Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Donizetti - zautres zopéras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 17 Sep 2014 - 8:50

Colbran a écrit:
Concernant la Borgia de 89(car je suppose que tu parles de la Borgia du TCE), miraculeuse pour son  âge je te le concède, effectivement, la projection est toujours exemplaire, l'aigu aussi, mais il n'y a pas que la projection et l'aigu qui ont fait sa voix et sa technique... Et 9 ans auparavant ( ROH mais surtout Rome), on avait le droit à une Sutherland autrement plus capable de se mouvoir de façon homogène dans les différents registres (et même exécuter de belles notes di petto), de dispenser des phrasés et des accents parfaitement pertinents, et toujours  supremement disposée à l'agilità di forza. En somme, une représentation idéale de ce que devait être un dramatique d'agilité préverdien, tendance Grisi ici...

Je rebondis aussi sur ta dernière phrase pour aussi faire une constatation plus générale: le studio ( toute époque confondue) a rarement été un vecteur de l'immense Art de Sutherland
( pour de multiples raisons qu'il serait un peu HS de développer ici) et qu'avec cette chanteuse, c'est sur le vif que la réalité des faits s'impose...

Eh oui ! 10 ans comptent sur la voix d'une diva, fût-elle suprêmement technicienne ; c'est un truisme évidemment mais ça renforce d'autant la pertinence de ton argumentation s'agissant de sa Bolena (allant dans le sens d'un affaiblissement à défaut de parler réellement d'affaissement, toutes choses étant égales par ailleurs).
Sinon, quant à l'art proprement dit de Sutherland, la dernière page du sujet qui lui est consacré peut te donner la température de nos échanges : http://classik.forumactif.com/t3508p450-joan-sutherland?highlight=sutherland .


Dernière édition par bAlexb le Mar 2 Fév 2016 - 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 19 Fév 2015 - 16:03

Nouvelle Anna Bolena en DVD :


Enrico VIII, King of England - Federico Benetti
Anna Bolena, his wife - Marta Torbidoni
Giovanna Seymour, Anna’s lady-in- waiting - Laura Polverelli
Lord Rochefort, Anna’s brother - Dionisos Tsantinis
Lord Percy Moisés - Marín García
Smeton, musician - Martina Belli
Sir Hervey, court official - Carlo Allemano

Belcanto Chorus, Europa Galante / Fabio Biondi

Director - Cesare Scarton
Set designer - Michele Della Cioppa
Costume designer - Anna Biagiotti
Light designer - Corrado Rea
Theater - Teatro Flavio Vespasiano, Rieti Reate Festival, Italy

Sortie prévue le 24 février


Biondi là dedans, ça pourrait être chouette vu sa direction de Norma! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 19 Fév 2015 - 16:04

Parution de La Favorite de Toulouse en DVD, prévu pour le 2 mars :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 19 Fév 2015 - 17:27

Polyeucte a écrit:
Nouvelle Anna Bolena en DVD :

Enrico VIII, King of England - Federico Benetti
Anna Bolena, his wife - Marta Torbidoni
Giovanna Seymour, Anna’s lady-in- waiting - Laura Polverelli
Lord Rochefort, Anna’s brother - Dionisos Tsantinis
Lord Percy Moisés - Marín García
Smeton, musician - Martina Belli
Sir Hervey, court official - Carlo Allemano

Belcanto Chorus, Europa Galante / Fabio Biondi

Director - Cesare Scarton
Set designer - Michele Della Cioppa
Costume designer - Anna Biagiotti
Light designer - Corrado Rea
Theater - Teatro Flavio Vespasiano, Rieti Reate Festival, Italy

Sortie prévue le 24 février


Biondi là dedans, ça pourrait être chouette vu sa direction de Norma! Very Happy
c'est très intéressant mais pas très convaincant! Déjà la version musicologique retenue est un peu frustrante car elle élague considérablement l'ouvrage! On perd 40 minutes de musique!
Ensuite la distribution, sans être indigne, est loin d'être palpitante! Quant à la direction de Biondi, elle est efficace dans la pulsation mais elle assèche l'oeuvre. On n'y retrouve pas l'inspiration de sa direction de Norma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 19 Fév 2015 - 17:28

Otello a écrit:
c'est très intéressant mais pas très convaincant! Déjà la version musicologique retenue est un peu frustrante car elle élague considérablement l'ouvrage! On perd 40 minutes de musique!
Ensuite la distribution, sans être indigne, est loin d'être palpitante! Quant à la direction de Biondi, elle est efficace dans la pulsation mais elle assèche l'oeuvre. On n'y retrouve pas l'inspiration de sa direction de Norma.

Bon, n'étant déjà pas un grand fan de Bolena, je vais passer mon tour. Il aurait vraiment fallu que ce soit très très bien vocalement pour que je tente je pense...

Merci! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 19 Fév 2015 - 18:58

Polyeucte a écrit:
Parution de La Favorite de Toulouse en DVD, prévu pour le 2 mars :



Je n'avais jamais entendu parler de ce Yijie Shi mais cela m'a l'air plutôt très bien :

/watch?v=OOQlcyvgxaQ

A noter que l'œuvre a été donnée à Salzbourg, toujours avec Tezier mais avec Florez et Garanca. A mon avis, un jour ou l'autre, Universal va nous sortir cela :

/watch?v=2mQ_hoXRGN8


Dernière édition par hugo75 le Jeu 19 Fév 2015 - 19:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 19 Fév 2015 - 19:01

hugo75 a écrit:
Je n'avais jamais entendu parler de ce Yijie Shi mais cela m'a l'air plutôt très bien

Un régulier (dans tous les sens du terme : fréquence et qualité) à Pesaro, notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Ven 20 Fév 2015 - 20:35

Polyeucte a écrit:
Parution de La Favorite de Toulouse en DVD, prévu pour le 2 mars :



Je n'aurais pas parié un kopeck sur ce DVD si ce n'est que cette version m'a l'air superbe : mise en scène stylisée très étonnante pour du Donizetti et c'est très bien chanté.

/watch?v=pxTl4Gh2hpI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 6 Mai 2015 - 14:02

Parution des Martyrs chez Opera Rara : http://www.forumopera.com/cd/les-martyrs-exhumes-grace-a-dieu . La version "moderne" (LA version, en fait) attendue après le live (légendaire, pour moi silent ) réunissant Gencer & Bruson ? L'appareil critique étant vraisemblablement ce qu'il est toujours chez l'éditeur, assurément les fans de Donizetti et de l'opéra français ouvriront leur porte-monnaie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 13 Mai 2015 - 15:01

Jérôme n'intervenant plus, je mets tous les espoirs dans Alex, voire DLM : quelqu'un connait-il Torquato Tasso (opéra qui se termine par une cabalette ... pour baryton) dans la version avec Serra (je ne sais pas s'il y en a d'autres). Une opinion ? Oeuvre et interprétation ? J'aime beaucoup le grand air par Serra (en costume bien ... authentiques.) sur youtube, mais de là à acheter le coffret (par ailleurs assez cher) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 13 Mai 2015 - 15:16

Francesco a écrit:
Jérôme n'intervenant plus, je mets tous les espoirs dans Alex, voire DLM : quelqu'un connait-il Torquato Tasso (opéra qui se termine par une cabalette ... pour baryton) dans la version avec Serra (je ne sais pas s'il y en a d'autres). Une opinion ? Oeuvre et interprétation ? J'aime beaucoup le grand air par Serra (en costume bien ... authentiques.) sur youtube, mais de là à acheter le coffret (par ailleurs assez cher) ?

C'est peut-être un peu exagéré Embarassed .
Je ne connais que la version De Bernart avec Serra & Alaimo ; reste à passer sous les fourches caudines d'Opera Rara si tu veux une autre option (mais j'avoue que je ne suis pas nécessairement très fan des enregistrements de la firme, pour les Italiens, dans les années 70 ; même si, ici, Bruce Brewer doit apporter un beau mordant au rôle de Roberto (en tout cas quelque chose de plus substantiel que Palacio que je trouve, moi, un peu léger).
Pour moi, faute d'éléments de comparaison, Alaimo & Serra font le job ; elle, notamment, avec ce truc qui génère une certaine excitation chez moi (le timbre ne compte pas mais la technique, la maniera avec tout ce qu'elle peut avoir de fabriqué voire de factice, reste assez souveraine qui accapare à tort ou à raison la lumière).
Beau souffle épique ; c'est du Donizetti, c'est à dire que ça n'est jamais médiocre et indifférent, notamment du côté du chant (tenu/tendu, ici ; dans mon souvenir ça se classe du côté de Caterina Cornaro ou de Gemma di Vergy) et tu peux essayer de mettre la main, au-delà de la "fameuse" scène finale pour baryton, sur le "Fatal Goffredo !" d'Eleonora qu'a gravé Caballe : watch?v=Dyl_JFRgiQg .
et tu as une intégrale ici : /watch?v=4hKHQjKRr7A Wink .
Et j'ai peur de ne pas pouvoir faire beaucoup plus pour toi (en tout cas beaucoup moins qu'Otello silent ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 13 Mai 2015 - 15:24

Précisément, chez Donizetti (que j'aime en général) j'entends parfois des choses médiocres ou indifférentes (Maria Padilla ou même de larges portions de Roberto Devereux, par exemple). Et comme je ne connais ni Gemma ni même Catarina ... je vais peut-être commencer par là.

Je crois que Jérôme avait une fois proposé une forme de classement des oeuvres, en fonction de leur intérêt, mais peut-être était-ce ailleurs.

En tout cas, merci beaucoup, je ne connaissais même pas l'existence de l'autre version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Dim 19 Juil 2015 - 15:54

Francesco a écrit:
Jérôme n'intervenant plus,
si si rassure toi! j'interviens toujours. lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Sam 26 Sep 2015 - 17:53

La scène finale de Bolena dans la version (bien connue) de Gavazzeni à la Scala avec Callas, dans une édition (nouvelle, sortie d'où ?) en stéréo : /watch?v=pkMf_aaxfz4 .
(EDIT : si ce n'est pas une contrefaçon tutut !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mar 17 Nov 2015 - 10:26

Au rayon des raretés donizettiennes, "Viva la Mamma" (Le convenienze teatrali) devrait être monté à Lyon en 2017 avec Patrizia Ciofi, entre autres. La distribution de cette espèce de Schauspieldirektor/Prima la musica napolitain fait, notamment, intervenir un rôle travesti (Mamma Agata, basse) ; et c'est un opéra qui gagne, sans doute, à être vu.
Quelques versions (en réalité, l'oeuvre a finalement été pas mal captée ; donc, aussi, jouée) :















L'article wiki vaut ce qu'il vaut : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_convenienze_teatrali ; mais moyennant la mise en scène (allez ! Pelly:siffle: ), la production peut valoir son pesant de sucettes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 1:03

Écouté récemment: Caterina Cornaro. Avec Caballé et Aragall. Un très bel opéra, plutôt court, mais formidablement bien distribué entre trois protagonistes qui s'affrontent sans intermédiaire pendant 90 minutes. J'ai beaucou p aimé. Au point de zyeuter les autres (rares) versions sur le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 1:27

André a écrit:
Écouté récemment: Caterina Cornaro. Avec Caballé et Aragall. Un très bel opéra, plutôt court, mais formidablement bien distribué entre trois protagonistes qui s'affrontent sans intermédiaire pendant 90 minutes. J'ai beaucou p aimé. Au point de zyeuter les autres (rares) versions sur le marché.
Bien d'accord avec toi!  Very Happy

versions officielles:



autres versions (lives officieux/officialisés):





Dernière édition par Otello le Mer 18 Nov 2015 - 7:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 1:32

Je ne savais pas qu'il y en avait autant ! Je connais de réputation les deux versions Gencer (laquelle est la meilleure quant au son ?) et l'autre de Caballé avec son protégé Carreras drunken . Vu que je vénère admire énormément Gencer, je continuerais par une de ces deux productions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 2:34

André a écrit:
Je ne savais pas qu'il y en avait autant ! Je connais de réputation les deux versions Gencer (laquelle est la meilleure quant au son ?) et l'autre de Caballé avec son protégé Carreras drunken .  Vu que je vénère admire énormément Gencer, je continuerais par une de ces deux productions.
la version Gencer/Aragall/Cillario

PS: la plupart de ces versions "anciennes" sont tout de même passablement coupées ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 2:42

Donc la 'version officielle' est la seule réellement fiable ?

En passant, s'agissant de Donizetti, que veut dire 'version officielle' ? En ce temps les compositeurs adaptaient leurs oeuvres librement selon les exigences du théâtre qui les programmait. D'ou les versions 'de Naples' , 'de Florence', 'de Paris' etc. Que je lance sans savoir : y a-t-il eu des versions différentes de Caterina Cornaro ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 8:55

Otello a écrit:
André a écrit:
Je ne savais pas qu'il y en avait autant ! Je connais de réputation les deux versions Gencer (laquelle est la meilleure quant au son ?) et l'autre de Caballé avec son protégé Carreras drunken .  Vu que je vénère admire énormément Gencer, je continuerais par une de ces deux productions.
la version Gencer/Aragall/Cillario

PS: la plupart de ces versions "anciennes" sont tout de même passablement coupées ...

Entièrement d'accord pour ce qui concerne Gencer ; il n'empêche, pour plein de raisons (peut-être bien extra-musicales, d'ailleurs ; en tout cas, sans rapport direct avec la "doxa" en quelque sorte), je suis très client de la Caterina péremptoire, virulente plus que strictement virtuose, puissamment incarnée de Denia Gavazzeni-Mazzola (fut-elle réellement bel cantiste au sens strict du terme, d'ailleurs ? j'avoue que je me pose parfois la question). Caballe manque "d'angles", pour moi, coincée entre ces deux-là. Quant à Migenes, sans avoir cru à une légende urbaine, je n'ai jamais mis la main sur son interprétation ; et pour être tout à fait honnête, je botte en touche (une Salome incendiaire, une Lulu extrêmement "consciente" me paraissant difficilement conciliable avec une Cornaro vraiment tenue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 13:51

bAlexb a écrit:
je suis très client de la Caterina péremptoire, virulente plus que strictement virtuose, puissamment incarnée de Denia Gavazzeni-Mazzola
J'y étais! C'était formidable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 14:01

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
je suis très client de la Caterina péremptoire, virulente plus que strictement virtuose, puissamment incarnée de Denia Gavazzeni-Mazzola
J'y étais! C'était formidable!

Chance ; j'imagine que quelque chose d'électrique devait littéralement incendier la salle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 14:29

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
je suis très client de la Caterina péremptoire, virulente plus que strictement virtuose, puissamment incarnée de Denia Gavazzeni-Mazzola
J'y étais! C'était formidable!
Chance ; j'imagine que quelque chose d'électrique devait littéralement incendier la salle !
Beaucoup d'émotion dans la salle car Gavazzeni qui devait mourir 3 mois plus tard a fait un malaise à l'entracte et est revenu diriger avec une flamme rare et on ne l'a appris qu'au rideau final quand, lors de la remise par la ville de Bergame de la médaille Donizetti à Denia Mazzola, celle-ci a éclaté en sanglots car elle avait eu très peur devant le malaise apparemment important de son mari. Emotion devant une interprétation très forte dans une mise en scène comme moi je les aime. Enfin émotion personnelle d'avoir pu rencontrer le vieux lion à l'issue de la 2nde représentation. Un homme extraordinaire de gentillesse et qui dégageait une aura impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 14:35

Otello a écrit:
Enfin émotion personnelle d'avoir pu rencontrer le vieux lion à l'issue de la 2nde représentation. Un homme extraordinaire de gentillesse et qui dégageait une aura impressionnante.

Tout cela, je suis tout disposé à le croire. D'expérience (de ma pauvre/petite expérience), les "vieux" sages (mais est-on seulement "vieillissable" dès lors qu'on s'expose à l'exigence de la reprise sans la redite ?) on toujours cette aura à la fois discrète et prégnante, immédiatement sensible qu'elle se transmette par les mots, les regards, quelque geste saisi au vol avec la grâce légère d'un papillon, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 14:55

Je suis très réservé quant à Gianandrea Gavazzeni.
Certes, il a dirigé Anna Bolena avec Maria Callas, Leyla Gencer et quelques autres mais il y a fait beaucoup de coupures.
Il rechignait à reprendre les cabalettes. Il a carrément ignoré l'ouverture de la Maria de Rohan qu'il a dirigé à Venise en 1974 avec Renata Scotto.
D'un bras la baguette mais, de l'autre, un sécateur !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 14:59

fomalhaut a écrit:
Je suis très réservé quant à Gianandrea Gavazzeni.
Certes, il a dirigé Anna Bolena avec Maria Callas, Leyla Gencer et quelques autres mais il y a fait beaucoup de coupures.
Il rechignait à reprendre les cabalettes. Il a carrément ignoré l'ouverture de la Maria de Rohan qu'il a dirigé à Venise en 1974 avec Renata Scotto.
D'un bras la baguette mais, de l'autre, un sécateur !

Mais l'époque, aussi (surtout ?), voulait ça ; le plus important n'est-il pas qu'il ait dirigé toutes ces partitions (parce que, assurément, il y avait Bonynge chez DECCA pour quelques Donizetti très "grand public", ce qui n'est pas péjoratif, je m'empresse de l'ajouter ; mais qui, pour Maria di Rohan, justement) ?
Et puis, même si le sujet ici, c'est Donizetti, Gavazzeni c'est aussi un répertoire pléthorique, boulimique presque mais passé au crible d'une musicalité toujours "adaptée" et exigente, avec des Verdi fulgurants, des Puccini fameux et sans complaisance, des Catalani sans facilité, idem pour ses Zandonai, etc .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 18 Nov 2015 - 15:24

Et puis dans cette Caterina Cornaro, il n'y a pas ces coupures qu'effectivement il faisait avant (mais il ne faut jamais effectivement décontextualiser!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Dim 22 Nov 2015 - 20:15

Peut-être ai-je la dent dure avec Gavazzeni mais je ne garde décidément pas un bon souvenir de ce chef.

Je me souviens avoir lu un longue interview de lui dans une revue britannique (Le Gramophone ou Records and Recordings ?) peu après la parution de "Il Pirata" de Bellini qu'il venait d'enregistrer pour EMI (1971/1972 ?). Et dans cet entretien, il disait qu'il ne fallait pas faire systématiquement les reprises dans le répertoire belcantiste mais les laisser à l'appréciation des chanteurs (ou quelque chose d'approchant). J'avais trouvé ce point de vue laxiste et, d'ailleurs, l'ensemble de ce qu'il avançait m'avais paru plutôt confus. Enfin, il campait sur cette position : en 1960, il a enregistré un "Rigoletto" pour Ricordi avec Bastianini, Scotto et Kraus et, pour la première fois au disque, je crois, il faisait chanter à au ténors la cabalette (Possente amor mi chiama) de l'air du duc (Le numéro Cool, cabalette jusque la coupée mais il ne faisait pas reprendre cette cabalette...ce que le même Kraus fera quelques années plus tard sous la direction de Solti dans l'enregistrement RCA. A Venise, il n'a pas obligé Leyla gencer à reprendre la cabalette de l'air final de "Belisario", si mes souvenirs sont exacts.

Je ne connais pas son ultime Caterina Cornaro et ne fréquente pratiquement pas le répertoire vériste, peut-être suis-je passé à coté d'interprètations intéressantes.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 27 Jan 2016 - 20:36

Attention, terrain glissant! hehe

Après la Maria Stuarda d'Avignon, je me suis lancé dans une petite comparaison des passages "clés" à mon sens, en me concentrant principalement sur les deux reines bien sûr!

Deux versions chez moi, plus le souvenir d'Avignon...

Studio dirigé par Bonynge :
Elisabetta : Huguette Tourangeau
Maria Stuarda : Joan Sutherland

DVD de la Scala dirigé par Fogliani :
Elisabetta : Anna Caterina Antonacci
Maria Stuarda : Mariella Devia

Souvenirs d'Avignon :
Elisabetta : Karine Deshayes
Maria Stuarda : Patrizia Ciofi

Les parties passées au crible :
- Acte I, air d'entrée d'Elisabetta : "Si, vuoi di Francia il Rege"
- Acte I, air d'entrée de Maria Stuarda : "Oh nube! che lieve per l'aria t'aggiri"
- Acte I, final : "Morta al mondo, e morta al trono" (avec les injures bien sûr!!)
- Acte II, final : "Deh! Tu di un umile..."


Chez Elisabetta, on note vraiment des personnalités différentes entre ces trois chanteuses. Huguette Tourangeau possède cette voix droite et presque dure qui lui donne immédiatement le côté froid et déterminé. La vocalise est particulièrement véloce, l'aigu percutant... cette reine est de glace, terrifiante. Son air d'entrée est bien sûr enlevé avec un panache magistral! Anna Caterina Antonacci possède elle aussi cette aura monstrueuse, mais avec une toute autre chaleur! Ici le feu couve sous le regard dur. La vocalise est moins parfaite, l'aigu moins facile, mais le personnage plus fouillé dans ses contradictions. Et puis on a ici en plus la prestation scénique qui est toujours partie intégrante du chant d'Antonacci. Peut-être moins belcantiste que tragique mais hautement impressionnante avec un italien qui cingle et des nuances à glacer tant l'ironie pointe. Pour Karine Deshayes on a un instrument d'une beauté que ne possèdent aucune de ses devancières pré-citées. La précision de la vocalise et l'aigu sont impressionnants... et l'air d'entrée propose un personnage plus nuancés... malheureusement ce personnage va petit à petit perdre de son incarnation. Les accents dur se perdent dans un chant splendide mais où la tension manque.

Pour Maria Stuarda, là encore des caractères bien différents même si chez chacune on peut entendre une technique belcantiste certaine. Joan Sutherland se montre particulièrement vocale, osant des sur-aigus et des variations assez folles. Le studio les permets certes plus que le direct, mais soyons honnête, elle devait les faire sur scène aussi! Mais le soucis est qu'à force de vocalité débridée (variations, sur-aigus, vocalises...) le personnage perd en sincérité et en vérité. Certes le chant est admirable, mais le personnage peine vraiment à exister. Même les insultes sont presque "trop" chantées et manquent de hargne. Mariella Devia n'est pas non plus avare d'aigus et propose un personnage beaucoup plus incarné que sa devancière. La voix est droite et presque dure ce qui donne au personnage de Maria une maturité certaine et une violence qui lui permet de rivaliser avec Elisabetta. C'est particulièrement impressionnant et percutant, mais pour le coup manque un peu de douceur et de mélancolie. Patrizia Ciofi est plus avare de sur-aigus et propose un chant moins démonstratif. Mais elle a pour elle un caractère beaucoup plus nuancé. Alliant une noblesse altière et une délicatesse fine, sa Maria est plus douce que celle de Devia mais n'oublie pas les accès de rage lorsqu'il faut. Alors bien sûr on a pas la sureté d'une Sutherland, mais on gagne par contre une vraie profondeur pour le personnage.


Alors voilà, à chaque fois des prestations de haut vol, et des prestations différentes!
Difficile de faire un choix, mais comme ça après l'effet direct, je resterai bien sur la Maria Stuarda de Ciofi... pour Elisabetta, je ne peux pas me prononcer entre Tourangeau et Antonacci. Deshayes manque un peu de charisme encore pour s'imposer face à ces deux monstres vocaux.
Il manque certes des interprétations... le duo Sills/Farrell (j'avais écouté mais m'étais ennuyé) ou DiDonato/van den Heever par exemple. Peut-être que j'irais fureté un peu pour trouver d'autres interprétations!

En tout cas une partition que je trouve vraiment admirable, aussi passionnante à mon goût que Lucia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Lun 1 Fév 2016 - 22:04

Moi qui m'attendais à un débat et des remarques Confused

Bon, sinon, écoute d'une nouvelle version :
Citation :
Metropolitan Opera House
29 janvier 2016

MARIA STUARDA
Gaetano Donizetti/Giuseppe Bardari/Friedrich Schiller

Maria Stuarda : Sondra Radvanovsky
Elisabetta : Elza van den Heever
Roberto Leicester : Celso Albelo
Giorgio Talbot : Kwangchul Youn
Guglielmo CecilPatrick Carfizzi
Anna : Maria Zifchak

Direction : Riccardo Frizza

Un petit point sur les seconds rôles... tous bien servis, mais avec une relative déception pour Youn que je trouve vraiment mal à l'aise dans ce répertoire maintenant. Il manque d'aisance je trouve Neutral
Celso Albelo est une vraie bonne surprise par contre, pour un Leicester de haute lignée. Il m'a fait pensé en fait au jeune Alvarez par la ligne et le timbre, ce qui n'est pas un mince compliment! Bien chantant, jamais mièvre ou démonstratif!
Je n'avais jamais écouté d'enregistrement du MET avec DiDonato et Van Den Heever... je découvre donc cette dernière. Si pour le personnage, le caractère est bien là avec un chant assez expressif, je n'aime pas trop sa voix. Quelque chose de froid et droit, glaçant et limite grinçant à mes oreilles. La tessiture est là, le style aussi... mais je n'aime vraiment pas la voix. Etrange me direz-vous quand on admire Tourangeau et Zampieri... mais là je n'adhère pas vraiment.
Et puis Radvanovsky... Après sa Bolena de haute volée, ce qu'elle propose en Maria Stuarda est vraiment génial! Les commentateurs indiquent en plus en fin de retransmission qu'elle était très malade la semaine dernière. Mais même sans cette indication, on est bluffé par le personnage qui se découpe, fier et altier, avec une grandeur imposante écrasant de sa hauteur Elisabetta. Le timbre est prenant, la tessiture admirablement assumée et ce côté volcanique dans les variations... grandiose d'un bout à l'autre et d'une énergie folle. Au final, elle est ovationnée comme j'ai rarement entendu en retransmission ces dernières années! Je pense que le MET s'est trouvé une nouvelle chanteuse fétiche! Après cette trilogie Tudor, elle s'impose au plus haut niveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Lun 1 Fév 2016 - 23:30

Ben Radvanovsky, elle, elle a des moyens vocaux adéquats!! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mar 2 Fév 2016 - 8:05

Otello a écrit:
Ben Radvanovsky, elle, elle a des moyens vocaux adéquats!! ...

Presque trop ; on croit rêver, hein, quand on lit/écrit que la mariée peut être trop belle. Elle me semble, après le direct étincelant du Ballo de la Scala, par exemple, plutôt "fléchée" vers les grands emplois de lirico-spinto du 2nd XIXe siècle. N'empêche, oui, quelle Stuarda ; même si, chez Donizetti, c'est définitivement sa Bolena (sa Borgia aussi, d'ailleurs) qui me sort-de-ma-chemise (comme disait mon arrière-grand-tante Rolling Eyes ) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mar 15 Mar 2016 - 13:27

Un nouveau Duc d'Albe, sous la baguette de Mark Elder avec une distribution qui promet ; chez Opera Rara (évidemment, j'ai envie de dire).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3696
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mar 15 Mar 2016 - 13:37

A part Naouri je ne connais aucun des chanteurs. J'ai aussi la fâcheuse impression que la diction va en prendre plein la figure Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mar 15 Mar 2016 - 13:58

luisa miller a écrit:
A part Naouri je ne connais aucun des chanteurs. J'ai aussi la fâcheuse impression que la diction va en prendre plein la figure Confused

Meade est un plutôt "fort" format au beau "tombé" vocal ; et Spyres est, entre autres, l'Arnold du Guillaume Tell de Fogliani chez Naxos. Avec Naouri, ça dessine a priori un beau trio de tête(s) .
Pour elle, son planning ici, pour se faire une idée : http://www.operabase.com/a/Angela_Meade/1152 (Ermione avec Zedda, Elvira d'Ernani avec Levine au MET, Leonora du Trovatore au MET aussi mais pas seulement). Et tu trouveras pas mal de choses sur YT, notamment un "Esprits de l'air" d'Esclarmonde qui ne manque ni de moyens, ni de panache c'est le moins qu'on puisse dire.
(EDIT : c'est anecdotique et à la marge, ici, mais Meade et Spyres seront à l'affiche d'Ermione de Rossini, à Lyon la saison prochaine ; avec Korchak en prime, ça peut sérieusement secouer.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 74
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Sam 19 Mar 2016 - 10:36

bAlexb a écrit:
Un nouveau Duc d'Albe, sous la baguette de Mark Elder avec une distribution qui promet ; chez Opera Rara (évidemment, j'ai envie de dire).



Sentiments très mitigés à l'écoute de cet enregistrement :
Interprétation satisfaisante et enregistrement correct sans plus,
Les actes I & II appellent les actes III & IV...

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Lun 21 Mar 2016 - 13:18

fomalhaut a écrit:
bAlexb a écrit:
Un nouveau Duc d'Albe, sous la baguette de Mark Elder avec une distribution qui promet ; chez Opera Rara (évidemment, j'ai envie de dire).


Sentiments très mitigés à l'écoute de cet enregistrement :
Interprétation satisfaisante et enregistrement correct sans plus,
Les actes I & II appellent les actes III & IV...

fomalhaut

Une recension ici : http://www.forumopera.com/cd/le-duc-dalbe-inepuisable-donizetti .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Lun 1 Mai 2017 - 12:30


Roberto Devereux capté au Carlo Felice à Gênes en mars 2016.
Mise en scène calamiteuse - dans la pénombre la plupart du temps - direction d'orchestre convenable.
Excellent sur le plan vocal : Elisabetta : Mariella Devia- Sara : Sonia Ganassi - Roberto : Stefan Pop.

DVD très recommandable, donc.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 12 Sep 2018 - 14:08

Aller, pour compenser mes écoutes wagnériennes du moment, un peu de bel-canto ne fait pas de mal.
J'ai vu que venait de reparaître chez DECCA (Eloquence pour être précis!) l'Anna Bolena dirigée par Varviso... avec Souliotis, Horne, Ghiaurov et Alexander...

Alors je dois confesser m'être passablement ennuyé devant la captation viennoise avec Netrebko et Garanca...alors que j'ai passé un superbe moment à l'écoute de Radvanovsky.
Donc vous voyez un peu mon profil d'amateur...

Alors cette version Varviso... elle vaut vraiment le coup? Elle bouge et tempête vraiment?
Les commentaires ici sont un peu divergeant entre les grands amateurs (et vu qui c'est ça me tente) et certains trouvant par exemple Souliotis totalement "à côté"...

(oui, après Norma, je me risque à Anna Bolena!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 12 Sep 2018 - 15:23

C'est une de mes deux ou trois intégrales d'opéra favorites dans l'univers entier. Souliotis est flattée par le micro, le timbre mis en valeur, le tempérament toujours surprenant (avec le mélange de violence et de jeunesse qui la caractérise), sans les fragilités du live. Horne spectaculaire et héroïque, Alexander aussi bon et solide que dans la Norma de Bonynge (mais tu n'avais pas aimé) et Ghiaurov simplement gigantesque et plus Henri VIII de légende que permis. Et j'ai toujours trouvé l'ensemble très beau, mélancolique à souhait, tourmenté, romantique ... je n'avais pas particulièrement aimé l'oeuvre avec le live de Callas, là c'était une découverte émerveillé.

Il était temps que ce soit réédité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 12 Sep 2018 - 15:32

Francesco a écrit:
C'est une de mes deux ou trois intégrales d'opéra favorites dans l'univers entier. Souliotis est flattée par le micro, le timbre mis en valeur, le tempérament toujours surprenant (avec le mélange de violence et de jeunesse qui la caractérise), sans les fragilités du live. Horne spectaculaire et héroïque, Alexander aussi bon et solide que dans la Norma de Bonynge (mais tu n'avais pas aimé) et Ghiaurov simplement gigantesque et plus Henri VIII de légende que permis. Et j'ai toujours trouvé l'ensemble très beau, mélancolique à souhait, tourmenté, romantique ... je n'avais pas particulièrement aimé l'oeuvre avec le live de Callas, là c'était une découverte émerveillé.

Il était temps que ce soit réédité.


ça dépend, Alexander je l'ai beaucoup aimé dans certaines choses... donc à tenter!

Merci pour ce retour enthousiaste! Very Happy Je vais me jeter dessus alors...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mer 12 Sep 2018 - 23:14

Francesco a écrit:
Souliotis est flattée par le micro, le timbre mis en valeur, le tempérament toujours surprenant (avec le mélange de violence et de jeunesse qui la caractérise), sans les fragilités du live. Horne spectaculaire et héroïque, Alexander aussi bon et solide que dans la Norma de Bonynge (mais tu n'avais pas aimé) et Ghiaurov simplement gigantesque et plus Henri VIII de légende que permis. Et j'ai toujours trouvé l'ensemble très beau, mélancolique à souhait, tourmenté, romantique ... je n'avais pas particulièrement aimé l'oeuvre avec le live de Callas, là c'était une découverte émerveillé.

Il était temps que ce soit réédité.
entièrement d’accord! Une intégrale titanesque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8371
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Jeu 13 Sep 2018 - 11:25

Otello a écrit:
Francesco a écrit:
Souliotis est flattée par le micro, le timbre mis en valeur, le tempérament toujours surprenant (avec le mélange de violence et de jeunesse qui la caractérise), sans les fragilités du live. Horne spectaculaire et héroïque, Alexander aussi bon et solide que dans la Norma de Bonynge (mais tu n'avais pas aimé) et Ghiaurov simplement gigantesque et plus Henri VIII de légende que permis. Et j'ai toujours trouvé l'ensemble très beau, mélancolique à souhait, tourmenté, romantique ... je n'avais pas particulièrement aimé l'oeuvre avec le live de Callas, là c'était une découverte émerveillé.

Il était temps que ce soit réédité.
entièrement d’accord! Une intégrale titanesque!

Électrique à bien des égards; avec de vrais affrontements ; des moyens éruptifs et des caractères qui ne le sont pas moins ; de personnages vus dans toutes leurs dimensions, jusqu'au profil perdu d'une scène finale tout en ombres, en perspectives, en allègements. Une vraie fresque bigarrée, largement brossée, du stylet au pinceau.
(Et si c'était, musique et théâtre, l'intégrale la plus complète de l'oeuvre, finalement ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Sam 15 Sep 2018 - 16:49

bAlexb a écrit:
Électrique à bien des égards; avec de vrais affrontements ; des moyens éruptifs et des caractères qui ne le sont pas moins ; de personnages vus dans toutes leurs dimensions, jusqu'au profil perdu d'une scène finale tout en ombres, en perspectives, en allègements. Une vraie fresque bigarrée, largement brossée, du stylet au pinceau.
(Et si c'était, musique et théâtre, l'intégrale la plus complète de l'oeuvre, finalement ?)
En partageant complètement vos appréciations sur cette globalement magnifique intégrale, je ne peux m'empêcher de penser que la version studio de Beverly Sills la talonne de près. Elle est intégrale, elle est bien dirigée (mais c'est vrai que Varviso empoigne la partition avec une flamme supplémentaire), magnifiquement chantée et extraordinairement incarnée par Sills et Verrett. Evidemment Sills n'a pas tout à fait la largeur vocale requise mais son timbre corsé, sa personnalité vocale, sa technique électrisante, son adéquation stylistique et son sens dramatique qui a lui a toujours été consubstantiel font que le portrait qu'elle dresse de Bolena se tient dignement aux côtés de celui de Suliotis. Et je regretterai toujours que la belle version de Bonynge ne se dresse pas sur les mêmes cimes en dépit de Sutherland et du plus parfait des Enrico qu'est Ramey, à cause principalement d'une Mentzer joliment chantante mais très en dessous de Horne et Verrett et d'un Hadley, certes consciencieux mais absolument pas à la hauteur d'un Chris Merritt (le plus parfait Percy possible avec Blake dans ces 70 dernières années!) avec qui Sutherland avait chanté cette œuvre!

Et pour en revenir à Suliotis, je caresse l'espoir que Decca réédite ces intégrales dans des éditions un peu plus superlatives que l'édition Eloquence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Sam 15 Sep 2018 - 22:52

Sils, rassurez-moi, vous ne parlez pas de la version épouvantablement dirigée par Rudel ? (qui a irrémédiablement gâché la plupart de ses disques) On ne fait pas plus pâteux et plus mou, c'est presque scandaleux d'avoir autorisé ça au lieu de l'envoyer dans un cas de rééducation stylistique. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Dim 16 Sep 2018 - 11:34

Sauf erreur de ma part, quelle que soit la direction, Anna Bolena, tu n'aimes pas du tout (ou du moins ça t'ennuie profondément, ce qui est pire, d'une certaine manière).

Je pensais justement à ça (ou plutôt à lui : Rudel) l'autre jour, à propos de la discussion toujours reprise sur Sutherland à qui on reproche d'avoir toujours travaillé avec Bonynge, et pas avec Karajan, Abaddo etc. Comme si les autres versions des opéras belcantistes et romantique français au disque était dirigées par des aigles de la baguette : Rudel, Pritchard, Cillario, Perlea, Gardelli etc. on les retrouve aux commandes des grands studios de ce répertoire de Caballé ou Sills et personne ne leur jette la pierre (alors qu'en effet l'alliance Rudel Sills est quasi aussi systématique que celle entre Sutherland et Bonynge). Et en plus Bonynge est généralement meilleur (et plus imaginatif) que les sus nommés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85536
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Dim 16 Sep 2018 - 12:14

Ce reproche concernant Bonynge est étrange en effet : c'est l'un des plus animés (pas forcément dans le tempo, mais dans le détail des phrasés), des plus conscients aussi, il fait rarement des ploum-ploums ou des ta-ga-das qui ne soient pas pesés, qui échappent en tout à la seule formule automatique. On l'entend aussi dans le répertoire ballet, ou dans les opéras d'autres types, vraiment un grand chef.

Si c'était pour travailler avec des batteurs de mayonnaise comme Sanzogno ou Gelmetti, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6912
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Dim 16 Sep 2018 - 13:16

DavidLeMarrec a écrit:
Ce reproche concernant Bonynge est étrange en effet : c'est l'un des plus animés (pas forcément dans le tempo, mais dans le détail des phrasés), des plus conscients aussi, il fait rarement des ploum-ploums ou des ta-ga-das qui ne soient pas pesés, qui échappent en tout à la seule formule automatique. On l'entend aussi dans le répertoire ballet, ou dans les opéras d'autres types, vraiment un grand chef.
Là, pour le coup on est complètement d'accord! J'ai toujours trouvé qu'on était terriblement injuste avec lui en le réduisant au rôle de talentueux accompagnateur de son épouse! Je lui ai toujours trouvé un vrai sens du relief orchestral, une vraie dramaturgie, une lisibilité instrumentale rare en sus de ses immenses connaissances et de son expertise musicologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19588
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   Mar 18 Sep 2018 - 14:45



Donizetti : Anna Bolena (Silvio Varviso, 1968-69 : Nicolai Ghiaurov – Enrico VIII, Elena Souliotis – Anna Bolena, Marilyn Horne – Giovanna Seymour, John Alexander – Lord Riccardo Percy, Janet Coster – Smeton, Stafford Dean – Rochefort, Piero de Palma – Hervey)

Comme signalé dans la partie Donizetti, très chouette version en effet... très vivante et avec de fortes personnalités vocales. Horne est sensationnelle... jeune et frémissante, avec ce petit côté ogresse quand même qui va si bien à Giovanna je trouve. Souliotis est de très haute nature, pleine de noblesse. La voix est un peu étrange par moments, comme sur un fil à ne pas savoir de quel côté on va tomber. Mais c'est très chouette. Ghiaurov superbe (mais je l'aurai bien aimé encore un peu plus méchant! ). Et Alexander nickel.
Direction vive et dramatique...

Grand merci pour les conseils!!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donizetti - zautres zopéras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donizetti - zautres zopéras
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Donizetti - zautres zopéras
» Donizetti-La Favorite/La Favorita
» La Favorita (Donizetti, 1840)
» Il Diluvio universale - Le Déluge universel - Donizetti
» Gli Esiliati in Siberia - Donizetti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: