Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Clemenza di Tito

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6866
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 13:12

aurele a écrit:
Otello, quelles sont tes versions favorites de cet opéra?
celle là:

sublimement chantée et dirigée avec une pulsation formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 13:13

Berganza chante Sesto je suppose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3201
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 13:15

Tu supposes bien.

Vitellia c'est Casula et Annio Fassbaender.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 13:16

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Otello, quelles sont tes versions favorites de cet opéra?
celle là:

sublimement chantée et dirigée avec une pulsation formidable.

Il faudra que je l'écoute alors. Je connais déjà la superbe Servilia de Popp par la version de Colin Davis. Je donnerai évidemment mon opinion sur cette version de Colin Davis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 13:23

Hélas mon fournisseur n'a que la version Jacobs Confused . Mais si l'envie lui prenait d'en avoir une seconde je ne manquerai pas de leur signaler celle ci Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 846
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 13:37

Contrairement à AD, j'aime beaucoup Ann Murray dans la version Harnoncourt. Mais c'est vrai que la première fois, je n'ai pas du tout accroché. Le timbre n'a pas beaucoup de personnalité, mais quel investissement ! Le long récitatif entre Sesto et Tito au 2ème acte est poignant, le mérite en revient également à Philip Langridge qui est à mon sens l'un des Tito les plus aboutits de la discographie.

Pour la version Jacobs, j'avais complètement oublié cette version. Embarassed Je ne l'ai pas du tout ré-écoutée depuis que je l'ai achetée. scratch C'est curieux, pourtant en y repensant je me rappelle avoir trouvé cela pas mal du tout, assez proche d'Harnonourt. Mais dans le détail je ne me souvient plus de grand chose, à part la Servilia de Sunhae Im que j'avais trouvé bien et la Vietellia assez impressionnante de Pendatchanska. Mais rien de plus, bon il va falloir que je ré-écoute Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 15:17

Figaro tu me pousses donc à réécouter Murray chez Harnoncourt d'un peu plus près! Wink
Chez Jacobs j'avais bien aimé Fink mais sinon je n'accroche pas au style de la direction, mais je suis peut être trop classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 15:34

AD a écrit:
Figaro tu me pousses donc à réécouter Murray chez Harnoncourt d'un peu plus près! Wink
Chez Jacobs j'avais bien aimé Fink mais sinon je n'accroche pas au style de la direction, mais je suis peut être trop classique...

Je me sens beaucoup moins seule tout d'un coup cheers . Dans mes bras mon ami Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 15:54

calbo a écrit:
AD a écrit:
Figaro tu me pousses donc à réécouter Murray chez Harnoncourt d'un peu plus près! Wink
Chez Jacobs j'avais bien aimé Fink mais sinon je n'accroche pas au style de la direction, mais je suis peut être trop classique...

Je me sens beaucoup moins seule tout d'un coup cheers . Dans mes bras mon ami Very Happy

Hihi kiss !
Déjà dans la trilogie Da Ponte j'accroche pas trop, mais dans la Clémence il nous fait comme une surenchère de chantilly, tout le contraire de Harnoncourt pour moi qui a des idées brillantes parfois dans Don Giovanni/les Noces/Cosi mais sans être égal sur les oeuvres dans leur intégralité alors qu'il est vraiment inspiré de bout en bout dans la Clémence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 18:41

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Otello, quelles sont tes versions favorites de cet opéra?
celle là:

sublimement chantée et dirigée avec une pulsation formidable.
Ouille. C'est quand même extrêmement rectiligne côté direction, comme toujours chez Kertész d'ailleurs. Et les chanteurs aussi sont d'une fadeur hallucinante.

Je pensais que tu serais des choses vocalement plus brillantes (pour le direction, depuis que tu as sentencié Evelino, plus rien ne pourrait me stupéfaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 22:56

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
aurele a écrit:
Otello, quelles sont tes versions favorites de cet opéra?
celle là:

sublimement chantée et dirigée avec une pulsation formidable.
Ouille. C'est quand même extrêmement rectiligne côté direction, comme toujours chez Kertész d'ailleurs. Et les chanteurs aussi sont d'une fadeur hallucinante.

On peut ne pas partager cet avis... heureusement il serait dommage de ne jamais avoir entendu cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 30 Juin 2010 - 23:04

Grégoire de Tours a écrit:
En fait je n'écoute quasiment que la version Davis justement qui n'est cependant la meilleure : elle est un tout petit peu ... calme (pour ne pas dire fade). La faute au chef et à la prise de son, je pense, mais pour le coup la démesure que je pense consusbtantiel à l'oeuvre passe un peu à la trappe au profit de quelque chose d'un peu trop apollinien. Mais c'est très beau et merveilleusement chanté. Je ne vois pas comment faire plus lumineux, ferme, juvénil, poétique (rien que par la grâce de leur timbre et de la texture de leur voix) que Popp, Von Stade, Burrows et Minton (cette dernière un peu à la peine dans les vocalises parfois, mais très noble de ton ce qui compense largement). Et puis bon on tient la Vitelia de Baker dont le grave s'échappe un peu mais qui est vipérine comme il le faut et même franchement effrayante avec ses consonnes trop anglaises, ses nuances ondoyantes, la clarté surexposée de sa voix ... très grand genre et même, justement, démesurée comme si les coutures du rôle allaient craquer sous ses inflexions. I love you I love you I love you

J'ai beaucoup aimé cette version. Colin Davis est assez sage dans sa direction comme tu le soulignes, cela manque un peu de dynamisme mais c'est très beau effectivement.
Burrows est un excellent mozartien. L'accent anglais ne me pose pas de problème particulier. C'est très maîtrisé sur le plan technique, la voix est plutôt belle.
Minton est magnifique dans le rôle de Sesto, très investie sur le plan dramatique, très émouvante. Je ne trouve pas qu'elle ait tant de difficultés que cela avec la vocalisation.
Baker est royale, altière, vipérine pour reprendre un de tes termes. C'est une chanteuse qui a comme souvent une très grande intelligence, c'est une diseuse remarquable. Elle a la couleur de la voix qui sied très bien au rôle.
Von Stade est un magnifique Annio, touchant. J'aime beaucoup sa voix qui a une certaine clarté, luminosité.
Popp est une superbe Servilia. C'est une artiste que j'adore de toute manière. Quelle grâce, quelle candeur!
Lloyd est efficace dans le rôle ingrat de Publio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 5 Déc 2010 - 20:51



Que pensez vous de cet enregistrement de studio effectué en août 2005? Voici la distribution (les infos se trouvaient également en page 1) :
Tito : Rainer Trost
Sesto : Magdalena Kozena
Servilia : Lisa Milne
Vitellia : Hillevi Martinpelto
Annio : Christine Rice
Publio : John Relyea


Je ne connais pas du tout ce ténor. Je connais de nom Lisa Milne et John Relyea mais je crois ne jamais les avoir entendu. Concernant Christine Rice, je l'ai entendu un peu dans un disque intitulé "Tutto Mozart" (disque pas écouté en entier par ailleurs) par Terfel et dirigé par Mackerras mais je n'en ai guère de souvenir. J'ai déjà un peu entendu Martinpelto qui a beaucoup travaillé avec Gardiner notamment. Je sais que Mackerras est très réputé dans Mozart. J'aimerais savoir en particulier si vous trouvez Kozena investie sur le plan dramatique car le rôle de Sesto est le plus passionnant de cet opéra et le plus intéressant à mon avis sur le plan dramatique et vocal également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 5 Déc 2010 - 20:55

C'est un bon enregistrement, mais pas exempt d'une petite tiédeur. (Je trouve Steinberg bien plus vivant par exemple.)

Et Magda n'y est pas spécialement incandescente : c'est très beau, mais pas électrique non plus. Un disque un peu décevant de sa part, par rapport à son potentiel expressif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 5 Déc 2010 - 20:59

DavidLeMarrec a écrit:
C'est un bon enregistrement, mais pas exempt d'une petite tiédeur. (Je trouve Steinberg bien plus vivant par exemple.)

Et Magda n'y est pas spécialement incandescente : c'est très beau, mais pas électrique non plus. Un disque un peu décevant de sa part, par rapport à son potentiel expressif.

Chez Steinberg, il y a Kasarova en Sesto mais ce n'est probablement pas sa meilleure interprétation du rôle.
Comment est Jonas Kaufmann en Sesto (vidéo Zurich 2005, Franz Welser-Möst à la direction mais dialogues parlés et non récitatifs en italien)?
Merci pour ta réponse très rapide David. Il y a d'autres versions à écouter en priorité que celle de Mackerras alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 5 Déc 2010 - 21:11

J'aime pas Kasarova en Sesto, mais ici elle est très bien tout de même. C'est surtout un enregistrement qui a beaucoup de rythme dans l'ensemble.

Pour moi, c'est simple : il y a Harnoncourt qui a toutes les qualités, et puis il y a Hogwood et Steinberg, moins parfaits, mais très engagés. Wentz est remarquable (très inspiré de Harnoncourt), mais les récitatifs sentent fort le déchiffrage en revanche.

Les autres versions célèbres, je ne les aime pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 5 Déc 2010 - 21:14

La version Wentz est celle publiée par Brilliant après recherche. Je ne connais aucun des chanteurs de cette version. Ma priorité sera d'abord d'écouter la version d'Harnoncourt de studio dont je connais déjà quelques extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 5 Déc 2010 - 21:18

Ce sont des jeunes chanteurs pour la plupart peu célèbres, mais ils sont réellement excellents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Lun 6 Déc 2010 - 7:30

Je ne connais pas la version Wentz mais Steinberg m'a intéressé pour Kasarova que j'adore mais que je trouve un rien isolée dans ce live qui techniquement aurait pu être mieux aussi.

Dans la version Hogwood, la distribution est bien plus homogène avec Della Jones qui parvient à faire face à Bartoli, mais on peut ne pas aimer cette voix, moi j'aime ses accents, sa dynamique particulière (dans certains oratorios, je l'ai trouvée bien laide!).
Si Bartoli chantait à nouveau dans cet opéra, je la verrais bien en Vittelia...

Harnoncourt est superbe, la plus belle direction de toute, un engagement dramatique superlatif et Popp l'est autant que lui dans ce projet. Pour moi Murray se surpasse pour les accompagner mais ses moyens sont plus limités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Lun 6 Déc 2010 - 11:28

AD a écrit:
Je ne connais pas la version Wentz mais Steinberg m'a intéressé pour Kasarova que j'adore mais que je trouve un rien isolée dans ce live qui techniquement aurait pu être mieux aussi.

Dans la version Hogwood, la distribution est bien plus homogène avec Della Jones qui parvient à faire face à Bartoli, mais on peut ne pas aimer cette voix, moi j'aime ses accents, sa dynamique particulière (dans certains oratorios, je l'ai trouvée bien laide!).
Si Bartoli chantait à nouveau dans cet opéra, je la verrais bien en Vittelia...

Harnoncourt est superbe, la plus belle direction de toute, un engagement dramatique superlatif et Popp l'est autant que lui dans ce projet. Pour moi Murray se surpasse pour les accompagner mais ses moyens sont plus limités.

Je suis d'accord mais tu oublies le génial Titus du regretté Philipp Langridge I love you qui fait de cette version un petit bijou Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Lun 6 Déc 2010 - 11:53

Oui c'est vrai mais je suis aussi plus souvent accommodant avec les voix masculines!

Dommage sinon que les autres opéras de Mozart par Harnoncourt n'aient pas été aussi convaincants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 846
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mar 7 Déc 2010 - 8:50

calbo a écrit:
AD a écrit:
Je ne connais pas la version Wentz mais Steinberg m'a intéressé pour Kasarova que j'adore mais que je trouve un rien isolée dans ce live qui techniquement aurait pu être mieux aussi.

Dans la version Hogwood, la distribution est bien plus homogène avec Della Jones qui parvient à faire face à Bartoli, mais on peut ne pas aimer cette voix, moi j'aime ses accents, sa dynamique particulière (dans certains oratorios, je l'ai trouvée bien laide!).
Si Bartoli chantait à nouveau dans cet opéra, je la verrais bien en Vittelia...

Harnoncourt est superbe, la plus belle direction de toute, un engagement dramatique superlatif et Popp l'est autant que lui dans ce projet. Pour moi Murray se surpasse pour les accompagner mais ses moyens sont plus limités.

Je suis d'accord mais tu oublies le génial Titus du regretté Philipp Langridge I love you qui fait de cette version un petit bijou Very Happy

Complètement d'accord, Harnoncourt est sans contest la meilleure version que je connaisse avec, selon moi le meilleur Titus de la discographie.

Loin derrière, je place Davis, Jacob et Muti.

Puis Steinberg, Böhm, Kertesz et Wentz ... et en dernier : Hogwood, que je n'aime pas du tout (ni sa direction, ni sa distribution)


Au musée des horreurs je citerais la version vidéo dirigée par Levine : la direction est pompeuse, la distribution à côté de la plaque, à part le très beau Sextus de Troyanos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mar 7 Déc 2010 - 13:30

Figaro a écrit:
calbo a écrit:
AD a écrit:
Je ne connais pas la version Wentz mais Steinberg m'a intéressé pour Kasarova que j'adore mais que je trouve un rien isolée dans ce live qui techniquement aurait pu être mieux aussi.

Dans la version Hogwood, la distribution est bien plus homogène avec Della Jones qui parvient à faire face à Bartoli, mais on peut ne pas aimer cette voix, moi j'aime ses accents, sa dynamique particulière (dans certains oratorios, je l'ai trouvée bien laide!).
Si Bartoli chantait à nouveau dans cet opéra, je la verrais bien en Vittelia...

Harnoncourt est superbe, la plus belle direction de toute, un engagement dramatique superlatif et Popp l'est autant que lui dans ce projet. Pour moi Murray se surpasse pour les accompagner mais ses moyens sont plus limités.

Je suis d'accord mais tu oublies le génial Titus du regretté Philipp Langridge I love you qui fait de cette version un petit bijou Very Happy

Complètement d'accord, Harnoncourt est sans contest la meilleure version que je connaisse avec, selon moi le meilleur Titus de la discographie.

Loin derrière, je place Davis, Jacob et Muti.

Puis Steinberg, Böhm, Kertesz et Wentz ... et en dernier : Hogwood, que je n'aime pas du tout (ni sa direction, ni sa distribution)


Au musée des horreurs je citerais la version vidéo dirigée par Levine : la direction est pompeuse, la distribution à côté de la plaque, à part le très beau Sextus de Troyanos

Levine c'est à ce point Shocked ? J'avais emprunté la version Jacobs chez mon fournisseur, mais j'ai été incapable de l'écouter pale . C'est plus fort que moi, Jacobs dans Mozart ça me terrorrise au plus haut point depuis un certain Don Giovanni. Et puis quand on a la version Harnoncourt dans les oreilles ... Je n'ai qu'un seul regret c'est que la très belle version que j'ai vue à Tours l'an ne sorte ni en CD ni en DVD Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 846
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 8 Déc 2010 - 8:50

calbo a écrit:
Figaro a écrit:
(...)Loin derrière, je place Davis, Jacob et Muti.
(...)
Au musée des horreurs je citerais la version vidéo dirigée par Levine : la direction est pompeuse, la distribution à côté de la plaque, à part le très beau Sextus de Troyanos

Levine c'est à ce point Shocked ? J'avais emprunté la version Jacobs chez mon fournisseur, mais j'ai été incapable de l'écouter pale . C'est plus fort que moi, Jacobs dans Mozart ça me terrorrise au plus haut point depuis un certain Don Giovanni. Et puis quand on a la version Harnoncourt dans les oreilles ... Je n'ai qu'un seul regret c'est que la très belle version que j'ai vue à Tours l'an ne sorte ni en CD ni en DVD Neutral
Oui, Levine, en plus avec l'image on a l'impression d'entendre une musique de péplum de série B. Bon j'exagère un peu, mais c'est vraiment très pompeux. En plus il y a Tappy shaking , Nebblet n'est pas à sa place dans Mozart et Malfitano est très ordinaire. Sans parler de la mise en scène et des décors. J'ai beau aimer ce qu'à fait Ponnelle en général, mais là c'est d'un kitsh et en plus c'est moche.

Pour Jacobs, je suis d'accord sur son Don Giovanni, que je trouve horrible, mais sa Clémence est une bonne surprise, au même titre que ses Noces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Mer 8 Déc 2010 - 21:36

Concernant Jacobs, je suis traumatisée à vie pale mais que ça n'empêche pas ses fans de se jeter sur ses CDs et ses DVDs hehe . Perso Harnoncourt me convient très bien ainsi que la production tourengelle qui a été un choc sur toute la ligne I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 6 Fév 2011 - 8:53

Very Happy Bonjour, je profite du fait que cet opéra va être donné à Aix en Provence pour relancer le post.
D'abord mes versions préférées sont en dvd Harnoncourt et en cd Colin Davis (et je me réjouis que ce soit lui qui dirige le LSO à Aix cet été, car il en a réellement l'amour et la maîtrise(de l'oeuvre).

Je ne suis pas (malheureusement) musicien, c'est pourquoi j'aborde le sujet d'une manière originale si certains parmi vous veulent en discuter, cela sera avec plaisir.

Sur l'opéra lui-même je ne vois pas (ou peut-être la Traviata) d'Opéra plus humaniste que celui-ci: les sentiments sont admirablement transcrits en musique : c'est un réel chef d'oeuvre pour moi, mais plus que cela, il se classe derrière Lucio Silla et Idoménée, c'est mon troisième opéra préféré.

Pour la musique, mon oreille me fait comparer deux des thèmes à des choses venues plus tard:

-la marche et l'entrée de Titus : j'ai passé plusieurs fois hier "la victoire en chantant", deuxième Marseillaise, composée en 1794 (deux ans après) et l'inspiration m'en semble franchement provenir de la marche de l'opéra (ça aurait pu devenir notre chant national).

-le duo Annio/Servilia de la même trempe que celui le "l'amour sans tête" de Platon, de Pasolini et bien sûr de Chérubino est magnifique, unique, mais que pensez-vous de la chanson du "Voyage de Chihiro" "Rêvons toujours les mêmes rêves aimés" (pour moi le meilleur film de la fin du XXième). Attention la chanson n'est pas de Joe Hisaishi alors que toute la musique autre l'est.

Voila pour moi "La clémence" contient toute l'humanité de Mozart qui nous dépasse de loin et s'il y a des gens qui veulent en discuter, je suis partant (quoique encore une fois non musicien).
fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 6 Fév 2011 - 12:19

d.grammophone a écrit:
-la marche et l'entrée de Titus : j'ai passé plusieurs fois hier "la victoire en chantant", deuxième Marseillaise, composée en 1794 (deux ans après) et l'inspiration m'en semble franchement provenir de la marche de l'opéra (ça aurait pu devenir notre chant national).
C'est tout simplement que Méhul est dans un courant musical similaire. Il est possible que la grille harmonique ou certains intervalles en soient proches, je n'ai pas vérifié.

Citation :
Voila pour moi "La clémence" contient toute l'humanité de Mozart qui nous dépasse de loin
Je ne vois pas trop ce que tu veux dire par là (pourquoi plus humain que CFT, pourquoi cela nous dépasse-t-il ?).

Et pas la peine de t'excuser à chaque ligne de ne pas être musicien, ça ne change pas tant de choses pour l'écoute (en particulier de Mozart !), le fait d'être musicien apporte une dimension supplémentaire, mais on peut parfaitement se régaler et même appréhender précisément des oeuvres sans. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 6 Fév 2011 - 12:41

Very Happy Pourquoi plus humain et que cela nous dépasse tous; voilà ce que je crois: il décrit la même progression que Dante dans son enfer avec les degrés correspondants et la trahison , qui en est le 9iéme et dernier degré, il l'amène par l'amour fou et l'homme qui n'arrive pas à dominer ses passions. Et un chemin aussitôt après le ramène à la vie.

Etre à fois artiste, avoir compris la vie dans toute sa splendeur et sa décrépitude, voilà le message de Mozart à la fin de sa vie : pour moi cela est un idéal de vie. Il sont pas beaucoup comme Dante à avoir laissé un message aussi positif.

Je lis en ce moment le livre d'André Tubeuf, quelle magnifique synthèse sur Mozart! Le film sur Nannerl s'en est largement inspiré.

Bon mais ce que je dis, ce sont mes croyances, ouvertes à la contradiction, bien sûr. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 6 Fév 2011 - 12:48

d.grammophone a écrit:
Etre à fois artiste, avoir compris la vie dans toute sa splendeur et sa décrépitude, voilà le message de Mozart à la fin de sa vie : pour moi cela est un idéal de vie. Il sont pas beaucoup comme Dante à avoir laissé un message aussi positif.
Ah oui, je vois mieux. Effectivement, c'est une lecture originale de l'oeuvre - il est plus à la mode de percevoir le désespoir de Titus laissé seul (y compris musicalement), et que sa bonté ne parvient pas à sauver, au moins vis-à-vis de lui-même...

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 6 Fév 2011 - 12:51

Vous parlez de l'oeuvre et pas de la discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Sam 12 Fév 2011 - 19:48

Quelqu'un connaît le DVD dirigé par Welser-Möst, avec Jonas Kaufmann ?



Ça se trouve en ce moment à 7€ avec les soldes (comme beaucoup de DVD dirigés par le même chef), et je me demandais ce que ça valait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19518
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Sam 12 Fév 2011 - 23:36

J'ai regardé le début... mais j'ai pas été passionné... surtout pour la musique. Après, c'était plutôt bien chanté j'avais l'impression... mais bon, rien de passionnant du côté de l'oeuvre j'avais trouvé...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22942
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 13 Fév 2011 - 10:22

Il me semble que les récitatifs sont remplacés par des dialogues dans cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 13 Fév 2011 - 10:52

Polyeucte a écrit:
J'ai regardé le début... mais j'ai pas été passionné... surtout pour la musique. Après, c'était plutôt bien chanté j'avais l'impression... mais bon, rien de passionnant du côté de l'oeuvre j'avais trouvé...

C'est surtout cette production qui n'est guère passionnante, en vérité. L'oeuvre fonctionne beaucoup mieux dans le dvd Harnoncourt du Festival de Salzbourg (et Kasarova y est un Sesto encore supérieur à ce qu'elle fait avec Welser-Möst), voire dans le dvd Cambrelaing de l'ONP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 13 Fév 2011 - 12:12

Zut, c'est la version que j'ai achetée… (5€ à l'Rnac…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 13 Fév 2011 - 13:28

Enfin c'est pas indigne non plus, hein, loin de là ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Dim 13 Fév 2011 - 14:14

Very Happy Mais ça embrouille quand même (je parle de la version Welser-Möst, pas de vos propos), quelqu'un qui a écouté cette version va dire: oui c'est une pièce mineure, il (Mozart) n'a pas eu le temps... Sur le DVD d'Harnoncourt, le son et l'image sont deux fois mieux et les sentiments humains passent à 100% (même si je n'aime pas les "fioritures" de la mise en scène).
fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 12 Juil 2012 - 20:53

Wolferl a écrit:
Je viens de regarder des extraits du film de Ponnelle, c'est une véritable horreur, ça dépasse tout ce que j'avais pu imaginer. Pire que ses Noces c'est dire...
Et musicalement je n'ai même pas trouvé ça intéressant, plat, et la distribution, hormis Troyanos, est à peine correcte.

Crapio a écrit:
Le début du deuxième extrait, on dirait un Fellini je trouve ; la manière dont c'est filmé, les couleurs, la manière dont ils bougent Laughing

Je l'ai revu, c'est amusant, le livret dit que le caméraman a travaillé avec Fellini justement et Antonioni. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 846
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 12 Juil 2012 - 22:01

Il y a également une version dirigée par Cambreling, enregistrée en live au début des années 80 à Bruxelles et publiée uniquement en vinyle, avec :
Tito : Stuart Burrows
Sesto : Alicia Nafé
Vitellia : Christiane Eda-Pierre
Servillia : Christine Barbaux
Annio : Daphné Evangelatos
Publio : Jules Bastin

J'ai un très bon souvenir de cette version. Je n'ai malheureusement plus rien pour écouter ces "vieux" 33 tours, j'espère donc une hypothétique réédition en CD ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6368
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 10 Juil 2014 - 1:05

Moi qui m’étais habitué aux versions les plus classiques pour des raisons essentiellement glottophiliques (l’Annio de Fassbaender chez Kertész; la Servilia de Popp chez Kertész et Davis; le Sesto de Minton chez Davis; la Vitellia de Varady chez Böhm et Gardiner; le Sesto de von Otter chez Gardiner), et qui avais été fasciné puis agacé par Jacobs (cette impression de contre-pied - de rebrousse-poil - un peu systématique) je viens de découvrir l’extraordinaire enregistrement d’Harnoncourt.

C’est renversant. Déjà, Harnoncourt à son meilleur (sa direction un peu raide va mieux ici que dans les Da Ponte, je trouve - et dès qu’il y a des fanfares, il est incomparable: la Marche du I!)

Ensuite une distribution extraordinaire. Popp, vocalement toujours aussi merveilleuse, mais d’un engagement que je ne lui ai entendu nulle part ailleurs; Langridge, à la voix étonnamment émaciée, avec quelque chose de mobile et d’ambigu comme une fausse fragilité dans l’incarnation (ce qui marche très bien: Titus n’a pas l’espèce d’héroïsme solaire d’Idoménée); une Ann Murray totalement transcendée, même vocalement; Ziegler et Ziesak impeccables de bout en bout; Polgár alternant force et finesse dans son chant comme dans son incarnation...

Enfin, le plus important, à mes yeux: cette théâtralité formidable, cet esprit de troupe (l’équilibre des ensembles!), cette intelligence du texte chez tous - qui donnent en particulier une tension et un relief inouïs aux récitatifs (que j’avais fini par sauter dans les autres versions).

Cette réhabilitation des récitatifs m’a même amené à modifier ma vision de l’œuvre: longtemps j’ai pensé que Mozart avait seulement su, dans les interstices que lui laissaient les conventions de l’operia seria, instiller son génie propre (et - Così mis à part - je ne connais à l’opéra rien d’aussi typiquement mozartien que les soli instrumentaux, clarinette et cor de basset, qui accompagnent «Parto, ma tu ben mio» et «Non più di fiori vaghe catene»); or, ce qui m’est apparu à l’écoute de cet enregistrement, et de ces extraordinaires récitatifs, c’est que c’est en fait l’ensemble des conventions de l’opera seria que Mozart a transcendées.

Grand merci à David, à qui je dois donc bien plus que la simple découverte d'une version superlative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 10 Juil 2014 - 8:59

Oui très belle intégrale  Very Happy 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 10 Juil 2014 - 10:55

Ne soyez pas modeste, camarade administrateur : http://discopathe-anonyme.fr/mozart-la-clemenza-di-tito-n-harnoncourt/ .


Benedictus a écrit:
Ensuite une distribution extraordinaire. Popp, vocalement toujours aussi merveilleuse, mais d’un engagement que je ne lui ai entendu nulle part ailleurs;

Ce sont surtout Susanna, Zerlina et Rosina Almaviva qui s'en approchent le plus, mais les deux premières dans un esprit beaucoup plus léger ; et la dernière, dans le studio de Marriner, est d'une très belle expression mélancolique qui n'a pas non plus l'urgence de sa Vitellia, qui est à la fois son dernier enregistrement et le rôle de sa vie.
Pour à peu près tout le reste (même Fiordiligi sur scène !), c'est même souvent carrément indolent.


Citation :
une Ann Murray totalement transcendée, même vocalement;

Clairement la plus impressionnante du plateau, avec une maîtrise assez hallucinante de l'instrument, combinée à une urgence maximale. Mais comme tu le dis, c'est surtout l'équipe, l'élan d'ensemble, qui fait la différence.


Citation :
Cette réhabilitation des récitatifs m’a même amené à modifier ma vision de l’œuvre: longtemps j’ai pensé que Mozart avait seulement su, dans les interstices que lui laissaient les conventions de l’operia seria, instiller son génie propre (et - Così mis à part - je ne connais à l’opéra rien d’aussi typiquement mozartien que les soli instrumentaux, clarinette et cor de basset, qui accompagnent «Parto, ma tu ben mio» et «Non più di fiori vaghe catene»); or, ce qui m’est apparu à l’écoute de cet enregistrement, et de ces extraordinaires récitatifs, c’est que c’est en fait l’ensemble des conventions de l’opera seria que Mozart a transcendées.

Ça m'étonne davantage, parce que chez Gardiner, les récitatifs sont déjà très réussis.

Je ne peux pas dire s'il transcende les conventions (après tout, il y a des récitatifs magnifiques aussi dans Falstaff et l'Europa Riconosciuta du Maître), mais il porte l'ensemble à un degré de naturel et de musicalité que je ne vois nulle part. Je souscris sans peine pour le titre de meilleur seria de tous les temps.

Les récitatifs sont pourtant majoritairement de la main de Süßmayr (qui n'était pas un mauvais compositeur), mais cela n'empêche pas qu'ils soient parmi les meilleurs du catalogue de Mozart (ceux des Noces sont peu intéressants, mais ceux Don Giovanni et de Così se caractérisent avant tout par leur qualité de répartie, plus que par leur musicalité).
Cela dit, ce n'est pas pour moi le point fort de la Clémence, loin s'en faut – il y en a d'aussi bons chez Haendel ou chez Rossini.


Quoi qu'il en soit, je suis enchanté que tu rejoignes la confrérie de ceux qui ont vu la lumière. Pour une fois qu'on a une discographie facile à faire !


P.S. : Là, je suis en train de réécouter les fanfares, effectivement ça brame méchamment, c'est super !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6368
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 10 Juil 2014 - 13:00

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Cette réhabilitation des récitatifs m’a même amené à modifier ma vision de l’œuvre: longtemps j’ai pensé que Mozart avait seulement su, dans les interstices que lui laissaient les conventions de l’operia seria, instiller son génie propre (et - Così mis à part - je ne connais à l’opéra rien d’aussi typiquement mozartien que les soli instrumentaux, clarinette et cor de basset, qui accompagnent «Parto, ma tu ben mio» et «Non più di fiori vaghe catene»); or, ce qui m’est apparu à l’écoute de cet enregistrement, et de ces extraordinaires récitatifs, c’est que c’est en fait l’ensemble des conventions de l’opera seria que Mozart a transcendées.

Ça m'étonne davantage, parce que chez Gardiner, les récitatifs sont déjà très réussis.

Je n'y avais pas prêté attention, je vais aller réécouter ça. Je me souviens surtout de quelque chose de très chiadé au niveau de l'articulation et de la musicalité, mais ça ne m'a pas laissé le souvenir d'une grande urgence dramatique.

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne peux pas dire s'il transcende les conventions (après tout, il y a des récitatifs magnifiques aussi dans Falstaff et l'Europa Riconosciuta du Maître), mais il porte l'ensemble à un degré de naturel et de musicalité que je ne vois nulle part. Je souscris sans peine pour le titre de meilleur seria de tous les temps.

Moi aussi.

DavidLeMarrec a écrit:
Les récitatifs sont pourtant majoritairement de la main de Süßmayr (qui n'était pas un mauvais compositeur), mais cela n'empêche pas qu'ils soient parmi les meilleurs du catalogue de Mozart (ceux des Noces sont peu intéressants, mais ceux Don Giovanni et de Così se caractérisent avant tout par leur qualité de répartie, plus que par leur musicalité).
Cela dit, ce n'est pas pour moi le point fort de la Clémence, loin s'en faut – il y en a d'aussi bons chez Haendel ou chez Rossini.

Bien sûr, ce n'est pas le point fort de la Clémence; d'ailleurs, je suis bien persuadé que c'est l'engagement des chanteurs qui leur donne un tel relief. Ce que je voulais dire, c'est qu'entre un opéra dont on n'écoute que certains airs et ensembles en sautant ou en écoutant distraitement le reste, et un opéra qu'on peut écouter en continuité parce que les récitatifs tiennent, il y a un monde - et que là, dans mon esprit, la Clémence vient de passer d'une catégorie à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Jeu 10 Juil 2014 - 13:15

Benedictus a écrit:
Je n'y avais pas prêté attention, je vais aller réécouter ça. Je me souviens surtout de quelque chose de très chiadé au niveau de l'articulation et de la musicalité, mais ça ne m'a pas laissé le souvenir d'une grande urgence dramatique.

Oui, c'est très très bien, mais plus musical que dramatique. Il faut qu'avec von Otter et Várady, on ne tapait pas dans le cabotinage scénique débridé.

Enregistrement auquel je reviens très peu. Mais je l'ai largement réécouté hier, et c'est quand même vraiment bien, même si ce n'est pas mon genre.

Citation :
Bien sûr, ce n'est pas le point fort de la Clémence; d'ailleurs, je suis bien persuadé que c'est l'engagement des chanteurs qui leur donne un tel relief. Ce que je voulais dire, c'est qu'entre un opéra dont on n'écoute que certains airs et ensembles en sautant ou en écoutant distraitement le reste, et un opéra qu'on peut écouter en continuité parce que les récitatifs tiennent, il y a un monde - et que là, dans mon esprit, la Clémence vient de passer d'une catégorie à l'autre.

Je suis tout à fait d'accord ça aussi : dans les versions moyennes (celles que tu écoutais, quoi Mr. Green ), on écoute quelques numéros qui fonctionnent tous les coups, mais jamais tout ensemble. Alors qu'avec Harnoncourt, tu lances le disque et tu te délectes jusqu'au bout. Complètement. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Lun 25 Aoû 2014 - 2:36

Mackerras

Benedictus a écrit:
Par rapport au reste de la discographie, ça donne quoi? (Derrière Harnoncourt à Zurich, sûrement, mais par rapport aux belles endormies genre Gardiner ou Böhm?)

Orchestralement, assez tradi (très différent de ses symphonies de Mozart tardives, passionnantes et très animées). En revanche, vocalement, on est à la fête : Kožená n'est pas le Sesto le plus ardent, mais c'est très très beau ; Martinpelto n'a pas vieilli d'un pouce ; Christine Rice (qui tient par ailleurs des premiers rôles de dramatiques) proprement décoiffante en Annio. Et Trost n'est vraiment pas mal en empereur aux tempes blanchissantes.

Ce n'est pas aussi bien que Harnoncourt, mais ça rivalise assez bien avec Wentz (moins intense dans les numéros, mais les récitatifs sont excellents chez Harnoncourt, peut-être les meilleurs de la discographie).

Pour moi, mieux que Gardiner (et même pas comparable à Böhm ou Kertész).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30181
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Ven 6 Juil 2018 - 18:19

Quelqu'un a t-il écouté cette nouvelle version :


_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Belcore
Mélomaniaque


Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Ven 6 Juil 2018 - 20:01

Cololi a écrit:
Quelqu'un a t-il écouté cette nouvelle version :


Je n'ai pas écouté le C D mais j'étais à Baden Baden lors du concert ; j'avais fait un C R...
Villazon : j'imagine qu'il est là parce qu'il a toujours ses fans, mais franchement pénible !!
Rebeka, di Donato, formidables..
Les autres, et l'orchestre et le chef, très bien..

Je vais l'acheter.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Sam 7 Juil 2018 - 12:53

Oh, merci Cololi, je n'avais pas vu que c'était sorti ! Very Happy

J'ai commencé à écouter ce matin (le premier tiers). C'est bien sûr excellent, avec quelques réserves par rapport à la discographie (qui de sinistrée dans les années 90, où les seules versions réellement convaincantes étaient Hogwood et Harnoncourt, est devenue pléthorique en grandes versions, avec Wentz, Mackerras, Steinberg, Jacobs, De Marchi, Rhorer !) : malgré toute l'animation et la poésie dont Nézet est capable, ça reste un peu tradi, il me manque le grain des orchestres sur instruments d'époque, ou alors fouettés par Harnoncourt, Mackerras ou Steinberg, les violons sont vraiment lisses. Sinon, vents superbes et très belle distribution.

En audio seul, ce n'est pas non plus la version la plus incarnée – Villazón paraît tellement chanter autre chose qu'un empereur romain… on dirait plutôt Aleko en version ténor… (pas tant au niveau du style à proprement parler que du caractère de la voix, des inflexions de la diction)

Bref, excellent, mais pour l'instant pas une version à laquelle j'aurai envie de beaucoup revenir, considérant l'offre hallucinante de ces dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3604
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Ven 3 Aoû 2018 - 14:08

DavidLeMarrec a écrit:
Mackerras

Benedictus a écrit:
Par rapport au reste de la discographie, ça donne quoi? (Derrière Harnoncourt à Zurich, sûrement, mais par rapport aux belles endormies genre Gardiner ou Böhm?)

Orchestralement, assez tradi (très différent de ses symphonies de Mozart tardives, passionnantes et très animées). En revanche, vocalement, on est à la fête : Kožená n'est pas le Sesto le plus ardent, mais c'est très très beau ; Martinpelto n'a pas vieilli d'un pouce ; Christine Rice (qui tient par ailleurs des premiers rôles de dramatiques) proprement décoiffante en Annio. Et Trost n'est vraiment pas mal en empereur aux tempes blanchissantes.

Ce n'est pas aussi bien que Harnoncourt, mais ça rivalise assez bien avec Wentz (moins intense dans les numéros, mais les récitatifs sont excellents chez Harnoncourt, peut-être les meilleurs de la discographie).

Pour moi, mieux que Gardiner (et même pas comparable à Böhm ou Kertész).

Oui, mais Harnoncourt a réalisé un coup de maître avec cet opéra. Et pis Landgridge en Tito ... Je vois mal, dans nos ténors actuels qui pourrait lui arriver a la cheville. Pour tout dire, je redoute d'aller écouter Villazón dans ce rôle. :l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   Ven 3 Aoû 2018 - 14:40

Ces dernières années, Workman, Prégardien, Post, Kunde, Trost, Streit, Spyres et bien d'autres ont donné de très belles lectures du rôle : ce n'est pas un type de voix rare et c'est un opéra très joué, ce ne sont pas les titulaires talentueux qui manquent. (Essaie Streit, honnêtement, tu verras que la voix comme le portrait valent Langridge.)

Je ne suis pas sûr de te conseiller Villazón qui est très étrange là-dedans (écoute plutôt son Ottavio ou son Ferrando), mais il fait cela dit très bien l'affaire, pas indigne du tout ; depuis qu'il se ménage, les difficultés vocales ont disparu (forcément, en passant de Don Carlo à Monteverdi…)

Cela dit, oui, cette intégrale Harnoncourt est fabuleuse, quasiment inapprochable. Pourtant, on a quelques versions récentes qui font merveille aussi (Rhorer, Zacharias…). N'hésite pas à les essayer : Steinberg, Mackerras, Wentz…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Clemenza di Tito   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Clemenza di Tito
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Clemenza di Tito
» Julia Varady
» Julia Varady
» Tito Schipa
» Tito Gobbi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: