Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les opéras de jeunesse de Verdi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 31 Aoû 2009 - 15:10

Quand même... dire que c'est mauvais, je trouve ça exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 31 Aoû 2009 - 15:50

Il a dit plutôt mauvais, et l'a mis en balance avec Jérusalem.

Des fois, j'ai l'impression d'être le seul à comprendre Moander dans ce monde de brutes. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 31
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 31 Aoû 2009 - 16:16

DavidLeMarrec a écrit:
Il a dit plutôt mauvais, et l'a mis en balance avec Jérusalem.

Des fois, j'ai l'impression d'être le seul à comprendre Moander dans ce monde de brutes. Neutral

Merci... plutôt mauvais par rapport à pas mal de choses sérieuses contemporaines aussi. D'où le dispensable...

Après, pour un prosélyte de l'opéra Italien (bien que je suis persuadé qu'il doit y avoir des Bellini ou Donizetti sérieux qui valent mieux que ça) ou de Verdi, ça se défend peut-être...

Sinon, pour Stiffelio, c'est Gardelli qu'il faut?

Opera Rara, c'est vraiment abusé en termes de tarif!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 31 Aoû 2009 - 16:30

Moander a écrit:
Merci... plutôt mauvais par rapport à pas mal de choses sérieuses contemporaines aussi. D'où le dispensable...
Ouibon, je te sauve la mise, n'en rajoute pas non plus. Mr. Green

Nabucco, c'est quand même pas mal ! Après, Macbeth, c'est plus la rupture avec l'esprit belcantiste qui est historiquement importante que l'oeuvre en elle-même à mon avis.

Citation :
Après, pour un prosélyte de l'opéra Italien (bien que je suis persuadé qu'il doit y avoir des Bellini ou Donizetti sérieux qui valent mieux que ça) ou de Verdi, ça se défend peut-être...
Oui, enfin, du niveau de Nabucco, il y a peut-être deux Donizetti sur plus de quarante...

Citation :
Sinon, pour Stiffelio, c'est Gardelli qu'il faut?
Oui, ou bien Levine. Levine est plus équilibré en distribution et plus engagé globalement (dans Gardelli, c'est vraiment Carreras qui mène la barque).


Citation :
Opera Rara, c'est vraiment abusé en termes de tarif!!
N'est-ce pas ? C'est un label pour ce que les sociologues de l'art lyrique nomment dans leurs rapports les WGM (Wealthy Glottophilic Melopatients).

Un peu la même chose que pour Golden Melodram chez les wagnériens, sauf que chez Golden Melodram il y a plein de distributions en doublon, de prises de son étouffées, de chanteurs en méforme... et que ce sont toujours les mêmes opéras. Laughing

Par ailleurs, il n'y a pas tellement d'opéras indispensables chez eux si on n'est pas un belcantiste pur sucre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 31 Aoû 2009 - 22:19

Citation :
Merci... plutôt mauvais par rapport à pas mal de choses sérieuses contemporaines aussi. D'où le dispensable...

Ca n'empêche. Rolling Eyes Entre mauvais, et dispensable, il y a aussi un degré de qualité assez différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 31 Aoû 2009 - 22:22

DavidLeMarrec a écrit:
Il a dit plutôt mauvais, et l'a mis en balance avec Jérusalem.

Des fois, j'ai l'impression d'être le seul à comprendre Moander dans ce monde de brutes. Neutral

Je ne peux pas accepter ça : Macbeth est un des meilleurs Verdi, certes inégal, mais il y a des choses formidables dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 15:45

Je me vois mal créer un fil spécifique pour Ernani. J'ai 3 lives :
_un live de Catania de 1972 sous la direction de Gianandrea Gavazzeni avec le quatuor d'interprètes suivants : Bergonzi, Gencer, Cappuccilli et Riamondi;
_un live du Met du 24 septembre 1970 sous la direction de Thomas Schippers avec Bergonzi toujours, Arroyo, Milnes et Raimondi;
_un live du Met du 16 juin 1971 sous la direction de Thomas Schippers avec Corelli, Arroyo, Milnes et Flagello.

Je ne les ai pas encore écouté en entier, ce que je compte bien évidemment faire. Pour le dernier live, je ne sais plus si c'est vraiment la bonne date car pour le rôle de Silva, Flagello alternait avec Giaiotti lors de ces soirées de l'année 1971.

J'ai entendu quasiment tout le live de Muti de La Scala de 1982 qui existe aussi en DVD. Les chanteurs s'étaient fait sifflés, en particulier Domingo et Freni je crois. Ghiaurov est usé jusqu'à la trame. Bruson tient la route mais il n'est pas extraordinaire. Domingo force dans les aigus et Freni n'a pas du tout le style requis, la morbidezza nécessaire. Il faut une vraie belcantiste pour chanter ce rôle. Leontyne Price foire les vocalises de la cabalette en particulier "Tutto sprezzo che d'Ernani" alors qu'elle était une soprano verdienne assez remarquable. Freni était beaucoup plus une soprano puccinienne.
Il y a 4 versions de studio de cet opéra dont une en anglais (la dernière) :



Je sais qu'il faut que je me procure le live sous la direction de Mitropoulos du Maggio Musicale Fiorentino de 1957 avec Del Monaco, Cerquetti, Bastianini et Christoff qui est une des versions de référence.

J'espère qu'il y a aura un certain nombre d'avis sur les versions que vous connaissez de cet opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 16:49

aurele a écrit:
Bruson tient la route mais il n'est pas extraordinaire. .

Si Bruson n'est pas extraordinaire ici, on se demande franchement où il pourrait l'être. Pour moi il écrase ici toute concurrence dans un rôle qui semble écrit pour lui. Il en possède le style, le phrasé souverain, la souplesse, toute la palette de nuances, au service d'un personnage tour à tour calculateur, arrogant, autoritaire. Et dans tous les sens du terme, je ne vois pas quel autre qualificatif qu'"impérial" peut résumer son" Oh de verd'anni miei... oh sommo Carlo" dont l'impact en salle était saisissant.

... quant à des Silva usés jusqu'à la corde comme celui que tu cites, personnellement, j'en prendrais à tous les repas. Je trouve même que c'est le rôle le plus incarné de Ghiaurov.

Je sais bien que 27 ans après j'ai toujours le spectacle dans la tronche, mais bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 16:52

Ericc a écrit:
Si Bruson n'est pas extraordinaire ici, on se demande franchement où il pourrait l'être. Pour moi il écrase ici toute concurrence dans un rôle qui semble écrit pour lui. Il en possède le style, le phrasé souverain, la souplesse, toute la palette de nuances, au service d'un personnage tour à tour calculateur, arrogant, autoritaire. Et dans tous les sens du terme, je ne vois pas quel autre qualificatif qu'"impérial" peut résumer son" Oh de verd'anni miei... oh sommo Carlo" dont l'impact en salle était saisissant.

... quant à des Silva usés jusqu'à la corde comme celui que tu cites, personnellement, j'en prendrais à tous les repas. Je trouve même que c'est le rôle le plus incarné de Ghiaurov.

Je sais bien que 27 ans après j'ai toujours le spectacle dans la tronche, mais bon ...

Tu avais vu si je comprends bien cet Ernani en live. Tu connais quoi comme enregistrements sinon? Cela m'intéresserait d'avoir ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 19:47

Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il a dit plutôt mauvais, et l'a mis en balance avec Jérusalem.

Des fois, j'ai l'impression d'être le seul à comprendre Moander dans ce monde de brutes. Neutral

Je ne peux pas accepter ça : Macbeth est un des meilleurs Verdi, certes inégal, mais il y a des choses formidables dedans.

Ericc a écrit:
aurele a écrit:
Bruson tient la route mais il n'est pas extraordinaire. .

Si Bruson n'est pas extraordinaire ici, on se demande franchement où il pourrait l'être. Pour moi il écrase ici toute concurrence dans un rôle qui semble écrit pour lui. Il en possède le style, le phrasé souverain, la souplesse, toute la palette de nuances, au service d'un personnage tour à tour calculateur, arrogant, autoritaire. Et dans tous les sens du terme, je ne vois pas quel autre qualificatif qu'"impérial" peut résumer son" Oh de verd'anni miei... oh sommo Carlo" dont l'impact en salle était saisissant.

... quant à des Silva usés jusqu'à la corde comme celui que tu cites, personnellement, j'en prendrais à tous les repas. Je trouve même que c'est le rôle le plus incarné de Ghiaurov.

Je sais bien que 27 ans après j'ai toujours le spectacle dans la tronche, mais bon ...


100% d'accord avec Ericc et Guillaume, Macbeth est un chef d'oeuvre et l'Ernani de Muti avec un fabuleux Bruson et une direction électrisante vaut bien mieux que sa mauvaise réputation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 19:56

aurele a écrit:
Leontyne Price foire les vocalises de la cabalette en particulier "Tutto sprezzo che d'Ernani" alors qu'elle était une soprano verdienne assez remarquable.
dans l'intégrale ça c'est certain mais dans son dernier album Verdi en 1981, elle s'applique enfin et sa cabalette d'Elvira est d'une toute autre tenue:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 20:00

aurele a écrit:
Ericc a écrit:
Si Bruson n'est pas extraordinaire ici, on se demande franchement où il pourrait l'être. Pour moi il écrase ici toute concurrence dans un rôle qui semble écrit pour lui. Il en possède le style, le phrasé souverain, la souplesse, toute la palette de nuances, au service d'un personnage tour à tour calculateur, arrogant, autoritaire. Et dans tous les sens du terme, je ne vois pas quel autre qualificatif qu'"impérial" peut résumer son" Oh de verd'anni miei... oh sommo Carlo" dont l'impact en salle était saisissant.

... quant à des Silva usés jusqu'à la corde comme celui que tu cites, personnellement, j'en prendrais à tous les repas. Je trouve même que c'est le rôle le plus incarné de Ghiaurov.

Je sais bien que 27 ans après j'ai toujours le spectacle dans la tronche, mais bon ...

Tu avais vu si je comprends bien cet Ernani en live. Tu connais quoi comme enregistrements sinon? Cela m'intéresserait d'avoir ton avis.

Je ne connais pas Gardelli. Pour le reste, la discographie d'Ernani se révèle à mon sens extrêmement frustrante, le type même de discographie où on va chercher des bouts à droite et à gauche parce qu'il y a toujours quelque chose qui cloche, et si on y ajoute les goûts personnels pour tel ou tel chanteur, le jeu se complique encore plus, sans parler de l'orchestre et des prises de son live : il y a toujours des choix à faire , des choses à sacrifier.
A Catane il n'y a pas d'orchestre : dommage pour le chef, qui aura à peine mieux dans le live de la RAI avec Caballe et Christoff : mais quand on voit ce que Muti ou Mitropoulos peuvent tirer de la partition, on se dit qu'Ernani a aussi besoin d'un chef.
Niveau voix, deux optiques : faire appel aux "grands formats verdiens" ou à des artistes plus "raffinés" : là encore, ce n'est pas évident.
Pour Carlo, qui est le personnage le plus fouillé, le plus soigné, incontestablement je penche pour la seconde optique : comme je l'ai dit plus haut, Bruson d'abord, et puis peut être Sereni. Tous les autres me paraissent trop monolithiques, à commencer par Milnes qui fait du Milnes : son Carlo ressemble étrangement à son Luna, avec son timbre métallique et sa composition de "méchant" : on ne croit pas un instant à la métamorphose impériale; n'oublions pas que la grande scène de Carlo est probablement le moment le plus fort de l'oeuvre. Même monolithisme, mais pour des raisons différentes chez Cappuccilli, plus satisfaisant cependant à mon sens dans la conduite du phrasé, essentiel ici. Nucci est vraiment un cran au dessous.
Silva : le personnage le plus torturé et le plus noble. Tout le contraire de l'ogre slave qu'incarne Christoff. Raimondi trop jeune et psychologiquement à côté. Flagello, simplement indigne.Burchuladze pateux et cherchant à reproduire le modèle Christoff. Encore une fois donc , on reviendra vers Ghiaurov. Comme pour ses Philippe tardifs, la rouille du timbre et les fêlures, la noblesse inhérente à la voix : qui mieux que lui a su traduire la noblesse et les désillusions du vieillard Grand d'Espagne ?
Pour le rôle titre, il y a certes Bergonzi, élégance et raffinement suprême : mais où est la fougue, le côté ténébreux du personnage dans tout cela ? Il semble qu'ici, les qualités requises pour Carlo fonctionnent moins bien. Est ce une raison pour confier le rôle à un Del Monaco ??? A tout prendre, on préfèrera Corelli. Mais puisqu'il y a choix à faire entre l'élégance de Bergonzi et la fièvre du héros, comme souvent, et malgré un air d'entrée totalement loupé, c'est vers Domingo que je me tourne : comme tu le vois, Aurèle, ça fait beaucoup d'atouts pour la version Muti.
Reste Elvira. Le personnage qui m'intéresse finalement le moins. Sachant déjà qu'Ernani involami ne fait pas tout le rôle, et qu'il est assez bien servi dans divers récitals. Comme je l'ai déjà dit, Leontyne Price m'insupporte. C'est hyper subjectif donc. Peut-etre choisira t'on sa version en fonction de ce que l'on attend du rôle féminin de l'oeuvre mais personnellement, s'il y a quelque chose à sacrifier ici ,c'est bien Elvira. Après, il y a effectivement Gencer, Cerquetti, Caballe. Vocalement sans doute Cerquetti, puis Gencer... chacun fera son choix en fonction de divers critères, des attentes et des goûts. J'avoue encore une fois ne pas penser grand chose d'Elvira , mais une fois passées les frayeurs de l'air d'entrée, Freni me va très bien...

Incontestablement donc, Muti.
Et pour répondre à ta première question, oui effectivement, j'ai eu cette chance d'assister à cet Ernani milanais, et pas un soir de cabale. Un soir bien plus serein que lors des deux premières représentations. Occasion de rappeler que si cet Ernani scaligère s'est ouvert dans une ambiance impossible, il s'est achevé de façon triomphale. Juste une rectification dans ce que tu as dit : lors de la première, les huées s'étaient portées sur Freni, Domingo et Muti ( Ah ! la coupure de la cabalette de Silva chèrement payée !) et que Bruson, et Ghiaurov,dans une moindre mesure, avaient remporté, sans doute en réaction, un triomphe personnel qui selon moi n'était que justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 20:40

Merci pour ton long message Ericc. Que penses tu de Pavarotti dans le rôle titre et de Sutherland en Elvira?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:01

aurele a écrit:
Merci pour ton long message Ericc. Que penses tu de Pavarotti dans le rôle titre et de Sutherland en Elvira?

Pavarotti a longtemps reporté la sortie de cette intégrale (éditée prés de 10 ans après l'enregistrement) et les mauvaises langues prétendent que c'est parce qu'il n'était pas emballé par la prestation de Sutherland. Mais j'ose à peine développer car on va encore m'accuser de taper sur les vieilles qui n'ont plus de voix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:09

keane a écrit:
Pavarotti a longtemps reporté la sortie de cette intégrale (éditée prés de 10 ans après l'enregistrement) et les mauvaises langues prétendent que c'est parce qu'il n'était pas emballé par la prestation de Sutherland. Mais j'ose à peine développer car on va encore m'accuser de taper sur les vieilles qui n'ont plus de voix...

Ce sont effectivement probablement des mauvaises langues. Sutherland était une de ses partenaires privilégiées à la scène et au disque. Par ailleurs, ils étaient très amis. La même année que cet enregistrement d'Ernani, Sutherland a enregistré une remarquable Anna Bolena. La voix était évidemment plus mure mais elle reste impressionnante. Je ne pense pas que son Elvira soit mauvaise. En plus, elle a la discipline belcantiste nécessaire pour le rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:13

aurele a écrit:
Par ailleurs, ils étaient très amis.
    JULIEN
    Elle l'appelle Poète Chéri, il l'appelle Madame Chérie... On se chérit beaucoup au théâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:16


versions très excitantes tant par le chant que par la direction de Mitropoulos. Quand on écoute ces versions, on se dit qu'on n'est pas près de retrouver aujourd'hui de telles pointures vocales.


très belle version mais Price savonne allègrement toutes les embûches techniques d'Elvira. On lui pardonne en raison de la splendeur des moyens vocaux mais Elvira est ailleurs. Bergonzi, Sereni et Flagello la grande classe et direction flamboyante de Schippers.


magnifique live où Corelli donne un métal et une flamme incroyables au rôle-titre; Price égale à elle-même; Siepi, l'autorité faite chant.


Bonnes versions d'ensemble qu'il faut connaître notamment pour Caballé et Gencer assez magistrales.


ça c'est la version la plus frustrante de la discographie car pour un Muti génial, un Bruson de grande classe et un Domingo toujours aussi investi quoique peu à l'aise à cette époque avec l'écriture du rôle, il faut se descendre une Freni à total contre-emploi et un Ghiaurov usé jusqu'à la trame.

pour Domingo et Ghiaurov, il vaut mieux se replier sur ce live excellent:




version qui ne vaut que pour Sylvia Sass mais le reste (chanteurs et chef) est d'un ennui incommensurable.


belle version qui rétablit la cabalette conclusive de l'acte 2 d'Ernani. Belle direction de Carella qui donne une belle pulsation à l'orchestre. seul petit bémol: La Scola, trop clairet et nasal de voix.


La meilleure version studio qui a pourtant mis 10 ans pour sortir (Pavarotti bloquait): Bonynge dirige avec une belle énergie; Pavarotti est royal et c'est d'ailleurs sa dernière intégrale à être irréprochable en ce qui le concerne; Sutherland qui a 60 ans au moment de l'enregistrement et dont le timbre a évidemment un peu trop mûri reste spectaculaire de vocalité et de technique et en remontre à toutes les autres Elvira de la discographie; Nucci et Burchuladze dont je craignais le pire ont été une très agréable surprise et je me doute que Bonynge y est pour beaucoup. Là aussi rétablissement de la cabalette conclusive d'Ernani à l'acte 2.



version satisfaisante, globalement bien chantée et dirigée même si Guelfi est assez peu nuancé.


Une curiosité sans grand intérêt. C'est professionnel mais à peine écouté, c'est aussi vite rangé sur l'étagère.

Reste à savoir ce que donne cette version:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:19

Merci Otello pour tes commentaires.

Comment est ce DVD?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:25

Horrible (la mise en scène). Aucune direction d'acteurs et de jolis décors, donc Otello doit adorer, je suppose. siffle

Sinon, c'est très très bien chanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:26

aurele a écrit:
Merci Otello pour tes commentaires.
Comment est ce DVD?
ah ben moi j'adore! Smile tout le monde chante divinement bien, Levine aime vraiment cette musique et la production est tout comme j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:28

DavidLeMarrec a écrit:
Horrible (la mise en scène). Aucune direction d'acteurs et de jolis décors, donc Otello doit adorer, je suppose.
fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:31

Pourquoi tu es en colère alors que tu es d'accord avec ce que je viens d'expliquer Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:33

DavidLeMarrec a écrit:
Pourquoi tu es en colère alors que tu es d'accord avec ce que je viens d'expliquer Question
parce que c'est pas horrible!!!! non mais!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:34

DavidLeMarrec a écrit:
Horrible (la mise en scène). Aucune direction d'acteurs et de jolis décors, donc Otello doit adorer, je suppose.

Sinon, c'est très très bien chanté.

Il y a en plus la soprano Leona Mitchell que je connais assez peu mais qui paraît il a une voix superbe. Elle est moins connue que Leontyne Price ou Martina Arroyo. Elle a beaucoup chanté au Met notamment plusieurs rôles verdiens et pucciniens, dont un certain nombre qui sont des personnages importants ou même héroines mais aussi évidemment des rôles plus secondaires dans les opéras de ces deux compositeurs : Lauretta, Musetta, Voce dal Cielo dans Don Carlo, Leonora di Vargas, Cio-Cio-San, Elvira, Aida, Manon Lescaut, Mimì, Leonora dans Il Trovatore et Amelia dans Un Ballo in maschera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:44

aurele a écrit:
Merci pour ton long message Ericc. Que penses tu de Pavarotti dans le rôle titre et de Sutherland en Elvira?
En te répondant je ferais aussi le lien avec quelques remarques d'Otello.
Sur Pavarotti, je rejoins un peu Otello. Effectivement il peut être un bon compromis. Si en plus on est fan, on peut y aller les yeux fermés. Maintenant ça reste du Pavarotti.
Pour Sutherland, si on veut des trilles impeccables dans l'air d'entrée, il n'y a pas de problèmes. Mais les graves sont bien écrasés, y compris dans l'air notamment et même Freni y a sur ce point une autre dignité et un autre impact : les descentes dans le grave sont nombreuses dans la partition et me semblent indiquer que Sutherland n'est pas aussi odéale que cela, loin s'en faut. Même en 79 dans l'interprétation qu'elle lèguait dans son 1er concert commun avec Pav, c'est déjà flagrant.
J'ai surtout l'impression en vous lisant Otello d'une approche très vocale et presque "bel cantiste" de l'oeuvre : Elvira existe t'elle avec Sutherland en dehors des trilles et des vocalises ( sur une chanteuse dont la splendeur est quand même bien passée ) ? Et globalement, n'approcher l'oeuvre que par le côté performance vocale, c'est vraiment passer à côté de l'ouevre qui me paraît la plus riche et la plus enthousismante des opéras de " jeunesse" ( Macbeth étant à part ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 21:58

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Horrible (la mise en scène). Aucune direction d'acteurs et de jolis décors, donc Otello doit adorer, je suppose.

Sinon, c'est très très bien chanté.

Il y a en plus la soprano Leona Mitchell que je connais assez peu mais qui paraît il a une voix superbe. Elle est moins connue que Leontyne Price ou Martina Arroyo. Elle a beaucoup chanté au Met notamment plusieurs rôles verdiens et pucciniens, dont un certain nombre qui sont des personnages importants ou même héroines mais aussi évidemment des rôles plus secondaires dans les opéras de ces deux compositeurs : Lauretta, Musetta, Voce dal Cielo dans Don Carlo, Leonora di Vargas, Cio-Cio-San, Elvira, Aida, Manon Lescaut, Mimì, Leonora dans Il Trovatore et Amelia dans Un Ballo in maschera.

Oui, Mitchell me semble bien s'inscrire effectivement dans cette tradition et cette école illustrées par Price et Arroyo. Leonoa de Vargas, Aïda donc, et puis Leonora du Trouvère, seul point commun potentiel avec ... le répertoire de Sutherland ! La vocalità d'Elvira s'inscrit t'elle pour autant dans la lignéee de celle du Trouvatore ? où dans celle de la Forza ? Personnellement j'en doute. C'est dire le côté hybride du rôle d'Elvira ( commede beaucoup de rôles féminins des opéras des années de galère ).
Aussi bien dans son récital Verdi que lors du centenaire du Met, Tomowa Sintow a légué un très bel air d'entrée d'Elvira : dommage qu'on n'en sache pas plus, mais c'était peut-être là que se trouvait la synthèse idéale à la fois pour la vocalità et pour la sensibilité d'Elvira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 22:06

la voix idéale pour les Verdi de jeunesse c'est elle:
/watch?v=u63MmZm6Hr4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericc
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 22:12

Otello a écrit:
la voix idéale pour les Verdi de jeunesse c'est elle:
/watch?v=u63MmZm6Hr4

Oui plutôt d'accord, quelque chose comme ça, ou comme Varady si elle avait cherché à explorer ce répertoire, en tous cas pas, les Milanov Price and co ni les Sutherland, même si entre la la bataille de Legnano et Abigaïle... donc Gencer me va assez bien aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 20 Juin 2010 - 22:16

Otello a écrit:
la voix idéale pour les Verdi de jeunesse c'est elle:
/watch?v=u63MmZm6Hr4

Il faut aimer son timbre de voix, ce qui est évidemment mon cas. Quelle classe!!! C'est d'une musicalité parfaite. On retrouve évidemment sa manière de faire les vocalises si particulière et qui permet de la distinguer entre toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 21 Juin 2010 - 11:31

Otello a écrit:
la voix idéale pour les Verdi de jeunesse c'est elle:
/watch?v=u63MmZm6Hr4


Franchement, Otello, Sutherland en fin de carrière, ce n'est vraiment pas possible : le timbre est usé, le souffle court, la justesse aléatoire et le vibrato envahissant. J'ai trop d'admiration pour ses enregistrements des années 60 et 70 pour cautionner les naufrages de son Anna Bolena, de sa seconde Norma (qui ne vaut le coup que pour ses partenaires), d'Adriana Lecouvreur ou d'Ernani.

En revanche, sur Leontyne Price, je partage assez ton point de vue : on peut bien chipoter sur des vocalises savonnées mais pour le reste, quelle splendeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 21 Juin 2010 - 12:50

keane a écrit:
Franchement, Otello, Sutherland en fin de carrière, ce n'est vraiment pas possible : le timbre est usé, le souffle court, la justesse aléatoire et le vibrato envahissant. J'ai trop d'admiration pour ses enregistrements des années 60 et 70 pour cautionner les naufrages de son Anna Bolena, de sa seconde Norma (qui ne vaut le coup que pour ses partenaires), d'Adriana Lecouvreur ou d'Ernani.
ah non pas d'accord du tout! autant je suis d'accord pour reconnaître que le timbre a mûri et perdu en brillance, autant elle n'avait aucun problème de souffle ni de justesse en fin de carrière et pour le vibrato, il était extrêmement bien tenu comparé par exemple à celui de Callas, large comme mes deux mains, au début des années 60. Et je l'ai entendue en live direct en 1989 à Paris dans une de ses dernières Lucrezia Borgia où elle était phénoménale (à 63 ans). Quant aux enregistrements que tu cites, je veux bien qu'on émette l'une ou l'autre réserve mais ils ne sont en rien des naufrages.
Maintenant si toi tu n'aimes pas, c'est tout à fait ton droit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Sam 24 Sep 2011 - 22:00

David est demandé d'urgence ! parution d'un nouveau DVD de Jérusalem :

http://www.prestoclassical.co.uk/r/Arthaus%2BMusik/107329

Ivan Momirov (Gaston, Vicomte de Béarn), Verónica Villarroel (Hélène, Fille du Comte), Federica Bragaglia (Isaure), Alain Fondary (Le Comte de Toulouse) & Carlo Colombara (Roger, Frère du Comte)

Teatro Carlo Felice, Michel Plasson (conductor) & Piergiorgio Gay (stage director)


Fondary / Villarroel / Colombara / Plasson, ce peut-être tentant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30247
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Sam 24 Sep 2011 - 22:11

Ta seule lecture apparement en matière musicale c'est "La musique selon saint David" Laughing

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17530
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Sam 24 Sep 2011 - 22:14

Ce n'est pas ça, simplement David est un prosélyte zélé pour cet opéra, je crois qu'on peut dire qu'il en est réellement spécialiste, donc je me tournais vers lui en particulier, puisque ce n'est pas un opéra très fréquenté. Mais vas-y, si tu as un avis à donner, cela ne m'est que plus utile et agréable. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 5:19

Guillaume a écrit:
David est demandé d'urgence ! parution d'un nouveau DVD de Jérusalem :
http://www.prestoclassical.co.uk/r/Arthaus%2BMusik/107329
Ivan Momirov (Gaston, Vicomte de Béarn), Verónica Villarroel (Hélène, Fille du Comte), Federica Bragaglia (Isaure), Alain Fondary (Le Comte de Toulouse) & Carlo Colombara (Roger, Frère du Comte)
Teatro Carlo Felice, Michel Plasson (conductor) & Piergiorgio Gay (stage director)
Fondary / Villarroel / Colombara / Plasson, ce peut-être tentant. Smile
non ce n'est pas un nouveau dvd! c'est une réédition d'un dvd paru il y a 10 ans! une jolie mise en scène, une belle direction orchestrale et des chanteurs qui, sans être exceptionnels, font assez bien le job. Rien d'extraordinaire et rien d'indigne non plus et comme les versions ne sont pas pléthore, faute de mieux, ce dvd fait l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8374
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 10:33

Otello a écrit:
Guillaume a écrit:
David est demandé d'urgence ! parution d'un nouveau DVD de Jérusalem :
http://www.prestoclassical.co.uk/r/Arthaus%2BMusik/107329
Ivan Momirov (Gaston, Vicomte de Béarn), Verónica Villarroel (Hélène, Fille du Comte), Federica Bragaglia (Isaure), Alain Fondary (Le Comte de Toulouse) & Carlo Colombara (Roger, Frère du Comte)
Teatro Carlo Felice, Michel Plasson (conductor) & Piergiorgio Gay (stage director)
Fondary / Villarroel / Colombara / Plasson, ce peut-être tentant. Smile
non ce n'est pas un nouveau dvd! c'est une réédition d'un dvd paru il y a 10 ans! une jolie mise en scène, une belle direction orchestrale et des chanteurs qui, sans être exceptionnels, font assez bien le job. Rien d'extraordinaire et rien d'indigne non plus et comme les versions ne sont pas pléthore, faute de mieux, ce dvd fait l'affaire.

J'imagine qu'on en a déjà parlé ici (j'avoue, je n'ai pas tout lu Embarassed ) mais il existe, quand même cette version : http://www.arkivmusic.com/classical/album.jsp?album_id=5900.

En dépit du relatif sabir de Merscheriakova, c'est quand même d'une très haute tenue et musicale et dramatique pour un opéra qui a été très mal servi par rapport à ses qualités (réelles à mon sens).

Je signale, si personne n'en a parlé, une version hollandaise dirigée par Paolo Olmi avec une Nelly Miricioiu flamboyante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 10:54

bAlexb a écrit:
J'imagine qu'on en a déjà parlé ici (j'avoue, je n'ai pas tout lu Embarassed ) mais il existe, quand même cette version : http://www.arkivmusic.com/classical/album.jsp?album_id=5900.
En dépit du relatif sabir de Merscheriakova, c'est quand même d'une très haute tenue et musicale et dramatique pour un opéra qui a été très mal servi par rapport à ses qualités (réelles à mon sens).
ah mais nous sommes d'accord la version CD chez PHILIPS domine la discographie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8374
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 11:33

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
J'imagine qu'on en a déjà parlé ici (j'avoue, je n'ai pas tout lu Embarassed ) mais il existe, quand même cette version : http://www.arkivmusic.com/classical/album.jsp?album_id=5900.
En dépit du relatif sabir de Merscheriakova, c'est quand même d'une très haute tenue et musicale et dramatique pour un opéra qui a été très mal servi par rapport à ses qualités (réelles à mon sens).
ah mais nous sommes d'accord la version CD chez PHILIPS domine la discographie!

Oh la la ! Mais faut qu'on arrête d'être d'accord, Otello ; le consensus nous guette Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 16:50

Cololi a écrit:
Ta seule lecture apparement en matière musicale c'est "La musique selon saint David" Laughing
Bah, il y a pire comme référence, je trouve.

Considère seulement s'il se mettait à vanter les symphonies germaniques lourdingues de simili-Wagner souffreteux, ou à écouter la variété créolisée brésilienne pour grand orchestre...

Hop, dans ta face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85547
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 16:53

Sinon, sur le DVD, j'avais lu la recension du spectacle dans Opéra International, la seule année où je fus abonné. hehe Sinon, n'étant pas très en pointe sur les DVDs, je ne l'ai pas vu. Ca a l'air excellent, pour les raisons que tu cites.

Et je rejoins Alex et Otello sur les qualités de la version Luisi, sur tous les plans. Même Mescheriakova est finalement assez séduisante, en dépit de l'opacité de la diction et de la voix. (Totalement éreintée par Segalini à la même époque...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30247
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 25 Sep 2011 - 17:29

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Ta seule lecture apparement en matière musicale c'est "La musique selon saint David" Laughing
Bah, il y a pire comme référence, je trouve.

Considère seulement s'il se mettait à vanter les symphonies germaniques lourdingues de simili-Wagner souffreteux, ou à écouter la variété créolisée brésilienne pour grand orchestre...

Hop, dans ta face.

D'ailleurs je ne m'explique toujours pas pourquoi tu rejettes un certains compositeur américain de notre époque, quand sa musique est aussi riche qu'un certain compositeur français poussiéreux du 17° Very Happy

(je suis vraiment un saint on peut le dire ... j'oeuvre pour la réconciliation générale sur ce forum) study

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 12 Fév 2012 - 23:12

J'ai parlé de la prise de rôle de Domingo en Francesco Foscari dans I Due Foscari. La version Gardelli se fait descendre globalement par Roland Mancini dans le Guide des opéras de Verdi. Il recommande le live de La Fenice de 1957 dirigé par Serafin avec Giangiacomo Guelfi, Leyla Gencer et Mirto Picchi dans les trois rôles principaux. Otello ou quelqu'un d'autre pourrait il faire un rapide topo sur les versions qu'il connait? Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 12 Fév 2012 - 23:56

en studio:



en live:





Moi j'ai envie de défendre la version studio qui est quand même assez formidable vocalement parlant! (Concernant Cappuccilli et Ricciarelli, le live de Padoue dirigé par Zedda contredit d'ailleurs totalement Mancini qui semble avoir eu l'écoute parasitée par la direction de Gardelli) Alors oui évidemment c'est Gardelli qui dirige avec cette rigueur métronomique qu'on lui connait particulièrement dans cette série PHILIPS et il n'approche pas la flamme de Giulini ni le sens du climat de Serafin mais rien d'indigne non plus et pour découvrir l'oeuvre dans un son optimal, c'est quand même cette version là qu'il faut entendre en premier.
Ensuite je conseille le live stéréo de Nuova Era pour l'incarnation remarquable de Bruson, l'entourage étant efficace à défaut d'être transcendant.
Enfin dans des sons plus ingrats, les versions Giulini et Serafin sont également à connaître, la première pour Guelfi et Bergonzi et d'une certaine manière Vitale (même si je reviens vers elle assez rarement) et la seconde pour Gencer assez phénoménale et Guelfi qui semble plus accompli même s'il a une légère propension à "l'aboiement" dans les passages dramatiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 0:01

Merci Jérôme pour ces pistes. Il existe aussi deux DVDs au moins, un avec Bruson et un avec Nucci et Pendatchanska. Pourrais tu en dire un mot si tu veux les connais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 0:09

aurele a écrit:
Merci Jérôme pour ces pistes. Il existe aussi deux DVDs au moins, un avec Bruson et un avec Nucci et Pendatchanska. Pourrais tu en dire un mot si tu veux les connais?
oups oui c'est vrai j'ai oublié les vidéos! Ces 2 dvds sont tous deux très bien chantés mais j'ai une préférence pour la version de la Scala avec Bruson sublimement dirigée par Gavazzeni dans une mise en scène traditionnelle et efficace.
Mention excellence pour la version plus récente de la Scala en 2003 tout aussi sublimement dirigée par Muti avec une distribution de haut vol:
Francesco Foscari - Leo Nucci
Jacopo Foscari - Francisco Casanova
Lucrezia Contarini - Dimitra Theodossiu
Jacopo Loredano - Giorgio Giuseppini
Mais cette vidéo n'est pas dans le commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 0:16

Linda Roark-Strummer et Alberto Cupido notamment, tu les trouves comment? Concernant la première que je crois avoir entendu il y a déjà plusieurs années un peu dans le rôle dans cette version sur le tube, je n'ai pas lu forcément de bonnes choses. Merci en tout cas de me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6915
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 0:28

aurele a écrit:
Linda Roark-Strummer et Alberto Cupido notamment, tu les trouves comment? Concernant la première que je crois avoir entendu il y a déjà plusieurs années un peu dans le rôle dans cette version sur le tube, je n'ai pas lu forcément de bonnes choses. Merci en tout cas de me répondre.
Elle, j'adore ce qu'elle fait à cette époque: timbre sauvage, incandescence de l'interprétation, sur le plan vocal l'énergie d'une lionne et techniquement ça se tient avec panache, bref un vrai soprano verdien risorgimentale (elle est par ailleurs une Odabella fantastique à La Fenice aux côtés de l'Attila de Ramey). Cupido a pour lui la séduction du timbre et du phrasé et on peut regretter la tension d'un aigu toujours en force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 0:30

Cette fois-ci, je crois que j'ai toutes les données. Je commencerai donc par Gardelli en dépit du chef et des commentaires de Monsieur Mancini pour me faire ma propre opinion. Merci encore Jérôme. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8374
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 9:31

aurele a écrit:
Cette fois-ci, je crois que j'ai toutes les données. Je commencerai donc par Gardelli en dépit du chef et des commentaires de Monsieur Mancini pour me faire ma propre opinion. Merci encore Jérôme. Wink

Tout pareil qu'Otello (une fois n'est pas coutume Embarassed ).
Effectivement Gardelli est à connaître, pour la somme des parties, d'ailleurs, plus que pour les parties elles-mêmes (mais c'est bien chez Zedda que j'irais entendre Ricciarelli).
Effectivement Serafin est absolument à entendre, au moins pour le profil flamboyant (quelques inégalités de registres... mais justement) de Gencer.
Giulini, pourtant, me paraît peut-être encore plus recommandable. Le son est excellent, la direction d'une profondeur incroyable (cette manière de faire sonner le thème de Jacoppo). Surtout, en-dehors de Guelfi, bien vert et extraverti, le couple Jacoppo/Lucrezia affiche un couple parfaitement désaccordé et, partant, théâtralement terriblement convaincant : Bergonzi dans sa plus belle patte (j'adore ses enregistrements des années 50 pour leur lumière très particulière), royalement phrasé et Vitale, un peu brouillonne, feulante mais assumée, une vraie poigne, une manière de diriger le chant que j'adore.
Je ne me guérirai jamais de Bruson dans le rôle (quelle que soit la configuration, et même tardivement, en 2006 par exemple, le plus "Vecchio cor" qui soit) ; superbe à la Scala (et, effectivement Roark-Strummer, que j'ai entendue dans Odabella à Nice, avec ses "angulosités", ses quelques opacités et son tranchant, renoue avec les personnages forts de Vitale/Gencer), j'aurais tendance à le préférer en 80 avec Bergonzi (à Rome ; Oren à la direction, Maria Parazzini en Lucrezia) pour lui par apport au "répondant" du plateau. Une superbe leçon de chant, dans tous les cas (Bruson a l'exact profil de ce bel canto tardif, à mon avis).
Enfin, si tu peux mettre la main dessus, je te conseille un live niçois (jadis retransmis par France Musique) avec Miricioiu en 94. Coni refait le Doge de Guelfi jeune (patte/pâte amoindrie mais concentration supérieure) et Sirianni est un Jacoppo qui s'écoute et Mauceri dirige dramatique, à défaut d'être parfaitement orthodoxe. Miricioiu, elle, est incendiaire et incendiée, furieuse, furieusement phrasée avec des couleurs incroyables, toute une science de la dynamique des dégradés, etc. Je me demande si ça n'était pas mon premier Verdi scénique (où se place le Rigoletto de Fondary/Alagna/Cassello ?)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22962
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 13 Fév 2012 - 11:13

Merci pour tes commentaires Benoit. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les opéras de jeunesse de Verdi
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les opéras de jeunesse de Verdi
» Verdi - Un bal masqué
» VERDI - Il Trovatore / Le Trouvère
» Verdi - Luisa Miller
» Verdi - Il Trovatore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: