Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gian Francesco Malipiero (1882-1973)

Aller en bas 
AuteurMessage
marc.d
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 63
Localisation : Lille
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Jeu 19 Mar 2009 - 10:54

Avez vous déjà écouté des oeuvres de Malipiero ?

J'ai vu que Brilliant a publié ses quatuors à cordes , qu'en pensez vous ?


Merci pour vos réponses et avis

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 22 Mar 2009 - 14:46

salut ;
ces quatuors réédités sont une aubaine à ne pas manquer : ce sont des chef-d'oeuvre, un vrai choc pour moi, une découverte rare ; du coup je me suis aussi acheté ses concertos pour piano chez cpo, pas mal aussi ; Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 28 Mar 2010 - 1:21

Malipiero n'a pas trop la cote, dommage ; j'écoute son concerto pour violon, un brin vieillot pour son époque, mais agréable à écouter ; le top restant les quatuors dans ce que j'ai vpu entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 28 Mar 2010 - 1:32

Je connais moi aussi ses 8 quatuors à cordes ainsi que quelques pièces pour orchestre dont le concerto pour piano n° 3.
En jugeant à partir de ces oeuvres, Malipiero c'est pour moi une esthétique moderne assez intellectuelle et prudente, que j'ai encore du mal à cerner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 28 Mar 2010 - 1:50

C'est en effet d'une esthétique pas forcément facile à cerner, peut-être parce qu'elle n'est pas bien définie, empruntant à différentes tendances de l'époque, dont quelques soubresauts romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 28 Mar 2010 - 3:02

Naxos réédite progressivement les oeuvres orchestrales parues naguère sous étiquette Marco Polo. J'ai jeté une oreille sur une symphonie, la n°11 si mon souvenir est bon, et je n'avais pas du tout accroché. Une musique intellectuelle et grise, sans saveur. Je vais me repencher sur la question et commencer cette fois-ci par la première. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 28 Mar 2010 - 3:06

Tu nous en donneras des nouvelles, je ne les connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Mer 12 Juin 2013 - 23:31

I Capricci di Callot 
Comédie en trois actes et un prologue qu'il termine de composé en 1942.






Un prologue muet de presque 10 minutes (Pendant lequel dansent en couple les personnages) précédé d'une ouverture de 7 minutes. Puis trois actes, pour en tout environ 1h30 de musique. Si on me demande mon avis, je dirais que ça suffit. Je m'y ennuis un peu, et puis ce n'est pas vraiment mon univers ! Et pourtant . . .
Que dire de plus, je ne suis pas un bon spécialiste Embarassed
C'est une oeuvre qui me laisse une étrange sensation, à la fois un profond ennui, et une profonde sensation de drogue !
Pourtant ce long préambule ne fait pas vraiment envi, et c'est dommage parce que dès que les voix entrent le charme fonctionne ! Je crois que ce qui m'embête le plus c'est l'étrange sensation que ça ne décolle jamais, mais alors JAMAIS ! Même les "fantomatiques" passages dansant n'arrivent pas à créer une sensation de mouvement. La masse de l'orchestre semble transparente, je ne ressens pas beaucoup de couleurs, un espèce de camaïeux de gris permanent ... bof ! Les voix s'y posent et sont transportées de passage en passage, sans qu'aucun lien ne soit directement perceptible pour guider le tout. Et justement ça me fascine !! Je suis un homme paradoxale ^^
Et puis c'est une comédie . . ? . . difficile de ressentir autre chose qu'une sorte de réflexion beaucoup plus sceptique et tourmentée, où tout se passe intérieurement, au point que je peine à comprendre pourquoi j'écoute cette musique.


Le seul véritable bémol, si s'en est vraiment un, c'est que je m'attendais à être "surpris" par une oeuvre plus "originale" pour 1942. Et finalement ça paraît tellement simple, et beaucoup trop prévisible !


Je suppose que c'est caractéristique de ce compositeur (que je découvre à peine), et pas seulement propre à cette oeuvre ? Je l'espère en tout cas parce que ça m'intéresse beaucoup ! Smile 
Et finalement je suis paradoxalement totalement conquis !
Enfin maintenant une deuxième écoute s'impose, parce que je découvre à peine cette musique.


Dernier point sur l'interprétation qui me semble excellente, mais là je ne voudrais pas dire de bêtise.


Dernière édition par Rav-phaël le Jeu 13 Juin 2013 - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Jeu 13 Juin 2013 - 0:03

Rav-phaël a écrit:

[...]au point que je peine à comprendre pourquoi j'écoute cette musique.
[...]
Et finalement je suis paradoxalement totalement conquis !
Le paradoxe est palpable en effet.

Malipiero, c'est toujours assez fade, et chez moi il n'exerce pas de paradoxe. Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Jeu 13 Juin 2013 - 0:14

Il va me falloir plusieurs écoutes, de celle-ci et d'autres oeuvres, pour me faire une idée ..
Celle-ci est en tout cas a un effet sur moi bien trop "étrange" pour me laisser indifférent !
Je suis d'humeur optimiste, j'y entends quelque chose de plus intéressant en grattant un peu, du moins j'ai envi de l'entendre .. Smile !


Dernière édition par Rav-phaël le Dim 17 Nov 2013 - 16:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 25403
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Dim 13 Oct 2013 - 0:10

Impressionni dal Vero ; Pause del Silenzio
 
= Francesco La Vecchia, Orchestre Symphonique de Rome
 
(Naxos, 22-23 mars 2009)
 
Comme certains d'entre-vous, j'avais abordé Malipiero par son corpus symphonique, enregistré chez Marco Polo. Nonobstant les différences de langage propre à chaune d'elles, ce compositeur ne m'avait pas vraiment convaincu ni séduit, à cause d'un style hétéroclite et d'un propos difficile à cerner, parfois diffluent.

Je profite de la réécoute de cet album ci-dessous, qui avait attiré mon attention par les récompenses qu'il obtint dans la presse, pour dire que les oeuvres au programme méritent vraiment une découverte (certaines étaient inédites au disque) et s'avèrent une porte d'entrée très engageante pour découvrir le langage et les sources d'inspiration de Malipiero.

On peut lire quelques commentaires plus détaillés sur cette page : http://www.amazon.fr/Gian-Francesco-Malipiero-Impressioni-silenzio/dp/B005CCJS0O

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hortus Conclusus
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Ven 8 Mai 2015 - 14:23

Un bon disque pour découvrir ses quatuor :



A noter que j'ai trouvé le Quartetto d'Archi di Venezia assez bon aussi, même s'il souffre (un peu comme les Orpheus) d'un manque de verve préjudiciable à cette musique dont les enjeux sont difficiles à discerner.

Tous les quatuors ne sont pas également intéressants; on peut avoir l'impression qu'il s'agit de pastiches (de musique néo ou atonale). D'où l'importance de se tourner vers des interprètes investis, prêts à faire exister ces compositions dans leur singularité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eric7591
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/06/2015

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Mer 3 Juin 2015 - 21:24

j'ai presque toutes ses symphonies de style néoclassique parfois un peu dépouillé certaine pièce se démarque je trouve je pense si je me trompe pas à la symphonie del mare avec son jolie solo de hautbois au début , certaine inventions symphoniques , une découverte avec la symphonia degli eroi sorti recemment chez naxos mais dans l'ensemble c'est pas vilain non plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 566
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Lun 27 Nov 2017 - 9:42

San Francesco d'Assisi (1920/1921)  
BBC Singers &BBC Concert Orchestra diretti da Johannes Wildner.

Quatuor n°1 "Rispetti e strambotti" (1920) Orpheus String Quartet

J'aime le style de Malipiero dans les années 20 ,  alliance de tounures impressionistes et  plain-chant & renaissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Jeu 19 Juil 2018 - 20:30

Marchoukrev a écrit:
Francesco Malipiero : Impressions d'après nature (1914-1922)
Comme le titre de l’œuvre l'indique, une suite d'impressions fugaces et poétiques, inspirées par les paysages italiens

Mélomaniac a écrit:
Oui, une des séries les plus inspirées du répertoire symphonique italien.

J'en avais un peu parlé :

ici : http://classik.forumactif.com/t3280-gian-francesco-malipiero-1882-1973

et là : https://www.amazon.fr/Gian-Francesco-Malipiero-Impressioni-silenzio/dp/B005CCJS0O

DavidLeMarrec a écrit:
Et c'est donc mieux que le reste de Malipiero (en général plutôt fade) ?

Mélomaniac a écrit:

Surprised Ça reste quand même assez gentiment impressionniste,
mais oui c'est incontestablement plus intéressant que ses symphonies.

JosefK a écrit:
De Malipiero, je trouve les quatuors plus séduisants que les symphonies.
Et cette importante série d'"Impressions" est encore plus captivante.

J'ai donc essayé à mon tour. Je ne suis pas vraiment bouleversé, mais effectivement, on est dans le haut de la production de Malipiero, avec quelques très beaux alliages (Mélo n'a pas parlé au hasard d'impressionnisme, un vrai sens du coloris).

De vrais beaux moments, étonnants comme les superpositions de cloches (figurées d'une façon assez différente de ce que j'ai entendu chez les autres musiciens, plus une recherche de reproduction de l'effet musical que timbrale), réjouissants comme le bal champêtre ; d'autres plus platement illustratifs, voire pénibles comme le Festival du Va d'Enfer qui est une boucle quasi-minimaliste pas vraiment inspirée.

Toujours pas convaincu que Malipiero soit un compositeur de première farine (dans le genre chatoyant, Riisager m'étonne et me réjouit davantage), mais ce sont de belles pièces qui méritaient en effet d'être distinguées et découvertes !

(le couplage avec les Pause del silenzio, assez redoutablement ennuyeuses, met encore plus en lumière l'inspiration de Malipiero dans ce cycle !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6373
Age : 43
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   Mar 24 Juil 2018 - 23:43

À mon tour, donc:


Impressioni dal vero I, II, III
Francesco La Vecchia / Orchestra Sinfonica di Roma
Rome, III.2009
Naxos


Des impressions d’écoute très mêlées.

J’ai beaucoup aimé la première série, en effet très impressionniste: peu de thèmes ou d’effets marquants, mais un déploiement de couleurs orchestrales somptueuses qui ne cessent de se métamorphoser, des harmonies qui modulent tout en gardant une belle franchise - on est là quelque part entre Ravel et une inspiration plus postromantique. Tout cela se tient d’ailleurs tellement bien du seul point de vue de l’écriture musicale qu’à l’écoute la dimension illustrative passe en fait au second plan.

En revanche les deux séries suivantes m’ont paru être nettement un cran en-dessous: c’est beaucoup plus banalement figuraliste, et parfois assez bruyant. On sent bien que l’harmonie est assez complexe, il y a en effet des recherches étonnantes (je partage ce que dit David du Colloquio di campane, sauf que je ne trouve pas ça très beau; on pourrait aussi citer I cipressi e il vento qui m’a un peu fait penser à un des Sea Interludes de Britten) mais aussi certains effets redondants et pas très heureux (ces ostinati cuivrés en boucle...) virent très vite à quelque chose d’assez péniblement démonstratif (en effet, le Festival in Val d’Inferno, bof...)

Dans ces deux dernières séries, je trouve qu’il y a un contraste un peu gênant entre la science musicale (harmonique, rythmique, orchestrale) manifestement déployée ici et certaines velléités sinon modernistes du moins un peu expérimentales, d’une part, et, d’autre part, des effets pas si éloignés du Respighi un peu racoleur des Feste romane.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gian Francesco Malipiero (1882-1973)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gian Francesco Malipiero (1882-1973)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Archives, Volume 2 1973/1979
» Zoltan Kodaly (1882-1967)
» Soumagne 24 juin 1973
» Carlos Santana/Mahavishnu John McLaughlin : Love Devotion Surrender (1973)
» Photos de Ian Dickson - Rainbow Theatre,Londres, 4 mars 1973

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: