Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Diana DAMRAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 5 Mar 2012 - 23:42

sud273 a écrit:
Ensuite ce qu'elle peut faire dans le bel canto et Donizetti m'indiffère assez, quand on a une voix pareille, on tente de la faire servir à mieux.
Comme si le belcanto n'avait qu'à se contenter de moins bien !!!! N'importe quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80925
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 6 Mar 2012 - 0:53

Et puis Mozart, Strauss, Liszt, Debussy... c'est tout pourri tout ça! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 6 Mar 2012 - 9:06

Xavier a écrit:
Et puis Mozart, Strauss, Liszt, Debussy... c'est tout pourri tout ça! Mr.Red

Certainement pas, non. Et dire cela, c'est, à mon avis, induire que le problème est ailleurs ; Damrau est une fille hyper-polyvalente (formation germanique ?) et certainement pas ce qu'on peut lire ici, plus haut. Notamment parce qu'elle est très au-delà d'un simple second couteau dans le bel canto. J'avais entendu son Elvira live à Genève ; j'avais peut-être trouvé cela un brin contrôlé (trop, en tout cas, pour moi) mais elle ne pouvait être prise en défaut ni en matière de goût, ni en matière d'instrument. C'est une chanteuse qui envoie (un spectre dynamique ahurissant) ; qui sait prendre des risques, aussi (honnêtement, quelle tête d'affiche internationale chanterait Philine, aujourd'hui ?). Et, en tout cas, une certaine forme d'excellence professionnelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 6 Mar 2012 - 12:56

mes critiques portaient essentiellement sur
-la participation à des entreprises de transcription pour tenter de faire original, mais le problème résidait plutôt dans le disque de Maistre que dans la voix elle-même
-l'ornementation intempestive qui ne m'apparaît pas comme une preuve de goût, si on se contente de chanter ce qui est écrit ce n'est pas plus mal (j'ai cru entendre l'autre jour Lemieux et Spinosi massacrer Per lui chi adoro dans le genre en en rajoutant des tonnes sur la mélodie.)
-la "baroquisation" d'un répertoire classique, phénomène de mode qui aboutit à la création d'objets stylistiquement douteux proche du canular parce qu'une telle interprétation n'a pas d'autre fondement que l'imagination des interprètes contemporains.

Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 6 Mar 2012 - 13:54

sud273 a écrit:
mes critiques portaient essentiellement sur
-la participation à des entreprises de transcription pour tenter de faire original, mais le problème résidait plutôt dans le disque de Maistre que dans la voix elle-même
-l'ornementation intempestive qui ne m'apparaît pas comme une preuve de goût, si on se contente de chanter ce qui est écrit ce n'est pas plus mal (j'ai cru entendre l'autre jour Lemieux et Spinosi massacrer Per lui chi adoro dans le genre en en rajoutant des tonnes sur la mélodie.)
-la "baroquisation" d'un répertoire classique, phénomène de mode qui aboutit à la création d'objets stylistiquement douteux proche du canular parce qu'une telle interprétation n'a pas d'autre fondement que l'imagination des interprètes contemporains.


Non non mais je ne m'adressais pas spécifiquement à toi ; je pensais plutôt à cette espèce de discours traditionnel qui veut qu'un artiste de formation allemande doive être confinée dans Mozart/Strauss et le répertoire de concert (la théorie des espaces vocaux hermétiques). Comme si une moue un peu convenue suffisait à rejeter tout ce qu'elle (mais d'autres connaissent/ont connu la même réception) peut faire dans le répertoire italien, par exemple. Le timbre peut ne pas séduire immédiatement mais il faut, au moins, lui reconnaître une adéquation stylistique assez exacte dans à peu près tout ce qu'elle fait, bel canto compris (sans parler de la générosité de l'interprète ; mais cela, ceux qui ne l'ont pas entendue en live et, surtout, en concert ne peuvent même pas l'imaginer).

Je ne suis pas spécialement fan, non plus, des projet de Maistre, moins tant d'ailleurs sur le fond (le principe de la transcription ne me pose pas, a priori, de problème) que sur la forme (la harpe, ici, qui surabonde dans le sens d'un univers sonore qui ne me convainc pas).

L'ornementation, c'est autre chose; et, parfois, la connaissance musicologique (en tout cas quand elle ne sert qu'elle-même) peut flirter avec une démonstrativité de mauvais aloi. Je fais, en revanche, un distinguo profond entre Rossini, par exemple, dont on a souvent (trop souvent ?) rappelé certains mots/maux concernant l'ornementation, et tout un répertoire classique et pré-classique pour lequel on sait que l'ornementation (incidentelle, superfétatoire voire superflue) pouvait être écrite (cf. les travaux de Mackerras ou de Jacobs sur le sujet ; sans que l'on soit systématiquement d'accord avec la mise en oeuvre, d'ailleurs). Personnellement, les albums Arie du bravura et Mozart de Damrau (le premier entendu en concert, à Lyon où je n'avais absolument pas été séduit par Rhorer, bien au contraire ; la rencontre a eu lieu, depuis) me sont apparus comme des propositions de chef parfaitement relayées par une artiste d'une assurance crâne (c'est très vrai pour les "Arie" avec des Salieri & Righini cylcopéens, titanesques).

Des Strauss sublimes (mais je l'ai déjà écrit), des Liszt parfaits (poésie tendre, pudique, peut-être beaucoup de chant pour un univers qui appellerait des émotions plus spontanées ?) et un album "carte de visite" ne rendent pourtant pas le vertige de la scène, toutes les dimensions de la voix qui doit être éprouvée en direct (quelque chose qui la rapproche de Gruberova, toutes proportions gardées, évidemment), sa précision chirurgicale, sa ligne ennivrante, etc. C'est cet idiome-ci qu'il faudrait capter, aujourd'hui !

Pour mémoire, ce que j'avais écrit (en tout cas, une partie) au sujet de l'album Strauss, ici : http://classik.forumactif.com/t3282p150-diana-damrau

bAlexb a écrit:
Il y a, clairement, peu de straussiennes réelles ; moins encore de strictement naturelles. Or, Damrau prend une place laissée béante par Gruberova qui ne chante plus que très peu ce répertoire, par Popp aussi (le superbe album avec Tilson-Thomas chez Sony qui les réunissait avec Mattila pour un triplé gagnant, brillant par-delà un rien d'esbroufe notamment à l'orchestre), pour en rester à ces deux aspects. Et s'inscrit, par-là même dans un continuum vocal de haute volée, dans la lignée d'une Schwarzkopf (l'art qui cache l'art), d'une Seefried (le charme infini et immédiat), sans la légère distance que pouvait imposer Della Casa (pour comparer avec une "instrumentale" pure, dans tous les sens du terme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 1 Mai 2012 - 10:56

Je n'ai pas encore entendu intégralement son disque "Arie di bravura". Son disque consacré à Liszt et son disque "Poesie" sont ses 2 meilleurs disques sur les 4 disques solos que j'ai entendu. Le disque "Coloraturas" est anecdotique malgré des airs très réussis. Je pense qu'il faut compter sur elle dans ce répertoire comme cela a été souligné par bAlexb. Le Liszt m'a plus lassé sur la longueur néanmoins que le disque "Poesie" même s'il y a plusieurs poètes et un intermède italien avec les "Tre sonetti di Petrarca". Je ne comprends pas pourquoi "Comment disaient ils" qui fait moins de 2 minutes soit disponible en ligne et pas dans le disque. Damrau a un timbre superbe, une ligne vocale extraordinaire, elle sait jouer avec sa voix pour donner un côté plus dramatique lorsque c'est nécessaire, notamment en détimbrant. Elle sait raconter une histoire. Les lieder lui sont plus naturels que les mélodies en italien qui me marquent moins. Helmut Deutsch la soutient de manière idéale. Disons que si je devais attribuer une note sur 5, je mettrais 4. Pour le Strauss, je mettrais 4,5 voire 5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 20 Nov 2012 - 18:59

Un chouette documentaire sur Diana Damrau sur Arte :
http://videos.arte.tv/fr/videos/diana-damrau--7055964.html

Disponible jusqu'à la fin de la semaine seulement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 2:09

En ce moment sur le site du Met, la première de La Traviata est diffusée. Je n'ai pas entendu le I, j'ai pu entendre une partie d'un entretien assez long avec Damrau durant l'entracte et j'écoute le II, du moins jusque "Amami Alfredo" au moins, je ne pense pas aller au-delà car il est tard.
La voix de Damrau est somptueuse sur toute la tessiture, corsée avec un vrai grave. On la sent déjà bien impliquée dramatiquement même si cela va sans doute se bonnifier au fur et à mesure des représentations. Musicalement, c'est tout simplement remarquable ce qu'elle fait. Je n'ai aucun doute sur sa réussite dans le I et dans le III, je pense qu'elle peut faire de très belles choses. Une Violetta qu'il va falloir désormais compter parmi les grandes interprètes d'aujourd'hui du rôle avec Anna Netrebko, Patrizia Ciofi, Angela Gheorghiu (même si je ne suis pas sensible à sa Violetta, elle en est une des grandes interprètes). Je ne cite que trois sopranos que je connais dans l'intégralité du rôle.
Le duo avec Domingo fonctionne très bien. Le timbre reste somptueux malgré l'âge. Il apporte son expérience au personnage.
Je ne suis pas sensible au timbre de Pirgu, j'ai trouvé son air très moyennement réussi.
Nézet-Séguin soutient magistralement les chanteurs. C'est sensible dans le duo notamment.
Cela sera retransmis notamment à un horaire plus accessible dans la Soirée lyrique de France Musique en direct le samedi 30 mars. Malheureusement, je ne pourrai sans doute pas écouter mais je me procurerai très probablement un enregistrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 3:23

J'ai finalement écouté tout le II et le III.
Diana Damrau fait tout simplement une prise de rôle fabuleuse. Le Met ne s'y trompe pas en l'acclamant. Une incarnation déjà magistrale. Une leçon de bel canto!!! Une lecture magistrale de la lettre au III et un III tout simplement merveilleux de bout en bout. Elle m'a un peu moins marqué dans la deuxième partie du II, le bal chez Flora. Après cette Violetta, Amina la saison prochaine sera du gâteau. Cela donne en tout cas très envie d'aller voir/entendre cet opéra à l'ONP en juin 2014. Elle doit interpréter Violetta pour l'ouverture de la saison 2013-2014 de La Scala et chantera le rôle en avril-mai 2014 à Covent Garden. Avant cela, elle reprend le rôle en mai à Zurich.
Domingo a offert une très belle interprétation de "Di provenza il sol". Un rôle qui s'il n'est pas baryton lui convient très bien.
Pirgu est le moins intéressant du trio. Il est engagé dramatiquement et n'en est pas à son premier Alfredo mais il y a des soucis d'intonation et je trouve le rôle trop tendu pour lui au II. Au III, cela va mieux déjà. L'alchimie avec Damrau n'est pas présente.
La direction de Nézet-Séguin est très intéressante, riche, intelligente, profonde, subtile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlfredoGermont
Mélomane averti


Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 10:18

Mad
Violetta de Damrau ne me convainc pas. L'accent artificiel, certes ce n'était pas une «leçon de bel canto"! "Sempre libera" sonne terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 10:44

/watch?v=iF15LBVJeLw

Une leçon de bel canto???????

Aurélien, ça va pas bien ??? Qu'on aime, ok, que le timbre soit très bien conservé, ok, mais c'est forcé, vulgaire, et la technique est étrange... (mozartienne, much?) J'espère que ce sera bien meilleur à Paris... après tout c'était la première.
pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 11:23

Aurele a bien précisé qu'il n'avait pas entendu le premier acte...

Assez impressionnant, le nombre de coups de glotte - mais après tout, Röschmann en fait tout le temps dans Mozart, alors pourquoi pas Damrau dans Verdi.

Ce que je trouve dommage, c'est qu'en cherchant à élargir (au lieu de le chanter avec son timbre d'origine), la voix devient plus acide et perd beaucoup de sa rondeur, de son charme, de sa précision. Peu importe que ça sonne comme Mady Mesplé, mais pourvu que ce soit beau...

Cela dit, je l'attends beaucoup plus sur la cantilène qui précède, que sur Sempre libera où de toute façon personne n'approche Delunsch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 11:36

Le e strano est un moment fabuleux, le moment où chaque soprano montre "sa" Violetta ; Damrau n'est pas n'importe qui et on peut espérer de bonnes choses.

Mais sempre libera, c'est l'ivresse, l'abandon ; ici c'est plutôt la marche turque jouée avec des gants de boxe.

J'ai lu Aurèle un peu en diagonale, #oops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 12:49

DavidLeMarrec a écrit:
Peu importe que ça sonne comme Mady Mesplé, mais pourvu que ce soit beau...

Cela dit, je l'attends beaucoup plus sur la cantilène qui précède, que sur Sempre libera où de toute façon personne n'approche Delunsch.
affraid tutut
1) Non une voix qui sonne en mode Mesplé ça n'a rien à foutre dans Verdi et encore moins dans La Traviata et par définition ça n'est pas beau!
2) Delunsch est un exemple achevé de ce qu'il ne faut jamais faire dans le Sempre libera (sans compter qu'elle est totalement inadéquate de toutes façons dans l'ensemble du rôle)
3) Personnellement je ne trouve pas Damrau très à l'aise dans cette cabalette dont les exigences de l'écriture vocale dépassent amplement ses moyens vocaux (la vocalise est correcte mais semble très raide et pas toujours très propre d'ailleurs! On sent qu'elle force pour élargir sans que ça soit forcément réussi). Ceci dit, c'est très supérieur à Dessay ne serait ce qu'à cause d'un timbre plus corsé et plus riche. Mais si la française n'était pas du tout une Violetta, avec Damrau nous n'en avons quand même que la moitié.

je compte bien me faire une idée complète en écoutant l'ensemble de cette interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 12:56

Otello a écrit:
affraid tutut
1) Non une voix qui sonne en mode Mesplé ça n'a rien à foutre dans Verdi et encore moins dans La Traviata et par définition ça n'est pas beau!

J'ai un peu peur de comprendre... Mesplé c'est par définition pas beau? scratch scratch
Uniquement dans Traviata?

Ensuite, je ne vois pas en quoi la beauté du chant est à mettre en relation avec une adéquation au rôle...
Moi, Mesplé je la trouve superbe dans Verdi en français compress (mais le top reste dans Lucia! geek fleurs )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 12:57

Jérôme t'es tombé dans le panneau de la provoc' ultra gratuite de David, quand même!

J'aurais du ajouter que rien n'approche Dessay dans verdi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 13:26

Ino a écrit:
Jérôme t'es tombé dans le panneau de la provoc' ultra gratuite de David, quand même!
Oh non, je suis démasqué. affraid


Cela dit, c'est vrai que Delunsch est géniale, mais ça réclame un décentrement vocal assez radical pour s'en apercevoir. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 14:12

DavidLeMarrec a écrit:
Ino a écrit:
Jérôme t'es tombé dans le panneau de la provoc' ultra gratuite de David, quand même!
Oh non, je suis démasqué. affraid

fesse fesse fesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 15 Mar 2013 - 16:05

Polyeucte a écrit:
Otello a écrit:
affraid tutut
1) Non une voix qui sonne en mode Mesplé ça n'a rien à foutre dans Verdi et encore moins dans La Traviata et par définition ça n'est pas beau!

J'ai un peu peur de comprendre... Mesplé c'est par définition pas beau? scratch scratch
Uniquement dans Traviata?

Ensuite, je ne vois pas en quoi la beauté du chant est à mettre en relation avec une adéquation au rôle...
Moi, Mesplé je la trouve superbe dans Verdi en français compress (mais le top reste dans Lucia! geek fleurs )
la jeune Mesplé c'est très beau dans le répertoire léger français.
Dans du Verdi, ça défigure tout.
Quant au top de Mesplé chez Donizetti, ce n'est pas dans Lucia où c'est définitivement hors propos mais dans LuciEEEEE!

parenthèse fermée vu que c'est le fil Damrau ici lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 16 Mar 2013 - 10:51

J'ai l'enregistrement radio de la soirée ; c'est tout le premier acte qui est mauvais, avec un libiamo complètement raté (autant pour Pirgu que pour elle) et toujours cette voix forcée alors qu'elle n'en a pas besoin Mad
En prime, un trou alla Dessay dans le premier pp du Ah forse è lui et un casi accident sur le second. Et elle savonne à mort. Et le mib est un peu bas. ça met en pétard de bon matin.

Le II est un soulagement car elle chante enfin ; je suis un peu dérangé par le Germont de Domingo qui est bien un vieux ténor, et a une diction parfois indigne, mais Damrau force très peu et déploie son talent.

Le III est bon, comme toujours quand on a affaire à une chanteuse sachant manier les nuances, même si ses aigus pp ne sont pas irréprochables. GRRRRAAAAN dio morir si giovine ^^

Au bilan : un casting bourré de faiblesses, mais c'est peut-être elle la plus à-même de progresser dans son personnage, son II ne sera jamais celui d'un drammatico, mais elle sait le rendre captivant (c'est tout de même le plus difficile dans ce rôle), et la marge est énorme dans le I, pour lequel ne pas forcer serait déjà gage d'une plus grande qualité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 16 Mar 2013 - 19:00

Merci pour tes impressions Ino. Je viens d'écouter "Sempre libera" et effectivement, c'est moche et c'est surprenant qu'elle foire cet air, de par sa nature de colorature à la base. Le II et le III m'ont tellement enchanté que c'est vraiment dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 16 Mar 2013 - 20:10

Enfin ce ne sera pas la première chanteuse à avoir des soucis sur l'air attendu par tout le monde... La pression doit être assez immense pour elle sur ce passage pour une prise de rôle... avant de juger son adéquation au rôle, attendons d'avoir un peu plus de soirée pour elle dans le rôle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 16 Mar 2013 - 20:51

Le truc c'est de savoir si pour ses deux airs, elle avait les deux couplets ?
C'est peut-être anecdotique mais ça me hérisse quand on ne les donne pas (et Dieu sait, pourtant, qu'on ne donne pas souvent les "2x2" dans la même représentation, comme si les metteurs-en-scènes notamment avaient peur de ne pas habiter ce temps dont Verdi a disposé en maître absolu du timing théâtral) ; et ça l'est même d'autant moins, à mes yeux, que c'est une excellente manière d'envisager comment les titulaires pénètrent leur rôle, l'habitent et parviennent à colorer texte et musique ("la tomba, ai mortali...").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 17 Mar 2013 - 13:35

bAlexb a écrit:
Le truc c'est de savoir si pour ses deux airs, elle avait les deux couplets ?
C'est peut-être anecdotique mais ça me hérisse quand on ne les donne pas (et Dieu sait, pourtant, qu'on ne donne pas souvent les "2x2" dans la même représentation, comme si les metteurs-en-scènes notamment avaient peur de ne pas habiter ce temps dont Verdi a disposé en maître absolu du timing théâtral) ; et ça l'est même d'autant moins, à mes yeux, que c'est une excellente manière d'envisager comment les titulaires pénètrent leur rôle, l'habitent et parviennent à colorer texte et musique ("la tomba, ai mortali...").

Ah fors'è lui : un seul couplet

Addio : deux couplets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 17 Mar 2013 - 13:53

Ino a écrit:
bAlexb a écrit:
Le truc c'est de savoir si pour ses deux airs, elle avait les deux couplets ?
C'est peut-être anecdotique mais ça me hérisse quand on ne les donne pas (et Dieu sait, pourtant, qu'on ne donne pas souvent les "2x2" dans la même représentation, comme si les metteurs-en-scènes notamment avaient peur de ne pas habiter ce temps dont Verdi a disposé en maître absolu du timing théâtral) ; et ça l'est même d'autant moins, à mes yeux, que c'est une excellente manière d'envisager comment les titulaires pénètrent leur rôle, l'habitent et parviennent à colorer texte et musique ("la tomba, ai mortali...").

Ah fors'è lui : un seul couplet

Addio : deux couplets

Définitivement (mais je ne le lui reproche pas, hein Wink !) je ne comprends pas pourquoi s'arrêter au milieu du gué...
A part ça, elle module, elle colore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Ven 21 Mar 2014 - 10:12

Après Donna Anna en juillet 2011, Konstanze cet été, elle sera en juillet 2015 la Comtesse Almaviva à Baden-Baden dans le cadre du Mozart project en partenariat avec Deutsche Grammophon. Yannick Nézet-Séguin sera évidemment à la baguette. Voici l'ensemble de la distribution :
Bryn Terfel Graf Almaviva
Diana Damrau Gräfin Almaviva
Luca Pisaroni Figaro
Christiane Karg Susanna
Angela Brower Cherubino
Anne Sofie von Otter Marcellina
Rolando Villazón Basilio
Regula Mühlemann Barbarina
Jean-Paul Fouchécourt Don Curzio

J'ai donné mon avis sur la distribution dans le topic consacré à Bryn Terfel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 19 Mai 2014 - 9:58

Ça m'avait échappé, Damrau sera en concert à Genève début septembre avec l'Orchestre de la Suisse romande sous la baguette de Noseda : http://www.osr.ch/programme-billetterie/saison/2014-2015/concerts-extraordinaires/2562 .
Notable élargissement du répertoire "traditionnel" de la soprano vers quelque chose de plus corsé : Amalia des Masnadieri, Luisa Miller (et Violetta désormais bien connue). En sus (et à l'orchestre seulement) Nabucco, les Vespri siciliani mais aussi Tod und Verklärung et L'Oiseau de feu ; en introduisant Strauss, je regrette que le volet bel cantiste n'ait pas été "complété"/adossé par une brassée de lieder suivant le programme enregistré avec Thielemann Sad .
(EDIT : ce qui me fait dire que, très vraisemblablement, je ne ferai pas le déplacement !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
opera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 19 Mai 2014 - 13:45

De toute façon c'est un peu frustrant ces demi-récitals où le chanteur donne trois airs en première partie et où il n'y a que du symphonique après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Lun 19 Mai 2014 - 21:41

bAlexb a écrit:
Notable élargissement du répertoire "traditionnel" de la soprano vers quelque chose de plus corsé : Amalia des Masnadieri, Luisa Miller (et Violetta désormais bien connue).

J'avoue avoir perdu tout intérêt pour Damrau depuis qu'elle chante le belcanto. Comme très souvent pour ce type de voix, elle « élargit » pour s'adapter à la couleur fantasmée du rôle, avec pour conséquence de perdre sa focalisation et son brillant. Je n'ai rien contre le fait de faire chanter Brünnhilde à un colorature (d'ailleurs Piia Komsi était stupéfiante !), mais il faut qu'elle conserve son placement vocal propre.

Damrau, en plus d'aller dans un répertoire rebattu (alors qu'elle chantait, il y a dix ans, Meyerbeer et Salieri Sad ), a perdu ses qualités dans ce répertoire : chant opaque, invertébré... on dirait Netrebko (sauf qu'il manque l'assise de Netrebko). Bref, pas de quoi satisfaire ceux qui veulent des voix charnues, et pas de quoi satisfaire les autres non plus – de surcroît, l'italien est de qualité moyenne, et très mollement articulé.

Ce n'est pourtant pas irréversible : dès qu'elle revient à des choses plus raisonnables, elle est incroyablement persuasive.

Alors, dans Cabale et les Massenadiers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
opera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 21 Mai 2014 - 9:43

Elle chante encore Meyerbeer, un concert entier consacré à ce compositeur est prévu la saison prochaine.

C'était où, Piiiia en Brünnhilde ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 21 Mai 2014 - 9:46

opera a écrit:
Elle chante encore Meyerbeer, un concert entier consacré à ce compositeur est prévu la saison prochaine.

Cent-cinquantenaire oblige ; dommage qu'elle ne se frotte pas à des intégrales, à la faveur des célébrations (ceci dit, il n'est pas interdit d'espérer qu'elle fasse partie du "Ring" annoncé par le Deutsche Oper Berlin drunken ) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
opera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 21 Mai 2014 - 9:56

en oiseau de la forêt ? là-bas, avec Siegfried ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 21 Mai 2014 - 10:09

opera a écrit:
en oiseau de la forêt ? là-bas, avec Siegfried ?

Pardon, j'ai pas été clair (ah la la ! les sous-entendus via le net pale ) : je pensais à l'annonce d'une série de productions Meyerbeer à la suite de la Dinorah en concert du mois d'octobre à la Philharmonie. Alors je me dis : une Isabelle, une Marguerite plus complète qu'avec Rumstadt (qui dirige d'ailleurs les Huguenots en juin/juillet à Nuremberg)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mer 21 Mai 2014 - 11:18

opera a écrit:
Elle chante encore Meyerbeer, un concert entier consacré à ce compositeur est prévu la saison prochaine.

C'était où, Piiiia en Brünnhilde ??

Tournée du Ring réduit de Dove & Vick, à Strasbourg, puis à la Cité de la Musique. Décevant sur l'ensemble (musiciens pas engagés, chanteurs qui ressemblaient à des voix de dramatique sans éclat, au lieu d'être carrément différents). Mais dans le Crépuscule, entendre la voix étroite et bien focalisée Piia Komsi râcler ses petits graves, prête à dévorer Siegfried, c'était une grande expérience. Bien plus impressionnante que toutes ces grosses voix placides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Sam 7 Juin 2014 - 22:56

Je n'ai pas entendu toute la Violetta de Damrau de Bastille ce soir en direct de l'Opéra sur France Musique mais je trouve que si elle a de beaux moments, c'est tout de même décevant. Je n'ai pas entendu le I car j'ai pris l'écoute à partir du duo avec Germont. L'aigu est à plusieurs reprises très disgracieux et l'italien n'est pas la langue qui la sert le mieux, contrairement à l'allemand. Elle m'a peu ému et aucunement dans "Addio del passato" par exemple. Les graves sonnaient sourds, il y avait des effets très appuyés de surarticulation et exagérations dans la manière de dire le texte. Je suis revenu de sa Violetta.
On en revient toujours au même point mais dans la même typologie de voix avec bien sûr la différence d'école et d'approche, je lui préfère clairement Patrizia Ciofi qui a pour elle une connaissance extraordinaire de la partition et du rôle de manière générale par une fréquentation très régulière de celui-ci depuis le début de sa carrière, l'italianità bien entendu, une sensibilité fabuleuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 0:43

Je suis tout à fait d'accord avec ça (un peu moins avec l'italianité de Ciofi, qui ne me paraît pas si flagrante), mais la qualité de l'italien n'est pas une donnée absolue chez Damrau : il était net et expressif dans ses Salieri et Mozart scéniques...

Vraiment pas une bonne politique que ce changement de répertoire et cet élargissement du timbre. D'incommensurable, elle est passée à correcte. Il doit encore être temps de faire marche arrière, mais il ne faut plus tarder, et vu la façon dont se mènent les carrières, je ne vois pas trop comment.

(D'accord aussi sur ce que tu disais de Tézier dans l'autre fil : il est souverain dans ce rôle sur mesure.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 1:03

Connais pas encore sa Donna Anna ou sa Susanna en entier alors que un CD pour le premier et un DVD pour le second existent mais son disque Mozart avec Rohrer m'avait plu. Je ne la connais pas assez dans Salieri pour porter un jugement car je n'ai pas vu Europa riconosciuta pour un rôle en entier.

J'ai peur que les théâtres lui demandent de plus en plus Violetta car elle y remporte de beaux succès tout de même et elle semble être attachée au rôle. Ciofi par exemple n'a jamais quitté ce rôle pour diverses raisons me semble-t-il.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 1:15

Oui, malheureusement c'est un rôle très prestigieux, plus valorisant sans doute que ses rôles un peu marginaux d'autrefois et on se l'arrache sur les plus grandes scènes. Le retour en arrière demanderait beaucoup de lucidité, de courage et d'abnégation.

Mais j'y vois un vrai gâchis, dans la mesure où je la considérais comme l'une des plus grandes chanteuses de tous les temps. (Alors que ses Violetta figurent dans une moyenne.)

Ciofi, c'est différent, le format vocal est peut-être comparable, mais toute sa technique a toujours été orientée vers le belcanto, ce qui la rend parfaitement adéquate en Violetta. Alors que Damrau a perdu la focalisation remarquable de son timbre en voulant élargir – elle aurait pu le chanter avec sa voix d'avant, ça aurait été parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 2:04

DavidLeMarrec a écrit:
Ciofi, c'est différent, le format vocal est peut-être comparable, mais toute sa technique a toujours été orientée vers le belcanto, ce qui la rend parfaitement adéquate en Violetta.
pas parfaitement adéquate! Moins inadéquate! c'est pas la voix idoine non plus, loin de là! La sensibilité oui, le style oui mais le format vocal pas du tout (d'autant que je la pense même moins sonore que Damrau!)!
C'est Maria Agresta qu'il aurait fallu engager dans cette Traviata!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22896
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 2:12

Je serais curieux d'entendre Yoncheva ou Rebeka parmi les titulaires actuelles du rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 9:07

Otello a écrit:
(d'autant que je la pense même moins sonore que Damrau!)!

Pour avoir entendu les deux assez souvent, et dans les mêmes salles, c'est assez sensiblement équivalent à une nuance près : projection similaire, timbre peut-être plus concentré chez Damrau mais, aussi, projection plus droite (j'entends par là que ça ne veut pas dire que Ciofi est plus strictement volumineuse mais le spectre est, en revanche, beaucoup plus riche).
Etant de toute façon indéniable que Ciofi a beaucoup plus à faire entendre et à montrer dans Violetta (22 ans de compagnonnage, évidemment, ça fait la différence).
Pour revenir à Damrau : j'ai pas encore eu le temps d'écouter la captation parisienne mais, pour ceux qui connaissent déjà le MET et la Scala, sont-ils d'accord pour dire que la production de Jacquot la montre sous un jour plus favorable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 12:35

Otello a écrit:
pas parfaitement adéquate! Moins inadéquate! c'est pas la voix idoine non plus, loin de là! La sensibilité oui, le style oui mais le format vocal pas du tout (d'autant que je la pense même moins sonore que Damrau!)!

Oui, selon tes critères bien sûr ; mais comme je me moque assez du format supposé (surtout que la technique de chant au XIXe n'avait rien à voir avec celle d'aujourd'hui, et un dramatique, à en juger par les captations du début du XXe, ne devait pas du tout avoir la même épaisseur quasi-poisseuse qu'aujourd'hui), je me référais simplement au résultat. Ciofi n'a de difficultés dans aucune des parties du rôle, parce que c'est un lyrique avec toutes les extensions nécessaires, et une belle solidité / homogénéité. Pour moi, c'est clairement le type de voix qui s'adapte le mieux à la partition (sans même parler du livret...), dans l'état des techniques d'aujourd'hui.

Pour ce qui est du son, je n'ai entendu ni l'une ni l'autre en vrai, Ciofi doit être moins sonore que la Damrau d'avant, mais vu comme le timbre s'éparpille dans ses rôles belcantistes, je tends à croire que la tendace va s'inverser. Mais on peut toujours avoir des surprises, pure supputation de ma part, je m'en remets à bAlexb qui les a entendues – ses distinctions me convainquent assez, tout ça me paraît tout à fait plausible.


aurele a écrit:
Je serais curieux d'entendre Yoncheva ou Rebeka parmi les titulaires actuelles du rôle.

Yoncheva a le grand avantage de respecter sa voix (pour l'instant... parce que je l'ai trouvée un peu plus opaque dans l'album de Grigolo), de garder la focalisation extraordinaire du timbre. En revanche, en matière de goût, je trouve sa Traviata très démonstrative, multipliant portamenti, effets de progression de volume. Elle a exactement la voix qui me touche dans ce type de rôle, mince, attaques très nettes, texte pas trop couvert... mais même dans « È strano », elle ne me touche pas du tout.


bAlexb a écrit:
Pour revenir à Damrau : j'ai pas encore eu le temps d'écouter la captation parisienne mais, pour ceux qui connaissent déjà le MET et la Scala, sont-ils d'accord pour dire que la production de Jacquot la montre sous un jour plus favorable ?

Je n'ai entendu que des extraits, vraisemblablement tirés de la générale, donc je ne peux pas faire de comparaison honnête. Ça confirmait clairement le tournant de la voix, mais c'est tout. Sur ces extraits, c'était nettement moins bien qu'à la Scala, où la voix était plus concentrée, avec moins d'acidités, de flous et de vibrato ample.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 20:53

Et si un jour, comme Sutherland, Kirkby ou Baker, elle est honorée par l'Empire britannique, on l'appellera Dame Damrau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 21:18

Chris3 a écrit:
Et si un jour, comme Sutherland, Kirkby ou Baker, elle est honorée par l'Empire britannique, on l'appellera Dame Damrau.

Dame Diana Damrau ; comme Dame Maggie Smith, Dame Gwyneth Jones, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 23:09

J'avais écouté des extraits de Traviata de Yoncheva et Rancatore à Monte-Carlo lors de la double prise de rôle en alternance... et franchement, Rancatore n'a peut-être pas le splendeur de timbre de Yoncheva, mais elle était autrement plus vivante et touchante dans le rôle, toujours sur le corde, pleine de coloration et de nuances...

Je rêverai qu'un jour un enregistrement de Rancatore en Traviata existe en intégrale... (mais je suis hors sujet!)

Pour Damrau, il faut au moins espérer qu'elle puisse, avec sa renommée qui augmente, pouvoir imposer ses propres choix dans les années qui viennent, suggérer des choses rares... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Dim 8 Juin 2014 - 23:28

Polyeucte a écrit:
Pour Damrau, il faut au moins espérer qu'elle puisse, avec sa renommée qui augmente, pouvoir imposer ses propres choix dans les années qui viennent, suggérer des choses rares... Very Happy

Précisément, vu ses déclarations, ça ne semble absolument pas sa priorité, elle semble surtout avoir envie de se faire plaisir dans de la grosse glotte belcantiste.  rambo 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 23 Sep 2014 - 11:04

Et Damrau revient avec un programme Meyerbeer!! Very Happy
http://www.santacecilia.it/en/concerti_e_biglietti/schedaEvento.html?i=0000010221&d=20141006&o=20.30

Un concert seulement, mais ne peut-on pas rêver d'un enregistrement aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 23 Sep 2014 - 11:17

3 airs et une scena, c'est toujours mieux que rien mais...
La question que je me pose : à la faveur des productions berlinoises annoncées pour les saisons à venir (exit Dinorah déjà "prise" mais restent Robert et Les Huguenots sur lesquels la communication est savamment distillée), est-ce qu'on ne pourrait pas imaginer une prise de rôle ? Idem avec le Robert qu'on a longtemps annoncé à Genève ?
(Pour le concert que tu mentionnes, le Palazetto Bru Zane étant dans le coup, effectivement la possibilité d'un enregsitrement est peut-être à envisager ; mais alors, j'espère, dans une perspective élargie !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19014
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 23 Sep 2014 - 11:39

bAlexb a écrit:
3 airs et une scena, c'est toujours mieux que rien mais...
C'est sûr que c'est pas non plus très généreux en chant, mais bon...

Citation :
La question que je me pose : à la faveur des productions berlinoises annoncées pour les saisons à venir (exit Dinorah déjà "prise" mais restent Robert et Les Huguenots sur lesquels la communication est savamment distillée), est-ce qu'on ne pourrait pas imaginer une prise de rôle ? Idem avec le Robert qu'on a longtemps annoncé à Genève ?
Peut-être oui...
Ne pas oublier aussi la reprise prévue des Huguenots à Bruxelles! (qui devrait aboutir sur une vidéo d'après ce qu'ils avaient dit il y a quelques temps, vu que la vidéo existante ne semble pas être destinée à être publiée malheureusement Confused)

Citation :
(Pour le concert que tu mentionnes, le Palazetto Bru Zane étant dans le coup, effectivement la possibilité d'un enregsitrement est peut-être à envisager ; mais alors, j'espère, dans une perspective élargie !)
Oui, c'est par la Palazetto que j'ai vu ça.
Donc en effet, si enregistrement, j'espère qu'on se débarrassera des ouvertures pour avoir un peu plus de contenu chanté! Very Happy


Dernière édition par Polyeucte le Mar 23 Sep 2014 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   Mar 23 Sep 2014 - 13:17

Les Huguenots, ce ne serait pas une prise de rôle pour Damrau puisqu'elle l'a déjà fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diana DAMRAU   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diana DAMRAU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Diana DAMRAU
» [Info] Bill et TH Cités dans ''Le Rêve de Diana"
» Diana Croitoriu
» Dirty Diana VS Smooth Criminal
» [DOUBLE BEST-OF] Michael Jackson & The Jackson 5 / Diana Ross & The Supremes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: