Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les opéras de jeunesse de Verdi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Jeu 26 Sep 2013 - 11:03

Dans le catalogue des opéras de jeunesse, I Masnadieri est le second opéra au programme du festival du bicentenaire avec le cast suivant :


Massimiliano, conte di Moor, reggente

MIKA KARES

Carlo, figlio di lui

ROBERTO ARONICA
STEFANO LA COLLA (27)

Francesco, figlio di lui

ARTUR RUCIŃSKI
DAMIANO SALERNO (23, 25, 27)

Amalia, orfana, nipote del conte

AURELIA FLORIAN

Arminio, camerlengo della famiglia reggente

ANTONIO CORIANÒ

Moser, pastore

GIOVANNI BATTISTA PARODI

Rolla, compagno di Carlo Moor

ENRICO COSSUTTA


Maestro concertatore e direttore
FRANCESCO IVAN CIAMPA

Regia
LEO MUSCATO

Scene
FEDERICA PAROLINI

Costumi
SILVIA AYMONINO

Luci
ALESSANDRO VERAZZI

Maestro del coro
MARTINO FAGGIANI


FILARMONICA ARTURO TOSCANINI

CORO DEL TEATRO REGIO DI PARMA


Durée annoncée 2H30 (sans entracte? Cela me parait complètement incohérent mais je transmets les infos telles quelles)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Jeu 26 Sep 2013 - 14:34

Pourquoi tu postes tout ça en discographie? scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Jeu 26 Sep 2013 - 17:59

Xavier a écrit:
Pourquoi tu postes tout ça en discographie? scratch 
Prems : c'est exactement ce que j'ai dit 3 heures plus tôt dans le fil consacré à Falstaff et c'est peu dire que j'ai été efficace (lol)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Jeu 26 Sep 2013 - 20:04

Je n'accepterai ce genre de questions que de Xavier et des admins et éventuellement de la part de certains membres, en l'occurrence ceux qui supportent mon mauvais caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 8:37

Chronique de la sortie de la nouvelle Giovanna d'Arco chez DGG (captation de la version de Salzburg avec Netrebko/Meli/Domingo) : http://www.forumopera.com/cd/anna-darco . Pour moi, un achat qui s'impoe (enfin, qui s'imposera hehe !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 10:35

Quel dommage que Domingo continue à se prendre pour un baryton verdi Confused . Rien qu'à cause de lui je pense que je happerai l'achat Neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Coriolan75
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:12

DavidLeMarrec a écrit:

- Giovanna d'Arco
=> On cite toujours Levine/Caballé/Domingo, mais déjà que l'opéra est faible (et écrit en deux coûts de cuit hier à peau), alors cette interprétation standard qui sent le déchiffrage...
Je n'ai pas cherché plus loin, mais il est vrai que le Tebaldi libre de droits avec le trop méconnu Savarese est sans doute plus intéressant (Santini 1951).


Deux coups de cul hier à Pau... dixit Antoine de Bourbon parlant de sa Reine Jeanne d'Albret qui donna ainsi naissance au ptit Henri IV... à Pau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:19

calbo a écrit:
Quel dommage que Domingo continue à se prendre pour un baryton verdi Confused . Rien qu'à cause de lui je pense que je happerai l'achat Neutral 

Cela dit, en salle, il continue d'être assez hallucinant de présence vocale, infiniment plus que beaucoup de collègues barytons. En retransmission/enregistrement, en effet, c'est pas beau. hehe Mais de toute façon, avec Netrebko sans l'image (amis de la prosodie...) et un Charles miniature, ça fait envie à qui ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:24

N'empêche que Domingo est ténor et qu'il n'a rien à faire dans ce répertoire qui n'a jamais été, qui n'est pas et qui ne sera jamais le sien. batman 

Quand je pense qu'on va se le farcir dans I due foscari à Londres la saison prochaine Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:35

DavidLeMarrec a écrit:
ça fait envie à qui ? fleurs

 Embarassed Embarassed Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:37

Moi, j'ai un positionnement assez primal, en fait, par rapport à la 2e (3e, plus peut-être ?) carrière de Domingo.
J'entends toutes les réserves, mais ça ne bride pas mon plaisir (musical/musicien, parce que je sens toujours qu'une vraie intelligence du son, de la ligne, etc. est aux manettes).
J'assume le paradoxe ; et notamment celui qui fait que ça m'interroge (parce que ces lignes mouvantes interrogent, nécessairement) moins dans le Verdi de jeunesse. Pourquoi ? Peut-être parce l'écriture regarde très largement en amont, du côté d'un bel canto (dont, par ailleurs, je sais que Domingo pas plus aujourd'hui qu'hier n'est un représentant "natif") dont les typologies vocales, si elles ne sont pas strictement fluctuantes ou aléatoires, s'imposent peut-être de manière moins péremptoire que dans le second XIXe siècle. C'est ténu comme argument (c'était celui du Figaro avec Abbado pour DGG), je sais ; tant pis Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:44

Moi c'est simple, c'est pas pour Domingo ni Meli que j'achète cette intégrale, mais pour l'oeuvre en elle même que j'avais beaucoup aimé avec Tebaldi, et puis pour Netrebko dont les extraits dans son récital Verdi étaient superbes!

Après, j'aurai préféré un autre baryton... je ne sais pas moi... un qui l'a déjà chanté...hum... Luca Grassi! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:50

Polyeucte a écrit:
Moi c'est simple, c'est pas pour Domingo ni Meli que j'achète cette intégrale, mais pour l'oeuvre en elle même que j'avais beaucoup aimé avec Tebaldi, et puis pour Netrebko dont les extraits dans son récital Verdi étaient superbes!

Après, j'aurai préféré un autre baryton... je ne sais pas moi... un qui l'a déjà chanté...hum... Luca Grassi! Mr.Red

Un vrai baryton quoi Cool , pas une pâle imitation de baryton  Neutral .

Attention cependant je respecte le Domingo ténor et je connais peu le chef d'orchestre. En revanche sa lubie barytonale me met en rage batman 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 11:54

calbo a écrit:
Un vrai baryton quoi Cool , pas une pâle imitation de baryton  Neutral .
Un grand baryton qui n'a pas la carrière qu'il mérite Sad
Vu les barytons qu'on se paye sur les grandes scènes qui sont souvent aboyeurs, ça change tout avec Grassi!

Citation :
Attention cependant je respecte le Domingo ténor et je connais peu le chef d'orchestre. En revanche sa lubie barytonale me met en rage batman 
Euh, le chef je l'évite plutôt Mr.Red
Et le baryton j'ai jamais vraiment entendu un opéra en entier donc à voir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 13:24

Polyeucte a écrit:
Après, j'aurai préféré un autre baryton... je ne sais pas moi... un qui l'a déjà chanté...hum... Luca Grassi! Mr.Red

... Ou Bruson ; je sais, c'est définitivement trop tard mais il chantait encore le rôle en 2008 (ce qui, à l'échelle de sa carrière reste, somme toute, plutôt récent hehe ). Et, va savoir pourquoi, je miserais bien sur Pisaroni, pour le grain, la concentration, etc. Même si (pour d'autres raisons), il n'est objectivement pas plus baryton que Domingo  .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 13:45

Polyeucte a écrit:
calbo a écrit:
Un vrai baryton quoi Cool , pas une pâle imitation de baryton  Neutral .
Un grand baryton qui n'a pas la carrière qu'il mérite Sad
Vu les barytons qu'on se paye sur les grandes scènes qui sont souvent aboyeurs, ça change tout avec Grassi!

Citation :
Attention cependant je respecte le Domingo ténor et je connais peu le chef d'orchestre. En revanche sa lubie barytonale me met en rage batman 
Euh, le chef je l'évite plutôt Mr.Red
Et le baryton j'ai jamais vraiment entendu un opéra en entier donc à voir!

Tu n'as pas vu Rigoletto in situ avec Domingo dans le rôle titre et un Raimondi très diminué en Sparafucile toi. Perso maintenant j'évite le pseudo baryton verdi que veut être le monsieur. siffle 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 13:49

Entre lui, Raimondi sans voix et Grigolo qui faisait le rigolo (oh oh oh!! que je suis drôle!) j'ai pas vraiment tenu le coup...
Et du coup Domingo était plutôt pas si affreux comparé aux deux autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 13:57

Polyeucte a écrit:
Et du coup Domingo était plutôt pas si affreux comparé aux deux autres...

Et, pour moi, carrément intéressant à défaut d'être fondamentalement recommandable, dans Nabucco et Boccanegra (que je n'ai vus et/ou entendus qu'en captation ; pas in loco) ; même si c'est pas tout à fait le sujet (encore que, Nabucco, c'est bien un opéra de jeunesse de Verdi, alors).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 14:01

Je ne connais pas son Nabucco et je n'ai pas envie d'approfondir. Malheureusement MEZZO a diffusé jusqu'à l'écoeurement Simon Boccanégra alors quand j'ai vu la production parmesane de Boccanegra je me suis lavée les oreilles avec bonheur Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 14:19

calbo a écrit:
Malheureusement MEZZO a diffusé jusqu'à l'écoeurement Simon Boccanégra alors quand j'ai vu la production parmesane de Boccanegra je me suis lavée les oreilles avec bonheur Cool 

Je sais qu'on a déjà longuement abordé le sujet ; je continue à penser qu'il s'agit, chez chacun, de la capacité à déplacer son curseur d'écoute en fonction d'un cas effectivement "limite" (et pour moi,  je précise que ça ne valide ou n'invalide en rien la qualité ou les habitudes d'écoute de l'un à l'autre).
Domingo reste fondamentalement un ténor ; mais je n'arrive pas à me désintéresser de ce qu'il fait y compris aujourd'hui (on parle peu de son Oreste d'Iphigénie de Gluck, par exemple, comme on a peu parlé de son Tamerlano de Haendel alors qu'ils étaient tout sauf dispensables, à mon avis à la différence de beaucoup de prestations de "fin" de carrière si tant est que ça veuille dire quelque chose dans son cas hehe ).
Pour Boccanegra, qui est devenu en quelque sorte un rôle "signature" dans sa "nouvelle" voix/voie, des différentes versions qui circulent, c'est peut-être dans celle de Vienne que je l'ai trouvé le plus "creusé" (il y a un truc avec les opéras "vénitiens" de Verdi chez lui, je trouve : Boccanegra et Francesco Foscari).
(EDIT : il faut déplacer dans le fil Domingo ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 3 Juin 2014 - 19:16

moi je vais acquérir cette Giovanna d'Arco déjà pour la simple raison que l'oeuvre fait partie des moins documentées du Verdi de jeunesse.
2ème raison: Netrebko qui y est passionnante.
3ème raison: j'aime beaucoup cet opéra!

Les réserves portent évidemment sur Domingo, ténor vieillisant auto-érigé en faux baryton (et à plus forte raison en faux baryton-Verdi!). Qu'on reste intéressé par ce que fait encore un artiste de cette trempe et qui a derrière lui la carrière qui est la sienne, je le conçois aisément mais une chose est certaine: toutes ses prises de rôle barytonales ne relèvent que de la curiosité du moment et ne passeront jamais à la postérité comme une référence du chant verdien dans le registre de baryton!
Et s'il y a bien un baryton authentique qui est de plus en plus verdien et qui aurait été tout à fait pertinent, c'est Dimitri Hvorostovsky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mer 4 Juin 2014 - 0:08

Otello a écrit:
Les réserves portent évidemment sur Domingo, ténor vieillisant auto-érigé en faux baryton (et à plus forte raison en faux baryton-Verdi!).

Mais est-ce qu'il le prétend vraiment ? Il a toujours dit le chanter parce que ça lui faisait plaisir et que ça correspond à sa voix (déclinante) d'aujourd'hui, non ?


Citation :
ne passeront jamais à la postérité comme une référence du chant verdien dans le registre de baryton!

C'est un truisme, non ?


Citation :
Et s'il y a bien un baryton authentique qui est de plus en plus verdien et qui aurait été tout à fait pertinent, c'est Dimitri Hvorostovsky.

J'éprouve quelque difficulté à me représenter un ténor verdien-type à l'italien médiocre et à l'émission peu antérieure...

Cela dit, je suis d'accord, Hvorostovsky serait parfait dans ce rôle d'aristocrate tirant sur le belcanto tout en réclamant plus de tempérament dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 15:19

Dans 'playlist' :

=> Verdi – Stiffelio (acte I) – Gulín, Del Monaco, Fioravanti, Naples
Pas terrible… Orchestre très prosaïque et Del Monaco est atrocement métallique… pas beaucoup d'expression là-dedans, je vais revenir à ma version parmesane de référence (Battistoni avec Aronica et Frontali).

Il n'y a pas pléthore de bonnes versions… À part Levine en DVD (Sweet-Domingo-Chernov-Plishka), mais qui n'est pas très raffiné orchestralement, peu tiennent l'épreuve du drame (les versions Carreras sont mal entourées et pas forcément sous son meilleur jour vocal, et très peu de ténors soutiennent réellement le rôle, très exigeant vocalement et dramatiquement).

Mais s'il y a des conseils pour des versions que j'aurais manquées. Même parmi les bandes du label Sulemantò, je n'ai pas croisé beaucoup de merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 17:32

DavidLeMarrec a écrit:
Dans 'playlist' :

=> Verdi – Stiffelio (acte I) – Gulín, Del Monaco, Fioravanti, Naples
Pas terrible… Orchestre très prosaïque et Del Monaco est atrocement métallique… pas beaucoup d'expression là-dedans, je vais revenir à ma version parmesane de référence (Battistoni avec Aronica et Frontali).  

Il n'y a pas pléthore de bonnes versions… À part Levine en DVD (Sweet-Domingo-Chernov-Plishka), mais qui n'est pas très raffiné orchestralement, peu tiennent l'épreuve du drame (les versions Carreras sont mal entourées et pas forcément sous son meilleur jour vocal, et très peu de ténors soutiennent réellement le rôle, très exigeant vocalement et dramatiquement).

Mais s'il y a des conseils pour des versions que j'aurais manquées. Même parmi les bandes du label Sulemantò, je n'ai pas croisé beaucoup de merveilles.

Il y a mieux à glaner du côté d'Aroldo, je trouve (et la partition me paraît aussi plus excitante, notamment avec le passage de Lina à Mina, qui d'ailleurs flatte bien Gulin pour le coup). Pour Stiffelio, Maag 68 vaut l'écoute ; avec Gulin toujours, moins irrégulière et Limarilli, plus solaire et mieux tenu que Del Monaco. D'aucuns te diront que ce live de la Fenice n'est pas recommandable : http://www.amazon.fr/Verdi-Orchestre-Theatre-Fenice-Venise/dp/B00004XQMP/ref=sr_1_25?s=music&ie=UTF8&qid=1438355968&sr=1-25&keywords=stiffelio ; il n'empêche que Inbal fait de belles choses à l'orchestre, dès l'ouverture et que Plowright  insuffle un "truc" à Lina ("truc" qui est en fait l'addition du somme assez phénoménales de... trucs, c'est à dire un feu d'artifices au sens propre du terme mais qui fonctionne, assurément). Sinon, tu as aussi Mariotti chez Dynamic : http://www.amazon.fr/Verdi-Stiffelio-Orchestra-Coro-Teatro/dp/B000RC0CHM/ref=sr_1_30?s=music&ie=UTF8&qid=1438355968&sr=1-30&keywords=stiffelio ; ça vaut surtout pour Theodossiou... que je préférerais pourtant dans Aroldo, là encore (Lina, ça reste fondamentalement un profil trop blessé pour les grandes "flamboyantes" ; et c'est peut-être pour ça, après tout, que Sass, avec ses brèches, ses incertitudes, etc. m'y séduit, comme d'autres "argileuses", ces "granitiques" avec leurs inclusions de mica qui font des ressauts dans la ligne, des accidents bienvenus Rolling Eyes ).
Entièrement d'accord avec toi pour ce qui concerne la difficulté à distribuer le rôle-titre (trouver l'organe suffisamment plastique pour mettre du bel canto dans la droiture, la rigueur du pasteur... et inversement) ; c'est aussi que c'est une oeuvre de "passage" où rien n'est complètement fixe/fixé et où l'écriture, sans se chercher fondamentalement, s'invente (sui generis ? ça serait intéressant de creuser ce sillon).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 18:09

bAlexb a écrit:
Il y a mieux à glaner du côté d'Aroldo, je trouve (et la partition me paraît aussi plus excitante, notamment avec le passage de Lina à Mina, qui d'ailleurs flatte bien Gulin pour le coup).

Aroldo est l'un des rares opéras de Verdi dont je ne suis pas très familier, malgré les points communs… De toute façon, en CD, à part Luisi et éventuellement Serafin, il n'y a pas grand'chose de tentant (j'en suis surtout resté à Luisi, d'ailleurs).

(et puis ce serait HS, parce qu'Aroldo est nettement en dehors de la période – déjà que Stiffelio n'est, techniquement, ni de jeunesse ni même vraiment de galère…)


Mariotti, je ne voulais pas à cause de la prise de son… mais je viens de voir que ça existait en vidéo, et si le son est aussi bon dans le CD, ça m'intéresse vivement ! Malagnini blanchit un peu sur les [a] et Theodossiou m'agace avec ses manières donizettiennes, mais ça a l'air bien.

Inbal, je suis dubitatif : en général, Mondo Musica ne produit que des trucs assez indignes, avec un orchestre en déroute (même avec de très bons chefs), une prise de son de placard, des chanteurs très approximatifs… Et Plowright ne me fait pas très envie dans Lina (un peu large, quand même). Les autres sont bons ? Inbal est intéressant ?

En revanche, avec Maag 68, tu me fais envie. Je craignais que Limarilli soit un peu étroit pour le rôle, mais si ça fonctionne bien et que Gulín est en forme, je suis très intrigué.


Citation :
Entièrement d'accord avec toi pour ce qui concerne la difficulté à distribuer le rôle-titre (trouver l'organe suffisamment plastique pour mettre du bel canto dans la droiture, la rigueur du pasteur... et inversement).

Oui, c'est ça, il faut de la tenue lyrique, mais aussi une matière (et une discipline vocale) suffisante pour manager des éclats.

C'est pourquoi, à ce jour, seuls Domingo et Aronica (avec des moyens moindres, mais utilisés avec tellement de juste mesure !) m'ont pleinement convaincu.


Tu parles beaucoup des Lina, qui m'intéressent moins en général (trop tendu pour être intelligible, et rôle encore un peu belcantiste). En plus, assez sinistré entre les lourdeurs de Sass, l'acidité de Sweet, le débraillé de Malfitano (et ce que j'entends de Theodossiou me fait encore moins envie que les autres).
Là aussi, la version de Parme de comble : Guanqu est d'une arrogance incroyable, et en plus l'italien est très régulier pour une étrangère (ce qui est rarement le cas en général, et quasiment jamais lorsqu'on vient d'une langue aussi lointaine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 18:19

DavidLeMarrec a écrit:
Aroldo est l'un des rares opéras de Verdi dont je ne suis pas très familier, malgré les points communs… De toute façon, en CD, à part Luisi et éventuellement Serafin, il n'y a pas grand'chose de tentant (j'en suis surtout resté à Luisi, d'ailleurs).

Il y a Luisi, effectivement, qui a l'avantage du confort ; et même si je sais qu'il est jugé très inconvenant de parler d'elle, Queler qui a pour elle l'avantage d'une Caballe plus "anguleuse" qu'à l'habitude (captation ou "passage" dans sa carrière ? toujours est-il qu'elle ne présente pas ses mollesses d'élocution/articulation et a même des acidités plutôt bien intégrées, si ce n'est bienvenues). Et Rinaldi avec Cecchele/Gulin, Pinto/Aliberti avec Inbal encore (Mondo Musica, encore) ou les très très belles prestations de Vitale & Panerai avec Basile, dès 51 pour les célébrations du cinquantenaire de la mort de Verdi (cette série fourbie/fouaillée par la RAI est vraiment exemplaire, à mon sens ; et c'est souvent un point cardinal au sens étymologique du terme, pour la discographie, ce qu'on ne dit pas assez à mon goût Mad ).

(EDIT : mon Verdi le plus "faible", je veux dire pour la connaissance que j'en ai, je pense que c'est Alzira que je ne "connais" bien, après tout, qu'avec Schwarzkopf en sélection tongue ; et avec Zeani, évidemment, ce qui fait une une cartographie un peu erratique même si j'ai quelque part Luisi ! Autant dire que pour le moment, j'en suis plus à la table de Peutinger qu'à l'Atlas routier Embarassed ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 18:35

bAlexb a écrit:
et même si je sais qu'il est jugé très inconvenant de parler d'elle, Queler
Disons qu'en ce qui me concerne, Queler = hors de question. Elle réussit à me ruiner la Favorite, et même Robert le Diable !


Citation :
Et Rinaldi avec Cecchele/Gulin, Pinto/Aliberti avec Inbal encore (Mondo Musica, encore) ou les très très belles prestations de Vitale & Panerai avec Basile, dès 51 pour les célébrations du cinquantenaire de la mort de Verdi (cette série fourbie/fouaillée par la RAI est vraiment exemplaire, à mon sens ; et c'est souvent un point cardinal au sens étymologique du terme, pour la discographie, ce qu'on ne dit pas assez à mon goût Mad ).

Si, si, le cinquantenaire chez Fonit Cetra est très convaincant… souvent des produits de studio un rien figés, mais aussi de très belles choses (le Boccanegra avec Stella, Bergonzi, Silveri et Petri !).

Ensuite, ceux que tu cites, je ne les ai pas essayés, mais les distributions ne me tentent pas du tout. C'est encore Venise qui m'intéresserait le plus, sauf que Mondo Musica, cf. supra).


Citation :
(EDIT : mon Verdi le plus "faible", je veux dire pour la connaissance que j'en ai, je pense que c'est Alzira que je ne "connais" bien, après tout, qu'avec Schwarzkopf en sélection tongue ; et avec Zeani, évidemment, ce qui fait une une cartographie un peu erratique même si j'ai quelque part Luisi ! Autant dire que pour le moment, j'en suis plus à la table de Peutinger qu'à l'Atlas routier Embarassed ...)

Oui, pareil pour moi pour Alzira (et quelques autres), que je n'ai que survolés. Il faut dire que pour certains (Giovanna, Legnano…), la qualité ne mérite pas forcément qu'on s'y attarde.

Pourtant, il faut bel et bien les essayer, parce qu'il y a des perles dont on parle très peu (Oberto, Corsaro… parmi les meilleurs Verdi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 19:34

DavidLeMarrec a écrit:
Pourtant, il faut bel et bien les essayer, parce qu'il y a des perles dont on parle très peu (Oberto, Corsaro… parmi les meilleurs Verdi).

mains
J'ai parlé du Corsaro je ne sais plus où, au sujet du festival de Parme. Je trouve qu'on n'écoute pas assez (dans le détail et dans l'ensemble ; pour ne pas dire : dans les ensembles) Un giorno di Regno non plus. J'ai un excellent souvenir d'un Oberto entendu à Nice sous la baguette d'Arena, plutôt très vif dans une pièce qui, si elle ne révolutionne rien montre déjà une patte, pour ne pas dire une griffe ; et pour ajouter la curiosité à la curiosité (sic), va donc jeter un coup d'oeil de ce côté-ci : /watch?v=nL6LQjAJNmM (voir la distribution).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 19:39

bAlexb a écrit:
J'ai parlé du Corsaro je ne sais plus où, au sujet du festival de Parme.

On en a parlé ensemble. (quelle distribution extraordinaire, en plus !)

Citation :
Je trouve qu'on n'écoute pas assez (dans le détail et dans l'ensemble ; pour ne pas dire : dans les ensembles) Un giorno di Regno non plus.

Là en revanche, sans être aussi mauvais qu'on le lit dans les biographies, c'est du Rossini comique pas drôle… Vraiment pas majeur.


Citation :
J'ai un excellent souvenir d'un Oberto entendu à Nice sous la baguette d'Arena, plutôt très vif dans une pièce qui, si elle ne révolutionne rien montre déjà une patte, pour ne pas dire une griffe ; et pour ajouter la curiosité à la curiosité (sic), va donc jeter un coup d'oeil de ce côté-ci : /watch?v=nL6LQjAJNmM (voir la distribution).

Joli plateau inattendu. Surprised Le début de l'ouverture montre qu'en plus Abel fait preuve de souplesse et d'élégance… je crois que je vais replonger dès que j'aurai fini mon Stiffelio (je suis passé à Battistoni, je ne supportais pas Fabritiis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Ven 31 Juil 2015 - 19:43

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
J'ai parlé du Corsaro je ne sais plus où, au sujet du festival de Parme.

On en a parlé ensemble. (quelle distribution extraordinaire, en plus !)

Embarassed silent Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3548
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 24 Nov 2015 - 17:45

Giovanna d'Arco ouvre la saison scaligère avec Netrebko, Meli, C.Alvarez et Belosselskyi (inconnu au bataillon en ce qui me concerne). DM : Riccardo Chailly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 808
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 24 Nov 2015 - 18:45

luisa miller a écrit:
Giovanna d'Arco ouvre la saison scaligère avec Netrebko, Meli, C.Alvarez et Belosselskyi (inconnu au bataillon en ce qui me concerne). DM : Riccardo Chailly

C'est assez audacieux, une œuvre rarement donnée, peu caractéristique, un livret fantaisiste...Tout l'intérêt de l'exercice repose sur les interprètes...A suivre !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Sam 18 Juin 2016 - 15:57

bAlexb a écrit:
(EDIT : mon Verdi le plus "faible", je veux dire pour la connaissance que j'en ai, je pense que c'est Alzira que je ne "connais" bien, après tout, qu'avec Schwarzkopf en sélection tongue ; et avec Zeani, évidemment, ce qui fait une une cartographie un peu erratique même si j'ai quelque part Luisi ! Autant dire que pour le moment, j'en suis plus à la table de Peutinger qu'à l'Atlas routier Embarassed ...)

Justement, à propos de l'Alzira de Schwarzkopf, n'existe-t-elle qu'en sélection ou l'intégrale traîne-t-elle quelque part, à votre connaissance ? Parce que, paradoxalement, en terme de rôle-titre, dans l'édition que j'ai, elle joue plutôt les utilités.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1713
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Dim 19 Juin 2016 - 7:13

L'édition Myto était elle aussi en 1 CD. Mais je n'en ai que quelques extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Sam 13 Aoû 2016 - 15:17

bAlexb a écrit:
(EDIT : mon Verdi le plus "faible", je veux dire pour la connaissance que j'en ai, je pense que c'est Alzira que je ne "connais" bien, après tout, qu'avec Schwarzkopf en sélection tongue ; et avec Zeani, évidemment, ce qui fait une une cartographie un peu erratique même si j'ai quelque part Luisi ! Autant dire que pour le moment, j'en suis plus à la table de Peutinger qu'à l'Atlas routier Embarassed ...)

À ce propos, justement : http://www.forumopera.com/video/un-jour-une-creation-12-aout-1845-lopera-oublie-de-et-par-verdi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mer 23 Mai 2018 - 15:40

Parution mi juin du spectacle qui avait ouvert la Scala il y a quelques années :




Verdi: Giovanna d'Arco

Coro e Orchestra del Teatro alla Scala
Riccardo Chailly
Anna Netrebko (Giovanna), Francesco Meli (Carlo VII), Carlos Álvarez (Giacomo), Michele Mauro (Delil) & Dmitry Beloselskiy (Talbot)


_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6833
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mer 23 Mai 2018 - 23:02

Polyeucte a écrit:
Parution mi juin du spectacle qui avait ouvert la Scala il y a quelques années
Il y a seulement 2 ans 1/2 ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6184
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 10 Sep 2018 - 20:33


Il Corsaro: actes I & II
José Carreras (Corrado), Jessye Norman (Medora), Montserrat Caballé (Gulnara), Gian-Piero Mastromei (Seid), John Noble (Selimo), Clifford Grant (Giovanni), Alexander Oliver (Un esclave, Un eunuque), Lamberto Gardelli / Philharmonia Orchestra, Ambrosian Singers / John McCarthy
Londres, VIII.1975
Decca


C’est la première fois que j’écoute ça - et c’est chouette!

En fait, ça ne dépasse jamais le cadre formel et harmonique du bel canto, mais que même dans ce cadre-là, c’est déjà mieux: c’est étonnamment coloré (les légères modulations, les petits traits instrumentaux qu’on trouve ponctuellement chez Bellini ou Donizetti, il semble ici y en avoir à foison) et animé (malgré la succession des numéros clos et des longs monologues, on a toujours l’impression que ça avance) et puis il y a déjà la générosité mélodique verdienne. (Adaptation de Byron assez réussie pour le livret.)

Carreras est épatant. Norman et Caballé sont ici conformes à l’idée qu’on peut s’en faire: timbre somptueux et volapück pour la première, ligne souveraine et expression placide pour la seconde. Gardelli est dans sa moyenne: pas mal mais un peu mou (moins dramatique que son Macbeth, moins dormitif que sa Forza.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Lun 10 Sep 2018 - 20:49

Norman dans Verdi ! Shocked
Ça doit être rigolo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://pezzo-capriccioso.tumblr.com
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 11 Sep 2018 - 8:27

Adalbéron a écrit:
Norman dans Verdi ! Shocked
Ça doit être rigolo.


Là pour le coup, dans ce Corsaro, c'est surtout déplacé, malheureusement ; pas fondamentalement mais, malgré une ligne absolument enivrante (et largement enivré d'elle-même), elle aurait mérité de permuter avec Caballe. Chacune aurait alors pu faire valoir son meilleur dans des conditions autrement pertinentes.
Norman/Verdi : rappelons qu'il existe une superbe Aida, tout sauf exotique, riche et vivante, vibrante sous la baguette de Sanzogno (confrontations Aida/Amneris qui valent leur pesant de sucettes) :


Et, pour les Verdi de jeunesse, Norman est également à l'affiche du Giorno di Regno qui vaut beaucoup plus que sa réputation infra-buffa (oeuvre et enregistrement proprement dit) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 11 Sep 2018 - 14:56

[Corsaro]

Benedictus a écrit:
En fait, ça ne dépasse jamais le cadre formel et harmonique du bel canto,

Pas tout à fait d'accord : la forme gébérale est sensiblement plus libre. Les airs sont des îlots entourés de beaucoup de « scènes » récitatives qui ne sont pas aussi figées que dans le format belcantiste traditionnel.


Citation :
(Adaptation de Byron assez réussie pour le livret.)

J'aurais plutôt dit : livret assez réussi malgré l'adaptation de Byron.

Le résultat n'est pas mal (sauf la fin, vraiment hâtive et un peu gratuite), mais pour ce qui est de réussir Byron, tout de même : ça n'en a ni la verve ni l'humour. Surtout que ce poème-ci est particulièrement savoureux. bounce


Citation :
Carreras est épatant. Norman et Caballé sont ici conformes à l’idée qu’on peut s’en faire: timbre somptueux et volapück pour la première, ligne souveraine et expression placide pour la seconde. Gardelli est dans sa moyenne: pas mal mais un peu mou (moins dramatique que son Macbeth, moins dormitif que sa Forza.)

Oui, il faut plutôt écouter Montanari, autrement vivant, et dans une distribution supérieure – et autrement impliquée : Lungu, Ribeiro, Dalla Benetta.


bAlexb a écrit:
Là pour le coup, dans ce Corsaro, c'est surtout déplacé, malheureusement ; pas fondamentalement mais, malgré une ligne absolument enivrante (et largement enivré d'elle-même), elle aurait mérité de permuter avec Caballe. Chacune aurait alors pu faire valoir son meilleur dans des conditions autrement pertinentes.

Oui, un choix assez étrange, la grande mante prédatrice de Norman pour chanter la victime délicate, et le feu de l'orientale révolutionnaire confiée à l'évanescence de Caballé. À l'époque de la sortie aussi, tout le monde s'était demandé « pourquoi ? ». En plus, Gulnara est plus proche de la mezzo, et Medora un archétype du soprano belcantiste. Vraiment étrange.


Je ne trouve pas Un Giorno di Regno très marquant (c'est bien, mais ça ressemble à du Rossini buffo, sans être du niveau du Turc, de l'Italienne ou même du Barbier). En revanche je découvre l'existence de cette Aida, très intriguante, je vais me jeter dessus, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mar 11 Sep 2018 - 17:48

[Norman / Aida]

Après écoute des ensembles du I et du III, c'est effectivement très beau… Texte absolument pas articulé évidemment, mais la voix n'est pas du tout lourde, elle compose un équilibre vocale crédible pour ce rôle, avec ce timbre très pur et rond qui fait sa particularité. L'entourage n'est pas mal, d'ailleurs – en revanche orchestralement, c'est pas la folie, on sent que le but est surtout d'arriver à suivre le ténor, et que la musique, comme l'intendance, doit suivre. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3116
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mer 12 Sep 2018 - 10:24

On avait trouvé ça stupide, mais je me rappelle surtout de critiques qui disaient que Caballé avait "tout naturellement pris le rôle principal" pour elle.
Il y a une splendide version de l'oeuvre avec Pauline Tinsley - l'anti Caballé ET l'anti Norman, à bien des égards - chez Ponto (complété par un spectaculaire récital).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8305
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mer 12 Sep 2018 - 10:40

Francesco a écrit:
On avait trouvé ça stupide, mais je me rappelle surtout de critiques qui disaient que Caballé avait "tout naturellement pris le rôle principal" pour elle.
Il y a une splendide version de l'oeuvre avec Pauline Tinsley - l'anti Caballé ET l'anti Norman, à bien des égards -  chez Ponto (complété par un spectaculaire récital).

Peut-être la version la plus recommandable : celle de Lopez-Cobos, archi-connue et souvent citée ?

Lamberti n'est pas vertigineux ; mais il a la solidité et le squillo (univoque mais, Seigneur ! c'est d'un pirate que l'on parle) et les dames ont de sérieux attraits à faire valoir (Ricciarelli des blondeurs tout juste écloses, ni entamées, ni surtout, hypothéquées ; Gulin, un profil fauve, une manière de monter à la note caracolante, empanachée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   Mer 12 Sep 2018 - 12:48

Pas très tenté, mais Ángeles Gulín, en Gulnara, ce doit être vraiment marquant. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les opéras de jeunesse de Verdi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les opéras de jeunesse de Verdi
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les opéras de jeunesse de Verdi
» Verdi - Un bal masqué
» VERDI - Il Trovatore / Le Trouvère
» Verdi - Luisa Miller
» Verdi - Il Trovatore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: