Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mahler - 2è symphonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Diablotin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 942
Age : 50
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 26 Mar 2014 - 20:09

Les bras m'en sont presque tombés lorsque j'ai lu cette information dans le numéro d'avril de Gramophone, qui critique la réduction pour 56 musiciens réalisée par Kaplan : le disque MAHLER le plus vendu, toutes œuvres et supports confondus, c'est la deuxième symphonie par le dit Kaplan, dans sa première version, chez Pickwick Records !!!
C'est vrai qu'à l'époque, on en avait beaucoup parlé, et plutôt en bien, mais cela me semble... Ahurissant ??!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 26 Mar 2014 - 21:07

Je crois que j'avais davantage aimé cette première version, celle avec le LSO (chez IMP, pour moi), que la deuxième qu'avec Vienne ; plus vivante en tout cas (logique, d'ailleurs).

En revanche, cette réduction, même si elle est très bien chantée, n'a, comme on pouvait s'en douter, aucun intérêt au disque : franchement, vu que les parties sont quasiment les mêmes, ça ne change que les volumes sonores... et ça, pour s'en rendre compte, à part une écoute en salle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16212
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 12 Mai 2014 - 14:31

Ecoute de la première version Bernstein chez Sony avec New York.
Premier mouvement pris à un tempo très lent, ça rend la musique paradoxalement plus intense (les coups de boutoir de l'orchestre n'en sont que plus saillants).
Andante saturé de pizzicati ludiques.
Scherzo piquant et canaille.
Tourel vraiment pas fameuse dans l'Urlicht, Venora guère plus convaincante par la suite...
Le finale donne tout ce qu'on peut attendre d'un Bernstein en pleine forme.
Au total une version superbe, épique et pleine de souffle à peine déparée par des solistes très moyens.

Je la classerais au pied de mon podium constitué de :
1-Abbado/Lucerne (pour le beauté plastique)
2-Klemperer (pour la profondeur et le climat oppressant)
3-Metha (pour la finition et le solistes)

Ca me donne envie de rééssayer la version Bernstein DG qui m'avait un peu decontenancé par son parti-pris encore plus radical de ralentissement.


Ah oui...je sais pas pour vous, mais ecouter cette oeuvre c'est vraiment le panard intersidéral.  colors  colors  colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2894
Age : 43
Localisation : En bas des Hauts de Seine
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 12 Mai 2014 - 14:34

C'est une symphonie aux accents très saillants, certains passages prennent instantanément aux tripes, mais je trouve aussi qu'il y a des longueurs à la fin desquelles je me rends compte que mon écoute avait baissé d'attention.

J'avais entendu dire de certains quatuors de Beethoven que plus on les écoutait, plus on les appréciait, plus on les découvrait. Je me demande s'il n'y a pas un risque inverse avec cette symphonie de Mahler, une baisse d'intérêt après plusieurs écoutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16212
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 12 Mai 2014 - 14:44

Pour moi c'est le contraire, plus je l'ecoute plus je la trouve géniale.Même le mouvement qui me plaisait le moins (l'andante) à fini par me séduire (belle respiration schubertienne entre deux séismes).
Je n'entends pas une longueur dans cette oeuvre.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mar 13 Mai 2014 - 0:58

arnaud bellemontagne a écrit:
Je n'entends pas une longueur dans cette oeuvre.  Smile 

Pareil pour moi : plus je l'écoute, plus sa cohérence (malgré sa disparité) me frappe. Comme dans Wagner, les tunnels fondent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus.

(Sinon, pas trouvé mieux qu'Abbado / Lucerne moi non plus, mais Bernstein-NYP en 87 côtoie les mêmes sommets, avec une option plus « liturgique ». Et j'aime largement plus la première version NY que Klemperer et Mehta – fort bons d'ailleurs, quoique un peu superficiel pour le second.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28746
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mar 13 Mai 2014 - 8:39

DavidLeMarrec a écrit:
Comme dans Wagner, les tunnels fondent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus.

Archivé  Sad 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mar 13 Mai 2014 - 10:02

Je vous suis, une oeuvre d'une unité frappante et envoûtante. Niveau version, j'en suis resté à Boulez... Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16212
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 13:56

Bernstein 87 DG donc,

Lecture alentie et méditative, on sent tout le poids du monde.
Le 1er mouvement à quelque chose de quasi-brucknerien dans son côté ogive de cathédrale.
Le 2ème mouvement plonge à pleines mains dans les fremissements schubertiens
La respiration lyrique du scherzo n'a jamais été aussi délicate et raffinée, on baigne dans l'ether.  colors 
Ludwig un peu marquée par le passage des années dans l'Urlicht par rapport à la version Sony, mais ça reste très honorable.
Le finale semble avoir été dicté par Alighieri lui-même.Bravo au choeur soumis a rude épreuve par la battue de Bernstein (à ce niveau ils font presque de l'apnée  Mr. Green ).

Bon, clairement Bernstein reconduit en les approfondissant et en les radicalisant les options de sa version Sony.Notons que jamais la lenteur n'implique la molesse ou le désangagement, les phrasés sont tenus, les crescendos fracassants et l'intensité omniprésente. Bernstein fouille au plus profond de la partition, creuse, sculpte et bâtit phrase après phrase un immense temple sonore qui releve souvent plus de l'oeuvre sacrée que de la pièce symphonique stricto-senso (comme tu le dis très bien David, on sent vraiment la dimension religieuse et liturgique). Une lecture de visionnaire, totalement aboutie et galvanisante.
C'est LA version pour moi (même si je ne la conseillerai pas au débutant,vaut mieux passer par Metha) que je place même au dessus de la plasticité iridescente d'Abbado/Lucerne.

Fou d'enthousiasme, je suis.  sunny sunny sunny 


@David,@Cololi:pendards!!!!  Mr. Green


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Ven 16 Mai 2014 - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28746
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 14:20

Beh quoi ? On l'a toujours dit qu'elle était géniale cette version  Surprised 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16212
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 14:37

Oui mais vous m'avez fait manger mon chapeau.  Shit 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 19:48

Cololi a écrit:
Beh quoi ? On l'a toujours dit qu'elle était géniale cette version  Surprised 

Franchement, non : Imprécises, grasse, fantaisiste et sonorité pompières.

La version Sony est bien au dessus, quoique sans être extraordinaire non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28746
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 21:15

Siegmund a écrit:
Cololi a écrit:
Beh quoi ? On l'a toujours dit qu'elle était géniale cette version  Surprised 

Franchement, non : Imprécises, grasse, fantaisiste et sonorité pompières.

La version Sony est bien au dessus, quoique sans être extraordinaire non plus.

Oui je me doute bien que ce n'est pas une interprétation pour toi.  hehe 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16212
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 22:37

Siegmund a écrit:
Cololi a écrit:
Beh quoi ? On l'a toujours dit qu'elle était géniale cette version  Surprised 

Franchement, non : Imprécises, grasse, fantaisiste et sonorité pompières.

La version Sony est bien au dessus, quoique sans être extraordinaire non plus.

Pas d'accord, mais bon pour avoir lu tes interventions passionnantes sur le sujet, il est évident que tu as des attentes très particulières en ce qui concerne Mahler*.  Smile 



*Dit de façon très grossière: des lectures plutôt analytiques et anti-romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28746
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 22:41

arnaud bellemontagne a écrit:
Siegmund a écrit:
Cololi a écrit:
Beh quoi ? On l'a toujours dit qu'elle était géniale cette version  Surprised 

Franchement, non : Imprécises, grasse, fantaisiste et sonorité pompières.

La version Sony est bien au dessus, quoique sans être extraordinaire non plus.

Pas d'accord, mais bon pour avoir lu tes interventions passionnantes sur le sujet, il est évident que tu as des attentes très particulières en ce qui concerne Mahler*.  Smile 



*Dit de façon très grossière: des lectures plutôt analytiques et anti-romantiques.

Oui, mais tout cela est évidemment trop simple. On peut aimer des choses très différentes.

En début de saison j'ai écouté (pour la 1° fois en vrai) cette symphonie par Paul Daniels, et ça relève d'une interprétation très moderne (rien à voir avec Bernstein), et j'ai beaucoup aimé.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16212
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 23:26

De toute façon en osant répondre à Siegmund je marche un peu sur des oeufs au vu de mes maigres connaissances discographiques vis à vis de son érudition encyclopédique en matière d'interpretation malherienne.  pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 23:56

arnaud bellemontagne a écrit:
vis à vis de son érudition encyclopédique en matière d'interpretation malherienne.  pale

Ça ne prouve rien du tout Wink
Et Bernstein reste une version qui ne laisse personne indifférent ! Du moment que la musique puisse emprunter sa voie, ça me va (même s'il l’altère un peu beaucoup)


Dernière édition par Siegmund le Sam 17 Mai 2014 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
draffin
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 854
Age : 34
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 16 Mai 2014 - 23:59

Pour ma part, ma participation à l'écoute comparée qui a lieu en ce moment a complètement renouvelé mon approche de cette symphonie.
J'ai été bercé par Bernstein Sony (avec laquelle j'ai découvert l'œuvre) puis Bernstein DG (que j'ai découvert à 20 ans et qui était quasiment la seule version que j'écoutais régulièrement). Mon oreille ayant été habituée à des tempi lents, je me tout de suite bien senti dans la version Rattle/Berlin.
Bernstein DG a été éliminé au premier tour (juste Urlicht), ce qui prouve que commencer par l'Urlicht était un mauvais choix. Rattle a été éliminé au deuxième tour (1er mouvement + Urlicht). Et j'ai l'impression que Bernstein Sony n'ait pas été intégré dans la sélection...
Du coup, je nage dans les délices de l'inconnu !  drunken

Mais les 15 versions qui restent sont (presque) toutes passionnantes et mes références initiales sont déjà bousculées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auberbabel.org
gilles78
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 51
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 17 Mai 2014 - 12:16

Je rejoins arnaud bellemontagne sur le fait que la version DG de Bernstein approfondi et va plus loin que ces autres versions...dans ces excès aussi! Cette version est très particulière, personnellement je ne la supporte pas (je passe de l'admiration à l'exaspération à chaque instant). Par contre j'ai toujours admiré les chefs qui essayent de renouveler l'approche, et je tire un coup de chapeau à Leonard pour cette interprétation...mais elle ne me convient pas.  Je préfère des versions plus intériorisées, et moins démonstratives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davaaki Muziki
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 17 Mai 2014 - 14:43

Bernstein (Sony)
Ma première écoute c'était Klemperer et Ferrier et j'étais resté de marbre.
Là au contraire je dirais que c'est une œuvre qui ne peut pas laisser indifférent.

Au début il y a beaucoup de « musique de méchants », alternée avec des passages différents que l'enregistrement de Bernstein fait sonner peut-être un peu brouillons. Vous allez peut-être trouver ça primaire mais c'est ce que j'ai entendu, une épopée de gentils que des méchants rattrapent toujours pour les menacer, avec pour seule issue la mort.

L'Urlicht apporte vraiment quelque chose, il se passe un truc émouvant.

J'ai trouvé le final trop long, J'ai regretté dans ses longueurs un aspect « digestif » interminable et j'ai cru plusieurs fois que ça finissait bien avant la fin. Ça me donne l'impression que Mahler veut faire croire à la fin, la faire attendre et donc provoquer le soulagement quand elle arrive.

Ce ne sera jamais mon paradis musical malgré l'ampleur de l'œuvre, la beauté du chant et le fourmillement d'idées. Mais la prochaine fois j'écouterai Abbado à Lucerne, ou avant Mehta pour la finition évoquée par Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 18 Mai 2014 - 18:22

Les versions Sony et DG de Bernstein sont très différentes et aussi intéressantes l'une que l'autre . Personnellement je préfère de beaucoup la première, qui se situe nettement plus dans ma zone de confort. Un peu comme du Clouzot, c'est très contrasté, tendu mais superbement construit.

Avec la version DG on a un peu du Visconti dernière manière (je pense aux Damnés, à Ludwig). C'est intensément théâtral et il y a là des morceaux d'anthologie. Mais il faut s'attendre à être plus d'une fois dérouté par cette volonté d'expressionnisme. Ça passerait mieux si l'enregistrement était plus naturel. Les ingénieurs du son de la DG ont fait des miracles de mise en place sonore avec l'acoustique ingrate du Avery Fisher Hall. Mais le côté artificiel du résultat sonore s'ajoute à celui de l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 642
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Dim 18 Mai 2014 - 19:04

André a écrit:
Les versions Sony et DG de Bernstein sont très différentes et aussi intéressantes l'une que l'autre . Personnellement je préfère de beaucoup la première, qui se situe nettement plus dans ma zone de confort. Un peu comme du Clouzot, c'est très contrasté, tendu mais superbement construit.

Avec la version DG on a un peu du Visconti dernière manière (je  pense aux Damnés, à Ludwig). C'est intensément théâtral et il y a là des morceaux d'anthologie. Mais il faut s'attendre à être plus d'une fois dérouté par cette volonté d'expressionnisme. Ça passerait mieux si l'enregistrement était plus naturel. Les ingénieurs du son de la DG ont fait des miracles de mise en place sonore avec l'acoustique ingrate du Avery Fisher Hall. Mais le côté artificiel du résultat sonore s'ajoute à celui de l'interprétation.

Oui mais Lenny tient la distance...Le plus grand Mahlérien de notre temps, à coup sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 22 Mai 2014 - 21:58

Alifie a écrit:
Mahler: Symphony No.2, "Resurrection"

Boston Symphony Orchestra
The Tanglewood Festival Chorus
with
Camilla Tilling: soprano
Sarah Connolly: mezzo-soprano
Christoph von Dohnanyi conducting
live at Symphony Hall
Boston, Massachusetts, USA
September 28, 2013

broadcast live on
WCRB HD-FM Boston

Tiens, je me suis toujours demandé si Dohnányi avait une aversion pour Mahler. Apparemment non, dommage de ne pas en avoir beaucoup de traces.

Ça ressemble à quoi ? Dans la Deuxième avec Boston, ça me fait très envie sur le principe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9400
Age : 57
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 23 Mai 2014 - 13:14

DavidLeMarrec a écrit:
Alifie a écrit:
Mahler: Symphony No.2, "Resurrection"

Boston Symphony Orchestra
The Tanglewood Festival Chorus
with
Camilla Tilling: soprano
Sarah Connolly: mezzo-soprano
Christoph von Dohnanyi conducting
live at Symphony Hall
Boston, Massachusetts, USA
September 28, 2013

broadcast live on
WCRB HD-FM Boston

Tiens, je me suis toujours demandé si Dohnányi avait une aversion pour Mahler. Apparemment non, dommage de ne pas en avoir beaucoup de traces.

Ça ressemble à quoi ?  Dans la Deuxième avec Boston, ça me fait très envie sur le principe.

Il a au moins enregistré les 1,4,5,6 et 9 avec Cleveland.

Je viens d'écouter l'adagio et le final de la cinquième et je suis assez enthousiaste, l'adagio n'est pas larmoyant et le final incisif à souhait, de plus la prise de son est superlative et les timbales claquent bien!!  affraid 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 24 Mai 2014 - 13:59

Jaky a écrit:
Il a au moins enregistré les 1,4,5,6 et 9 avec Cleveland.

Merci beaucoup. Very Happy En regardant les pochettes, je les avais déjà vues. Surprised Pourquoi ne les ai-je pas écoutées, mystère. Tu vois, pour moi, Dohnányi ne s'intéressait pas à Mahler. Embarassed

Il faut dire que j'attendrais surtout Dohnányi dans les 2,3,4,7 et 8, donc le choix disponible...

J'ai écouté la Cinquième ce matin, effectivement j'ai rarement entendu aussi détaillé et coloré, avec beaucoup d'allant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 25 Juin 2014 - 16:06

A propos de l'écoute en aveugle de la 2e symphonie :

DavidLeMarrec a écrit:
Justement, je ne trouve pas que la rectitude fonctionne bien dans cette symphonie. Déjà que j'y trouve Stenz pas tout à fait assez souple, alors Solti...

Pourtant, je ne suis pas du tout un partisan du rubato à tout crin, j'aime bien quand la pulsation est nette et régulière – surtout lorsqu'il y a un soliste. Mais dans Mahler, il ya quand même des moments où l'on ne peut pas réussir les effets sans... C'est d'ailleurs indiqué assez précisément sur la partition (que Solti respecte, mais a minima).

Alors il faut regarder la discographie à rebours et tourner le dos à toute une certaine "nouvelle objectivité" (spontanément, je pense à Gielen & Nott) ?
Je ne sais plus si c'est ici ( Embarassed ), mais j'ai posté en son temps un commentaire sur une version viennoise de Walter captée en 1948 avec Cebotari & Anday ; là, l'orchestre chante "dans sa langue" (en tout cas dans on arbre généalogique) et sans prétendre que Walter lui laisse la bride légère ou que la phalange ne soit pas rigoureuse, assurément une certaine forme de rubato, de caractère "aléatoire" des valeurs, ajoute (pour moi) à la dimension mouvante/émouvante de l'oeuvre.
Fried, malgré les limites liées à la captation (1924) produit un effet assez proche. Je dis : effet ; mais c'est peut-être bien l'essence de cette musique compte tenu des indications laissées par Mahler (est-ce que tu penses, d'ailleurs, qu'il doit y avoir une différence d'appréciation/direction entre les symphonies du "Wunderhorn" grosso modo jusqu'à la n° 5 et celles qui suivent ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 25 Juin 2014 - 19:40

bAlexb a écrit:
Alors il faut regarder la discographie à rebours et tourner le dos à toute une certaine "nouvelle objectivité" (spontanément, je pense à Gielen & Nott) ?

Je ne suis pas sûr que cette catégorie soit véritablement applicable à la direction d'orchestre — ce sont avant tout des gens formés à l'école de la rigueur rythmique de la musique contemporaine. Il ne faut pas forcément y voir un projet esthétique aussi construit.

Par ailleurs, je ne me risquerais surtout pas à des généralités : j'aime beaucoup les 2,6 et 8 de Boulez, pas du tout sa 3. Pour des raisons que je puis exprimer, mais qui ne sont pas résumables en termes d'esthétique générale. C'est vraiment au moment de l'incarnation du principe que les choses fonctionnent ou non (et avec moi, singulièrement).


Citation :
(est-ce que tu penses, d'ailleurs, qu'il doit y avoir une différence d'appréciation/direction entre les symphonies du "Wunderhorn" grosso modo jusqu'à la n° 5 et celles qui suivent ?).

Même chose : je ne crois pas qu'on puisse déterminer de bonnes recettes avec des principes. Certains forcent les variations de tempo de Mahler, d'autres les rabottent... il y a certaines choses dont on peut difficilement se passer (les respirations du quatrième temps dans le final de la Troisième, par exemple), mais sinon, on ne peut en juger réelle qu'en écoutant la musique se faire.

Cela dit, les principes restent largement communs pour moi, facilement transposables d'une symphonie à l'autre, je ne sens pas cette césure — les 5 & 6 sont d'ailleurs très proches pour moi, encore plus même que les 2 & 3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 26 Juin 2014 - 7:53

Oh ! Moi, tu sais que je suis assez irréductible à toute forme de système en art ; donc ta réponse ne peut que recueillir une sympathie singulière chez moi. Il ne faut pas avoir l'air de t'excuser Wink .
J'essayais plutôt de comprendre, en réalité ; notamment pour ce que j'ai souvent lu concernant la césure (stylistique, conceptuelle ?) supposée, au milieu du cycle.
(EDIT : ça n'a pas nécessairement grand chose à voir, mais FM diffuse à 14 h, pour son cycle Svetlanov, une captation live de la 6e symphonie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 26 Juin 2014 - 18:55

La matière change et cesse d'être empruntée au Wunderhorn, le plus simplement du monde. Smile

Ensuite, pour les évolutions formelles, je trouve franchement qu'il faut prendre mouvement par mouvement, voire thème à thème : on retrouve encore des choses primesautières et archaïques très tard (les danses ternaires du final de la 7, le ländler de la 9), et au contraire des mouvements expérimentaux très tôt.
C'est éventuellement au niveau de l'harmonie qu'on peu constater progressivement plus d'audace et de noirceur, en particulier dans les 7-9-10. Mais franchement, pour moi le corpus est extrêmement cohérent, sa variété étant assez également répartie dans chaque période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Stravoguine
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Lun 7 Juil 2014 - 17:51

arnaud bellemontagne a écrit:
Bernstein 87 DG donc,

Lecture alentie et méditative, on sent tout le poids du monde.
Le 1er mouvement à quelque chose de quasi-brucknerien dans son côté ogive de cathédrale.
Le 2ème mouvement plonge à pleines mains dans les fremissements schubertiens
La respiration lyrique du scherzo n'a jamais été aussi délicate et raffinée, on baigne dans l'ether.  colors 
Ludwig un peu marquée par le passage des années dans l'Urlicht par rapport à la version Sony, mais ça reste très honorable.
Le finale semble avoir été dicté par Alighieri lui-même.Bravo au choeur soumis a rude épreuve par la battue de Bernstein (à ce niveau ils font presque de l'apnée  Mr. Green ).

Bon, clairement Bernstein reconduit en les approfondissant et en les radicalisant les options de sa version Sony.Notons que jamais la lenteur n'implique la molesse ou le désangagement, les phrasés sont tenus, les crescendos fracassants et l'intensité omniprésente. Bernstein fouille au plus profond de la partition, creuse, sculpte et bâtit phrase après phrase un immense temple sonore qui releve souvent plus de l'oeuvre sacrée que de la pièce symphonique stricto-senso (comme tu le dis très bien David, on sent vraiment la dimension religieuse et liturgique). Une lecture de visionnaire, totalement aboutie et galvanisante.
C'est LA version pour moi (même si je ne la conseillerai pas au débutant,vaut mieux passer par Metha) que je place même au dessus de la plasticité iridescente d'Abbado/Lucerne.

Fou d'enthousiasme, je suis.  sunny sunny sunny 


@David,@Cololi:pendards!!!!  Mr. Green

Tout à fait d'accord avec cette analyse !  mains 

A croire que Mahler se goûte également dans une "lenteur" toute Brucknerienne (cf la 7 de Klemperer). Je serai curieux de voir ce qu'une telle approche pourrait apporter dans les autres symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Mer 9 Juil 2014 - 13:00

André a écrit:
Les versions Sony et DG de Bernstein sont très différentes et aussi intéressantes l'une que l'autre . Personnellement je préfère de beaucoup la première, qui se situe nettement plus dans ma zone de confort. Un peu comme du Clouzot, c'est très contrasté, tendu mais superbement construit.

Avec la version DG on a un peu du Visconti dernière manière (je  pense aux Damnés, à Ludwig). C'est intensément théâtral et il y a là des morceaux d'anthologie. Mais il faut s'attendre à être plus d'une fois dérouté par cette volonté d'expressionnisme. Ça passerait mieux si l'enregistrement était plus naturel. Les ingénieurs du son de la DG ont fait des miracles de mise en place sonore avec l'acoustique ingrate du Avery Fisher Hall. Mais le côté artificiel du résultat sonore s'ajoute à celui de l'interprétation.

Après écoute des trois versions Bernstein éditées "officiellement", c'est celle des années 70 à Londres que je trouve finalement la plus satisfaisante dans l'ensemble. Dans les trois versions, Bernstein se distingue par un deuxième mouvement avec un thème principal très introverti, joué de façon incroyablement retenue et soulignée (comme s'il caressait le thème principal à l'infini).
Bon d'accord, dans la version londonienne il y a beaucoup de flottements dans le son, et aussi des bruits bizarres par endroits. Mais les deux solistes surpassent facilement celles de la version new yorkaise des années 60, même si Baker apparaît bien fragile par rapport à sa prestation dans la version Klemperer live avec la Radio Bavaroise (mais après tout, ça cadre parfaitement avec le sujet !). J'ai toujours trouvé à la version des années 60 à NY un côté yankee et pas assez de mystique, plus commémoration des morts de la guerre de Sécession que quête du salut au moment du Jugement Dernier.

J'ai récemment écouté le fameux live de Klemperer avec Ferrier et Vincent au Concertgebouw paru chez Decca. Habituellement je suis très tolérant au niveau du son des enregistrements historiques, mais là ! On dirait que ça a été enregistré à 20 m à l'extérieur de la salle de concert, avec les crépitements d'un stand de merguez frites entre les deux ! Ferrier est réputée avoir été paralysée par la présence impressionnante de Klemperer, difficile d'en juger avec un son aussi lointain, mais elle rate la prononciation de Röschen dans l'Urlicht - elle prononce "Reucheun" sans faire la césure (c'est un mot avec un diminutif) : Reuz-cheun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 11:35



Publication chez Melba d'un arrangement pour 8 mains sur deux pianos!
Piano I : Brieley Cutting (primo), Angela Turner (secondo)
Piano II : Stephen Emmerson (primo), Stewart Kelly (secondo)

Transcription de Heinrich von Bocklet (1914), qui fait suite à deux transcription à 4 mains du même en 1895, puis de celle de Bruno Wlater en 1899.

Et la bonne nouvelle, c'est que Melba Recordings semble reprendre vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 11:46

Polyeucte a écrit:

Et la bonne nouvelle, c'est que Melba Recordings semble reprendre vie!

Au lieu de «reprendre vie», n'aurait-il pas été plus approprié ici de dire «retrouver la pêche»?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 11:55

Ai-je besoin de préciser que je vais me jeter sur ce disque ? Mr. Green

Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:

Et la bonne nouvelle, c'est que Melba Recordings semble reprendre vie!

Au lieu de «reprendre vie», n'aurait-il pas été plus approprié ici de dire «retrouver la pêche»?

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, ils annoncent une intégrale Offenbach, on pourra se fendre la poire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:00

DavidLeMarrec a écrit:
Ai-je besoin de préciser que je vais me jeter sur ce disque ? Mr. Green

Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:

Et la bonne nouvelle, c'est que Melba Recordings semble reprendre vie!

Au lieu de «reprendre vie», n'aurait-il pas été plus approprié ici de dire «retrouver la pêche»?

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, ils annoncent une intégrale Offenbach, on pourra se fendre la poire.

On ne tournerait pas le dos à une intégrale Rossini, non plus.

Bon, on les a tous faits, ou il en reste encore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:01

DavidLeMarrec a écrit:

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, ils annoncent une intégrale Offenbach, on pourra se fendre la poire.

Belle Hélène, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:07

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ai-je besoin de préciser que je vais me jeter sur ce disque ? Mr. Green

Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:

Et la bonne nouvelle, c'est que Melba Recordings semble reprendre vie!

Au lieu de «reprendre vie», n'aurait-il pas été plus approprié ici de dire «retrouver la pêche»?

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, ils annoncent une intégrale Offenbach, on pourra se fendre la poire.

On ne tournerait pas le dos à une intégrale Rossini, non plus.

Bon, on les a tous faits, ou il en reste encore?

Il reste les fettuccine verdi, mais c'est plus difficile à placer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:10

DavidLeMarrec a écrit:

Il reste les fettuccine verdi, mais c'est plus difficile à placer.

Oui, et puis c'est un peu délicat de parler de pâtes dans un topic consacré à la choucroute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:13

Pourtant, ça pourrait fonctionner avec Klemperer certains chefs : la pâte est épaisse, mais le discours est en forme de fettuccine. Il me manque la couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:17

DavidLeMarrec a écrit:
Pourtant, ça pourrait fonctionner avec Klemperer certains chefs : la pâte est épaisse, mais le discours est en forme de fettuccine. Il me manque la couleur.

Si c'est pour avoir quelque chose d'un peu vert, il n'y a qu'à voir chez les baroqueux.
Herreweghe n'a pas encore fait la 2e?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:21

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pourtant, ça pourrait fonctionner avec Klemperer certains chefs : la pâte est épaisse, mais le discours est en forme de fettuccine. Il me manque la couleur.

Si c'est pour avoir quelque chose d'un peu vert, il n'y a qu'à voir chez les baroqueux.
Herreweghe n'a pas encore fait la 2e?

Non, il est occupé avec la Herbstsymphonie, mais Minkowski pourrait, lorsqu'il aura fini l'Acte Préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:22

Minko dans Mahler Shocked ? Déjà Schubert c'est au mieux correct mais dans Mahler … Euh … pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:26

Bah, il a déjà fait Wagner et Pelléas… tout est possible désormais. Moi j'attends Gruppen. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:31

C'est pas parce qu'il l'a déjà fait que c'est génial. Fan, certes, mais réaliste siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3495
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:35

DavidLeMarrec a écrit:
Bah, il a déjà fait Wagner et Pelléas… tout est possible désormais. Moi j'attends Gruppen. bounce

Le Marteau sans maître avec Delunsch? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81630
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Jeu 28 Aoû 2014 - 12:38

calbo a écrit:
C'est pas parce qu'il l'a déjà fait que c'est génial. Fan, certes, mais réaliste siffle

Ce n'est pas son meilleur répertoire, certes, mais Pelléas (le russe, celui avec le Mahler Chamber n'était pas très intéressant, première appropriation) était très bien, pour autant qu'on puisse en juger par les larges extraits du docu de Béziat.

Et moi j'ai trouvé les Schubert excellents.


Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Bah, il a déjà fait Wagner et Pelléas… tout est possible désormais. Moi j'attends Gruppen. bounce

Le Marteau sans maître avec Delunsch? Mr. Green

Hm, plutôt Messagesquisse pour ensemble de basses de violon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 1 Jan 2016 - 23:04

Décès de Gilbert Kaplan



Un excentrique parmi les musiciens professionnels. Il finit par être pris au sérieux. L'article que je cite plus haut est en anglais, mais d'une lecture très facile.

Ceux qui connaissent bien la symphonie de la Résurrection sauront pourquoi j'ai mis ce post dans ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 647
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Ven 1 Jan 2016 - 23:15

Merci André de relayer cette nouvelle passée inarperçue.

J'ai son enregistrement avec Benita Valente et Maureen Forrester en solistes, son premier témoignage discographique.
J'avais apprécier, méme si mieux a été fais avant et par la suite à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 2 Jan 2016 - 0:56

Oui, ça ne fait aucun doute. Mais d'après ce que je comprends de l'histoire de l'interprétation de cette symphonie, celle-ci se rapproche le plus de la lettre de la partition. Donc un guide objectif des notes, des indications de dynamique, phrasés, etc.

Ceci dit il y a en effet des versions plus transcendantes en fonction des desiderata et des expériences personnelles des auditeurs.

Une version objective, couchée sur le papier existe déjà, ça s'appelle la partition. Mais comment se fait-il que le résultat varie tellement d'une interprétation à l'autre ? . C'est pourquoi je crois que "l'expérience Kaplan-Résurrection", qui a duré plus de trente ans, est un événement unique dans l'histoire de l'interprétation musicale.

Ma version 'extrême' est celle de Scherchen à Vienne (label MCA-Westminster).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   Sam 2 Jan 2016 - 20:41

Pour la première fois dans l'histoire de la musique, c'est une oeuvre qui est en deuil avec la disparition de Gilbert Kaplan. Car qui l'a jamais autant aimée ? Et qui même a jamais autant aimé une oeuvre, quelle qu'elle soit ?
Pour être vraie, cette belle histoire entre un homme et une oeuvre tient d'un conte mélomane sur ce que peut être la passion musicale. Contre les mauvaises langues et avec le respect de certains des plus grands musiciens de notre temps.
Gilbert Kaplan restera comme une merveilleuse légende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahler - 2è symphonie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahler - 2è symphonie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mahler- 7ème symphonie
» Mahler- 8ème symphonie
» Mahler- 4ème symphonie
» Écoute comparée: Mahler, 2e symphonie ÉCOUTE ANNULÉE
» Mahler- 10ème symphonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: