Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alberto Ginastera (1916-1983)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 19 Mai 2009 - 11:07

Je découvre ce compositeur avec deux oeuvres de musique de chambre: Pampeana n°2 pour violoncelle et piano et Puñena n°2 pour violoncelle seul.

Pampeana n°2 (1950) est vraiment chouette. C'est une pièce d'environ 9 minutes qui fait se succéder des épisodes contrastés. Le récitiatif du violoncelle ponctué d'accords percussifs du piano qui ouvre l'oeuvre est suivi par un passage plus enlevé qui évoque de façon suggestive une danse sud-américaine. Vient ensuite le coeur de la pièce: un fort beau thème lent au caractère funèbre. On conclut avec une sorte de mouvement perpétuel dont le flot s'interrompt plusieurs fois et qui rappelle divers motifs précédents.

Je suis moins séduit par Puñena n°2 (1976), peut-être parce qu'il m'a semblé que le côté démonstratif prenait le pas sur le discours musical. Le premier des deux mouvements est quand même assez sympa avec des combinaisons d'harmoniques et de glissandos "flottants". Ca donne une sonorité flûtée qui n'est pas sans rappeler certains instruments d'Amazonie ou une cuica. A noter qu'il s'agit d'une des douzes oeuvres pour violoncelle seul commandées par Rostropovitch pour les 75 ans de Paul Sacher au même titre que les Trois Strophes sur le Nom de Sacher de Dutilleux, Messagesquisse de Boulez et Les Mots Sont Allés de Bério
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Dim 7 Juin 2009 - 14:19

Voici une courte bio que j'ai créée sur un autre forum :

Alberto Ginastera est un compositeur argentin né à Buenos Aires le 11 avril 1916 et mort à Genève le 25 juin 1983.

Élève de López Buchardo à Buenos Aires, Alberto Ginastera est, avec Heitor Villa-Lobos et Silvestre Revueltas, l'un des plus illustres compositeurs sud-américains du xxe siècle.
Il enseigne la composition au Conservatorio Nacional à partir de 1941, mais quitte son pays en 1970 pour s'établir en Suisse. Surtout porté vers l'écriture d'œuvres de grande envergure (opéras, symphonies, cantates, concertos), Ginastera laisse également de la musique de chambre, des partitions pour piano et quatre recueils de canciones.

Comme plusieurs compositeurs du 20ème siècle, Ginastera est passé par plusieurs périodes : elle passe du folklore argentin réaliste (1934-1948) au folklore subjectif (1948-1958) puis au neo-expressionisme (1958-1983).


(j'y avais ajouté le catalogue des oeuvres)

Personnellement, mes préférences vont vers les oeuvres de la première période, la folklorique, et notamment le ballet Estancia (la Ferme, ou le Ranch), l'ouverture pour un Faust créole, le concerto pour harpe par exemple.
Les deux Puñas, la sonate pour violoncelle et piano sont trop "modernes" pour mon goût...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Lun 22 Juin 2009 - 20:58

type tout à fait recommandable et passionnant, que j'ai pour l'instant peu exploré, mais qui mérite vraiment le détour: concertos pour piano délirants et hallucinatoires, d'un modernisme très, très suggestifs, et le disque Naxos avec les ballets de jeunesse Panambi et Estancia est un petit trésor pour les amateurs de musique expressionniste bruissante et évocatrice, un peu entre Stravinsky, Falla, Debussy, Bartok et Respighi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Lun 22 Juin 2009 - 21:05

J'ai dû piocher le mauvais disque Naxos : je me suis arrêté après la première pièce. Un enregistrement consacré à la musique pour violoncelle et piano. J'ai trouvé cette première oeuvre ("Pampanea n°2") à la fois ennuyeuse et grise, ne faisant appel à aucun élément folklorique. Elle ne m'a vraiment pas donné envie d'écouter le reste. Si à l'occasion je remets la main sur le disque je ferai un effort : ce que tu écris sur les concertos pour piano et les autres oeuvres ranime mon intérêt pour ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Dim 14 Fév 2010 - 17:28

J'avais découvert ALBERTO GINASTERA par un magnifique concerto pour harpe et orchestre qui m'avait laissé une très forte impression,plus que celui de VILLA-LOBOS avec lequel il fut couplé. Je viens de revivre une formidable émotion avec sa musique,à l'écoute de POPOL VUH (1975-1983) pour orchestre et CANTATA PARA AMERICA MAGICA pour soprano dramatique et orchestre de percussions et d'après des poèmes de Mercedes de Toro.
Il est dit de GINASTERA qu'il est le compositeur le plus important qu'ait donné l'Argentine. Il constituerait avec le Brésilien HEITOR VILLA-LOBOS,les mexicains CARLOS CHAVEZ et SILVESTRE REVUELTAS,l'élite de la modernité classique en Amérique latine. Ce qui est sûr,c'est que déjà pétri d'émotion par un concerto pour harpe sur lequel plane le fantôme de STRAVINSKY,POPOL VUH m'a apporté des moments orchestraux plutôt forts et du meilleur effet qui soit,comme par exemple dans "Le cri de la création" ou "La grande pluie",avec frottements métalliques et un magnifique effet des percussions dans "La cérémonie magique du maïs". J'en aime la force "contre-apocalyptique" qui s'en dégage; "La naissance de la terre" et le dernier mouvement "Le soleil,la lune,les étoiles". Dans ce grand magma sonore conclusif,on y ressent l'achèvement de ce quelque chose d'immense qu'est la galaxie. Le début symbolisé par "La nuit des temps"démarre sur les sons les plus sourds et graves de l'orchestre avant une éclosion brutale par la grosse caisse et les cuivres et un retour à des sons sourds de tambours suspendus dans le vide. Des sonorités claires d'un marimba apparaissent enfin,puis une flûte très vite accompagnée par d'autres,comme un répit de légèreté avant la bourrasque des tambours et des cuivres: C'est donc la naissance de la planète bleue,la terre,impériale et écrasante. "L'éveil de la nature" démarre lentement selon la règle mystérieuse de la création alors que bientôt s'exprimeront non sans féérie, flûte et marimba d'abord,puis tuba,percussion métallique ensuite. La dimension naturalistique prend toute sa mesure ici,dans ce troisième mouvement avant que tout l'orchestre devienne,dans un élan étourdissant et presque brutal,ce fameux cri de la création. Un violon solo dans le mouvement de "La grande pluie" apporte à l'auditeur un nouveau moment de répit auquel s'accrocher avant de se laisser emporter par les turbulences aux teintes d'acier de la fameuse "Cérémonie magique du maïs".

La seconde oeuvre est également intéressante dans la relation qu'elle explore entre la soprano et l'ensemble des percussions. J'y reviendrai après une écoute plus approfondie.


Dernière édition par Théo taschimor le Jeu 16 Fév 2012 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Ven 3 Sep 2010 - 23:42

Merci Théo pour cette description que j'ai trouvé très juste de Popol Vuh ! mains . Je n'ai rien à ajouter . Je viens de l'écouter à l'instant et moi aussi j'ai découvert là une oeuvre forte de ginastera . Oeuvre apparement inachevée , ginastera nous quitte en 1984 , à destination de Eugene Ormandy .... mais celui ci décède avant de créer cette oeuvre qui a failli etre oubliée ; c'est finalement slatkin qui la crée en 1989 . Une merveille . Naxos a réedité les disques de Gisele Ben-Dor ( dont la Coronela de revueltas que je vous conseille d'écouter ) , et outre popol vuh figure Estancia,Danzas Criollas,Panambi,Ollantay : un bien beau paranoma de la musique orchestal de Ginestera .


Dernière édition par greg skywalker le Sam 4 Sep 2010 - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 4 Sep 2010 - 0:00

Obertura para el "Fausto" criollo op.9
c'est plus à mon avis une curiosité qu'une oeuvre à se passer en boucle ... Ginastera s'est inspiré un roman d'Estanislao del Campo "Fausto" , qui fut très admiré par Borges qui ecrivait à son propos "Il n'appartient pas à la réalité argentine mais il appartient à la mythologie argentine" . Cette oeuvre décrit un Gaucho allant assister à une représentation du Faust de Gounod , et de retour à la campagne , il raconte ses impressions de cette soirée d'opéra à ses potes ! D'ou dans la musique une mélange entre un style décalqué d'estancia et du néo-classique inspiré directement du Faust de Gounod . N'ayant jamais écouté cet opéra (...) je ne pourrais dire si le pastiche est réussi ( mais j'en doute fortement ...) . Bref je préfére estancia de loin . mais je trouve l'argument du Fausto étonnant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 4 Sep 2010 - 19:23

greg skywalker a écrit:
Merci Théo pour cette description que j'ai trouvé très juste de Popol Vuh ! mains . Je n'ai rien à ajouter . Je viens de l'écouter à l'instant et moi aussi j'ai découvert là une oeuvre forte de ginastera . Oeuvre apparement inachevée , ginastera nous quitte en 1984 , à destination de Eugene Ormandy .... mais celui ci décède avant de créer cette oeuvre qui a failli etre oubliée ; c'est finalement slatkin qui la crée en 1989 . Une merveille . Naxos a réedité les disques de Gisele Ben-Dor ( dont la Coronela de revueltas que je vous conseille d'écouter ) , et outre popol vuh figure Estancia,Danzas Criollas,Panambi,Ollantay : un bien beau paranoma de la musique orchestal de Ginestera .

Heureux de lire que cette oeuvre t'a plu. De mon côté,j'aimerais bien découvrir l'un de ses opéras,entre DON RODRIGO (1964),BOMARZO (1967),
BEATRIX CENCI (1971),BARABBAS (1977).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francksonate
Néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 13 Nov 2010 - 22:04

Je vous conseille la sonate pour guitare,
la "Cantata para una America majica" et le concerto pour violon.

C'est un sublime compositeur, d'un grand et beau métier.

Son opéra Beatrix Cenci est vraiment sublime ( j'ai eu la chance d'assister a deux représentations au "Teatro Colon" de Buenos Aires), l'usage des quart de ton est vraiment du plus beau des effets, dommage qu'elle soit vraiment trop peu jouée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Dim 14 Nov 2010 - 17:08


Grand veinard! S'il il pouvait le jouer à Paris,un jour! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14250
Age : 55
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 8 Jan 2011 - 13:40

J'ai découvert Ginastera hier dans ça :



Le concerto pour piano est hallucinant, avec une utilisation percussive de l'instrument, ça a une pêche d'enfer. L'orchestre est vraiment meilleur que sur la video de tontube mais je vous mets le lien tout de même pour que vous vous fassiez une idée. Le pianiste, impressionnant, est le même. Ce qui se passe à partir de 4mn10, j'aime vraiment beaucoup !

watch?v=kiDD6anVW1g
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 12 Jan 2012 - 5:52

Tus a écrit:
type tout à fait recommandable et passionnant, que j'ai pour l'instant peu exploré, mais qui mérite vraiment le détour: concertos pour piano délirants et hallucinatoires, d'un modernisme très, très suggestifs, et le disque Naxos avec les ballets de jeunesse Panambi et Estancia est un petit trésor pour les amateurs de musique expressionniste bruissante et évocatrice, un peu entre Stravinsky, Falla, Debussy, Bartok et Respighi.

Je plussoie, je suis en train d'écouter Panambi, très étonnant pour un compositeur d'à peine 20 ans!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 19 Jan 2012 - 9:47

Mariefran a écrit:
J'ai découvert Ginastera hier dans ça :



Le concerto pour piano est hallucinant, avec une utilisation percussive de l'instrument, ça a une pêche d'enfer.

J'ai bien aimé ce concerto même si je ne partage pas complètement ton enthousiasme à son sujet. Plus que l'aspect percussif, très présent il est vrai, ce sont les moments de calme entre de deux tempêtes qui m'ont intéressé pour leur côté mystérieux. Beaucoup d'atmosphère en quelques notes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 17:03

Je continue l'exploration de sa musique pour orchestre (excellents enregistrements de Ben-Dor chez Naxos), et je suis à nouveau soufflé avec Ollantay opus 17.
C'est assez moderne, toujours coloré, magnifiquement orchestré, de façon surprenante on pense parfois à John Williams. (mais aussi au meilleur Villa-Lobos des poèmes symphoniques)
Pour l'instant l'oeuvre la plus impressionnante me semble être le ballet Panambi (son opus 1!), puis Estancia opus 8.
Je suis certain que tu aimerais ça Cololi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 17:15

Popol Vuh (la Création du monde Maya) opus 44, sa dernière oeuvre, inachevée, va encore plus loin par moments, certaines sonorités font penser à Penderecki et Lutoslawski (clusters de bois, hurlements de cuivres, glissandi de cordes) ou encore au Messiaen des Eclairs (les chants d'oiseaux et les superpositions de couches musicales dans le 3è mouvement, le Réveil de la nature), tout ceci dans un monde sonore toujours impressionniste et très coloré.
A écouter absolument! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 17:39

J'ai uniquement entendu quelques pièces pour piano, pendant des concerts, et j'avais été frappé par l'énergie dégagée. Je ne me rappelle par contre pas des titres (des danses, je crois). Ce que tu présentes sur sa musique orchestrale m'intéresse grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 18:19

Xavier a écrit:
Popol Vuh (la Création du monde Maya) opus 44, sa dernière oeuvre, inachevée, va encore plus loin par moments, certaines sonorités font penser à Penderecki et Lutoslawski (clusters de bois, hurlements de cuivres, glissandi de cordes) ou encore au Messiaen des Eclairs (les chants d'oiseaux et les superpositions de couches musicales dans le 3è mouvement, le Réveil de la nature), tout ceci dans un monde sonore toujours impressionniste et très coloré.
A écouter absolument! Very Happy
Tu as raison. Le peu que j'ai écouté de ce CD sur Amazon confirme ton ressenti. Merci pour cette découverte !!!
Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 18:50

C'est surtout le concerto pour harpe qui avait attiré mon attention. Détonnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 19:32

Je viens d'écouter l'enregistrement de ses trois quatuors à cordes (le troisième avec voix de soprano), mais je n'ai apprécié que le premier. Finalement, je me rends compte que parmi ses oeuvres, j'aime bien ce qui est en dessous de l'op 26, ensuite il a changé de voie et est devenu de plus en plus "moderniste".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 16 Fév 2012 - 20:44

joachim a écrit:
Je viens d'écouter l'enregistrement de ses trois quatuors à cordes (le troisième avec voix de soprano), mais je n'ai apprécié que le premier. Finalement, je me rends compte que parmi ses oeuvres, j'aime bien ce qui est en dessous de l'op 26, ensuite il a changé de voie et est devenu de plus en plus "moderniste".

Ha! Les modernistes n'auront décidément jamais raison du grand romantique qui anime ton être tout entier. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Ven 17 Fév 2012 - 3:02

Théo taschimor a écrit:
J'avais découvert ALBERTO GINASTERA par un magnifique concerto pour harpe et orchestre qui m'avait laissé une très forte impression,plus que celui de VILLA-LOBOS avec lequel il fut couplé. Je viens de revivre une formidable émotion avec sa musique,à l'écoute de POPOL VUH (1975-1983) pour orchestre et CANTATA PARA AMERICA MAGICA pour soprano dramatique et orchestre de percussions et d'après des poèmes de Mercedes de Toro.

Je viens d'écouter cette dernière oeuvre, et c'est la plus moderne de Ginastera que j'ai pu entendre pour l'instant, on pense au caractère incantatoire de Jolivet ou Stravinsky (les Noces), et même à Pli selon pli dans les timbres du 2è mouvement.
Dommage pour la soprano atroce (le vibrato dès que c'est un peu fort ou aigü!...) de la version Asbury... existe-t-il une autre version de cette oeuvre atypique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Ven 17 Fév 2012 - 9:02


Personnellement, je l'ignore. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Ven 17 Fév 2012 - 12:25

Xavier a écrit:
Popol Vuh (la Création du monde Maya) opus 44, sa dernière oeuvre, inachevée, va encore plus loin par moments, certaines sonorités font penser à Penderecki et Lutoslawski (clusters de bois, hurlements de cuivres, glissandi de cordes) ou encore au Messiaen des Eclairs (les chants d'oiseaux et les superpositions de couches musicales dans le 3è mouvement, le Réveil de la nature), tout ceci dans un monde sonore toujours impressionniste et très coloré.
A écouter absolument! Very Happy

Oui, c'est très bien ça.

Un début impressionnant, magma sombre où prédominent les bois graves. Il y a pas mal de réminiscences du Sacre du Printemps je trouve, en particulier dans les mouvements II et V. Le beau solo de cor sur fond de dentelles de percussions au III m'a quant à lui fait penser au Messiaen de Des Canyons aux Etoiles, pas tellement pour le langage mais pour l'image d'un appel dans le cosmos.

Le concerto pour violoncelle n°2 est aussi à découvrir surtout pour les mouvements I (Metamorfosi di un Tema avec une belle montée dans les étoiles à la fin du mouvement), III (un poétique et très bien nommé Nottilucente) et le finale rustico qui virvolte de façon épatante (difficile de ne pas taper du pied). J'ai été surpris de trouver de très gros parallélismes avec Tout un Monde Lointain de Dutilleux: les scintillements en miroir de l'orchestre et surtout le thème du I, vraiment très similaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 21 Fév 2012 - 2:32

Oui, en pensant trouver un autre compositeur folklorique gentillet, on se trompe carrément!

Je confirme ce qui a été dit plus haut sur le concerto pour harpe, très chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 21 Fév 2012 - 2:50

Cello a écrit:
Mariefran a écrit:
J'ai découvert Ginastera hier dans ça :



Le concerto pour piano est hallucinant, avec une utilisation percussive de l'instrument, ça a une pêche d'enfer.

J'ai bien aimé ce concerto même si je ne partage pas complètement ton enthousiasme à son sujet. Plus que l'aspect percussif, très présent il est vrai, ce sont les moments de calme entre de deux tempêtes qui m'ont intéressé pour leur côté mystérieux. Beaucoup d'atmosphère en quelques notes.

Idem, c'est vrai que ça se place un peu entre Bartok et Jolivet, en tout cas c'est vraiment chouette.

Il y a aussi un 2è concerto pour piano d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ave do Brasil
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 827
Age : 32
Localisation : Paris - France
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 21 Fév 2012 - 8:57

Il va falloir que j'écoute tout ça.

En ce qui concerne la "modernité", je trouve assez regrettable que certains compositeurs (Heitor Villa-Lobos, ou André Jolivet, puisqu'on parle d'eux) se soient laissés influencés par le néo-classicisme d'Igor Stravinsky (grrr...) et aient adopté cette idée saugrenue selon laquelle il est souhaitable de s'adapter au peuple en évitant de pécher par l'usage de tournures trop modernes. Il y a un juste milieu entre les deux positions extrêmes vis-à-vis de l'accessibilité au public des œuvres musicales (pour ma part, j'ai plutôt tendance à penser qu'il est préférable de tirer le public vers le haut, sans toutefois lui présenter des créations artistiques d'une abstraction telle qu'elles en deviennent incompréhensibles même pour les initiés). C'est d'autant plus dommage que "le peuple", de toutes façons, s'intéresse plus à la carrière d'une telle star du pop qu'à la musique dite "classique" en général. Mais bon, c'est une parenthèse...

D'après ce que je lis, cet Alberto Ginastera ne serait pas tombé dans ce piège, ni dans celui de la dictature sérielle des années 50' (cette expression résume les choses de façon un peu caricaturale, mais elle ne fait que désigner l'intransigeance de certains maîtres qui voulurent imposer leur pensée en décrétant que le passé était définitivement mort et qu'il fallait désormais composer comme ceci et pas autrement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 21 Fév 2012 - 17:11

Corvus Corax a écrit:
D'après ce que je lis, cet Alberto Ginastera ne serait pas tombé dans ce piège

Mais Jolivet et Villa-Lobos non plus, ça dépend des oeuvres qu'on prend. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mer 22 Fév 2012 - 18:18

Xavier a écrit:
Je confirme ce qui a été dit plus haut sur le concerto pour harpe, très chouette.

Ah c'est marrant, moi, il ne m'a pas trop marqué. Je réécouterai.


Dernière édition par Cello le Mer 22 Fév 2012 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mer 22 Fév 2012 - 18:18

C'est moins génial que Panambi, Estancia ou Popol Vuh ceci dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mer 22 Fév 2012 - 18:41

Après écoute du cd Naxos, celui avec Popol Vuh, je ne sais pas trop quoi en penser… Certains mouvements, les plus énergiques, des morceaux (en particulier dans Popol Vuh) sont plaisants ; les autres m'ennuient. Pour moi, un gentil moderne tardif pas trop déplaisant ; mais rien d'inoubliable…

Ceci dit le dernier mouvement de Popol Vuh est chouette.

ps : je n'exclue pas que mon ressentie est dû à l’interprétation, peut-être assez moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mer 22 Fév 2012 - 19:48

hahafantomus a écrit:
Pour moi, un gentil moderne tardif pas trop déplaisant ; mais rien d'inoubliable…

Peut-être mais ces "gentils modernes" me plaisent infiniment plus que leurs collègues radicaux. Mis à part Ligeti, Murail et Kurtág c'est plutôt eux qu'on retrouve dans mon "XXème siècle tardif": Dutilleux, Messiaen, Jolivet, Rautavaara, Britten, Lutoslawski, Goubaïdoulina, Ginastera, etc..

Xavier a écrit:
C'est moins génial que Panambi, Estancia ou Popol Vuh ceci dit.

Il faudra que j'essaye les deux premiers mais c'est vrai que Popol Vuh est vraiment pas mal. Le concerto pour violoncelle n°2 dont je parlais plus haut pourrait te plaire Wink .


Dernière édition par Cello le Jeu 23 Fév 2012 - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 23 Fév 2012 - 2:59

J'ai ces concertos pour violoncelle sous la main justement, c'est pour bientôt, je continue mon exploration chez Ginastera... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 8 Nov 2012 - 10:38

Xavier a écrit:
Je continue l'exploration de sa musique pour orchestre (excellents enregistrements de Ben-Dor chez Naxos), et je suis à nouveau soufflé avec Ollantay opus 17.
C'est assez moderne, toujours coloré, magnifiquement orchestré, de façon surprenante on pense parfois à John Williams. (mais aussi au meilleur Villa-Lobos des poèmes symphoniques)
Pour l'instant l'oeuvre la plus impressionnante me semble être le ballet Panambi (son opus 1!), puis Estancia opus 8.
Je suis certain que tu aimerais ça Cololi.

Ca donne envie. Smile

Faut que je tente ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6196
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 10:09

Je viens de commander ceci, ses quatuors à cordes.......à un prix dérisoire! Smile



Je ne connaissais même pas ce compositeur juste avant!! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28617
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 10:50

Brillant + Quarteto Latinoamericano = ça sent bon Very Happy
Tu nous en diras plus j'espère

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6196
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 12:13

Cololi a écrit:
Brillant + Quarteto Latinoamericano = ça sent bon Very Happy
Tu nous en diras plus j'espère
Oui, très bonne formation
Spoiler:
 
J'en reparlerai. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biely
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 12:39

Cello a écrit:


c'est plutôt eux qu'on retrouve dans mon "XXème siècle tardif": Lutoslawski, Goubaïdoulina, Ginastera, etc..


Ils sont des gentils modernes ? Qui sont donc les méchants ? Xenakis ? Lindberg ?...
Quelqu'un a écouté les quatuors de Ginastera ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 14:01

J'avais bien aimé les deux premiers, entendus à la radio par hasard. Dans mon souvenir c'était assez proche des quatuors de Bartók mais avec des couleurs et des rythmes plus prononcés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6196
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 16:12

Biely a écrit:

Quelqu'un a écouté les quatuors de Ginastera ?
C'est pour bientôt! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 16:28

Biely a écrit:
Cello a écrit:


c'est plutôt eux qu'on retrouve dans mon "XXème siècle tardif": Lutoslawski, Goubaïdoulina, Ginastera, etc..


Ils sont des gentils modernes ? Qui sont donc les méchants ? Xenakis ? Lindberg ?...

Je n'ai fait que reprendre le terme utilisé avant moi.

Les guillemets indiquent que je ne suis pas nécessairement d'accord avec l’appellation. Cela dit, ma liste est loin de regrouper les compositeurs les plus radicaux de l'après-guerre, non?

Biely, c'est une référence à l'écrivain Smile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biely
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Jeu 21 Fév 2013 - 16:45

C'était une question très sérieuse, car je m'y connais peu mais j'aime beaucoup Lutoslawski, Goubaidoulina et Ginastera qui, à mon sens, font des propositions qui vont déjà loin. Du coup j'étais curieux de savoir qui sont les méchants, si eux sont gentils. Smile

PS: Oui, c'est en référence à cet écrivain, que je trouve grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6196
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 2 Mar 2013 - 16:57

Je suis conquis par les quatuors de Ginastera!
Il sait créer des ambiances sonores vraiment superbes, très rythmiques pour les mouvements rapides, étranges, mystérieuses, voir inquiétantes dans les mouvements lents; de nombreuses techniques de jeux sont utilisées par les instrumentistes.
Ginastera utilise la technique sérielle à partir du 2ème quatuor.
4 des 5 mouvements du 3ème quatuor sont avec voix (trés belle voix de soprano). On ne peut s'empêcher de penser à Schoenberg.
Une très belle découverte! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28617
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 2 Mar 2013 - 16:59

Rubato a écrit:
Je suis conquis par les quatuors de Ginastera!
Il sait créer des ambiances sonores vraiment superbes, très rythmiques pour les mouvements rapides, étranges, mystérieuses, voir inquiétantes dans les mouvements lents; de nombreuses techniques de jeux sont utilisées par les instrumentistes.
Ginastera utilise la technique sérielle à partir du 2ème quatuor.
4 des 5 mouvements du 3ème quatuor sont avec voix (trés belle voix de soprano). On ne peut s'empêcher de penser à Schoenberg.
Une très belle découverte! Smile

Aïe Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6196
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Sam 2 Mar 2013 - 17:19

Cololi a écrit:
Rubato a écrit:
Je suis conquis par les quatuors de Ginastera!
Il sait créer des ambiances sonores vraiment superbes, très rythmiques pour les mouvements rapides, étranges, mystérieuses, voir inquiétantes dans les mouvements lents; de nombreuses techniques de jeux sont utilisées par les instrumentistes.
Ginastera utilise la technique sérielle à partir du 2ème quatuor.
4 des 5 mouvements du 3ème quatuor sont avec voix (trés belle voix de soprano). On ne peut s'empêcher de penser à Schoenberg.
Une très belle découverte! Smile

Aïe Mr. Green
N'aie crainte!! Laughing

Ça reste très lisible! Les ambiances sonores créées sont vraiment belles, envoutantes parfois.
Vraiment c'est à découvrir! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6196
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Dim 3 Mar 2013 - 8:19

Concernant le 3ème quatuor:

Les textes chantés (4) sont de Juan Ramon Jimenez (2), Rafael Alberti, et Federico Garcia Lorca.
Spoiler:
 

Curieusement, l'atmosphère inquiétante, voire angoissante dans laquelle nous plonge ce (superbe) quatuor, m'a fait penser à celle de l'opéra Il Prigioniero de Luigi DALLAPICCOLA! (opéra que j'aime particulièrement!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 2 Juil 2013 - 1:09

Je continue mon exploration de la musique d'Amérique latine et je suis bluffé par ce compositeur chez qui je ne connaissais qu'une Danse argentine pour piano très rythmée et endiablée (Danza del gaucho matrero), à écouter !
J'ai écouté Estancia, j'ai adoré la puissance motorique de l'oeuvre, c'est très punchy dans les allegros et puis quelle science de la mélodie en plus ! De ces marches infernales sortent souvent de sublimes mélodies d'une grande grâce !

J'ai aussi écouté d'autres pièces pour piano, un peu du Concerto dont parlait Mariefran plus haut. Il utilise souvent le piano comme instrument de percussion, j'aime beaucoup, c'est quand même souvent bien violent !
Petit coup de coeur du soir : Criolla des Tres Piezas op. 6 Twisted Evil 

Encore quelques disques à m'offrir...j'ai vu que Xavier parle avec enthousiasme des Naxos par Ben-Dor...Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80168
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mar 2 Juil 2013 - 18:20

Ah oui, surtout Panambi, Popol Vuh et Ollantay! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Mer 3 Juil 2013 - 0:08

Oui, c'est prévu, j'adore ce compositeur depuis hier soir, plein de thèmes m'ont trotté dans la tête toute la journée !
Vraiment un très grand, la fin de Estancia décoiffe en tous cas ! rambo 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Lun 8 Juil 2013 - 12:25

J'écoute la musique pour piano et je viens poster car si vous ne connaissez pas, je pense que c'est susceptible de vous plaire ! C'est vivant comme tout, certaines pièces décoiffent carrément et dans celles qui sont plus calmes, Ginastera arrive à dégager une très belle poésie. C'est surtout un piano percussif. J'en profite pour dire qu'il y a une très bonne intégrale d'un pianiste italien sur Deezer.
Quelques conseils :

- Les Danses Argentines op. 2 (la deuxième est magnifique et la troisième emporte tout sur son passage !)
- La suite de Danses Créoles op. 15 (de très courtes pièces, tantôt rêveuses et évocatrices, tantôt jouissives !)
- Malambo op. 7 (vraiment fou !)
- Les Trois Pièces op. 6 (Les deux premières sont lentes avec de belles recherches harmoniques et la troisième est belle et bien rythmée !)

Jouer cette musique doit certainement faire perdre quelques kilos...hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   Lun 11 Nov 2013 - 1:17

Amateurs de piano qui tape, qui décoiffe et qui est animé d'un sacré souffle, les trois Sonates pour Piano sont pour vous ! Twisted Evil 

Cela fait quelques jours que je me remets à Ginastera par le biais de ces pièces, que de belles claques et elles font très mal !

La Première est encore dans la veine folklorique du compositeur même si la musique commence à toucher du bout des doigts l'atonalité. Il y a cette énergie que l'on connaît des premières oeuvres pour piano de Ginastera sans oublier les ballets.
Elle est en 4 mouvements avec un premier mouvement rapide, incisif rappelant Bartok et sa Sonate pour Piano. On reconnaît quelques inspirations folkloriques chères au compositeur, le tout dans un climat vraiment passionné. Le deuxième mouvement est résumé en un mot : le mystère, une très belle atmosphère un peu inquiétante s'en dégage. Le troisième mouvement est le mouvement lent, une sorte de grande méditation, un discours très intériorisé, ça me rappelle certains passages de Takemitsu, je ne sais pas trop pourquoi. Le dernier mouvement est une sorte de toccata très virtuose qui fait resurgir quelques thèmes argentins, en tous cas un style qui se reconnaît tout de suite. On sent quand même qu'il va vers un nouveau langage qu'il développera par la suite et qui atteindra son apogée dans les deux autres sonates qui font partie des dernières oeuvres qu'il a écrites et qui seront de plus en plus courtes.

La Deuxième fait son entrée en matière par une sorte de déflagration alla Prokofiev doublé d'un Bartok. Ce tout premier thème reviendra souvent dans le premier mouvement. On sent tout de suite que le langage s'est vraiment durci avec l'emploi incessant de secondes et de dissonances vraiment crues. Ca cogne de partout et c'est franchement jouissif. Le deuxième mouvement est vraiment original, assez dans l'aigu, très hésitant mais il y a quelque chose qui m'attire, je ne saurais pas trop dire quoi, c'est à écouter ! Quant au finale, du rythme à l'état le plus pur et le plus sauvage. De gros accords dans les graves, des gammes ultra-rapides, le piano est vraiment traité comme des percussions, je suis certain que Bartok aurait adoré tellement c'est jouissif et franchement sarcastique.

Et la Troisième, en un seul très court mouvement, la plus abstraite de toutes, une sorte d'étude pour les octaves, on pense directement à un Prokofiev qui aurait collaboré avec quelques futuristes russes. Toujours un style très haché, du sarcasme, de la violence et une incroyable démonstration technique. On peut quand même reconnaître quelques tics de langage, certains thèmes argentins refont leur apparition, ça s'entend dans le rythme aussi.

Bref, pour du barbarisme, de la violence à l'état pur et un piano poussé à l'extrême, il faut écouter ces 3 Sonates ! vador 
Pour le moment, mes préférences vont aux deux premières. Suivre avec partition montre encore plus la folie de cette musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alberto Ginastera (1916-1983)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alberto Ginastera (1916-1983)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alberto Ginastera (1916-1983)
» Alberto Ginastera (1916-1983)
» Henri Dutilleux (1916-2013)
» Les déclarations d'Alberto Alvarez sur les derniers instants de Michael Jackson (mis à jour)
» Alberto Bruni Tedeschi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: