Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Diana DAMRAU

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82411
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 28 Aoû 2010 - 0:55

aurele a écrit:
Xavier a écrit:
Aurèle, je voudrais juste savoir, par curiosité, où tu as lu des choses comme ça. (quil faut un soprano drammatico-spinto-parmigiano pour Donna Anna par exemple)
Tu n'inventes tout de même pas ce genre de choses j'imagine...

J'utilise un très mauvais site dont il faut se méfier : wikipedia. Néanmoins, pour ce rôle, cela me semblait convenir.

Et tu crois que Wikipédia en sait forcément plus que les forumeurs ici présents, les directeurs d'opéra ou les chanteurs eux-mêmes?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 28 Aoû 2010 - 0:57

Xavier a écrit:
Et tu crois que Wikipédia en sait forcément plus que les forumeurs ici présents, les directeurs d'opéra ou les chanteurs eux-mêmes?...

Je n'ai pas dit cela. Néanmoins, tout le monde fait des erreurs, y compris nous, les chanteurs et les directeurs d'opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 28 Aoû 2010 - 14:58

Diana enceinte de presque 8 mois lors des représentations de La Femme silencieuse : http://intermezzo.typepad.com/intermezzo/2010/07/diana-damrau-is-big-in-munich.html?cid=6a00d834ff890853ef013485af3b8b970c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 28 Aoû 2010 - 15:51

Voila le site de la dame. Pour les germanophiles y aussi la même en langue germanique Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 10 Sep 2010 - 16:10

Son nouveau disque à paraître est consacré à des lieder de Strauss : http://www.prestoclassical.co.uk/r/Virgin/6286640
Thielemann dirige l'Ochestre Philarmonique de Munich. La pochette n'est pas très belle et ne met pas en valeur Damrau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 10 Sep 2010 - 16:13

calbo a écrit:
Voila le site de la dame. Pour les germanophiles y aussi la même en langue germanique Mr. Green

Y a rien qui vous a choqué Shocked ?

http://www.diana-damrau.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 10 Sep 2010 - 16:15

calbo a écrit:
calbo a écrit:
Voila le site de la dame. Pour les germanophiles y aussi la même en langue germanique Mr. Green

Y a rien qui vous a choqué Shocked ?

http://www.diana-damrau.com/

Qu'est-ce qui aurait dû nous choquer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 10 Sep 2010 - 16:17

Evidemment comme tous les autres tu n'avais même pas vu que j'avais un peu beaucoup oublié le lien du site. rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 10 Sep 2010 - 16:19

calbo a écrit:
Evidemment comme tous les autres tu n'avais même pas vu que j'avais un peu beaucoup oublié le lien du site. rambo

Ce n'est pas grave du tout. Tu l'as mis maintenant et c'est l'essentiel pour les gens qui veulent y aller. Il suffit de taper dans google "diana damrau" et on tombe dessus de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 1:50

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
Pour le rôle de Donna Anna, il faut un soprano drammatico di coloratura
Ces catégories précises n'existaient pas à l'époque de Mozart. Ca suffit comme ça des catégories-prétextes, pas besoin d'en inventer pour rendre les distributions encore plus impossibles !

Aurèle, je voudrais juste savoir, par curiosité, où tu as lu des choses comme ça. (quil faut un soprano drammatico-spinto-parmigiano pour Donna Anna par exemple)
Tu n'inventes tout de même pas ce genre de choses j'imagine...

mains mains mains mains mains

Otello, pourquoi parler encore de Dessay même ici? Il y a des similitudes sur le début et le tournant de la carrière, mais les VOIX sont différentes. Décidément, Dessay est la Gruberova française, tout le monde en parle, surtout ceux qui ne la supportent pas.

Damrau veut changer de répertoire, je ne connais pas ses raisons, mais sans doute de l'ennui comme beaucoup d'autres avant elles, ou une envie de gloire plus grande...
Damrau quand elle faisait europa riconosciuta c'était drink drink drunken drunken cheers cheers
Damrau en Lucia c'était Neutral (ni bon ni mauvais à mon goût)
Damrau en Amina c'est pale tutut
Damrau en Juliette ce serait bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 9:13

Mais Damrau a une voix bien plus ronde, large, et un vrai grave. En réalité, elle pourrait tout chanter du répertoire de soprano. Même Elisabeth de Valois, ça passerait, si elle ne cherche pas à élargir. Smile

Elle est parfaite en Suzanne, effectivement Juliette serait un point d'équilibre assez idéal. Ce n'est pas purement un format léger, elle a plusieurs facettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 9:55

aurele a écrit:
Je n'aime pas trop son "Mi tradi" par exemple.

Sublime Anna, pour rester dans les mozartiennes, pour sa prise de rôle à Genève : inflexions polies, aux aigus suspendus, incarnation puissante après undémarrage un peu en retrait (vite rattrapé dès le duo avec Ottavio),véritable flamme froide au maintien raide. "Or sai" est droit comme unjavelot ; "Non mi dir" une plainte millimétrée qui fissure la rigueurdu personnage.

sud273 a écrit:
Le problème c'est Rohrer et son orphéon. Autantça passait bien pour des Salieri inconnus, et mieux encore pourRighini, autant dans les opéras de Mozart c'est plus difficile à avaler.
Diana Damrau est géniale quand elle chante ce qui est écrit sans rajouter des fioritures 19ème sur les airs de concert.

Je te suis par rapport à Rhorer qui m'avait particulièrement déçu, à Lyon, lors de la tournée des "Arie di bravura". Articulation sèche, couleur uniforme, lyrisme médiocre, etc. Il avait pourtant particulièrement bien réussi sa Clemenza, à Lyon encore, mais avec l'orchestre de l'Opéra, cette fois.

Elle, par contre, m'avait parfaitement bluffé ! Voilà ce que j'avais pu écrire, alors :

"Damrau, c’est un peu la fille illégitime de Moser etGruberova : l’audace et la mécanique [...] Damrau, c’est donc une mécanique fabuleuse,maîtrisée ; des vocalises assénées avecune régularité métronomique ; un suraigujeté comme une bravade. Mais Damrau c’est aussi un foyer.Un timbre assez indéfinissable, sans vrai grave, au mediumnourri, dense, charpenté et à l’aigu dardé,je viens de le dire. Damrau c’est une féminitépulpeuse qui transforme l’essai de la virtuositéinstrumentale de Salieri et croque des Mozart de sang, de chair,palpitants comme un cœur mis à nu."

aurele a écrit:
Voici son nouveau disque écoutable sur musicme avec un programme conventionnel [...] Le disque ne sort pas en France tout de suite mais cela ne m'étonnepas. Il y a deux incohérences dans ce programme : la valse de Musetteet l'air de Lauretta qui ne sont pas pour des sopranos coloratures etqui n'ont rien à faire dans le programme. J'aurais préféré à la placela scène de la folie de Lucia pour rester dans du conventionnel. Jen'ai pas encore écouté tout le disque mais dans ces 2 pages, le chantde Damrau ne s'épanouit pas, la voix ne convient pas, en particulierpour l'air de Lauretta.

Conventionnel ; oui sans doute. Mais c'est un peu la règle du jeu et ça ne préjuge pas de la qualité de l'enregistrement lui-même. Je ne sais pas, quant à moi, si Musetta est, ou non, écrite pour un colorature mais j'y attends une vamp, un timbre brillant, quelque chose de percutant ; tout ce que, a priori, Damrau réussit en général plutôt très bien Wink !

De toute façon, elle apporte, dans le répertoire italien, quelque chose de typiquement germanique dans l'émission et la coloration ; par-delà le timbre qui est sans réelle séduction. Mais, après tout, il n'y a pas de mal à être séduit par des chanteuses comme Streich, qui a enregistré, comme tout le monde, des airs parmi les plus célèbres du répertoire avec un abattage indéniable (je me dis ça pour me rassurer silent !). Et même, une chanteuse comme Bumbry, me semble avoir apporté dans l'opéra italien (toutes "carrières" confondues) quelque chose hérité directement de l'enseignement de Lehmann dans le son même.

Et c'est justement vers le répertoire italien (hors quelques très belles prises de rôle françaises, cf. Manon), qu'elle semble aujourd'hui s'orienter : je pense notamment à son Elvira de Bellini annoncée à Genève (pourvu qu'elle se soit remise de ses couches d'ici-là Confused !). Or, elle sait, sans doute, qu'elle est particulièrement attendue au tournant par les aficionados (il n'y a qu'à fréquenter certains sites pour lire les CR de ses Gilda, Marie, etc.).

D'ailleurs...

aurele a écrit:
Pensez vous qu'il est pertinent de dire qu'elle est dans la filiationde Gruberova? Comme cette dernière, elle a décidé d'aller vers le belcanto. Elle a chanté Lucia au Met et elle doit le refaire en mai 2011 àBilbao. Elle a annulé cependant ses Lucia de Berlin de mars dernier. Ilest toujours prévu qu'elle interprète en janvier 2011 Elvira dans I Puritanià Genève. Parmi les 3 rôles dont elle rêve dans ce répertoire, il y ales 3 reines donizettiennes. Il va falloir qu'elle bosse pas mal,surtout si elle veut chanter Elisabetta dans Roberto Devereux.Je la vois plus commencer par Anna Bolena ou Maria Stuarda. Il fautrappeler que Sutherland ne s'était pas risquée à chanter Elisabetta,même dans le cadre d'un enregistrement studio. Sills s'y est abimée lavoix même si dans la scène finale, elle est vraiment magnifique,poignante. Dans le bel canto, je pense qu'elle peut apporter de belleschoses et elle nous évitera les excès interprétatifs de Gruberova. Ellea une voix qui ressemble je trouve par certains côtés à cette dernière,des moyens vocaux assez comparables. Je préfère cependant le timbre deDamrau et sa manière de chanter à celle de Gruberova.

Côté "excès", je te suis assez ; moins pour le reste. Moi, il me semble qu'elle a le corsé et sans doute aussi l'école pour se mesurer avec ces rôles. Avec les belliniennes d'abord ; avec les Reines Tudor dans un deuxième temps (mais d'ailleurs, je ne sais pas si elle a déjà annoncé des projets fermes dans ce sens). Mais je pense qu'il est totalement illusoire de la comparer avec Gruberova ; parce que l'époque est différente et sans doute (mais ça en découle) la conception du métier aussi.

aurele a écrit:
En écoutant Gruberova et Damrau dans "Marten aller Arten", je n'ai plusvu les similitudes au niveau du timbre. En revanche, dans l'approche decet air, il y a une parenté incontestable.

C'est peut-être, aussi, qu'il n'y a pas cinquante manières de l'interpréter...

Otello a écrit:
Sills supérieure à Damrau en moyens vocaux pour le répertoire belcantiste.

Sans doute, oui, aujourd'hui. Mais Sills n'est pas née belcantiste par génération spontanée et Damrau a prouvé, par son travail, qu'elle pouvait aussi, se couler dans ses moules éminemment divers, sur le fond et sur la forme (Mozart n'est pas Wolf qui n'est pas Maazel qui n'est pas Massenet, etc.).

Pour autant, sur le plan de la séduction seule, le timbre de Damrau me semble infiniment plus riche en potentialités que celui de Sills ; tout étant question de savoir ce qu'elle peut en faire...

Otello a écrit:
Damrau n'a pas une plus grande voix que Dessay dans l'absolu ni en largeur ni en projection.

C'est même plutôt le contraire, à mon sens ! J'ai entendu les deux, y compris dans des salles identiques (je pense à l'Opéra de Lyon) et, indubitablement, Dessay a une voix beaucoup plus puissante que Damrau. Laquelle, pourtant, projette admirablement, avec un focus chirurgical. La vraie différence réside dans la chair du timbre elle-même, tellement plus nourrie chez Damrau que chez Dessay.

Otello a écrit:
eh ben voilà justement Traviata ou Tannhaüseravec un orchestre de 20 musiciens c'est pas possible! Oui sa voix esthomogène sur toute son étendue mais le volume ne serait pas suffisantpour ce type d'oeuvres au regard de l'effectif orchestral requis.

D'accord pour Tannhäuser (alors qu'Eva... Agathe sunny !). Mais, pardon, l'orchestre de Traviata, ce n'est pas, non plus insurmontable ; surtout si tu as résisté à l'orphéon de la Fille, à l'écriture du final du II d'Hamlet, etc. Là, je pense que tu sous-estimes un peu Damrau sur le strict plan vocal ; quant à faire une Violetta crédible selon la doxa, n'ouvrons même pas le débat.

DavidLeMarrec a écrit:
C'est plus pour une question de caractère qu'onprend des Anna assez larges, parce qu'il y a de très beaux récitatifsqui doivent avoir une certaine ampleur.

Ce qui peut fonctionner quand la voix n'est pas que voix mais aussi mots, palpitations internes, etc. Ce qu'une Zadek réussissait, à mon sens, idéalement, comme aussi un Jurinac (mais là, le format est beaucoup plus lyrique, à l'image de celui de Rethberg). Justement les lyriques charnels (pas forcément charnus si on devait dessiner une voix comme une pyramide), les "verticales" peuvent être des Anna troublantes, émotives (dans le sens où elles transmettent l'émotion) ; et celles-là que je préfère, quant à moi (Janowitz, effectivement, Stich-Randall, Damrau aujourd'hui). Avec, toujours, les yeux de Chimène pour le strain de Ciofi !

Otello a écrit:
Elle peut aborder davantage de choses que Dessaymais elle aussi, dans certaines limites certaines. Et si elle estintelligente et soucieuse de sa voix, elle respectera ces limites.

Et il me semble que c'est le cas, justement. Tu vas dire que mon argument de la "salle" n'est pas recevable mais confier une prise de rôle par an (c'est ce qui est annoncé, du moins) à Genève, c'est se ménager des conditions idéales en matière d'acoustique et de propagation du son ; c'est, donc, se permettre de rôder des partitions dans un relatif confort qui permet moins d'appuyer sur la puissance que sur les infinis dégradés de la voix, de la ligne, des mots, etc. En cela, je trouve que pour Elvira, qui n'est pas, typiquement, un rôle appelant une émission di forza, le choix est plutôt judicieux (ce qui d'ailleurs ne préjuge pas, dans mon esprit, du résultat, même si j'ai envie d'être confiant).

aurele a écrit:
Que penseriez vous si un directeur proposait Amenaide de Tancredi à Damrau? Ciofi chante le rôle, donc pourquoi pas Damrau?

Dans l'absolu, oui, sans doute ; mais ayant entendu la seconde dans le rôle, à Turin, je n'y attends pas forcément Damrau. Ce qui ne veut pas dire que la prise de rôle ne serait pas judicieuse (d'autant que l'aptitude à la vocalisation est assez diabolique, chez elle) mais le chant rossinien, avec toutes les colorations qu'il appelle, la construction par micro-séquences, etc. (j'entends par là la succession de thèmes telle que la décrit Zedda) lui convient, pour moi, moins que les lignes amples ou les "périodes" du bel canto pré-risorgimentiste (pardon pour le néologisme) ou certains des premiers Verdi jusqu'à la "trilogie".

Au-delà de ça, les qualités (notamment de mordant) me semblent tellement différentes entre Damrau et Ciofi (alors que Damrau/Sills ou Damrau/Gruberova cela fonctionne plus naturellement) que la comparaison me semble difficile à construire.

aurele a écrit:
Son nouveau disque à paraître est consacré à des lieder de Strauss : http://www.prestoclassical.co.uk/r/Virgin/6286640
Thielemann dirige l'Ochestre Philarmonique de Munich. La pochette n'est pas très belle et ne met pas en valeur Damrau.

Alors ça, pour le coup, c'est typiquement le répertoire et le programme pour lequel je lui donne un blanc-seing immédiat ; et dans lequel il me semble qu'elle ne devrait pas faire débat tant elle s'impose naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:26

S'il est vrai que la comparaison avec Ciofi n'est pas totalement conne, on est loin de la similitude. Damrau a participé à l'enregistrement d'Ercole sul Termondo (Vivaldi) et on sent que malgré sa virtuosité elle n'a pas sa place dans le baroque. Ecouter le Anche il mar de Ciofi suffit à marquer la distance Smile

Si en effet Ciofi a une voix qui manque d'ampleur, elle a des couleur et surtout une maîtrise de la respiration infiniment supérieures. Damrau a chanté Marie en semblant manquer d'étouffer à chaque strophe... Mais certains rôles moins exigeants en la matière la mettent mieux en valeur. Elle fait notamment, puisque vous en parlez, une très bonne mozartienne, voie sur laquelle elle peut maturer. Stuarda, j'ai du mal à imaginer, mais à sonretour de maternité, la voix aura pris de nouvelles couleurs, et il me tarde de voir ce que ça donnera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:37

DavidLeMarrec a écrit:
Mais Damrau a une voix bien plus ronde, large, et un vrai grave. En réalité, elle pourrait tout chanter du répertoire de soprano. Même Elisabeth de Valois, ça passerait, si elle ne cherche pas à élargir. Smile
Elle est parfaite en Suzanne, effectivement Juliette serait un point d'équilibre assez idéal. Ce n'est pas purement un format léger, elle a plusieurs facettes.
Shocked Shocked Shocked ce serait de l'assassinat vocal! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix requise pour un tel rôle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:38

Ino a écrit:
S'il est vrai que la comparaison avec Ciofi n'est pas totalement conne, on est loin de la similitude. Damrau a participé à l'enregistrement d'Ercole sul Termondo (Vivaldi) et on sent que malgré sa virtuosité elle n'a pas sa place dans le baroque. Ecouter le Anche il mar de Ciofi suffit à marquer la distance Smile

Si en effet Ciofi a une voix qui manque d'ampleur, elle a des couleur et surtout une maîtrise de la respiration infiniment supérieures. Damrau a chanté Marie en semblant manquer d'étouffer à chaque strophe... Mais certains rôles moins exigeants en la matière la mettent mieux en valeur. Elle fait notamment, puisque vous en parlez, une très bonne mozartienne, voie sur laquelle elle peut maturer. Stuarda, j'ai du mal à imaginer, mais à sonretour de maternité, la voix aura pris de nouvelles couleurs, et il me tarde de voir ce que ça donnera...

Toujours pas totalement d'accord pour l'ampleur de Ciofi hehe !

Pas encore entendu Ercole... La grande enseigne à 4 lettres ne l'avait pas reçu hier ! Un comble... J'en aurais presque été malade zen ... L'exercice (comme dans Bajazet mais avec des enjeux cette fois d'autant plus piquants) restant de différencier par la voix, l'abattage, etc. chacune des amazones. Or, compte tenu du plateau, il est vrai que Damrau n'est peut-être pas celle qui part avec le handicap le plus léger ! Mais à vaincre sans péril Wink ...

Quant à la voix post-maternité... on en reparle en janvier après l'Elvira genevoise bounce !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:45

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Mais Damrau a une voix bien plus ronde, large, et un vrai grave. En réalité, elle pourrait tout chanter du répertoire de soprano. Même Elisabeth de Valois, ça passerait, si elle ne cherche pas à élargir. Smile
Elle est parfaite en Suzanne, effectivement Juliette serait un point d'équilibre assez idéal. Ce n'est pas purement un format léger, elle a plusieurs facettes.
Shocked Shocked Shocked ce serait de l'assassinat vocal! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix requise pour un tel rôle!

Eh ben tu vois, tout arrive ; nous sommes d'accord pété de rire !

Sérieusement, Elisabeth n'a pas été écrite, pour rien, pour un falcon ! Il suffit de comparer sa ligne, au jardin, avec celle d'Eboli dans le trio avec Posa. A Atocha, également, le centre de gravité de la voix est clairement tiré vers le bas. Et l'air, lui-même, est redoutable par l'ambitus sollicité ; ce n'est pas pour rien si des sopranos au medium confortable (je pense à Jones, à la fin des années 60) y rayonnaient !

Quitte à vouloir absolument entendre Damrau dans un Verdi (mais après tout, pourquoi cette nécessité impérieuse ?), je la voudrais plutôt en Odabella, en Giselda voire en Lucrezia Contarini (un peu, dans une moindre mesure, dans la lignée de ce que faisait une Deutekom mais avec une autre orthodoxie des moyens mis en oeuvre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:52

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Mais Damrau a une voix bien plus ronde, large, et un vrai grave. En réalité, elle pourrait tout chanter du répertoire de soprano. Même Elisabeth de Valois, ça passerait, si elle ne cherche pas à élargir. Smile
Elle est parfaite en Suzanne, effectivement Juliette serait un point d'équilibre assez idéal. Ce n'est pas purement un format léger, elle a plusieurs facettes.
Shocked Shocked Shocked ce serait de l'assassinat vocal! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix requise pour un tel rôle!
Evidemment qu'elle n'a pas la voix du rôle. Mais je ne raisonne pas dans cette optique. Je me demande juste si c'est faisable sans abîmer l'instrument. La concernant, je pense qu'elle en est tout à fait capable. Après, serait-ce judicieux, et surtout serait-ce intéressant, ce n'est pas certain du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:54

bAlexb a écrit:
Quitte à vouloir absolument entendre Damrau dans un Verdi (mais après tout, pourquoi cette nécessité impérieuse ?), je la voudrais plutôt en Odabella, en Giselda voire en Lucrezia Contarini (un peu, dans une moindre mesure, dans la lignée de ce que faisait une Deutekom mais avec une autre orthodoxie des moyens mis en oeuvre).
Sauf que la voix de Deutekom était immense en largeur, en longueur et en projection ... difficile d'être dans sa lignée quand on n'a pas des moyens à peu près équivalents et à côté de Deutekom, Damrau sonne étroite vocalement.
Damrau chez Verdi, c'est Gilda, Oscar, Amelia (Masnadieri), Nanetta, et peut-être Traviata... et c'est tout mais certainement pas les grands rôles à l'écriture assassine de la première période risorgimentale de Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 11:55

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Mais Damrau a une voix bien plus ronde, large, et un vrai grave. En réalité, elle pourrait tout chanter du répertoire de soprano. Même Elisabeth de Valois, ça passerait, si elle ne cherche pas à élargir. Smile
Elle est parfaite en Suzanne, effectivement Juliette serait un point d'équilibre assez idéal. Ce n'est pas purement un format léger, elle a plusieurs facettes.
Shocked Shocked Shocked ce serait de l'assassinat vocal! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix requise pour un tel rôle!
Evidemment qu'elle n'a pas la voix du rôle. Mais je ne raisonne pas dans cette optique. Je me demande juste si c'est faisable sans abîmer l'instrument. La concernant, je pense qu'elle en est tout à fait capable. Après, serait-ce judicieux, et surtout serait-ce intéressant, ce n'est pas certain du tout.

Searit-ce prudent, justement ? Rien n'est moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 12:00

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Quitte à vouloir absolument entendre Damrau dans un Verdi (mais après tout, pourquoi cette nécessité impérieuse ?), je la voudrais plutôt en Odabella, en Giselda voire en Lucrezia Contarini (un peu, dans une moindre mesure, dans la lignée de ce que faisait une Deutekom mais avec une autre orthodoxie des moyens mis en oeuvre).
Sauf que la voix de Deutekom était immense en largeur, en longueur et en projection ... difficile d'être dans sa lignée quand on n'a pas des moyens à peu près équivalents et à côté de Deutekom, Damrau sonne étroite vocalement.
Damrau chez Verdi, c'est Gilda, Oscar, Amelia (Masnadieri), Nanetta, et peut-être Traviata... et c'est tout mais certainement pas les grands rôles à l'écriture assassine de la première période risorgimentale de Verdi.

Je n'ai jamais entendu Deutekom en live et, parfois (tu vois, je te fais des aveux troublants Wink ), je le regrette ! Par contre, je me suis déjà frotté à Damrau et ce que j'en ai entendu m'a parfaitement assumé, assuré, solide et bien sonnant (voire très sonore).

Je ne dis pas, en revanche, qu'il n'y a pas de travail à faire dans ce sens mais rien ne me semble, a priori, interdit ou simplement impensable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 30 Nov 2010 - 12:28

Heu, j'ai juste dit que Damrau avait une technique et un matériau qui lui permettaient de chanter à peu près n'importe quel soprano sainement, pas que je souhaitais qu'elle chante du Verdi (franchement, elle a mieux à faire !). En plus, elle sonne beaucoup moins bien en italien "large" qu'en allemand ou en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Jeu 9 Déc 2010 - 17:41

D'après une interview de la basse Nicolas Courjal, Damrau sera Philine dans Mignon à Genève. Sophie Koch sera Mignon. Il a déjà chanté dans cet opéra avec Koch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Jeu 9 Déc 2010 - 18:04

aurele a écrit:
D'après une interview de la basse Nicolas Courjal, Damrau sera Philine dans Mignon à Genève. Sophie Koch sera Mignon. Il a déjà chanté dans cet opéra avec Koch.

ca c est un truc pour elle, cool Smile

quand exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Jeu 9 Déc 2010 - 18:12

Ino a écrit:
quand exactement?

En 2011-2012 si j'ai bien compris mais la date n'était pas indiquée dans l'interview.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Jeu 9 Déc 2010 - 18:34

aurele a écrit:
Ino a écrit:
quand exactement?

En 2011-2012 si j'ai bien compris mais la date n'était pas indiquée dans l'interview.

Ok ; ça serait donc sa prise de rôle annuelle au GTG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 18 Jan 2011 - 19:59



J'ai écouté hier soir sur spotify ce disque. J'ai découvert des lieder que je ne connaissais pas. J'ai été enchanté globalement à la fois par les sonorités du Müncher Philarmoniker et la direction de Thielemann que par l'interprétation de Damrau de ces lieder. Sa voix se prête très bien à mon avis à cette musique. Dommage que la diction soit un peu floue par moment mais c'est interprété avec un investissement certain par rapport au texte, ce qui est évidemment l'essentiel dans ce répertoire. Je n'ai pas vraiment de points de comparaison pour un certain nombre de lieder. Je pense que j'achèterai le disque. Je serai sûr d'avoir tous les textes traduits en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 46
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 18 Jan 2011 - 20:29

Je suis étonné que tu n'en aies pas parlé avant, Aurèle!

Merci pour ton commentaire!

Comme je suis également fan de la dame, je pense jeter un coup d'oreille à cet album!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 18 Jan 2011 - 20:37

olivier le normand a écrit:
Je suis étonné que tu n'en aies pas parlé avant, Aurèle!

Merci pour ton commentaire!

Comme je suis également fan de la dame, je pense jeter un coup d'oreille à cet album!

L'album n'est disponible sur musicme, spotify que depuis hier. Il sortira dans le commerce le 7 février.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82411
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 18 Jan 2011 - 21:10

Même pas un commentaire sur la toilette et la couleur du vernis à ongles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 18 Jan 2011 - 21:11

Xavier a écrit:
Même pas un commentaire sur la toilette et la couleur du vernis à ongles?

pété de rire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 29 Jan 2011 - 9:32

Des petits bouts de la production des Puritani mis en ligne par le GTG :

/watch?v=xk7crUpenAs

On en reparle la semaine prochaine Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 2 Fév 2011 - 14:36

Je suis sûr que ça n'émoustillera personne (déjà moi I don't want that ... c'est dire !) mais Damrau est désormais mariée avec Nicolas Testé, le père de son enfant !

Je pense qu'on peut parler d'information capitale Laughing !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 2 Fév 2011 - 16:32

Le seul intérêt est que ça peut aider Testé à percer peut-être et en finir avec les petits rôles sur les grandes scènes! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 6 Fév 2011 - 18:00

Je double, ici, ce que j'ai écrit de Damrau dans mon petit CR des Puritani genevois, ici : http://classik.forumactif.com/t4206p40-grand-theatre-de-geneve-2010-2011#653179.

"Il est plus compliqué de décrire la prestation de Damrau.
L'artiste paraît comme Minerve, sortir tout armée, comme sans passé, au
jour de cette prise de rôle ; laquelle, maîtrisée sans conteste paraît
d'autant plus enivrante. La ligne est ensorceleuse, le legato
sans faille, les nuances inouïes, le caractère, même, ineffable ; ceci
en dépit d'une imagination moyenne dans l'ornementation des reprises
(surtout drivée par Cobos) et d'un suraigu un brin induré à mon
goût (d'autres en exposent moins, certes, mais surtout le tiers
supérieur de la voix sonne un peu acide, ici). Je parlais de Sills, au
début de mon post ; et c'est effectivement à elle que Damrau fait d'abord penser (sans, pourtant, et l'ampleur et la folie dans la colorature).
Pas à Sutherland, pas à Gencer, jamais à Callas. Clairement la voix est
légère ; agile certes mais les colorations sont limitées et, partant,
l'investissement un peu univoque. Certes, donc, la prestation est de
haute volée mais, dans le cadre de cette prise de rôle, il manque un peu
de vie/vécu (je fais, ici, une différence avec la vie/théâtre,
parfaitement assumée par ailleurs, de son Elvira), un peu d'abandon,
aussi, de liberté, d'aisance peut-être, pour compenser ces quelques
points que lui font perdre un timbre qui n'est pas, à mon avis,
naturellement fait, à ce stade-ci de sa carrière, pour se frotter à un
romantisme italien dans lequel je suis sûr qu'elle peut avoir beaucoup à
dire."

Avis aux commentateurs Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 6 Fév 2011 - 18:07

Et, pour se faire une idée :

/watch?v=cfFM73K1B50&NR=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 6 Fév 2011 - 18:09

bAlexb a écrit:
Et, pour se faire une idée :

/watch?v=cfFM73K1B50&NR=1

Ou encore :

/watch?v=PLSTO2FS0Mk&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 6 Fév 2011 - 18:41

Attention, Alex, les deux liens donnent sur la même vidéo. Voici le lien avec la cabalette : /watch?v=PLSTO2FS0Mk

Cela manque effectivement de couleurs mais c'est autrement mieux que la perspective de la prise de rôle de Dessay. Je connais déjà Dessay dans cette scène par le disque et celle-ci met plus d'âme dans son chant que Damrau. Pour contrebalancer cette concession à Dessay, je dois dire que Damrau a pour elle une excellente maîtrise technique alors que Dessay fait un peu n'importe quoi, surtout dans la cabalette dans le disque en question. Par ailleurs, Damrau a un grave qui ne sonne pas artificiel et qui est bien intégré au reste de la voix. On sent que Damrau se concentre trop sur le chant et qu'elle n'entre pas dans le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alceste
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 47
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Fév 2011 - 20:38

Avis aux amateurs !

ARTE diffuse ce soir à 22h15 un documentaire sur DAMRAU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 28 Fév 2011 - 11:45

Interview donnée pour Opera News en novembre 2010 : http://www.operanews.com/operanews/templates/content.aspx?id=18863

Elle n'évoque pas ses futures rôles. Elle parle de la manière dont elle conçoit son métier, de Bellini, de Rossini, de Donizetti (en particulier de Lucia qu'elle aurait dû chanter bien avant les représentations du Met), etc... Comme Anna Netrebko, elle est maman d'un petit garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 6 Mar 2011 - 14:22

Un membre sur odb-opera prétend avoir des liens avec la famille de Diana Damrau et connaître ses futures prises de rôle. Ils donnent des dates et des lieux. Je me méfie même si les rôles en question sont tous probables.
Là, je vais donner une info qui est certaine puisqu'elle est sur son site officiel. Elle va interpréter pour la première fois les 4 rôles féminins dans Les Contes d'Hoffmann au Staatsoper de Munich en octobre et novembre 2011. Pour la version choisie au niveau du livret, je ne sais évidemment pas laquelle ce sera. Elle avait Olympia à son répertoire mais cela doit faire des années qu'elle ne l'a plus chanté. Je pense qu'elle est tout à fait capable de chanter ces 4 rôles mais j'ai peur que ce soit au niveau de la différenciation des personnages assez sommaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:09

aurele a écrit:
Un membre sur odb-opera prétend avoir des liens avec la famille de Diana Damrau et connaître ses futures prises de rôle. Ils donnent des dates et des lieux. Je me méfie même si les rôles en question sont tous probables.
sauf que, vrai ou faux, c'est du délire total d'envisager avec elle Alcina, Semiramide, Armida, Anna Bolena et Lucrezia Borgia!! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix pour aborder des rôles aussi larges! Et pourtant, j'adore cette artiste.

Armida ... Shocked du grand n'importe quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:15

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Un membre sur odb-opera prétend avoir des liens avec la famille de Diana Damrau et connaître ses futures prises de rôle. Ils donnent des dates et des lieux. Je me méfie même si les rôles en question sont tous probables.
sauf que, vrai ou faux, c'est du délire total d'envisager avec elle Alcina, Semiramide, Armida, Anna Bolena et Lucrezia Borgia!! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix pour aborder des rôles aussi larges! Et pourtant, j'adore cette artiste.

Armida ... Shocked du grand n'importe quoi!

J'ai été étonné, dans les Puritani de Genève, de la manière crâne dont sonnait son grave ; toutes proportions gardées, cela m'a fait penser à Deutekom dans la manière naturelle, intégrée, facile en apparence. Et la gestion des registres, qui m'avait beaucoup séduit que ce soit en concert avec Rhorer ou dans le Don Gio de la saison dernière, m'est apparue d'une précision mais aussi d'une liberté hallucinante.

Pour le reste, je n'en tire aucune conclusion, bien sûr Wink !

Et puis mes conclusions, hein... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:18

Je suis d'accord avec toi pour certains de ces rôles : Lucrezia Borgia, Anna Bolena, Armida et Alcina.
Seule Semiramide me paraît possible peut être.
Parmi les autres rôles, il y a Marguerite de Gounod qui peut être chantée à la fois par des sopranos lyriques ou des sopranos coloratures. J'ai du mal à l'imaginer dans ce rôle au niveau de la caractérisation du personnage. Il paraît que c'est prévu à Covent Garden en 2014.
Cleopatra serait prévu en 2016 au TCE. Comme pour Alcina, j'ai vraiment du mal à l'imaginer dans ce rôle. Je n'ai pas entendu sa Martesia en entier dans Ercole sul Termodonte de Vivaldi dans l'enregistrement de Bondi mais elle me paraît trop étrangère à la musique baroque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:28

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
aurele a écrit:
Un membre sur odb-opera prétend avoir des liens avec la famille de Diana Damrau et connaître ses futures prises de rôle. Ils donnent des dates et des lieux. Je me méfie même si les rôles en question sont tous probables.
sauf que, vrai ou faux, c'est du délire total d'envisager avec elle Alcina, Semiramide, Armida, Anna Bolena et Lucrezia Borgia!! Elle n'a pas le quart de la moitié du tiers de la voix pour aborder des rôles aussi larges! Et pourtant, j'adore cette artiste.
Armida ... Shocked du grand n'importe quoi!
J'ai été étonné, dans les Puritani de Genève, de la manière crâne dont sonnait son grave ; toutes proportions gardées, cela m'a fait penser à Deutekom dans la manière naturelle, intégrée, facile en apparence. Et la gestion des registres, qui m'avait beaucoup séduit que ce soit en concert avec Rhorer ou dans le Don Gio de la saison dernière, m'est apparue d'une précision mais aussi d'une liberté hallucinante.
Pour le reste, je n'en tire aucune conclusion, bien sûr Wink !
Et puis mes conclusions, hein... Embarassed
ah mais je ne remets pas en cause les immenses qualités de Damrau! C'est une merveilleuse artiste à laquelle je ne connais aucune vraie erreur majeure au stade actuel de sa carrière. La voix est longue, homogène, merveilleusement négocié, souple, virtuose et dotée de nuances magnifiques et en outre elle un certain sens stylistique. Mais un grave bien négocié et sonore et une habile gestion des registres dans Puritani ne sont pas une caution suffisante pour aborder l'un des 5 rôles sus-cités qui réclament de très grandes voix au medium large, au grave assis, à l'aigu triomphant et à la vocalisation redoutable et normalement insavonnable. Et franchement même Violetta (du moins la vraie, celle de Verdi), ça va tendre vers la version -50% de matière vocale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:35

aurele a écrit:
Je suis d'accord avec toi pour certains de ces rôles : Lucrezia Borgia, Anna Bolena, Armida et Alcina.
Seule Semiramide me paraît possible peut être.
Parmi les autres rôles, il y a Marguerite de Gounod qui peut être chantée à la fois par des sopranos lyriques ou des sopranos coloratures. J'ai du mal à l'imaginer dans ce rôle au niveau de la caractérisation du personnage. Il paraît que c'est prévu à Covent Garden en 2014.
Et pourquoi Semiramide plus que les autres ? C'est pas un rôle de soprano lirico leggero coloratura! désolé!
quant à Marguerite, vu la lourde composante dramatique du rôle dans la 2ème moitié de l'ouvrage et vu l'écriture vocale, c'est une erreur de le confier à un simple coloratura mais ceci dit, le timbre de Damrau sonnant beaucoup plus corsé que d'autres dans ce type de voix, elle peut en faire quelque chose d'intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:44

Otello a écrit:
ah mais je ne remets pas en cause les immenses qualités de Damrau! C'est une merveilleuse artiste à laquelle je ne connais aucune vraie erreur majeure au stade actuel de sa carrière. La voix est longue, homogène, merveilleusement négocié, souple, virtuose et dotée de nuances magnifiques et en outre elle un certain sens stylistique. Mais un grave bien négocié et sonore et une habile gestion des registres dans Puritani ne sont pas une caution suffisante pour aborder l'un des 5 rôles sus-cités qui réclament de très grandes voix au medium large, au grave assis, à l'aigu triomphant et à la vocalisation redoutable et normalement insavonnable. Et franchement même Violetta (du moins la vraie, celle de Verdi), ça va tendre vers la version -50% de matière vocale.

Sur le point que je mets en gras en ce qui concerne les 5 rôles, il n'y aurait aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:47

Otello a écrit:
Et pourquoi Semiramide plus que les autres ? C'est pas un rôle de soprano lirico leggero coloratura! désolé!

Colbran n'était pas un soprano drammatico coloratura. Certes, ce rôle a été chanté essentiellement par ce type de voix, surtout si on pense à Sutherland.
Ce rôle me semblait moins difficile pour elle que les autres rôles. Mon écoute de cet opéra remonte à pas mal de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 12:51

aurele a écrit:
Otello a écrit:
Et pourquoi Semiramide plus que les autres ? C'est pas un rôle de soprano lirico leggero coloratura! désolé!
Colbran n'était pas un soprano drammatico coloratura. Certes, ce rôle a été chanté essentiellement par ce type de voix, surtout si on pense à Sutherland.
Ce rôle me semblait moins difficile pour elle que les autres rôles. Mon écoute de cet opéra remonte à pas mal de temps.
mais justement c'est pire! Colbran était un mezzo large avec un aigu facile! donc très éloignée de la vocalité de lyrique léger d'école allemande de Damrau. Et Semiramide et Armida ont été écrits pour Colbran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 13:03

Otello a écrit:
mais justement c'est pire! Colbran était un mezzo large avec un aigu facile! donc très éloignée de la vocalité de lyrique léger d'école allemande de Damrau. Et Semiramide et Armida ont été écrits pour Colbran.

Très bien. Tu t'y connais plus que moi en ce qui concerne ce répertoire. En tout cas, en Armida, même si je n'ai pas écouté samedi la représentation du Met avec Fleming, elle aurait évité les errements stylistiques de Renée Fleming. Je me base sur la représentation diffusée dans les cinémas l'an dernier.

Concernant Alcina, ce rôle est plus qu'à la limite de ses moyens. Ma référence dans le rôle est Karina Gauvin et même si elle n'a pas une voix très dramatique, elle maîtrise parfaitement le style de cette musique, la voix est sublime et l'incarnation est remarquable. J'aime beaucoup dans ce rôle Inga Kalna, Anja Harteros et Joyce DiDonato. Je ne connais pas encore Arleen Auger dans l'ensemble du rôle, idem pour Renée Fleming même si je la connais dans tous les airs quasiment et le trio, même chose pour Joan Sutherland avec une version Bonynge qui réduit les da capo et qui n'est pas baroque.


Dernière édition par aurele le Lun 7 Mar 2011 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 7 Mar 2011 - 13:03

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Otello a écrit:
Et pourquoi Semiramide plus que les autres ? C'est pas un rôle de soprano lirico leggero coloratura! désolé!
Colbran n'était pas un soprano drammatico coloratura. Certes, ce rôle a été chanté essentiellement par ce type de voix, surtout si on pense à Sutherland.
Ce rôle me semblait moins difficile pour elle que les autres rôles. Mon écoute de cet opéra remonte à pas mal de temps.
mais justement c'est pire! Colbran était un mezzo large avec un aigu facile!

Larmore, en somme Laughing !

Oh ! Oui, ça va, je Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diana DAMRAU
Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Diana DAMRAU
» [Info] Bill et TH Cités dans ''Le Rêve de Diana"
» Diana Croitoriu
» GOODBYE DIANA + STUNTMAN + H.G.B.T.F le 25/04 à Montpellier
» Les duos de Michael Jackson: Diana Ross

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: