoniatre) estime que c'est surtout au prof de chant de faire le classement, et qu'il dispose pour cela de différents critères dont aucun n'a de valeur absolue s'il est pris isolément : ambitus vocal, timbre/couleur, place du changement de registre dans l'aigu ("note de passage" quoi), son fondamental usuel de la parole... Et seulement deux critères purement médicaux en complément : longueur des cordes vocales + forme et volume des résonateurs.
Exit le nerf récurrent ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dub-Manu
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 190
Localisation : Paris 20
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mer 10 Déc 2008 - 1:56

Citation :
. Dans une autre, j'avais lu que Philippe II était un rôle de baryton-basse et que les hautes-contre émettaient tout en fausset...)

Oui... Parfois il serait bon de ne reprendre que le terme employé par le compositeur lui-même. Verdi parlait de basses ou de barytons, jamais de "baryton basse".
D'un autre côté Mozart ne connaissait à son époque que les concepts "ténor" et "basse", celui de baryton n'existait pas encore, et c'est vrai qu'aujourd'hui ça peut nous paraître bizarre d'appeler "basse" un emploi comme celui du Comte dans les Noces, par exemple (ambitus la1-sol3 sauf erreur). En réalité indépendamment du terme, très très générique, Mozart écrivait surtout en fonction du chanteur qui allait créer le rôle.

Cela dit pour reprendre cet exemple, on peut s'étonner que le rôle-titre de Don Giovanni soit sensiblement moins aigu que celui du Comte, alors qu'il fût créé par le même chanteur... Enfin peut-être pas moins aigu "globalement" mais entout cas il exige moins de notes aigües (rien au-dessus du mi3), ce qui a d'ailleurs permi à certaines basses (Pinza, Siepi, Ghiaurov, Ramey...) de s'y attaquer Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mer 10 Déc 2008 - 7:09

Jérôme, c'est assez simple : ce sont deux emplois différents.

La basse d'opérette (personnellement je ne l'inclus pas dans ma propre nomenclature) est une voix légère, souvent sèche, pas très projetée. Elle fait des effets de caractère, monte peu, mais n'a pas besoin de beaucoup de mordant.

La basse bouffe, en théorie, doit être capable de plus de son, et de faire des effets très vocaux.

La première se trouve dans le répertoire français léger, la seconde le plus souvent dans le répertoire italien (Maestro di Capella de Cimarosa, Don Bartolo chez Rossini, Fra Melitone chez Verdi... chantés par exemple par Fernando Corena).

Dub-Manu a écrit:
Oui... Parfois il serait bon de ne reprendre que le terme employé par le compositeur lui-même. Verdi parlait de basses ou de barytons, jamais de "baryton basse".
De toute façon, je ne vois pas bien quel rôle serait baryton-basse chez Verdi...

Citation :
D'un autre côté Mozart ne connaissait à son époque que les concepts "ténor" et "basse", celui de baryton n'existait pas encore, et c'est vrai qu'aujourd'hui ça peut nous paraître bizarre d'appeler "basse" un emploi comme celui du Comte dans les Noces, par exemple (ambitus la1-sol3 sauf erreur).
Oui pour le la3 ; il me semble bien que c'est fa#3, mais ce n'est pas très différent au bout du compte.


Citation :
Cela dit pour reprendre cet exemple, on peut s'étonner que le rôle-titre de Don Giovanni soit sensiblement moins aigu que celui du Comte, alors qu'il fût créé par le même chanteur... Enfin peut-être pas moins aigu "globalement" mais entout cas il exige moins de notes aigües (rien au-dessus du mi3), ce qui a d'ailleurs permi à certaines basses (Pinza, Siepi, Ghiaurov, Ramey...) de s'y attaquer Smile
Don Giovanni est clairement un rôle très central, ça ne barytonne pas du tout comme le comte (Leporello monte plus haut d'ailleurs). Effectivement, ça nous laisse penser que ce chanteur était baryton, et que Don Giovanni l'est physiologiquement historiquement, même si ça n'a aucun sens puisque la catégorie n'existait pas...
Je n'aime pas beaucoup les Don Gio basses, surtout qu'ils sont généralement assez peu méchants dans ce cas (alors que ça induit un choix très fort).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 28 Déc 2008 - 23:19

Partie ténor ajoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 28 Déc 2008 - 23:24

Tiens, je suis surpris, je suis relativement d'accord. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 28 Déc 2008 - 23:27

Mais pas totalement... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Dim 28 Déc 2008 - 23:31

Pour les ténors, j'ai déjà proposé ma nomenclature, donc forcément, il y a des divergences, mais je ne vois rien de fondamental dans l'ordre de départ. Après, le détail des rôles et des chanteurs, on peut toujours discuter. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Freia
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 395
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 10:26

Lohengrin est un ténor méchant ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:31

Freia a écrit:
Lohengrin est un ténor méchant ? What the fuck ?!?

Non, non, l'autre, mais je ne sais plus son nom, et j'ai eu la flemme de rechercher.

Il me semble bien qu'il y ait un 2e ténor, celui qui accompagne Ortrud ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:38

C'est un (helden)baryton. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:43

Ah bon. Laughing Qu'est-ce que je m'y connais en Wagner dis donc. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:45

Oui, mais il est bien méchant (et bébête manipulé par Ortrud), alors que Lohengrin est gentil et bébête. (C'est pourtant simple Wagner).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:46

Je ne sais pas qui a écouté qui avait une voix de zozial, parce que les tenants habituels du rôle ne ténorisent pas vraiment. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:55

Morloch a écrit:
Oui, mais il est bien méchant (et bébête manipulé par Ortrud), alors que Lohengrin est gentil et bébête. (C'est pourtant simple Wagner).

Ah oui, l'oeuvre en elle-même, ça va... elle est TRES simple à comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 11:55

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne sais pas qui a écouté qui avait une voix de zozial, parce que les tenants habituels du rôle ne ténorisent pas vraiment. Surprised

C'est la version de Barcelone, avec les petits écoliers... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81631
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Lun 29 Déc 2008 - 16:11

Elvira a écrit:
Morloch a écrit:
Oui, mais il est bien méchant (et bébête manipulé par Ortrud), alors que Lohengrin est gentil et bébête. (C'est pourtant simple Wagner).

Ah oui, l'oeuvre en elle-même, ça va... elle est TRES simple à comprendre...
Oui, ça change Gioconda qui donne la migraine, trop compliqué. Mr. Green

(Je transmettrai à M. Ketelsen ton pronostic vital.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   Mar 10 Fév 2009 - 23:08

Je viens de voir la programmation du MET de l'année prochaine, et j'ai vu que Gheorghiù allait interprêter Carmen... ce n'est pas un chouillat trop grave pour elle ??? Shocked Parce que déjà déjà que certaines mezzos sont limites (pour les dialogues) alors les sopranos ??? A moins que Mme Gheorghiù possède un registre insoupçonné et qui possède beaucoup de réserves, auquel cas...

Mais bon, ça m'étonne quand même qu'un rôle de mezzo assez grave soit distribué pour une soprano (elle est lyrique en plus Gheorghiu, non ?)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nomenclature des chanteurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nomenclature des chanteurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vos chanteurs préférés
» Chanteurs, sportifs... au cinéma
» Vos chanteurs préférés?
» La photographie et les chanteurs
» Les chanteurs en savent ils plus que nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: