Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Ernest REYER (1823-1909)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Comment nettoyer votre Ring sans le Reyer ?
J'ai décidé d'écouter toutes les versions du Crépuscule avant de découvrir de nouveaux compositeurs
Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Vote_lcap23%Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Vote_rcap
 23% [ 7 ]
Je connais Reyer et pas Wagner
Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Vote_lcap20%Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Vote_rcap
 20% [ 6 ]
J'utilise Antikal Plus
Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Vote_lcap57%Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Vote_rcap
 57% [ 17 ]
Total des votes : 30
 

AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20259
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyVen 30 Juil 2010 - 10:41

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Citation :
Chez Neuhold, pour Sigurd, tu entendras juste mieux l'orchestre.

Ce sera déjà bien! Very Happy
Ca va, ça va, message reçu. Laughing

ça y est, écouté cette version Neuhold (oui oui!!) et vraiment il n'y a pas photo! Là au moins en effet l'orchestre est beaucoup plus présent et coloré.

Mais en plus, au risque de blasphémer, je préfère globalement la distribution réunie à celle de Rosenthal. C'est bien plus vivant et démesuré.

Du coup, Sigurd remonte sérieusement dans mon estime!

Merci pour ce conseil en tout cas... Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyVen 30 Juil 2010 - 17:19

Polyeucte a écrit:
ça y est, écouté cette version Neuhold (oui oui!!) et vraiment il n'y a pas photo! Là au moins en effet l'orchestre est beaucoup plus présent et coloré.
Il faut dire que tu as un très grand chef au pupitre et une prise de son décente. bounce

Citation :
Mais en plus, au risque de blasphémer, je préfère globalement la distribution réunie à celle de Rosenthal. C'est bien plus vivant et démesuré.
A part Millot (par ailleurs élève de Guiot !), je ne trouve pas ça mieux (Vernhes et Bastin sont assez équivalents, mais le reste est plus beuglard - on perd particulièrement pour Esposito, Lagrange sonne étrangement un peu mégère).


J'ai joué l'acte IV ce après-midi en ton honneur ! Quelle musique, quelle musique ! cheers C'est aussi fort à jouer que du Wagner, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20259
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyVen 30 Juil 2010 - 17:23

DavidLeMarrec a écrit:
A part Millot (par ailleurs élève de Guiot !), je ne trouve pas ça mieux (Vernhes et Bastin sont assez équivalents, mais le reste est plus beuglard - on perd particulièrement pour Esposito, Lagrange sonne étrangement un peu mégère).

Mais tu sais que j'aime bien quand ça beugle un peu... Mr.Red Merritt par exemple malgré ses errances de justesse ou d'intonation me parle beaucoup plus que Chauvet par exemple!

Mais je pense que la prise de son y est pour beaucoup. L'autre sonne un peu grise et du coup, les voix en prennent elles aussi un bon coup question couleur.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyVen 30 Juil 2010 - 17:27

Cela dit, pour l'esprit d'ensemble (et Millot, la plus grande diseuse de tous les temps Shocked ), j'écoute beaucoup plus volontiers Neuhold.

Mais je trouve Merritt pas spécialement exaltant. Il fait le job très honorablement, mais Lombardo ou Chauvet, ça me convient beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyVen 30 Juil 2010 - 17:58

J'ai écouté sa symphonie orientale pour solistes, chœur & orchestre en 5 tableaux "Le Sélam" de 1850 et j'ai trouvé ça très moyen, pour ne pas dire carrément médiocre. Les interprètes du disque Capriccio/Phoenix et leur français approximatif n'aident pas... Plusieurs répétitions supplémentaires et un enregistrement en studio auraient peut-être pu donner plus d'éclat à l'orchestre (prise de son live d'un concert donné en Allemagne). Je ne pense pas qu'il existe une autre interprétation à ce jour. Les amateurs de Théophile Gautier et de Delacroix pourront quand même y jeter une oreille.

Gertrud Ottenthal, soprano
Bruno Lazaretti, ténor
Wolfgang Glashof, baryton
Chœur de la Cathédrale Sainte-Edwige de Berlin
Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin
Guido Maria Guida, direction
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyVen 27 Aoû 2010 - 23:54

Après une écoute Salammbô.

DavidLeMarrec a écrit:
Moander a écrit:
franchom a écrit:

Que pensez vous des allures parfois berlioziennes de l' orchestration ??

Moi aussi je pensais ça... mais apparemment c'est du wagnérisme!!
Oh non, il y a bien du Berlioz à mon avis là-dedans. Wagner, certes, dans les gros tutti qui font du bruit, mais surtout dans l'usage des motifs (bien plus fin que dans Lohengrin, il n'est pas sûr que Reyer ait connu plus avant).

Les couleurs orchestrales m'ont aussi fait penser à Berlioz. Smile Sinon l'utilisation des leitmotivs, l'importance de la clarinette et du cor, c'est on ne peut plus wagnérien.

Reyer module plus que je ne l'aurais cru, et malgré quelques épanchements faciles (les cinq je t'aime de Matho, ça va bien les bêtises) il fait preuve de beaucoup de classe, de distanciation. Ce n'est plus tout à fait du Grand Opéra mais enfin le socle est toujours là.

Concernant le livret : mon Dieu, quel massacre ! affraid Si Salammbô est excellent ce n'est certainement pas pour son histoire ni pour ses personnages abracadabrantesques mais c'est pour Flaubert et sa plume de génie. Là on a juste un bout de scénario, et de pauvres vers, bien peu inspirés.

(j'ai écouté l'enregistrement de l'opéra de Marseilles - 2008. On y trouve beaucoup de coupures, une soprano adepte du yaourt et un ténor qui change son texte. Il dit, entre autres : "Je suis un guerrier un barbare", il a rajouté le mot guerrier, du coup il s'est vu contrains d'accélérer pour rattraper l'orchestre. Cela me gêne... cat )
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 28 Aoû 2010 - 0:08

Ophanin a écrit:
Reyer module plus que je ne l'aurais cru, et malgré quelques épanchements faciles (les cinq je t'aime de Matho, ça va bien les bêtises) il fait preuve de beaucoup de classe, de distanciation. Ce n'est plus tout à fait du Grand Opéra mais enfin le socle est toujours là.
Merci de l'avoir dit. Very Happy

Citation :
Concernant le livret : mon Dieu, quel massacre ! affraid Si Salammbô est excellent ce n'est certainement pas pour son histoire ni pour ses personnages abracadabrantesques mais c'est pour Flaubert et sa plume de génie. Là on a juste un bout de scénario, et de pauvres vers, bien peu inspirés.
Je trouve que c'est quand même pas mal sauvé pour de la mise en livret. Tout est aplati, mais on conserve un peu de mystère (bon, pas dans la scène d'amour, certes hehe ), quelque chose d'assez mélancolique et planant chez Salammbô qui est intéressant (alors qu'elle n'a délibérément pas de psychologie chez Flaubert).

Citation :
(j'ai écouté l'enregistrement de l'opéra de Marseilles - 2008. On y trouve beaucoup de coupures, une soprano adepte du yaourt et un ténor qui change son texte. Il dit, entre autres : "Je suis un guerrier un barbare", il a rajouté le mot guerrier, du coup il s'est vu contrains d'accélérer pour rattraper l'orchestre. Cela me gêne... cat )
Malheureusement c'est la seule version intégrale (et elle est hors commerce). La version qui promettait d'être la référence est hélas demeurée inachevée. Mr. Green

Globalement, je suis plutôt gêné par la brutalité des chanteurs (Spendius ressemble plus à un Macbeth qu'à un courtisan insinuateur) et par la précipitation de la direction de Foster (jusqu'à gâcher les couleurs de la partition), plus que par les coupures ou la diction, parce que c'est directement l'esprit qui est affecté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 28 Aoû 2010 - 0:13

DavidLeMarrec a écrit:
Globalement, je suis plutôt gêné par la brutalité des chanteurs (Spendius ressemble plus à un Macbeth qu'à un courtisan insinuateur) et par la précipitation de la direction de Foster (jusqu'à gâcher les couleurs de la partition), plus que par les coupures ou la diction, parce que c'est directement l'esprit qui est affecté.

Ah oui, j'ai oublié de le dire, il se presse d'en finir (en plus de ça, la plupart des passages orchestraux sont coupés, ou plutôt saucissonnés) et comme si ça ne suffisait pas, les spectateurs applaudissent avant la fin des actes et même avant la fin d'un tableau. Shit
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 52
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 28 Aoû 2010 - 4:39

Ophanin a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Globalement, je suis plutôt gêné par la brutalité des chanteurs (Spendius ressemble plus à un Macbeth qu'à un courtisan insinuateur) et par la précipitation de la direction de Foster (jusqu'à gâcher les couleurs de la partition), plus que par les coupures ou la diction, parce que c'est directement l'esprit qui est affecté.

Ah oui, j'ai oublié de le dire, il se presse d'en finir (en plus de ça, la plupart des passages orchestraux sont coupés, ou plutôt saucissonnés) et comme si ça ne suffisait pas, les spectateurs applaudissent avant la fin des actes et même avant la fin d'un tableau. Shit

Louons tout de même malgré les imperfections ici ou là l' initiative de l' opéra de Marseille
David tu fais allusion à quel projet inachevé?
Car de mémoire avant Marseille , nous glanions des airs dans de vieilles compilations ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 28 Aoû 2010 - 19:43

franchom a écrit:
Louons tout de même malgré les imperfections ici ou là l' initiative de l' opéra de Marseille
Ca va sans dire tellement je l'ai répété, mais c'est beaucoup mieux en le disant. La bonne fée Auphan, et encore par l'entremise des conseils qu'elle procure à son successeur, est une bénédiction pour l'opéra mondial...

Néanmoins, en l'occurrence, j'ai plusieurs réserves (contrairement à L'Héritière, L'Aiglon, Colombe, Fanny et Marius, etc.). D'abord le choix de l'oeuvre, qui est intéressante, mais pas forcément une oeuvre majeure : certes, j'avais très envie de l'entendre, vu mon goût pour Sigurd, mais j'étais dubitatif après avoir joué la partition. De très belles choses, mais une oeuvre quand même inégale.

Ensuite et surtout, l'exécution ne rendait pas justice à l'oeuvre et en donnait une image faussée, à mon avis (précipitation, peu de couleurs orchestrales, pas de poésie, distribution vocale très fruste). Alors qu'on pourrait en faire un petit bijou de poésie suspendue (d'où les tempi que j'avais spontanément adopté dans ma "version", mais qui ne sont pas forcément réalisables à la scène - c'est déjà long en coupant !).


Citation :
David tu fais allusion à quel projet inachevé?
Car de mémoire avant Marseille , nous glanions des airs dans de vieilles compilations ?
Oui, je crois qu'il n'y avait que l'air des Colombes par Germaine Martinelli !

Je plaisantais, je faisais allusion à l'enregistrement que j'avais fait avant les représentations de Marseille (je fréquentais activement la partition avant qu'on annonce la recréation), et dont j'avais parlé récemment avec Ophanin en privé. Evidemment, même si j'ai joué une très grosse partie de la partition (tout, je crois), je n'en ai enregistré que des morceaux, et publié qu'une scène !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 19 Déc 2010 - 16:52

Une fois de plus, je vais upper avec une captation perso. Si vous trouvez ça lourd, indélicat ou sans intérêt, dites-le moi, je m'interroge toujours sur l'utilité de proposer ça sur un forum où on a l'habitude de faire la fine bouche sur Bernstein et Domingo. Mr. Green Et d'un autre côté, je me dis que malgré le gros à peu près de ce que je propose, ça donne toujours la possibilité d'entendre un peu l'aspect général...

--

J'écoute donc en ce moment, à force de lire l'admiration d'Ophanin pour l'oeuvre, les deux enregistrements de Salammbô dont je dispose : l'intégrale Foster de septembre 2008 (très lourdement coupée) et mes propres extraits (août 2008 et décembre 2010). Toute prétention bue, je trouve les miens meilleurs. Pas techniquement évidemment, mais les deux lectures sont tellement à l'opposé...

Pour s'en donner une idée, il faut simplement considérer que sur l'extrait que j'ai enregistré hier, Foster met 10 minutes là où j'en prends 12... alors que la résonance courte du piano favorise toujours les tempi plus vifs qu'à l'orchestre !
Par ailleurs, les appuis de ses phrasés sont verdiens ou tout ce qu'on voudra, mais pas français à mon sens (portamenti et détachés trop insistants). Et les voix grasses et dures, sans parler de la diction et du style, me paraissent si loin des personnages déjà bien déformés depuis Flaubert...
Une sorte de cavalcade un peu désordonnée, où l'on prend peu le plaisir de la volupté des harmonies : ce sont surtout les figures rapides qui sont exaltées. Franchement, je n'entends pas la même oeuvre.

Evidemment, mes choix sont plus faciles à défendre pour moi, puisque c'est moi qui les fais... mais il me semble que dans l'idée de laisser primer la résonance du piano et la courbe de la langue est tellement évidente. C'est un opéra qui vaut par ses climats, comme le roman... pourquoi se précipiter dans une action brutale qui fait plus perdre que gagner à cette musique ?

Même chose pour les voix que choisit Foster : des voix riches en harmoniques, émises sommairement mais sonores, assez dures, à la diction peu claire. J'attendrais au moins une bonne diction, et si possible des voix plus limpides (évidemment, pas une voix comme la mienne, puisqu'il faut tout de même passer l'orchestre, et que je doute que ce serait le cas avec la posture vocale que j'ai choisie...).
Disons que je verrais bien Staskiewicz / Beuron / Callahan plutôt que Aldrich / Ragon / Heyboer...

Le plus étonnant est que je n'entends pas du tout les mêmes thèmes lorsque c'est l'orchestre qui joue que lorsque c'est moi... Surprised

Voici donc les captations. Il est recommandé de commencer par la mienne, sinon vous risquez de ressentir cruellement les pains. Mr. Green
=> http://operacritiques.free.fr/css/sons/salammbo_air_1_dlm.mp3
=> http://operacritiques.free.fr/css/sons/salammbo_air_1_foster.mp3

Et une précédente comparaison où j'avais plus ou moins fait le même constat.

--

En réalité, je me pose la question si je le ressens comme cela parce que j'ai posé une forme de rêve en découvrant la partition vierge de toute influence, et en la réalisant comme je la sentais, ou si la version Foster est si mauvaise que n'importe quoi à côté semblerait bien.

Bref, à ceux qui ont écouté Salammbô, lu la partition ou même qui découvrent l'oeuvre, je serais curieux de voir ce que vous pensez de Foster - et si, par ricochet, ma proposition vous paraît valide ou non. Je me demande si à la scène un tempo trop étiré ne serait pas nuisible : il ne serait pas possible d'utiliser la résonance sur les accords de bois comme on le fait avec la pédale, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 19 Déc 2010 - 20:48

DavidLeMarrec a écrit:
J'écoute donc en ce moment, à force de lire l'admiration d'Ophanin pour l'oeuvre, les deux enregistrements de Salammbô dont je dispose : l'intégrale Foster de septembre 2008 (très lourdement coupée) et mes propres extraits (août 2008 et décembre 2010). Toute prétention bue, je trouve les miens meilleurs. Pas techniquement évidemment, mais les deux lectures sont tellement à l'opposé...

Certifié de bon goût by Ophanin Cool (En voilà une excuse pour parler de Reyer hehe )

Je viens de réécouter ces deux extraits. Les chanteurs sont vraiment trop "durs", "cassants", quant à Salammbô on ne comprend pas ce qu'elle raconte. C'est intéressant de comparer parce qu'on se rend bien compte que Foster passe à côté des beauté de l'harmonie en pressant le pas. C'est sûr ça fait plus wagnérien par endroit mais on perd sur la globalité, c'est dommage. Smile Dans ta version piano on entend bien toutes ces petites nuances, ces modulations savoureuses, l'orientalisme de certains mélismes ... Disons que tout cela est complémentaire en attendant mieux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 19 Déc 2010 - 20:52

Ophanin a écrit:
Certifié de bon goût by Ophanin Cool (En voilà une excuse pour parler de Reyer hehe )
C'est bel et bien à cause de tes allusions répétées que j'ai remis ça sur mon piano... hehe

Citation :
Je viens de réécouter ces deux extraits. Les chanteurs sont vraiment trop "durs", "cassants", quant à Salammbô on ne comprend pas ce qu'elle raconte. C'est intéressant de comparer parce qu'on se rend bien compte que Foster passe à côté des beauté de l'harmonie en pressant le pas. C'est sûr ça fait plus wagnérien par endroit mais on perd sur la globalité, c'est dommage. Smile Dans ta version piano on entend bien toutes ces petites nuances, ces modulations savoureuses, l'orientalisme de certains mélismes ... Disons que tout cela est complémentaire en attendant mieux. Smile
Mais on n'aura jamais mieux... j'avais même théorisé le fait que personne ne le remonterait (long, cher, peu valorisant pour le ténor, nom peu célèbre, réputation d'épigone de Wagner, Sigurd qui fait écran...).

Depuis je fais des prédictions moins ambitieuses : Mermet, personne ne le remontera, lui !


Mais en réécoutant Foster, je me demande tout de même si l'orchestration n'est pas aussi en cause, moins raffinée, plus schématique que l'écriture musicale brute.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 19 Déc 2010 - 21:01

DavidLeMarrec a écrit:
Mais on n'aura jamais mieux... j'avais même théorisé le fait que personne ne le remonterait (long, cher, peu valorisant pour le ténor, nom peu célèbre, réputation d'épigone de Wagner, Sigurd qui fait écran...).

Laisse-moi y croire. Sad

Citation :
Depuis je fais des prédictions moins ambitieuses : Mermet, personne ne le remontera, lui !
Et c'est bien normal. Mr.Red

Citation :
Mais en réécoutant Foster, je me demande tout de même si l'orchestration n'est pas aussi en cause, moins raffinée, plus schématique que l'écriture musicale brute.

Ça n'est pas impossible. Je n'ai qu'une version piano-voix donc malheureusement je ne peux pas en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 19 Déc 2010 - 21:05

Disons que pour l'écriture moins sinueuse de Sigurd, on se contente bien des oppositions de pupitres, très bien pensées, mais ça manque peut-être de fondu pour Salammbô.

Sinon, à propos des autres opéras, j'ai prévu d'essayer un peu d'Erostrate, mais ça a l'air vraiment très plat, ses autres pièces (il n'y a que Wolfram que je n'ai pas regardé).

Les mélodies et le Sélam ne sont pas non plus extraordinaires... Il y a donc peu à espérer du côté des nouveautés Reyer. Heureusement que j'ai une petite liste d'autres choses à fouiller !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 20 Déc 2010 - 8:41

DavidLeMarrec a écrit:
Les mélodies et le Sélam ne sont pas non plus extraordinaires...
Au moins, le Sélam a été enregistré. Ce n'est pas désagréable du tout. Bizet en a d'ailleurs choisi un extrait dans son Pianiste Chanteur.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 20 Déc 2010 - 11:17

Non, ce n'est pas désagréable, c'est du postromantisme mou dans la veine des Saintes de Paladilhe, de la Marie-Madeleine de Massenet, de la Jeanne d'Arc de Mermet, de la Didon de Charpentier... (j'aime beaucoup les deux du milieu)

Mais si les raretés françaises étaient toutes de cette qualité, j'en serais resté depuis longtemps à Faust et Pelléas... Quand on a des oeuvres d'envergure considérable, du niveau des plus grands chefs-d'oeuvre, qui restent occultés (ou qui nous restent tout simplement à écouter !), on a un peu de frustration à passer du temps sur une oeuvre agréable mais anecdotique.

Clairement, le Sélam ne m'exalte pas. C'est étonnant d'ailleurs que tu le défendes, toi qui relativises souvent les découvertes dans ce répertoire (tout en les poursuivant avec beaucoup de constance).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 20 Déc 2010 - 12:20

Le Sélam date de 1850, on ne peut pas vraiment parler de postromantisme, c'est une oeuvre pleinement romantique, contemporaine de la symphonie en la majeur de Saint-Saëns et cinq ans avant les symphonies n°1 de Gounod et Bizet, dans le sillage de Berlioz. Malheureusement l'enregistrement de Guido Maria Guida et de la radio symphonique de Berlin ne lui rend pas justice. Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une oeuvre majeure (j'en suis même persuadé) mais ce qui est certain c'est qu'un orchestre plus engagé et des chanteurs compréhensibles auraient pu lui donner un tout autre lustre. En ce qui me concerne j'attends un autre enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 20 Déc 2010 - 15:17

WoO a écrit:
Le Sélam date de 1850, on ne peut pas vraiment parler de postromantisme,
Tu as bien sûr raison. J'essayais plus de décrire son aspect que de la dater (j'avais pas vérifié la date, qui est effectivement très antérieure à ses deux chefs-d'oeuvre, et reflète assez bien l'esthétique des opéras fades qu'il écrivait à l'époque). Il y a un côté "romantique de la seconde moitié du siècle qui recycle sans fin les mêmes recettes", même si objectivement, il inaugure cette posture plus qu'il ne la clôt. Mr. Green

Citation :
Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une oeuvre majeure (j'en suis même persuadé) mais ce qui est certain c'est qu'un orchestre plus engagé et des chanteurs compréhensibles auraient pu lui donner un tout autre lustre.
Assurément, c'est un peu mou. Mais franchement, il y a tellement de bijoux qui dorment, je ne m'acharnerais pas sur cette joliesse-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14254
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 20 Déc 2010 - 19:41

J'ai écouté les 2 premiers disques de Sigurd, version Manuel Rosenthal, pendant le chemin qui me menait vers Paris. Et bien, franchement, j'ai trouvé ça vachement bien ! Pas aussi bien que Tristan, il ne faut tout de même pas rêver, mais tout à fait écoutable. Le personnage fadasse de Brunehilde m'énerve un peu, elle ne fait pas très Walkyrie… J'en suis au moment des Noces. J'en dirai plus quand j'aurai fini d'écouter. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 20 Déc 2010 - 19:49

Mariefran a écrit:
Pas aussi bien que Tristan,
Ca n'a surtout rien à voir. Smile Et puis pour faire un second Tristan, personne n'y est parvenu - à part peut-être Chausson ?

Citation :
Le personnage fadasse de Brunehilde m'énerve un peu, elle ne fait pas très Walkyrie…
Forcément, elle est devenue femme ! Brünnhilde subit aussi dans Götterdämmerung. Smile Son réveil est quand même de toute beauté...

Citation :
J'en dirai plus quand j'aurai fini d'écouter. Very Happy
Le meilleur moment, c'est justement le dernier acte, un condensé extraordinaire. C'est d'ailleurs ce que je joue tout le temps et que je me réécoute.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14254
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 1 Jan 2011 - 20:40

Sigurd de Reyer, dans la version Montpellier 1993. J'aime beaucoup moins que la version 73 de Rosenthal. On entend mieux l'orchestre, c'est vrai, mais moins bien les voix. Les chanteurs articulent moins bien, tous ont l'air d'avoir une voix pâteuse, cela doit être dû à la mauvaise qualité de l'enregistrement… Je suis horriblement déçue !

DavidLeMarrec a écrit:
Mariefran a écrit:
On entend mieux l'orchestre, c'est vrai, mais moins bien les voix.
Forcément, c'est pris sur les genoux, et les voix ne sont pas artificiellement mises en avant par la prise de son radio de l'époque. L'avantage est tout de même qu'on entend les deux, alors qu'on entendait très mal l'orchestre. Smile

Mais c'est faux ! On entend les crédits à la fin, c'est une retransmission radio…

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Les chanteurs articulent moins bien, tous ont l'air d'avoir une voix pâteuse,
Merritt et Pederson oui ; Lagrange, effectivement, n'articule pas très bien ce soir-là ; mais tu ne peux certainement pas dire ça de Millot et Vernhes !

J'ai écouté les 4 actes et pour moi il n'y a pas photo ! Pour une première approche de l'œuvre, je recommande vivement la version Rosenthal, d'une meilleure tenue vocale : on entend absolument tout, la diction des chanteurs est parfaite. Aussi important, la dramaturgie est bien plus tendue dans la version de 1973. Il y a un sens du théâtre que je n'ai pas retrouvé dans la version de 1993. J'ai beaucoup plus vibré en écoutant Rosenthal, le 4ème acte me semble plus beau quand il est plus théâtral.
Millot est bien meilleure que Guiot, c'est indéniable. Elle ne fait pas femme si fragile que cela, plus conforme à l'image que je me fais de la Walkyrie. L'orchestre est bien meilleur aussi, c'est vrai, mais pas aussi bon que le piano de David. Si l'on excepte le réveil de Brunehild et le début du IV , je préfère la version Rosenthal.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 1 Jan 2011 - 20:47

Very Happy

Mariefran a écrit:
Mais c'est faux ! On entend les crédits à la fin, c'est une retransmission radio…
En effet, ce n'est que la 95 (avec Lombardo en Sigurd, Vernhes en Gunther et Franc en Hagen) qui est pirate. Embarassed

Citation :
Aussi important, la dramaturgie est bien plus tendue dans la version de 1973.
Je ne suis pas d'accord du tout, je sens l'inverse. Je vois ce que tu veux dire, il y a quelque chose de moins brutal, de plus posé chez Neuhold, mais je n'en trouve pas moins le drame bien plus intense. Ne serait-ce que parce qu'on n'entend pas les chanteurs artificiellement devant et l'orchestre tout sec, loin derrière.

Citation :
Millot est bien meilleure que Guiot, c'est indéniable. Elle ne fait pas femme si fragile que cela, plus conforme à l'image que je me fais de la Walkyrie.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 8 Jan 2011 - 23:43

En réécoutant Salammbô, je suis quand même frappé par les beautés d'atmosphères de la partition, l'aspect très évocateur des motifs... Quel dommage que la reprise inespérée de Marseille l'ait définitivement enterrée. Shit

Finalement, si on le conçoit comme quelque chose d'un peu plus contemplatif, bien qu'il y ait beaucoup d'action, où le plaisir de la texture et du climat soient premiers. Jouer ça comme Pelléas et pas comme Faust.

L'orchestration n'est pas fabuleuse, mais vu ce qu'il y a comme musique, on peut en faire quelque chose, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 0:54

Orchestration ?

Tiré du fil Alagna :

malko a écrit:
Autrement que de nom, je ne connais pas Sigurd ni d'ailleurs son auteur (mis à part qu'il goûtait une petite commune du Var que j'aime bien aussi).

J'ai entendu les extraits inédits chantés au piano par notre mélomane favori mais cela ne me dit rien sur l'orchestration.

Alors, pardon pour le relatif H.S mais à quoi elle ressemble ?
Il y a un fil sur Reyer. Smile

Je suis très flatté d'être la référence vers laquelle tu te tournes spontanément Embarassed , mais avant d'écouter les inédits, il serait peut-être plus avisé d'en écouter les versions (presque) complètes, non ? Very Happy

Par exemple ceci qui se trouve également sur ma chaîne :
/watch?v=-xZLtFX2MSY . Smile

Orchestralement, rien d'original, c'est très traditionnel, un peu plus fin que Schumann ou Gounod, avec plus de couleurs de bois par exemple, mais enfin, ça reste pensé par blocs.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 1:39

C'est assez beau (duo); A première écoute, cela fait Wagnerien en moins écrasant et morbide.
(Bien aimé l'extrait de Salammbô aussi.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 2:40

malko a écrit:
C'est assez beau (duo); A première écoute, cela fait Wagnerien en moins écrasant et morbide.
(Bien aimé l'extrait de Salammbô aussi.)
Oui, c'est plus ou moins un mélange de Meyerbeer / Berlioz / Wagner / Gounod pour Sigurd, et de Meyerbeer / Berlioz / Wagner / Debussy pour Salammbô, avec quand même une patte très personnelle (qu'on ne trouve absolument pas dans ses autres oeuvres, qui sont assez fades : les mélodies, Le Sélam, La Statue, Erostrate...).

Je trouve ça délicieux à écouter et absolument magique à jouer - comme Wagner, en somme. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 15:38

C'est vraiment bô Salammbô !
Français, mélodieux sans kitch, avec du sentiment; Tout ce que j'aime.
Encore !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 16:25

Tu as écouté quoi de Salammbô ? Marseille, l'air par Martinelli ou mes deux pauvres extraits ? Je crois que c'est tout ce qui existe... Rien de satisfaisant, donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 17:24

J'ai écouté tout ce que tu as cité.
Peut être en aurais je bientôt plus.. Je te le fairais savoir.
Ce que j'aime particulièrement, c'est que cela sonne -en depit de certaines des influences citées -trés français (déclamation, prosodie, délicatesse et courte respiration des mélodies ...pour autant que j'en puisse juger)

Pour Sigurd, je viens de remettre la main, parmi mes vieux cd, sur l'air de Brunehilde "Salut, splendeur du jour," par F. Pollet. Je me bénis de cet achat lointain.

(Figure aussi sur cet enregistrement un rare et trés trés beau "Pendant un an, je fus ta femme" de Massenet, tiré de Sapho, le plus "debussyste" de ses opéras.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 17:26

malko a écrit:
J'ai écouté tout ce que tu as cité.
Tu es donc bien fourni, parce que le Martinelli, il faut fouiller pour l'avoir - et Marseille, il faut être attentif.

Citation :
Ce que j'aime particulièrement, c'est que cela sonne -en depit de certaines des influences citées -trés français (déclamation, prosodie, délicatesse et courte respiration des mélodies ...pour autant que j'en puisse juger)
Oui, c'est bien sûr très français, et surtout Salammbô, aux confins du Grand Opéra, du lyrisme un peu plus sucré fin de siècle et du debussysme naissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 17:43

DavidLeMarrec a écrit:
Tu es donc bien fourni, parce que le Martinelli, il faut fouiller pour l'avoir - et Marseille, il faut être attentif.
J'y ai passé la journée. (à fouiner)

Citation :
Oui, c'est bien sûr très français, et surtout Salammbô, aux confins du Grand Opéra, du lyrisme un peu plus sucré fin de siècle et du debussysme naissant.
C'est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 17:51

malko a écrit:
J'y ai passé la journée. (à fouiner)
hehe

Citation :
C'est magnifique.
Je confirme.

Pas trop déçu par la version de Marseille ? J'ai vraiment du mal à l'écouter, alors que la partition est vraiment belle...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 17:57

Moi je suis complétement sous le charme (Marseille) - mêmes des chanteurs et ne trouve pas l'orchestre du tout rebutant: j'ai entendu bien pire -toutes choses égales- dans certains "lives" de Massenet (Roma; Marie madeleine etc.)

Mais, je n'ai pas ton recul.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 20:59

malko a écrit:
Moi je suis complétement sous le charme (Marseille) - mêmes des chanteurs et ne trouve pas l'orchestre du tout rebutant: j'ai entendu bien pire -toutes choses égales- dans certains "lives" de Massenet (Roma; Marie madeleine etc.)

Mais, je n'ai pas ton recul.
Si tu parles de Roma avec Rivenq et de Marie-Magdeleine avec Caballé, je trouve ça très bien, moi. Embarassed

Alors que cette Salammbô de Foster, en principe, étant familier de la partition, je devrais pouvoir reconstituer ce qui me manque, mais je n'y arrive pas - alors que je peux écouter La Puma sans sourciller. C'est tellement aux antipodes de l'esprit que j'y vois, et chanté tout en force, avec des dictions moches...

Si je n'avais pas étudié la partition, j'aurais décrété que c'était une daube...

Mais bravo si tu parviens à voir au delà. mains
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 09/01/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyLun 14 Fév 2011 - 21:26

Roma, c'est trés bien parce que ça existe et que l'oeuvre est belle mais je ne comprends pas un traitre mot de l'héroïne (Fausta/Tamar);

Marie Madeleine, je fais allusion au tout dernier enregistrement - 2010- avec Denia Mazzola; Là, de mon point de vue, c'est inécoutable : diction, timbre (le ténor est en plus horrible).

Ce n'est pas la même oeuvre que celle qu'a chantée Crespin...

Salammbô/foster, une daube ? T'es fou.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 30 Avr 2011 - 14:39

Juste quelques infos, étant propriétaire du disque Rosenthal. J'enverrais à David et à ceux qui le souhaitent plus de choses, surtout que l'auteur du livret (un certain Jean-Claude Hurstel, en septembre 1988) est loin d'être aussi enthousiaste que DLM : en gros, il trouve que la partition est bien trop longue, que certaines scènes sont plates (il parle du duo d'affrontement Hilda-Uta et d'un air de Hagen annonçant le mariage de Gunther), et que les leitmotive sont maladroitement exploités et répétés à satiété.

Je vous enverrai aussi le synopsis, qui vaut le coup d'oeil, avec plein de piques et de l'humour, c'est amusant. Mr. Green

DavidLeMarrec a écrit:
Versions

Officiellement, seule la version Rosenthal de Sigurd a été publiée en intégralité (avec des coupures bien entendu, un quart à un tiers de l'oeuvre).

"Les coupures, nombreuses, mais sans dommage pour la progression du "drame", sont bien de la main même de Reyer, pour la création à Bruxelles : la matériel d'orchestre de l'époque, le seul existant, est là pour en témoigner. Pour une fois on ne saurait reprocher à la Radio Française ni au chef Manuel Rosenthal d'avoir "allégé" l'oeuvre d'une bonne heure de musique" (source : livret du disque)

L'enregistrement durant 3h05 exactement, on est plus proche du quart de l'oeuvre donc, elle devait durer plus de 4 heures à l'origine ! Shocked (ce qui en ferait le Grand Opéra à la Française le plus long à ma connaissance, à moins que Guillaume Tell dure encore plus longtemps)

Et ils mentionnent l'existence d'une sélection dirigée par Etcheverry... scratch
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 30 Avr 2011 - 15:01

Merci pour ces infos factuelles, Guillaume. Smile


Guillaume a écrit:
que certaines scènes sont plates
C'est pas faux : tous les ensembles attilesques du I ne sont pas fabuleux, et surtout l'acte II est assez lourd et pompièrement orchestré.
Mais quand on a de telles pépites dans les autres actes, et qu'on culmine à un acte IV qui est quasiment le sommet de l'opéra romantique français, on peut passer sur ces détails...

Citation :
(il parle du duo d'affrontement Hilda-Uta
Si c'est celui de l'acte III (affrontement ? j'aurais plus dit conspiration, moi !), je l'ai déjà regardé et il est très bien, d'ailleurs je l'enregistrerai à l'occasion.

Citation :
répétés à satiété.
Certes, mais pas plus que dans le Vaisseau ou Lohengrin (effectivement c'est plus ce type de motifs que ceux très plastiques du Ring), sauf que je les trouve meilleurs que ceux de Lohengrin.


Citation :
Les coupures, nombreuses, mais sans dommage pour la progression du "drame", sont bien de la main même de Reyer, pour la création à Bruxelles : la matériel d'orchestre de l'époque, le seul existant, est là pour en témoigner.
Cette notice ne précise pas si le matériel comporte des biffures ou s'il omet tout de bon les passages manquants (bizarre, comment aurait-on alors rétabli le récit d'Hilda ?).
Mais ce peut arriver, en effet, que le matériel complet soit perdu, détruit ou inexistant, auquel cas il est beaucoup plus difficile de revenir à l'intégralité (voire de rejouer l'oeuvre, tout simplement !).


Citation :
L'enregistrement durant 3h05 exactement, on est plus proche du quart de l'oeuvre donc, elle devait durer plus de 4 heures à l'origine ! Shocked (ce qui en ferait le Grand Opéra à la Française le plus long à ma connaissance, à moins que Guillaume Tell dure encore plus longtemps)
Don Carlos et Guillaume Tell sont effectivement dans les mêmes valeurs. Patrie ! de Paladilhe doit être assez long aussi : il n'y a pas tant d'ensembles que cela et ma partition est la plus grosse de ma bibliothèque hors partitions d'orchestre (avec l'intégrale des trios de Beethoven Mr. Green ). Elle fait presque autant que Boris Godounov version RK en partitura !

Citation :
Et ils mentionnent l'existence d'une sélection dirigée par Etcheverry... scratch
Oui, avec Lyne Cumia, Gustave Botiaux et René Bianco, en 1960. C'est court et assez moche (tout en force).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 30 Avr 2011 - 15:12

DavidLeMarrec a écrit:

Si c'est celui de l'acte III (affrontement ? j'aurais plus dit conspiration, moi !), je l'ai déjà regardé et il est très bien, d'ailleurs je l'enregistrerai à l'occasion.

Erreur de ma part, c'est Brunehilde-Hilda, évidemment. Embarassed

Citation :
Citation :
L'enregistrement durant 3h05 exactement, on est plus proche du quart de l'oeuvre donc, elle devait durer plus de 4 heures à l'origine ! Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Icon_eek (ce qui en ferait le Grand Opéra à la Française le plus long à ma connaissance, à moins que Guillaume Tell dure encore plus longtemps)
Don Carlos et Guillaume Tell sont effectivement dans les mêmes valeurs.

Don Carlos est quand même en dessous : Matheson est à 3h51, et il y a tout, c'est sûr et certain.

Otello parlait de 4h50 pour GT... (?)
Citation :
Citation :
Et ils mentionnent l'existence d'une sélection dirigée par Etcheverry... Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Icon_scratch
Oui, avec Lyne Cumia, Gustave Botiaux et René Bianco, en 1960. C'est court et assez moche (tout en force).

Donc on ne perd rien à ne pas la connaître...

Je t'enverrais toutes les infos du livret, ce que j'ai recopié est très parcellaire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptySam 30 Avr 2011 - 15:23

Guillaume a écrit:
Erreur de ma part, c'est Brunehilde-Hilda, évidemment. Embarassed
Ah, leur premier duo au IV sans doute ! Oui, c'est long dramatiquement si on veut, mais la musique et la tension en sont magnifiques. Effectivement, ce doit être le moment le plus faible de l'acte avec les servantes, mais ça reste un sacré sommet !

Citation :
Otello parlait de 4h50 pour GT... (?)
En tout cas, sur mes partitions, Muti ne coupe à peu près rien, donc j'ai comme un doute, à moins qu'on compte les entractes ou d'éventuels intermèdes...


Citation :
Donc on ne perd rien à ne pas la connaître...
On ne perd rien du tout à mon avis, mais tu dois pouvoir en trouver des extraits sur YouTube. Ce qui est intéressant, c'est la prise sur le vif de Neuhold, celle de Peskó aussi, et éventuellement les représentations de Marseille, qui n'apportent rien de neuf mais qui sont réussies (sauf la mise en scène hehe ).

Citation :
Je t'enverrais toutes les infos du livret, ce que j'ai recopié est très parcellaire.
Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20259
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 19:44

Guillaume a écrit:
L'enregistrement durant 3h05 exactement, on est plus proche du quart de l'oeuvre donc, elle devait durer plus de 4 heures à l'origine ! Shocked (ce qui en ferait le Grand Opéra à la Française le plus long à ma connaissance, à moins que Guillaume Tell dure encore plus longtemps)

TU sais, Faust de Gounod devait durer 5 heures si on avait joué toute la musique composée...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 61
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 21:22

Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Si c'est celui de l'acte III (affrontement ? j'aurais plus dit conspiration, moi !), je l'ai déjà regardé et il est très bien, d'ailleurs je l'enregistrerai à l'occasion.

Erreur de ma part, c'est Brunehilde-Hilda, évidemment. Embarassed

Citation :
Citation :
L'enregistrement durant 3h05 exactement, on est plus proche du quart de l'oeuvre donc, elle devait durer plus de 4 heures à l'origine ! Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Icon_eek (ce qui en ferait le Grand Opéra à la Française le plus long à ma connaissance, à moins que Guillaume Tell dure encore plus longtemps)
Don Carlos et Guillaume Tell sont effectivement dans les mêmes valeurs.

Don Carlos est quand même en dessous : Matheson est à 3h51, et il y a tout, c'est sûr et certain.

Otello parlait de 4h50 pour GT... (?)
Citation :
Citation :
Et ils mentionnent l'existence d'une sélection dirigée par Etcheverry... Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Icon_scratch
Oui, avec Lyne Cumia, Gustave Botiaux et René Bianco, en 1960. C'est court et assez moche (tout en force).

Donc on ne perd rien à ne pas la connaître...

Je t'enverrais toutes les infos du livret, ce que j'ai recopié est très parcellaire.
Perso, je trouve qu'on perd a ne pas la connaitre, car 1) Botiaux est quand meme le dernier titulaire du role .on peut ne pas aimer son timbre (c'est mon cas),mais il connaissait l'oeuvre, il ne la dechifrait pas comme Merritt a Montpellier.. 2)Cumia est la seule a avoir les moyens de Brunnehilde , (guiot c'est quand meme un soprano lyrique, un peu dépassé par cette tessiture), et c'est une de nos belles sopranos des années 50/60. 3)Bianco est un vrai baryton d'opera 4) Meme si on l'entends peu ,il y a une vraie basse noble en la personne de Felix Giband 5) il y a la direction de Jesus Etcheverry, l'un des derniers chefs "de répertoire" français qui, quand il dirigeait , avait la partition dans la tete et non l'inverse. Le plus dur est de trouver l'album, au depart c'etait un coffret de 2 disques 33 tours , marque VEGA.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 21:26

Polyeucte a écrit:
Guillaume a écrit:
L'enregistrement durant 3h05 exactement, on est plus proche du quart de l'oeuvre donc, elle devait durer plus de 4 heures à l'origine ! Shocked (ce qui en ferait le Grand Opéra à la Française le plus long à ma connaissance, à moins que Guillaume Tell dure encore plus longtemps)

TU sais, Faust de Gounod devait durer 5 heures si on avait joué toute la musique composée...
Un jour, il faudra qu'on m'explique ces histoires de durée... J'ai déjà vu un Faust intégral sur scène, ballet inclus. Avec les deux entractes, on n'atteignait même pas les cinq heures !

Soit il y a de la musique qui a été jetée, je veux dire jamais imprimée ni jouée, soit il y a des problèmes de tempo, de décompte du temps...

Parce que les opéras de cinq heures, je l'ai lu souvent, mais je n'en ai jamais entendu ni lu en partition !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20259
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 21:33

Musique coupée à la création... donc jamais jouée ni imprimée... Confused
Pas mal de choses, certaines qui ont été enregistrées par Plasson... mais aussi beaucoup de choses qui n'existent plus (la fameuse scène de folie de Marguerite donc on ne garde que la prélude Rolling Eyes)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 21:57

Polyeucte a écrit:
Musique coupée à la création... donc jamais jouée ni imprimée... Confused
C'est bizarre cette histoire. Dans Sigurd, dans ma partition, j'ai des tas de passages coupés à la création...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20259
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 22:05

Ben oui, mais les parties de Faust ont disparues... déjà Saint-Saëns, n'y avait pas accés... Il nous reste juste le livret complet...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 22:08

Une histoire amusante : les coupures de Don Carlos pour sa création à l'Opéra de Paris en 1867 ont été faites... en pliant les pages. Il a suffit à deux musicologues de déplier les pages pliées de la partition, et hop, ce qu'on croyait perdu irrémédiablement était retrouvé ! Smile D'où la version Matheson.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 22:11

Polyeucte a écrit:
Ben oui, mais les parties de Faust ont disparues... déjà Saint-Saëns, n'y avait pas accés... Il nous reste juste le livret complet...
C'est du Gounod, c'est pas si grave.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20259
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 22:14

DavidLeMarrec a écrit:
C'est du Gounod, c'est pas si grave.

Tu veux dire que vu la quantité de joyaux de Gounod qu'on a déjà, quelques uns en moins ne nuisent pas au rayonnement de Gounod hein Rolling Eyes

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87948
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 EmptyDim 1 Mai 2011 - 22:22

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est du Gounod, c'est pas si grave.

Tu veux dire que vu la quantité de joyaux de Gounod qu'on a déjà, quelques uns en moins ne nuisent pas au rayonnement de Gounod hein Rolling Eyes
Franchement, oui, il y a assez à faire dans Faust.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ernest REYER (1823-1909)   Ernest REYER (1823-1909) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernest REYER (1823-1909)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: