Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mahler - 2è symphonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Ben.
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1863
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 9 Oct 2010 - 19:25

Ben Allen a écrit:
On m'a offert récemment la version d'Ivan Fischer (avec la radio hongroise), et malgré mes a priori sur ce chef, j'ai écouté de bout en bout.

C'est assez emphatique, un peu lourd, et assez brouillon. Neutral

D'autres avis?


Je reviens en partie sur ce que j'ai dit, deuxième écoute aidant. La fin du premier mouvement est une réussite, avec une belle couleur des cuivres et une vraie inspiration sur les cinq dernières minutes.

Le reste est inégal, et je maintiens mon avis premier pour les mouvements suivants. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
MOJITO67
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Mojito Land
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 20 Oct 2010 - 9:16

Hello!!

avis aux amateurs de la 2ème symphonie de Gustav, dont je suis I love you , une nouvelle version devrait apparaitre dans les bacs prochainement, avec le meilleur orchestre du monde, en version SACD, ce qui ne devrait en rien gacher la chose.....

Distribution :
Ricarda Merbeth (soprano)
Bernarda Fink (mezzo soprano)
Netherlands Radio Choir Royal

Concertgebouw Orchestra
Mariss Jansons (conductor)

Ca sent bon tout de même.... tout du moins sur le papier
et si de plus la qualité de l'enregistrement suit les performance habituelles de ce label........ bounce Very Happy cheers cheers Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 20 Oct 2010 - 11:31

Pas la plus belle version mais - la plus belle intro assurément = Solti / Chicago.

Pour la symphonie dans son intégralité je reste fidèle à Kubélik / Haitink +CGA / Bernstein chez DGG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 20 Oct 2010 - 11:49

LeKap a écrit:
Pas la plus belle version mais - la plus belle intro assurément = Solti / Chicago.

Je crois que c'est en grande part dût à Chicago. L'enregistrement de Totenfeier par Boulez avec le même orchestre en 1996 (Studio couplé avec Ainsi parlait Zarathustra) se montrait étrangement semblable à celui de Solti, à mon sens bien plus prenant et fascinant que sa version Viennoise plus grasse et convenue. Boulez y atteint des sommets grâce à une prise de son plus moderne que Solti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 20 Oct 2010 - 11:53

Siegmund a écrit:
LeKap a écrit:
Pas la plus belle version mais - la plus belle intro assurément = Solti / Chicago.

Je crois que c'est en grande part dût à Chicago. L'enregistrement de Totenfeier par Boulez avec le même orchestre en 1996 (Studio couplé avec Ainsi parlait Zarathustra) se montrait étrangement semblable à celui de Solti, à mon sens bien plus prenant et fascinant que sa version Viennoise plus grasse et convenue. Boulez y atteint des sommets grâce à une prise de son plus moderne que Solti.

je suis assez d'accord avec toi - Boulez est ce qui se fait de mieux dans Mahler actuellement - j'attends avec impatience le gros coffret des Symphonies + lieders qui devrait un jour sortir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 47
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 20 Oct 2010 - 12:31

MOJITO67 a écrit:
Hello!!

Distribution :
Ricarda Merbeth (soprano)
Bernarda Fink (mezzo soprano)
Netherlands Radio Choir Royal

Concertgebouw Orchestra
Mariss Jansons (conductor)

Ca sent bon tout de même.... tout du moins sur le papier
et si de plus la qualité de l'enregistrement suit les performance habituelles de ce label........ bounce Very Happy cheers cheers Basketball

Le concertgebouw a effectivement fait ses preuves sur le répertoire de Gustav Mahler. Je connais par ailleurs Jansons pour l'intégrale des symphonies de Rachma et j'avoue que cela me plaît bien aussi. Une version qui effectivement peut promettre. Je vais donc attendre ça avec le plus vif intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpwol
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 353
Age : 27
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 20 Oct 2010 - 17:20

En effet, j'étais dans la salle à Pleyel lors de la même tournée de concerts en décembre dernier, une semaine après les concerts de l'enregistrement, et c'était immense.
De plus, quand on entend la 5ème du même chef (aussi chez RCO Live), qui est pour moi une des grandes références modernes, on peut s'attendre à quelquechose d'excellent à mon avis. Et puis, le Concertgebouw! sunny drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 13 Déc 2010 - 17:34

kegue a écrit:
MOJITO67 a écrit:
Hello!!

Distribution :
Ricarda Merbeth (soprano)
Bernarda Fink (mezzo soprano)
Netherlands Radio Choir Royal

Concertgebouw Orchestra
Mariss Jansons (conductor)

Ca sent bon tout de même.... tout du moins sur le papier
et si de plus la qualité de l'enregistrement suit les performance habituelles de ce label........ bounce Very Happy cheers cheers Basketball

Le concertgebouw a effectivement fait ses preuves sur le répertoire de Gustav Mahler. Je connais par ailleurs Jansons pour l'intégrale des symphonies de Rachma et j'avoue que cela me plaît bien aussi. Une version qui effectivement peut promettre. Je vais donc attendre ça avec le plus vif intérêt.
C'est somptueux.
Tous les pupitres sont absolument superlatifs (on s'en rend encore plus compte dans le DVD joint qui lui ne comporte qu'une seul prise live). Ça nous donne des solos magnifiques et exécutés avec classe.
Jansons est parfait, à mi-chemin entre les épanchements romantiques et les versions analytiques. Malgré un gros son, l'étagement des pupitres est très bien réalisé, même dans les tuttis, tout reste absolument clair. Les percussions sont très précises et énergiques, mais jamais clinquantes. Dans le DVD c'est impressionant, le degré de contrôle de Jansons sur l'orchestre est énorme, tout est quasi parfait.

Et comme c'est parfaitement capté, c'est très recommandable.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 15:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 18:55

aurele a écrit:
Déception : http://www.resmusica.com/article_9036_cd_compositeur_emi_classics_rattle__25_ans_apres_.html

Oui mais drôle de critique qui ne cite pas spécialement les meilleures références! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 19:02

Pelléas a écrit:
aurele a écrit:
Déception : http://www.resmusica.com/article_9036_cd_compositeur_emi_classics_rattle__25_ans_apres_.html

Oui mais drôle de critique qui ne cite pas spécialement les meilleures références! Confused

"Si les amateurs d’un Mahler conquérant et altier façon Metha (Decca), Bernstein (Sony), Solti (Decca) ou Gergiev (LSO Live) doivent passer leur chemin, ceux d’un Mahler décanté ou cérébral devront chercher leur bonheur ailleurs : chez Zinman (RCA) ou Sinopoli (DGG). "

Pour Mehta, j'ai un gros apriori sur ce chef (sans vrais fondements, j'en convient), mais ne connaissant pas je ne peut y dire si ce n'est qu'effectivement sa deuxième a reçu beaucoup d'éloges.
Bernstein, effectivement, mauvaise référence en général Mr. Green , mais pour cette deuxième il ne se démerde quand même pas trop mal.
Solti, c'est une intégrale trop sous-estimée, c'est quand même très bon ; moi même me laisse porté par le mouvement et oubli d'y penser, et pourtant...
Gergiev, pas la meilleure référence effectivement, mais j'imagine qu'il a ses instants de réussites lorsqu'il veut.

Zinman, je ne connais absolument pas ses Mahler.
Sinopoli, là par contre, c'est d'un gout exquis ; un fin connaisseur! alien


Dernière édition par Siegmund le Mer 9 Fév 2011 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 19:06

Siegmund a écrit:
Zinman, je ne connais absolument pas ses Mahler.
Un tort, surtout pour sa Deuxième, une des toutes plus belles pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 19:44


Il ne cite pas Klemperer, c'est nul! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 20:30

Siegmund a écrit:
Pelléas a écrit:
aurele a écrit:
Déception : http://www.resmusica.com/article_9036_cd_compositeur_emi_classics_rattle__25_ans_apres_.html

Oui mais drôle de critique qui ne cite pas spécialement les meilleures références! Confused

"Si les amateurs d’un Mahler conquérant et altier façon Metha (Decca), Bernstein (Sony), Solti (Decca) ou Gergiev (LSO Live) doivent passer leur chemin, ceux d’un Mahler décanté ou cérébral devront chercher leur bonheur ailleurs : chez Zinman (RCA) ou Sinopoli (DGG). "

Pour Mehta, j'ai un gros apriori sur ce chef (sans vrais fondements, j'en convient), mais ne connaissant pas je ne peut y dire si ce n'est qu'effectivement sa deuxième a reçu beaucoup d'éloges.

Mais il ne faut pas oublier qu'il y a deux Zubin Mehta : celui qui dirige des concerts de gala avec l'Orchestre du Mai Musical Florentin depuis une vingtaine d'années, et celui qui, au début de sa carrière, a été un des chefs les plus prometteurs de sa génération (et quelle génération !). Sa Résurrection est prodigieuse, très altière effectivement, nerveuse aussi, avec quelque chose de très jeune, sûr de soi et péremptoire. Tout un style, là encore, et une version magistrale, qui constitue sans doute le plus grand disque du chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 20:35

Pelléas a écrit:
Il ne cite pas Klemperer, c'est nul! Confused
Zinman, amha, est bien plus intéressant.

Dans un goût similaire à Klemperer, Abbado / Lucerne et Levi / Atlanta sont plus aboutis, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Fév 2011 - 20:51

Pelléas a écrit:

Il ne cite pas Klemperer, c'est nul! Confused

Il cite pas non plus Barbirolli et les Berliner, ce qui pourrait être tout aussi grave ! On ne peut pas décemment exiger de chaque critiquer qu'il sorte à chaque fois une liste exhaustive des bonnes interprétations, surtout pour des oeuvres aussi enregistrées que la 2ème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatM
Néophyte


Nombre de messages : 6
Age : 67
Localisation : IDF
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 0:02

L'intégrale de Solti est souvent oubliée. C'est avec elle que beaucoup (dont moi) ont découvert leur Mahler alors qu'elle était la première facilement disponible pour les mélomanes. Elle a ses bas et ses hauts, mais l'abandonner simplement au rang de "pionnière" est dommage. Résurrection fait partie pour moi des hauts trop vite oubliés. Je ne connais pas beaucoup d'autres enregistrements plus spectaculaires pourtant pour une symphonie justement "spectaculaire". Et Solti sait faire ressortir cet aspect spectaculaire mieux que tout autre. C'est aussi ce qui fait la valeur pour moi de sa Huitième qui est un autre sommet de son intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 1:50

Rappel des versions étudiées : a écrit:

9 Intégrales symphoniques, soit :

  1. Michael Gielen (Baden-Baden SWR)
  2. Giuseppe Sinopoli (Intégrale DG - LPO)
  3. Pierre Boulez (Intégrale DG)
  4. Haitink Bernard (BPO - Philips) (Quasi-intégrale Studio, années 80-90)
  5. Vaclav Neumann (Coffret intégrale - Années 80 - Czech Philharmonic)
  6. Georg Solti (Intégrale DECCA - CSO)
  7. Leonard Bernstein (Intégrale DG)
  8. Riccardo Chailly (Intégrale DECCA - RCO)
  9. Claudio Abbado (Intégrale DG)


A ceux-ci s'ajoute diverses versions symphoniques orphelines :
S1 - Haitink (CSO) 2008
S2 - Haitink (RCO) 1968
S 2 - Jansons (RCO) 2009



Version de référence :

  • Non décerné
---

Autres grandes versions :

  • Georg Solti - Chicago Symphony Orchestra - Studio
Nerveuse mais fort tenue et détaillée ; la marche funèbre est rendu avec tout son éclat par Chicago, et tout son tourment par Solti. Les mouvements suivants dévoilent un bel entrain et un beau souffle de vie ; avec un orchestre toujours aussi idyllique. Enfin : le final ; grandiose.
Dommage toutefois que la prise de son sonne si métallique et qu'un sentiment de rigidité perce la superbe plastique.


  • Giuseppe Sinopoli - London Philharmonia Orchestra - Studio
Un souffle viscéral, de multiples évènements... rarement cette musique n'aura autant parlé sous cet angle pourtant très analytique. La montée au paradis est une épreuve périlleuse pour esprit abimé, pas une simple réponse à l'appel du précédent mouvement.
Une certaine sécheresse de l'orchestre, la vision d'un radicalisme génial mais guère parfait ; cette version manque de peu la référence.


  • Mariss Janson - Royal Concertgebouw Orchestra - Live 2009
Orchestre magnifique dans son genre. Direction touchante et équilibrée, un écrin pour l'orchestre. Fin très religieuse. Je regrette juste un petit manque de folie, de nervosité. Et si les beaux sons du Concertgebouw manquent de tranchant, c'est au profit d'une expérience méditative et hédoniste ; du grand art.


Autres versions à connaitre :

  • Pierre Boulez- Wiener Philharmoniker- Studio
Ce qui pourrait être une magnifique version, est complétement plombée par sa marche funébre raplapla et grasse. Heureusement, Boulez conserve une solide structure globale et un dernier mouvement d'une virilité sans pathos, tout à fait prenant.
Pour la marche funébre, voir le Totenfier par Boulez & Chicago ; radicalement différent et sublime.


  • Michael Gielen - SWR Baden-Baden -Studio
Enjouée, inspiré, entrainante. Superbe version dans une optique post-métaphysique. Une grande symphonie de la danse, du voyage, de l'émerveillement. Même si l'ensemble est volontairement un peu monolithe, d'autres interprètes saurons nous orienter vers des sensations et climats plus divers.


Autres bonnes versions :


  • Bernard Haitink- Berliner Philharmoniker- Studio
Superbe plastique, mais aucun pic de tension. Une version d'une extrême subtilité dans laquelle l'on entre, comme dans un temple ; mais qui nous laisse le plus souvent tiède.

  • Leonard Bernstein- New York Philharmonic Orchestra- Live
Engagement et inventivité au premier abord ; un peu scolaire et rigide au second. Cette version brille pourtant de belles trouvailles. Mais aussi de nombreuses imperfections sans doutes dues au live. Et le refrain habituel : Bernstein surjoue.



Dernière édition par Siegmund le Sam 12 Fév 2011 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 11:09

Siegmund a écrit:
Leonard Bernstein- New York Philharmonic Orchestra- Live[/list]Engagement et inventivité au premier abord ; un peu scolaire et rigide au second. Cette version brille pourtant de belles trouvailles. Mais aussi de nombreuses imperfections sans doutes dues au live. Et le refrain habituel : Bernstein surjoue.

Voir plus haut mon commentaire mais je trouve cette version magnifique, tant du point de vue de la direction que de l'interprétation des passages vocaux par les deux solistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 13:03

aurele a écrit:
Siegmund a écrit:
Leonard Bernstein- New York Philharmonic Orchestra- Live[/list]Engagement et inventivité au premier abord ; un peu scolaire et rigide au second. Cette version brille pourtant de belles trouvailles. Mais aussi de nombreuses imperfections sans doutes dues au live. Et le refrain habituel : Bernstein surjoue.

Voir plus haut mon commentaire mais je trouve cette version magnifique, tant du point de vue de la direction que de l'interprétation des passages vocaux par les deux solistes.

Dans sa catégorie, je trouve Bernstein boursoufflé, maniéré et pompeux. Si je sauve sa deuxième, c'est surtout pour une marche funèbre qui est réussi, ce qui est rare! (J'adore cette marche, un des très très grand passage de Mahler à mon sens).
Je crois que la discographie aujourd'hui disponible, ce qui ne fut pas toujours le cas, offre dans des optiques comparables bien plus accompli. Ne serais-ce que pour les conditions (prise de son, studio, mix de liveS).
Ça, c'est mon jugement sur la forme.


Sur le fond même, je ne suis pas attiré par ces Mahler romanisant à la sensiblerie pompiére de jeunes allemandes. Mon Mahler est réfléchi, fouillé, inéluctable ; second voir troisième degré. Non pas que je ne sois pas capable d'apprécier des approches plus premier degré, j'en apprécie beaucoup, mais ce n'est pas là que bat le fond de ma passion.

Si l'on prend la deuxième de Sinopoli par exemple (voir ci-dessus), l'apprécier demande un effort "intellectuel" ou du moins d'attention de tout les instants. Il faut écouter sa montée au paradis, l'on traverse les nuages, la foudre, la résignation, l'on redescend avant de remonter en illusion ; jamais l'on est porté par une force supérieure, au contraire c'est un esprit mystique et autiste, un être abimé qui se créé son monde hors du monde, presque un phénomène psychologique, pas religieux.
Gielen est différent, c'est un grand et sensible spectacle musical ; la rédemption de l'âme Chretienne très peu pour lui, ouf! Tant à Boulez, c'est sans sensiblerie, il nous laisse une certaine liberté glorieuse d'appréciation.


Bernstein, que tout le monde louait, m'a écarté de Mahler que j'avais pourtant initié avec quelques timides sucés timides grâce à Solti (vivant et surtout très rigoureux).
Mais ce sera plus tard la découverte des enregistrements de Boulez qui me plongeront dans la Mahler-mania.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 14:17

DavidLeMarrec a écrit:
Pelléas a écrit:
Il ne cite pas Klemperer, c'est nul! Confused
Zinman, amha, est bien plus intéressant.

tutut Plus intéressant que Klemperer dans la 2e, je n'y crois pas.

Siegmund a écrit:
Version de référence :

  • Non décerné
---
C'est parce que tu n'as pas écouté Klemperer. Twisted Evil


Ce message vous était offert par l'AFK, Amicale des Fans de Klempie. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 53
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 15:11

Octavian a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pelléas a écrit:
Il ne cite pas Klemperer, c'est nul! Confused
Zinman, amha, est bien plus intéressant.

tutut Plus intéressant que Klemperer dans la 2e, je n'y crois pas.

Siegmund a écrit:
Version de référence :

  • Non décerné
---
C'est parce que tu n'as pas écouté Klemperer. Twisted Evil


Ce message vous était offert par l'AFK, Amicale des Fans de Klempie. Mr.Red

mains Klemperer dans la 2e c'est grand ! Mais au fait quelle version ?

Ma préférée est ce live :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wagneropathe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 15:17

Octavian a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pelléas a écrit:
Il ne cite pas Klemperer, c'est nul! Confused
Zinman, amha, est bien plus intéressant.

tutut Plus intéressant que Klemperer dans la 2e, je n'y crois pas.

Siegmund a écrit:
Version de référence :

  • Non décerné
---
C'est parce que tu n'as pas écouté Klemperer. Twisted Evil


Ce message vous était offert par l'AFK, Amicale des Fans de Klempie. Mr.Red

Ni Barbirolli !
Ni Mehta !
Etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpwol
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 353
Age : 27
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 16:05

Siegmund a écrit:


  • Mariss Janson - Royal Concertgebouw Orchestra - Live 2009
Orchestre magnifique dans son genre. Direction touchante et équilibrée, un écrin pour l'orchestre. Fin très religieuse. Je regrette juste un petit manque de folie, de nervosité. Et si les beaux sons du Concertgebouw manquent de tranchant, c'est au profit d'une expérience méditative et hédoniste ; du grand art.


ça y est j'ai craqué, je l'ai commandée... Smile
Cela me rappelera mon premier concert parisien, à savoir cette même symphonie par ces mêmes interprètes (un de mes plus grands souvenirs de concert).

Ce qui m'attire en premier est bien évidemment le somptueux orchestre du Concertgebouw, j'ai vraiment hâte de le réentendre dans cette oeuvre. Et de comparer cet enregistrement à celui, sublime, de Claudio Abbado à Lucerne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafsan
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1524
Age : 53
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 16:28

[quote="Siegmund"]
  • Michael Gielen - SWR Baden-Baden -Studio
Enjouée, inspiré, entrainante. Superbe version dans une optique post-métaphysique. Une grande symphonie de la danse, du voyage, de l'émerveillement. Même si l'ensemble est volontairement un peu monolithe, d'autres interprètes saurons nous orienter vers des sensations et climats plus divers.

Enjoué, Gielen dans Mahler? Je ne comprends pas. Entraînant? Il est tout rigueur du texte, lisibilité de l'écriture, transparence du son.

Pour moi, c'est – actuellement – le Mahler de référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 12 Fév 2011 - 18:04

AB1885 a écrit:
Siegmund a écrit:
  • Michael Gielen - SWR Baden-Baden -Studio
Enjouée, inspiré, entrainante. Superbe version dans une optique post-métaphysique. Une grande symphonie de la danse, du voyage, de l'émerveillement. Même si l'ensemble est volontairement un peu monolithe, d'autres interprètes saurons nous orienter vers des sensations et climats plus divers.

Enjoué, Gielen dans Mahler? Je ne comprends pas. Entraînant? Il est tout rigueur du texte, lisibilité de l'écriture, transparence du son.

Pour moi, c'est – actuellement – le Mahler de référence.

Pour moi aussi : http://classik.forumactif.com/t5176-mahler-votre-integrale-ideale-autres-considerations
Mais peut être pas ma référence dans la deuxième, même si j'adore son interprétation singulière de celle-ci.

La rigueur et la transparence, que je lui apprécie énormément, ne sont absolument pas antinomiques d'une vision extrêmement vivante et dynamique, au contraire même.
Le fait qu'il dégraisse et fluidifie les lignes ne vont que dans cette direction, la clarté va ici de pair avec l'entrain et une sorte de gaité musical. Ce n'est pas une intégrale ténébreuse, ou arrogante ; Gielen coule de source avec une vie, une humanité admirables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 13 Fév 2011 - 19:40

aurele a écrit:
Déception : http://www.resmusica.com/article_9036_cd_compositeur_emi_classics_rattle__25_ans_apres_.html

Je ne partage pas totalement l'avis de cette critique. En tout cas, dans les enregistrements de la Résurrection ces dernières années c'est un des meilleurs, au-dessus d'autres chefs qui bien qu'excellents n'ont pas su saisir cette partition à mon sens (Jansons par exemple). Et la qualité exceptionnelle du Rundfunkchor de Berlin ne doit pas être passée sous silence, au concert il fut plus applaudi que l'orchestre, les solistes et le chef (malgré l'ovation générale).
À noter qu'il est déjà dispo sur Amazon.co.uk et à pas cher (alors qu'il sera à environ 20€ en France, y compris Amazon).

Siegmund a écrit:
Rappel des versions étudiées : a écrit:

9 Intégrales symphoniques, soit :

  1. Michael Gielen (Baden-Baden SWR)
  2. Giuseppe Sinopoli (Intégrale DG - LPO)
  3. Pierre Boulez (Intégrale DG)
  4. Haitink Bernard (BPO - Philips) (Quasi-intégrale Studio, années 80-90)
  5. Vaclav Neumann (Coffret intégrale - Années 80 - Czech Philharmonic)
  6. Georg Solti (Intégrale DECCA - CSO)
  7. Leonard Bernstein (Intégrale DG)
  8. Riccardo Chailly (Intégrale DECCA - RCO)
  9. Claudio Abbado (Intégrale DG)


A ceux-ci s'ajoute diverses versions symphoniques orphelines :
S1 - Haitink (CSO) 2008
S2 - Haitink (RCO) 1968
S 2 - Jansons (RCO) 2009


Siegmund je crois que tu as vraiment écouté trop peu de versions de cette symphonie, pas étonnant que tu élimines Haitink et Bernstein qui n'ont jamais vraiment excellé dans cette symphonie je trouve, mais Boulez ou Jansons non plus ! Et Sinopoli, j'aime bien ses Mahler mais sa Résurrection est presque calamiteuse du point de vue de l'orchestre, je crois que c'est un des pires enregistrements du Philharmonia même si c'est "inspiré" !
J'ai remarqué que tu recommandes Sinopoli dans presque toutes les partitions de Mahler, cela ressemble à une obsession, il faut faire attention quand on est séduit par la vision d'un chef de ne pas être aveuglé par l'amour Mr. Green

Utnapishtim a écrit:


mains Klemperer dans la 2e c'est grand ! Mais au fait quelle version ?

Ma préférée est ce live :

Tout à fait d'accord ! Pour moi aussi cet enregistrement est l'alpha et l'oméga, d'ailleurs tellement bon que je ne peux presque plus l'écouter, tant il m'envahit, et tant avec l'habitude j'ai été gagné par cette vision, au point d'anticiper chaque particularité. Connaître par cœur un enregistrement est dangereux. En tout cas la sécheresse de Klemperer dans Mahler, parfois contestable, convient parfaitement à cette symphonie, superbe studio en 1963 et ce live est la version ultime de toutes celles que je connais.




Pour terminer, je signale que j'ai commencé un jeu (que j'avais déjà fait avec Beethoven) sur Bons plans classique : j'essaie de recommander une "intégrale idéale", c'est à dire des enregistrements excellents et dépareillés, mais avec un autre paramètre, c'est à dire le prix, grâce à Marketplace. Donc un idéal qualité-prix, ce qui n'est pas facile. J'espère recommander ainsi toute l'œuvre de Mahler à moins de 100€ (port compris), c'est à suivre ici, j'ai réussi à faire tenir les symphonies 1-4 en 25 € :
http://bons-plans-classique.blogspot.com/2011/02/mahler-integrale-ideale-sur-marketplace.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 13 Fév 2011 - 19:45

Siegmund a écrit:
AB1885 a écrit:
Siegmund a écrit:
  • Michael Gielen - SWR Baden-Baden -Studio
Enjouée, inspiré, entrainante. Superbe version dans une optique post-métaphysique. Une grande symphonie de la danse, du voyage, de l'émerveillement. Même si l'ensemble est volontairement un peu monolithe, d'autres interprètes saurons nous orienter vers des sensations et climats plus divers.

Enjoué, Gielen dans Mahler? Je ne comprends pas. Entraînant? Il est tout rigueur du texte, lisibilité de l'écriture, transparence du son.

Pour moi, c'est – actuellement – le Mahler de référence.

Pour moi aussi : http://classik.forumactif.com/t5176-mahler-votre-integrale-ideale-autres-considerations
Mais peut être pas ma référence dans la deuxième, même si j'adore son interprétation singulière de celle-ci.

La rigueur et la transparence, que je lui apprécie énormément, ne sont absolument pas antinomiques d'une vision extrêmement vivante et dynamique, au contraire même.
Le fait qu'il dégraisse et fluidifie les lignes ne vont que dans cette direction, la clarté va ici de pair avec l'entrain et une sorte de gaité musical. Ce n'est pas une intégrale ténébreuse, ou arrogante ; Gielen coule de source avec une vie, une humanité admirables.
Je trouve que les enregistrements de Gielen bénéficient surtout d'excellentes prises de son très détaillées, mais les solistes dans les symphonies vocales sont problématiques et l'orchestre est un peu rugueux parfois. C'est une très bonne initiative mais pas toujours idéale, le meilleur Mahler de Gielen c'est à mon sens la 7e. Il me rappelle parfois Sinopoli (dont la 7e est aussi un des meilleurs enregistrements) mais en moins extrême dans la réalisation.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 13 Fév 2011 - 20:18

discobole a écrit:

Je trouve que les enregistrements de Gielen bénéficient surtout d'excellentes prises de son très détaillées, mais les solistes dans les symphonies vocales sont problématiques et l'orchestre est un peu rugueux parfois. C'est une très bonne initiative mais pas toujours idéale, le meilleur Mahler de Gielen c'est à mon sens la 7e. Il me rappelle parfois Sinopoli (dont la 7e est aussi un des meilleurs enregistrements) mais en moins extrême dans la réalisation.

Tout à fait d'accord mains

Oui Gielen a des prises de son magnifique, même dans la troisième en Live. Pourtant, l'enregistrement de son intégrale s'étend sur une belle période et sur plusieurs ingénieurs du son et salles d'enregistrements d'après la notice du coffret.
L'orchestre n'a pas toujours la folle virtuosité que d'autres peuvent offrir dans les mouvements de masses, et notamment concernant les cordes, quoique très honnêtes. Mais quelle envie de jouer, quel engagement! Et les solistes, notamment du coté des vents, sont superbes ; souvent supérieures à ce que l'on entend chez le WPO.
Pour la partie vocale, c'est sans doute le point faible de son intégrale. Mais c'est un domaine sur lequel je suis très peu sévère ; et parfois il y a aussi du bon. Et puis ne goutant que peu à la huitième symphonie, cela prend moins d'importance pour moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 14 Fév 2011 - 0:28

aurele a écrit:
Déception : http://www.resmusica.com/article_9036_cd_compositeur_emi_classics_rattle__25_ans_apres_.html

C'est très exactement l'impression que j'avais eue au concert il y a trois ans à Pleyel, celle d'une direction tellement séquentielle qu'elle perd le fil, et la grande arche, en faisant de la marqueterie. Cette façon de faire de Rattle peut sans doute réussir ailleurs mais dans cette symphonie, en dehors de la grande beauté orchestrale et de la beauté des détails, cela semble assez artificiel et occulte l'architecture élancée de cette symphonie. De là à dire que c'est sans intérêt, certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 14 Fév 2011 - 2:45

Ca fonctionne, précisément, très bien dans ses Brahms. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 6 Avr 2011 - 14:52

Siegmund a écrit:
Mahler - S2 - G.Sinopoli (LPO) Studio DG

Alors que je finit cette énième réécoute, cette version est toujours autant à pleurer. Ne serais-ce que pour ce final complétement schizophrène, tel un grand cadavre s'écroulant sur lui même et ses contradictions, se fabriquant un arrière monde instable mais toujours souhaité aveuglement avec ces trompettes annonciatrices des portes d'un paradis rêvé mais si faux.
La musique est poussée dans ses retranchements, Sinopoli pousse l'orchestration aux limites extrême avec la dissonance ce qui est accompli avec un génie dramatique hors norme ; tout en lenteur construite en diverses phases dont l'enchainement incertain est toujours rattrapé de justesse au service du rêve de mort.
La déchéance silencieuse survient, l'âme revit au sens en un grand requiem aussi victorieux que critique, mi-croque-mort / mi-divin ; l'on ne sait plus si l'esprit s'est évaporé dans son rêve ou s'il mourut d'une grandiose fragilité.

Vive Mahler, Bravo Sinopoli et le LPO, une construction ahurissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 6 Avr 2011 - 15:22





Rattle enregistre pour la deuxième fois cette deuxième de Mahler, Radio Classique en fait pas mal de pub (j'ai entendu ça hier dans ma voiture, le seul lieu où j'écoute RC), j'ai entendu le premier mouvement qui m'a paru monotone, et Ulrich par Magdalena Kozena assez scotchante alors que je m'attendais à pas terrible, enregistrement de studio aidant.

Quelqu'un l'a écouté? Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 22 Juil 2011 - 0:29

-


Dernière édition par Barbuz le Mer 5 Oct 2011 - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3589
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 22 Juil 2011 - 16:29

Cololi a écrit:
J'aime pas la 3° de Mahler Neutral

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29059
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 22 Juil 2011 - 17:01

*Niko a écrit:
Cololi a écrit:
J'aime pas la 3° de Mahler Neutral

hehe

Quel salaud fini tu fais Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4036
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 13:05

Bon bon ! A la demande de Sigmund (et parce que j'aime poster, évidemment Mr. Green ), voici un petit compte-rendu de mon écoute de la 2e symphonie de Mahler par Neumann et la Philharmonie Tchèque :

Spoiler:
 


  1. Informations techniques
    Enregistré par Supraphon en 1982. Solistes : Gabriela Benackova (soprano), Eva Randova (contralto), Prague Philharmonia Choir. La prise de son est très honnête (les cordes parfois un peu indifférenciées, mais c'est sans impact sur la qualité d'écoute).

  2. Interprétation
    Déjà un petit mot sur l'intégrale Neumann en général (reportez-vous aussi à l'excellente analyse de Siegmund dans le topic intégrale - ici) : intégrale bien souvent oubliée, sous-estimée, à grand tort il faut bien l'avouer. Si Neumann n'est pas toujours aussi fulgurant qu'à Leipzig (pour les symphonies qui se recoupent), il reste constamment à très haut niveau.
    Contrairement à beaucoup d'autres chefs (Bernstein, Sinopoli voire Solti ou Tennstedt), Neumann ne cherche pas le roman freudien, le Mahler torturé, schizophrène et génial, ni enfin la dissection intellectuelle : il joue simplement la musique telle qu'elle est écrite, sans trop chercher l'effet ou les tempos excentriques. Il est évidemment servi royalement par la Philharmonie Tchèque, dont les couleurs sont un vrai régal (notamment les vents) et qui n'a pas à rougir de la comparaison avec des orchestres plus prestigieux en matière de virtuosité. La musique qui en résulte est avant tout sanguine, immédiate (dans le bon sens du terme) - et parfois évidente dans ses meilleures moments.

    Mais venons-en à cette symphonie.
    I. Le ton de l'ouverture nous met d'emblée dans le sujet : ce sera une lecture droite, plutôt rapide, sans compassion. Le solo des basses est presque sec, les passages plus agités sont enlevés sans fioritures. La musique avance, et ce son "sec" donne encore une fois cette impression de dynamisme et de distance. Les thèmes plus doux sont joués sans aucune sentimentalité "fleur bleue", et les passages qui correspondent à des "catastrophes" (avant la réexposition) ne sont jamais lourds. Au final, une impression d'efficacité. Neumann ne s'émeut pas, le drame est inexorable.

    II. Neumann prend ici un tempo assez allant, et ne verse pas non plus dans la sentimentalité : c'est comme une accalmie après le drame du I, troublée par quelques nuages sombres. Le thème principal est tendre, les passages forte n'alourdissent pas le discours. Mention spéciale aux vents, qui rendent parfaitement cette atmosphère de souvenirs, rendant par moment la musique nostalgique (magnifiques passages aux pizzicatos). Au final, conformément aux paroles de Mahler qui voyait dans ce mouvement les souvenirs d'un âge heureux, Neumann produit un interlude charmant, reposant, une bouffée d'air frais, sans chercher à faire avancer le drame.

    III. Le thème principal est rendu de manière très dansante : tendrement, dans les mêmes couleurs que le II - avec ces bois moqueurs en plus. Tout le mouvement est imprégné de cette atmosphère dansante - là encore, mention spéciale aux vents, magnifiques -, qui servira de liant jusqu'à la fin ; la musique progresse au gré des interventions des vents, les cordes ont des couleurs très boisées. Apparaît soudain le thème de la Résurrection, vision fugitive - il n'a effectivement plus rien de dansant -, puis le mouvement continu reprend. Neumann ne différencie pas énormément le III du II, l'atmosphère ne varie pas beaucoup - c'est peut-être le mouvement le moins réussi. Mais la musique ne tombe jamais, on est constamment porté.

    IV. Magnifique soliste, magnifique couleurs. L'accompagnement est très doux, et la soliste rend cette atmosphère poignante à merveille : petit îlot de contemplation. Divin sunny .

    V. Le thème d'ouverture nous indique tout de suite que l'on aura un long voyage à faire. Neumann trouve les bons tempos pour lier les différentes parties du final, n'a pas peur des silences. Admirable travail des cuivres, véritables appels lointains, ce qui nous vaut de magnifiques dialogues avec les bois. Les cordes ne sont pas en reste, ce qui nous vaut un magnifique passage vers 9`00 (la marche aux cordes, la meilleure rendition que j'ai pu entendre) : elles participent au dynamisme du tout, ne s'appesantissent pas. Neumann réussit à varier les ambiances, entre joie, espoir et catastrophe, drame, pour que la musique avance et n'ait pas trop l'air de se répéter ou de stagner (ce qui est quand même le principal défi de ce final : combien de "solutions" qui se révèlent être de simples passages à une autre transition) - en bref, il parvient à garder la cohésion du final. Le choeur est bon, et les solistes font du très bon boulot. Seule petite déception anecdotique, la clarinette qui couine comme un canard vers le début.


    En conclusion, cette 2e de Neumann est plus qu'honnête, elle frôle les versions de références : il manque parfois l'étincelle de génie, le petit détail de direction qui change tout, mais l'ensemble est très homogène, très beau, l'orchestre n'est jamais retissant.
    Une magnifique version à connaître absolument si l'on s'intéresse de près à cette symphonie (et vu que la version isolée est introuvable, c'est une bonne occasion pour se procurer l'intégrale entière ! hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 8 Aoû 2011 - 13:22

Et bien, je ne m'attendais pas à un tel compte-rendu Very Happy Fantastique.

Sur le fond, je suis qui plus est tout à fait en accord avec ton ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 12 Aoû 2011 - 19:40

Qu'est ce que vous pensez du travail de Kaplan ? Je viens d'apprendre son "histoire" alors ça m'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 12 Aoû 2011 - 20:07

Rach-phaël06 a écrit:
Qu'est ce que vous pensez du travail de Kaplan ? Je viens d'apprendre son "histoire" alors ça m'intrigue.

J'ai écouté ça il n'y a pas si longtemps, vraiment pas super ! En même temps, il n'est pas chef d'orchestre ! Wink
Ceci dit, c'est intéressant de l'écouter quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 12 Aoû 2011 - 20:11

TragicSymph a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Qu'est ce que vous pensez du travail de Kaplan ? Je viens d'apprendre son "histoire" alors ça m'intrigue.

J'ai écouté ça il n'y a pas si longtemps, vraiment pas super ! En même temps, il n'est pas chef d'orchestre ! Wink
Ceci dit, c'est intéressant de l'écouter quand même.

Ok Wink C'était un peu prévisible en effet comme tu le précise il n'est pas chef d'orchestre. Il y a 2 version je crois laquelle tu me conseil pour avoir vraiment le meilleur point de vue sur son travail ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 26
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 12 Aoû 2011 - 20:14

Rach-phaël06 a écrit:
TragicSymph a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Qu'est ce que vous pensez du travail de Kaplan ? Je viens d'apprendre son "histoire" alors ça m'intrigue.

J'ai écouté ça il n'y a pas si longtemps, vraiment pas super ! En même temps, il n'est pas chef d'orchestre ! Wink
Ceci dit, c'est intéressant de l'écouter quand même.

Ok Wink C'était un peu prévisible en effet comme tu le précise il n'est pas chef d'orchestre. Il y a 2 version je crois laquelle tu me conseil pour avoir vraiment le meilleur point de vue sur son travail ? Mr. Green

Franchement, je l'avais écouté d'un peu loin, j'avais pris la version la plus récente.
Je ne me rappelle plus de tout, mais c'est surtout les changements de tempo qui m'avaient paru très gênants, et pas du tout dans une optique Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 12 Aoû 2011 - 20:16

TragicSymph a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
TragicSymph a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Qu'est ce que vous pensez du travail de Kaplan ? Je viens d'apprendre son "histoire" alors ça m'intrigue.

J'ai écouté ça il n'y a pas si longtemps, vraiment pas super ! En même temps, il n'est pas chef d'orchestre ! Wink
Ceci dit, c'est intéressant de l'écouter quand même.

Ok Wink C'était un peu prévisible en effet comme tu le précise il n'est pas chef d'orchestre. Il y a 2 version je crois laquelle tu me conseil pour avoir vraiment le meilleur point de vue sur son travail ? Mr. Green

Franchement, je l'avais écouté d'un peu loin, j'avais pris la version la plus récente.
Je ne me rappelle plus de tout, mais c'est surtout les changements de tempo qui m'avaient paru très gênants, et pas du tout dans une optique Mahler.

Très étrange donc, mais ça attire ma curiosité Mr. Green j'ai pas le choix de toute façon je vois dans ma médiathèque que la version 2002, se sera donc celle là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22886
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mar 30 Aoû 2011 - 14:43

Le live en vidéo de Bernstein de 1973 à la tête du London Symphony Orchestra est une très belle version mais pas aussi enthousiasmante que sa version live à la tête du New York Philarmonic Orchestra publiée chez Deutsche Grammophon. Je trouve qu'il y a un souffle dramatique plus grand dans cette version plus tardive. Les solistes des deux versions se valent ainsi que les orchestres. Baker est aussi émouvante que Ludwig en Urlicht, question de timbre notamment mais aussi de sensibilité qu'elle apporte. Sheila Armstrong est bien également. Bernstein est survolté à la fin mais s'agite peut être de manière inutile. Il y a toujours ce sens de l'architecture remarquable chez lui dans Mahler et on sent évidemment qu'il adore la musique du compositeur lorsqu'il la dirige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6219
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mar 30 Aoû 2011 - 15:04

aurele a écrit:
Le live en vidéo de Bernstein de 1973 à la tête du London Symphony Orchestra est une très belle version mais pas aussi enthousiasmante que sa version live à la tête du New York Philarmonic Orchestra publiée chez Deutsche Grammophon. Je trouve qu'il y a un souffle dramatique plus grand dans cette version plus tardive. Les solistes des deux versions se valent ainsi que les orchestres. Baker est aussi émouvante que Ludwig en Urlicht, question de timbre notamment mais aussi de sensibilité qu'elle apporte. Sheila Armstrong est bien également. Bernstein est survolté à la fin mais s'agite peut être de manière inutile. Il y a toujours ce sens de l'architecture remarquable chez lui dans Mahler et on sent évidemment qu'il adore la musique du compositeur lorsqu'il la dirige.

C'est aussi la conclusion que je me suis faite. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 9 Sep 2011 - 2:23

Kilban a écrit:
Wow en effet l'interprétation d'Abaddo est paradisiaque Shocked
Je ne connais la Deuxième que dans Chailly (pas top) et Haitink (très fluide et équilibré, mais peut-être trop pour cette oeuvre), et le troisième mouvement jusque là j'aimais bien sans plus. Il va falloir que je me penche sérieusement sur Mahler vu par Abaddo. Déjà son premier mouvement de la Neuvième et de la Sixième m'avaient renversés.

Ceci glané sur le sujet "Emotions fortes" me permet de poursuivre le débat sur la Plus Grande Œuvre Symphonique post-beethovénienne (même si je constate qu'il a hélas fait rage sur le sujet général de Mahler).

La 2e par Abbado à Lucerne est exceptionnelle de puissance, de soin, de clarté et en plus super bien enregistrée (et bien meilleure que La Mer de la même année sur le même double CD, où on entend tout sauf Debussy, et j'exagère à peine). Mais elle est néanmoins discutable, tellement enthousiasmante, brillante, tournée vers la jouissance, l'explosion sonore, qu'on y élimine une certaine gravité, voire la terreur glaçante ou la profonde tristesse qui règnent dans le premier mouvement grâce à certains chefs (et ce même si on reste dans les années récentes : Rattle-Berlin a un premier mouvement d'une expression qui me convient - en tout cas un peu - mieux, on y a une tension vraiment palpable). Dans la dernière partie, Abbado offre là aussi une superbe vision épanouie, envahissante, souple (bref, tout ce qu'un Solti aurait sans doute rêvé savoir faire, ou encore ce que Chailly aurait pu faire s'il avait réussi l'intégralité de son intégrale), mais ce n'est pas exactement la ferveur qu'on peut y attendre. Le repère, c'est l'entrée du chœur : au frissomètre, Abbado ne va pas bien haut : ça manque du "Misterioso" (tout religieux) qui est indiqué sur la partition, c'est superbe (oui quelle articulation dans le pianissimo, quoi qu'il manque peut-être un p), mais ça devrait peut-être être moins articulé, comme un murmure, une prière (Aufersteh'n, ja aufersth'n wirst du...).
Du coup le meilleur dans cette 2e ce sont les mouvements médians, enfin Andante et Scherzo (parce que l'Urlicht de Larsson, bon, c'est B+ quoi, la championne incontestable étant Janet Baker avec Bernstein comme avec Klemperer).

C'est finalement un peu le problème avec les Abbado-Lucerne. C'est irrésistible d'élan et de beauté plastique, mais ça convient mieux à certaines symphonies (la 3 de toute évidence, ma préférée de ce cycle finissant je crois, la 7 également), qu'à d'autres... La 2, mais par exemple, même sa 9e si universellement appréciée l'an dernier, eh bien je la préfère nettement avec Berlin 10 ans avant...
Mais je conçois qu'on puisse adorer cette 2e aussi (je ne me la refuse pas moi-même de temps en temps d'ailleurs Smile ), c'est plus une question de sensibilité personnelle. Ce que fait Abbado est génial mais parfois je me dis juste que je préfère ça fait autrement, porteur d'une autre sensibilité. Je ferais différemment quoi, s'il me prêtait sa place bedo

En ce qui concerne les autres interprétations, la Résurrection est peut-être la symphonie que Klemperer a réussi le mieux et le plus régulièrement (son studio est très beau, mais dépassé par un magnifique, sublime, inégalable live bavarois de 1965 malheureusement difficile à trouver). Et là on a ce côté glaçant, terrifiant, et puis l'alternance avec une tristesse qui n'est plus une simple évocation plus ou moins nostalgique mais une lamentation qui serre la gorge de pudeur et de fragilité.
Bruno Walter a laissé un très bel enregistrement aussi, dans la même veine que sa Titan.
Bernstein I et II (j'insiste, les deux), Mehta-Vienne, c'est au moins à écouter une ou deux fois. Le live LPO de Tennstedt pour compléter, aussi.

Il y a une version qui m'attire mais que je n'ai pas encore testée c'est celle d'Ivan Fischer dans le cadre de son intégrale, j'ai eu des échos plus qu'enthousiastes.
Ah, et le concert de Chailly avec le Gewandhaus qui m'avait tellement saisi il y a quelques mois dans sa retransmission (sauf peut-être pour le finale) va sortir en Blu-Ray (Accentus), je recommande, c'est vraiment superbe (et étonnant quand on se souvient de sa 2e amstellodamoise pas très intéressante).
Revenir en haut Aller en bas
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 51
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 9 Sep 2011 - 10:04

Abbado Lucerne cheers cheers cheers cheers
Klemperer Radio Bavaroise cheers cheers cheers cheers
Mehta Vienne : cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 11 Mar 2012 - 21:01

encolpio a écrit:

1951: Concertgebouw, live, Vincent, Ferrier: d’une noirceur absolue, indescriptible furie (terrorisa Ferrier)… Anthologique !
Encolpio ayant apparemment abandonné le forum je ne peux le questionner sur cette interprétation de Klemperer.
Quelqu'un pourrait-il dire ce qu'il en pense ? Bien sûr avec Ferrier c'est très attirant

Ce disque serait-il dans le domaine public ?
J'ai la possibilité de le récupérer et pourrais alors le poster sur musique ouverte pour les amateurs (s'il y en a Confused ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 11 Mar 2012 - 21:26

C'est une très belle version, je l'ai dans une boîte Verona. Tu peux l'écouter sans appréhension Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pärti
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 11 Mar 2012 - 21:38

En cours de récupération... Wink

As-tu reparlé de ce 78 t russe acheté sur Ebay ? une sonate de Beethoven par Grinberg si ma mémoire est bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahler - 2è symphonie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mahler- 7ème symphonie
» Mahler- 8ème symphonie
» Mahler- 4ème symphonie
» Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie ÉCOUTE ANNULÉE
» Mahler- 10ème symphonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: