Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 La Clemenza di Tito

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4284
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyVen 3 Aoû 2018 - 15:31

J'éviterai Rhorer qui m'agace fortement, mais a l'occasion j'irai volontiers écouter Pregardien et Kunde dont les voix me semblent en effet taillées sur mesure pour Tito. Concernant Villazón, il lui en aura fallu du temps pour comprendre que la voix est un instrument qui se ménage. Cela dit, je n'irai pas pour autant écouter son Tito; ça ne me tente vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyVen 3 Aoû 2018 - 15:43

Kunde est un Titus assez atypique, plus large que la moyenne à l'époque où il l'a gravé.

Sinon, il y a bien sûr la seule version qui peut pour toi égaler Harnoncourt : Jacobs l'a enregistré avec Pendatchanska. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4284
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyVen 3 Aoû 2018 - 16:00

Tu rêves tout haut David. Le jour ou je réécouterai Jacobs dans un Mozart, avec Pendatchanska de surcroît, les poulettes auront des dents Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20047
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyVen 3 Aoû 2018 - 16:15

luisa miller a écrit:
Tu rêves tout haut David. Le jour ou je réécouterai Jacobs dans un Mozart, avec Pendatchanska de surcroît, les poulettes auront des dents Mr. Green

ça tombe bien :
La Clemenza di Tito - Page 3 Chicken_Run-350x350

Tu n'as plus le choix maintenant! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4284
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyVen 3 Aoû 2018 - 16:51

pété de rire Une poulette de dessin animé pété de rire . Nan, moi je parlais des VRAIES poulettes. hehe . Quant au duo infernal je te le laisse sans problèmes. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8373
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 2 Sep 2018 - 1:27

La Clemenza di Tito - Page 3 Mozart10
• Kurt Streit (Tito), Karina Gauvin (Vitellia), Kate Lindsey (Sesto), Julie Fuchs (Servilia), Julie Boulianne (Annio), Robert Gleadow (Publio), Jérémie Rhorer / Le Cercle de l’Harmonie, Ensemble Aedes / Mathieu Romano
En public, Paris, XII.2014
Alpha


Ça avance bien, mais je suis tout le temps resté un peu à l’extérieur (alors que j’aime beaucoup l’œuvre.) L’orchestre claque avec  beaucoup de nervosité et fait entendre de beaux détails (c’est assez comme Hogwood mais en moins raide), mais il sonne quand même un peu fluet, sans l’impact, la profondeur et les couleurs que celui d’Harnoncourt (pourtant l’Orchestre de l’Opéra de Zurich n’est pas le Concentus!) En revanche, le gros point fort de cet enregistrement, c’est le continuo, à la fois volubile et savoureux.

Les voix n’ont rien de rédhibitoire en elles-mêmes, mais on est quand même loin des personnalités de la version Harnoncourt: Karina Gauvin, Julie Fuchs, Julie Boulianne, c’est chouette mais pas franchement ma tasse de thé (intelligibles mais voix un peu rondes et en arrière donc pas très focalisées non plus; timbres assez jolis mais pas typés en couleur comme en grain; tendance au surjeu dans les récitatifs); Kurt Streit est très bien, avec un joli mordant, mais n’a pas pas la personnalité de Langridge (pour moi assez indépassable ici), ni la noblesse de Padmore - vocalement, il fait plutôt penser à Heilmann, encore chez Hogwood. J’ai été assez déçu par le chœur Aedes qui n’avait apparemment pas encore la précision qui sera la sienne quelques années plus tard (Daphnis avec Roth, Lalande avec Dumestre.)

La captation, un peu lointaine, manquant un peu de relief (à cause de l’acoustique du TCE?) n’aide pas non plus à exalter le tout - alors que ça a dû être une belle soirée. Bref, c’est à la fois très bien et pour moi pas du tout indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 2 Sep 2018 - 1:42

Hé bien. Surprised

Pour moi, le tout dépasse tellement la somme des parties ici ! Vraiment une des versions les plus cohérentes et abouties. Et puis Streit et Lindsay sont vraiment extraordinaires (Murray est-elle vraiment plus intelligible et en avant ?).

Harnoncourt garde un spectre sonore assez traditionnel, c'est difficile à comparer. Pour Rhorer serait la version HIP à posséder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8373
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 2 Sep 2018 - 1:50

Ah, oui, avec ma coutumière mauvaise foi, j'avais oublié de dire que Kate Lindsay est vraiment un Sesto absolument magnifique (la seule voix qui m'ait fait dresser l'oreiller dans cet enregistrement: personnalité du timbre, intensité expressive, c'est vraiment superbe.) Streit est très bien, oui - mais extraordinaire?

Après en avoir réécouté des bouts pour comparer avec celle-ci, c'est plutôt Hogwood la version HIP que je garderai.

Enfin, bon, je ne vais tout de suite bazarder celle-ci, je lui redonnerai sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 2 Sep 2018 - 2:06

Streit est très sobre, ce qui fait que j'étais passé à côté de la puissance de son incarnation lors de mes premières écoutes. Mais en réalité, je trouve que c'est l'un des rares à trouver le ton du souverain – en général, on a des ténors qui ressemblent plutôt à des intellectuels (Langridge, typiquement) ou à de jeunes princes (Padmore), qui n'ont pas ce côté paternel. Et l'insolence vocale, avec une émission beaucoup plus franche que dans ses autres rôles, comme s'il s'adaptait à la couleur d'orchestre.


Benedictus a écrit:
Après en avoir réécouté des bouts pour comparer avec celle-ci, c'est plutôt Hogwood la version HIP que je garderai.

Hogwood est une super version, mais ça manque un peu de couleurs et de variété d'attaques, pour moi. Surtout, le gentil Sesto de Bartoli ne peut pas me combler comme des voix plus complètes comme Murray, Lindsay, Antonacci, van de Sant, Kožená, Kasarova ou même Aldrich… Et Sesto a quand même trop de choses magnifiques à chanter.

Sinon, dans le genre HIP au sens large, Wentz est formidable (très proche d'Harnoncourt, il n'y a que les récitatifs qui sentent vraiment la jeunesse peu aguerrie et le studio), et De Marchi très réussi (avec en plus les ajouts bizarres des adaptations début XIXe), tu peux tenter aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8373
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 28 Avr 2019 - 20:38

Je viens de réécouter cette version Rhorer: j'ai en effet bien mieux aimé que lors de ma première écoute (surtout pour Streit et Kate Lindsay, et le continuo.)

DavidLeMarrec a écrit:
et De Marchi très réussi (avec en plus les ajouts bizarres des adaptations début XIXe), tu peux tenter aussi.
C'est l'enregistrement CPO? C'est vraiment bien?
En quoi consistent ces «ajouts bizarres des adaptations début XIXᵉ»?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 28 Avr 2019 - 21:00

Des airs de virtuosité posés sur des chœurs de Mozart (Ah grazie si rendano, je crois), ce genre de chose. C'est passionnant de voir les bidouillages (et très très bien joué / chanté), après en eux-mêmes, c'est quand même un peu du seria classique tardif qui n'est pas du Mozart, donc pas mieux que l'original, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 28 Avr 2019 - 21:59

C'est devenu ma version de chevet.

Rien que ça devrait faire fuir Benedictus. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 28 Avr 2019 - 22:08

C'est étonnant, parce que c'est vraiment une bonne version. (Certes, le goût des ajouts est ce qu'il est, mais ils sont adroitement intégrés, je trouve.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8373
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 28 Avr 2019 - 22:14

David: merci pour les renseignements, je vais essayer.

Francesco a écrit:
C'est devenu ma version de chevet.
Rien que ça devrait faire fuir Benedictus.  Mr. Green
Certes, c'est un truc plus ou moins déviant - mais toi, une version musicologique avec des artistes encore vivants?  Shocked J'aurais plutôt pensé que ta version de chevet, c'était quelque chose comme ça:
La Clemenza di Tito - Page 3 484848
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyDim 28 Avr 2019 - 23:17

Je n'ai pas encore mais je suis certain que ça doit être très bien … (et puis Vyvyan en Servilia).

[La version CPO Edit] est seria en diable et bigarrée, plus baroque que classique d'une certaine manière. A la limite du grotesque parfois, mais allumée. Ca n'est pas fabuleusement bien chanté - Colbran n'aimerait pas du tout à mon avis (encore que la Vitellia soit vraiment excellente et très grand genre), mais le plateau a beaucoup d'allure. Non, le seul problème de ce disque, c'est sa jaquette atroce.


Dernière édition par Francesco le Lun 29 Avr 2019 - 11:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7032
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 7:12

Carrément atroce ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1014
Date d'inscription : 30/08/2018

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 9:08

Otello a écrit:
Carrément atroce ????

Ah non, elle est même plutôt novatrice ; on peut croire que Titus a un côté transgenre, c'est très fun et hype ! drunken

Edit : comme on est en plein quiproquo, je précise que je parle de la version Sutherland...


Dernière édition par Stefano P le Mar 30 Avr 2019 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 883
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 10:41

Et c'est quoi le détail de la distribution, svp ? coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 10:48

https://www.prestomusic.com/classical/products/8179166--mozart-la-clemenza-di-tito-k621
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 10:49

Tiens, d'ailleurs, Jérôme, vu que tu passes par ici, cette Clémence anglaise, c'est un vrai inédit, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1014
Date d'inscription : 30/08/2018

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 10:52

Figaro a écrit:
Et c'est quoi le détail de la distribution, svp ? coucou

Si on parle bien de la même chose, c'est ça :

Joan Sutherland (Vitellia), Richard Lewis (Titus), Monica Sinclair (Sextus), Jennifer Vyvyan (Servilia), Anna Pollak (Annius), Thomas Hemsley (Publius)

London Mozart Players & BBC Chorus, John Pritchard (1956)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 11:22

Ah, je réalise le quiproquo. Non, je parlais en détails de la version CPO (y compris pour la jaquette - voir le lien pour le détail de la distribution et la jaquette en question). La version anglaise, je n'ai pas d'opinion encore, mais un a priori favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 883
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyLun 29 Avr 2019 - 14:23

Stefano P a écrit:
Figaro a écrit:
Et c'est quoi le détail de la distribution, svp ? coucou

Si on parle bien de la même chose, c'est ça :

Joan Sutherland (Vitellia), Richard Lewis (Titus), Monica Sinclair (Sextus), Jennifer Vyvyan (Servilia), Anna Pollak (Annius), Thomas Hemsley (Publius)

London Mozart Players & BBC Chorus, John Pritchard (1956)
Merci kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbran
Mélomane averti
Colbran

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 07/09/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 10:41

Stefano P a écrit:
Figaro a écrit:
Et c'est quoi le détail de la distribution, svp ? coucou

Si on parle bien de la même chose, c'est ça :

Joan Sutherland (Vitellia), Richard Lewis (Titus), Monica Sinclair (Sextus), Jennifer Vyvyan (Servilia), Anna Pollak (Annius), Thomas Hemsley (Publius)

London Mozart Players & BBC Chorus, John Pritchard (1956)

C’est une curiosité, surtout pour la jeune Sutherland qui est tout de même assez décevante (bien que parvenant à surpasser techniquement beaucoup de Vitellia suivantes dans l'assassin Vengo, aspettate, par exemple,  où il faut souvent se boucher les oreilles, même chez des mozartiennes de renom) pour cette époque (sa meilleure selon moi) car l’anglais et son placement assez arrière ne flattent pas son émission d’alors, plus séduisante en italien (et oui !) d’une pureté et d’une clarté qui ne seront qu’un lointain souvenir dix ans plus tard. À ce titre, son enregistrement du rondo de Vitellia  dans sa version originale, et datant de la même année, est vraiment à connaitre  (/watch?v=SmeL-iLi-as). C’est somptueux de limpidité, de légereté (la ligne, le legato, aériens, la délicatesse virtuose des passages di sbalzo, rien à voir avec le carton-pâte opaque et épais qu’elle produira ensuite dans la première octave) et de naturel, plus air de salon que grand genre -pour reprendre Francesco-, néanmoins. En revanche, ça laisse songeur quant à ce qu’elle aurait pu faire en perfectionnant cette organisation vocale inspirée, à cette époque, par ses modèles des vieux 78 tours (Galli Curci la première), et posée sur un instrument immensément doté par la nature, au lieu de faire les choix que l’on connait par la suite.

Francesco a écrit:
[La version CPO Edit] est seria en diable et bigarrée, plus baroque que classique d'une certaine manière. A la limite du grotesque parfois, mais allumée. Ca n'est pas fabuleusement bien chanté - Colbran n'aimerait pas du tout à mon avis (encore que la Vitellia soit vraiment excellente et très grand genre), mais le plateau a beaucoup d'allure. Non, le seul problème de ce disque, c'est sa jaquette atroce.

Je connais cette version, qui ne m’intéresse pas pour le chant (Vitellia incluse, désolé Francesco), mais pour les raisons que David mentionne. L’habitude des ajouts et substituions d’airs pour valoriser le chanteur était déjà une pratique courante au XVIIIème, comme on le sait. Mais, dans le cas présent, l’intérêt est véritablement supérieur car il renseigne sur une évolution majeure dans l’opéra belcantiste du temps, à savoir la place de plus en plus importante que prenait alors le ténor, gagnant peu à peu sa place de protagoniste, avec des chanteurs comme David père, et qui commençait par la même à faire de l’ombre aux castrats en s’octroyant de grandes scènes dramatiques et articulées avec chœur et virtuosité tutoyant les cimes de la tessiture. Tito n’a pas fait exception à la règle. De la main de Mozart, il n’a surement pas été jugé assez brillant et conforme aux goûts alors en vogue en ce début de XIXème siècle. Tout cela s’exprime merveilleusement dans le fastueux Non tradirmi in quell’istante composé par mon cher Mayr (cher à David, aussi, me semble-t-il Wink ) et provenant de ses Misteri Eleusini donnés deux ans plus tôt pour Milan (air chanté par David père à la création, ce n’est pas un hasard), et qui, dans sa structure, sa vigueur, sa brillance, les interventions chorales, la virtuosité déployée, annonce déjà les grandes scènes du Mayr tardif et celles du Rossini serieux (qui doit beaucoup à Mayr, on l’oublie souvent) pour ténor ou baritenore destinées à   Nozzari ou au fils de ce même David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 10:49

C'est curieux pour l'anglais (un mauvais soir ?) parce que pour moi elle n'a jamais été aussi pleinement éloquente et même bien chantante (c'est assez logique) que dans cette langue, du moins les premières années de sa carrière. Sa Galathée chez Decca, est à peu près indépassable de poésie, dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1014
Date d'inscription : 30/08/2018

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 11:22

Colbran a écrit:
À ce titre, son enregistrement du rondo de Vitellia  dans sa version originale, et datant de la même année, est vraiment à connaitre  (/watch?v=SmeL-iLi-as). C’est somptueux de limpidité, de légereté (la ligne, le legato, aériens, la délicatesse virtuose des passages di sbalzo, rien à voir avec le carton-pâte opaque et épais qu’elle produira ensuite dans la première octave) et de naturel, plus air de salon que grand genre -pour reprendre Francesco-, néanmoins. En revanche, ça laisse songeur quant à ce qu’elle aurait pu faire en perfectionnant cette organisation vocale inspirée, à cette époque, par ses modèles des vieux 78 tours (Galli Curci la première), et posée sur un instrument immensément doté par la nature, au lieu de faire les choix que l’on connait par la suite.

C'est très joli, en effet ; elle chante ça comme un air de concert comme tu le fais remarquer, mais on a du mal à se représenter le personnage torturé de Vitellia, à ce moment de l'aveu où elle doit en quelque sorte fendre l'armure, dans ce gazouillage particulièrement soigné et raffiné... Je suis aussi étonné par son bel italien particulièrement compréhensible, quand on pense à la bouillie qu'elle servira si souvent par la suite dans ses exploits belcantistes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 11:36

La Clemenza di Tito - Page 3 484848

Mon Dieu, en anglais et avec Sinclair en Sesto… comment se fait-il que j'aie pu rater cela ? I love you Je bouleverse ma playlist de la journée.

--

Donc, pour que tout le monde y voie clair : la version De Marchi chez CPO, c'est ceci.

La Clemenza di Tito - Page 3 761203787029

Avec l'orchestre de De Marchi (Academia Montis Regalis, avec laquelle il a enregistré aussi bien du Vivaldi seria que du Haydn comique), et pour les chanteurs les plus célèbres Carlo Allemano au délicieux moelleux et Kate Aldrich – possédée comme toujours, mais avec une qualité dans l'agilité et un fruité que je lui ai découverts à cette occasion, immense incarnation et tour de chant à la fois.

Évidemment, l'intérêt majeur est celui souligné par Colbran (merci pour cette très riche remise en contexte bounce ), documenter la conception de la reprise et l'évolution du goût dans les premières années du XIXe siècle, mais la version se soutient remarquablement en tant que telle (alors que la pochette ne fait en effet pas envie du tout).


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mar 30 Avr 2019 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3487
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 12:01

Stefano P a écrit:
Colbran a écrit:
À ce titre, son enregistrement du rondo de Vitellia  dans sa version originale, et datant de la même année, est vraiment à connaitre  (/watch?v=SmeL-iLi-as). C’est somptueux de limpidité, de légereté (la ligne, le legato, aériens, la délicatesse virtuose des passages di sbalzo, rien à voir avec le carton-pâte opaque et épais qu’elle produira ensuite dans la première octave) et de naturel, plus air de salon que grand genre -pour reprendre Francesco-, néanmoins. En revanche, ça laisse songeur quant à ce qu’elle aurait pu faire en perfectionnant cette organisation vocale inspirée, à cette époque, par ses modèles des vieux 78 tours (Galli Curci la première), et posée sur un instrument immensément doté par la nature, au lieu de faire les choix que l’on connait par la suite.

C'est très joli, en effet ; elle chante ça comme un air de concert comme tu le fais remarquer, mais on a du mal à se représenter le personnage torturé de Vitellia, à ce moment de l'aveu où elle doit en quelque sorte fendre l'armure, dans ce gazouillage particulièrement soigné et raffiné... Je suis aussi étonné par son bel italien particulièrement compréhensible, quand on pense à la bouillie qu'elle servira si souvent par la suite dans ses exploits belcantistes...  

La bouillie c'est essentiellement fin des années 60 et les années 70. Dans ses premiers disques pour Decca, c'est en général limpide, pas toujours parfaitement accentué, mais joliment articulé. Les premiers airs de Lucia dans le récital, on suit parfaitement sans livret. Idem pour tout The Art of the Prima Donna. Et en anglais (voir son premier Messiah ou Galathée), c'est carrément inspiré. Comme le dit souvent Colbran, ce sont ses choix vocaux (et les conseils de Bonynge) qui lui ont fait prendre une autre voix-voie qui a eu des conséquences sur son émission et, partant, sur sa diction. Quand elle aborde un autre répertoire, dans les années 80 (Adriana ou Suor Angelica), elle sait très bien ce qu'elle fait, comprend que ça ne sera pas admissible chez les compositeurs tardifs (non pas que ce le soit pour les belcantistes, mais la splendeur technique faisait passer beaucoup), et, tout à coup, retrouve voyelles et consonnes parce qu'elle était parfaitement consciente (quoiqu'elle en ait dit) de ce qu'elle faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8373
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 12:13

Colbran a écrit:
L’habitude des ajouts et substituions d’airs pour valoriser le chanteur était déjà une pratique courante au XVIIIème, comme on le sait. Mais, dans le cas présent, l’intérêt est véritablement supérieur car il renseigne sur une évolution majeure dans l’opéra belcantiste du temps, à savoir la place de plus en plus importante que prenait alors le ténor, gagnant peu à peu sa place de protagoniste, avec des chanteurs comme David père, et qui commençait par la même à faire de l’ombre aux castrats en s’octroyant de grandes scènes dramatiques et articulées avec chœur et virtuosité tutoyant les cimes de la tessiture. Tito n’a pas fait exception à la règle. De la main de Mozart, il n’a surement pas été jugé assez brillant et conforme aux goûts alors en vogue en ce début de XIXème siècle. Tout cela s’exprime merveilleusement dans le fastueux Non tradirmi in quell’istante composé par mon cher Mayr (cher à David, aussi, me semble-t-il Wink ) et provenant de ses Misteri Eleusini donnés deux ans plus tôt pour Milan (air chanté par David père à la création, ce n’est pas un hasard), et qui, dans sa structure, sa vigueur, sa brillance, les interventions chorales, la virtuosité déployée, annonce déjà les grandes scènes du Mayr tardif et celles du Rossini serieux (qui doit beaucoup à Mayr, on l’oublie souvent) pour ténor ou baritenore destinées à   Nozzari ou au fils de ce même David.
Grand merci pour tous ces renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1056
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 20:47

Si le père de David chantait au début du XIXe, je comprends mieux pourquoi le fils sait tant de choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87338
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 21:20

hehe

Bon, sinon, j'ai quand même sincèrement cru que cette pochette était un nouveau faux de Benedictus (pas très réussi d'ailleurs, la typographie fait vraiment bidouille sur Paint).

Après écoute, assez déçu : Sutherland effectivement opaque pour la période considérée, Sinclair très sérieuse (pas très nasale, pas très poitrinée, bof quoi), et Pritchard, qui est en général un minimum élégant dans Mozart, est ici simplement lourd et mou. Il n'y a que le moelleux miraculeux de la voix mixte Richard Lewis qui retienne l'attention, mais comme personne ne soigne beaucoup la saveur du texte anglais, c'est plutôt ennuyeux à mon gré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30936
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 21:44

Moi j'ai cru à un faux volontairement grossier de Benedictus Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8373
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 EmptyMar 30 Avr 2019 - 23:11

DavidLeMarrec a écrit:
Bon, sinon, j'ai quand même sincèrement cru que cette pochette était un nouveau faux de Benedictus (pas très réussi d'ailleurs, la typographie fait vraiment bidouille sur Paint).
Cololi a écrit:
Moi j'ai cru à un faux volontairement grossier de Benedictus Mr. Green
hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La Clemenza di Tito - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   La Clemenza di Tito - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Clemenza di Tito
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La Clemenza di Tito

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: