Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Verdi - Il Trovatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Mer 24 Fév 2016 - 13:13

L'autre jour, je me suis ré-écouté la version Bonynge... et disons-le tout nette, j'ai passé un très bon moment.
Le grand triomphateur reste Bonynge lui-même qui dirige la partition comme rarement, avec des choix assez originaux pour mettre en avant certains détails. J'ai vraiment découvert des passages jamais remarqués avant.
Le choix de vouloir tirer l'ouvrage vers le bel-canto est très intéressant... le soucis reste que toute la distribution ne relève pas vraiment le défit.

Sutherland est superbe de chant, plastique et facile. Il lui manque un peu de la passion que savent donner d'autres Leonora, mais le chant est impressionnant.
Horne magnétique d'un bout à l'autre, se lançant dans des décorations jamais entendues.

Après, Pavarotti est superbe... mais là où les deux femmes vocalises, trillent et varient, lui se contente de très bien chanter... pourquoi ne pas avoir aussi poussé la filiation bel-cantiste chez Manrico? Même pas une petite variation dans la Pira!
Wixell, euh... le chant est sain, mais que le timbre est ingrat. Et là aussi, aucun bel-cantisme à l'horizon.
Ghiaurov en belle forme... mais lui aussi très traditionnel.

Tant qu'à faire ce genre d'intégrale, il aurait fallu pousser le style jusqu'au bout et engager des chanteurs plus expérimentés dans Rossini chez les hommes. Un Merritt, un Ramey... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Mer 24 Fév 2016 - 18:30

On est à peu près d'accord sur tout!
Merci de rendre cette justice à Bonynge qui se montre un excellent chef d'orchestre et pas seulement le talentueux accompagnateur de Madame!
Je précise que les variations chantées par Sutherland sont de la plume de Verdi ... (version parisienne oblige!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Mer 24 Fév 2016 - 20:07

Otello a écrit:

Merci de rendre cette justice à Bonynge qui se montre un excellent chef d'orchestre et pas seulement le talentueux accompagnateur de Madame!

Très talentueux ; il a laissé (et laisse encore, avec sa fièvre de défricheur/déchiffreur) suffisamment de choses chez Massenet, Wallace, Leoni, Minkus, Czerny, etc. , pour qu'il ne soit pas permis d'en douter .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Mer 24 Fév 2016 - 20:19

au passage, je signale cette nouveauté que personnellement j'attendais depuis fort longtemps:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Mer 24 Fév 2016 - 21:54

Étrangement, j'aime beaucoup cette intégrale Bonynge, qui parvient à capturer quelque chose du caractère crépusculaire très particulier du Trouvère… Ça ne devrait pas vu les forces en jeu, mais si (et j'adore le timbre de Wixell, moi – plus morbido, difficile de trouver !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Mer 24 Fév 2016 - 22:51

Les éditions vinyle (et cassette) originales de cette version (et l'une des versions CD) comprenait en outre le ballet  ( geek  ) d'une durée de 25 minutes qui semble-t-il était joué à Paris dans les productions trinapoléonniennes de l'opéra. J'ai toujours beaucoup aimé cette version. Sutherland est à son meilleur dans l'air souvent coupé de Leonore 'Tu vedrai che amore in terra" qui suit le Miserere. Et la direction somptueuse de Bonynge ne manque pas de tranchant quant il le faut. Seul bémol: pour avoir le tout (y compris le ballet) il faut chercher longtemps et payer le prix fort.

EDIT: il semble qu'il ne faut ni chercher longtemps ni payer les yeux de la tête: http://www.amazon.fr/Verdi-Il-trovatore-Trouvère-Giuseppe/dp/B000N4SJI8/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1456350901&sr=1-3&keywords=trovatore+bonynge

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Jeu 25 Fév 2016 - 8:35

André a écrit:
Les éditions vinyle (et cassette) originales de cette version (et l'une des versions CD) comprenait en outre le ballet  ( geek  ) d'une durée de 25 minutes qui semble-t-il était joué à Paris dans les productions trinapoléonniennes de l'opéra. J'ai toujours beaucoup aimé cette version. Sutherland est à son meilleur dans l'air souvent coupé de Leonore 'Tu vedrai che amore in terra" qui suit le Miserere. Et la direction somptueuse de Bonynge ne manque pas de tranchant quant il le faut. Seul bémol: pour avoir le tout (y compris le ballet) il faut chercher longtemps et payer le prix fort.

La cabalette est déjà rétablie chez Karajan/EMI ; certes vraisemblablement "parce-que-Callas", mais à la différence d'autres partitions de Verdi (ou d'autres, d'ailleurs) et là où souvent l'attelage Sutherland/Bonynge a souvent fait oeuvre pionnière, cette tradition-ci a été quand même très tôt réintroduite, au moins au disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3883
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Jeu 5 Oct 2017 - 20:52


Salvatore Licitra (Manrico), Barbara Frittoli (Leonora), Leo Nucci (Il Conte di Luna), Violeta Urmana (Azucena), Giorgio Giuseppini (Ferrando), Ernesto Gavazzi (Ruiz), Tiziana Tramonti (Ines), Francesco Biasi (Un messo), Ernesto Panariello (Un vecchio zingaro), Riccardo Muti / Orchestra del Teatro alla Scala, Coro del Teatro alla Scala / Roberto Gabbiani
En public, Milan, XII.2000
Sony


Je ne découvre que maintenant cette très, très belle version.

C’est d’abord une version de chef: Muti, qui non seulement décape la partition (en plus de l’affaire «Di quela pira», les passages les plus démonstratifs sont sèchement cravachés), mais réussit à créer une atmosphère sonore inouïe, à la fois sombre de timbres et transparente de textures, qui fait ressortir des détails instrumentaux d’un grand raffinement (notamment certains alliages de la petite harmonie) - une atmosphère de nocturne, mais diaphane, à rebours de ce que proposait Giulini (qui jouait au contraire sur une sorte d’opacité patinée, très belle aussi).

Les chanteurs s’inscrivent pleinement dans cette perspective sonore, à commencer par Licitra et Frittoli (que je ne connaissais pas) - qui ont une sorte de délicatesse et presque de fragilité, un style moins héroïque qu’à l’accoutumée, mais frémissants. Urmana et Nucci composent composent des personnages sans doute moins originaux (à la fois que Licitra et Fritolli, et que les Azucena et Luna qui m’ont le plus marqué - Fassbaender et Savarese), mais sont tous deux très bien, très engagés - comme d’ailleurs tout le reste de la distribution.

Une lecture vraiment typée, originale, d’une grande beauté - mais aussi totalement «légitime» (à la différence de Hofstetter...)

(Et puis décidément, un des opéras de Verdi les plus prenants.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Jeu 5 Oct 2017 - 21:51

En effet, outre que c'est très bien chanté, c'est la plus extraordinaire démonstration verdienne d'orchestre qu'on puisse trouver. J'ai beau la réécouter, je ne parviens pas à comprendre où Muti trouve tout ça dans la partition Trouvère – « D'amor sull'ali rosee » est complètement suspendu hors du temsp et se répand en irisations, je ne vois pas comment c'est possible. (D'ailleurs Muti n'a fait ça que pendant ses dernières années à la Scala, partout ailleurs il s'est toujours plutôt répandu en aplats joliets et en hyperlegato un peu opaque.)

[Bien sûr, j'ai encore plus écouté Hofstetter. Mr. Green ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   Jeu 5 Oct 2017 - 21:57

DavidLeMarrec a écrit:
En effet, outre que c'est très bien chanté, c'est la plus extraordinaire démonstration verdienne d'orchestre qu'on puisse trouver. J'ai beau la réécouter, je ne parviens pas à comprendre où Muti trouve tout ça dans la partition Trouvère – « D'amor sull'ali rosee » est complètement suspendu hors du temsp et se répand en irisations, je ne vois pas comment c'est possible. (D'ailleurs Muti n'a fait ça que pendant ses dernières années à la Scala, partout ailleurs il s'est toujours plutôt répandu en aplats joliets et en hyperlegato un peu opaque.)

Oui, c'est super chouette... et puis Frittoli... drunken

Citation :
[Bien sûr, j'ai encore plus écouté Hofstetter.  ]
Ach... Zimauuuune! Very Happy Very Happy

(bon, j'ai ré-écouté Hofstetter récemment, maintenant j'ai envie d'écouter Muti... j'ai un coffret Callas à terminer moi!!!!!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Verdi - Il Trovatore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - Il Trovatore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» VERDI - Il Trovatore / Le Trouvère
» Verdi - Il Trovatore
» Verdi - Un bal masqué
» Verdi - Luisa Miller
» Opéra de Paris - Verdi Rigoletto - Octobre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: