Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Betsy Jolas (1926)

Aller en bas 
AuteurMessage
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 20/01/2009

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyVen 13 Mar 2009 - 20:26

J'ai entendu récemment (mais je ne sais plus quand) un extrait de je ne sais plus quelle œuvre de Betsy Jolas. J'ignore sur quelle antenne c'était diffusé, et je ne saurais pas vous dire à quoi ça ressemblait Laughing Mais en tout cas, ça avait l'air rudement bien.

Une petite recherche sur ce forum m'a permis de découvrir qu'elle avait été l'enseignante d'un certain Marc-André DALBAVIE Laughing

Si quelqu'un souhaite donner son avis, mettre l'accent sur des compositions notables, et donner quelques pistes discographiques, c'est bien volontiers qu'on l'écoute Wink
Revenir en haut Aller en bas
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan

Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 20/01/2009

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 7 Avr 2009 - 0:46

Alors j'ai pu me procurer l'album suivant à la médiathèque :

Betsy Jolas (1926) Jolas

Sous la direction de Marius Constant et Gilbert Amy. Je vous livre mes premières impressions :

_ B for sonata, pour piano : marche pas, le disque doit être abîmé.

_ J.D.E., pour quatorze instruments (1966) : très bien. Très très bien. Mmh, bien. Une belle introduction, où chaque instrument se présente tour à tour, grâce à de longues tenues envoûtantes. Aucun silence, ce qui nous donne un climat très tendu, sur lequel les cordes pincées égrainent quelques notes hasardeuses, mouillées. De belles entrées en imitation entre instruments, résultant en une mélodie de timbres assez réjouissante. Une atmosphère d'insondable ennui un dimanche après-midi de mauvais temps, lorsqu'il se met à bruiner et qu'on attend qu'une chose, que l'orage finisse par péter, parce que ça nous donnera autre chose à regarder que Stade 2 ou Vidéo Gag. Cette libération mettra du temps à venir (j'ai presque failli me faire ch*** à un moment) mais ça finit par décoller, brièvement, et de fort belle manière. Pour retomber aussi vite, le morceau s'achevant sereinement sur une éclaircie que les reflets de la pluie rendent un poil trop lumineuse, tandis que quelques gouttes perlent encore des feuillus du jardin. Je pense que c'est formellement très éloigné du sérialisme en vigueur, et je me hasarderais à dire même sans une once de compétence musicologique, qu'il y a déjà du Murail là dedans.

_ D'un opéra de voyage, pour vingt-deux instruments (1967) : c'est curieux parce que ça sonne tout de suite beaucoup plus boulézien, un discours un peu haché, des fortissimi aux cuivres assez agressifs, des percussions exotiques qui sonnent très "Marteau sans maître". De bien belles idées, mais que je crois avoir déjà entendues, malgré les beaux jeux de timbres. Ça m'a l'air un petit peu vain tout ça, on dirait l'exercice un poil convenu d'une élève de Stockhausen. Un charme moins immédiat que précédemment, et pourtant... c'est merveilleusement réalisé, ça scintille de toutes parts, sans qu'on puisse trouver le moindre fil conducteur à cette pièce. Faut croire qu'il existe un gène boulezien et qu'il est chez moi dominant... Je ne me suis pas ennuyé une seconde.

Me restent à écouter Points d'aube, pour alto et treize instruments à vents (1968), et Stances, pour piano et orchestre (1978). Un petit commentaire sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
KidAmnesiac
Mélomane averti
KidAmnesiac

Nombre de messages : 204
Date d'inscription : 18/09/2008

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyLun 20 Juil 2009 - 1:41

Entretien (biographique) avec ladite:
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/pensez_vous/index.php?emission_id=145060159

Citation :
Betsy Jolas est née à Paris en 1926 de parents d'origine américaine et lorraine.

Sa famille s'est établie aux États-Unis en 1940 où elle fait ses études et parallèlement, elle chante dans les chœurs Dessof où elle est également accompagnatrice à l'orgue et au piano, découvrant le répertoire polyphonique de la Renaissance qui la marquera profondément.

De retour à Paris en 1946, elle est élève au Conservatoire National notamment dans la classe de Darius Milhaud pour la composition et celle d'Olivier Messiaen pour l'analyse. Ses études terminées, elle travaille pour I'ORTF jusqu'en 1971 avant de remplacer Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris, où elle est nommée professeur d'analyse en 1975 et de composition en 1978. Elle a également enseigné aux États-Unis, notamment dans les universités de Yale, Harvard, Berkeley, Los Angeles et San Diego, ainsi qu'à Mills College (chaire Darius Milhaud).
Lauréate du Concours International de Direction d'Orchestre de Besançon dès 1953, Betsy Jolas a obtenu de nombreux prix tant en France qu'à l'étranger.

Aux administrateurs: pour des liens éphémères mais à faible audience potentielle, comme celui-ci, faut-il mieux poster dans le fil le plus pertinent ou bien dans la rubrique radio (/télé)?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83937
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyLun 20 Juil 2009 - 1:46

Comme tu veux.
Là ça peut permettre de relancer l'intérêt de la discussion, donc pourquoi pas.
Effectivement le lien ne sera plus valable plus tard, m'enfin c'est pas très grave.
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 15/11/2016

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 18:17

10 ans plus tard …
Il faudrait admettre que la discussion n'a pas tellement été relancée … Non, Xavier ? ...

Bon, allez, je me dévoue un peu :

Betsy Jolas (1926) 514igt10

B for Betsy
Hortus (2012)

Betsy Jolas (1926-)
Quatre Duos : L'Ardente, L'Interdite, La Toute-Vive & La Grande Irenée (1979) pour alto et piano
Pièce pour (1997) pour piano
Quoth the raven (1993) version pour alto et piano
Pièce pour Saint-Germain (1981) pour piano
Ruth wohl (2011) pour alto et piano
Episode sixième (1984) pour alto solo
B for Sonata (1973) pour piano

Géraldine Dutroncy, piano & Laurent Camatte, alto

Betsy Jolas, non seulement de par son ancienneté et son rôle d'enseignante, jouit d'un certain statut dans le milieu de la création musicale. Néanmoins je vois que son œuvre n'est pas tellement documentée au disque. Je pense qu'elle correspond bien à ces compositeurs n'étant pas assez radicaux pour l'Avant-Garde et trop difficile pour le grand public, et qui au bout du compte ne passionnent pas grand monde. Parce qu'on ne leur colle pas d'étiquette, ils sont plus difficiles à identifier. Jolas me fait beaucoup penser à Jacqueline Fontyn en Belgique qui a eu un parcours et une œuvre très similaires.

Le disque ici a été une belle découverte pour moi. Les œuvres sont de qualités très homogènes malgré les différentes époques d'écriture sur 40 ans. Si on reconnait bien un certain académisme "post-sériel", elle arrive à chaque fois à transcender cette rigueur formelle par un magnifique savoir-faire. C'est d'autant plus frappant que les formes employées sont très réduites : du piano et/ou de l'alto. Pas de jolies orchestrations qui cacheraient quelques faiblesses. Pas de mode de jeu improbable ou d'électronique non plus. Juste beaucoup de poésie et d'inspiration pour éviter toute sécheresse et créer de belles émotions. On ne s'ennuie pas tout le long de l'écoute.

Ça me donne très envie de découvrir d'autres œuvres de la compositrice.
Et il faut aussi que je me renseigne sur les deux musiciens qui sont franchement excellents.

Dans le livret, la notice par Gérard Condé est bien faite. Elle permet de bien situer chaque pièce.

→ http://www.editionshortus.com/catalogue_fiche.php?prod_id=47

J'ai aussi trouvé cet article intéressant à son sujet :
→ http://blogsv2.qobuz.com/claude-samuel/2017/10/27/le-blog-notes-de-claude-samuel-lenseignementdemessiaen-larevelation-dantonwebern-deschliemannaeuripide-voterserie/

Sur son site internet, on voit que sa musique est régulièrement jouée. Et même par des interprètes de prestige (Rattle et les Berliner ! Les Arts Florissants !!). J'espère qu'on pourra bientôt entendre son concerto pour violoncelle créé en octobre dernier par Anssi Karttunen et l'Orchestre de Chambre Suédois.
→ http://www.betsyjolas.com/

Betsy Jolas (1926) Jolas_messiaen

Rendez-vous en 2029 pour la suite des merveilleuses aventures de Betsy Jolas sur Classik !  salut


Dernière édition par docteur mabuse le Jeu 21 Fév 2019 - 18:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 18:29

Lulu et Emeryck en ont souvent parlé, pourtant, mais peut-être pas dans le fil dédié.

C'est une compositrice dont j'ai beaucoup aimé tout ce que j'ai entendu... mais dont j'ai finalement entendu peu de chose parcqe qu'il y a là un vrai souci de disponibilité discographique, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 13/04/2018

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 18:48

docteur mabuse a écrit:
Rendez-vous en 2029 pour la suite des merveilleuses aventures de Betsy Jolas sur Classik !  salut

Alors profitons vite de 2019, surtout que je souhaite faire référence à un événement qui prend fin le 22 avril prochain.

Je veux parler de la splendide exposition consacrée à Joan Mitchell (1925‑1992) et Jean-Paul Riopelle (1923‑2002) par le Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture (Landerneau, Finistère) - eh oui, l'épicerie, ça mène à tout, à condition d'en sortir:
http://www.fonds-culturel-leclerc.fr/En-cours-642-18-0-0.html?

On y trouve quelques photographies où l'on voit Betsy Jolas en compagnie de deux peintres nord-américains.
Et, surtout, l'exposition présente notamment une très grande toile de Mitchell intitulée "Quatuor II fort Betsy Jolas" (1976), qui fait évidemment référence au "Quatuor II" (1964) pour soprano et trio à cordes de Jolas.
C'est, sans surprise, un quadriptyque (de près de 7 mètres de largeur):
https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cqGy4Ej/rqGA8Kj
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17177
Date d'inscription : 25/11/2012

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 19:03

et on écoutera (visionnera) avec grand plaisir ces huit heures d’entretiens. I love you I love you

https://entretiens.ina.fr/musiques-memoires/Jolas/betsy-jolas
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17177
Date d'inscription : 25/11/2012

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 19:37

Je peux passer rapidement en revue la discographie si vous voulez.


Première monographie à ma connaissance, parue en 1978 puis en CD en 1986 :

Betsy Jolas (1926) 11912710 Betsy Jolas (1926) R-108310

Stances pour piano et orchestre (1978)
Points d’aube pour alto et orchestre (1968)
J.D.E. pour 14 instruments (1966)
D’un opéra de voyage pour 22 instruments (1967)

À l’exception de Stances, que des œuvres des années 60 (la dernière œuvre n’est pas présente sur le 33 tours, elle vient d’un autre disque), c’est-à-dire la première période importante de Jolas (à partir de Quatuor II, 1964). Du côté des interprètes : Serge Collot, Claude Helffer, Marius Constant et son ensemble, Gilbert Amy et le Domaine Musical ou l’Orchestre Philharmonique. C’est dans ces œuvres que Jolas est la plus proche de l’avant-garde d’alors... tout en étant un peu en dehors (le fait que ce soit Constant qui dirige trois œuvres sur quatre n’est pas anecdotique...). Très beau disque en tout cas.
Je viens de voir que le CD a été réédité avec une œuvre en plus, B for Sonata par Helffer, qui vient d’un disque de piano contemporain (Jolas-Amy-Boucourechliev-Manoury-Xenakis).

*

Le fameux Quatuor II (1964) pour soprano coloratura et trio à cordes (Mady Mesplé prend la place du premier violon), un chef-d’œuvre qu’on trouve avec de jolis couplages.

Betsy Jolas (1926) R-470410 Betsy Jolas (1926) R-126110

*

Deux parutions plus récentes avec une bonne part d’œuvres plus récentes (souvent moins « incisives » que les anciennes). La première :

Betsy Jolas (1926) 09570f10

Quatuor VI “Avec clarinette” pour clarinette et trio à cordes (1997)
Motet IV “Ventosum vocant” pour soprano et cinq instruments (2002)
Lovemusic pour flute et clarinette basse (2005)
Trio “Les heures” pour trio à cordes (1990)

*

Et enfin l’album que Docteur Mabuse vient de présenter, voir plus haut.


Il n’y a pas que ça, on trouve d’autres pièces çà et là, y compris des œuvres de taille conséquente (par exemple le Quatuor III), mais l’essentiel est là.
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 15/11/2016

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 20:32

Merci beaucoup pour vos retours.  Very Happy

J'ai trouvé la monographie Adès à un prix raisonnable. C'est commandé.
Le reste, va falloir attendre un peu. Je ne suis pas encore disposé à prendre tout un coffret Mady Mesplé juste pour ça.

Je vais aussi jeter un oreille sur les émissions qui avaient été diffusées sur France Musique :
https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/betsy-jolas-compositrice-1-5-32319
2h30 d'entretiens, ça sera déjà bien.
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1242
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 21:50

Merci de rouvrir ce fil sur cette compositrice dont j'ai aimé le peu que j'ai entendu, mais sur laquelle je ne me suis jamais vraiment penché!
Cela va me donner des pistes: le quatuor sera certainement au programme d'écoutes prochaines
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17177
Date d'inscription : 25/11/2012

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 12 Fév 2019 - 23:03

docteur mabuse a écrit:
2h30 d'entretiens, ça sera déjà bien.

huit heures c’est long c’est vrai, mais avec la présentation en parties et chapitres on peut facilement écouter ce qui nous intéresse. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyLun 18 Fév 2019 - 19:49

Betsy Jolas (1926) Jolas_10
Quatuor VI «avec clarinette» (1997) pour clarinette et trio à cordes¹. Trio «Les heures» (1990) pour violon, alto et violoncelle
Ensemble Accroche Note: Armand Angster (clarinette)¹, Marie-Pierre Vendôme (violon), Laurent Camatte (alto), Christophe Beau (violoncelle)
Paris, XII.2005
Accord


Ces deux œuvres de musique de chambre sont totalement envoûtantes. Difficiles à décrire, d’ailleurs: un langage délibérément atonal, mais très polarisé, d’une grande lisibilité et d’une finesse.

Ce qui, «techniquement», pourrait ici être retenu, c’est cette sorte de tension constitutive entre les moments d’unisson et les moment de circulation instrumentale intense, parfois tourbillonnante, des rythmes, des modes de jeu, des formules mélodiques... Mais ça ne permettrait pas de dire vraiment la poésie de cette musique, son évidence, ses belles couleurs tantôt nocturnes tantôt lumineuses, sa séduisante virtuosité comme son mystère frémissant - son caractère très français, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1579
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyLun 18 Fév 2019 - 22:13

Quelle coïncidence, je l'ai justement écoutée aujourd'hui!

J'ai trouvé le Quatuor II pour soprano coloratura et trio à cordes d'une beauté obsédante (avec Mady Mesplé, Gérard Jarry, Serge Collot, et Michel Tournus).
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1242
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 19 Fév 2019 - 0:14

J'ai écouté à l'instant le quatuor VI. J'aime beaucoup les climats, effectivement très français, créées par le jeu des timbres des quatre instruments.

J'ai vu que Betsy Jolas avait mis en musique des textes de Dupin!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1579
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 19 Fév 2019 - 10:17

Et Tina Jolas, la sœur de Betsy, a écrit avec René Char de remarquables traductions. Smile

J'ai écouté à mon tour l'album d'Accroche Note recommandé par Benedictus. J'aime particulièrement le trio aux accents très expressifs, sans pour autant que ce qui est exprimé soit aisément identifiable - en tous cas pas à l'aide de mots. C'est à la fois évident, comme l'a très bien dit Benedictus, et insaisissable ... Bref, c'est une musique d'une grande subtilité!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8735
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 19 Fév 2019 - 18:44

cheers Oriane, Eusèbe: c'est amusant, quand j'ai écouté ce disque, j'ai justement pensé que c'était une musique qui devrait beaucoup vous plaire!
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1242
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyMar 19 Fév 2019 - 23:26

Oriane a écrit:
Et Tina Jolas, la sœur de Betsy, a écrit avec René Char de remarquables traductions. Smile

Elle était ethnologue, mariée à André Du Bouchet qu'elle a quitté pour vivre une passion absolue pour René Char, avec lequel elle a traduit des poèmes rassemblés sous le titre La planche de vivre. Sa fille, Paule Du Bouchet, raconte cette histoire douloureuse dans le récit Emportée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 15/11/2016

Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) EmptyVen 13 Sep 2019 - 15:03

Ce soir, on pourra entendre la création de Letters from Bachville à Leipzig par l'Orchestre du Gewandhaus dirigé par Andris Nelsons.

Diffusion en direct sur France Musique à 20h00 :
Arrow  https://www.francemusique.fr/emissions/le-concert-du-soir/le-concert-de-20h-du-vendredi-13-septembre-2019-75568
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Betsy Jolas (1926) Empty
MessageSujet: Re: Betsy Jolas (1926)   Betsy Jolas (1926) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Betsy Jolas (1926)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Roi Roger (Szymanowski, 1926)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: