Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Messiaen - Turangalîla-Symphonie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Bricetol
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:01

Des extraits, oui, pour Lintu. Je n'ai pas entendu Mena. Pour Lintu, je crois que j'avais trouvé ça très neutre, surtout dans le 6e mouvement où c'est joué assez vite et sans grande inspiration. À réécouter...


Dernière édition par Bricetol le Mer 16 Mai 2018 - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82433
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:47

J'ai écouté les deux, et je n'en ai aucun souvenir.
Ce n'était surement pas mauvais, mais a priori rien de très marquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6489
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:50

Bon, donc autant en rester à Chung, alors.
Merci à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82433
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:51

Oui, enfin, il y a quand même d'autres versions intéressantes, à commencer par Janowski, Chailly, Tortelier ou Cambreling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6489
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:55

J'avais écouté Chailly - que j'avais trouvé un peu trop exubérant et bariolé, si je me souviens bien. Tortelier et surtout Cambreling me tentent bien, mais je ne pourrai pas me les procurer tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82433
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:57

Cambreling a vraiment quelque chose de différent qui mérite l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6489
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mar 8 Mai 2018 - 22:59

C'était déjà le cas dans Éclairs sur l'au-delà... si je me souviens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bricetol
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Mer 9 Mai 2018 - 0:12

Son coffret Messiaen, the works for orchestra est assez bon en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6489
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Dim 21 Oct 2018 - 2:03


• Roger Muraro (piano), Valérie Hartmann-Claverie (ondes Martenot), Sylvain Cambreling / SWR Sinfonie-Orchester Baden-Baden und Freiburg
Fribourg, II.2008
SWR Classic


J’ai donc écouté cette version que Xavier m’avait recommandé en mai dernier... Grand merci: je dois dire que je l’ai beaucoup aimée!

Ce n’est sans doute pas une interprétation à conseiller à qui aime déjà l’œuvre: par certains côtés, elle paraît délibérément minorer certains traits généralement attendus ici; mais elle pourra séduire ceux qui, comme moi, ne raffolent pas de cette symphonie, dans la mesure où elle donne vraiment à entendre quelque chose de réellement différent.

Cambreling semble en effet, globalement, proposer une lecture qui cherche davantage à détailler la partition qu’à en mettre plein la vue.

Détailler, d’abord, «horizontalement»: ce qu’on entend ici va a rebours de l’espèce de grande poussée jubilatoire qu’on entend souvent ici - tout au contraire, on entend beaucoup de pauses, de ruptures: on sent vraiment ici une partition qui se construit de façon séquentielle, par juxtapositions successives de sections aux climats très différents (presque à la manière d’une symphonie de Bruckner) - avec en particulier des passages lents à la fois totalement suspendus en matière de tempo mais articulés avec un soin remarquable (de ce point de vue, le Jardin du sommeil d’amour est l’un des plus beaux que j’ai entendus.) On pourra certes trouver que cela amoindrit la prégnance mélodique et rythmique (un Développement de l’amour très fragmenté), mais je trouve que cela permet de mettre pleinement en œuvre le caractère de juxtaposition propre à l’écriture de Messiaen (c’est-à-dire: jamais développé), mais d’une manière musicalement convaincante (alors que la plupart du temps, ça sonne plutôt comme un défaut.)

Détailler, ensuite «verticalement» - c’est-à-dire de faire entendre avec acuité le détail des strates orchestrales. Pour ce faire, Cambreling évite de surcharger la dynamique (au point que cette lecture pourra sembler timide dans les passages exubérants, Joie du sang des étoiles ou Final - avec des cuivres remarquablement discrets) et s’appuie sur des sonorités instrumentales dont il travaille énormément le grain (plus que les couleurs - c’est un peu le contraire de Chailly, qui fait entendre des timbres bigarrés mais une texture orchestrale très homogène): c’est particulièrement sensible dans la façon de faire sonner les cordes, très droites, avec un beau tranchant, ou encore les percussions qui déploient une magnifique variété de textures; le jeu de Muraro semble d’ailleurs refléter cette conceptions de l’orchestre, multipliant les variations d’attaques, de résonances, de touchers (et même les styles: à certains moments, on croirait entendre du Debussy, à d’autres du Prokofiev...) Mais c’est vraiment une grande réussite: d’un bout à l’autre de l’écoute, j’ai eu l’oreille sans cesse tenue en éveil par des alliages, des arrières-plans ou des incises qu’il m’a semblé n’avoir encore jamais entendus dans cette œuvre.

On pourra sans doute reprocher à cette interprétation de manquer de folie visionnaire et d’expansivité - mais sa sobriété et sa finesse de détail font que pour la première fois j’ai écouté cette symphonie sans jamais m’ennuyer ni m’agacer de son clinquant. Ça devrait assez logiquement devenir «ma» version (et je crois que je vais me plonger dans les autres enregistrements de ce coffret Cambreling - ou me replonger, pour les Éclairs, que je me souviens avoir beaucoup aimés.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82433
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   Dim 21 Oct 2018 - 2:12

Tu décris bien les choses, ça rejoint bien les souvenirs que j'en ai, bien que je n'ai écouté cette version qu'une fois.

En tout cas il y a une singularité qui fait que ça apporte en effet une alternative aux autres grandes versions, notamment pour ceux qui ont du mal avec l'œuvre.

Ce n'est pas la version qui m'a le plus enthousiasmé, mais elle est vraiment à connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Messiaen - Turangalîla-Symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messiaen - Turangalîla-Symphonie
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Messiaen - Turangalîla-Symphonie
» TCE - Messiaen Turangalîla - Salonen - 27/05/15
» la symphonie du Nouveau Monde
» Tchaïkovsky : symphonie n°2
» Stravinsky - Symphony of Psalms (Symphonie de Psaumes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: