Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Apprivoiser une oeuvre nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jerome
Fugueur intempéré


Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 16:45

(issu de "la question musicale du jour")

Comment apprivoisez-vous une oeuvre nouvelle ?
A part mettre le cd sur la platine et ouvrir les oreilles, avez-vous des habitudes particulières ? Prise de notes, un timing spécial entre les écoutes successives, une recherche d'infos, ou tout au feeling ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulet
Don Juan piqué aux hormones


Nombre de messages : 5899
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 16:46

Perso

1) J'enlève le plastique
2) Je mets dans la chaîne
3) J'écoute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hexachords.com
Cleme
Petit agniou


Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 16:48

pété de rire

Pour la première écoute je préfère faire autre chose, une activité annexe comme travailler (les rares fois où ça m'arrive) ou lire ou encore dessiner. Après je les réécoute plus attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power


Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 16:57

Il s'offre plusieurs cas pour moi :

==) l'écoute avec le DVD ou une représentation in vivo

Notamment pour Lohengrin (Wagner) sauf que la dernière phrase du paragraphe ne le concerne absolument pas, la Défense d'aimer (Wagner), Don Giovanni (Mozart)...
Très souvent, l'image m'aide à rentrer dans la musique, car cela me demande immédiatement une concentration. Je note au passage les extraits qui m'ont intéressé. Je les écoute assez régulièrement, et petit à petit, à la façon des cercles concentriques, l'étendu de mon appréciation de l'oeuvre augmente, jusqu'à (rarement) l'apprécier.

==) La lecture attentive du livret, je regarde des informations sur le net

Notamment : Le Chevalier à la Rose (Strauss), Hélène d'Egypte (Strauss), Fidelio (Beethoven)

==) Au feeling

L'opéra italien, la musique instrumentale
Il s'avère même parfois que je ne sache même pas ce qui se passe tout au long de l'opéra...


Dernière édition par Elvira le Dim 26 Avr 2009 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou


Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:07

Pour les opéras je suis comme Elvira, je préfère les regarder en DVD d'abord. Et puis sinon je vais faire un tour sur google pour avoir des infos sur le livret pour comprendre un peu quelques choses à l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita


Nombre de messages : 10071
Age : 56
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:32

Cd ou Dvd (je suis plus tellement DVD maintenant), même démarche. Je mets des pistes au hasard, sans suite logique et j'essaye de deviner ce qui se passe, si , si et parfois je tombe juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1512
Age : 29
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:41

Si je n'ai qu'un conseil à te donner, c'est de te renseigner dans quelle esthétique culturelle l'oeuvre s'insère!! Les influences dont le compositeur s'est imprégné sont aussi intéressant je pense.

Très important pour ne pas méjuger une oeuvre trop attivement. Tu pourrais plutôt ne pas être réceptif au genre ou à la griffe du compositeur...


Pour l'opéra, le livret est évidemment de première importance mais il faut aussi le regarder à l'aune des codes du moment.

Je ne te conseille vraiment pas de suivre l'exemple d'Elvira, encore plus si c'est une langue étrangère que tu ne maîtrises pas suffisament bien. (Encore plus pour la tradition italienne ancienne qui le plus souvent n'a plus vraiment d'intérêt sans livret à moins que tu puisses te contenter du décorum vocal un peu factice)
Et puis, il faut bien garder à l'esprit que c'est du théâtre également (j'ai presque envie de dire avant tout), donc sans comprendre le texte, tu perds énormément en substance.

Le feeling, je le fais en concert parfois et ce sont généralement mes plus grandes déceptions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou


Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:45

Moander a écrit:
Si je n'ai qu'un conseil à te donner, c'est de te renseigner dans quelle esthétique culturelle l'oeuvre s'insère!! Les influences dont le compositeur s'est imprégné sont aussi intéressant je pense.

Très important pour ne pas méjuger une oeuvre trop attivement. Tu pourrais plutôt ne pas être réceptif au genre ou à la griffe du compositeur...


Pour l'opéra, le livret est évidemment de première importance mais il faut aussi le regarder à l'aune des codes du moment.

Je ne te conseille vraiment pas de suivre l'exemple d'Elvira, encore plus si c'est une langue étrangère que tu ne maîtrises pas suffisament bien. (Encore plus pour la tradition italienne ancienne qui le plus souvent n'a plus vraiment d'intérêt sans livret à moins que tu puisses te contenter du décorum vocal un peu factice)
Et puis, il faut bien garder à l'esprit que c'est du théâtre également (j'ai presque envie de dire avant tout), donc sans comprendre le texte, tu perds énormément en substance.

Le feeling, je le fais en concert parfois et ce sont généralement mes plus grandes déceptions...

En même temps chaque personne approche différemment une oeuvre, on est pas obliger de faire la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power


Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:50

Citation :
Je ne te conseille vraiment pas de suivre l'exemple d'Elvira, encore plus si c'est une langue étrangère que tu ne maîtrises pas suffisament bien. (Encore plus pour la tradition italienne ancienne qui le plus souvent n'a plus vraiment d'intérêt sans livret à moins que tu puisses te contenter du décorum vocal un peu factice)

A part le feeling, je ne vois pas en quoi mon exemple soit mauvais... C'est juste que l'opéra italien, j'y suis tellement habituée que ça roule tout seul...

Après, oui, ça me semble nécessaire de connaître historiquement l'oeuvre avant même de l'avoir écouté... Surtout pour l'opéra en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant


Nombre de messages : 14115
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:52

Je mets le CD sur la platine et je ne me pose plus de question Very Happy

Pour certains gros corpus je prends éventuellement quelques notes afin de pouvoir retrouver plus facilement plus tard ce qui m'avait plu.

Pas d'opéra sans livret en revanche (sauf quand c'est chanté en français) tutut


Dernière édition par WoO le Dim 26 Avr 2009 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1512
Age : 29
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 17:58

Cleme a écrit:
Moander a écrit:
Si je n'ai qu'un conseil à te donner, c'est de te renseigner dans quelle esthétique culturelle l'oeuvre s'insère!! Les influences dont le compositeur s'est imprégné sont aussi intéressant je pense.

Très important pour ne pas méjuger une oeuvre trop attivement. Tu pourrais plutôt ne pas être réceptif au genre ou à la griffe du compositeur...


Pour l'opéra, le livret est évidemment de première importance mais il faut aussi le regarder à l'aune des codes du moment.

Je ne te conseille vraiment pas de suivre l'exemple d'Elvira, encore plus si c'est une langue étrangère que tu ne maîtrises pas suffisament bien. (Encore plus pour la tradition italienne ancienne qui le plus souvent n'a plus vraiment d'intérêt sans livret à moins que tu puisses te contenter du décorum vocal un peu factice)
Et puis, il faut bien garder à l'esprit que c'est du théâtre également (j'ai presque envie de dire avant tout), donc sans comprendre le texte, tu perds énormément en substance.

Le feeling, je le fais en concert parfois et ce sont généralement mes plus grandes déceptions...

En même temps chaque personne approche différemment une oeuvre, on est pas obliger de faire la même chose.

Je n'ai pas dit le contraire non plus... L'important est que tout le monde s'y retrouve!!

Mais si tu attends du Wagner à la Tristan dans les Fées par exemple et que c'est pour ça que tu trouves ça mauvais... c'est une erreur d'approche majeure selon moi!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1512
Age : 29
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:02

Elvira a écrit:

A part le feeling, je ne vois pas en quoi mon exemple soit mauvais... C'est juste que l'opéra italien, j'y suis tellement habituée que ça roule tout seul...

Il était important que tu précises ta grande familiarité avec l'italien XIXème pour le justifier!!
Tu me permettras de me demander comment tu fais pour écouter un opéra italien sans rien comprendre et de ne pas trop conseiller cette approche!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power


Nombre de messages : 27496
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:08

Eh bien, je crois l'avoir sous-entendu dans ma phrase d'après... et il suffit de me connaître un peu aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita


Nombre de messages : 10071
Age : 56
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:24

Alors je fais tout de travers. Je fais jamais une première écoute avec le livret et je mets des pistes au hasard, jamais dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou


Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:25

Frère Elustaphe a écrit:
Alors je fais tout de travers. Je fais jamais une première écoute avec le livret et je mets des pistes au hasard, jamais dans l'ordre.

Je fais rarement une première écoute avec le livret quand c'est un CD même jamais, je le lis après. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque


Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:41

Personellement comme je n'ai jamais trouver la bonne maniére d'aborder une premiere écoute j'ai décider de commencer directement par la seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
frere elustaphe
Aurelia Aurita


Nombre de messages : 10071
Age : 56
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:42

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:49

Ce que j'aime, avec Entropie, c'est qu'on a beau faire, il nous surprend toujours. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile


Nombre de messages : 14249
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 18:53

Cleme a écrit:

Je fais rarement une première écoute avec le livret quand c'est un CD même jamais, je le lis après. hehe

idem Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanlea
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5373
Age : 58
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 26 Avr 2009 - 19:13

Je n'ai pas de règle. PAr contre, j'ai de plus en plus de mal à écouter de la musique sur ordi, même avec un super équipement audio.

J'ai besoin de calme, de temps, et je n'ai pas beaucoup de l'un ni de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 27 Avr 2009 - 2:04

Pas vraiment de règle. En dehors de l'opéra qui nécessite un livret dons déjà un minimum d'interrogation sur l'oeuvre, je préfère me faire surprendre donc pas de renseignements ou de recherche approfondie, je ripe le CD sur mon iPod, je l'écoute sur l'ordi, je l'écoute sur la platine, jel'écoute dans la voiture. Je me débrouille pour l'écouter comme ça plusieurs fois. Je me dis tout le temps que je devrais prendre des notes et ne le fais pas ou que ça ne set à rien, je pourrais en parler sans difficultés et au moment de me lancer ici... et manque de bol ce n'est pas suffisant, je recommence l'écoute.
En règle général je me rends compte qu'il me faut beaucoup de concentration donc ce n'est pas quand je clavipote, ni quand je suis en famille. En voiture seul, au casque souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5717
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 2 Oct 2011 - 15:08

Cleme a écrit:
Pour la première écoute je préfère faire autre chose, une activité annexe comme travailler (les rares fois où ça m'arrive) ou lire ou encore dessiner. Après je les réécoute plus attentivement.

Pareil !! mains

Cleme a écrit:
Pour les opéras je suis comme Elvira, je préfère les regarder en DVD d'abord. Et puis sinon je vais faire un tour sur google pour avoir des infos sur le livret pour comprendre un peu quelques choses à l'histoire.

Pareil !!!!!!!! mains mains

(Tu me plais bien toi Mr. Green Wink )

Pour la première écoute en effet je préfère faire autre chose en même temps, mais je me passe l'oeuvre plusieurs fois d'affiler (si elle ne dure pas des heures). Du moins c'est ce que j'ai décidé de faire depuis peu. Ou alors si c'est pas d'affiler c'est durant plusieurs jours. Je sélectionne un certain nombre d'oeuvre que j'ai envi de découvrir (oeuvre ou même mouvement d'oeuvre, je préfère y aller par petits bouts), et je me les passe en boucle pendant plusieurs jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28280
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 2 Oct 2011 - 16:36

Rach-phaël06 a écrit:

(Tu me plais bien toi Mr. Green Wink )

Toi t'as encore séché les cours de drague de Kiwi ... retourne à tes études Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rav-phaël
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5717
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Dim 2 Oct 2011 - 18:37

Cololi a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:

(Tu me plais bien toi Mr. Green Wink )

Toi t'as encore séché les cours de drague de Kiwi ... retourne à tes études Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 12:15

Poulet a écrit:
Perso

1) J'enlève le plastique
2) Je mets dans la chaîne
3) J'écoute
Même chose. Sauf que, entre le point 1 et le point 2, je rencontre toujours un phase très désagréable qui s'appelle "Je peste contre les personnes qui ont conçu le plastique et son système d'ouverture facile ne fonctionnant jamais comme il le devrait et, au bord de la crise d'hystérie, je m’abîme les doigts durant une bonne dizaine de minutes pour enfin parvenir à me débarrasser de ce maudit plastique sans démolir le boitier."

Quelqu'un a-t-il déjà eu l'occasion de passer par cette phase aussi ?



Sinon, toujours au feeling pour une première écoute. Et surtout pas de livret pour l'opéra. Même du Wagner. Parfois en faisant autre chose (préparation d'une tasse de thé ou d'une sauce pour pâtes, surf sur internet, époussetage de meubles, etc.).

Pour une œuvre que je connais déjà et dont je découvre une nouvelle interprétation, l'écoute est plus attentive.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 21:38

Killgore a écrit:
Sinon, toujours au feeling pour une première écoute. Et surtout pas de livret pour l'opéra. Même du Wagner. Parfois en faisant autre chose (préparation d'une tasse de thé ou d'une sauce pour pâtes, surf sur internet, époussetage de meubles, etc.).

Pour une œuvre que je connais déjà et dont je découvre une nouvelle interprétation, l'écoute est plus attentive.
Exactement l'inverse pour moi : la découverte d'une oeuvre est toujours un moment particulier, dans lequel je tâche d'être le plus disponible possible à l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 21:44

DavidLeMarrec a écrit:
Killgore a écrit:
Sinon, toujours au feeling pour une première écoute. Et surtout pas de livret pour l'opéra. Même du Wagner. Parfois en faisant autre chose (préparation d'une tasse de thé ou d'une sauce pour pâtes, surf sur internet, époussetage de meubles, etc.).

Pour une œuvre que je connais déjà et dont je découvre une nouvelle interprétation, l'écoute est plus attentive.
Exactement l'inverse pour moi : la découverte d'une oeuvre est toujours un moment particulier, dans lequel je tâche d'être le plus disponible possible à l'écoute.
Je suis disponible, tant que la tâche effectuée en même temps ne requiert aucune réflexion compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 21:46

DavidLeMarrec a écrit:
Killgore a écrit:
Sinon, toujours au feeling pour une première écoute. Et surtout pas de livret pour l'opéra. Même du Wagner. Parfois en faisant autre chose (préparation d'une tasse de thé ou d'une sauce pour pâtes, surf sur internet, époussetage de meubles, etc.).

Pour une œuvre que je connais déjà et dont je découvre une nouvelle interprétation, l'écoute est plus attentive.
Exactement l'inverse pour moi : la découverte d'une oeuvre est toujours un moment particulier, dans lequel je tâche d'être le plus disponible possible à l'écoute.

Je fais plutôt comme Killgore, surtout pour les œuvres modernes : j'écoute d'une oreille, j'essaye de dégager les grandes lignes du morceau (mais c'est rarement fructueux Neutral ), et ensuite je me force (pour certains compositeurs, oui, je me les impose presque par principe Mr.Red ) à réécouter 3 ou 4 fois afin de me concentrer vraiment. Il a y généralement une écoute où c'est le déclic, dont la force est je dirais proportionnelle au degré de complexité de l'œuvre.

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 22:01

Tout dépend ce que tu appelles "modernes". Si c'est après 1959, c'est normal, c'est fait pour. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Horatio
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4031
Age : 22
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 22:10

DavidLeMarrec a écrit:
Tout dépend ce que tu appelles "modernes". Si c'est après 1959, c'est normal, c'est fait pour. Twisted Evil

hehe
Je tiens jusqu'à Brahms, Dvorak et Grieg et Tchaïkovsky... Après, il me faut toujours un "temps d'adaptation" - ou alors j'abandonne purement et simplement Laughing ...

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilban
Mélomane averti


Nombre de messages : 451
Age : 28
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 22:41

J'ai ma façon de faire que je suis scrupuleusement, je suis du genre méthodique Smile

Écoute face aux enceintes, concentrée, depuis le début de l’œuvre, mais pas plus d'une demi-heure la première fois. C'est déjà peut-être trop pour le cerveau. Plus tard, reprise de l'écoute à l'endroit ou j'avais arrêté, le début d'un nouveau mouvement ou acte le plus souvent.

Je fais ça pour les 4 premières écoutes minimum. Ensuite je me permets un peu de relâchement, et je finis par écouter l'oeuvre dans son entier du début à la fin (et c'est le pied!).
Je suis comme David, la découverte d'une œuvre c'est sacré. J'adore me confronter à un bloc qui se dresse fièrement dans sa complexité, et qui me donnera du fil à retordre. Ne rien comprendre la première fois, ça m'excite limite plus que l'inverse!

Maintenant, quelques remarques:
- ce que je décris plus haut est un idéal, mais il m'arrive souvent de divaguer, penser à autre chose pendant la première écoute parce que j'arrive pas à suivre. C'est pénible, mais bon, pour quelques déconvenues, combien de plaisirs!
- je ne fais plus jamais de phases de découvertes en transport en commun, en marchant ou en faisant autre chose. Pourquoi? Parce qu'à force, la musique se fait une place dans la tête, mais sans émotion, davantage comme une mécanique, et associée à une routine. Je me suis gâché quelques œuvres comme ça, et j'en étais très mécontent.
- pour moi, l'apprivoisement de l'oeuvre est généralement plus long que ce que les gens considèrent d'habitude comme normal, parce que j'aime écouter et réécouter pour bien absorber la totalité du discours musical. Etant perfectionniste, je suis à la recherche de la compréhension parfaite, de l'émotion parfaite. Ce qui entraîne...
- des frustrations périodiques, lorsque j'ai beau chercher, que je n'arrive pas à être ému par une oeuvre, tout en ayant l'impression d'avoir saisi la nécessité de ses enchaînements, l'intention du compositeur, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28280
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Lun 3 Oct 2011 - 22:58

Kilban a écrit:
J'ai ma façon de faire que je suis scrupuleusement, je suis du genre méthodique Smile

Écoute face aux enceintes, concentrée, depuis le début de l’œuvre, mais pas plus d'une demi-heure la première fois. C'est déjà peut-être trop pour le cerveau. Plus tard, reprise de l'écoute à l'endroit ou j'avais arrêté, le début d'un nouveau mouvement ou acte le plus souvent.

Je fais ça pour les 4 premières écoutes minimum. Ensuite je me permets un peu de relâchement, et je finis par écouter l'oeuvre dans son entier du début à la fin (et c'est le pied!).
Je suis comme David, la découverte d'une œuvre c'est sacré. J'adore me confronter à un bloc qui se dresse fièrement dans sa complexité, et qui me donnera du fil à retordre. Ne rien comprendre la première fois, ça m'excite limite plus que l'inverse!

Maintenant, quelques remarques:
- ce que je décris plus haut est un idéal, mais il m'arrive souvent de divaguer, penser à autre chose pendant la première écoute parce que j'arrive pas à suivre. C'est pénible, mais bon, pour quelques déconvenues, combien de plaisirs!
- je ne fais plus jamais de phases de découvertes en transport en commun, en marchant ou en faisant autre chose. Pourquoi? Parce qu'à force, la musique se fait une place dans la tête, mais sans émotion, davantage comme une mécanique, et associée à une routine. Je me suis gâché quelques œuvres comme ça, et j'en étais très mécontent.
- pour moi, l'apprivoisement de l'oeuvre est généralement plus long que ce que les gens considèrent d'habitude comme normal, parce que j'aime écouter et réécouter pour bien absorber la totalité du discours musical. Etant perfectionniste, je suis à la recherche de la compréhension parfaite, de l'émotion parfaite. Ce qui entraîne...
- des frustrations périodiques, lorsque j'ai beau chercher, que je n'arrive pas à être ému par une oeuvre, tout en ayant l'impression d'avoir saisi la nécessité de ses enchaînements, l'intention du compositeur, etc.

+1

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mar 4 Oct 2011 - 6:10

En fait, ce n'est pas moi qui apprivoise l’œuvre. J'attends de l’œuvre qu'elle m'apprivoise. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28280
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mar 4 Oct 2011 - 8:18

Killgore a écrit:
En fait, ce n'est pas moi qui apprivoise l’œuvre. J'attends de l’œuvre qu'elle m'apprivoise. Mr.Red

Tout s'explique hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Kiwi
χλωροειδές κακόν


Nombre de messages : 1967
Age : 17
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mar 4 Oct 2011 - 9:21

Cololi a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:

(Tu me plais bien toi Mr. Green Wink )

Toi t'as encore séché les cours de drague de Kiwi ... retourne à tes études Mr. Green

Pour ce qui concerne le cas présent je préconiserais une approche ciblée et un brin plus directe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleme
Petit agniou


Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mar 4 Oct 2011 - 20:28

Rach-phaël06 a écrit:
Cleme a écrit:
Pour la première écoute je préfère faire autre chose, une activité annexe comme travailler (les rares fois où ça m'arrive) ou lire ou encore dessiner. Après je les réécoute plus attentivement.

Pareil !! mains

Cleme a écrit:
Pour les opéras je suis comme Elvira, je préfère les regarder en DVD d'abord. Et puis sinon je vais faire un tour sur google pour avoir des infos sur le livret pour comprendre un peu quelques choses à l'histoire.

Pareil !!!!!!!! mains mains

(Tu me plais bien toi Mr. Green Wink )

Pour la première écoute en effet je préfère faire autre chose en même temps, mais je me passe l'oeuvre plusieurs fois d'affiler (si elle ne dure pas des heures). Du moins c'est ce que j'ai décidé de faire depuis peu. Ou alors si c'est pas d'affiler c'est durant plusieurs jours. Je sélectionne un certain nombre d'oeuvre que j'ai envi de découvrir (oeuvre ou même mouvement d'oeuvre, je préfère y aller par petits bouts), et je me les passe en boucle pendant plusieurs jours.

Maitenant j'ai une nouvelle méthode pour découvrir une oeuvre : le RER B Mr.Red

Kiwi a écrit:
Cololi a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:

(Tu me plais bien toi Mr. Green Wink )

Toi t'as encore séché les cours de drague de Kiwi ... retourne à tes études Mr. Green

Pour ce qui concerne le cas présent je préconiserais une approche ciblée et un brin plus directe.

Spoiler:
 

Tu sembles être une experte Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mer 5 Oct 2011 - 13:12

Cleme a écrit:
Maitenant j'ai une nouvelle méthode pour découvrir une oeuvre : le RER B Mr.Red
Côté RER, j'ai déjà essayé d'écouter du Auber à Auber, mais j'ai remarqué que je ne le distinguais pas de Xenakis. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres


Nombre de messages : 6921
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mer 5 Oct 2011 - 13:16

tu prendrais moins de risques en écoutant de l'opéra à Opera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   Mer 5 Oct 2011 - 13:20

OYO TOHO a écrit:
tu prendrais moins de risques en écoutant de l'opéra à Opera.
Mais forcément, j'ai moins de probabilités d'entendre mon Auber à Auber que de sentir le propre à Javel. C'est dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apprivoiser une oeuvre nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apprivoiser une oeuvre nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprivoiser une oeuvre nouvelle
» Coffrets Brilliant 40 CDs - Chefs-d'oeuvre de ...
» [Info] Bill : nouvelle coiffure, nouveau style : photos !
» La petite nouvelle: Saranayde
» Dédicaces cachées dans l'oeuvre de Ravel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: