Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Max Reger

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1278
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 30 Déc 2015 - 10:33

André a écrit:
Artur Rubinstein dans son autobiographie avoue sa surprise et sa déception face à l'accueil tiède et indifférent des publics français (parisiens) face à Brahms. Il ne comprenait pas cette réaction.Les choses ont-elles tant changé un siècle plus tard? Je pose la question. Grâce à Hélène Grimaud Brahms est maintenant mieux apprécié des salles françaises. Mais qu'en est-il des autres excellents solistes d'aujourd'hui ?

Brahms me paraît bien pratiqué par les musiciens français d'aujourd'hui. Je t'indiquerai des références dans le fil discographie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
plenum
Mélomane chevronné
plenum

Nombre de messages : 3609
Date d'inscription : 01/05/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 30 Déc 2015 - 16:45

Oui en effet. En moyenne, la France est souvent en retard d'au moins une génération comparativement au reste de l'occident, pour ce qui est non français. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 1 Avr 2016 - 8:37

Pour qui aime le lied, un recueil de lieder très intéressant de Max Reger
"Schlichte Weisen" op.76

Max Reger - Page 3 51YECCTCGHL

Un recueil de 6 cahiers avec au total 60 lieder.

"De simples mélodies" comme le titre l'indique; des miniatures parmi lesquelles de nombreuses pépites.
Très belle interprétation de la mezzo Frauke May et de Berhhard Renzikowski au piano
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 1 Avr 2016 - 23:36

Oui, superbes pièces de maturité (beaucoup plus sophistiquées qu'il n'y paraît) et en termes d'interprétation le meilleur disque de lied de Reger aussi (excepté le petit cycle de duos enregistré par Klepper, Borst et Deutsch, mais ce n'est pas du tout un disque monographique).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptySam 2 Avr 2016 - 8:43

Du même niveau, cet album, toujours avec Frauke May et Berhhard Renzikowski.
On y retrouve d'ailleurs deux lieder de l'op.76.
Very Happy Very Happy

Max Reger - Page 3 71h%2BmVTTRcL._SX522_
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1278
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptySam 2 Avr 2016 - 18:56

Pouvez-vous donner quelques noms de poètes mis en musique par Reger?
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptySam 2 Avr 2016 - 19:28

Eusèbe a écrit:
Pouvez-vous donner quelques noms de poètes mis en musique par Reger?
La liste risque d'être longue ! Very Happy

Felix Dahn
Richard Braungart
Julius Gersdorf
Joseph von Eichendorff
Martin Boelitz
Ludwig Schellenberg
Franz Engel
Henrich Heine
Friedrich Rückert
Gustav Falke
........
........
etc... Smile

Je ne peux pas tous les citer . Max Reger - Page 3 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1278
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMar 5 Avr 2016 - 22:08

Je viens de voir que DFD avait enregistré un disque de Lieder de Reger. Quelqu'un connaît?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 6 Avr 2016 - 13:26

C'est sa période un peu sèche, j'ai plus d'affinités avec Frauke May personnellement, mais c'est un excellent disque dans un répertoire de toute façon pas très fréquenté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 21/09/2012

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 15 Mar 2018 - 1:26

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Max Reger - Page 3 Pina_c10
Pina Carmirelli (1914-1993)


Max Reger (1873-1916) :

Sonate n°9 en ut mineur, Op. 139

= Pina Carmirelli, violon ; Rudolf Serkin, piano

(CBS, août 1972)

I love you Un trésor du Festival de Marlboro que cet album paru à l'occasion du centenaire de la naissance du compositeur !
Interprétation ardente, avec un pianiste très physique, sur un instrument galbé comme un pur-sang.
La virtuose italienne (fondatrice du Quatuor Boccherini, et soliste de I Musici dans les années 1980) épanche une technique aussi sûre qu'expressive.
La prise de son offre beaucoup de matière, de grain, notamment dans les assauts de clavier.


Max Reger - Page 3 20171214
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 25 Avr 2018 - 13:36

Stupéfaction (et émerveillement) en découvrant Eine Ballettsuite.

Cela ne ressemble ni vraiment à du ballet (hors la valse bien dansable), ni même à de la musique germanique…

Malgré toutes les titres pittoresques incluant Arlequin ou Pierrot & Pierrette, j'y entends beaucoup l'Oiseau de feu de Stravinski. Aussi du ballet plus léger, plus français (à la façon de ceux de Poulenc).

Impossible d'y reconnaître l'auteur un peu monumental (et assez gris) de la Suite Romantique ou des épais Böcklin !

Je recommande très vivement (plutôt par Suitner / Sk Berlin que par C. Davis / Radio Bavaroise ou même Zender / SWR, la différence d'animation est assez considérable). Si vous aimez Reger, bien sûr ; mais aussi si vous le détestez, puisque ça n'y ressemble en à peu près rien !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomane averti
Prosopopus

Nombre de messages : 294
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 25 Avr 2018 - 14:26

Jusqu'ici allergique à Reger et particulièrement les Böcklin, je note ce ballet, merci bien.
J'essaye d'écouter ça avant de faire une croix sur ce pauvre Max.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 25 Avr 2018 - 14:40

Les lieder et la musique de chambre recèlent aussi des choses magnifiques (toutes les œuvres avec clarinette, en particulier). Ou bien les chœurs a cappella, on fait difficilement mieux…

Effectivement, les œuvres symphoniques, on peut s'en passer, beaucoup de pâtés aux croûtes pas très digestes.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 25 Avr 2018 - 15:59

DavidLeMarrec a écrit:
Les lieder et la musique de chambre recèlent aussi des choses magnifiques (toutes les œuvres avec clarinette, en particulier). Ou bien les chœurs a cappella, on fait difficilement mieux…

Effectivement, les œuvres symphoniques, on peut s'en passer, beaucoup de pâtés aux croûtes pas très digestes.

Oui les Lieder, avec les deux albums de Frauke May et Bernhard Renzikowski sont excellents.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 25 Avr 2018 - 16:09

Et un plus gros fonds avec Iris Vermillion et Cord Garben (CPO), mais moins séduisant que le duo que tu cites chez Arte Nova. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1504
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyDim 12 Aoû 2018 - 20:38

Rubato a écrit:
Les 3 suites pour violoncelle seul, de structure très classique, très inspirées par Bach et très bien interprétées par Guido Schiefen .C'est sorti en décembre 2006.

Max Reger - Page 3 415FAPFE57L._SL500_AA240_

+1000 mains

Une vraie claque ce corpus
Superbe découverte
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 21 Déc 2018 - 1:14

Max Reger - Page 3 Reger_11
3 Motets op. 110 pour chœur mixte à 7-8 voix
Frieder Bernius / SWR Vokalensemble Stuttgart
Stuttgart, Funkstudio des SWR, VII.2015
Carus


C’est absolument admirable – une des plus grands chefs-d’œuvres de la musique chorale du premier XXᵉ siècle (les œuvres datent des années 1910-1912.)

Comme on peut s’y attendre, l’écriture contrapuntique est extraordinairement dense et fouillée - mais sans jamais rien d’austère ou de formel. C’est au contraire remarquablement foisonnant et contrasté. Au fil du texte (car il y a une dimension d’expressivité déclamatoire très frappante), la musique prend des bifurcations inattendues : on est (le plus souvent) dans un univers qui évoque les plus belles œuvres pour chœur du romantisme tardif (celles de Bruckner ou de Brahms), c’est euphonique, intense et lumineux, d’une belle coulée toujours relancée, et puis le rythme s’anime, la polyphonie se densifie, l’harmonie se tend, balance, module à l’extrême, avec souvent des écarts, des ouvertures d’intervalles à la limite de la dissonance, des frottements qui évoquent vraiment le premier XXᵉ «avancé» (et sonnant ponctuellement étonnamment français); le tout articulé tantôt par des effets de changements de registre «organistiques» assez saisissants ou des moments suspension sublimes qui préparent un nouvel élan du flux musical.

Les trois motets sont assez longs (entre une petite dizaine de minutes et un bon quart d’heure) mais la richesse de l’écriture, son expressivité et le sens de la poussée sont tels que l’attention est constamment tenue en éveil - et c’est vraiment d’une très grande beauté.

(Superbe interprétation: détaillée, transparente, mais aussi intensément animée et habitée.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 21 Déc 2018 - 1:44

Pas essayé cette version, mais sur l'œuvre, probablement l'œuvre la plus considérable de tout Reger, la plus aboutie – effectivement, aussi bien dans le contrepoint que dans l'harmonie, que de richesses… et avec une sorte d'exubérance (fût-elle solennelle) qui ne lui est pas habituelle : vraiment pas inaccessible.

Tellement dommage que ce ne soit jamais donné, et même fort peu enregistré.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 21 Déc 2018 - 1:59

DavidLeMarrec a écrit:
probablement l'œuvre la plus considérable de tout Reger, la plus aboutie
Dans les plus petits formats (lied et plus encore musique de chambre), il y a quand même aussi de très, très grandes choses (mais sans doute moins accessibles, c'est vrai.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 21 Déc 2018 - 11:00

Je ne dis pas le contraire (les deux sonates pour clarinette, des lieder sur les trois périodes…). Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 21 Déc 2018 - 19:24

DavidLeMarrec a écrit:
les deux sonates pour clarinette
Ah, tiens, d'ailleurs, il y a une version que tu recommanderais plus particulièrement?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptySam 22 Déc 2018 - 15:44

L'intégrale Hungaroton, en plus d'être, heu, une intégrale, offre le plus beau son de clarinette qu'on puisse rêver. La prise de son est toujours un peu étrange (quelque chose de rond alors qu'on capte de près), mais on s'y habitue très bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptySam 22 Déc 2018 - 15:48

Noté, merci! (J'ai seulement l'intégrale Oberaigner / Schöch chez MDG - parfait pour ce qui est de la réalisation formelle, mais un peu frustrant en terme de timbres et de grain.)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyDim 16 Juin 2019 - 20:46

Max Reger - Page 3 O_tod_wie_bitter_bist_du
Acht geistliche Gesänge, op. 138 pour chœur mixte à 4-8 voix. Drei Motetten, op. 110 pour chœur mixte à 7-8 voix
Hans-Christoph Rademann / NDR Chor Hamburg
Hambourg, II.2003
Carus Classics

C’est d’une beauté absolument confondante. Les Huit Chants spirituels sont du niveau des plus belles réussites de Bruckner, Brahms ou Mendelssohn dans ce répertoire (et dans un langage qui en est assez proche); les Trois Motets vont encore plus loin et constituent à mon sens la plus ambitieuse et la plus belle œuvre pour chœur a cappella de la première moitié du XXᵉ - j’en avais déjà dit un mot à propos d’une autre version (voir ici.)

Max Reger - Page 3 81JmryVXUmL._SL1200_
Quintette avec clarinette en la majeur, op. 146
Ensemble Villa Musica: Ulf Rodenhäuser (clarinette), Nicolas Chumachenco, Erika Geldsetzer (violons), Benjamin Rivinius (alto), Martin Ostertag (violoncelle)
Marienmünster, V.2008
MDG

Ça aussi, c’est absolument magnifique. C’est à la fois foisonnant et élancé, volubile et lyrique, avec de magnifiques couleurs, chaleureuses mais transparentes; l’harmonie module sans arrêt avec intensité, les phrases sont longues et contrastées comme chez les décadents, mais les climats, tantôt heureux tantôt nostalgiques, restent toujours lumineux.

Quand on entend à la suite ces trois œuvres-là, on se dit que Reger est peut-être le plus incroyablement méconnu des grands génies du début du XXᵉ siècle (et assez à l’opposé de l’image formaliste et choucroutesque qu’on se fait de lui sur la base de quelques œuvres pour orchestre ou pour orgue.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyDim 16 Juin 2019 - 21:29

Benedictus a écrit:
Quand on entend à la suite ces trois œuvres-là, on se dit que Reger est peut-être le plus incroyablement méconnu des grands génies du début du XXᵉ siècle (et assez à l’opposé de l’image formaliste et choucroutesque qu’on se fait de lui sur la base de quelques œuvres pour orchestre ou pour orgue.)

Certes, mais tu as tout de même cité ses deux meilleures œuvres (avec son corpus clarinette-piano et ses lieder, on a vraiment fait le tour du Reger à la fois accessible et profond).

Dans le reste, il y a effectivement de l'accessible un peu gras et beaucoup de profond extrêmement abstrait et exigeant (que l'orgue est difficile !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyDim 16 Juin 2019 - 21:57

Oui, mais enfin, d'un autre côté, si l'on ajoute des œuvres belles et accessibles mais moins originales (la musique de chambre avec violon ou violoncelle soliste, les quatuors) et qu'on pense qu'il est mort à seulement 43 ans, c'est quand même assez inouï.

Par ailleurs dans les trucs gras, si effectivement les Böcklin, burp, il y a des choses que j'aime vraiment bien (Symphonischer Prolog zu einer Tragödie).

Pour l'orgue, je ne sais pas: j'ai l'impression que ce doit être enregistré sur des gros machins modernes hyper-réverbérés, ce qui m'en a toujours tenu à l'écart (alors qu'au contraire, l'idée de quelque chose d'abstrait et exigeant n'est pas pour me déplaire.) En plus, j'ai l'impression qu'on trouve surtout des intégrales... si toi ou Mélo aviez à recommander une bonne anthologie dans une acoustique un peu sèche, je serais très preneur.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyLun 17 Juin 2019 - 0:01

Ah tiens, les quatuors, je me demande si je les ai écoutés. Shocked Forcément que si, mais là tout de suite, je ne vois pas du tout à quoi ça ressemble.

Ysov en avait recommandé une bonne intégrale, je crois (en tout cas plutôt satisfaisante). J'en ai écouté des bien, effectivement, mais ça fait trop longtemps pour que je puisse te dire lesquelles, ni si elles sont nettes ou non… J'ai un peu renoncé à l'orgue de Reger, le temps qu'il me paraisse peut-être naturel un jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyLun 17 Juin 2019 - 0:35

DavidLeMarrec a écrit:
Ah tiens, les quatuors, je me demande si je les ai écoutés. Shocked  Forcément que si, mais là tout de suite, je ne vois pas du tout à quoi ça ressemble.
Je pense pourtant que ça pourrait te plaire: c'est un peu le même genre d'univers que les Schoeck, les Schmidt ou certains Toch (du postromantisme classicisant assez lumineux) - mais c'est du Reger, donc ils ont quelque chose de plus abstrait, de plus clos sur eux-mêmes qui les rend moins immédiatement touchants que ceux que je viens de citer.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 21/09/2012

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyMer 23 Oct 2019 - 1:41

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Max Reger (1873-1916) :

Variations et Fugue sur un thème de Hiller, Op. 100

= Franz Konwitschny, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig

(Eterna, 1963)

Smile Magnifique interprétation de ce cycle magistral, superbe prise de son, -un des plus grands disques Reger jamais enregistré !

Max Reger - Page 3 Reger_12

Revenir en haut Aller en bas
Alcyon
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/08/2019

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 14:03

Très belle oeuvre, je suis d'accord....
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 16:00

Le cas de Reger me laisse toujours assez dubitatif (et un peu triste) : voilà un compositeur très abondamment documenté au disque et pourtant assez peu écouté et plutôt mal-aimé ; même parmi ses amateurs (dont je suis), personne ne semble le placer tout à fait au premier plan, et il est peu joué en concert, suscite peu de débat dans le choix des versions… alors que tout le monde semble s'accorder pour reconnaître son importance et son intérêt.

Ce décalage est étonnant – pourquoi publier autant de disques sur quelqu'un qui n'intéresse à peu près personne ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 16:50

Ah, si, je le place très, très haut. Je considère même que certaines de ses œuvres sont des sommets absolus de leur genre: n'aurait-il composé que les Motets op. 110 et le Quintette avec clarinette, ça suffirait déjà à en faire un des plus grands compositeurs des XIXᵉ et XXᵉ confondus; si on ajoute à ça ses lieder et sa musique de chambre (pas toujours au même degré de singularité, mais toujours au même degré d'aboutissement)...

Pour moi, le problème tient:

- au hiatus entre les différents pans de sa production, qui rendent difficile de tout aimer à la fois: si on aime la complexité lumineuse des Motets ou du Quintette, difficile d'adhérer à la plupart de ses œuvres symphoniques (même si j'avoue une prédilection coupable pour le Symphonischer Prolog zu einer Tragödie), aussi grassement orchestrées et formalistes de coupe que peu aventureuses harmoniquement - et inversement, j'imagine; donc même si on aime énormément certaines œuvres, on aura toujours un peu de mal a défendre la totalité du corpus.

- au caractère «clos» de sa musique, à la fois très formel, très dense et très écrit, qui doit laisser assez peu de place à la liberté des interprètes: même un chef aussi facilement autre-chosiste que Segerstam, avec un orchestre aussi acide et aéré que Norrköping ne parvient pas à proposer quelque chose de structurellement différent (en termes d'équilibres, de choix de tempo...) que les Rögner, Bongartz et autres Suitner avec leurs orchestres est-allemands. Du coup, ça limite passablement les possibilités de débats sur l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 15/11/2016

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 17:24

Euh... Excuse Benedictus, mais David s'est trompé. Il voulait poster là :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 17:26

Je suis évidemment d'accord sur ce que tu aimes : l'opus 110, les œuvres avec clarinette (quintette, sonates…), les lieder (profanes des trois périodes, sacrés avec orgue…). J'aime bien bien la Suite romantique également. Mais par rapport à la quantité énorme de versions (en particulier d'orgue), je suis frappé par le fait que personne ne semble en faire son cheval de bataille, qu'il soit finalement peu apprécié.

Je crois que ça tient beaucoup à son caractère très formel : pas de mélodies faciles d'accès (on peut aimer Mozart, Beethoven, même Stravinski en n'écoutant que les jolies mélodies ; Reger, il faut davantage entrer dans le dur du discours musical), des rythmes assez peu entraînants, une harmonie mouvante complexe… il faut vraiment être un peu musicien (ou mélomane avancé) pour aimer, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 15/11/2016

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 17:52

Puisque je suis là...

Il faut pas pousser David, on ne peut pas mettre Reger sur le même plan que Mozart ou Beethoven.
En lui-même, il y a des choses spécifiques qu'on peut trouver intéressantes, mais c'est quand même difficile d'en faire un cheval de bataille si on le compare aux autres grands compositeurs de son époque.

J'ai écouté les Variations et Fugue sur un thème de Hiller, Op. 100 recommandées par Mélo. Pour moi, c'est du romantisme assez quelconque. C'est magistral comme disait Mélo, mais pas dans un sens très flatteur Max Reger - Page 3 2661413304


Dernière édition par docteur mabuse le Jeu 24 Oct 2019 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2003
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 18:07

C’est intéressant cette idée d’une écriture, orchestrale notamment, trop touffue.
Si l’on prend l’influence, les contemporains ou les successeurs, vous trouvez ça vraiment plus lourd comme écriture symphonique qu’un Brahms, qu’un Mahler ou un Strauss?

Parce que dans la suite romantique par exemple, j’entends une écriture pour orchestre assez aérée, avec même parfois une parcimonie que je ne retrouve pas chez les sus-cités.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/ En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 18:16

docteur mabuse a écrit:
Il faut pas pousser David, on ne peut pas mettre Reger sur le même plan que Mozart ou Beethoven.
Ce n'est justement pas ce que David a dit.

docteur mabuse a écrit:
En lui-même, il y a des choses spécifiques qu'on peut trouver intéressantes, mais c'est quand même difficile d'en faire un cheval de bataille si on le compare aux autres grands compositeurs de son époque.
Tu as écouté les Trois Mottets op. 110? le Quintette avec clarinette? C'est juste «des choses spécifiques qu'on peut trouver intéressantes»? Personnellement, je donne volontiers tout Strauss et tout le Schoenberg tonal pour ces deux œuvres-là.

docteur mabuse a écrit:
J'ai écouté les Variations et Fugue sur un thème de Hiller, Op. 100 recommandées par Mélo. Pour moi, c'est du romantisme assez quelconque.
Ce qui ne fait que confirmer le premier point de mon argumentaire (le hiatus entre les différents pans de son œuvre.)
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 15/11/2016

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 18:53

Citation :
Personnellement, je donne volontiers tout Strauss et tout le Schoenberg tonal pour ces deux œuvres-là.

Ah mais moi aussi !
Tu n'as pas idée à quel point ils m'insupportent ces deux là hehe
Je pourrais même en rajouter d'autres ...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 18:55

docteur mabuse a écrit:
Il faut pas pousser David, on ne peut pas mettre Reger sur le même plan que Mozart ou Beethoven.
En lui-même, il y a des choses spécifiques qu'on peut trouver intéressantes, mais c'est quand même difficile d'en faire un cheval de bataille si on le compare aux autres grands compositeurs de son époque.

Je ne vois pas pourquoi, en réalité. Il y a des gens qui sont fanatiques de Rossini, de Bruckner, de R. Strauss, de Scriabine… pourquoi Reger, qui a ses spécificité et qui est quasiment autant enregistré, ne parvient-il pas à fédérer de la même façon – et cela m'inclut, j'aime beaucoup Reger, mais autant j'irais batailler pour Fried, Graener ou Gilse, autant je me sens plus distant de lui.


Citation :
J'ai écouté les Variations et Fugue sur un thème de Hiller, Op. 100 recommandées par Mélo. Pour moi, c'est du romantisme assez quelconque. C'est magistral comme disait Mélo, mais pas dans un sens très flatteur Max Reger - Page 3 2661413304

Ses variations orchestrales sont assez peu exaltantes, oui. Elles tombent dans le paradoxe exposé par Benedictus : le compositeur le plus pudique et subtil qui soit dans le domaine de l'orgue, du lied, de la musique de chambre, a commis des choucroutes orchestrales assez quelconques et épaisses.


Ben. a écrit:
C’est intéressant cette idée d’une écriture, orchestrale notamment, trop touffue.
Si l’on prend l’influence, les contemporains ou les successeurs, vous trouvez ça vraiment plus lourd comme écriture symphonique qu’un Brahms, qu’un Mahler ou un Strauss?

Oui, il y a des doublures partout dans les Böcklin par exemple (j'ai encore écouté une récente version par un orchestre nordique très bien capté, c'est pareil), c'est du Brahms décadent orchestré comme la Troisième de Schumann, ça passe pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 561
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 22:05

J'aurais bien une explication au fait que Reger soulève si peu l'enthousiasme mais je sens que ça ne va pas plaire à la plupart des auteurs des messages précédents : c'est tout simplement qu'il écrit une musique plaisante mais qui reste très loin des meilleures oeuvres de son temps (avis tout personnel bien évidemment). J'ai testé pas mal de choses il y a quelques mois (dans divers genres, surtout orchestral et chambre), et j'ai trouvé ça au pire franchement insipide (la plupart des oeuvres orchestrales), au mieux joli mais sans plus (pas mal de choses en musique de chambre). Par exemple, je réécoute en ce moment même le Quintette pour clarinette et cordes, et j'avoue ne pas comprendre l'enthousiasme de Benedictus, pour moi ça ne décolle jamais au-delà de la belle musique de fond passe-partout Embarassed . Dans ce que j'ai écouté de Reger, ce qui m'a le plus marqué sont les suites pour violoncelle seul (mais bon, en temps qu'ancien violoncelliste, c'est un genre qui me captive plus facilement).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyJeu 24 Oct 2019 - 23:24

Roupoil a écrit:
Par exemple, je réécoute en ce moment même le Quintette pour clarinette et cordes, et j'avoue ne pas comprendre l'enthousiasme de Benedictus, pour moi ça ne décolle jamais au-delà de la belle musique de fond passe-partout Embarassed . Dans ce que j'ai écouté de Reger, ce qui m'a le plus marqué sont les suites pour violoncelle seul (mais bon, en temps qu'ancien violoncelliste, c'est un genre qui me captive plus facilement).
Ah, tiens, c'est très curieux, parce que, justement, je trouve ce Quintette assez singulier, pas du tout passe-partout (les Quatuors peuvent davantage donner cette impression-là, en première écoute) - ça module sans arrêt, les lignes sont très sinueuses, le contrepoint assez dense (et pourtant l'atmosphère reste constamment lumineuse): en fait, je ne vois pas trop de parallèle à cette œuvre (à peine celui de Schmidt.)

À l'inverse, ce sont plutôt les œuvres pour violoncelle (les trois Suites solo et les quatre Sonates avec piano) qui me font davantage l'effet d'une sorte de postromantisme au langage un peu médian.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 1:20

Pareil que Benedictus. (à mon avis c'est davantage son hermétisme que sa qualité qui le tient à l'écart)

Cela dit ma question reste entière : s'il intéresse si peu de monde, pourquoi l'enregistrer autant ? S'il est si important, pourquoi le programmer tellement moins que Wagner, Bruckner ou Berg qui ne sont pas plus faciles d'accès ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 561
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 10:08

Benedictus a écrit:
Ah, tiens, c'est très curieux, parce que, justement, je trouve ce Quintette assez singulier, pas du tout passe-partout (les Quatuors peuvent davantage donner cette impression-là, en première écoute) - ça module sans arrêt, les lignes sont très sinueuses, le contrepoint assez dense (et pourtant l'atmosphère reste constamment lumineuse): en fait, je ne vois pas trop de parallèle à cette œuvre (à peine celui de Schmidt.)

Je pense que ton analyse (et la mienne aussi, quelque part) corrobore les hypothèses de David, à savoir que le manque de passion pour la musique de Reger provient probablement en partie du fait que l'intérêt de cette musique réside dans des particularités qui moins immédiatement audibles pour un mélomane peu pointu que celle d'autres compositeurs de style "proche. Dans le quintette, mélodiquement ou rythmiquement, y a vraiment rien de marquant. Quant aux modulations, je l'avais déjà signalé dans une discussion pas si ancienne avec Xavier (à propos de Koechlin) c'est personnellement quelque chose que je ne ressens absolument pas intuitivement, pas de surprise finalement à ce que je trouve ce quintette très plat (sincèrement, on me le fait réécouter dans deux jours, je ne le reconnaitrai certainement pas !).

Mais tout celà n'explique effectivement pas pourquoi Reger jouit d'une discographie aussi étendue (on peut quand même imaginer que si on continue à l'enregistrer, il y a un peu plus qu'une poignée de David ou de Benedictus pour l'écouter hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 10:52

DavidLeMarrec a écrit:
pourquoi l'enregistrer autant ? (...) pourquoi le programmer tellement moins que Wagner, Bruckner ou Berg (...) ?
Là, je me demande en fait s'il n'y a pas une illusion d'optique: s'il est «autant enregistré», il l'est quand même majoritairement par des labels allemands plus tournés vers le marché intérieur que vers l'international (Berlin/Eterna, Capriccio, MDG, Hänssler, Christophorus, Koch/Schwann, Arte Nova, CPO...), et rarement par de grosses stars (probablement pour la raison que je disais un peu plus haut: ce n'est pas une musique qui permet aux interprètes de se distinguer.)

À l'inverse, il n'est pas impossible que ça reflète aussi une pratique locale: si on se penche sur les programmes de concerts de musique de chambre, de chœurs, de lied ou d'orgue en Allemagne, ça ne m'étonnerait pas qu'on y trouve assez souvent du Reger.


Et je pense que ça s'explique largement par ce que disait David encore un peu plus haut:
Citation :
Je crois que ça tient beaucoup à son caractère très formel : pas de mélodies faciles d'accès ([...] Reger, il faut davantage entrer dans le dur du discours musical), des rythmes assez peu entraînants, une harmonie mouvante complexe… il faut vraiment être un peu musicien (ou mélomane avancé) pour aimer, je crois.
Compte tenu des spécificités de la pratique musicale en Allemagne (je crois que c'est sur CSS que David disait qu'en Allemagne, on trouve des orchestres symphoniques d'un excellent niveau dans des villes moins peuplées que Besançon ou Perpignan), ce type de public existe beaucoup plus fortement que par chez nous.


(Même si j'imagine bien qu'en Allemagne aussi il doit y avoir des gens comme Roupoil - je veux dire: des mélomanes avancés et même un peu musiciens à qui la musique de Reger en touche une sans faire bouger l'autre ne fait que peu d'effet.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 11:41

Roupoil a écrit:
Quant aux modulations, je l'avais déjà signalé dans une discussion pas si ancienne avec Xavier (à propos de Koechlin) c'est personnellement quelque chose que je ne ressens absolument pas intuitivement,

Il faut dire que celles de Reger sont à la fois complexes et très discrètes. À l'oreille, on dirait une sorte d'errance, rien à voir avec les grands panneaux indicateurs lumineux alla Schubert : « attention, changement de décor ! ».


Citation :
(on peut quand même imaginer que si on continue à l'enregistrer, il y a un peu plus qu'une poignée de David ou de Benedictus pour l'écouter hehe ).

Quand on sait comment fonctionne l'industrie discographique : pas forcément. Il se peut que ce soit un produit de prestige en Allemagne (une sorte de carte de visite de sérieux), et que les interprètes (qui doivent sincèrement aimer Reger) s'autoproduisent, par exemple.


Benedictus a écrit:
Là, je me demande en fait s'il n'y a pas une illusion d'optique: s'il est «autant enregistré», il l'est quand même majoritairement par des labels allemands plus tournés vers le marché intérieur que vers l'international (Berlin/Eterna, Capriccio, MDG, Hänssler, Christophorus, Koch/Schwann, Arte Nova, CPO...)

Oui, possiblement un tout autre statut en Allemagne, un peu comme Koechlin en France – le musicien des gens qui s'y connaissent. Un côté Bach romantique aussi, qui évolue dans un univers clos (organiste façon Tournemire).


Citation :
Compte tenu des spécificités de la pratique musicale en Allemagne (je crois que c'est sur CSS que David disait qu'en Allemagne, on trouve des orchestres symphoniques d'un excellent niveau dans des villes moins peuplées que Besançon ou Perpignan), ce type de public existe beaucoup plus fortement que par chez nous.

Oui, en Allemagne c'est édifiant, il y a des villes plus petites que Mérignac (banlieue immédiate de Bordeaux) ou Besançon qui ont un orchestre professionnel de niveau supérieur à des orchestres régionaux ou nationaux français ! On le voit très bien d'ailleurs dans les orchestres universitaires français (cherchez un konzertmeister qui ne soit pas un étudiant allemand !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Drosselbart
Mélomane du dimanche
Drosselbart

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 30/05/2019

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 14:38

Reger n'est effectivement pas si délaissé que ça par les concerts allemands. Et il est surtout très apprécié pour sa musique chorale et sa musique pour orgue. On a tendance à sous estimer cet aspect en France. Mais comme vous le précisiez déjà pour les orchestres, en Allemagne, où le centralisme ne sévit pas, il y a effectivement une forte culture musicale locale, dans des villes de taille moyenne où les chorales associatives et surtout la musique liturgiques sont encore assez importantes, même si la tradition tend à s'affaiblir. Les compositeurs comme Reger sont très prisés par ces milieux, et lors de mes séjours, il m'est arrivé plusieurs fois d'entendre Reger à l'office dominical.

Et puis, il y a cette équation qui rejoint ce qui a été dit plus haut : Reger a le double avantage d'être un compositeur du XXe siècle a la fois compatible avec le goût du large public (puisque sa musique es 1. tonale et 2. sobre) et idéologiquement propre. Une combinaison pas si évidente que ça, au final, mais qui a son importance dans le contexte allemand.
Or comme le teuton bénéficie d'une culture musicale assez solite, il a tendance à mettre en valeur son patrimoine artistique. Il me semble en revanche que Reger ne passe guère la frontière, et que s'il y a effectivement eu une renaissance de sa musique, grâce à un formidable travail de conservation des archives et à l'engagement des musiciens, celle-ci filtre difficilement sur la scène internationale, où les enjeux sont différents, et où les artistes ne perdront pas leur temps en s'engageant pour une musique aussi peu valorisante, même si elle le mériterait sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing

Nombre de messages : 735
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 15:35

Je serais potentiellement assez client de Reger, mais je n'y arrive pas. Je ne mémorise rien. Il est, pour moi, incapable d'écrire une mélodie, même fragmentaire et cabossée, ou une formule rythmique, enfin quelque chose, qui retienne mon attention. J'ai réécouté le quintette pour clarinette, c'est tellement évasif, fragmentaire, décousu que je déroche presque tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87989
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 15:54

Essaie peut-être ses lieder de jeunesse (Winterahnung, par exemple), où les mélodies sont réellement audibles. Et puis ses chœurs sacrés Op.110, là il y a de la poussée continue !

Sinon, oui, ce que tu dis est assez vrai que l'aspect élusif de son écriture (très difficile de mémoriser une mélodie chez lui).


Drosselbart a écrit:
Reger n'est effectivement pas si délaissé que ça par les concerts allemands. Et il est surtout très apprécié pour sa musique chorale et sa musique pour orgue. On a tendance à sous estimer cet aspect en France. Mais comme vous le précisiez déjà pour les orchestres, en Allemagne, où le centralisme ne sévit pas, il y a effectivement une forte culture musicale locale, dans des villes de taille moyenne où les chorales associatives et surtout la musique liturgiques sont encore assez importantes, même si la tradition tend à s'affaiblir. Les compositeurs comme Reger sont très prisés par ces milieux, et lors de mes séjours, il m'est arrivé plusieurs fois d'entendre Reger à l'office dominical.

Et puis, il y a cette équation qui rejoint ce qui a été dit plus haut : Reger a le double avantage d'être un compositeur du XXe siècle a la fois compatible avec le goût du large public (puisque sa musique es 1. tonale et 2. sobre) et idéologiquement propre. Une combinaison pas si évidente que ça, au final, mais qui a son importance dans le contexte allemand.
Or comme le teuton bénéficie d'une culture musicale assez solite, il a tendance à mettre en valeur son patrimoine artistique. Il me semble en revanche que Reger ne passe guère la frontière, et que s'il y a effectivement eu une renaissance de sa musique, grâce à un formidable travail de conservation des archives et à l'engagement des musiciens, celle-ci filtre difficilement sur la scène internationale, où les enjeux sont différents, et où les artistes ne perdront pas leur temps en s'engageant pour une musique aussi peu valorisante, même si elle le mériterait sans doute.

Merci, c'est éclairant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84037
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 15:57

Pareil que Stolzing pour l'instant, mais il faut dire que je n'ai pas beaucoup insisté, si je me souviens bien, je n'ai écouté que du symphonique.
Mais je vais refaire une ou deux tentatives en allant dans les autres domaines et en suivant les références conseillées...
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8964
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 EmptyVen 25 Oct 2019 - 16:25

DavidLeMarrec a écrit:
Sinon, oui, ce que tu dis est assez vrai que l'aspect élusif de son écriture (très difficile de mémoriser une mélodie chez lui).
Oui, je pense que ce doit être assez déterminant - justement, moi, c'est l'inverse: ce sont avec les musiques à caractère essentiellement mélodique que j'ai tendance à décrocher (typiquement: Schubert.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Max Reger - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Max Reger   Max Reger - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Max Reger
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: