Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean Cras (1879-1932)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 18 Déc 2008 - 13:59

Compositeur français contemporain de Ravel et Roussel, absolument passionnant et inscrit dans une esthétique à peu près incomparable!

Sa musique, que j'ai découverte avec ce disque:

n'est bien sûr pas sans rapport avec Debussy mais me semble s'en détacher largement et chercher sa voix propre dans une vision poétique, exotique et totalement optimiste que Cras rend avec une subtilité d'écriture vraiment inoubliable. Je recommande ce disque à tout le monde!

Dans ses oeuvres pour orchestre, Jean Cras développe une sonorité propre et très personnelle, qui ne se réduit pas à l'impressionnisme français (celui-ci est d'ailleurs franchement peu décelable ici), ni à un post-romantisme habituel; vraiment, je crois que cette musique est intemporelle: innocence, beauté pure, sentiment contemplatif quasi-panthéiste, finesse de traits, inspiration mélodique et génie des proportions se combinent pour donner un cocktail incroyablement frais et poétique.
Le concerto pour piano (1900) est une oeuvre de nature quelque peu rhaspodique, fraîche et toujours inspirée. Le premier mouvement, fluide et presque athématique, flotte dans des halos de lumière et de couleurs délicieux, mais il me semble le moins solide des trois, le moins marquant en tous cas, toute à la différence du mouvement lent qui suit, torride, violemment érotique dans sa charge d'évocations exotiques que traduisent des harmonies dissonnantes mais raffinées et la nostalgie poignante de la section centrale, orchestrée avec génie. Le finale est de ces morceaux qu'on ne trouve que chez Cras, incroyablement optimiste et joyeux, très facile d'écoute mais sans aucun pompiérisme: un vrai soulagement festif et éclatant, après les évocations lourdes d'odeurs et de fumée du deuxième volet. L'oeuvre se termine dans une exaltation totalement enthousiasmante.
Légende, pour violoncelle et orchestre, est une rhapsodie d'un quart d'heure écrite dans un style dissonnant, mais jamais expérimental ou "bizarre", qui évoque avec bonheur les vieilles histoires celtes de la mythologie populaire; le ton n'y est pas heureux, mais plutôt aventurier et épique, l'oeuvre ne contient aucune tournure facile et ravira les amateurs de sensations harmoniques, sans pour autant devenir très ardue d'accès.
Âmes d'enfants, en trois mouvements ("Pures", "Naïves", "Mystérieuses"), est un sommet de musique candide et innocente: Cras a su retrouver le bonheur sans arrières-pensées de l'enfance, ses émerveillements, ses étonnements, sa beauté sans tâche: le dernier mouvement est un kaléidoscope sonore riche mais limpide où les six cors, placés hors-scène, finissent par déclamer épiquement "Frère Jacques" tandis que tout le reste de l'orchestre s'émerveille dans une atmosphère onirique grisante. Les deux premiers volets, plus doux, mélodiquement très inspirés, nous transportent plutôt dans un climat crépusculaire heureux, féérique et totalement vierge de troubles. Pour autant, la complexité harmonique n'est pas négligée et la finesse de l'instrumentation a peu d'équivalent.
Journal de Bord est LE chef d'oeuvre de Jean Cras, une de ces oeuvres qui m'ont vraiment marqué et qui mériteraient impérativement d'être remises au répertoire habituel. L'oeuvre, tripartite (modéré-lent-vif), n'est absolument pas une copie de la Mer, dont elle ne réemprunte ni la structure, ni la thématique, ni l'ambiance: ici, on n'est pas dans l'impressionnisme, mais dans la célébration. Les trois volets portent des titres: "Quart de 8 à minuit", "Quart de minuit à 4", "Quart de 4 à 8". Aux évocations mystérieuses, chargées de menaces mais sans explosions, du premier répond le sentiment mystique inoubliable du deuxième, l'une des plus grandes expériences "panthéistes" que j'ai éprouvées en musique; le troisième, comme dans le concerto, est de caractère résolument décidé et festif: il célèbre le retour à la terre et la joie de vivre, dans un climat exaltant, à avoir des frissons partout! D'ailleurs, en écrivant cette brève description, je fonce la réécouter, cette oeuvre, c'est vraiment magique.


Dernière édition par Spiritus le Jeu 18 Déc 2008 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 18 Déc 2008 - 14:12

Une, de... trois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Avr 2009 - 21:09

Je viens d'écouter son opéra Polyphème (1° écoute).

Bon, ce qui est sur, c'est que cet opéra mérite mieux que l'oublie dans lequel il est tombé !
Pour parler de l'ambiance je dirais qu'il y a beaucoup de La Mer et de Daphnis et Chloé, bien plus que de Pelléas et Mélisande.
Cras donne a sa musique un côté plutôt jovial et très coloré (le côté antiquité retrouvée), et également une composante maritime très présente.
Pour dire vraie, c'est la musique le grand point fort de cette oeuvre. Sans atteindre le génie d'un Debussy ou d'un Ravel, c'est d'une inventivité folle. Et musicalement il n'est pas très loin du niveau de ces grands maîtres.

La faiblesse vient plutôt du livret et son mélange à la musique. Le livret tant dans la forme que le fond d'ailleurs. C'est sur que quand on le compare au livret de Pelléas, ça ne fait pas le poids. Mystères bien moins épais que dans Pelléas, tout est dévoilé dés le départ (hélas). Les textes donnent plus d'informations que dans Pelléas (il y a pas mal en même temps ^^). Il y a cependant une scène équivalente à la scène entre Yniold et Golaud, mais moins réussie dans le texte.

Il s'agit uniquement d'une 1° écoute, ce qui n'est pas grand chose dans mon cas ^^, où il me faut souvent de nombreuses écoutes pour apprécier une oeuvre.

Ceux qui aiment la musique française du début du 20° ont des chances d'aimer la musique de Cras.
Pour ce qui est de son abscence au répertoire actuel : et bien si ce n'est pas du niveau de Pelléas il mérite entièrement sa place , surtout quand on voit qu'on nous passe sans arrêt des opéras d'un intérêt bien moindre (La Rondine, La Somnambule ......)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Avr 2009 - 21:42

Je ne sais pas si on passe sans arrêt Rondine et Somnambule, mais je confirme, ça mérite mieux.

Ce que tu dis n'est pas faux sur le compromis Mer / Daphnis, mais pour moi le langage de la Mer est assez comparable à celui de Pelléas. La prosodie est un peu plus lyrique chez Cras, mais avec le même côté haché.

C'est vraiment son chef-d'oeuvre, parce que si on confronte par exemple ses mélodies à celles de Debussy, Cras est bien plus sucré, et de même pour les oeuvres symphoniques ; quelque chose d'équidistant entre Debussy et Ropartz.

Et franchement, à la lecture de la partition, on est un peu... ahuri. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Avr 2009 - 21:44

Citation :
Je ne sais pas si on passe sans arrêt Rondine et Somnambule,

Oui, je confirme, ce n'est pas un très bon exemple. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Avr 2009 - 22:04

Ses oeuvres symphoniques ne sont pas du même niveau musical que son opéra ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Avr 2009 - 23:33

Ca y ressemble, particulièrement le Journal de Bord, mais à mon avis, aussi bien pour le piano que le symphonique ou les mélodies, effectivement, ce n'est pas de ce niveau d'invention, ne serait-ce que techniquement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 30 Avr 2009 - 9:54

Bon alors, Xavier tu as écouté Polyphème l'autre jour, qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 30 Avr 2009 - 12:12

Ben non, pas eu le temps, je n'ai écouté que le tout début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 21:07

Dave la menace a écrit:
Je viens juste de terminer l'acte 1. Pour l'instant, ça me plaît. La musique est très belle, rappelle effectivement Pelléas, le livret aussi bien sûr.
La scène 1 est quand même un peu longue, les chœurs sont jolis mais le texte est moins intéressant; il faut attendre l'intervention de Polyphème pour vraiment entrer dans l'œuvre.
Le problème, après, en écoutant cet oeuvre est que j'ai tendance à tout comparer à Pelléas et à presque la juger à l'aune de celui-ci.
Dans ce sens, le chant me semble quand même beaucoup moins "parlé" que dans Pelléas et, d'une certaine manière, moins intéressant.
C'est plus opératique, oui, plus stable, moins évanescent. En cela, ça me plaît, justement : ça a plus de corps. Et le poème de Samain n'est pas mauvais ! (C'est que, comme pour le Maeterlinck, il est simplement coupé.)


Et pour l'interprétation :

Citation :
Je n'aime pas trop le timbre d'Arapian et j'aurais préféré, pour l'instant, un peu plus d'engagement.
Le timbre d'Armand Arapian a sans doute été plus beau quelques années auparavant, mais ce n'est pas son intérêt premier : la densité de la voix... et de l'engagement, précisément. En plus, c'est un acteur formidable.

Citation :
Lycas aurait gagné à être chanté par un enfant, mais je suppose que c'était difficile, surtout pour ce genre d'enregistrement, de trouver un enfant capable de chanter ceci.
Je trouve tout de même l'interprétation de Valérie Debize absolument exemplaire. Plutôt qu'un enfant qui erre... Et puis contrairement à Yniold, Lycas n'est pas tête à claques, donc il n'est pas nécessaire de recourir à un enfant. Je vérifierai sur la partition, si tu veux, ce qui est exactement prévu.

Citation :
Galatée me plaît, sans plus.
Tu es bien difficile. Marin-Degor, une Mélisande, une Alexina ! Et quelle Sophie Arnould !

D'accord sur l'orchestre et les choeurs, très bons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 21:47

Cololi a écrit:

Ceux qui aiment la musique française du début du 20° ont des chances d'aimer la musique de Cras.

Oui, mais il faut reconnaître que son injuste oubli commence à être réparé puisqu'on trouve, notamment grâce à Timpani, beaucoup de ses oeuvres enregistrées, en particulier son excellente musique de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 21:52

C'est vrai. Mais qui écoute Timpani ? Les gens un peu curieux, vu que c'est relativement mal distribué par rapport aux gros machins épais, et bien sûr les gens qui n'ont pas déjà à découvrir Debussy (c'est légitime d'ailleurs, parce qu'à part Polyphème, c'est légèrement inférieur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 22:05

machinade a écrit:
Cololi a écrit:

Ceux qui aiment la musique française du début du 20° ont des chances d'aimer la musique de Cras.

Oui, mais il faut reconnaître que son injuste oubli commence à être réparé puisqu'on trouve, notamment grâce à Timpani, beaucoup de ses oeuvres enregistrées, en particulier son excellente musique de chambre.

Perso je connaissais même pas cet éditeur Confused
Je ne connaissais même pas de nom ce compositeur Confused

Alors merci à cet éditeur, et merci à David pour nous l'avoir fait connaître.

Mais ce qui pourrais changer les choses c'est qu'une salle parisienne le monte ... une année. Ca pourrait le relancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 22:05

Pour la musique de chambre, je ne dirais pas que celle de Cras est inférieure à celle de Debussy. Elles sont dans des styles très différents, peu comparables ; Cras est plus dans la tradition française illustrée par Fauré, Pierné, Ropartz. Moins innovateur que Debussy, il n'en reste pas moins un remarquable créateur d'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 22:09

Cololi a écrit:

Perso je connaissais même pas cet éditeur Confused
[...]

Alors merci à cet éditeur,

Pour qui aime la musique française du début du XXe siècle, Timpani est un éditeur incontournable :
http://www.timpani-records.com/catalogue.php
Beaucoup de très belles raretés y sont enregistrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 17 Mai 2009 - 22:18

Monter Polyphème, ce n'est pas dans les cartons ; ce sont plutôt les décadents germaniques que Joel a prévu... ce n'est pas si mal. Very Happy Very Happy

machinade a écrit:
Pour la musique de chambre, je ne dirais pas que celle de Cras est inférieure à celle de Debussy. Elles sont dans des styles très différents, peu comparables ; Cras est plus dans la tradition française illustrée par Fauré, Pierné, Ropartz. Moins innovateur que Debussy, il n'en reste pas moins un remarquable créateur d'atmosphère.
Oui, tout à fait : c'est du Debussy plus traditionnel-académique (plus du côté du Quatuor et du Trio). Mais je maintiens, et particulièrement à la lecture des partitions : à part dans Polyphème, qui est vraiment une partition exceptionnelle, c'est nettement moins fouillé - moins évocateur aussi. Y compris par rapport à Fauré (qui est pourtant moins dans mon esthétique personnelle que Cras).

J'aime beaucoup beaucoup, cela dit. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82587
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Lun 18 Mai 2009 - 2:28

Cololi a écrit:
machinade a écrit:
Cololi a écrit:

Ceux qui aiment la musique française du début du 20° ont des chances d'aimer la musique de Cras.

Oui, mais il faut reconnaître que son injuste oubli commence à être réparé puisqu'on trouve, notamment grâce à Timpani, beaucoup de ses oeuvres enregistrées, en particulier son excellente musique de chambre.

Perso je connaissais même pas cet éditeur Confused

Donc tu ne connais pas encore les mélodies de Caplet et Dupont!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Lun 18 Mai 2009 - 8:59

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:
machinade a écrit:
Cololi a écrit:

Ceux qui aiment la musique française du début du 20° ont des chances d'aimer la musique de Cras.

Oui, mais il faut reconnaître que son injuste oubli commence à être réparé puisqu'on trouve, notamment grâce à Timpani, beaucoup de ses oeuvres enregistrées, en particulier son excellente musique de chambre.

Perso je connaissais même pas cet éditeur Confused

Donc tu ne connais pas encore les mélodies de Caplet et Dupont!

Certes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 151
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 4 Aoû 2009 - 15:29

machinade a écrit:
Pour qui aime la musique française du début du XXe siècle, Timpani est un éditeur incontournable :
http://www.timpani-records.com/catalogue.php
Beaucoup de très belles raretés y sont enregistrées.
Remarquable en effet. Very Happy
Même s'il reste des "trous" dans leur raquette
(nous en voyons au moins un)... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 4 Aoû 2009 - 17:31

J'ai découvert JEAN CRAS en 1988/89 par quelques pièces de chambre éditées chez Quantum;TRIO/QUINTETTE/LA FLÛTE DE PAN. J'ai adoré sa QUINTETTE de 1928 pour harpe,flûte,violon,alto et violoncelle,puis,
sans doute par manque de choix discographiques,à l'époque,je l'ai délaissé
jusqu'à aujourd'hui,réécoutant malgré tout régulièrement l'unique cd que je
possède de lui. Ce topic me donne envie de m'y intéresser de nouveau. Vais-je le faire par son opéra ou par son oeuvre pour orchestre,c'est la question
que je me pose désormais. Il y a deux ans,j'avais bien trouvé son oeuvre
pour orchestre parue chez TIMPANI,à prix agréable,mais étant en plein
KOECHLIN,j'ai laissé filé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 4 Aoû 2009 - 18:27

Je ne peux que te pousser à écouter au moins son opéra. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 4 Aoû 2009 - 18:59

Ce m'est tellement rare de découvrir un compositeur par un opéra. Et même
si ça ne sera pas tout-à-fait le cas avec CRAS,je me sens prompt à le faire.
Tout le bien qui en est dit dans ce topic m'incite en effet à commencer par lui.
Dire qu'il y a quelques années,je pensais ne jamais arriver à aimer un opéra.
J'étais loin d'imaginer que c'est LA NOCHE TRISTE de Jean PRODRMIDES qui
m'en donnerait le goût. Alors,celui de l'autre Jean devrait m'être très abordable,au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 4 Aoû 2009 - 20:39

DavidLeMarrec a écrit:

Et franchement, à la lecture de la partition, on est un peu... ahuri. Surprised
Comment ça ?

En passant, tu m'avais comparé Pelléas à Polyphème et j'avoue que j'accroche plus facilement au second. Après, faut que je réécoute mais Pelléas...c'est pas du tout évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 18 Mar 2010 - 21:34

J'ai jeté un oeil sur la partition (sans les doigts) sur la partition du Trio avec piano ce midi. Grand Dieu, ça tricote sévère, et à tous les pupitres ! Ce doit être délectation à entendre, mais un peu les sueurs froides à jouer. Surprised

Et j'écoute le Quintette avec piano en ce moment. Je suis partagé. En écoute un peu distante, je trouve ça fade, on pense à Dvořák et Copland, tout le temps consonant et lyrique. Loin des debussysmes en tout cas.
Mais lorsqu'on écoute plus précisément, il y a beaucoup de très beaux détails, peut-être insuffisamment mis en valeur par le Quatuor Louvigny ici un peu sage... et pour le coup il y a vraiment des bijoux de climat.

Etonnant comme cette oeuvre se métamorphose du tout au tout selon le mode d'écoute, un peu comme des opéras géniaux sans livret paraissent fades une fois mis en contexte (et vice-versa).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 18 Mar 2010 - 21:35

Frère Elustaphe a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Et franchement, à la lecture de la partition, on est un peu... ahuri. Surprised
Comment ça ?
C'est génial, tout simplement. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 18 Mar 2010 - 21:45

Une réponse presque 7 mois après. Very Happy
J'ai des mps en attente depuis 11 ans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 18 Mar 2010 - 21:59

(HS)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 25 Mar 2010 - 18:32

DavidLeMarrec a écrit:
Et j'écoute le Quintette avec piano en ce moment. Je suis partagé. En écoute un peu distante, je trouve ça fade, on pense à Dvořák et Copland, tout le temps consonant et lyrique. Loin des debussysmes en tout cas.
Mais lorsqu'on écoute plus précisément, il y a beaucoup de très beaux détails, peut-être insuffisamment mis en valeur par le Quatuor Louvigny ici un peu sage... et pour le coup il y a vraiment des bijoux de climat.
Mais ça reste très évident de style tout de même (je suis en train d'écouter), assez traditionnel en fait. Mais pas pour autant désagréable Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 25 Mar 2010 - 20:22

Oui, c'est plutôt le versant postromantique ou "français salon" que les debussysmes. Mais Cras est si polymorphe. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 12 Mai 2010 - 23:19



C'est rare que je me prenne spontanément de passion pour de la musique de chambre, mais là je crois que ça vaut le coup !

Très heureuse découverte de ce Quintette pour harpe, flûte, violon, alto et violoncelle qui séduit d'abord par sa formation plutôt originale mais bien homogène. Chaque instrument vient ajouter sa petite touche colorée avec délice.
Le ton de l'ensemble est léger, frais, il ne faut pas chercher de grande profondeur mais cela n'empêche pas une vraie consistance musicale.
C'est son élan, sa lumière diffuse, ses doux miroitements qui en font une oeuvre superbe. colors

Je la préfère peut être au Trio pour violon, alto et violoncelle, très proche dans l'esprit mais un peu plus classique sans doute, plus sérieux. On y retrouve cependant les même couleurs modales magnifiques. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 13 Mai 2010 - 8:13

Ha,ce quintette! je partage volontiers cet enthousiasme. Le début du premier
mouvement,rien que ça,c'est déjà du pur bonheur pour moi. Ce passage
avec cette ligne mélodique somptueuse ne m'a jamais quitté depuis la
première fois où j'ai écouté ce disque. + de 15 ans. Je ne m'en suis jamais
remis. C'est ce que la musique peut avoir parfois de magique et d'indicible
en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 16 Mai 2010 - 11:53

Pour ma part c'est ce trio absolument roboratif qui a d'emblée retenu mon attention, c'est vivant, frais, avec des inspiration très populaires, toujours joyeux, un bonheur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 16 Mai 2010 - 14:15

Je dirai la même chose du quintette ! J'ai rarement entendu quelque chose d'aussi frais… C'est vrai que j'écoute et aime la musique sinistre Mr.Red mais là, c'est un vrai rayon de soleil. Comment dire, on se sent meilleur, après avoir entendu cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 16 Mai 2010 - 21:23

J'adore les deux, le trio et le quintette, il y a une véritable inspiration mélodique qui fait qu'on accroche d'emblée à cette musique. Difficile de trancher entre les deux, et ce disque est par conséquent le couplage idéal. Je ne sais pas comment tu as remis la main dessus Wolferl, il est devenu difficile à dénicher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 16 Mai 2010 - 21:55

Dans une médiathèque, évidemment. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 12:59

Pour les amateurs de Jean Cras, je signale cette nouveauté chez Timpani qui continue sa série consacrée à Jean Cras avec les mélodies avec orchestre et avec quatuor à cordes, avec l'orchestre de Bretagne dirigé par Claude Schnitzler (qui fut son directeur musical il y a pas mal d'années) :



- Elégies (tenor-orchestre)
- Trois mélodies (baryton-quatuor)
- L'offrande lyrique (soprano-orchestre)
- Fontaines (baryton-orchestre)
- Image (soprano-quatuor)
- Trois noëls (baryton-orchestre)

avec Ingrid Perruche, soprano / Philippe Do, tenor / Lionel Peintre, baryton

L'inspiration mélodique de Jean Cras et son savoir-faire orchestral font encore merveille dans ces pages. sunny

Pour info l'orchestre de Bretagne donnera Journal de bord en concert dans sa série de Juin. (et j'y serai Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 14:33

J'abonde absolument dans le sens d'Iskender: ces oeuvres sont absolument merveilleuses.
C'est tout un monde, toute une esthétique qui me touche énormément, qui exprime la nature dans ce qu'elle a de sensuelle. Tout un univers d'une très grande finesse poétique. Un lyrisme qui ne verse dans le dégoulinage de masse, mais qui relève au contraire d'une intériorité extrêmement noble et délicate.

Et au demeurant, je suis un grand amateur des mélodies avec accompagnement de quatuor: les timbres qui se côtoient alors sont extrêmement harmonieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 20:27

Tout à fait d'accord, j'en ai écouté les extraits promotionnels avant sa sortie et je me réjouis d'en écouter le contenu dans les prochains jours, ça a l'air très intéressant, dans une veine plus lyrique que postdebussyste cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 22:17

J'abonde. Ce compositeur m'a séduit sans réserve. Vive Timpani !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 22:21

Hâte d'écouter ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 22:32

Je viens d'écouter le 1° mvmt du Quntette avec harpe : wow c'est vraiment intéressant Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Jules Biron
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12332
Age : 26
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 22:34

Ça m'énerve d'être le seul à ne pas apprécier ce quintette Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 28 Mai 2010 - 22:52

Tu n'es pas le seul, David doit se justifier nous en parler. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 11:24

Wolferl a écrit:
Tu n'es pas le seul, David doit se justifier nous en parler. fleurs

Mais David ne peut pas faire comme ttlm fleurs

Je viens d'écouter son "Journal de bord" et son concerto pour piano : tout ça est à écouter !
C'est très très très beau !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 11:29

+ 1

C'est quand même plus enthousiasmant que Siegfried-Idyll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 16:53

Ah, le concerto pour piano par contre j'ai trouvé ça assez anecdotique. Malgré de jolies textures orchestrales, et un second mouvement assez intéressant, j'en conviens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 16:54

Wolferl a écrit:
Ah, le concerto pour piano par contre j'ai trouvé ça assez anecdotique. Malgré de jolies textures orchestrales, et un second mouvement assez intéressant, j'en conviens...

Je n'ai écoute que ce mouvement Smile (sur ton tube)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 16:56

Je trouve que les concertos, ça devient vite ennuyeux quand le compositeur n'est pas un maître incontestable de la grande forme et de l'écriture pianistique. Cras excelle ailleurs, mais le concerto n'est pas son affaire. D'ailleurs, pour rester chez les marins, j'ai été déçu par celui de Roussel, également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30333
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 16:59

Zeno a écrit:
Je trouve que les concertos, ça devient vite ennuyeux quand le compositeur n'est pas un maître incontestable de la grande forme et de l'écriture pianistique. Cras excelle ailleurs, mais le concerto n'est pas son affaire. D'ailleurs, pour rester chez les marins, j'ai été déçu par celui de Roussel, également.

Justement ! Je n'aime pas les concerto pour piano d'habitude ...
Là je l'aime car le piano se fond avec l'orchestre. Ce n'est pas un exercice de pianiste ... donc ça m'interesse.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 19:40

Wolferl a écrit:
Ah, le concerto pour piano par contre j'ai trouvé ça assez anecdotique. Malgré de jolies textures orchestrales, et un second mouvement assez intéressant, j'en conviens...

Entièrement d'accord, c'est à ce jour la seule oeuvre de Cras qui ne m'ait vraiment pas emballé.

Cololi a écrit:

Justement ! Je n'aime pas les concerto pour piano d'habitude ...
Là je l'aime car le piano se fond avec l'orchestre. Ce n'est pas un exercice de pianiste ... donc ça m'interesse.

Voir cette forme évoluer est en effet intéressant (je suis moi-même un peu blasé du concerto pour piano, mis à part ceux que j'ai cités dans le sujet sur la question). Mais le problème est au-delà; intrinsèquement ce n'est quand même pas son oeuvre la plus inspirée, à mon goût. Neutral

Zeno a écrit:
Cras excelle ailleurs, mais le concerto n'est pas son affaire. D'ailleurs, pour rester chez les marins, j'ai été déçu par celui de Roussel, également.

Je ne généraliserais pas pour autant, car je trouve la Légende pour violoncelle et orchestre absolument magnifique. Smile Wink Mais bon dans la forme il ne s'agit pas à proprement parler d'un concerto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Cras (1879-1932)
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean Cras (1879-1932)
» Jean Cras (1879-1932)
» Vos derniers achats ...
» Paul et Virginie de Jean-François Lesueur
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: