Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Heinrich August Marschner - Opéras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 17:43

Voilà, ça fait pas mal de temps que je ne suis pas venu sur le forum (je n'ai plus internet sur Paris) et je profite de mon retour chez les parents pour poster un peu.

Je suis donc aller voir hier soir Der Vampyr (1828) de Marschner à l'Opéra de Rennes. Compositeur qui ne semble pas rencontrer beaucoup de succès sur ce forum puisqu'aucun fils n'existent à son sujet.

Je ne m'attarderais pas sur les points négatifs de la soirée notamment la mise en scène qui cédait encore à la mode asiatique et qui rendait le drame statique et mou (Assez insupportable) car je ne sais pas si c'est le cas, mais j'ai eu l'impression après 2h15 que l'opéra en lui-même est un chef d'oeuvre et mérite bien mieux que l'oubli dans lequel on l'a enfermé depuis 180 ans.

L'intrigue quoique légère (c'est peut-être l'effet sous-titre aussi) est soutenue par une musique orchestrale et vocale remarquable. L'harmonie paraît riche à l'oreille et mélodies et rythmiques ne sont pas en reste. Tous les effets de contrastes sont là, alternant entre la douceur des peintures des magnifiques paysages descriptifs et les élans destructeurs des esprits infernaux.
Me tromperais-je en y voyant des proximités avec l'orchestre de Berlioz?

A la fin, je ne regardais plus la scène et me concentrait exclusivement sur le sous-titrage et la musique. C'est incroyable comment la musique évoquait à la perfection le texte!! Quand le drame est soutenue de la sorte par la musique, c'est un délice.

Quelqu'un aurait-il des références discographiques pour que j'approfondisse la question?
Je pense que ça le mérite assurément.

En tout cas, 1er opéra allemand, 1er coup de coeur!!! Wagner me tendrait-il les bras?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 17:55

Moander a écrit:
Je suis donc aller voir hier soir Der Vampyr (1828) de Marschner à l'Opéra de Rennes. Compositeur qui ne semble pas rencontrer beaucoup de succès sur ce forum puisqu'aucun fils n'existent à son sujet.
Erreur. Cool

J'ai hésité à me rendre à Rennes, mais on ne peut pas être partout tout le temps... et puis je n'avais personne à voir là-bas, j'ignorais même qu'un autre forumeur était intéressé...


Citation :
car je ne sais pas si c'est le cas, mais j'ai eu l'impression après 2h15 que l'opéra en lui-même est un chef d'oeuvre et mérite bien mieux que l'oubli dans lequel on l'a enfermé depuis 180 ans.
Tout à fait, ça vaut bien Weber. Et c'est le modèle le plus visible du Vaisseau Fantôme (il n'y a qu'à comparer l'ouverture et les structures...).

Citation :
L'intrigue quoique légère (c'est peut-être l'effet sous-titre aussi) est soutenue par une musique orchestrale et vocale remarquable.
L'intrigue est très bien faite.

Citation :
Me tromperais-je en y voyant des proximités avec l'orchestre de Berlioz?
C'est vrai, il y a quelques trouvailles dans le genre (notamment dans l'air initial de Ruthven). Mais on est tout de même loin des audaces et des spécificités de Berlioz.

C'était une version avec dialogues ou avec les récitatifs de Pfitzner ?

Et puis as-tu eu droit au grand mélodrame lors de l'assassinat de Ruthven ?


Citation :
A la fin, je ne regardais plus la scène et me concentrait exclusivement sur le sous-titrage et la musique. C'est incroyable comment la musique évoquait à la perfection le texte!! Quand le drame est soutenue de la sorte par la musique, c'est un délice.
Je ne te le fais pas dire.


Citation :
Quelqu'un aurait-il des références discographiques pour que j'approfondisse la question?
Je pense que ça le mérite assurément.
Ca le mérite assurément, mais il y a peu de versions potables. Une seule, en réalité : la version de Fritz Rieger chez Opera d'Oro. Ou alors, si tu aimes le genre (mais l'orchestre est un peu dans les choux, et les chanteurs inégaux), la version de Neuhold (avec Nimsgern, épatant en Ruthven), qui se trouve pour trois sous (3€ chez les meilleurs revendeurs) chez le label italien Hommage.


Citation :
En tout cas, 1er opéra allemand, 1er coup de coeur!!! Wagner me tendrait-il les bras?
Tu peux essayer Der Fliegende Holländer en tout cas, sans aucun problème (c'est encore mieux), et puis Die Feen ; ou bien Oberon et Freischütz de Weber. Tout ça, c'est dans le même goût et assez comparable en qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9164
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 17:56

Ah, ça n'a pas trainé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 17:58

Qu'est-ce que tu crois. Cool

On n'attrape pas les mouches avec du Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 18:12

DavidLeMarrec a écrit:

C'était une version avec dialogues ou avec les récitatifs de Pfitzner ?

Et puis as-tu eu droit au grand mélodrame lors de l'assassinat de Ruthven ?

Tu peux essayer Der Fliegende Holländer en tout cas, sans aucun problème (c'est encore mieux), et puis Die Feen ; ou bien Oberon et Freischütz de Weber. Tout ça, c'est dans le même goût et assez comparable en qualité.

Version avec dialogue mais ça prend genre 3-4 minutes sur la totalité, donc c'est assez négligeable.

Pas de mélodrame lors de l'assassinat il me semble, en tout cas, la scène l'a exclue.

Les Fées, c'est ce qui passe au Châtelet cette année?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 18:15

Oui, ça passe, et dans une très bonne version. C'est dans goût proche.

Je ne suis pas étonné pour le mélodrame, souvent ils excluent le texte parlé et ne conservent que la musique (avec la mélodie de cor solo, tandis qu'Aubry porte Ruthven aux rayons de la lune).

C'est tout de même l'opéra où le rôle-titre est tué le plus rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 18:37

C'est probablement pour ça que je n'ai pas bien saisi le passage et l'histoire du serment qui revient de manière récurrente par la suite...J'avais mis ça sur le compte du sous-titrage.

En tout cas, franchement, l'orchestre de Bretagne et son chef Letton s'en sont super bien tirés. J'ai été questionné sur la représentation à la fin par quelqu'un qui réalisait une enquête pour l'opéra, et ma réaction à chaud ne fut qu'éloge de l'oeuvre.

Qu'on ne vienne pas me dire qu'un orchestre renommé ne pourrait pas ressusciter cette oeuvre dans une salle digne de ce nom.
Surtout qu'en plus, les rôles sont assez égaux et les multiples ariosos sont très beaux. Qui ne serait pas intéressé franchement?

Version Fritz Rieger, 1974? Ouah, j'ai peur là... Ca n'a pas trop vieilli?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 20:00

Moander a écrit:
Fritz Rieger, 1974? Ouah, j'ai peur là... Ca n'a pas trop vieilli?
Et Marschner 1827? siffle
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 7 Nov 2008 - 23:23

Moander a écrit:
C'est probablement pour ça que je n'ai pas bien saisi le passage et l'histoire du serment qui revient de manière récurrente par la suite...J'avais mis ça sur le compte du sous-titrage.
Oui, le texte est souvent assez coupé, et la musique placée de façon "pure". Un non-sens, c'est le plus beau moment de l'oeuvre.


Citation :
Qu'on ne vienne pas me dire qu'un orchestre renommé ne pourrait pas ressusciter cette oeuvre dans une salle digne de ce nom.
Surtout qu'en plus, les rôles sont assez égaux et les multiples ariosos sont très beaux. Qui ne serait pas intéressé franchement?
Ca a plus ou moins été fait ici ou là... épisodiquement.

Citation :
Version Fritz Rieger, 1974? Ouah, j'ai peur là... Ca n'a pas trop vieilli?
Pas du tout, c'est très vif, très bien chanté (surtout les femmes), et surtout le seul orchestre potable de la discographie. Je veux bien te recommander des versions plus récentes, mais elles ont une esthétique assez années 50. Mr. Green

Non, là ça ressemble plus au dernier Böhm qu'aux tâcherons de ces années-là. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 15:56

Petite découverte sur youtube.

http://www.youtube.com/watch?v=QX372bHu9cY&hl=fr

La version récente du Vampyr à Bologne avait l'air d'être un monument. (bien mieux qu'à Rennes en tout cas)
J'ai l'impression que les Italiens ont eu le droit à ça à la TV... je vais essayer de trouver cette video.

Quelqu'un en a t-il entendu parler?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 17:03

Moander a écrit:
Petite découverte sur youtube.

http://www.youtube.com/watch?v=QX372bHu9cY&hl=fr

La version récente du Vampyr à Bologne avait l'air d'être un monument. (bien mieux qu'à Rennes en tout cas)
J'ai l'impression que les Italiens ont eu le droit à ça à la TV... je vais essayer de trouver cette video.

Quelqu'un en a t-il entendu parler?
En tout cas, ça a l'air mieux (sauf orchestralement, où c'était merveilleux) que la version donnée à Rennes et en Hongrie. Il faut dire que la mise en scène est étant grotesque, je suis triste de devoir le dire, ça plombait totalement l'oeuvre qui pourtant fonctionne très bien. Rien de surnaturel, rien de dramatique, une suite de monologues bien calmes face à la scène.

Après, c'est du Pizzi à Bologne, mais ça l'air plutôt bien, l'oeuvre fonctionne bien toute seule de toute façon.

Côté distribution, c'est plus que prometteur, avec des chanteurs très bien choisis, parfaitement calibrés pour ces rôles (Roth, Osborn, et même, ce qui est le plus rare, les trois voix de femme !). A voir à présent.

(Et c'est décidément super, cette émission de la Rai 3.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 18:40

Il nous faudrait une émission du genre chez nous. Ca ne ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 19:16

Moander a écrit:
Il nous faudrait une émission du genre chez nous. Ca ne ferait pas de mal.
Il faut lire le forum, à défaut, mais on n'a pas le son. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 19:17

On se fait des podcasts. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 19:20

Elvira a écrit:
On se fait des podcasts. Laughing
Ok, mais c'est toi qui obtiens les invit' aux générales et prends le risque de te faire lyncher si on te prend avec l'enregistreur. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 25 Fév 2009 - 19:23

Oh mais je ne serais que l'aide technique bien sûr. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 53
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Lun 31 Aoû 2009 - 16:29

Der Vampyr, je viens de le prendre à la médiathèque. Si j'y arrive (le temps !!!), je vous dirai ce que j'en pense. Je n'ai encore écouté que l'ouverture, Marschner semble très proche de Weber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Lun 31 Aoû 2009 - 16:31

Il lui succède, c'est la génération suivante, mais il poursuit le chemin, clairement. Quelle version ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
jesus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 53
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Lun 31 Aoû 2009 - 16:38

DavidLeMarrec a écrit:
Il lui succède, c'est la génération suivante, mais il poursuit le chemin, clairement. Quelle version ?

Je ne l'ai pas ici, mais c'est la version révisée par Pfitzner. Je ne me souviens plus des interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Lun 31 Aoû 2009 - 16:51

Si c'est Pfitzner, c'est probablement Neuhold / Nimsgern (chez Cetra ou chez Hommage). J'aime beaucoup, c'est la pagaille, mais c'est assez électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mar 1 Sep 2009 - 19:46

Encore un compositeur dont le nom est inconnu, et qui semble pourtant intéressant.

A vrai dire, je n'ai écouté jusqu'à présent que son Trio n° 5 en ré mineur opus 138, ainsi que l'ouverture du Vampire. J'ai bien envie d'en connaître plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mar 1 Sep 2009 - 21:05

joachim a écrit:
Encore un compositeur dont le nom est inconnu, et qui semble pourtant intéressant.

A vrai dire, je n'ai écouté jusqu'à présent que son Trio n° 5 en ré mineur opus 138, ainsi que l'ouverture du Vampire. J'ai bien envie d'en connaître plus...
Tout est bon : la musique de chambre, les lieder, et bien sûr les opéras !

Tu as dû remarquer tout ce que l'Ouverture du Vaisseau Fantôme doit au Vampire... c'est même un pastiche, ni plus ni moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 30
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 0:04

DavidLeMarrec a écrit:
les lieder

Tu conseilles quoi car je crois que tu n'en avais pas parler dans ta rétrospective (que je croyais exhaustive!!) historique et discographique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 50
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 7:46

DavidLeMarrec a écrit:
Il lui succède, c'est la génération suivante, mais il poursuit le chemin, clairement. Quelle version ?

Je pense que tu éxagères un peu en parlant de génération suivante.
Les opéras célèbres de Weber sont des années 1820 comme le Vampyr de Marschner
Certes ce dernier a une longévité bien plus prononcée (1861)
Mais stylistiquement Weber et Marschner sont comparables à la même époque.
Il a continué son chemin dans ce style .

On peut se faire une idée plus étendue de son style avec ce CD d' ouvertures

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 8:22

Si, si, je parle de génération suivante parce que Weber écrivait des choses encore mozartiennes en musique instrumentale (post-Sturm und Drang, disons), et que Marschner, lui, non seulement dans son langage mais aussi dans ses formes (les trios, les lieder, ce sont des formes assez typiques du romantisme).

Sur l'opéra, effectivement, c'est tout à fait un prolongement, c'est pourquoi je parlais de génération suivante et pas de style suivant, mais on peut tout à fait soutenir que c'est plus ou moins la même chose avec quelques années d'écart (ce qui est peu ou prou ce que je disais).


Moander a écrit:
dans ta rétrospective (que je croyais exhaustive!!) historique et discographique?
J'ai fait ça, moi ? Surprised C'est terrible, je ne sais plus ce que je dis.

Il y a quasiment rien de publié, mais on trouve tout de même quelques lieder par Olaf Bär (superbes) et j'avais mis une vieille anthologie sur Musique Ouverte. Ce n'est pas vertigineux, c'est assez proche de Loewe, en moins strophique, parfois peut-être un tout petit peu plus moderne. Mais certaines pièces (comme chez Loewe d'ailleurs) on un vrai caractère, vraiment à inclure dans des récitals.

J'ai quand même la preuve que j'avais un peu parlé de ça (pas beaucoup, c'est vrai) :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2007/12/11/795 .
Et puis il y a les lieder libres de droits qu'on peut charger avec deux-trois commentaires (c'est aussi présent sur Musique Ouverte).
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2009/02/28/1159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 50
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 8:33

jesus a écrit:
Der Vampyr, je viens de le prendre à la médiathèque. Si j'y arrive (le temps !!!), je vous dirai ce que j'en pense. Je n'ai encore écouté que l'ouverture, Marschner semble très proche de Weber.

et David répond

DavidLeMarrec a écrit:
Il lui succède, c'est la génération suivante, mais il poursuit le chemin, clairement. Quelle version ?

Il est évident là que tu parles de l' opéra...........
Quand à la musique de chambre de Weber (Les oeuvres avec clarinette par ex )dire que c ' est du style de Mozart ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 8:37

Il était bien question de Weber et de Marschner, et c'est exactement ce que je viens de répéter. scratch

Pour la musique instrumentale de Weber, j'ai bien dit que c'était après, mais c'est plutôt ce qu'on qualifie de 'préromantisme' (encore faut-il s'entendre sur le terme), mais pour moi sans commune mesure avec le 'romantisme plein' de celle de Marschner, même si encore une fois il n'y a pas un monde entre les deux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 50
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 8:50

DavidLeMarrec a écrit:
Il était bien question de Weber et de Marschner, et c'est exactement ce que je viens de répéter. scratch

Pour la musique instrumentale de Weber, j'ai bien dit que c'était après, mais c'est plutôt ce qu'on qualifie de 'préromantisme' (encore faut-il s'entendre sur le terme), mais pour moi sans commune mesure avec le 'romantisme plein' de celle de Marschner, même si encore une fois il n'y a pas un monde entre les deux. Wink

Mais je trouve toujours le terme de génération suivante exagéré
RE Je pense que tu éxagères un peu en parlant de génération suivante.
Les opéras célèbres de Weber sont des années 1820 comme le Vampyr de Marschner. Pour le coup et pour l' oeuvre opératique on ne peut en aucun cas parler de différence stylistique en tout cas pour les années 1820
J' ai sans doute déjà quelques troubles cognitifs mais ta réponse à Jesus concernait l' opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 9:19

Bon, comme tu veux, on ne va pas se battre. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 50
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 2 Sep 2009 - 9:54

DavidLeMarrec a écrit:
Bon, comme tu veux, on ne va pas se battre. Smile
Je n' ai pas pour habitude de me battre mais de jouter. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Sam 26 Sep 2009 - 21:07



Der Vampyr est fidèle à sa réputation, véritablement à connaître ! Very Happy

A mi-chemin entre Weber et le Wagner du Vaisseau, c'est tout à fait ça. On sent qu'il a énormément influencé le jeune Richard à travers les tournures mélodiques (le premier air de Ruthven pourrait être celui de Daland !), l'orchestration, la construction dramatique et même le sujet.

L'intrigue du Vampire est assez bien construite, mais on reste attaché à pas mal de codes qui peuvent être lassants : les chœurs de paysans sans personnalité, une intrigue amoureuse vue et revue, l'intervention "divine", le dénouement heureux... Dénouement qui, d'ailleurs, ne surprend guère : le jeune premier fait un choix auquel il est confronté depuis la moitié de l'opéra, qu'on sent venir dès les dix premières minutes, avec une fin qu'on connait avant même le début de l'œuvre.
A part ça, si l'on est pas trop gêné par les conventions, ça se tient très bien et il y a même des choses très intéressantes. Cette manière de traiter le surnaturel, avec une pointe de compassion envers le vampire, et surtout le thème de la malédiction, on la retrouvera vite chez le Hollandais.

C'est surtout la musique qui, personnellement, m'a le plus saisi. Beaucoup de contrastes, aucun temps mort, et surtout des pages magnifiques ; essentiellement lorsqu'intervient Ruthven. J'ajoute juste en passant que, dans la version Froschauer, Hawlata possède un timbre à la fois très sombre, inquiétant et séduisant qui est idéal.
L'ouverture tourne un peu à vide tout de même, plus que celle du Vaisseau où les motifs semblent plus présents, mais formellement c'est quasiment décalqué, oui.

Enfin, c'est très intéressant pour faire le lien, et surtout on passe un super moment, ça doit faire un bel effet en live. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Sam 26 Sep 2009 - 21:25

Très content que ça t'ait plu, d'autant que la version Froschauer n'est pas non plus totalement idéale (quoique tout à fait correcte).

Allez, je vais défendre mon territoire.

Pour ce qui est de l'intrigue vue et revue, je ne trouve pas vraiment, puisqu'elle s'appuie à la fois sur le dilemme d'Aubry et sur la confiance de Malwina.
Quant au mariage paysan, il est d'autant plus vu et revu que tout l'acte II est une parodie de Don Giovanni (on a même Là ci darem la mano avec le duo Glaube mir, ich scherze nicht).

Wagner a également repris la ballade centrale : celle du Vampyr n'est pas très réussie, mais elle ressemble considérablement, comme l'Ouverture, à celle du Hollandais. Smile On est bien d'accord qu'avec le Hollandais, on passe d'une oeuvre remarquable à une oeuvre géniale.

Le dénouement ne surprend peut-être pas, mais il diffère des sources de Wohlbrück, le librettiste de Marschner, qui s'inspire principalement de John Polidori, le médecin personnel de Byron qui a mis en forme l'ébauche du poète pour le fameux défi qui fera produire à Mary Shelley une première version de Frankenstein.
Dans la nouvelle, la fin est tragique et sans le moindre espoir. Pas même en Dieu.


Je t'accorde que le dénouement a quelque chose d'un peu superficiel, parce qu'il se débloque soudainement, mais il y a deux interprétations possibles :
- Aubry risque de bonne foi sa vie ;
- l'heure sonne (on ne l'entend pas toujours nettement dans toutes les versions).

C'est un peu bizarre, mais c'est quand même super sympa.

Comme tu le disais, le vampire est traité sous un angle à la fois terrifiant et compassionnel, son grand air du II reprend de façon extrêmement proche un extrait du Giaour de Byron (cité en préface par Polidori), qui raconte ce qu'est le sort du vampire, condamné à vampiriser sa femme et ses propres enfants.

Sur Hawlata, je ne suis pas vraiment d'accord, c'est assez gras, je n'ai jamais entendu plus convaincant que Nimsgern là-dedans, c'est vraiment parfait.


Pour ce qui est de l'entendre en vrai, malheureusement la dernière version renno-hongroise était confiée à un chanteur qui ne parvenait pas à assumer le rôle et à un metteur en scène qui a totalement dénaturé toute l'oeuvre en en faisant un défilé d'icônes japonaises sans le moindre drame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Sam 26 Sep 2009 - 21:53

*


Dernière édition par Guillaume le Mar 26 Juin 2012 - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 7 Aoû 2011 - 13:20

J'aimerais découvrir ce compositeur romantique et j'aimerais savoir quelle version vous me conseilleriez de Hans Heiling qui est son autre opéra. J'ai notamment le choix entre ces 3 versions : http://www.prestoclassical.co.uk/w/23769
Le DVD permet d'avoir les sous-titres et on retrouve Antonacci dans le rôle d'Anna. La mise en scène de Pizzi garantit sans doute une fidélité certaine au livret. Il faut voir si la direction du chef et l'ensemble de la distribution se tient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 7 Aoû 2011 - 15:40

aurele a écrit:
J'aimerais découvrir ce compositeur romantique et j'aimerais savoir quelle version vous me conseilleriez de Hans Heiling qui est son autre opéra. J'ai notamment le choix entre ces 3 versions : http://www.prestoclassical.co.uk/w/23769
Le DVD permet d'avoir les sous-titres et on retrouve Antonacci dans le rôle d'Anna. La mise en scène de Pizzi garantit sans doute une fidélité certaine au livret. Il faut voir si la direction du chef et l'ensemble de la distribution se tient bien.
Les trois distributions sont de haute volée. Il ne doit pas y avoir de livret dans le coffret Gala, et à vérifier pour Myto (traduction ?), et comme il n'est pas si facile à trouver (à part en allemand), le DVD pourrait être une bonne approche (Werba et Fontana, c'est du grand luxe de toute façon, mais Schlüter ou Schröder-Feinen tout autant...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19003
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 7 Aoû 2011 - 16:04

Vu la pochette Myto, j'ai des doutes sur la présence d'un livret! ces derniers étaient présents dans les éditions colorés très très moches d'avant (vous savez, un fond bien criard et une photo très moche Mr.Red)

Mais sinon, Der Vampyr, c'est super! Mr.Red (oui, je connais pas Hans encore...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 7 Aoû 2011 - 16:16

Polyeucte a écrit:
Vu la pochette Myto, j'ai des doutes sur la présence d'un livret! ces derniers étaient présents dans les éditions colorés très très moches d'avant (vous savez, un fond bien criard et une photo très moche Mr.Red)
Je n'ai pas acheté de Myto depuis qu'ils ont arrêté les pochettes hideuses, en fait. D'où mon interrogation.

Citation :
Mais sinon, Der Vampyr, c'est super! Mr.Red (oui, je connais pas Hans encore...)
Et un conseil, ne cédez pas à la tentation Kaufmann, qui est un peu jeune et pas plus passionnant qu'un autre. Chez Froschauer, Hawlata n'est vraiment pas très beau et il manque les dialogues (ou les récitatifs de Pfitzner).

Trouvez Neuhold ou Rieger, qui sont complets et bien chantés. (Le Neuhold est même complètement dément !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19003
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 20 Sep 2013 - 14:26

Ré-édition de la version avec Kaufmann prévue pour le 23/09/2013 :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6838
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 20 Sep 2013 - 15:12

Ça m'intéresse! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 20 Sep 2013 - 23:03

Attention, même si ce n'est pas une mauvaise version, il n'y a pas les dialogues (et encore moins les récitatifs de Pfitzner). C'est assez frustrant si l'on veut découvrir l'œuvre. Par ailleurs, ce n'est pas encore « notre Kaufmann » : quoique très bien chanté, son incarnation n'est pas particulièrement personnelle.

Il n'existe que deux versions fréquentables, en fait :
- Fritz Rieger (la plus prestigieuse côté distribution) ;
- Günter Neuhold, avec Nimsgern dans son plus grand rôle... le reste de la distribution n'est pas forcément éclatant, mais très bon tout de même, et alors quel feu orchestral, quelle claque dans les récits et mélodrames ! Ça se trouvait pour presque rien chez le label italien Hommage il y a quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6838
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Sam 21 Sep 2013 - 8:31

Effectivement!

Et on peut trouver ces deux versions assez facilement. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23109
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 3 Nov 2013 - 21:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 3 Nov 2013 - 22:13

La version Neuhold est encore meilleure, cela dit... mais dans mon édition, il n'y a que le livret du premier acte. scratch

Sinon, comme tu disais que tu pouvais lire en allemand (et le vocabulaire n'est vraiment pas inaccessible là-dedans), ça se trouve aisément en ligne. Je ne crois pas qu'il figure dans aucune des éditions de Rieger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23109
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 3 Nov 2013 - 22:48

Smile Trève de tergiversation : bon, j'ai commandé les versions Neuhold et Rieger, comme ça pas de jaloux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 23109
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 17 Nov 2013 - 19:28

Der Vampyr -opéra en deux actes

Frietz Rieger, Orchestre et Choeurs de la Radio bavaroise

Sir Humphrey Davenaut : Nikolaus Hillebrand
Malwina : Arleen Auger
Sir Edgar Aubry : Donald Grobe
Lord Ruthven : Roland Hermann
Sir Berkley : Victor von Halem
Janthe : Jane Marsch
Georg : Manfred Schmidt
Emmy : Anna Tomowa-Sintow
Suse : Truedeliese Schmidt
Toms Blunt : Alexander Malta
James Gadshill : John van Kesteren
Richard Scrop : Heiner Hopfner
Robert Green : Kurt Böhme
Maître Vampire : Hans Herbert Fiedler


(live Munich 1974)

Very Happy Alors là, j'adore déjà cette oeuvre dès la première écoute !

Je m'attendais à un traitement plus sombre et inquiétant, mais cet opéra vibre de la première à la dernière minute. Les airs sont particulièrement mélodieux et entêtants, avec quelques morceaux d'abattage et des scènes survoltées (l'inénarrable Toast de l'Acte II, c'est assez loufoque...)
Dans l'Ouverture, j'avais quelques inquiétudes quant à la prise de son mais la cohérence de la perspective se stabilise ensuite.
Excellente interprétation, tant par les chanteurs, les choeurs que l'orchestre.
J'ai hâte d'entendre la version Neuhold pour comparer.
C'est invraisemblable qu'aucun grand chef, aucun grand label n'ait inscrit cet opéra à son catalogue discographique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Dim 17 Nov 2013 - 19:55

Mélomaniac a écrit:
Alors là, j'adore déjà cette oeuvre dès la première écoute !
Vu que tu as aimé le Freischütz, ce n'était pas difficile à prévoir. bounce

Citation :
Je m'attendais à un traitement plus sombre et inquiétant, mais cet opéra vibre de la première à la dernière minute. Les airs sont particulièrement mélodieux et entêtants, avec quelques morceaux d'abattage et des scènes survoltées (l'inénarrable Toast de l'Acte II, c'est assez loufoque...)
Oui, très bizarre, cette orgie. Pour moi, le grand moment, c'est le récit de Ruthven avant l'air d'Aubry : Meinst du ? Ha, versuch' es nur, d'une grande liberté... et proprement terrible.

    Der Gattin, der Söhne, der Töchter Blut,
    Es stillet zuerst deine scheußliche Wut,
    [...]
    Es reizt dich der Teufel, es treibt dich die Wut.
    Du muuuuuuuuuuußt es saugen, das teure Blut !



Citation :
C'est invraisemblable qu'aucun grand chef, aucun grand label n'ait inscrit cet opéra à son catalogue discographique !
Il y a Froschauer (chef de chœur du Singverein de Vienne, et avec Karajan d'autres chœurs) chez Fonit Cetra / Warner, quand même. Mais c'est une version sans dialogues, et d'assez peu de relief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82373
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: temp   Mar 2 Sep 2014 - 13:42

Horatio a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Hier :

=> Marschner – Der Vampyr – Neuhold
Nimsgern livre vraiment la plus grande leçon de déclamation lyrique allemande qu'on puisse entendre où que ce soit…

Il est bien, cet opéra ?

Je répète :

Il est mieux que bien, il est décoiffant. Tout n'est pas de la même eau dedans, et certains passages plus traditionnels (ou bizarrement comiques) s'y mêlent, mais c'est une évocation totalement saisissante de la nouvelle de Polidori. Et les parties de Ruthven sont très, très impressionnantes. L'Ouverture et le grand récit de la damnation ont sans équivoque influencé Wagner pour son Vaisseau (et je trouve ledit récit encore plus mobile et fascinant, s'il est possible, que Die Frist ist um).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bateleur131
Néophyte


Nombre de messages : 14
Age : 22
Localisation : Boston
Date d'inscription : 23/11/2015

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Ven 27 Nov 2015 - 2:08

juste pour la petite anecdote, un de ses descendants - direct ou indirect, je peux pas trop dire - est Wolfgang Marschner, violoniste et compositeur - il doit être proche de 90 ans maintenant. Malgré ses occupations de soliste - il est soliste du premier enregistrement du Kammerkonzert de Berg, avec Hindemith a la baguette, et plein de premières dans le même genre - il a écrit un pot-pourri sur le Vampyr pour violon et piano. J'ai eu la chance de travailler avec lui dans les annees 2009-2012, et m'a offert plusieurs de ses partitions - ainsi que certaines de son aïeul! Il y a un enregistrement de ce pot-pourri - très peu pot-pourri dans la conception, c'est même subtil et novateur dans la forme, édité chez Forgotten Records. http://forgottenrecords.com/Marillier-Lory--Marschner-Wagner-Wieniawski-Liszt--773.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6838
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 1 Nov 2017 - 17:36

De Playlist:

DavidLeMarrec a écrit:
@ Anaëlle : Je vois mieux, merci !


Alifie a écrit:


www.deezer.com/fr/album/10228594

C'est pas terrible ça, il n'y a plus de dialogues, c'est quand même assez problématique (et ça sent le studio). Première intégrale de Kaufmann, je crois (en tout cas dans un gros rôle), mais il est assez corseté.

Tu dois avoir plus sympa à disposition sur Deezer (Neuhold, Rieger, selon ce que tu as déjà testé).

Sinon, bien sûr : chef-d'œuvre. Et l'adaptation du librettiste Wohlbrück reste vraiment proche de la nouvelle de Byron-Polidori. bounce

J'ai çà aussi, mais je n'en ai pas gardé un souvenir inoubliable. Neutral

Une réécoute peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13632
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   Mer 1 Nov 2017 - 17:59

Personnellement, je ne m'y suis pas ennuyé une seconde, bien au contraire ! bounce (écoute d'un trait avec juste un entracte pour study le BT de Raph).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heinrich August Marschner - Opéras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heinrich August Marschner - Opéras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Heinrich August Marschner - Opéras
» Heinrich August Marschner
» Heinrich von Herzogenberg (1843-1900)
» Heinrich Schütz
» Heinrich Baermann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: