Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28758
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 19:10

Du rap ?
Le service public est censé élever le niveau ... pas le faire stagner ...

Pareil que les profs de musique qui font écouter de la variet du rap ... alors que les gamins en écoute déjà toute la journée ... aucun intérêt.

France 2 de l'opéra ? Hum oui 1 fois pas an à Orange, à grand coups de "Alagna par ci, Alagna par là" pour essayer de limiter la casse niveau audience ...

Mais tu crois que France 2 se rattrape sur le reste ?
Théâtre : le peu qu'il passe ... c'est du boulevard ...
Musique (non lyrique) : néant total ...
Emission sur la peinture : 5 mins tout jours ^^
Littérature : 1 émission par semaine en 2° partie de soirée (et encore parfois faut voir les bouquins ...)
Science : néant (si ... qq reportages animaliers ...)
Philo : néant
Histoire : là il faut bien reconnaître qu'ils ont fait un effort, il y a des emissions ou des films documentaires de temps en temps. M'enfin sur ce domaine on est bien loin d'Arte ...

Enfin je vais répondre sur le "petite chain" : c'est une abbération ! Justement c'est aux grandes chaînes , celles qui ont les moyens de faire tout ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 19:12

Guillaume a écrit:
Moi je veux des opéras tous les jours en prime time sur FR2, ce serait ça le service public-plutot que de diffuser nombre de séries américaines à la limite de la débilité et encore, toujours, du pied-ballon.


La c'est un peu impossible Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 19:16

Guillaume, il y a un an, tu aurais dit qu'il fallait de l'opéra mais surtout pas de Wagner... On ne peut pas prendre ses propres goûts pour étalon.

D'ailleurs France 2 a récemment fait plusieurs fictions fondées sur des oeuvres littéraires prestigieuses et rares ('le Siècle de Maupassant').

Après, si on me demande mon avis, je rachète volontiers une télé le jour où on me passe (à n'importe quelle heure d'ailleurs) des pièces de théâtre de la littérature mondiale en version originale, des émissions de vulgarisation accessibles façon première année de fac, des reportages sur la géopolitique du Turkémnistan et sur la déflation inquiétante d'amateurs du point de croix au Swaziland.

En attendant, il y a les livres... et le sites de la Documentation Française et du Ministère des Affaires Etrangères. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 19:24

Cololi a écrit:
Du rap ?
Le service public est censé élever le niveau ... pas le faire stagner ...
Bah, le rap est une musique, qu'on le veuille ou non, et sans doute un peu plus élaborée que la chansonnette stéréotypée. Justement, un peu de pédagogie sur le sujet ne serait pas inintéressant.

Citation :
Pareil que les profs de musique qui font écouter de la variet du rap ... alors que les gamins en écoute déjà toute la journée ... aucun intérêt.
C'est un peu plus compliqué que cela, je crois... Mr. Green
Même s'il y a effectivement des profs un peu "coulants", voire légèrement démagos, qui se permettent de passer des vidéos apportées par les élèves en guise de cours. Smile Ce n'est clairement pas le cas majoritaire. L'ouverture à différents types de musiques est prévue dans les programmes...

Citation :
France 2 de l'opéra ? Hum oui 1 fois pas an à Orange, à grand coups de "Alagna par ci, Alagna par là" pour essayer de limiter la casse niveau audience ...
Cela dit, qui peut se plaindre du niveau des représentations grand public d'Orange ?
Alagna est célèbre, certes, mais aussi à juste titre... Et c'est une meilleure image que les chanteurs qui bidouillent leurs voyennes et mangent leurs consonnes. tutut

Citation :
Théâtre : le peu qu'il passe ... c'est du boulevard ...
C'est quand même pas mal le boulevard. bounce

Citation :
Littérature : 1 émission par semaine en 2° partie de soirée (et encore parfois faut voir les bouquins ...)
Science : néant (si ... qq reportages animaliers ...)
Là, on est d'accord... littérature n'est pas franchement le mot approprié, disons nouvelles parutions éditoriales. Pour la science, en effet...

Citation :
Histoire : là il faut bien reconnaître qu'ils ont fait un effort, il y a des emissions ou des films documentaires de temps en temps. M'enfin sur ce domaine on est bien loin d'Arte ...
Ce n'est pas le même objectif non plus : il s'agit de divertir plus que d'éduquer, ce qui se défend au demeurant... ils ne sont plus à l'école, les spectateurs.


Bien, j'aime bien défendre les cas des désespérés, mais je n'ai plus de télévision depuis longtemps, donc je crois qu'on peut en déduire ce que j'en pense...

Ce que je regrette ? Le Cinéma de Minuit, assurément (je songe à reprendre une télé pour ça Laughing ). Et accessoirement les opéras sur Arte, mais je me débrouille à voir ceux qui m'intéressent le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 19:45

David, tu n'as pas la télé (branchée sur ta chaîne) ? Comment fais-tu pour regarder les DVD avec un bon son ?????? La télé, c'est quand même utile pour regarder les films - à condition de laisser le boitier de la freebox débranché Mr.Red Je n'ai pas regardé la "télé" depuis les dernières élections…

Quel joli HS, toutes ces pages…
Bienvenue aux nouveaux I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:03

+1
Un sujet ruiné comme il se doit mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:07

Mariefran a écrit:
David, tu n'as pas la télé (branchée sur ta chaîne) ? Comment fais-tu pour regarder les DVD avec un bon son ??????
Vu la tronche de mon ancienne télé, de toute façon, si je comprends ce qui se dit, c'est déjà pas mal. De toute façon, ça ne lisait que les cassettes, je n'ai jamais eu de lecteur de DVD. Cool

Au cas où on ne l'aurait pas déjà compris, je suis un audiophile un peu, disons, négligent. Mr. Green

Et les conditions financières joyeuses qui s'annoncent pour moi ne me permettant même pas d'y rêver, je n'ai même pas besoin de me remettre en question. hehe

Citation :
La télé, c'est quand même utile pour regarder les films
Oui, c'est ce qui me manque, mais comme on connaît mes goûts très ciblés, ça se limite à peu de chose. Smile


Bienvenue Mariefran, puisses-tu te plaire sur ce forum. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28758
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:15

Alors tu n'as pas vu le Tristan de Chéreau Sad
C'est un moment unique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:19

Ni celui-ci

Spoiler:
 
Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:21

Cololi a écrit:
Alors tu n'as pas vu le Tristan de Chéreau Sad
C'est un moment unique Wink
Sisi... Non seulement je l'ai vu, mais de surcroît j'ai fait de la propagande auprès des jeunes générations...


[Détrompe-toi, Poisson, j'en ai vu le début (on m'a trompé sur la marchandise...), et ça m'a inspiré beaucoup de réflexions...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:25

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Alors tu n'as pas vu le Tristan de Chéreau Sad
C'est un moment unique Wink
Sisi... Non seulement je l'ai vu, mais de surcroît j'ai fait de la propagande auprès des jeunes générations...
Tiens je pensais que tu préférais Ponnelle dans Tristan Mr.Red

DavidLeMarrec a écrit:

[Détrompe-toi, Poisson, j'en ai vu le début (on m'a trompé sur la marchandise...), et ça m'a inspiré beaucoup de réflexions...]

Dis m'en plus, dis m'en plus bounce bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:29

poisson a écrit:
Tiens je pensais que tu préférais Ponnelle dans Tristan Mr.Red
Exact, quelle attention. Embarassed
Je ne l'avais pas sous la main au moment opportun, malheureusement.

Citation :
Dis m'en plus, dis m'en plus bounce bounce bounce bounce bounce
Ca fait longtemps que je veux écrire quelque chose sur la dimension du cinéma hollywoodien comme prolongement de la forme opéra (public, formes fixes...). Et là, j'y ai tout trouvé en quelques minutes d'exposition, plus réglé qu'un opéra de Meyerbeer. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:32

Tiens, ça me fait penser que justement en écoutant la comédie musicale Roméo et Juliette, je pensais à du Massenet. La relève est assurée, rassurez-vous ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:34

Elvira a écrit:
Tiens, ça me fait penser que justement en écoutant la comédie musicale Roméo et Juliette, je pensais à du Massenet. La relève est assurée, rassurez-vous ! Mr.Red
Oui, il y a des choses ridicules dedans (en particulier le "livret", en fait), mais aussi des récitatifs et des ensembles bien fichus musicalement ("vous n'avez pas l'droit").

Mais là, on est dans un héritage plus explicite - qui ne concerne pas le même public et qui me paraît un peu moins codé.

Dans le genre qui évoque le classique, il y a aussi I dreamed a dream de Schönberg dont on parlait avec Schwark il y a quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cleme
Petit agniou
avatar

Nombre de messages : 7229
Age : 23
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:39

Elvira a écrit:
Tiens, ça me fait penser que justement en écoutant la comédie musicale Roméo et Juliette, je pensais à du Massenet. La relève est assurée, rassurez-vous ! Mr.Red

Tu écoutes ça toi ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:41

Merci Kia d'avoir déplacé ce sujet ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:46

Citation :

Ca fait longtemps que je veux écrire quelque chose sur la dimension du cinéma hollywoodien comme prolongement de la forme opéra (public, formes fixes...). Et là, j'y ai tout trouvé en quelques minutes d'exposition, plus réglé qu'un opéra de Meyerbeer. Surprised
Tu savais que tu devrais m'en dire plus? cat
Dis-en plus Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:47

Je ne saisis pas bien le sens de ta phrase... tu veux dire que j'avais prévu que je devrais te dire ça, ou que tu désires qu'on en parle plus longuement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne saisis pas bien le sens de ta phrase... tu veux dire que j'avais prévu que je devrais te dire ça, ou que tu désires qu'on en parle plus longuement ?
2) que tu en avais dit trop ou pas assez, et pas trop donc que j'aimerais en discuter davantage Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 21:04

C'est un sujet tellement vaste que je réserve mon énergie depuis plusieurs années pour en parler. Mr. Green

Ce qui me frappe, pour le dire simplement, c'est :

1) d'une part que le caractère du public d'opéra s'est transféré sur le cinéma. Sortir au cinéma est devenu une marque de socialité, au même titre qu'on pouvait prendre une loge.
Les effets spectaculaires (machines, ballets, moments de bravoure, apparitions surnaturelles) qu'on trouvait jadis dans le théâtre à machines ont été transposés dans le domaine cinématographique. L'ancêtre de l'opéra français, à l'époque du privilège de l'abbé Perrin (qui se le fait ravir par les intrigues de LULLY), est bel et bien le théâtre à machine ;

2) d'autre part le retour de formes très codées. Il y a un patron, ou du moins des invariants attendus dans les deux formes.
- Dans le Grand Opéra : ancrage historique, romance fondatrice (elle pose le problème du drame sur une mélodie d'essence populaire), air à boire, air patriotique, grand duo d'amour, dimension politique et corruptrice des meilleurs personnages, figure semi-comique (souvent capitale : sublime ou prédatrice dans le même temps qu'elle fait sourire), grand ballet intégré à l'action (hérité en ligne directe de la tragédie lyrique).
- Dans le cinéma hollywoodien, je ne vais pas tout citer, mais il y a la fêlure initiale (le héros débute sa quête en perdant un membre de sa famille), la lutte armée, la fondation d'un nouveau foyer, l'échappatoire à la mort, la mort d'un personnage secondaire attachant qui sauve ainsi les autres (très judéo-wagnérien d'ailleurs)... C'est également un patron très précis, et qui n'est pas sans analogies (la guerre devient un ballet, l'exaltation patriotique est rarement absente, l'ancrage historique est souvent indispensable, la figure secondaire déterminante, et bien sûr le moment fondateur du début, qui motive toute l'action subséquente).


Donc, pour le public aussi bien que pour la structure, j'y vois des analogies assez profondes, et je ne suis pas sans penser que l'attrait intellectuel de l'opéra aujourd'hui doit beaucoup à ce qu'il s'est débarrassé de ses visées de séduction d'un large public - au profit comme au détriment du cinéma.

Voilà, je crois que je t'ai un peu résumé ma thèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 21:39

poisson a écrit:
Ni celui-ci

Spoiler:
 
Mr.Red

C'est un film de série B tout à fait honnète.

Et intéressant, car ce film reprend la trame de Wagner et démontre brillamment qu'avec ce matériau, on n'est pas condamné à faire un pensum interminable. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 22:27

DavidLeMarrec a écrit:
...des choses à la page d'avant...

Quelques questions

1) Dans quelle mesure tu penses que "la" forme grand opéra et "la" forme cinéma hollywoodien sont déterminées par les fonctions sociales (ou à défaut psychologiques?) qui sont remplies par le fait d'assister à un opéra/d'aller voir un film? Ou s'il y a une fixation arbitraire sur un "code".

2) Qu'est-ce qui dans le contexte ou le modèle social a évolué pour que la forme cinéma se substitue à celle de l'opéra? (Une interprétation un peu banal c'est le changement d'échelle (la taille du public) et la nécessité de la reproduction à l'identique (chacun voit la même chose, avec le DVD comme cas limite.)

3) Dans quelle mesure il y a une véritable continuité entre les codes du grand opéra et ceux du cinéma hollywoodien? Ce serait intéressant d'établir ce qui est de l'ordre de la continuité ou de la rupture. En systématisant à l'extrême ce codage ça permettrait
1) d'établir les points de contacts entre les deux codes
2) de tester (une radicalisation de) ta théorie sur un échantillon d'opéras et de films en voyant ce qui résiste et ce qui se laisse capturer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81657
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 22:35

poisson a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
...des choses à la page d'avant...

Quelques questions

1) Dans quelle mesure tu penses que "la" forme grand opéra et "la" forme cinéma hollywoodien sont déterminées par les fonctions sociales (ou à défaut psychologiques?) qui sont remplies par le fait d'assister à un opéra/d'aller voir un film? Ou s'il y a une fixation arbitraire sur un "code".

2) Qu'est-ce qui dans le contexte ou le modèle social a évolué pour que la forme cinéma se substitue à celle de l'opéra? (Une interprétation un peu banal c'est le changement d'échelle (la taille du public) et la nécessité de la reproduction à l'identique (chacun voit la même chose, avec le DVD comme cas limite.)

3) Dans quelle mesure il y a une véritable continuité entre les codes du grand opéra et ceux du cinéma hollywoodien? Ce serait intéressant d'établir ce qui est de l'ordre de la continuité ou de la rupture. En systématisant à l'extrême ce codage ça permettrait
1) d'établir les points de contacts entre les deux codes
2) de tester (une radicalisation de) ta théorie sur un échantillon d'opéras et de films en voyant ce qui résiste et ce qui se laisse capturer.
Tiens, un biologiste.

Je réponds à tout ça bien sûr. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 22:35

Moi je veux bien essayer de capturer des drosophiles pour l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 22:39

Morloch a écrit:
Moi je veux bien essayer de capturer des drosophiles pour l'expérience.
pourquoi pas Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 23:01

Y'a t-il une dissection de David au programme ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   Mer 13 Mai 2009 - 23:12

Morloch a écrit:
Moi je veux bien essayer de capturer des drosophiles pour l'expérience.

Ah mon dieu, ça me rappelle un horrible TP d'SVT. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport entre matériel, TV, Hollywood, com. mus. et opéra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matériel pour chanter du Libera
» Conseil: Quel matériel pour débuter?
» Matériel d'enregistrement Audio et video.
» Matériel pour enregistrer un orgue à tuyaux
» matériel pour compo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: