Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Festival de Bayreuth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
sergio
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Sam 8 Sep 2012 - 9:07

Bayreuth hors les murs, je crois bien que c'est la première fois que ça arrive !

Deux représentations du Vaisseau et de Lohengrin et une de Tristan au Liceo de Barcelone avec l'orchestre, les choeurs et les solistes du Festival en version de concert du 1 au 6 septembre.

Evidemment manque l'acoustique légendaire, mais quand l'orchestre de Bayreuth monte sur scène, ça fait quelques décibels et c'est quand même royal d'entendre la partition de Wagner aussi bien jouée dans ses moindres détails.

D'ailleurs l'orchestre mais aussi les choeurs ont été les héros de cette série et ont été régulièrement acclamés plus que les solistes...

Il faut dire que les choeurs, particulièrement les choeurs d'hommes sont insurpassables dans ce répertoire.

Pour les solistes c'est une histoire beaucoup plus contrastée !!!

Distribution parfaite pour le Vaisseau avec Samuel Youn, Franz Josef Selig et une merveilleuse Ricarda Merbeth qui chante Senta avec une voix presque mozartienne mais capable d'une incandescence extraordinaire dans les climax. Je l'avais aimée à Paris mais là c'est une vraie découverte !

Pour Lohengrin, seuls Klaus Florian Vogt et peut être Mayer se haussent au même niveau. Le reste va du moyen au médiocre avec une grosse déception du côté des femmes. Annette Dasch falotte et inexpressive manque cruellement de projection et Susan Mclean est une vraie harpie mais elle hurle plus souvent qu'elle ne chante avec un timbre incapable de la moindre séduction.

Tristan est mieux réussi. Irene Theorin et même Robert Dean Smith sont absolument infatigables et ont offert un grand moment de drame wagnérien . J'ai moins aimé Kurwenal et Brangaene mais nous avons eu la divine surprise de voir Robert Holl remplacé par Franz Josef Selig pour le roi Mark. Je dois dire qu'il est toujours aussi bon et que son absence à Paris depuis l'arrivée de Joel est bien regrettable...

Aucune liste d'attente à Barcelone ! Le public était en délire mais il restait quand même quelques places pour chaque représentation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 21 Juil 2013 - 13:37

Xavier a écrit:
Franchement, en quoi ce qu'on peut voir et entendre à Bayreuth serait 50 fois supérieur à ce qu'on peut trouver dans les autres théâtres d'Europe et qui mériterait autant de sacrifices?

Ce qui est différent à Bayreuth de tous les autres théatres d'Europe et du monde, c'est que tout le monde,artistes et public, n'est là que pour ça. Qu'on ne vient pas à l'issue d'une journée de travail, fatigué et préoccupé. Que les artistes ont choisi de sacrifier leurs vacances pour participer à une tentative unique. Que le lieu est fait pour ça. Ca n'empêche pas qu'il y ait des productions révoltantes (pas les mêmes selon les personnes, par exemple j'ai trouvé révoltants le Tristan récent ou l'ancien Parsifal de Wagner), et qu'ils n'ont pas de privilège de casting par rapport aux grands opéras de la planète. Mais la différence est énorme et contribue à une expérience qui est toujours unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 21 Juil 2013 - 13:58

On met surtout 50 fois plus de temps pour pouvoir s'y rendre, ça fait toute la différence. J'ai réservé lorsque j'avais 16 ans et je compte m'y rendre à la retraite. hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 21 Juil 2013 - 14:17

Guillaume a écrit:
Oui enfin Tannhäuser il paraît que la mise en scène est vraiment pourrie pour le coup (unanimité contre elle tant sur la Colline que sur internet),


Moi, j'ai vu ce Tannhäuser (le IV?) que j'ai trouvé tout-à-fait formidable et intelligent, à la fois féroce et amoureux. Le vrai public sur la scène, certes perturbé mais se retrouvant dans ses habitudes somnolentes tôt ou tard (assez tôt pour certains/certaines); le spectacle qui commence avant qu'on arrive; la référence pas absurde aux boys bands et à la télé-réalité, le racket des pélerins, le suicide très assisté d'Elisabeth, tout cela m'a paru très vrai, avec le juste la bonne quantité de distance. On en ressort amusé, énergisé, et quand même hypnotisé par le chant des pélerins.

Je n'y serai pas cette année, mais ce Tannhäuser et le Lohengrin rejouent, donc tenez-nous au courant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 21 Juil 2013 - 14:24

Glocktahr a écrit:
Je ne trouve pas que Mime soit antipathique (et Alberich non plus d'ailleurs). Je trouve que c'est plutot Siegfried qui l'est. Je ne suis pas convaincu par les arguments du type "les Nibelung sont les clichés des méchants juifs, Siegfried Wotan et Brünhilde sont des gentils aryens". Je me trompe peut être, il faudrait voir ce qu'en pensait Wagner lui-même, mais je trouve Mime et Alberich trop touchants et vrais pour ne pas que Wagner y ait mis une grande part de lui même.

+1 -- c'est pas clair du tout que Mime soit antipathique et que Siegfried soit glorieux. Ce qui est sûr, c'est que l'un est victorieux et l'autre est défait, mais c'est exactement ce genre de projection stéréotypée qui nous donnent à la fois des polémiques navrantes et des mise en scène soporifiques.

Zeno a écrit:
On met surtout 50 fois plus de temps pour pouvoir s'y rendre, ça fait toute la différence. J'ai réservé lorsque j'avais 16 ans et je compte m'y rendre à la retraite. hehe 

Tu travailles dans une start-up Internet et tu comptes prendre ta retraite à 28 ans?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 28 Juil 2013 - 11:46

julot a écrit:
Moi, j'ai vu ce Tannhäuser (le IV?) que j'ai trouvé tout-à-fait formidable et intelligent, à la fois féroce et amoureux. Le vrai public sur la scène, certes perturbé mais se retrouvant dans ses habitudes somnolentes tôt ou tard (assez tôt pour certains/certaines); le spectacle qui commence avant qu'on arrive; la référence pas absurde aux boys bands et à la télé-réalité, le racket des pélerins, le suicide très assisté d'Elisabeth, tout cela m'a paru très vrai, avec le juste la bonne quantité de distance. On en ressort amusé, énergisé, et quand même hypnotisé par le chant des pélerins.

Je n'y serai pas cette année, mais ce Tannhäuser et le Lohengrin rejouent, donc tenez-nous au courant...

Euh... j'ai pas dû voir la même mise en scène...
Non pas que je trouve cette mise en scène totalement horrible (il y a des choses et un cadre qui peuvent être intéressants) mais la référence aux Boys Band/télé réalité et le racket des pélerins, je ne vois pas trop...

Par contre, si tu as compris exactement en quoi ce monde de Vénus avait à voir avec le monde fermé de l'usine, je veux bien... parce que mise à part un espèce de "défouloir" ou de mise en scène de lupanar pour faire peur aux "bons travailleurs" et le tenter en même temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 29 Juil 2013 - 15:42

Quand tu dis que tu n'as pas dû voir la même mise en scène, tu veux dire que tu n'as pas aimé?

Deux choses ici 1/Sur la "transposition" de l'action -- de quoi as-tu besoin de plus de ce que tu proposes pour le Venusberg? Par ailleurs, l'usine est une distillerie, il est assez clair que le sujet du divertissement au service de la grosse machine est un thème dominant de cette mise en scène. Quant à la télé-réalité, c'est bien comme ça que se présente pour nous les concours de chant? Et la déconstruction de l'idée des pélerins comme un flux de sainteté, et de Tannhäuser seul contre le monde de la vertu, me semble plutôt bienvenue. Dans l'ensemble, il y a une espèce de mise en abîme vertigineuse qui fait du divertissement le thème central de l'opéra, du lupanar à l'opéra lui-même en passant par l'alcool et la télé. C'est la grande tradition du théâtre que ce jeu avec l'illusion théâtrale, comme cette façon dont il n'y a pas de lever de rideau dans cette mise en scène. En montrant l'illusion au théâtre, on montre le théâtre de la vie, etc.

2/ A la fin, la question d'une mise en scène de théâtre n'est pas celle de la validité de son concept ou de son discours; c'est celle de son efficacité scénique et de son impact. Le boyz band, par exemple, me semble tout à fait en phase avec la musique, en plus d'être cohérent avec le texte. J'ai trouvé ce Tannhäuser fascinant et entraînant d'un bout à l'autre: il m'a fait réfléchir, m'a tenu palpité (voire éveillé), m'a ému (la tentative de suicide qui se transforme en meurtre)... Je ne sais pas exactement ce que j'ai vu: ça m'intéresse plus que l'illustration d'une série d'images et de sentiments prédéterminés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 29 Juil 2013 - 15:52

julot a écrit:
Quand tu dis que tu n'as pas dû voir la même mise en scène, tu veux dire que tu n'as pas aimé?
Aimé... je ne dirais pas ça... mais après je n'ai pas trouvé ça totalement idiot... même assez intéressant quand on se force à rentrer dans le concept...

Citation :
Deux choses ici 1/Sur la "transposition" de l'action -- de quoi as-tu besoin de plus de ce que tu proposes pour le Venusberg? Par ailleurs, l'usine est une distillerie, il est assez clair que le sujet du divertissement au service de la grosse machine est un thème dominant de cette mise en scène. Quant à la télé-réalité, c'est bien comme ça que se présente pour nous les concours de chant? Et la déconstruction de l'idée des pélerins comme un flux de sainteté, et de Tannhäuser seul contre le monde de la vertu, me semble plutôt bienvenue. Dans l'ensemble, il y a une espèce de mise en abîme vertigineuse qui fait du divertissement le thème central de l'opéra, du lupanar à l'opéra lui-même en passant par l'alcool et la télé. C'est la grande tradition du théâtre que ce jeu avec l'illusion théâtrale, comme cette façon dont il n'y a pas de lever de rideau dans cette mise en scène. En montrant l'illusion au théâtre, on montre le théâtre de la vie, etc.
Perso, je n'ai pas vu du tout la télé-réalité... bien un divertissement donné par une sorte d'élite de l'usine pour amuser et divertir le peuple ouvrier (avec même cette interprétation de la vierge par Elisabeth...)
Mais dans ce cas, pourquoi ce Vénusberg? Un divertissement honteux? J'ai pensé un moment à un monde en dehors du travail qui reste la règle première de ce lieu, et donc un endroit totalement infernal pour ce monde où le travail est édifié en loi divine...

Citation :
2/ A la fin, la question d'une mise en scène de théâtre n'est pas celle de la validité de son concept ou de son discours; c'est celle de son efficacité scénique et de son impact. Le boyz band, par exemple, me semble tout à fait en phase avec la musique, en plus d'être cohérent avec le texte. J'ai trouvé ce Tannhäuser fascinant et entraînant d'un bout à l'autre: il m'a fait réfléchir, m'a tenu palpité (voire éveillé), m'a ému (la tentative de suicide qui se transforme en meurtre)... Je ne sais pas exactement ce que j'ai vu: ça m'intéresse plus que l'illustration d'une série d'images et de sentiments prédéterminés.

Oui, il y a des choses intéressantes, mais il faut clairement bien connaître son Tannhäuser et faire marcher ses méninges... parce que si on regarde cette mise en scène sans chercher à comprendre, on est vite perdu à mon avis...
On est loin de la lisibilité du Parsifal de Herheim qui n'en est pas moins profond et plein d'idées (je dirais même qu'il y a encore plus d'idées que dans ce Tannhäuser!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 29 Juil 2013 - 20:22

Polyeucte a écrit:
Perso, je n'ai pas vu du tout la télé-réalité...
Tu as du la rater parce que tu mangeais des Bratwurst à l'entr'acte Very Happy ... ce n'était pas ambigu sur les écrans sur le côté de la scène -- on voyait les (vraies) coulisses "live" avec les noms des contestants (personnages). Et puis le côté "regarde, ce spectacle, c'est un spectacle, et même un spectacle dans le spectacle, était bien renforcé par la présence du public sur scène, quand même.

Polyeucte a écrit:
bien un divertissement donné par une sorte d'élite de l'usine pour amuser et divertir le peuple ouvrier (avec même cette interprétation de la vierge par Elisabeth...)
Mais dans ce cas, pourquoi ce Vénusberg? Un divertissement honteux? J'ai pensé un moment à un monde en dehors du travail qui reste la règle première de ce lieu, et donc un endroit totalement infernal pour ce monde où le travail est édifié en loi divine...

OK, j'avoue que je ne me souviens pas assez bien. Mais dans mon souvenir, c'était un bordel sous l'usine, mais c'était aussi une prison. Ca fascinait les ouvriers de la distillerie, en effet, mais c'était facile ni d'y entrer, ni d'en sortir. Ca peut être le lupanar d'à côté, comme tu dis, divertissement de riches. Après, je ne comprends pas bien ton interrogation -- le Venusberg, c'est l'endroit où T s'est vautré dans le Nirvana utérin, qu'est-ce que ça fait si c'est une chambre de bonne ou une cage de titi qui rentre sous la scène?

Citation :
Oui, il y a des choses intéressantes, mais il faut clairement bien connaître son Tannhäuser et faire marcher ses méninges... parce que si on regarde cette mise en scène sans chercher à comprendre, on est vite perdu à mon avis...

Ben oui, mais enfin sinon, on fait quoi à l'opéra, et en particulier pour Wagner, et en particulier à Bayreuth? Trois ou quatre heures à trouver ça joli en connaissant les grandes lignes de l'action, c'est bizarre, non? Surtout à Bayreuth où il n'y a pas de surtitre, ni de lumière pour lire son petit livret (quelqu'un a essayé d'emporter son Kindle, d'ailleurs?), c'est quoi l'intérêt si on ne connaît pas l'opéra par coeur, si on ne suit pas l'action ligne à ligne?

Je dis ça, et en même temps, ma femme, qui n'est pas wagnérienne ou connaisseuse du tout, a adoré des représentations d'oeuvres qu'elles ne connaissait pas et qui n'étaient pourtant pas des mises en scène "à la vanille": Le Tristan de Konwitschny, le Siegfried de Munich en 2006 (qui c'était, je ne me souviens pas -- mais je me souviens des murmures de la forêt avec les oeufs qui marchent et de Grane au III), ou le Lohengrin de Neuenfels et, justement, ce Tannhäuser.

Mais bon, c'est pas pareil, ma femme, c'est un génie. kiss 

Citation :
On est loin de la lisibilité du Parsifal de Herheim qui n'en est pas moins profond et plein d'idées (je dirais même qu'il y a encore plus d'idées que dans ce Tannhäuser!)

Ah ça c'est sûr. Pour moi, Herheim, c'est carrément génial. C'est ce qu'ont du ressentir ceux qui ont vu Chéreau à l'époque, l'idée que la mise en scène ne sera plus jamais pareille, qu'il y a un avant et un après. J'ai pas pu parler pendant un moment, et j'ai pas vraiment dormi.  

Alors que ce Tannhäuser reste juste une bonne mise en scène dans l'air du temps (mais on parle plein en sortant). N'empêche, entre ça et un truc ronflant comme, disons, le DVD de Zürich (qui est bien, plutôt) ou la mise en scène con-ceptuelle du Liceu, j'ai vite choisi. C'est quand même pas souvent qu'on voit un Tannhäuser où on se dit pas qu'on aurait préféré rester chez soi écouter Solti sur son Icos. C'est pas franchement Last Action Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 29 Juil 2013 - 21:16

Des photos du Ring de Castorf:
http://intermezzo.typepad.com/intermezzo/2013/07/bayreuth-ring-siegfried.html

Des échos? Le premier acte de Walkyrie que j'ai entendu sur France Mu hier donnait pas envie -- ils avaient l'air de souffrir beaucoup, les jumeaux, et le chef n'avait pas l'air de chercher à les soulager.

Comme d'habitude, les critiques (que j'ai pu lire) discutent le concept (c'est-à-dire ce qu'on peut discuter sans y être allé et avoir écouté et regardé) plutôt que la qualité du spectacle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4476
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 5 Aoû 2013 - 18:35

Il y a une question que je me pose : Comment se prononce Bayreuth en allemand ?

C'est le "y" qui me pose problème, ce n'est pas une lettre courante en allemand, en théorie ça se prononce comme le "u" français, ce qui donnerait "Bahuroït" mais ça me parait vraiment bizarre. Peut-être est ce une exception au règle de l'allemand standard ou bien peut-être que c'est du bavarois.

Si qqn sait...

edit : en tapant "pronociation Bayreuth" dans google on l'a prononcé par des locuteurs natifs qui prononcent le y comme le ï français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 5 Aoû 2013 - 19:19

Baille-reuille-t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 5 Aoû 2013 - 20:20

Glocktahr a écrit:
edit : en tapant "pronociation Bayreuth" dans google on l'a prononcé par des locuteurs natifs qui prononcent le y comme le ï français.
Oui, ça se prononce comme ça (bâille-roÿt). Le "y" ne se prononce pas forcément "ü", il est l'équivalent d'un [ i] dans les diphtongues ("ey" se prononce comme "ei"), et bien sûr dans les mots d'origine slave – ainsi le patronyme Vranický (deux demi-frères compositeurs) s'écrit-il Wranitzky en allemand, et se prononce toujours [vranitski]. Smile

En cas de doute, tu peux toujours vérifier avec le miraculeux Forvo : http://fr.forvo.com/word/bayreuth/#de .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 7:12

Pas de Parsifal de Herheim, ou d'un autre, pour 2014. Juste Ring de Castorf/Petrenko, Tannhäuser de Baumgarten/Kebo, Holländer de Glogger/Thielemann et Lohengrin de Neuenfels/Nelsons. Je vais essayer d'être sur scène pour le Tannhäuser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
philippes
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 13:03

julot a écrit:
Pas de Parsifal de Herheim, ou d'un autre, pour 2014. Juste Ring de Castorf/Petrenko, Tannhäuser de Baumgarten/Kebo, Holländer de Glogger/Thielemann et Lohengrin de Neuenfels/Nelsons. Je vais essayer d'être sur scène pour le Tannhäuser...
Ouverture des réservations directement sur internet (sans passer par la file d'attente) pour 11 des 30 représentations (dont un Ring complet), le 13 octobre à 18h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-esprit-de-l-escalier.hautetfort.com/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 13:07

philippes a écrit:
Ouverture des réservations directement sur internet (sans passer par la file d'attente) pour 11 des 30 représentations (dont un Ring complet), le 13 octobre à 18h
ça va être la ruée Confused
J'espère qu'ils ont un site capable de supporter cette affluence...

Par contre, je ne comprends pas le souhait de Julot d'être placé sur la scène... On y voit rien sur scène à priori non? On ne doit voir à peu près que le devant de la scène, et donc louper toutes les projections au fond, une partie du jeu dès que l'action se passe à l'intérieur du "U", rien des activités dans les étages...

Personnellement, on m'aurait donné une place sur scène, je ne crois pas que j'aurais été ravis, au contraire même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 13:31

Depuis que j'ai renoncé à ma carrière de Heldentenor, j'ai peu d'occasion de passer un Tannhäuser sur scène Very Happy   

Si j'ai des places, je te dirai si on voit plus ou moins, puisque je l'ai vu depuis la salle l'année dernière (il y'en avait pas mal qu'on ne voyait pas de toute façon, quand on n'était pas placé en A).

Pour comprendre mon souhait, il suffit de comprendre que j'ai soif d'expériences nouvelles, et que j'ai toujours adoré l'immersion dans le spectacle du premier rang.

Par ailleurs, je soupçonne que le spectacle de Baumgartner est conçu pour être différent pour chaque spectateur. C'est en tous cas ce que suggère le texte sur le site.

Par contre, Philippes, quelle est ta source? Je vois qu'on peut d'ores et déjà placer sa commande en ligne pour un nombre limité de représentations, et je ne vois pas sur le site de mention de "vente flash" le 13 octobre.

Peut-être c'est sur vente privée.com?Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
philippes
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 13:50

Ma source c'est le Festival !
http://tickets.bayreuther-festspiele.de/de/info

Il semble me souvenir que les places sur la scène de Tannhäuser sont réservées aux membres de la Société des Amis de Bayreuth (mais tu en fais peut-être partie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-esprit-de-l-escalier.hautetfort.com/
philippes
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 13:54

Polyeucte a écrit:
philippes a écrit:
Ouverture des réservations directement sur internet (sans passer par la file d'attente) pour 11 des 30 représentations (dont un Ring complet), le 13 octobre à 18h
ça va être la ruée Confused
J'espère qu'ils ont un site capable de supporter cette affluence...

Dans la dernière newsletter du festival, il est indiqué que les moyens ont été mis en place pour que çà fonctionne ! (Dieser Anstieg wird möglich gemacht durch einen massiven Ausbau der Serverleistung und eine Umstrukturierung des Ticketsystems.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-esprit-de-l-escalier.hautetfort.com/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Jeu 5 Sep 2013 - 21:16

philippes a écrit:
Ma source c'est le Festival !
http://tickets.bayreuther-festspiele.de/de/info

Il semble me souvenir que les places sur la scène de Tannhäuser sont réservées aux membres de la Société des Amis de Bayreuth (mais tu en fais peut-être partie)
Merci! Ça va faire des stratégies compliquées, entre ce qu'on demande par courrier maintenant, ce qu'on demande électronique ment maintenant, et ce qu'on obtiendra à la vente flash. Il pourrait finir par y avoir du trafic. Comme je connais ces farceurs du Kartenbüro, ils vont nous expliquer qu'on peut pas participer a la vente flash si on a déjà commandé en ligne, ou quelque chose du genre.

Non, pas membre de la société. C'est un truc ou faut payer, c'est ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
philippes
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Ven 6 Sep 2013 - 15:52

http://www.freunde-bayreuth.org/html/mitglied_fr.html

ça n'est pas donné !

Mais en réalité, les spectateurs sur la scène de Tannhäuser étaient membres d'une association concurrente : la TAFF

http://www.bayreuther-festspiele.de/deutsch/maezene/taff__team_aktiver_festspielfoerderer_499.html

Cette récente association avait été créée à l'initiative des sœurs Wagner pour saper la plus ancienne Gesellschaft der Freunde von Bayreuth
Le mot d'ordre de TAFF : Transparent. Unbürokratisch. Effektiv. TAFF. !!

(depuis les relations les sœurs et les Amis se sont semble-t-il apaisées)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-esprit-de-l-escalier.hautetfort.com/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 8:26

OK, question de béotien: avec leur système tout bavarois où on demande uniquement des dates et des catégories précises, quelle est la meilleure stratégie? Je sais déjà que, même si on a eu des places l'année précédente et qu'on demande du A1 à la première du Ring de Castorf, ça peut être non (d'accord, c'était pas malin -- hubris, quand tu nous tiens...). Leur logique toute allemande est: les règles sont très claires: tu demandes quelque chose de précis, tu as un numéro dans la liste d'attente, si il en reste quand on arrive à ton numéro, t'as gagné.

Mais bien sûr, les pequenots comme moi ne savent pas ce qui est le plus demandé, et donc ne savent pas maximiser leur chances. Si je demande des places aveugles au milieu de l'été, est-ce que j'ai de meilleures chances que si je demande A1 au premier cycle? Au dernier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28756
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 8:39

julot a écrit:
OK, question de béotien: avec leur système tout bavarois où on demande uniquement des dates et des catégories précises, quelle est la meilleure stratégie? Je sais déjà que, même si on a eu des places l'année précédente et qu'on demande du A1 à la première du Ring de Castorf, ça peut être non (d'accord, c'était pas malin -- hubris, quand tu nous tiens...). Leur logique toute allemande est: les règles sont très claires: tu demandes quelque chose de précis, tu as un numéro dans la liste d'attente, si il en reste quand on arrive à ton numéro, t'as gagné.

Mais bien sûr, les pequenots comme moi ne savent pas ce qui est le plus demandé, et donc ne savent pas maximiser leur chances. Si je demande des places aveugles au milieu de l'été, est-ce que j'ai de meilleures chances que si je demande A1 au premier cycle? Au dernier?
Je ne suis pas certain que la place change grand chose.
Moi j'avais demandé certaines catégories ... j'en ai eu d'autres ... Je pense que dés que c'est ton tour ils te proposent des places.
AU passage : il n'y a pas de places aveugles ! On voit bien partout. De ce côté et du côté accoustique c'est excellent Bayreuth ... idéal même. Deux gros problèmes : il peut faire une chaleur à crever ... et pire encore ... les sièges (sauf ceux du fond) sont en bois ... alors si tu veux pas que ton Parsifal se transforme en chemin de croix ... prépare les coussins Smile 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 8:49

Cololi a écrit:
julot a écrit:
OK, question de béotien: avec leur système tout bavarois où on demande uniquement des dates et des catégories précises, quelle est la meilleure stratégie? Je sais déjà que, même si on a eu des places l'année précédente et qu'on demande du A1 à la première du Ring de Castorf, ça peut être non (d'accord, c'était pas malin -- hubris, quand tu nous tiens...). Leur logique toute allemande est: les règles sont très claires: tu demandes quelque chose de précis, tu as un numéro dans la liste d'attente, si il en reste quand on arrive à ton numéro, t'as gagné.

Mais bien sûr, les pequenots comme moi ne savent pas ce qui est le plus demandé, et donc ne savent pas maximiser leur chances. Si je demande des places aveugles au milieu de l'été, est-ce que j'ai de meilleures chances que si je demande A1 au premier cycle? Au dernier?
Je ne suis pas certain que la place change grand chose.
Moi j'avais demandé certaines catégories ... j'en ai eu d'autres ... Je pense que dés que c'est ton tour ils te proposent des places.
AU passage : il n'y a pas de places aveugles ! On voit bien partout. De ce côté et du côté accoustique c'est excellent Bayreuth ... idéal même. Deux gros problèmes : il peut faire une chaleur à crever ... et pire encore ... les sièges (sauf ceux du fond) sont en bois ... alors si tu veux pas que ton Parsifal se transforme en chemin de croix ... prépare les coussins Smile 
Tu n'as pas eu ton second choix mais autre chose que ton premier et second choix? C'était quand? Je n'ai pas entendu ce genre d'histoire depuis des années.

Les places des loges derrières les poteaux sont littéralement semi-aveugles -- on ne voit qu'une moitié de la scène. Même les B te cachent une grande partie de la scène (on a parlé pour Tannhäuser).

Quant aux sièges -- il se trouve que je suis bien moletonné moi-même, ça ne me pose pas de problème. Mais sinon, Muji a des petits coussins à mémoire de forme qui font juste la bonne taille.

Pour la chaleur, une ruse: ne pas dormir à Bayreuth mais dans la montagne, dans le Fichtelgebirge. Ca ne réduit pas la chaleur dans le Festspielhaus mais on a des nuits fraîches, ce qui rend le Festspielhaus plus supportable.

Il reste de toutes façons la question des dates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28756
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 9:10

julot a écrit:
Cololi a écrit:
julot a écrit:
OK, question de béotien: avec leur système tout bavarois où on demande uniquement des dates et des catégories précises, quelle est la meilleure stratégie? Je sais déjà que, même si on a eu des places l'année précédente et qu'on demande du A1 à la première du Ring de Castorf, ça peut être non (d'accord, c'était pas malin -- hubris, quand tu nous tiens...). Leur logique toute allemande est: les règles sont très claires: tu demandes quelque chose de précis, tu as un numéro dans la liste d'attente, si il en reste quand on arrive à ton numéro, t'as gagné.

Mais bien sûr, les pequenots comme moi ne savent pas ce qui est le plus demandé, et donc ne savent pas maximiser leur chances. Si je demande des places aveugles au milieu de l'été, est-ce que j'ai de meilleures chances que si je demande A1 au premier cycle? Au dernier?
Je ne suis pas certain que la place change grand chose.
Moi j'avais demandé certaines catégories ... j'en ai eu d'autres ... Je pense que dés que c'est ton tour ils te proposent des places.
AU passage : il n'y a pas de places aveugles ! On voit bien partout. De ce côté et du côté accoustique c'est excellent Bayreuth ... idéal même. Deux gros problèmes : il peut faire une chaleur à crever ... et pire encore ... les sièges (sauf ceux du fond) sont en bois ... alors si tu veux pas que ton Parsifal se transforme en chemin de croix ... prépare les coussins Smile 
Tu n'as pas eu ton second choix mais autre chose que ton premier et second choix? C'était quand? Je n'ai pas entendu ce genre d'histoire depuis des années.

Les places des loges derrières les poteaux sont littéralement semi-aveugles -- on ne voit qu'une moitié de la scène. Même les B te cachent une grande partie de la scène (on a parlé pour Tannhäuser).

Quant aux sièges -- il se trouve que je suis bien moletonné moi-même, ça ne me pose pas de problème. Mais sinon, Muji a des petits coussins à mémoire de forme qui font juste la bonne taille.

Pour la chaleur, une ruse: ne pas dormir à Bayreuth mais dans la montagne, dans le Fichtelgebirge. Ca ne réduit pas la chaleur dans le Festspielhaus mais on a des nuits fraîches, ce qui rend le Festspielhaus plus supportable.

Il reste de toutes façons la question des dates.
J'ai assisté à un Parsifal depuis les loges (le fond des loges) et je te garantie qu'il n'y a pas de problème de poteau.
Pour les dates ... faut toutes les mettre ... c'est tout.

A présent tu fais comme tu veux, vu que tu as l'air de savoir mieux ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 9:37

Oui, quelqu'un m'avait dit que pour avoir plus de chances d'avoir des places, fallait demander plein de choses, quitte à dire "non" pour certaines...

Pour les places en fond... je ne sais pas... mais on commence à être un peu loin non?

Pour les fauteuils, au final ce n'est pas pire que Bastille par exemple : pas plus mal aux fesses après un Parsifal à Bayreuth (sans coussin!) qu'après un à Bastille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 14:34

Cololi a écrit:

J'ai assisté à un Parsifal depuis les loges (le fond des loges) et je te garantie qu'il n'y a pas de problème de poteau.
Pour les dates ... faut toutes les mettre ... c'est tout.
Tu m'as pas répondu sur les catégories? Je pose ces questions parce qu'à chaque fois, ce sont des affres terribles -- est-ce que demander A1 diminue mes chances, etc.

J'ai assisté à un Tristan depuis derrière un poteau, je te garantis qu'on ne voyait qu'une moitié de la scène Razz Ce sont les places au deuxième balcon qui sont marquées d'une croix ou d'une barre sur le plan: http://www.bayreuther-festspiele.de/files/pdf/sitzplan_preise_2014.pdf A l'époque (1997?), ça valait 8 DM!

Polyeucte a écrit:

Oui, quelqu'un m'avait dit que pour avoir plus de chances d'avoir des places, fallait demander plein de choses, quitte à dire "non" pour certaines...

Pour les places en fond... je ne sais pas... mais on commence à être un peu loin non?
ça m'a pas paru très loin, le fond de la loge, comme dit Cololi. D'ailleurs tu vois que les places de loge vont jusqu'à 280€, et au fond de la loge jusqu'à 190€...

Quelqu'un ici a déjà fait ça, refuser une partie des places attribuées? Je dois dire que, quand je reçois la facture, j'ai trop peur pour faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mer 11 Sep 2013 - 14:41

julot a écrit:
Quelqu'un ici a déjà fait ça, refuser une partie des places attribuées? Je dois dire que, quand je reçois la facture, j'ai trop peur pour faire ça.
Oui... Une fois mon père avait eu plus de places que demandées pour Tannhäuser... moralité, il avait confirmé juste pour une partie des places... et refusé les autres. Après, c'était il y a une dizaine d'année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 19:52

Polyeucte a écrit:
philippes a écrit:
Ouverture des réservations directement sur internet (sans passer par la file d'attente) pour 11 des 30 représentations (dont un Ring complet), le 13 octobre à 18h
ça va être la ruée Confused
J'espère qu'ils ont un site capable de supporter cette affluence...
Alors: tu avais raison, absolument. Un bordel indescriptible. Nous étions quatre à nous être répartis des places à prendre, et pendant deux heures, avons alterné entre paniers pleins, serveurs indisponibles, paniers vidés de manière inexplicable, impossibilité d'arriver à la page de paiement (pas de serveur, timeout, "program error"....). Une débacle épique. Wagnérienne, en fait.

Cerise sur le gateau: après ces heures de frustration, nous renonçons... et certains d'entre nous recoivent un facture par email nous informant que nous avons touché un ou plusieurs des paniers que nous avions demandés. Une amie se retrouve ainsi avec HUIT places pour Tannhäuser (si il y a des preneurs, elles sont pas chères -- 50€!).

Au bout d'un moment, on s'énerve. Mad  Mais ensuite, on rigole juste hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 20:03

julot a écrit:
OK, question de béotien: avec leur système tout bavarois où on demande uniquement des dates et des catégories précises, quelle est la meilleure stratégie? Je sais déjà que, même si on a eu des places l'année précédente et qu'on demande du A1 à la première du Ring de Castorf, ça peut être non (d'accord, c'était pas malin -- hubris, quand tu nous tiens...). Leur logique toute allemande est: les règles sont très claires: tu demandes quelque chose de précis, tu as un numéro dans la liste d'attente, si il en reste quand on arrive à ton numéro, t'as gagné.

Mais bien sûr, les pequenots comme moi ne savent pas ce qui est le plus demandé, et donc ne savent pas maximiser leur chances. Si je demande des places aveugles au milieu de l'été, est-ce que j'ai de meilleures chances que si je demande A1 au premier cycle? Au dernier?
Le fiasco de ce soir a clairement répondu à ma question: ce sont les places les moins chères qui partent en premier. Peut-être que c'est différent pour le public du canal traditionnel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2901
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 20:04

Polyeucte a écrit:
Une fois mon père avait eu plus de places que demandées pour Tannhäuser
julot a écrit:
Une amie se retrouve ainsi avec HUIT places pour Tannhäuser
De là viendra peut-être le rachat de Tannhäuser Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 20:20

pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Roderick
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2901
Age : 42
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 20:43

"Ich fleh für ihn, ich flehe für sein Leben"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4476
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 20:56

julot a écrit:
Polyeucte a écrit:
philippes a écrit:
Ouverture des réservations directement sur internet (sans passer par la file d'attente) pour 11 des 30 représentations (dont un Ring complet), le 13 octobre à 18h
ça va être la ruée Confused
J'espère qu'ils ont un site capable de supporter cette affluence...
Alors: tu avais raison, absolument. Un bordel indescriptible. Nous étions quatre à nous être répartis des places à prendre, et pendant deux heures, avons alterné entre paniers pleins, serveurs indisponibles, paniers vidés de manière inexplicable, impossibilité d'arriver à la page de paiement (pas de serveur, timeout, "program error"....). Une débacle épique. Wagnérienne, en fait.

Cerise sur le gateau: après ces heures de frustration, nous renonçons... et certains d'entre nous recoivent un facture par email nous informant que nous avons touché un ou plusieurs des paniers que nous avions demandés. Une amie se retrouve ainsi avec HUIT places pour Tannhäuser (si il y a des preneurs, elles sont pas chères -- 50€!).

Au bout d'un moment, on s'énerve. Mad  Mais ensuite, on rigole juste hehe .
Moi ça ne me ferait pas rigoler et me confirme dans l'idée que je ne foutrai jamais les pieds là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 21:04

Ca me confirme surtout que Wagner ne mérite vraiment pas de telles batailles humains/sites de ventes ou humains/humains hehe  siffle 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 21:10

Les mecs, poussez-vous pour laisser passer les acheteurs de mes places, s'il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 21:15

Le mec, ELLE te dit que c'est sa dernière intervention ici siffle  ; et elle souhaite bon courage à ton amie pour revendre ses places hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Charlym
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 21:58

Idem, je me retrouve avec un RING en trop ! Si cela intéresse qqun... contactez-moi en MP Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 22:54

Le but était de contrer le marché noir, c'est bien ça ? Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4476
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 23:04

Peut-être que ça vaudrait le coup de créer un fil "vente exceptionnelle de tickets pour Bayreuth". Parce que c'est suffisament rarissime pour prendre le risque que ça se trouve noyé dans le flood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 23:07

Ca serait un échec...

Non, je crois que le but est de démocratiser l'accès et de fait, ça marche. Je suis assez impatient de voir comment cette foule "C(pas)Discount" va changer du troupeau de vieux notables habituel. Il devrait y avoir moins de gens qui pensent que c'est leur droit et leur statut, ce festival.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Dim 13 Oct 2013 - 23:08

DavidLeMarrec a écrit:
Le but était de contrer le marché noir, c'est bien ça ? LaughingLaughing
Ca serait un échec...

Non, je crois que le but est de démocratiser l'accès et de fait, ça marche. Je suis assez impatient de voir comment cette foule "C(pas)Discount" va changer du troupeau de vieux notables habituel. Il devrait y avoir moins de gens qui pensent que c'est leur droit et leur statut, ce festival.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 14 Oct 2013 - 10:23

Oui c'était épique, deux heures à hurler et à aller d'ordinateur en ordinateur, à mettre des trucs dans le panier pour finalement que le serveur plante au moment du paiement. Et quand on reçoit un courriel une heure après avec la facture, alors qu'on désespérait... Mr.Red

Ca marcherait s'ils avaient un bon serveur et s'il y avait une vraie queue par ordre d'arrivée. Le problème est aussi que ça a buggué systématiquement quand ils redirigeaient vers Paypal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 14 Oct 2013 - 22:14

Ring II. cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 14 Oct 2013 - 22:18

Guillaume a écrit:
Ring II. cheers cheers
Rocky IV. bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Lun 18 Aoû 2014 - 22:34

Ring Petrenko/Castorf (deuxième série de cet été)

Très bien musicalement. Orchestralement c'est excellentissime, avec une lecture très analytique, transparente (on entend tous les plans) mais en même temps très vive (et rapide). Dans cette acoustique c'est prodigieux, jamais l'orchestre ne couvre qui que ce soit, et pourtant il livre de grands moments orchestraux. Le plateau est plus discutable, mais j'ai été charmé par la Brünnhilde de Catherine Foster, surtout dans Siegfried et Götterdämmerung : une voix à la fois assez large et très subtile, une vraie stature (on pardonne des Hojotoho peu concluants et un aigu final de Siegfried savonné), une immense Brünnhilde. Wolfgang Koch est très homogène, la couleur vocale est peu variée, mais il y a quelque chose de très séduisant dans cette sobriété (tranchant, diction). Lance Ryan n'est pas encore totalement au bout du rouleau : beaucoup d'aigus sont savonnés mais beaucoup crânement assumés (je le trouve, contrairement à l'opinion répandue, meilleur dans Götterdämmerung que dans Siegfried), le problème est que la voix n'est jamais belle (hors quelques jolis détimbrages et effets de voix mixte), la plupart du temps assez déplaisante. Il peut encore assumer le rôle mais ce n'est pas beau à écouter (sauf si vous aimez que Siegfried ait la voix de Mime). Dans les autres rôles, Kampe / Botha fonctionne (Kampe récolte un triomphe à juste titre, les grands moments (Hehrstes Wunder) sont électriques ; je suis très mitigé sur Botha, sans grand rayonnement), Ernst en Loge et Ulrich en Mime sont un peu faiblards, Weissmann en Erda est ovationnée (très belle voix), les Filles/Nornes/Walkyries sont de qualité, les Gibichungen décevants (très déçu par Marco-Buhrmester dont on dit beaucoup de bien et qui m'a paru très étroit, engorgé et peu expressif ; Jun fait du son, c'est impressionnant mais ça ne marche pas toujours, Oakes en Gutrune est médiocre), Mahnke est excellente en Fricka, moins en Waltraute. On critique beaucoup les choix de distribution d'Eva Wagner (puisque c'est elle dans le duo qui a cette charge), mais sur les 3 grands rôles, 2 sont tout de même excellents, le dernier est vraiment sur le déclin, même si je trouve les huées exagérées (à la fin du GöDa) pour Ryan.
Dans cette salle où personne n'est jamais couvert par l'orchestre (W. Koch serait complètement noyé à Bastille ; RDS qui l'est y était parfaitement audible en Tristan), ce qui serait une distribution correcte ailleurs devient souvent très très bon. C'est l'effet-Bayreuth.

L'effet-Bayreuth c'est aussi de ne pas voir du tout l'orchestre ni d'avoir de surtitres, et donc d'être totalement pris par ce qui se passe sur scène (surtout au parterre, mais 1500 places sur 2000 y sont...). Or ici avec Frank Castorf nous avons affaire à un déconstructiviste notoire. Le Rheingold a été subjectivement éprouvant, parce que je n'étais pas préparé, peut-être, mais aussi parce que cette manière-Castorf (qui n'a jamais mis en scène autre chose à l'opéra) touche à un certain extrême du Regietheater actuel.
On retrouve les conventions du Regietheater (poubelles et autres décors crasseux, prosaïsme, gadgetisme, vidéo) mais là où Castorf est particulièrement diabolique, c'est qu'il joue, presque méta-théâtralement, avec le public, à un point rarement atteint, créant parfois un contraste insupportable (pour une large part du public, qui a beaucoup hué, surtout S et GöDa) entre l'élan lyrique ou épique de la musique et la banalité, le trash de ce qui se passe sur la scène. Il y a un autre point, qui va de pair avec celui-là : Castorf a renoncé à raconter une histoire cohérente, autre que celle de la destruction de toutes les valeurs, et ne s'attache que rarement aux personnages (la démolition de Siegfried ou Wotan est très nette, Brü, Siegmund et Sieglinde sont un peu mieux traités).
Rheingold se passe dans un motel texan (l'usage de la vidéo est permanent dans ce volet), Walküre dans un champ de pétrole en Azerbaïdjan (sous l'URSS), Siegfried à moitié dans un Mont Rushmore communiste, et à moitié sur l'Alexanderplatz de Berlin-Est, Götterdämmerung à moitié dans un kebab et une arrière-cour de Berlin, pour finir sur une façade qui s'avèrera être celle de Wallstreet. On nous disait que Castorf voulait raconter l'histoire du pétrole (pétrole=or), mais en fait le pétrole est largement absent des deux derniers volets.
Une description du contenu de la mise en scène serait fastidieux (sur le blog du wanderer (wanderer.blog.lemonde.fr) vous trouverez une bonne description et un plaidoyer en sa faveur), mais je vous livre ce que j'en ai pensé :
- l'usage de la vidéo est le plus souvent parasitaire, et je n'aime pas être à l'opéra comme au cinéma (dans Rheingold j'ai eu l'impression d'avoir vu un mauvais film de série B pendant 2h20) ; il y a parfois des gros plans qui ont du sens (le combat en W, II, 5 est palpitant), mais on reste au niveau de la fausse bonne idée ou du gadget. La vidéo est très souvent une dynamite facile pour Castorf (un plan de Hagen marchant dans la forêt pendant la marche funèbre de Siegfried...et autres explosions pendant les adieux de Wotan)
- les décors sont impressionnants par leur taille et leur ultra-réalisme, mais ce réalisme en devient insupportable, parce qu'aucune abstraction n'est possible, au milieu de tous ces objets et comportements triviaux. L'oeuvre craque de tous ces détails grotesques et insignifiants, la mise en scène s'éparpille.
- surtout, par-delà les crocodiles (dans le duo d'amour de Siegfried, ne me demandez pas ce que ça signifie, je n'en sais rien, je sais juste que ça crée des bordées de huées, et que ça parasite pile la section Ewig war'ich - summum d'ivresse musicale) et autres Mercedes, tout cela se révèle finalement assez neutre voire paresseux dans la direction d'acteurs, et ce même en dehors de Walküre plus classique en générale. Les mouvements de foule sont bien réglés etc, mais les interactions entre les personnages restent rudimentaires.

Même si on adhère aux présupposés castorfiens (pas d'histoire, pas de sens, surtout pas de romantisme, un monde fragmenté, trash et ultra-violent), on ne peut qu'être frappé par l'aspect d'inachèvement que tout cela présente, inachèvement dont je ne puis m'empêcher de penser que Castorf l'a recouvert par l'idée d'une perte de sens, comme s'il avait commencé par raconter l'histoire du pétrole puis par manque de temps/d'idées avait versé sa routine habituelle et son univers dans le reste pour combler les trous. Ce n'est pas convaincant hormis quelques rares moments où la grandeur de la mise en scène semble se faire malgré elle.

Je ne recommande pas ce spectacle à ceux qui s'identifient ou ont un rapport direct à la musique, tant on est ici dans la distanciation brechtienne, ou post-brechtienne. Mais c'est intéressant sur l'état du Regietheater aujourd'hui : alors que les Konwitschny, Lehnhoff ou Warli (ce sont tous trois des Regietheateriens pur crin, pourtant les mises en scènes que j'ai vu d'eux l'année dernière m'ont paru assez inoffensives) se normalisent (une imagerie s'impose et est recopiée à n'en plus finir, avec parfois du succès, dû au talent de directeur d'acteurs d'untel metteur en scène), ici on a quelque chose d'assez extrême parce que devenu totalement hétérogène à la musique, contradictoire, où tout propos est absent et où finalement beaucoup de choses sont exclusivement méta-théatrâles (pourquoi Erda mange t-elle par exemple un gâteau pendant Winterstürme sur une vidéo ? parce qu'il s'agit de parodier le plaisir que les spectateurs prennent à l'écoute du Champ du printemps comme dit Lavignac. Pourquoi un figurant (l'omniprésent assistant de Castorf) mime t-il le soufflet et dodeline à chaque coup de marteau de Siegfried ? parce que le spectateur est supposé faire de même, excité par le martèlement primitif d'un chant qui ne vaut pas mieux. Pourquoi les trois-quarts du duo d'amour de S se déroulent-ils presque normalement alors que le Ewig war ich est perturbé par l'apparition de trois crocodiles sur scène ? parce qu'il s'agit du point culminant de l'ivresse musicale). Toute cette mise en scène peut être réduite à un jeu avec le spectateur et à une étape supplémentaire dans le Regietheater puisqu'il arrive que rien de ce qui se passe sur scène n'ait grand chose à voir avec la musique ou le texte. Vous l'aurez compris, je suis très sceptique sur les présupposés de ce jeu avec le public et soupçonne une grande part de mépris au fond de tout cela. Par ailleurs tout cela n'a rien à voir avec les questions - légitimes - qu'on peut se poser sur Wagner et n'aborde aucun problème, aucune ambiguïté, aucune subtilité du livret, un dualisme s'installant (dans W c'est assez criant) entre le loufoque des accessoires (vidéos, décors, costumes) et la paresse de l'action scénique (les deux grands duos Wotan/Brü ne sont sauvés que par les bons acteurs que sont Koch et Foster, parce que sinon, en enlevant les actions d'arrière-plan, tout cela est très statique, idem Sieg/Brü dans S).

Scéniquement je dirais que c'est un échec, donc. Et que parfois cet échec perturbe un peu la belle réussite musicale de ce Ring. Je ne recommande pas vraiment le déplacement, mais voir un Ring à Bayreuth reste quand même une ample satisfaction  Very Happy , même si elle fut presque exclusivement musicale pour moi et qu'à côté j'ai surtout été au début heurté puis seulement intrigué, curieux mais jamais touché, charmé par la mise en scène, qui n'a pas apporté grand chose à ma vision du Ring, Castorf se contentant - le reproche souvent fait au Regietheater est valable ici - d'y déverser ses contenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mar 19 Aoû 2014 - 13:38

Merci pour ce retour! Very Happy

Ce que j'avais écouté l'année dernière ne m'avait pas passionné juste à l'écoute donc je ne m'y suis pas replongé cette année... (et j'avais arrêté à la walkyrie l'année dernière... Confused)

De ce que tu dis, c'est surtout Marco-Buhrmester qui m'interpelle... Parce que partout où je l'ai déjà vu/entendu, il était toujours particulièrement émouvant et engagé... Kurwenal ou Amfortas, c'était très prenant. Donc là, soit c'est le rôle qui ne lui va pas, soit la mise en scène... en espérant que ce ne soit pas une grosse fatigue... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mar 19 Aoû 2014 - 14:27

Merci Guillaume, pour cette description très précise (quoique un peu terrifiante visuellement).

Effectivement, j'ai trouvé en retransmission Petrenko comme tu dis, limpide, élancé, lisible, engagé – comme d'habitude, en fait. Orchestralement, le Bayreuth des dernières années a quand même réservé bien des merveilles (les Ring de Fischer et Petrenko, les Parsifal de Boulez, Fischer, Gatti et Jordan…).

Sinon, moins séduit que toi par les voix, mais l'effet est forcément plus ingrat, singulièrement pour Wagner, en retransmission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mar 19 Aoû 2014 - 14:31

DavidLeMarrec a écrit:
Orchestralement, le Bayreuth des dernières années a quand même réservé bien des merveilles (les Ring de Fischer et Petrenko, les Parsifal de Boulez, Fischer, Gatti et Jordan…).

Et le Tannhäuser de Thomas Hengelbrock, honteusement sifflé par le public... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81653
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   Mar 19 Aoû 2014 - 15:41

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Orchestralement, le Bayreuth des dernières années a quand même réservé bien des merveilles (les Ring de Fischer et Petrenko, les Parsifal de Boulez, Fischer, Gatti et Jordan…).

Et le Tannhäuser de Thomas Hengelbrock, honteusement sifflé par le public... Sad

Mais c'était plutôt à cause de la mise en scène, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festival de Bayreuth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival de Bayreuth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Festival de Bayreuth
» Festival de Bayreuth
» Ca chauffe à Bayreuth...
» Avoir des places pour Bayreuth
» Festival de musique militaire à Ville la Grand du 11 au 13 juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: