Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Giulio Cesare de Handel

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptySam 17 Jan 2009 - 23:00

J'ai écouté un live du 27 septembre 1988 au Met dirigé par Pinnock avec Troyanos dans le rôle titre, Battle dans celui de Cleopatra, Sarah Walker en Cornelia, Martine Dupuy en Sesto, Jeffrey Gall en Tolomeo, Erich Parce en Curio, Derek Lee Ragin en Nireno et Julien Robbins en Achilla.
Il y a pas mal de coupures dans la partition, notamment au niveau des airs de Sesto, ce que je trouve intolérable : "Cara speme" est coupé tout comme "L'aure che spira". Cela me gène moins que "La giustizia" soit coupé. Tolomeo perd son air du 2e acte. Giulio Cesare a tous ses airs, Cleopatra les a quasiment tous, excepté "Tutto può donna vezzosa" qui est un des moins intéressants de toute manière. Cornelia a quasiment toute sa partition il me semble. Pour les autres personnages, notamment Achilla, la partition est plus réduite. Il n'a que son air "Tu sei il cor di questo core".

Troyanos est vraiment très bien en Cesare et assure même si je préfère sa Cleopatra, mais ceci est dû à sa couleur vocale. Les airs héroiques même si sont bien interprétés ne représentent le meilleur de sa performance. Le plus beau moment est atteint dans "Dall'ondoso periglio / Aure, deh, per pieta". J'aime beaucoup également son intreprétation de "Se in fiorito ameno prato".
Battle est très maniérée, il y a une séduction du timbre mais ce n'est pas une Cleopatra touchante dans les pages les plus belles pour ce personnage : "Se pietà di me non senti" et "Piangerò la sorte mia". Mes Cleopatra préférées restent Troyanos, Kozena et Piau. Elle est virtuose comme il faut et est meilleure dans les passages de séduction ou lorsque Cleopatra est heureuse, espiègle.
Sarah Walker a un joli timbre et fait une bonne prestation sur le plan vocale mais elle ne me marque pas. Ma Cornelia préférée reste Fink suivie par Bardon.
Martine Dupuy est un Sesto juvénile, avec du caractère, une sacrée technique et c'est vraiment dommage que trois de ses airs soient coupés. Le duo avec Walker est en tout cas un moment magnifique.
Jeffrey Gall est satisfaisant en Tolomeo mais est assez terne, il a des graves pas supers. Dans ce rôle, j'adore des personnalités comme Dumaux, Mehta, Cencic et j'aime beaucoup Ragin.
Ragin est bien en Nireno. Le reste de la distribution est satsifaisante.
La direction de Pinnock manque de feu, c'est sans relief. Il ne crée aucune atmosphère.
Ce live vaut surtout pour l'incarnation de Troyanos, le Sesto de Dupuy et la Cleopatra de Battle si on aime cette chanteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 52
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMer 21 Jan 2009 - 12:50

aurele a écrit:

La direction de Pinnock manque de feu, c'est sans relief. Il ne crée aucune atmosphère.

Pinnock ici, c'est pas très étonnant.
Mais, il n'y a pas déjà un sujet à propos de ce Cesare ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 2 Aoû 2010 - 1:52

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Otello, que penses tu de sa Cleopatra?
c'est pas mal mais ça m'emballe pas plus que ça.

Selon moi, c'est vraiment plus que pas mal. Qui a tes faveurs le plus dans ce rôle? Merci d'avance pour ta réponse.

Dans les enregistrements discographiques et vidéographiques actuels, c'est une des meilleures Cleopatra à mon avis. Il y a Troyanos évidemment dans la version Richter mais cette version n'est pas baroqueuse. Cela sonne très allemand et la révolution baroque n'était pas encore passée par là. En effet, la plupart des chanteurs choisis ne correspondent pas aux tessitures actuelles des différents rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 2 Aoû 2010 - 13:30

Giulio Cesare de Handel Cesare_Petrou

Cela a été enregistré en juillet 2009. Je me suis procuré cette version quasiment quand elle est sortie en janvier 2010. Mon écoute remonte donc mais j'écoute assez régulièrement certains airs et j'en ai de bons souvenirs.
La direction de Petrou est remarquable, très théâtrale. Les tempi sont plutôt rapides dans les airs qui ont un tempo allegro. Il n'y a aucunes coupures dans cet enregistrement contrairement à la version Minkowski. C'est un chef sur lequel il faut compter désormais.
Kristina Hammarström est une chanteuse qui même si elle est mezzo fait un très bon Cesare. Les vocalises sont parfaitement maîtrisées, elle a la vélocité nécessaire pour le rôle. Dans les airs amoureux, elle est d'une grande grâce. Elle a une sensibilité indéniable. La voix est très belle, c'est une fine musicienne.
Emanuella Galli sans être indigne n'est pas idéale en Cleopatra. La voix manque de sensualité, de rayonnement. C'est un timbre plutôt acide. Cela gâche un peu l'enregistrement.
Mary-Ellen Nesi est une chanteuse toujours très honnête. Elle a une voix assez riche dans les graves. Elle est plutôt impliquée dans ce rôle, a la fougue du personnage.
Romina Basso qui est une chanteuse que j'aime beaucoup dans ce répertoire offre quelque chose de différent dans le rôle de Tolomeo. Elle n'a pas la perversité de Christophe Dumaux qui est un des meilleurs interprètes actuels du rôle ou toute la jeunesse pour être parfaitement crédible. C'est tout de même l'une des raisons qui font que ce disque est à connaître car c'est parfait sur le plan de la maîtrise technique. Elle a l'abattage requis pour ce rôle.
Irini Karaianni est une Cornelia plutôt bonne, assez touchante. Après, ce n'est pas Bernarda Fink ou Charlotte Hellekant. Il y a quelques imperfections.
Tassis Christoyannis qui peut à la fois chanter les rôles de ténors et ceux de basses dans ce répertoire a beaucoup d'abattage et une très belle voix.
Nikos Spanatis et Petros Magoulas sont des chanteurs honnêtes dans les rôles de Nireno et Curio.
Ce n'est pas la version de l'oeuvre à cause de la Cleopatra d'Emanuella Galli mais il est rare que le rôle de Tolomeo soit interprété par une femme, qui plus ici par une excellente musicienne.
J'attendrai donc la version d'Alan Curtis avec Ann Hallenberg en Sesto. Ce rôle devrait parfaitement lui convenir comme les deux autres de la Durastanti qu'elle a déjà interprété : Agrippina et Tauride dans Arianna in Creta. La chanteuse qui est prévue en Cleopatra dont je ne peux pas vous dire le nom même si c'est assez facile à deviner sera très probablement idéale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 2 Aoû 2010 - 17:06

Tout à fait d'accord avec toi à propos des Cléopatre de Troyanos et de Kozena. On a envie de se rouler dans la voix de la première tellement c'est beau, sensuelle, riche, opulent même, mais sans lourdeur. C'est vraiment stupéfiant de vocalité. Presque pas besoin d'incarner : Cléopatre est toute entière dans cette grâce un peu dangeureuse, héroïque presque.

Kozena est fantastique, c'est vrai. A la fois de delié, de virtuosité pure et musicale, mais aussi d'intelligence et de charme. Tout est coloré d'un bout à l'autre de la tessiture et l'élégance est vraiment confondante.

Sinon les Cléopatre préférées d'Otello sont Sutherland et Sills (mais la deuxième faut quand même supporter certaines variations franchement comiques à mon sens dans les airs lents), non ?

Au rayon vieilles choses (et j'en connais un rayon) il y a aussi Caballé dans un enregistrement atroce (une version mutilée qui transforme l'opéra en 8 airs et un duo pour soprano accompagné par un récitant et quelques comparses) où je la déteste vraiment. Toute mollesse dehors, sans articulation et sans colonne. Un peu comme ses Mozart.

Tebaldi est inaudible, mais c'est plutôt une question de prise de son (et de n'importe quoi dans les sections rapides).

Et enfin j'aime vraiment Seefried, plus au zénith mais formidable de présence, de timbre, de noblesse, de franchise aussi. Vraiment j'adore ces extraits Böhm.


Dernière édition par Grégoire de la Tour le Lun 2 Aoû 2010 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 2 Aoû 2010 - 17:27

Grégoire de la Tour a écrit:
Tout à fait d'accord avec toi à propos des Cléopatre de Troyanos et de Kozena. On a envie de se rouler dans la voix de la première tellement c'est beau, sensuelle, riche, opulent même, mais sans lourdeur. C'est vraiment stupéfiant de vocalité. Presque pas besoin d'incarner : Cléopatre est toute entière dans cette grâce un peu dangeureuse, héroïque presque.

Kozena est fantastique, c'est vrai. A la fois de delié, de virtuosité pure et musicale, mais aussi d'intelligence et de charme. Tout est coloré d'un bout à l'autre de la tessiture et l'élégance est vraiment confondante.

Sinon les Cléopatre préférées d'Otello sont Sutherland et Sills (mais la deuxième faut quand même supporter certaines variations franchement comiques à mon sens dans les airs lents), non ?

Au rayon vieilles choses (et j'en connais un rayon) il y a aussi Caballé dans un enregistrement atroce (une version mutilée qui transforme l'opéra en 8 airs et un duo pour soprano accompagné par un récitant et quelques comparses) où je la déteste vraiment. Toute molesse dehors, sans articulation et sans colonne. Un peu comme ses Mozart.

Tebaldi est inaudible, mais c'est plutôt une question de prise de son (et de n'importe quoi dans les sections rapides).

Et enfin j'aime vraiment Seefried, plus au zénith mais formidable de présence, de timbre, de noblesse, de franchise aussi. Vraiment j'adore ces extraits Böhm.

Merci pour ta contribution Grégoire. Cela m'intéresserait que tu me dises ce que tu penses de la direction de Minkowski et des autres chanteurs et chanteuses de cette version. Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 2 Aoû 2010 - 17:49

Mon écoute est un peu ancienne, mais j'avais été très impressionné par Kozena c'est pour ça que je rebondissais là dessus.

Cela dit j'ai eu le sentiment à l'écoute que c'était une version à peu près idéale, plateau comme direction, avec à la fois de la plasticité, du style et du tempérament. Beau à entendre, passionnant à écouter. Rien de convenu ou d'ennuyeux et des éclats saisissants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptySam 7 Aoû 2010 - 17:13

version Minkowski :

Malgré les quelques petites coupures, notamment celle de "Tu la mia stella sei", je trouve cette version meilleure que celle de Jacobs, en particulier à cause de sa distribution sans réelles failles.
Mijanovic est excellente dans le rôle de Cesare. Elle a déjà la voix parfaite pour le rôle avec des vrais graves et pas tubés comme ceux de Jennifer Larmore, elle a une voix très androgyne en outre. La vocalisation est plutôt aisée. Elle arrive très bien à la fois à rendre le côté amoureux du personnage et l'aspect plus guerrier de celui-ci.
Kozena est une Cleopatra remarquable. Elle a la voix idéale du rôle, la sensualité, la sensibilité également, l'agilité nécessaire. Le portrait est très finement ciselé.
Von Otter est ma petite déception de cet enregistrement. C'est parfaitement chanté mais elle ne se déchaine pas assez dans les airs de fureur du personnage, elle est trop sur la réserve. C'est dommage.
Hellekant et sa voix si particulière est une Cornelia très touchante. Le duo avec Von Otter "Son nata a lagrimar" est un des sommets du disque.
Elle impose un personnage qui ne manque pas de caractère et qui cependant très digne.
Mehta est un très bon Tolomeo vocalement mais là encore, on pourrait attendre plus de folie dans la caractérisation du rôle. Je lui préfère Christophe Dumaux sur ce plan là.
Ewing est mis en difficulté dans le rôle d'Achilla à cause des tempi de Minkowski. Il est s'en tire comme il peut.
Bertin et Ankaoua sont efficaces dans les rôles de Nireno et Curio.
La direction de Minkowski est théâtrale et elle est superbe de bout en bout.


Dernière édition par aurele le Dim 15 Avr 2012 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 16 Aoû 2010 - 14:30

Il semblerait que l'enregistrement DECCA avec Scholl et Bartoli ne sera pas dirigé par William Chrsitie finalement. Il paraîtrait que cela va être Giovanni Antonini à la tête de son ensemble Il Giardino Armonico. Si c'est vraiment le cas, c'est une bonne nouvelle. On échange un chef moyen dans Handel contre un chef qui a le sens du rythme et un superbe orchestre par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 16 Aoû 2010 - 16:54

Podles dans "Empio diro tu sei" :

/watch?v=SoH9GM6AO3Q

Quelle virilité!!! Cette voix unique en son genre est toujours aussi impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 17 Aoû 2010 - 0:07

aurele a écrit:
Il semblerait que l'enregistrement DECCA avec Scholl et Bartoli ne sera pas dirigé par William Chrsitie finalement. Il paraîtrait que cela va être Giovanni Antonini à la tête de son ensemble Il Giardino Armonico. Si c'est vraiment le cas, c'est une bonne nouvelle. On échange un chef moyen dans Handel contre un chef qui a le sens du rythme et un superbe orchestre par ailleurs.

La rumeur dit que Bartoli dès les répétitions des concerts à Pleyel se plaignait de la qualité des Arts Florissants et de son chef, mais peut être que Christie ne pouvait de toute façon pas enregistrer pour Decca.
Je me demande qui d'autre complètera la distribution en dehors d'Andreas Scholl en César.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptySam 21 Aoû 2010 - 12:49

http://www.chateauversailles-spectacles.fr/spectacle.php?spe=59

Je sais que ce n'est pas la rubrique "concerts" mais il est inutile d'ouvrir un topic qui n'intéressera pas bcp de monde sur la saison au Château de Versailles. Christophe Dumaux fait ses débuts dans le rôle de Giulio Cesare sous la direction de Jean-Claude Malgoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptySam 21 Aoû 2010 - 23:44

Il fût un excellent Tolomeo à Pleyel et je l'imagine bien dans le rôle titre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptySam 21 Aoû 2010 - 23:48

AD a écrit:
Il fût un excellent Tolomeo à Pleyel et je l'imagine bien dans le rôle titre.

C'est incontestablement l'un des meilleurs interprètes du rôle de Tolomeo actuellement avec Cencic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 23 Aoû 2010 - 18:35

Giulio Cesare de Handel 51ZMAbXQoFL._SL500_AA300_

On n'a pas évoqué ici le DVD Christie / MacVicar, qui est pourtant une belle réussite. Ayant découvert l'œuvre par ce biais il y a peu, je ne prétendrais pas faire de comparaisons, mais j'ai beaucoup aimé cette production de 2005 qui fait passer comme un charme les quelques 4h de l'œuvre.

La mise en scène de David MacVicar tire vers la transposition à la grande période de la colonisation anglaise en Orient, mais avec quelques détails qui rappellent l'antique (cuirasse de César sous l'uniforme rouge, statue monumentale -représentée sur la pochette- qui apparaît en fond dans une scène...). Il y aurait bien quelques petites choses de çà de là à lui reprocher. On aurait par exemple - à mon avis - pu se passer de quelques "agaceries" olé-olé entre Cleopatra et Tolomeo (l'imaginaire fantasmatique des amours incestueuses des pharaons ?....). Je trouve dommage que quelques effets tombent un peu à plat ou à côté (Cléopâtre utilisant l'urne funéraire de Pompée comme cendrier fait plus rire le public de Glynderbourne qu'elle ne "choque" en montrant le cynisme du personnage à ce moment-là). Enfin, il y a très visiblement un redécoupage de la coupure entre les actes II et III, de manière à faire finir le premier des deux sur la beauté et l'émotion du chant d'amour inquiet de Cleopatra, plutôt que sur les petits calculs de Curio, mais cela malmène quelque peu la temporalité et la compréhension immédiate de la scène suivante. Tout cela reste points de détails, car franchement, globalement, cette mise en scène est très réussie. C'est plutôt beau et toujours vivant, on ne s'ennuie pas et les airs sont tous bien individualisés. Le seul point noir assez important, je trouve, est l'absence d'un vrai chorégraphe car les scènes dansées n'évitent pas toutes le ridicule...

Côté interprétation vocale, Sarah Connolly m'a semblé livré une très bonne prestation dans le rôle titre, mais c'est Danielle de Niese qui "vampe" une bonne partie du show avec sa Cleopatra d'anthologie. Je sais que certains font la fine bouche devant elle, je n'en suis pas !! bounce A signaler également comme excellente, la Cornelia de Patricia Bardon, très émouvante. Et Angelika Kirchschlager en Sesto fait également très bonne figure. Bref rien à redire, sinon des louanges, du côté de ces dames. En revanche ça se corse un peu à mon goût du côté des hommes, car si Alex Ashworth fait un honorable Curio, personnellement je ne suis pas très convaincu par le Tolemeo de Christophe Dumaux...

Enfin, pour un
Citation :
chef moyen dans Haendel
( What the fuck ?!? ) le grand William C. emporte les musiciens de l'Age of Enlightenment avec son talent coutumier, aussi à l'aise dans les passages les plus dynamiques que dans les atmosphères plus propices à l'émotion.

En bref donc, malgré quelques réserves ponctuelles, ce DVD est une réussite remarquable, hautement recommandable tant pour les déjà-fans de Haendel que pour les néophytes qui veulent s'initier aux opéras de ce compositeur - voire, sans doute, une très bonne porte d'entrée dans le monde de l'opéra baroque de façon générale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 23 Aoû 2010 - 18:53

Je n'avais jamais accroché à Haendel et j'ai adoré ce DVD sans aucune réserve : pour le chant, les chorégraphies et la mise en scène, une transposition efficace, esthétique et spirituelle. C'est vraiment à voir, ne serait-ce que pour la prestation époustouflante de Danielle de Niese. Je suis content que tu aies apprécié Patricia Bardon, j'ai beaucoup aimé sa Cornelia moi aussi (beaucoup moins sa nourrice dans Ariane et Barbe-Bleue). Christopher Maltman dégage une puissance virile rare. Du très grand spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 23 Aoû 2010 - 18:58

Merci beaucoup pour ce compte-rendu Octavian. Il y a pas mal d'extraits sur le tube de cette production. Mes propos se basent donc uniquement sur les extraits que j'ai vu. La mise en scène de McVicar dans ce que j'ai pu voir est très intelligente. La production fait tout pour mettre en valeur De Niese. Je trouve que sa Cleopatra manque de subtilité, que cela manque de couleurs. La voix est pulpeuse mais elle en rajoute trop. Connolly dans le peu que j'ai pu entendre est très bien dans le rôle de Cesare même s'il lui manque les véritables graves que seule une contralto peut avoir. Elle n'a pas une voix très androgyne malheureusement. Le rôle de Sesto convient mieux à Kirchschlager que celui d'Ariodante. Bardon est effectivement une Cornelia émouvante. Dumaux est l'un des plus grands interprètes de Tolomeo actuellement. Il a sûrement par ailleurs progressé depuis qu'il a chanté le rôle à Glyndebourne. Je trouve que sa voix colle très bien au personnage. Il me fait beaucoup rire. Il représente bien le côté pervers du personnage et son côté enfantin par ailleurs. Pour le reste de la distribution je ne peux pas dire grand chose. Concernant la direction de Christie, c'est tout à fait satisfaisant mais Minkowski ou Jacobs sont plus intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 13 Déc 2010 - 18:29

J'ai eu le malheur d'entendre Peter Schreier dans "Cara speme" par le biais de "Cave Canem", podcast de forumopera. Il s'agissait d'un extrait de la version de Karl Richter de studio datant de 1969. Schreier par son timbre pas très beau n'a aucune séduction vocale, n'est pas vraiment touchant par la même occasion et comme l'a dit la personne ayant introduit ce morceau dans "Cave canem", on dirait plutôt le grand-père de Cornelia que son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 13 Déc 2010 - 18:56

Quelqu'un a -t-il pu entendre la version Malgoire de 95 avec Bowman et Dawson?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 13 Déc 2010 - 20:37

Oui mais pour Richter, bon sang que c'est bien chanté !!! Franchement ils débordent tous de timbre (ingrat ou non ... après tout ça reste quand même très subjectif), de caractère, de matière. Rien que pour Troyanos ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 13 Déc 2010 - 21:20

J'ai écouté le duo "Son nata a lagrimar" (Sesto/Cornelia) par Julia Hamari et Peter Schreier dans la version Richter. Hamari est merveilleuse, on entend la mère qui souffre dans son chant. Le timbre est magnifique par ailleurs. Schreier, j'ai beaucoup de mal avec son timbre et il n'est pas tellement habitué à chanter ce répertoire. On ne croit pas à la jeunesse du personnage même s'il est plus touchant que dans "Cara speme". Néanmoins, ce n'est parfait sur le plan stylistique. Direction très alanguie de Richter mais qui convient bien à ce duo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 17:45

bAlexb a écrit:
Troyanos c'est quand même un peu lourd, pulpeux certes mais pas érotique pour deux sous; et tellement étranger au style, pour le coup. Dans une optique comparable, je préfère et de très loin, Popp chez Orfeo.

On ne chantait et ne dirigeait pas le répertoire baroque comme aujourd'hui. Troyanos avait une voix très chaude, ce qui convient idéalement au rôle. Je ne la trouve pas étrangère au style de cette musique. Elle a aussi chanté Cesare (voir ce que j'ai mis au début du topic). La voix était épaisse effectivement, l'étendue dans l'aigu était stupéfiante et le médium était magnifique. Le grave était moins riche en revanche mais c'est un timbre qui suscite en moi énormément d'émotion, une voix qui est "à pleurer" si j'ose dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 17:59

Je vais recevoir d'ici peu la version de Malgoire de 1995 (avec Bowman, Dawson...) : intéressante a priori même si je ne suis pas un inconditionnel de la direction de ce chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 18:00

AD a écrit:
Je vais recevoir d'ici peu la version de Malgoire de 1995 (avec Bowman, Dawson...) : intéressante a priori même si je ne suis pas un inconditionnel de la direction de ce chef.

Cela m'intéresserait d'avoir un avis sur cette version beaucoup moins connue que celles de Jacobs et de Minkowski. Elle est difficilement disponible. Je suppose que tu l'as trouvé d'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 18:04

aurele a écrit:
AD a écrit:
Je vais recevoir d'ici peu la version de Malgoire de 1995 (avec Bowman, Dawson...) : intéressante a priori même si je ne suis pas un inconditionnel de la direction de ce chef.

Cela m'intéresserait d'avoir un avis sur cette version beaucoup moins connue que celles de Jacobs et de Minkowski. Elle est difficilement disponible. Je suppose que tu l'as trouvé d'occasion.

Exact, c'est ma journée Giulio Cesare aujourd'hui : Dessay à Garnier et ce coffret d'occasion! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 18:41

J'ai écouté Sutherland dans les airs de Cleopatra qu'elle a enregistré sous la direction de son époux dans un disque d'extraits en 1963. C'est vraiment de toute beauté tant au niveau de l'orchestre même si on ne dirige plus Handel comme cela aujourd'hui évidemment que du chant. Certes, on entend plus une grande dame dans le chant de Sutherland, une héroine romantique que la reine d'Egypte mais la musicalité est comme toujours extraordinaire. La voix et sa clarté lunaire fait merveille. Les trilles sont extraordinaires, notamment dans "V'adore pupille". La vocalisation est évidemment impeccable. Dommage que "Se pietà" soit raccourci énormément car elle offre une interprétation qui me touche uniquement par la voix. Les consonnes sont un peu molles comme toujours mais ce n'est qu'un petit détail. Elle a chanté ce rôle à la scène. Il existe une captation de 1969 de Hambourg dirigée par son époux dont voici la distribution complète :
Giulio Cesare - Huguette Tourangeau
Cleopatra - Joan Sutherland
Cornelia - Ursula Böse
Sesto - Lucia Popp
Tolomeo - Cvetka Ahlin
Achilla - Tom Krause
Curio - Franz Grundheber
Nireno - Heinz Blankenburg

Est-ce que quelqu'un connaît ce live ou un autre?


Concernant Cleopatra, ce rôle a été chanté par des voix de nature tellement différentes les unes des autres que c'est vrai qu'il est difficile de savoir quelle est la voix idéale pour le rôle : Seefried, Della Casa, Zeani, Tebaldi, Claire Watson, Popp, Sills, Sutherland, Troyanos, Lott, Palmer, Masterton, Caballé, Yakar, Battle, Schlick, Miricioiu, Kenny, Bayo, Dawson, Gasdia, Delunsch, Gritton, McNair, Futral, Claycomb, Schäfer, De Niese, Bayrakdarian, Kozena, Pendatchanska, de la Merced, Piau, Bartoli, Joshua, Remigio, Cangemi, Ruth Ann Swenson, Archibald, Ciofi, Aikin, Dessay.


Pour beaucoup de ces artistes (demandez moi les prénoms pour celles que vous ne connaissez pas), cela a été anecdotique dans leur carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 19:06

Je suis content que tu aies cité Watson (et je suis preneur d'un avis sur le live dont tu parles même si je n'aime pas beaucoup les extraits Bonynge ... un peu trop mécanique à mon goût ...)

Bon les trois plus grandes de toute manière ce sont Seefried, Troyanos et Kozena (mais je radote).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 6 Jan 2011 - 19:10

Parmi les sopranos ayant chanté Cleopatra ces dernières années, il y a également Ingrid Perruche que j'ai entendu à Nancy, Inger Dam-Jensen, Roberta Invernizzi et Marita Solberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyJeu 13 Jan 2011 - 13:45

aurele a écrit:
AD a écrit:
Je vais recevoir d'ici peu la version de Malgoire de 1995 (avec Bowman, Dawson...) : intéressante a priori même si je ne suis pas un inconditionnel de la direction de ce chef.

Cela m'intéresserait d'avoir un avis sur cette version beaucoup moins connue que celles de Jacobs et de Minkowski. Elle est difficilement disponible. Je suppose que tu l'as trouvé d'occasion.

Reçu le coffret (Auvidis Astrée) de la version Malgoire.

J'aurais préféré un orchestre un poil plus étoffé mais ce qui me manque dans l'absolu, c'est plus de théâtralité. Il est vrai que les versions récentes n'en sont pas avares!

Donc un peu l'impression d'un oratorio : Bowman est encore en voix mais est-il Giulio Cesare? Et bien moins que je ne le pensais, et dans cette optique je préfère Scholl finalement.

Dawson est bien chantante et enregistrée avec un timbre plus dense et charnel qu'à l'habitude mais parfois j'ai l'impression d'entendre son admirable Laudate Dominum... de Vivaldi!

En fait depuis que j'ai entendu Bartoli dans Cléopâtre, difficile d'être captivé par une autre voix dans ce rôle (si Lucia Popp dans un récital chez RCA en allemand!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 21:04

Je viens d'écouter Sills dans "Se pietà" dans la version de studio de Rudel. L'accompagnement se limite quasiment exclusivement au clavecin et est bien pauvre. Sills offre une interprétation sensible de cet air. Les trilles sont un peu particuliers bien que bien exécutés. J'ai un peu de mal avec le timbre en revanche qui manque de couleurs et qui comporte cette pointe d'acidité qui m'a toujours un peu gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 21:09

aurele a écrit:
Je viens d'écouter Sills dans "Se pietà" dans la version de studio de Rudel. L'accompagnement se limite quasiment exclusivement au clavecin et est bien pauvre. Sills offre une interprétation sensible de cet air. Les trilles sont un peu particuliers bien que bien exécutés. J'ai un peu de mal avec le timbre en revanche qui manque de couleurs et qui comporte cette pointe d'acidité qui m'a toujours un peu gêné.
ah ben non pas d'accord! Le timbre de Sills est justement très coloré! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 21:10

Non mais si tu veux rire un peu il faut l'entendre dans le da capo de "V'adore pupille". 3 minutes de trilles serrés pratiquement sans interruption. Et Dieu sait que je suis client des marges dans ce répertoire pourtant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 21:15

Otello a écrit:
ah ben non pas d'accord! Le timbre de Sills est justement très coloré! Very Happy

Je n'ai pas la même définition de timbre coloré que toi. De toute manière, mon idéale pour le moment dans ce rôle se résume à Kozena et Troyanos. J'attends la version de Giovanni Antonini même s'il va falloir supporter Scholl en Cesare pour la Cleopatra de Bartoli. J'attends évidemment la version d'Alan Curtis également, à la fois pour le Sesto d'Ann Hallenberg et la Cleopatra de Karina Gauvin. On en saura plus sur l'ensemble de la distribution lorsque la saison du Theater an der Wien sera donnée, c'est-à-dire pas avant le printemps 2011 à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 21:50

aurele a écrit:
Otello a écrit:
ah ben non pas d'accord! Le timbre de Sills est justement très coloré! Very Happy
Je n'ai pas la même définition de timbre coloré que toi. De toute manière, mon idéale pour le moment dans ce rôle se résume à Kozena et Troyanos.
Laughing en même temps y a pas 500 définitions....


Dernière édition par Otello le Mar 25 Jan 2011 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 22:59

Otello a écrit:
Laughing en même y a pas 500 définitions....

Il y a une question d'harmoniques certainement. Je n'entends pas une palette infinie de couleurs chez Sills.

Je ne sais pas si tu as entendu en intégralité la version de studio de Minkowski. Pourrais tu dire en quelques mots ce que tu en as pensé si tel est le cas? Qu'est-ce qui fait que tu n'es pas très réceptif à la Cleopatra de Kozena? Merci d'avance pour ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 23:10

aurele a écrit:
Otello a écrit:
Laughing en même temps y a pas 500 définitions....
Il y a une question d'harmoniques certainement. Je n'entends pas une palette infinie de couleurs chez Sills.
Je ne sais pas si tu as entendu en intégralité la version de studio de Minkowski. Pourrais tu dire en quelques mots ce que tu en as pensé si tel est le cas? Qu'est-ce qui fait que tu n'es pas très réceptif à la Cleopatra de Kozena? Merci d'avance pour ta réponse.
ah ben justement je trouve que Kozena, qui chante très bien je précise tout de suite, n'a justement pas une voix très colorée (je trouve même le timbre très commun) contrairement d'ailleurs à Troyanos qui est ton autre référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 23:16

Otello a écrit:
ah ben justement je trouve que Kozena, qui chante très bien je précise tout de suite, n'a justement pas une voix très colorée (je trouve même le timbre très commun) contrairement d'ailleurs à Troyanos qui est ton autre référence.

Kozena a effectivement une voix assez monochrome mais je la trouve infiniment séduisante et émouvante dans ce rôle. Il faut dire qu'elle a été prise en main par Minkowski, chef avec qui elle a beaucoup travaillé, qui l'adore ou l'adorait car ils ne travaillent plus beaucoup ensemble. Il est évident que Bartoli que certains ont eu la chance d'entendre à Paris dans le rôle et que j'ai un peu entendu dans celui-ci va apporter sa "special touch". Après, je pense que les couleurs de Karina Gauvin sont idéales pour le rôle.
Que penses tu de la direction de Minkowski et du reste de la distribution? L'autre version faisant référence est celle de René Jacobs que j'ai entendu il y a quelques années en intégralité et que je n'ai pas réécouté depuis. Quel est ton avis sur la version de René Jacobs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 23:34

aurele a écrit:
Que penses tu de la direction de Minkowski et du reste de la distribution? L'autre version faisant référence est celle de René Jacobs que j'ai entendu il y a quelques années en intégralité et que je n'ai pas réécouté depuis. Quel est ton avis sur la version de René Jacobs?
perso j'attends les nouvelles parutions mais disons que la version Minkowski est une belle version et j'aime beaucoup sa direction contrairement à celle de Jacobs qui m'insupporte assez vite par sa sécheresse et sa rugosité crin-crin; en revanche j'aime beaucoup Larmore.
Je préfère la direction d'un Richter ou d'un Mackerras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMar 25 Jan 2011 - 23:38

La version Jacobs est moins équilibrée au niveau de la distribution que la version Minkowski. Larmore poitrine énormément, ce qui a un sacré impact mais c'est artificiel, néanmoins je n'ai pas réécouté depuis un moment. Je préfère le timbre si androgyne et troublant de Mijanovic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMer 26 Jan 2011 - 10:05

J'ai acheté et revendu assez vite la version avec Troyanos!
Je ne suis pas absolument fan de sa voix (sauf en Compositeur mais avec Böhm pas Solti) donc c'était difficile au départ de me convaincre.
Dans Giulio Cesare, elle chante très bien mais ne sonne pas comme Cléôpatre pour moi, question de goût (et le reste est daté).

Je n'ai toujours pas écouté Minkowski intégralement, car en écoute rapide j'avais du mal avec autant de mezzos dans la distribution pour les distinguer.
Maintenant que j'ai vu l'oeuvre sur scène, c'est plus facile, j'ai la mémoire des airs... mais je trouve Kozena insipide : j'en ai acheté des CDs avec elle pour essayer de mieux la sonder mais ça ne passe vraiment pas avec moi, rien à faire.

Pour Sills, je ne suis pas absolument fan de son timbre, un peu monochrome pour moi (attention c'est relatif, par rapport à Caballé, Sutherland...) mais dans le studio de RCA, elle est en forme éblouissante avec un style qui serait toujours d'actualité et ses trilles et vocalises sont assez jubilatoires!

Depuis que je suis revenu de Garnier, et j'écoute en boucle la version de Malgoire qui se réveille depuis que je maîtrise mieux l'oeuvre (comme quoi l'expérience scénique est riche).
Au départ Dawson était trop différente de Dessay que j'avais encore dans les oreilles (surtout avec son nouveau récital joué également) mais plus je l'écoute, plus je l'apprécie... et plus elle enfonce Schlick en particulier.
Le style est différent de Dessay mais plus baroque finalement quand N2C fait héroïne romantique (mais attachante).
Bowman a quand même une voix assez puissante pour un haute-contre (ça m'avait marqué en concert) et ça le rend crédible en César.
Visse a bien entendu une voix plus étincelante qu'à Garnier mais pas au niveau d'un Dumaux.James et Laurens caractérisent bien leur rôle.
Finalement c'est une assez belle version!

Comme toujours avec Jacobs, ses enregistrements ne passent pas l'épreuve du temps avec moi...

PS: j'ai lu que les effectifs à Garnier étaient deux fois plus nombreux que pour l'enregistrement de N2C et pour certains airs héroïques de César, c'était parfois excitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMer 26 Jan 2011 - 10:20

AD a écrit:
mais plus je l'écoute, plus je l'apprécie... et plus elle enfonce Schlick en particulier.

Ce qui, en soi, n'est pas difficile silent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMer 26 Jan 2011 - 10:24

bAlexb a écrit:
AD a écrit:
mais plus je l'écoute, plus je l'apprécie... et plus elle enfonce Schlick en particulier.

Ce qui, en soi, n'est pas difficile silent !

Parfois j'essayais d'aimer Schlick pour certaines couleurs lunaires... mais on était plus du côté des cantates de Bach que de la Cleopatra de Haendel!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3510
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMer 26 Jan 2011 - 11:01

Alors en ce qui me concerne ...

Rudel c'est simplement inécoutable, sauf pour le fun. J'aime beaucoup certaines intentions de Sills (son récitatif d'entrée, triomphal, et les vocalises de Da Tempeste) mais dans les pages lentes je n'entends que trémulation et certains ornements sont hideux à mes oreilles. Wolf est délicieuse et Forrester a tout pour être immense mais elles n'ont presque plus rien à chanter, à cause des coupures de la partition. Quant aux hommes ... passons.

J'ai découvert l'opéra avec Jacob, j'ai quand même le souvenir d'une révélation, d'une jeunesse et d'un foisonement précieux, indispensable à mes oreilles dans ce répertoire. Larmore est absolument éblouissante, peut-être manquant un rien d'ambigüité, mais tellement vocale et expansive !

Minko m'a laissé, à l'inverse, un sentiment plus brumeux ... mais Kozena vraiment ce délié, ce sens du texte et ces couleurs dans le rôle ... j'aime beaucoup. Comme pour Aurèle c'est une de mes références d'autant qu'elle me surprenait à chaque air.

Richter est un de mes disques de chevet, à cause des tempérament titanesques qui sont en jeu. Tout le monde joue la carte de l'héroïsme et du cornelien. Schreier est d'une tenue magistrale, Hamari superbe as usual (il faut dire que le rôle est payant), Troyanos écrase pour moi la concurrence tellement elle imagine haut sa reine d'Egypte. Outre le fait que c'est d'une somptuosité mate, j'entends dans ces graves des abimes inédits dans le rôle.

Une horreur à éviter à mon sens : le live de Caballé en concert, où elle se montre sous son plus mauvais jour : pas une idée pendant deux heures, pas un mot non plus, juste une suite de sons très pleins. En plus l'oeuvre, racontée par un narrateur, est presque réduit aux airs de Cléopatre et à quelques moments de César (dont le duo évidemment).

Du coup autant écouter des sélections : celle de Bonynge m'avait semblé assez ennuyeuse en fait, malgré l'importance des noms convoqués, mais Böhm d'une noblesse et même d'une transparence remarquables entourait DFD à son plus immédiatement séduisant et Seefried, carrément sublime (le choix d'airs la sert bien) de timbre et de texture.

Sinon je n'ai rien vu à Garnier mais j'ai vu Christie l'année dernière, un peu sec, avec Scholl en ruines, Bartoli sans personnage à part le sien propre, Stutzmann fascinante et Jarrouski très étonnant (y compris, tout simplement, de volume).

Edit : j'oubliais l'improbable version napolitaine (Pompei) où Siepi et Tebaldi n'émergent pas vraiment de la brume sonore, mais où on entend qu'ils sont à la fois très chantants et très prudents (elle surtout qui réussit à chanter ce qui lui reste du rôle après les coupures sans une vocalise rapide).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyMer 26 Jan 2011 - 11:31

Francesco a écrit:
Böhm d'une noblesse et même d'une transparence remarquables entourait DFD à son plus immédiatement séduisant et Seefried, carrément sublime (le choix d'airs la sert bien) de timbre et de texture.

[...]

Edit : j'oubliais l'improbable version napolitaine (Pompei) où Siepi et Tebaldi n'émergent pas vraiment de la brume sonore, mais où on entend qu'ils sont à la fois très chantants et très prudents (elle surtout qui réussit à chanter ce qui lui reste du rôle après les coupures sans une vocalise rapide).

Böhm, j'allais le dire (tellement supérieur à Richter, dans une optique forcément engraissée mais noble, aussi, et pleine [et si, finalement, je m'attachais à des grandes voix chez Haendel, après tout ?]). Seefried c'est Cleopatra, indéniablement ; avec toute sa légèreté, son demi-caractère comme sa demi-teinte et des abymes, des gouffres, des passions contratsées, finalement. Comme peuvent l'être en puissance (et en majesté) aujourd'hui, Ciofi et Piau (intériorité et pas démonstration, sens inné et ineffable des couleurs, du mouvement interne et de la pulsation).

Pompei c'est immense et j'en avais parlé (je ne sais plus où) à Aurèle.

Je m'aperçois que j'ai beaucoup écouté Haendel, en disque et en live ; que je trouvais ses graphismes séduisants, sa concentration immense et j'ai longtemps vécu comme des révélations (cela m'évoque le moment de la réception de chantier après la restauration délicate d'une peinture quasi-illisible) tout ce que j'ai entendu de Gardiner, Jacobs, Minko, McCreesh, Jacobs, etc. dans ce domaine (Jennifer Smith drunken !). Et pourtant, je me demande jusqu'à quel point ces visions fermes, colorées, coloristes, ce mouvement, ces soubresauts, etc. ne privent pas Haendel d'une certaine dimension, d'une espèce d'abstraction liée à l'usage de la voix même dans sa musique qui est autant rubéniste (les couleurs, justement) que poussiniste (le dess[e]in général, la théorie des modes, des passions, etc.).

L'incompréhension vient, peut-être, chez moi, du fait que Haendel a été privatisé, en quelque sorte, dès les premières années des baroqueux par ces derniers, justement. Que sa musique a été confiée à des voix souvent inaptes (et, partant, ineptes) et à des orchestres soit informes, soit en devenir. En ce sens, Jacobs, Minkowski sont des victoires ; ou des rapports d'étape, je ne sais pas.

Quand je reviens à ce qu'il est convenu (qu'on les aime ou pas) de qualifier de voix (Troyanos, Dieskau, Seefried, Corelli, Siepi, Stich-Randall, Popp, Sutherland, etc.), dans ce répertoire, je saisis des lignes, des tensions, des aspérités, des caractères, des mouvements, des perspectives (tout cela même figé) que je ne retrouve pas à un tel degré d'accomplissement chez ces "baroqueux" qui, avec trente de recul, restent des pionniers qui ont manipulé Haendel avec enthousiasme, talent souvent, empirisme, aussi sans, finalement fixer de réels standards. Alors que le problème ne se pose pas avec Vivaldi (Negri, I Musici sont enfoncés), par exemple, chez qui les contemporains n'en finissent pas de renouveler l'approche, la vision, la vitalité de l'oeuvre !

Dès lors je reviens souvent à Böhm, ou ici : http://www.amazon.fr/gp/product/B00000IGR7/ref=pd_lpo_k2_dp_sr_1?pf_rd_p=471061593&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=B0000260Q4&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=0TFV521ARZ8S3KRC1HHZ. Et je continue à attendre le grand frisson !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1186
Date d'inscription : 19/04/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyLun 7 Fév 2011 - 14:43

Je viens d'écouter les extraits avec Seefried, que j'adore mais je trouve la voix un peu juste et minaudante pour le rôle (par exemple en Fiordiligi elle assumait), bref une petite déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyVen 11 Mar 2011 - 21:50

Octavian a écrit:
Giulio Cesare de Handel 51ZMAbXQoFL._SL500_AA300_

On n'a pas évoqué ici le DVD Christie / MacVicar, qui est pourtant une belle réussite. Ayant découvert l'œuvre par ce biais il y a peu, je ne prétendrais pas faire de comparaisons, mais j'ai beaucoup aimé cette production de 2005 qui fait passer comme un charme les quelques 4h de l'œuvre.

La mise en scène de David MacVicar tire vers la transposition à la grande période de la colonisation anglaise en Orient, mais avec quelques détails qui rappellent l'antique (cuirasse de César sous l'uniforme rouge, statue monumentale -représentée sur la pochette- qui apparaît en fond dans une scène...). Il y aurait bien quelques petites choses de çà de là à lui reprocher. On aurait par exemple - à mon avis - pu se passer de quelques "agaceries" olé-olé entre Cleopatra et Tolomeo (l'imaginaire fantasmatique des amours incestueuses des pharaons ?....). Je trouve dommage que quelques effets tombent un peu à plat ou à côté (Cléopâtre utilisant l'urne funéraire de Pompée comme cendrier fait plus rire le public de Glynderbourne qu'elle ne "choque" en montrant le cynisme du personnage à ce moment-là). Enfin, il y a très visiblement un redécoupage de la coupure entre les actes II et III, de manière à faire finir le premier des deux sur la beauté et l'émotion du chant d'amour inquiet de Cleopatra, plutôt que sur les petits calculs de Curio, mais cela malmène quelque peu la temporalité et la compréhension immédiate de la scène suivante. Tout cela reste points de détails, car franchement, globalement, cette mise en scène est très réussie. C'est plutôt beau et toujours vivant, on ne s'ennuie pas et les airs sont tous bien individualisés. Le seul point noir assez important, je trouve, est l'absence d'un vrai chorégraphe car les scènes dansées n'évitent pas toutes le ridicule...

Côté interprétation vocale, Sarah Connolly m'a semblé livré une très bonne prestation dans le rôle titre, mais c'est Danielle de Niese qui "vampe" une bonne partie du show avec sa Cleopatra d'anthologie. Je sais que certains font la fine bouche devant elle, je n'en suis pas !! bounce A signaler également comme excellente, la Cornelia de Patricia Bardon, très émouvante. Et Angelika Kirchschlager en Sesto fait également très bonne figure. Bref rien à redire, sinon des louanges, du côté de ces dames. En revanche ça se corse un peu à mon goût du côté des hommes, car si Alex Ashworth fait un honorable Curio, personnellement je ne suis pas très convaincu par le Tolemeo de Christophe Dumaux...

Enfin, pour un
Citation :
chef moyen dans Haendel
( What the fuck ?!? ) le grand William C. emporte les musiciens de l'Age of Enlightenment avec son talent coutumier, aussi à l'aise dans les passages les plus dynamiques que dans les atmosphères plus propices à l'émotion.

En bref donc, malgré quelques réserves ponctuelles, ce DVD est une réussite remarquable, hautement recommandable tant pour les déjà-fans de Haendel que pour les néophytes qui veulent s'initier aux opéras de ce compositeur - voire, sans doute, une très bonne porte d'entrée dans le monde de l'opéra baroque de façon générale.


Je n'ai pas encore regardé les bonus dont un qui consiste en une succession d'interviews du metteur en scène, du chef et des chanteurs en particulier.
Concernant la mise en scène de David McVicar et l'ensemble de la production c'est-à-dire les chorégraphies et mouvements de scène en particulier, j'ai quelques réserves. J'ai été un peu déçu par cette production. La tête de Pompée au début de l'opéra fait penser à celle de Jochanaan et c'est assez déguelasse à voir. L'agitation des personnages et les chorégraphies sont souvent assez ridicules et caricaturales, notamment celles de Cleopatra. Il y a des moments où j'ai été assez gêné, pas spécialement par les "agaceries" olé-olé entre Cleopatra et son frère qui sont surtout présente au moment de "Domerò la tua fierezza". Lorsque Achilla torture Cornelia au 1er acte il me semble, je n'ai pas été gêné. Il veut presque la violer mais cela reste raisonnable dans la manière dont c'est montré. "Piangerò" me pose un gros problème. Cleopatra est censée être seule et dans un moment introspectif même s'il y a ses servantes, ce n'est pas exclu. C'est la présence de Tolomeo qui m'a gêné. Le fait que les Romains morts se relèvent lorsque César interprète "Qual torrente" me gêne et le fait de faire revenir Achilla et Tolomeo à la fin de l'opéra pour le choeur final surprend même si c'est conforme à la partition. L'utilisation d'un pistolet pour Sesto correspond à la transposition même s'il a une épée et ce n'est pas une idée nouvelle. On retrouve cela dans la mise en scène de Peter Sellars. "Da tempeste" avec la chorégraphie ridicule, les dirigeables et bâteaux, cela ne m'a pas plu. Il y a trop de bâteaux d'ailleurs en arrière fond à plusieurs reprises. C'est superflu à mon avis. Voir la mer et le ciel changer de couleurs à certains moments, cela produit quelques beaux effets, notamment au moment de "Son nata a lagrimar" qui est un beau moment avec le ciel étoilé. Sesto par ailleurs a été battu et est blessé, cela fonctonne bien avec le livret. Le travail sur le personnage de Tolomeo est remarquable et Dumaux incarne le rôle à la perfection. En ce qui concerne les autres rôles, on voit qu'il y a une direction d'acteurs qui est bien menée. Au niveau des costumes, Cleopatra est gâtée. J'aime beaucoup le costume de Christophe Dumaux au moment de "Belle dee di questo core" également. Les costumes des Romains sont un peu particuliers. Disons qu'on arrive bien à dissocier les deux camps et c'est l'essentiel. Cette mise en scène est évidemment plus aboutie que celle de Laurent Pelly et plus réussie. Certains gags sont en trop, comme celui avec l'urne de Pompée prise pour cendrier par Cleopatra. Néanmoins, pas de quoi fouetter un chat non plus.

Concernant le niveau musical et vocal, je suis globalement satisfait dans l'ensemble. Je vais aussi parler des chanteurs sur le plan des incarnations.
La direction de William Christie est une bonne surprise. Certes, ce n'est pas aussi vivant que Minkowski mais il dirige un orchestre différent des Arts florissants qui est The Orchestra of the Age of Enlightenment. Les choix de tempi sont bons et sa direction est de très bonne tenue. Ce n'était pas le cas à la Salle Pleyel à ma connaissance avec les Arts florissants.

Sarah Connolly que j'entendais pour la première fois dans un rôle en intégralité a une très belle voix de mezzo. Il lui manque la richesse d'un contralto dans les graves mais les aigus sont magnifiques et la musicienne est remarquable. Physiquement, elle est trop féminine pour être parfaitement crédible en César mais je préfère les voix féminines dans ce rôle. Les ornementations sont souvent très réussies. La vocalisation est globalement très maîtrisée même si "Qual torrente" lui pose plus de problèmes. Son interprétation de "Dall'ondoso periglio...Aure, deh per pietà" est sublime, touchante. J'ai retenu également en particulier son interprétation de "Se in fiorito ameno prato" car c'est la première fois que j'entends un/une interprète du rôle imiter l'oiseau. Cela produit un joli effet.

Danielle De Niese est malheureusement mon point noir sur le plan vocal et même théâtral. Elle est loin d'être moche et certaines tenues mettent en valeur sa plastique. Néanmoins, elle est trop superficielle dans sa manière de jouer et extrêmement maniérée lorsqu'elle chante. Cleopatra est une séductrice mais on ne voit que cela avec De Niese, c'est affligeant. On sent qu'elle s'amuse et c'est positif mais cela ne suffit pas à me convaincre. Dans les airs de séduction, le côté maniéré peut convenir. "V'adoro pupille" est un des airs qui lui convient bien même s'il y a eu beaucoup mieux que cela dans cet air. Le côté "bonbon acidulé" de la voix devient lassant. Malheureusement, elle gache par un chant et une incarnation extrêmement affectée et maniérée l'un des plus beaux airs de la partition, c'est-à-dire "Se pietà". Son interprétation est insupportable de mièvrerie et ne m'a aucunement ému. Cela devient une épreuve à écouter alors que c'est un air sublime. Dans "Piangerò", je lui reproche les mêmes choses même si c'est légèrement plus supportable. Dans la partie agitée de l'air, cela fonctionne bien même si le rire est de trop. Dans "Da tempeste", elle en fait des caisses et c'est là encore insupportable. Je vais dire quelque chose qui en surprendra certains mais Natalie Dessay qui est loin d'être la plus belle Cleopatra que j'ai entendu est autrement plus agréable à écouter dans ce rôle et met de la sensibilité dans "Se pietà", on a par ailleurs dans son interprétation de cet air des prouesses de tenue de la ligne vocale et de souffle. Dans "Piangerò", malgré un problème au niveau des graves, elle est autrement plus supportable que De Niese. Elle n'est pas parfaite dans ce rôle mais elle est meilleure que De Niese qui ne marque que par sa présence même si elle en fait toujours trop. Je ne sais pas si c'est la responsabilité du metteur en scène mais j'ai des doutes en ayant vu d'autres productions de celui-ci.

Angelika Kirschlager est peu habituée à chanter le répertoire baroque. Son Ariodante, postérieur à ce Sesto a été moyen. Ici, c'est un personnage qui lui convient très bien car elle a des couleurs dans la voix qui s'y prête bien. Elle est très crédible sur le plan physique, s'implique sur le plan dramatique et offre à chaque air de très belles interprétations. Sa voix va bien avec celle de Patricia Bardon par ailleurs dans "Son nata a lagrimar".

Patricia Bardon a une voix sublime, chaude, enveloppante et des graves magnifiques. Elle montre bien la dignité du personnage et sa haine envers Tolomeo et Achilla. Elle impose un personnage qui résiste et chaque air est superbement interprété. Elle est émouvante évidemment dans ce rôle.

J'adore Christophe Dumaux dans ce rôle. Il en fait un peu trop par moments mais la perversité du personnage, sa lubricité, son côté gamin tyrannique sont parfaitement rendus dans cette interprétation. Il y a eu un grand travail avec le metteur en scène et cela se sent et se voit surtout dans le rendu. Ce rôle est physique et Dumaux a une belle agilité par exemple. Le timbre n'est pas le plus beau que je connaisse même s'il faut se méfier car je l'ai entendu en vrai dans le rôle d'Hamor dans Jephtha, oratorio de Handel et la voix est plus belle qu'on ne le pense. Au moins, elle n'est pas impersonnelle et neutre. Elle convient idéalement à ce rôle. J'adore chacune de ses interventions.

Christopher Maltman est un bon Achilla. On sent qu'il se bat avec vaillance pour maîtriser la vocalisation, notamment dans son air du IIIe acte. Les graves ne sont pas forcément beaux mais il y a un relief certain et une incarnation très crédible et investie.

Rachid Ben Abdeslam est un Nireno savoureux. On sent qu'il s'amuse dans ce rôle de conspirateur et confident de Cleopatra. Son air est bien interprété. L'interprète de Curio est bien. Les choeurs sont très bons.

Il y a peu de coupures, moins qu'à Paris récemment à l'occasion de la production de Pelly. Cornelia a tous ses airs par exemple. 1 air de Cleopatra comme à Paris est coupé et ce n'est pas le plus intéressant puisqu'il s'agit de "Tutto puo donna vezzosa". Je préfère "Tu la mia stella sei" même si la mise en scène avec le parapluie et les gags distraient plus qu'autre chose malheureusement. Je cite cet air car c'est celui qui a été coupé à Paris. L'air d'Achilla "Se a me non sei crudele" est coupé et cela ne me gêne pas. La coupure de "L'aure che spira", air de Sesto me gêne plus car j'aime beaucoup cet air. Je préfèrerais que ce soit l'air "La giustizia ha già sull'arco" qui soit coupé, coupure plus traditionnelle d'ailleurs. Je comprends qu'il y ait lors de versions concert ou représentations lives des coupures qui ne seraient pas acceptables dans les conditions d'un enregistrement de studio.

J'espère que mon message ne vous barbera pas car il est plutôt long, c'est un euphémisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyVen 11 Mar 2011 - 22:13

aurele a écrit:
Danielle De Niese est malheureusement mon point noir sur le plan vocal et même théâtral. Elle est loin d'être moche et certaines tenues mettent en valeur sa plastique. Néanmoins, elle est trop superficielle dans sa manière de jouer et extrêmement maniérée lorsqu'elle chante. Cleopatra est une séductrice mais on ne voit que cela avec De Niese, c'est affligeant. On sent qu'elle s'amuse et c'est positif mais cela ne suffit pas à me convaincre. Dans les airs de séduction, le côté maniéré peut convenir. "V'adoro pupille" est un des airs qui lui convient bien même s'il y a eu beaucoup mieux que cela dans cet air. Le côté "bonbon acidulé" de la voix devient lassant. Malheureusement, elle gache par un chant et une incarnation extrêmement affectée et maniérée l'un des plus beaux airs de la partition, c'est-à-dire "Se pietà". Son interprétation est insupportable de mièvrerie et ne m'a aucunement ému. Cela devient une épreuve à écouter alors que c'est un air sublime. Dans "Piangerò", je lui reproche les mêmes choses même si c'est légèrement plus supportable. Dans la partie agitée de l'air, cela fonctionne bien même si le rire est de trop. Dans "Da tempeste", elle en fait des caisses et c'est là encore insupportable. Je vais dire quelque chose qui en surprendra certains mais Natalie Dessay qui est loin d'être la plus belle Cleopatra que j'ai entendu est autrement plus agréable à écouter dans ce rôle et met de la sensibilité dans "Se pietà", on a par ailleurs dans son interprétation de cet air des prouesses de tenue de la ligne vocale et de souffle. Dans "Piangerò", malgré un problème au niveau des graves, elle est autrement plus supportable que De Niese. Elle n'est pas parfaite dans ce rôle mais elle est meilleure que De Niese qui ne marque que par sa présence même si elle en fait toujours trop. Je ne sais pas si c'est la responsabilité du metteur en scène mais j'ai des doutes en ayant vu d'autres productions de celui-ci.
ben Danielle De Niese a un joli minois et un joli brin de voix mais c'est pas une vraie grande valeur vocale. Au mieux, c'est notre Reri Grist actuelle (et encore j'en suis pas certain! Reri Grist lui est très supérieure à mon sens). On joue beaucoup sur son physique mais y a rien de décoiffant dans ces moyens vocaux plutôt modestes à la technique un peu sommaire. En tout cas rien d'anthologique comme j'ai pu le lire un peu plus haut.
Et dans ce DVD, elle amuse parfois et agace souvent. Pour le coup, effectivement, la comparaison avec Dessay sert cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23231
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyVen 11 Mar 2011 - 22:21

Otello a écrit:
ben Danielle De Niese a un joli minois et un joli brin de voix mais c'est pas une vraie grande valeur vocale. Au mieux, c'est notre Reri Grist actuelle (et encore j'en suis pas certain! Reri Grist lui est très supérieure à mon sens). On joue beaucoup sur son physique mais y a rien de décoiffant dans ces moyens vocaux plutôt modestes à la technique un peu sommaire. En tout cas rien d'anthologique comme j'ai pu le lire un peu plus haut.
Et dans ce DVD, elle amuse parfois et agace souvent. Pour le coup, effectivement, la comparaison avec Dessay sert cette dernière.

C'est pour cela que j'attends la version avec Bartoli et celle d'Alan Curtis avec Karina Gauvin. En attendant, il faut retourner à Troyanos et Kozena, deux mezzos donc ou aux extraits de la version Bonynge avec Sutherland même si ce n'est pas baroque comme ne l'est pas d'ailleurs la version Richter.
Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis de De Niese. Je ne savais pas que tu avais vu ce DVD. Que penses tu du reste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7036
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyVen 11 Mar 2011 - 22:30

aurele a écrit:
Otello a écrit:
ben Danielle De Niese a un joli minois et un joli brin de voix mais c'est pas une vraie grande valeur vocale. Au mieux, c'est notre Reri Grist actuelle (et encore j'en suis pas certain! Reri Grist lui est très supérieure à mon sens). On joue beaucoup sur son physique mais y a rien de décoiffant dans ces moyens vocaux plutôt modestes à la technique un peu sommaire. En tout cas rien d'anthologique comme j'ai pu le lire un peu plus haut.
Et dans ce DVD, elle amuse parfois et agace souvent. Pour le coup, effectivement, la comparaison avec Dessay sert cette dernière.
C'est pour cela que j'attends la version avec Bartoli et celle d'Alan Curtis avec Karina Gauvin. En attendant, il faut retourner à Troyanos et Kozena, deux mezzos donc ou aux extraits de la version Bonynge avec Sutherland même si ce n'est pas baroque comme ne l'est pas d'ailleurs la version Richter.
Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis de De Niese. Je ne savais pas que tu avais vu ce DVD. Que penses tu du reste?
la même chose que toi Wink
Les versions Bonynge et Richter restent baroques dans leur contexte. Bien évidemment depuis on a poussé plus loin mais la valeur de ces premières versions pionnières reste intact.


Dernière édition par Otello le Ven 11 Mar 2011 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel EmptyVen 11 Mar 2011 - 22:30

aurele a écrit:
La tête de Pompée au début de l'opéra fait penser à celle de Jochanaan et c'est assez déguelasse à voir.
Je n'avais pas fait le rapprochement avec Jochanaan, mais le fait que ce soit "assez dégueulasse à voir" euhhh... ça se tient, je pense même que c'est fait pour. Mr. Green

(De toute façon, pour moi, la tête coupée de Pompée, ce sera toujours celle au début de la Cléopâtre de Mankiewicz.)

aurele a écrit:
L'agitation des personnages et les chorégraphies sont souvent assez ridicules et caricaturales, notamment celles de Cleopatra.
aurele a écrit:
"Da tempeste" avec la chorégraphie ridicule, les dirigeables et bâteaux, cela ne m'a pas plu.
Oui, là on se rejoint, les chorégraphies sont vraiment pour moi le point faible de cette production. Et dans "Da tempeste" on dirait un vieux clip vidéo, on touche le fond du ridicule. Confused

aurele a écrit:
De Niese, c'est affligeant.
Otello a écrit:
Danielle De Niese a un joli minois et un joli brin de voix mais c'est pas une vraie grande valeur vocale. Au mieux, c'est notre Reri Grist actuelle (et encore j'en suis pas certain! Reri Grist lui est très supérieure à mon sens). On joue beaucoup sur son physique mais y a rien de décoiffant dans ces moyens vocaux plutôt modestes à la technique un peu sommaire. En tout cas rien d'anthologique comme j'ai pu le lire un peu plus haut.
Les goûts et les couleurs, je sais, mais quand même... qu'est-ce qu'il faut pas entendre. Rolling Eyes

Je revendique, en tout cas, le droit d'avoir apprécié sa prestation, et non, pas que pour son "joli minois" et son "physique", merci (sans vouloir non plus être goujat, il y a plus troublant sur le marché...). Oui, j'ai été séduit par son interprétation. Oui, je suis vraiment ému par son "Piangerò" (j'emploie le présent car rien qu'en y repensant...). Non, je n'ai pas encore écouté le disque de Dessay - et donc la comparaison me passe un peu au-dessus de la tête.

(En revanche il se trouve que je suis un grand fan de Grist ; je n'avais jamais fait le rapprochement, mais ça pourrait expliquer des choses...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Giulio Cesare de Handel Empty
MessageSujet: Re: Giulio Cesare de Handel   Giulio Cesare de Handel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giulio Cesare de Handel
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Giulio Cesare Monteverdi
» Sonia Prina
» Jules César - TCE, novembre 2011
» Cesare Siepi
» Serse : Händel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: