Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Metteurs en scène d'opéra - les styles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Quelle est la pire production de tous les temps ?
Ring Met Schenk (c'est la bonne réponse)
20%
 20% [ 5 ]
Aida de Tokyo (50-60)
4%
 4% [ 1 ]
Forza de Naples (59)
0%
 0% [ 0 ]
Fledermaus de Neuenfels
0%
 0% [ 0 ]
Flûte de la Fura del Baus
16%
 16% [ 4 ]
Parsifal de Schlingensief
0%
 0% [ 0 ]
Traviata de Zeffirelli
28%
 28% [ 7 ]
Crépuscule de Konwitschny
4%
 4% [ 1 ]
Noces de Strehler
0%
 0% [ 0 ]
Ariadne d'Aix (années 60)
0%
 0% [ 0 ]
Noces de Marthaler
28%
 28% [ 7 ]
Elektra de Hartmann
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 25
 

AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:16

Ce qui semble être des extrémités quand on n'a pas encore trop l'habitude, on finit en général (sauf pour certains "purs et durs" qui continuent à ne jurer que par les costumes à l'ancienne) par ne plus s'en offusquer pour s'occuper davantage de l'essentiel de ce qu'apporte telle ou telle mise en scène: la direction d'acteurs, les idées, la profondeur des personnages, le mouvement, etc...
En tout cas beaucoup, comme moi, ont pu suivre cette trajectoire, je pensais exactement comme toi il y a 5 ou 6 ans (voir le 1er message de ce sujet), aujourd'hui j'arrive à aimer tous types de mises en scène, très classiques ou très modernes, pourvu qu'elles soient bonnes, c'est-à-dire qu'elles m'apportent quelque chose et apportent quelque chose à l'oeuvre. Smile
Et même on finit par être très intéressé par des choses assez perverses! Mr.Red (Pelléas et Mélisande dans la neige avec des doubles et des fauteuils roulants par exemple... si si! hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:19

Xavier a écrit:
Ce qui semble être des extrémités quand on n'a pas encore trop l'habitude, on finit en général (sauf pour certains "purs et durs" qui continuent à ne jurer que par les costumes à l'ancienne) par ne plus s'en offusquer pour s'occuper davantage de l'essentiel de ce qu'apporte telle ou telle mise en scène: la direction d'acteurs, les idées, la profondeur des personnages, le mouvement, etc...
En tout cas beaucoup, comme moi, ont pu suivre cette trajectoire, je pensais exactement comme toi il y a 5 ou 6 ans (voir le 1er message de ce sujet), aujourd'hui j'arrive à aimer tous types de mises en scène, très classiques ou très modernes, pourvu qu'elles soient bonnes, c'est-à-dire qu'elles m'apportent quelque chose et apportent quelque chose à l'oeuvre. Smile
Et même on finit par être très intéressé par des choses assez perverses! Mr.Red (Pelléas et Mélisande dans la neige avec des doubles et des fauteuils roulants par exemple... si si! hehe )
hehe Oui après tous tu as raison du moment que le talent et la qualité est là que demander de plus Smile Enfin avant j'espère quant même un jour voir Cet Opéra en costume d'époque, l'histoire de l'avoir vu quant même une fois ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:24

Eh bien cette année ou même l'année prochaine (je crois qu'ils reprennent cette production) tu peux voir les Noces de Figaro dans une ancienne mise en scène très traditionnelle à l'Opéra Bastille.

Par contre le Don Giovanni repris est celui d'Haneke, et là c'est au contraire transposé comme tu le décrivais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:36

Xavier a écrit:
Eh bien cette année ou même l'année prochaine (je crois qu'ils reprennent cette production) tu peux voir les Noces de Figaro dans une ancienne mise en scène très traditionnelle à l'Opéra Bastille.

Par contre le Don Giovanni repris est celui d'Haneke, et là c'est au contraire transposé comme tu le décrivais.

Je suis vers Nice donc l'opera Bastille est un peu loin tous de même ^^ dans le même esprit tu n'aurais rien à me conseiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:40

A Nice je ne sais pas, faudrait voir ce qui est programmé l'an prochain, mais on peut t'aiguiller en fonction des metteurs en scène.

Sinon en DVD on peut te conseiller aussi sans problème, pour la plupart des opéras connus tu peux trouver au moins une version classique sans problème.
N'hésite pas à demander. Smile
Pour Don Giovanni par exemple tu peux prendre la version Levine/Zeffirelli avec Bryn Terfel, c'est un remarquable DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:45

Xavier a écrit:
A Nice je ne sais pas, faudrait voir ce qui est programmé l'an prochain, mais on peut t'aiguiller en fonction des metteurs en scène.

Sinon en DVD on peut te conseiller aussi sans problème, pour la plupart des opéras connus tu peux trouver au moins une version classique sans problème.
N'hésite pas à demander. Smile
Pour Don Giovanni par exemple tu peux prendre la version Levine/Zeffirelli avec Bryn Terfel, c'est un remarquable DVD.

Merci sa me convient très bien parce que pour le moment c'est cette Opera qui m'intriguais particulièrement Smile j'hésiterais pas de demander plus tard au fur et à mesure de mes besoin et envi merci en tous cas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:51

J'en avais parlé en bas de la page 29 ici: http://classik.forumactif.com/t520p560-mozart-don-giovanni et il y a aussi un commentaire de Freia si tu vas à la page 18.

D'une manière générale il y a des noms à connaître pour ce genre de mises en scène, on a dû les évoquer dans les premières pages de ce sujet, avec Zeffirelli, Ponnelle, Schenk, et quelques autres, tu es sûr d'avoir ce type de mise en scène. Et il y a beaucoup de DVD de Mozart, Wagner ou Puccini avec ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:53

Xavier a écrit:
J'en avais parlé en bas de la page 29 ici: http://classik.forumactif.com/t520p560-mozart-don-giovanni et il y a aussi un commentaire de Freia si tu vas à la page 18.

D'une manière générale il y a des noms à connaître pour ce genre de mises en scène, on a dû les évoquer dans les premières pages de ce sujet, avec Zeffirelli, Ponnelle, Schenk, et quelques autres, tu es sûr d'avoir ce type de mise en scène. Et il y a beaucoup de DVD de Mozart, Wagner ou Puccini avec ceux-là.

Merci Very Happy J'ai encore beaucoup de chose a apprendre le répertoire et les connaissance sont tellement vaste. En tous cas c'est super j'en apprend tous les jour avec vous Mr. Green Mr. Green J'ai même déjà l'impression d'être l'année prochaine à la fac de musique ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 0:57

Tu en apprendras bien plus ici je pense. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 1:01

Xavier a écrit:
Tu en apprendras bien plus ici je pense. Mr.Red
Mr. Green j'espere quant meme avoir de bon professeur à la fac ^^ meme si comme je 'lai di hier soir je n'ai jamais autant été serieux dans mes écoute et mes recherche que depuis que je suis ici. Je prend le temps d'écouter des oeuvre qui dépasse de loin les 10 minutes affraid Very Happy sa peu paraître idiot mais c'est quelque chose que je ne fessais jamais avant, sa me découragé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 1:14

Dans quelque temps si tout vas bien et que tu suis l'évolution normale, tu passeras ton temps à comparer les versions du Ring, tu connaîtras par coeur chaque réplique des Stigmatisés de Schreker, tu aimeras même certaines oeuvres de Boulez et tu ne feras plus de fautes d'orthographe. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18891
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 1:18

Ou alors tu écouteras du LULLY, ne jurera que par Meyerbeer, voir même tu t'extasieras devant Rimsky-Korsakov Mr.Red... enfin bref, tu auras pris la voix des initiés... hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 1:19

Xavier a écrit:
Dans quelque temps si tout vas bien et que tu suis l'évolution normale, tu passeras ton temps à comparer les versions du Ring, tu connaîtras par coeur chaque réplique des Stigmatisés de Schreker, tu aimeras même certaines oeuvres de Boulez et tu ne feras plus de fautes d'orthographe. Mr.Red

Et encore je fais du mieux que je peux pour les fautes ^^ Mr.Red

En tous cas j'espère bien qu'avec le temps je serais capable de faire tous ce que tu as dis là. Surtout quant tu parle du Ring de Wagner voila l'exemple d'oeuvre dont la longueur m'impressionne énormément. Il faut trouver le temps, l'envi de prendre des Heures pour écouter sans interrompre une oeuvre telle que celle là, quoi que j'en suis capable mais en fessant d'autre chose en même temps et encore je le fais avec Puccini, qui est mon compositeur opéra préféré, et ses opéras non pas l'envergure de ceux de Wagner. Et je le fais trop rarement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 1:22

Impossible de faire autre chose en même temps, il faut suivre le texte, voyons! Very Happy
Prends un DVD, comme ça tu es obligé de regarder et de ne rien faire d'autre. Smile

Mais sinon, rien n'empêche une écoute par actes, ça ne fait qu'une heure ou une heure et demi à trouver à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 1:24

Xavier a écrit:
Impossible de faire autre chose en même temps, il faut suivre le texte, voyons! Very Happy
Prends un DVD, comme ça tu es obligé de regarder et de ne rien faire d'autre. Smile

Mais sinon, rien n'empêche une écoute par actes, ça ne fait qu'une heure ou une heure et demi à trouver à chaque fois.

Oui Very Happy mais ça c'est les miracles de la boiboite à images ^^ elle captive les jeune comme moi Mr. Green Avec elle j'y arrive sans problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 41
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 10:21

Le Don Giovanni de Losey (1979), en costumes "d'époque" et dans une villa de Palladio, est une interprétation très forte de cet opéra. Comme il s'agit de cinéma et non de théâtre, on contestera peut-être qu'elle ait sa place ici, mais toute mise en scène est un point de vue sur l'oeuvre.

Don Giovanni est l'un des très rares opéras qui atteignent une dimension métaphysique, ce qui explique l'abondance des commentaires qu'il a inspirés. La représentation qu'en donne Losey est aussi un commentaire, particulièrement intéressant même si on n'y adhère pas en fin de compte.

La direction musicale (Maazel) et les voix (Raimondi, Van Dam, Kanawa, entre autres) avaient fait faire la fine bouche, lors de sa sortie, à quelques spécialistes. Peu importe.

A propos de Don Giovanni encore, je me rappelle, il y a une vingtaine d'années, une mise en scène de Peter Sellars (qu'est-il devenu?), qui situait l'intrigue chez des cailleras de banlieue. C'était très intéressant et, visuellement, très réussi. Le rapprochement entre la brutalité arrogante du personnage et celle d'un caïd de cité, entre la servilité du valet et celle d'un porte-flingue, entre le mépris des femmes chez le Latin lover du XVIIIe siècle et celui du lascar du XXe fonctionnait très bien.

Naturellement, la version "modernisée" ne prend sens que dans le décalage qu'elle instaure avec le monde dans lequel se situe l'intrigue. Même quelqu'un qui ignorerait tout de Don Giovanni comprendrait tout de suite, en voyant la mise en scène de Sellars, qu'on lui parle de deux choses à la fois, qui s'éclairent l'une l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 11:16

Bonjour Coutures Very Happy

Coutures a écrit:
Don Giovanni est l'un des très rares opéras qui atteignent une dimension métaphysique,
En fait il y en a beaucoup, mais Don Giovanni est parmi les quelques-uns qui réussissent vraiment, en plus d'en faire leur sujet, à y toucher. Very Happy


Citation :
Peter Sellars (qu'est-il devenu?),
Il est devenu un grand metteur en scène, je crois. Mr. Green

Bon, sérieusement, il travaille toujours. En ce moment la Griselda à Santa Fé, et puis trois mises en scène à Madrid au premier semestre 2012 : Iolanta, Persephone et Ainadamar.

Sa mise en scène de Tristan, sa dernière parisienne, était encore jouée à Londres et à Lucerne en septembre dernier. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 13:20

Rach-phaël06 a écrit:
En tous cas c'est super j'en apprend tous les jour avec vous Mr. Green Mr. Green J'ai même déjà l'impression d'être l'année prochaine à la fac de musique ^^
Xavier a écrit:
Tu en apprendras bien plus ici je pense. Mr.Red
Je confirme. fleurs

Sinon, comme mises en scène classique de Don Gio il y a en effet le film de Losey, ou bien la version Muti/Srehler (musicalement superbe), aussi Muti/de Simone (mais la mes semble vraiment pas intéressante)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 13:27

Rach-phaël06 a écrit:
Xavier a écrit:
Quels sont vos goûts en la matière?

Etes-vous plutôt pour les mises en scène traditionnelles (qui respectent le livret et les connotations historiques qui y sont prévues, etc...), pour les mises en scène modernes, ou provocatrices?
Ou bien ça dépend?... Ou peut-être les 2?
Ne me dites pas "j'aime les bonnes mises en scène, qu'elles soient modernes ou pas..." ça ne répond pas à la question.

Comme je disais dans un autre sujet (excusez moi encore je sais que je peu souvent me tromper de sujet j'en profite pour m'excuser à l'avance si je le refait plus tard Mr. Green siffle ) pour reprendre l'exemple que j'ai donné de Don Giovanni, j'ai été stupéfait l'autre jour de le voir interprété en costard cravate, très bien chanté par contre je l'admet mais enfin où est passé le charme de la scène en costume et décor ?? Personnellement je suis un peu, pour moi quant je veux voir le Don Giovanni de Mozart je suis excité de voir celui tel qu'il à été écrit, pensé, représenté à l'époque de Mozart même. Je sais qu'on peu peu être pas forcement recopier exactement de la même manière mais enfin il y a des extrémité comme le costard cravate qui moi me coupe l'envi d'écouté tellement sa ne colle pas avec ce que j'attend de l'oeuvre.

Je me permet de copier ce que j'ai pu poster ailleurs en l'enrichissant, puis de rajouter quelques commentaires :

Il y a deux genres de qualifications totalement indépendants entre eux, si l'on veut exprimer quoi que ce soit d’intelligible et précis en la matière :

- Traditionnel / Moderne
- Littéral / Libéral

Ainsi l'on peut être contemporain et littéral ; et peut-être trouvera-t-on des exemples de traditionnel et libéral.

  • Ce qui oppose le contemporain au traditionnel, c'est le style pas le propos ; l'évacuation des traditions par définitions injustifiées.
    Traditionnel c'est faire primer l’imagerie culturelle que peut avoir le public sur la vérité ou le fond d'une pièce ; rien ne doit y déranger le confort attendu par le public en se basant sur qu'il a l'habitude de voir car il a l'habitude de le voir ; c'est une forme de feignantise.
    Quelque chose de moderne / contemporain, c'est recréer la pièce sous l'esthétique, la sensibilité et le langage théâtral d'aujourd'hui. Rien qui n'empêche en principe l'usage de perruque et d'une action temporelle fidèle à la volonté de l'auteur.

  • Littéral / Libéral c'est sur le fond : dois-je engraisser voir travestir le propos voulu par les créateurs par des opinions étrangères à lui ? Me permettrais-je en tant que metteur en scène d'être plus ou moins un co-auteur ; voir le seul auteur ?


Bien entendu, sous cette grille de lecture, rien n'est jamais tout blanc ou tout noir :

  • Une mise en scène dîte traditionnel emprunte en fait toujours dans une certaine mesure à des moyens techniques et expressifs plus modernes ; sauf à vouloir faire de l'archi-traditionnel éclairé à la bougie avec des chanteur ne se déplaçant que de 20 mètres cumulés par représentation ...
    De même quelque choses de résolument avant-gardiste sera bien obligé, pour des raisons pratiques ou inconscientes, d'user de ressorts plus classiques par pur réflexe. Et l'avant-gardisme prend le risque de se tromper sur la modernité future, et de bien moins survivre au vieillissement de des mises en scène bien plus rangée.

  • Un metteur en scène littéral ne l'est rarement tout à fait, bien confronté dans une certaines mesures à sa propre subjectivité ; il est à ce titre bien amusant de voir des mises en scène se voulant et nous apparaissant comme fidèles temporellement, cumuler erreurs et approximations sur les aspects historiques et culturels qu'elle tente de représenter. Il est par exemple amusant de vouloir rejoindre la mise en scène originelle du Ring lorsqu'on sait que le compositeur librettiste n'en était absolument pas satisfait en cause de son aspect rétrograde. Ou encore de voir de traditionnelles mises en scènes de Mozart - avec grande robe - romantisées avant l'heure et même transposées à une autre époque de robe par amateurisme historique.
    De l'autre coté de l'échiquier, un méchant libéral ne fait jamais (sauf en Allemagne parait-il) totalement abstraction du texte et contexte ; et souvent, sa démarche ne vise qu'à éclairer ceux-ci d'une façon différente, et dans les faits souvent bien plus parlante au spectateur d'aujourd'hui que des choses plus fidèles. Des libéraux ont aussi souvent le mérite d'être des champions de l'analyse, allant fréquemment bien plus loin dans la vérité profonde d'un texte que des gens plus terre à terre.


Bref, vaste sujet et débat. Éternel et récurant, mais souvent à mon avis en grande partie en cause de qui-propos sur les termes utilisés ; ces deux distinctions indépendantes me paraissent bien plus fiable pour communiquer.
Et le théâtre, c'est comme l'oreille, ça s'éduque ! Et étant donné qu'à l'école on ne nous fait éventuellement voir que des choses très traditionnelle théâtralement, nous formons facilement ce public de base pré-conditionné tant à ses attentes.

Personnellement j'aime selon leurs qualités mises en scènes littérales ou libérales, et par défaut je considère que faire quelque chose de plutôt littéral est le biais le plus sûrement efficace de mettre une œuvre en scène et préférerais que certains metteurs en scène sans génie créatif concentrent leurs savoir-faire pourtant évident de cette façon.
Ce qui me semble en revanche complétement dépassé dans un théâtre d'aujourd'hui, c'est tout l'aspect lié à la tradition visuelle qui fait plus boursoufflage qu’efficacité d'une mise en scène ; et se targue faussement d'être le moyen de représenter la réalité d'une œuvre. Il me semble pourtant qu'évacuer le kitch et le non-jeu d'acteur ne puisse faire que du bien au théâtre et à l'opéra qui nourrit une force incroyable de préjugés justifiés auprès du grand public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Ino
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1268
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 14:49

J'ai beaucoup de mal à accepter des classifications de mises en scène, tant les mélanges sont au gout du jour, probablement parce que les metteurs en scène justement cherchent à éviter les grilles d'analyses classiques (?).

J'essaie de me demander quelles mes m'ont particulièrement plu, et en vrac me passent en tête : Le Barbier du Deutsch et celui de Bastille, la Cenerentola du TCE (Brooks), L'italiana de Garnier (oui, malgré qqes images d'un goût plus que douteux), l'Ariadne de Pelly, La Fille de Pelly, Platée de Pelly (chef d'oeuvre), Lucia du Met, l'Elixir de Pelly, la Norma du Châtelet, le Mignon du Comique, le Mathis de BAstille, les mises en espace des Purcell à la Cité de la Musique...

Ce qui m'a particulièrement déplu : La Donna à Garnier, la Bohème au Met, Carmen et Tosca au Staatsoper de Vienne, Don Giovanni au Deutsch, le Barbier du Châtelet (venu du Real), la Flûte de la Fura del Bugg...

Dans les deux catégories, il y a du transposé (La Fille, La Flûte) et du proche-du-livret (Lucia, Tosca), du moderne (Ariadne, Don Gio) et du "époque" (Mignon, Donna)... Je suis donc certain de n'avoir aucune opinion arrêtée sur les choix de base qui encadrent le travail du metteur en scène.

Une mise en scène doit "fonctionner", doit aider le public à y croire. Parce que, nous sommes tous d'accord là-dessus je pense, la musique participe déjà grandement à faire passer le message du livret. Et pour ce faire, il n'y a pas de clef réutilisable ou de règle absolue. La transposition peut fonctionner, à condition que le livret n'insiste pas trop sur l'époque (Norma fait énormément référence aux prières, et on ne peut la faire passer pour une femme au goyer ou une pute, par exemple), la modernité et la nudité peuvent fonctionner (la direction d'acteurs devient clef).

Pour prendre deux mes réussies qui ont quand même été controversées :
- La Fille fonctionne parce que les personnages sont tous très profondément humains et bons, parce que quelques idées comme la tenue de Marie dans le II et le plan incliné symbolisent avec délicatesse et précision ce qui se passe, etc.
- Norma au Châtelet jouait beaucoup sur les éclairages, et sur l'idée d'oppression par cette sphère qui frappe tour à tour le peuple gaulois et Norma. J'y ai cru alors que la jeune chanteuse qui incarnait le personnage a livré un I médiocre voire mauvais. (et un II assez bon après s'être fait déclarer souffrante... mouais)

En fait, la place pour l'interprétation est très cadrée : un metteur en scène doit interpréter des signes du livret/de l'oeuvre sans pour autant partir dans un délire personnel, sans quoi seuls quelques adeptes le suivront. Pour reprendre ce que disait je crois David, les mises en scène italiennes surchargées déconcentrent totalement le public et empêchent de voir vraiment le drame des personnages, de même que les faisceaux lumineux et les corps nus tendent à ridiculiser certaines oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coutures
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 41
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 23 Juil 2011 - 16:06

@DavideLeMarrec

Bonjour.

Tu suis donc Sellars de près.

Je ne savais pas qu'on s'occupait autant de musique à Santa Fé (je viens de voir qu'il y a notamment, outre l'opéra, un festival de musique de chambre en cours). Depuis le temps que j'ai envie d'aller au Nouveau-Mexique, voilà une raison supplémentaire - s'ajoutant à Billy the Kid - de faire ce voyage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22856
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 7 Mai 2012 - 10:20

Entretien avec Laurent Pelly : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=3702&cntnt01origid=57&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=29

Il parle de Massenet mais pas seulement. Il y a une question sur Robert le Diable en particulier. On apprend que Les Contes d'Hoffmann seront sans doute filmés à Barcelone. Son diptyque Ravel sera filmé à Glyndebourne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4548
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Jeu 10 Mai 2012 - 0:57

L'an prochain je vais voir un Parsifal mis en scène par Konwischtny (pas sur de l'orthographe mais ceux qui connaissent doivent voir de qui il sagit).

En parcourant le forum j'ai l'impression qu'il a une réputation de kitsch et de provocateur à deux balles. Dois je craindre le pire ?

Edit : j'ai vu qqs images, ça à l'air assez travaillé et réussi visuellement, je suis assez rassuré. Je vais voir aussi un autre Parsifal, par un certain Stürtz, je n'ai pas vu d'images mais il n'est pas question de lui ici dans les productions les plus merdiques. J'ai aussi une Ariadne de programmé par un Carsen, là il y a une image qui me fout les boules c'est une assemblée de mâles en rut en slip autour d'une chanteuse (mais bon ça peut être rigolo, et d'autres images sont plutot belles).

Un truc qui me fait rigoler : Sur le site de l'opera de Munich, il y a une annonce et des photos (qui aurait à voir avec un ring même si je ne vois pas trop le rapport) pour le travail d'un artiste, c'est des centaines de gens à poil dans la neige ou en ville, apparemment il y aura des installations dans les rues de munich (donc c'est peut être des mannequins). C'est en haut de cette page http://www.bayerische.staatsoper.de/866--~Staatsoper~bso_aktuell~aktuelles.html les images qui défilent. Vive le naturisme et la Frei Körper Kultur ! On dirait la pub pour Fanta "soyez givrés" avec les naturistes qui font du ski. (En France ça ne se ferait pas).


Dernière édition par Glocktahr le Jeu 10 Mai 2012 - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Jeu 10 Mai 2012 - 1:55

Vu que tu connais bien l'oeuvre ça peut être intéressant, souvent il va chercher des angles pas possibles, ça peut être très irritant, mais parfois c'est franchement réussi. (son Freischütz)
Mais tu peux très bien avoir envie de sortir de la salle aussi. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4548
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Jeu 10 Mai 2012 - 2:06

Xavier a écrit:
Vu que tu connais bien l'oeuvre ça peut être intéressant, souvent il va chercher des angles pas possibles, ça peut être très irritant, mais parfois c'est franchement réussi. (son Freischütz)
Mais tu peux très bien avoir envie de sortir de la salle aussi. Mr.Red
Ok j'ai édité mon message précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4548
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Jeu 10 Mai 2012 - 2:27

J'ai essayé de traduire l'annonce des gens tout nus, apparemment ce ne sont pas des mannequins, ils invitent les gens qui veulent poser à venir, et il y a un ring inspiré de ce travail. Le délire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 4 Déc 2012 - 13:55

Mélomaniac a écrit:
Par ailleurs, je voudrais quand même pas passer pour un ringard en disant que je privilégie les mises en scène classiques Confused

Mais non, comme je te l'ai dit, c'est normal quand tu débutes dans l'opéra de rechercher ça, c'est le cas d'à peu près tout le monde.

Mélomaniac a écrit:
Le Rheingold / Kupfer aurait pu passer, mais rien que les costumes je bloque...

Oui mais au fond c'est du détail, pour l'instant tu es axé sur le visuel, mais une fois que tu seras habitué à toutes sortes d'esthétiques différentes, tu verras plus le sens de ces costumes/décors qui te paraissent curieux et moins l'aspect purement visuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 4 Déc 2012 - 23:59

Mélomaniac a écrit:
Xavier a écrit:
Mais l'angle que tu cherches est quand même assez restreint: décors et costumes tout à fait classiques, respectueux de la lettre, mais qui ne fassent pas datés... c'est forcément difficile à trouver.
Venant de toi qui a une sérieuse expérience de l'Opéra et une grande culture video, cette phrase est significative : ça voudrait dire qu'aujourd'hui les metteurs en scène peuvent difficilement concevoir une illustration contemporaine de l'esprit original de l'oeuvre, sans transposition du contexte (?)

Tout dépend de ce que tu appelles "illustration contemporaine" et "esprit original de l'oeuvre"... c'est très difficile à définir.
Une illustration contemporaine, a priori ça voudrait dire qui dépasse l'imagerie traditionnelle... en tout cas on peut le comprendre comme ça.
Ce que tu recherches, globalement, il me semble, ce sont des mises en scène qui respectent assez scupuleusement l'imagerie traditionnelle, mais sans faire kitsch ou daté... et ça ça me paraît difficile à faire.
La plupart des metteurs en scène actuels essaient justement de renouveler le style visuel, "l'imagerie" de ces oeuvres qui ont déjà été jouées maintes et maintes fois. (c'est pour ça que pour quelqu'un qui découvre l'oeuvre il paraît logique de rechercher une mise en scène classique, qui semble mieux respecter l'oeuvre, par contre quand on a déjà vu une ou deux mises en scène traditionnelles, on a envie de changement pour aller plus loin et approfondir divers degrés de lecture de l'oeuvre)
Ils considèrent que conserver ce cadre d'origine serait précisément être dans le kitsch ou le daté, que tu veux également éviter...
Donc ça "transpose" plus ou moins à chaque fois.
Même si là aussi il faut s'entendre sur les termes.
Par exemple le Ring de Barenboïm/Kupfer, à l'exception de la dernière scène du Crépuscule avec les écrans de télé, pour moi ça n'est pas tellement transposé, c'est plutôt intemporel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Ven 21 Déc 2012 - 21:01

Xavier a écrit:
Par exemple le Ring de Barenboïm/Kupfer, à l'exception de la dernière scène du Crépuscule avec les écrans de télé, pour moi ça n'est pas tellement transposé, c'est plutôt intemporel.
Misère, des écrans de télé dans Wagner... Bon, t'as bien fait de me prévenir, je fermerai les yeux à ce moment là... Confused

Je n'avais pas répondu à tes citations pour éviter de discuter trop conceptuellement, car ma culture visuelle se limite jusque là à quelques DVD.
Quand je dis ne pas aimer les transpositions, j'entends que décors et costumes doivent rester fidèles, si ce n'est crédibles, par rapport au contexte de l'opéra.
Même si ces deux spectacles ne crèvent pas l'écran, j'ai par exemple beaucoup aimé l'Aida de Zeffirelli en 2001 au petit Théâtre de Bussetto.
Ou l'Enlèvement au Sérail scénographié au Theâtre de la Pergola en mai 2002, par Eike Gramss (clic) : décanté, mais bien dans le contexte.

Je viens de recevoir un hors-série de la revue Avant-Scène Opéra consacré à la mise en scène : dans l'un des articles, Pierre Michot organise un dialogue entre Mélomane et Drammophile.

On ne saurait mieux exprimer ce que je pense que dans les paroles du premier de ces personnages allégoriques. Comme lui, je suis furieux quand l'arbitraire du Metteur en scène a sévi. On ne reconnaît rien de ce que l'on connaît , le temps de l'action est déplaçé, l'intrigue est transformée, la musique est bafouée, les personnages ridiculisés. Insupportable.

Et j'estime comme lui que l'opéra n'a pas à être ni contemporain, ni actuel, ni moderne : il a son répertoire et ses traditions, il se fonde sur une musique fixée par une partition, il n'apparaîtra dans sa richesse que si l'on respecte ses données de base.

C'est mon opinion, du moins dans l'état actuel de ma découverte de cet univers. Quand je disposerai d'un premier aperçu des oeuvres, sans doute rechercherai-je des illustrations plus audacieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22588
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 23 Déc 2012 - 21:45

Avant de regarder Les Paladins en DVD, je me prépare en lisant des critiques sur cette page Internet : http://operabaroque.fr/RAMEAU_PALADINS.htm

drink Car autant se mithridatiser en sachant ce que me réservent les metteurs en scène à l'imagination délirante...

Bien, par rapport à mes goûts, je devrais donc détester ce spectacle. Partant de ce constat qui ne saurait être plus accablant, je vais peut-être apprécier Laughing

La lecture de cette page me révèle aussi que mes goûts et dégoûts ne sont peut-être pas aussi solitaires.

J'ai ainsi relevé une savoureuse phrase tiré de Operanight (20 octobre 2006), que je cite à plaisir :

« échelles, des tubes néons et des échafaudages qui constituent le corpus du parfait petit metteur en scène/décorateur à la mode. » cheers

Mais non ce n'est pas péjoratif Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 23 Déc 2012 - 21:54

Ah oui en faisant une recherche je suis tombé sur des captures qui m'ont rappelé le soir où j'étais tombé sur ça à la télé et où j'avais beaucoup rigolé.
En effet, ça va te plaire. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 23 Déc 2012 - 21:56

Le livret est tellement stupide... Une mise en scène un peu trash ou décalée ne peut pas lui faire de mal. D'ailleurs il me semble qu'on peut en regarder l'intégralité en ligne. Il faudrait que je trouve le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 10 Déc 2013 - 15:55

On pourrait facilement récupérer ici tout ou partie du débat dont la Traviata mise en scène par Tcherniakov à la Scala a été si ce n'est le centre, au moins le prétexte : http://classik.forumactif.com/t6877p450-en-ce-moment-a-la-television-6 (p. 10 & 11).

Voilà ce que je lis ici (sous la plume du metteur en scène lui-même) à propos d'une production à venir, du Rosenkavalier, à Anvers : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=5824&cntnt01origid=57&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=36 .

« Aujourd'hui nous lisons cette histoire tout autrement. [...] Lorsque l'on s'attend uniquement à une reproduction de ce qui est déjà connu, l'on retombe dans une espèce de consommation artistique que je trouve regrettable. Le théâtre doit à chaque fois être une expérience. […] Nous avons rapidement compris que nous voulions privilégier notre propre invention stylistique. […] Présenter l'opéra exactement comme cela se faisait du temps de Strauss et Von Hofmannsthal pourrait être vu comme une trahison [...] Je me retrouve parfaitement dans la devise de l'architecte viennois Adolf Loos, qui affirmait que l'ornementation est un crime. Pour moi, il est essentiel de créer de l'espace pour la musique – l'élément le plus important –, ainsi que pour les personnages et pour le public. L'action doit rester transparente pour le spectateur. Moi-même, en tant que spectateur, je veux qu'un récit m'entraîne ; il faut donc que l'espace scénique respire. »

Symptomatiquement (en tout cas c'est la première fois que je vois le terme apparaître), le metteur en scène, qui est un acteur, est qualifié de "réalisateur", sur le site internet du théâtre : https://www.vlaamseopera.be/fr/#!/saison-2013-2014/der-rosenkavalier?mode=overlay .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 18 Déc 2013 - 14:04

Otello a écrit:
oui oh ben scéniquement parlant, les allemands ... Thumb down alors avec eux, au point où on en est ... grand bien leur fasse ...

C'est quand même dommage de sauter ainsi à pieds joints dans les clichés...
"Scéniquement parlant, les Allemands"... Eh bien ! Scéniquement parlant, les Allemands sont autant capables de recevoir une production de Schenk qu'un travail de Peter Stein ou de Warlikowski. Quelle conclusion en tirer, s'il y en a une à tirer, d'ailleurs ? Peut-être qu'ils sont plus aptes à conceptualiser le spectacle dans toutes ses dimensions (contenant et contenu) : vrai geste créatif prenant une oeuvre donnée pour objet et pas rituel social visant à la reproduction d'un modèle-type ?
Honnêtement, je ne sais pas et, même, je manipule ces notions (un "peuple"/une culture/un goût) avec beaucoup de précautions. Comme je me refuse à considérer que le public de la Scala est systématiquement mal élevé (une seule représentation, pour moi, où la bronca annoncée/attendue a fait long feu ; et puis la Scala, après tout, qu'est-ce que c'est aujourd'hui ?), que les Italiens sont génétiquement connaisseurs en matière de voix/chant, etc.
Ce qui est acquis, c'est que les pays germaniques (et, partant, son public) a eu, très tôt, une histoire que nous, nous avons peut-être moins eu, ou plus tard (Max Reinhardt, le théâtre sous la République de Weimar)...
A part cela, l'Italie produit des metteurs-en-scène extrêmement vivaces dans le regard qu'ils sont capables de porter sur la tradition (le Barbiere de Michieletto, porté par tout le cinéma réaliste de l'immédiat Après-Guerre) ; comme la France, etc. L'Allemagne/Autriche a ses iconoclastes (on les connaît), des provocateurs stériles comme partout mais aussi, n'en déplaise aux esprits chagrins, de vrais "Régisseurs" qui savent travailler avec/pour les voix et dont le regard ne fait pas mentir les oeuvres, quelle que soit l'esthétique finale des spectacles (je persiste à penser que la régie/direction d'acteurs est fondamentalement à dissocier de la notion d'esthétique). Voir, par exemple, le Ring de Dieter Dorn, en cours à Genève, qui est d'une inventivité folle (l'idée de poser la légende avec une forme de fraîcheur/naïveté) qui tout en livrant un imagier résolument moderne, ne fait dire à l'oeuvre que ce que Wagner y a mis. Et puis l'Allemagne/Autriche a aussi ses tâcherons, ses "redondants" qui ne servent ni les artistes, ni la musique, ni non plus, logiquement, les spectateurs (des noms de montreurs-de-figurines de cet acabit, on en connaît tous).
Mais je sais qu'on a déjà eu mille fois ce débat...


Dernière édition par bAlexb le Mer 18 Déc 2013 - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 18 Déc 2013 - 15:07

bAlexb a écrit:
C'est quand même dommage de sauter ainsi à pieds joints dans les clichés...
Il faudrait définir de quelle Allemagne on parle, parce que dans les petites villes, on voit plutôt des productions confites dans la tradition, pas renouvelées depuis des siècles, au moins dans leur principe. Mais le cliché d'Otello ne me scandalise pas du tout : sur les grandes scènes, le Regietheater (à quelques schenkeries près) est quand même la norme depuis pas mal d'années.

Je ne dis pas que je le déplore (si on mettait l'opéra en scène comme dans les années soixante, j'aurais sans doute plutôt donné mon temps au point-de-croix), mais parler de l'Allemagne en général comme le repère des mises en scène bizarroïdes, ça ne me paraît pas plus abusif que de dire qu'en France, la râlerie est une sorte de courtoisie sociale, un moyen de lier conversation. Ce n'est pas vrai dans 100% des cas, mais c'est quand même assez représentatif de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 18 Déc 2013 - 15:14

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
C'est quand même dommage de sauter ainsi à pieds joints dans les clichés...
Il faudrait définir de quelle Allemagne on parle, parce que dans les petites villes, on voit plutôt des productions confites dans la tradition, pas renouvelées depuis des siècles, au moins dans leur principe. Mais le cliché d'Otello ne me scandalise pas du tout : sur les grandes scènes, le Regietheater (à quelques schenkeries près) est quand même la norme depuis pas mal d'années.

En même temps, quand tu dis cela (à savoir que l'Allemagne présente du Regietheater MAIS aussi "des productions confites dans la tradition", ce dont je suis sûr qu'on est tous bien pénétrés), on ne va pas dans un sens fondamentalement différent  Wink.
C'est alors du certaine Allemagne "médiatique" que parlerait Otello ; soit. Mais dans l'absolu, ça revient quand même à prendre une partie pour le tout et, définitivement, ça me gêne. Il y a cette Allemagne-ci... mais aussi l'autre ; du coup le "scéniquement parlant, les allemands ...  Thumb down " d'Otello continue à me sembler un peu abusif, même si j'entends bien ton raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 18 Déc 2013 - 15:53

bAlexb a écrit:
on ne va pas dans un sens fondamentalement différent  Wink.
C'est rarement le cas de toute façon. Smile Mais ça n'empêche pas que, pour une généralité formulée comme telle, je ne trouve pas que le raccourci d'Otello soit tellement un poncif : le détournement est largement devenu la norme dans les grandes maisons allemandes, indépendamment du jugement de valeur qu'il porte ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 17:38

Xavier a écrit:
Cette mise scène a été reprise il y a quelques années avec Ben Heppner, Mireille Delunsch, Waltraud Meier et Jean-Philippe Lafont, c'était pas mal du tout d'ailleurs.

Pour le reste, si tu veux parler de Carsen (qui a fait des choses formidables, oui, à commencer par l'Elektra de cette année, tiens!), c'est plutôt à poursuivre ici: http://classik.forumactif.com/t3582-metteurs-en-scene-d-opera-les-styles

Pas mal, ça est. Comme le Ring de la Scala. D'où ma question. J'attends un peu plus d'un metteur en scène qu'un truc qui ne dérange pas trop et qui manifeste un peu de bon goût et d'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 17:50

Tu n'as rien vu d'autre de lui?

Il a fait un assez beau Tannhäuser il y a quelques années à Bastille, ça a été redonné à Barcelone je crois et publié en DVD (dirigé par Weigle), il y a une production des Contes d'Hoffmann qui est célèbre et parue au DVD, un superbe Songe d'une nuit d'été de Britten (là aussi ça existe au DVD) qui vraiment, apporte beaucoup à l'oeuvre, sa mise en scène du Capriccio de Carsen, elle aussi est célèbre, avec sa superbe mise en abîme (redonnée plusieurs fois à Garnier et également disponible en DVD), et mille autre choses...
Pour Elektra, tu peux lire ce sujet: http://classik.forumactif.com/t7018-strauss-elektra-bastille-octobre-novembre-2013

EDIT: ah oui il y a aussi ses Dialogues des Carmélites qui sont parus en DVD, une belle réussite là aussi. Sa Rusalka aussi, même si je suis moins fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 18:21

Xavier a écrit:
Tu n'as rien vu d'autre de lui?

Il a fait un assez beau Tannhäuser il y a quelques années à Bastille, ça a été redonné à Barcelone je crois et publié en DVD (dirigé par Weigle), il y a une production des Contes d'Hoffmann qui est célèbre et parue au DVD, un superbe Songe d'une nuit d'été de Britten (là aussi ça existe au DVD) qui vraiment, apporte beaucoup à l'oeuvre, sa mise en scène du Capriccio de Carsen, elle aussi est célèbre, avec sa superbe mise en abîme (redonnée plusieurs fois à Garnier et également disponible en DVD), et mille autre choses...
Pour Elektra, tu peux lire ce sujet: http://classik.forumactif.com/t7018-strauss-elektra-bastille-octobre-novembre-2013

EDIT: ah oui il y a aussi ses Dialogues des Carmélites qui sont parus en DVD, une belle réussite là aussi. Sa Rusalka aussi, même si je suis moins fan.

J'ai rien vu d 'autre, c'est pour ça que je demande. Après ce Ring et ce Lohengrin, j'ai l'impression d'un gars qui ne joue pas dans la même catégorie que Konwitschny, Braunschweig, Alden, Herheim ou Guth, en termes de créer un spectacle intense et humain.

Disons plutôt le bas de la division Lehnhoff -- les mecs qui ne comprennent pas rien à l'oeuvre et qui savent monter un spectacle cohérent, mais qui ne sont pas des créateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81918
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 18:26

Carsen est très focalisé sur le théâtre dans le théâtre, et d'une manière générale, sur la plastique visuelle, il y a presque toujours des « événements » dans ses dispositifs scéniques.

Ensuite, sur le détail des psychologies, oui, c'est irrégulier, des fois remarquable, des fois sommaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 18:52

julot a écrit:
J'ai rien vu d 'autre, c'est pour ça que je demande. Après ce Ring et ce Lohengrin, j'ai l'impression d'un gars qui ne joue pas dans la même catégorie que Konwitschny, Braunschweig, Alden, Herheim ou Guth, en termes de créer un spectacle intense et humain.

Disons plutôt le bas de la division Lehnhoff -- les mecs qui ne comprennent pas rien à l'oeuvre et qui savent monter un spectacle cohérent, mais qui ne sont pas des créateurs.

Et tu n'as rien vu d'autre que Lohengrin, puisque le Ring dont tu parles a été mis en scène par Cassiers, et non Carsen.  Smile 

Et Carsen a fait beaucoup mieux que ce Lohengrin, je mettrais en tête Capriccio, le Songe d'une nuit d'été, les Contes d'Hoffmann et Elektra peut-être. (pas du Wagner, désolé  Laughing )
Tannhäuser risque de ne pas te faire grande impression, même si c'est peut-être un peu plus original quand même que le Lohengrin.

Si, pour moi c'est un metteur en scène qui a sa patte, sa signature, peut-être parfois même trop, on le reconnaît à ses décors et ses chorégraphies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 19:05

Xavier a écrit:

Et tu n'as rien vu d'autre que Lohengrin, puisque le Ring dont tu parles a été mis en scène par Cassiers, et non Carsen.  Smile 


  

Bon ben là, je vais peut-être prendre la soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80498
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 5 Jan 2014 - 19:13

Cassiers est beaucoup moins connu, en tout cas à l'opéra, je ne connais rien d'autre de lui. (et effectivement, c'est assez joli mais plutôt vide)
Mais Carsen c'est autre chose, et tu n'auras aucun mal à te procurer ses DVD ou à aller voir ses spectacles, il a parfois plusieurs spectacles dans une même saison à Bastille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Sam 11 Jan 2014 - 12:48

Justement, je regardais ce matin une Traviata de la Fenice, et je me disais: voilà exactement un exemple de mise en scène sans intérêt, pas parce qu'elle transpose à une époque et dans un contexte, mais parce que la transposition est purement anecdotique et n'a aucun intérêt dramatique. Nous montrer Violetta en call-girl de luxe plutôt qu'en courtisane, en porte-jaretelles, et Alfredo en photographe, c'est pas absurde en soi -- mais ça ne dit rien du drame, c'est juste une illustration pas incompatible avec ce qu'on a déjà en tête. Ca n'empêche pas la dame, (Patrizia Ciofi?) de laisser s'exprimer son tempérament, et de nous offrir un joli spectacle. Mais, malgré quelques moments pas trop bêtes (la fin du premier acte où elle se livre à un client), c'est quand même proche du niveau zéro en termes de mise en scène.

Je regarde un peu le détail et je découvre... que c'est Carsen (et pas Cassiers). Et Maazel.  cheers 

Par opposition, le truc de Madrid mis en scène par Pier Luigi Pizzi, j'ai trouvé ça sublime, mis en scène d'un bout à l'autre, parce que le choix d'un mobilier et d'une esthétique modernes (années 40) est mis au service de la lisibilité du drame, avec des éléments de langage assez identiques mais beaucoup mieux utilisés: la nudité n'est pas celle de Violetta, qui n'en est que plus érotisée... Le lit a une place centrale, mais dans la chambre. Violetta médite sur sa mortalité et sa tristesse au plutôt que de lancer des billets de banque en l'air.

Ca me paraît une assez bonne démonstration de ce que la discussion entre transposition et supposée littéralité (i.e. transposition généralement acceptée) est une fausse querelle. Les éléments de langage dramatique que l'on choisit n'ont aucune importance par eux-même. C'est ce qu'on en fait en termes dramatiques, littéralement en mettant le drame sur la scène, qui compte.

Encore dans Traviata le débat sur la transposition est-il matériel, parce que l'action est en effet située précisément dans le temps et l'espace dans le livret... les gens qui veulent des costumes d'époque dans le Ring, ça c'est vraiment drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 10 Juin 2014 - 16:18

De Jochen Schönleber, l'intendant/directeur artistique du festival Rossini de Bad Wildbad : "je dirai que chaque opéra a sa propre solution [de mise en scène], ce qui à mon avis s’oppose au dogmatisme. De toute façon l’opéra comme musée dit « de tradition » comme en Italie n’a pas d’avenir. Les structures abstraites de Rossini doivent être remplies de vie et d’êtres humains, non de fictions décoratives. La mise en scène n’est pas un art décoratif."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 22 Fév 2015 - 11:05

Triste nouvelle : Luca Ronconi est mort.
http://www.corriere.it/spettacoli/15_febbraio_21/addio-luca-ronconi-regista-dell-avanguardia-teatrale-e3256956-ba05-11e4-ab78-eaaa5a462975.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 22 Fév 2015 - 11:11

Ca avait été annoncé sur la page facebook d'un de mes contacts hier. Ne connaissant pas son travail je n'y ai pas vraiment prêté attention Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18891
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 22 Fév 2015 - 11:45

calbo a écrit:
Ca avait été annoncé sur la page facebook d'un de mes contacts hier. Ne connaissant pas son travail je n'y ai pas vraiment prêté attention Neutral

Le Voyage à Reims par Abbado à Pesaro et La Scala (repris il y quelques années à la Scala), tu ne connais pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 22 Fév 2015 - 11:48

Polyeucte a écrit:
calbo a écrit:
Ca avait été annoncé sur la page facebook d'un de mes contacts hier. Ne connaissant pas son travail je n'y ai pas vraiment prêté attention Neutral

Le Voyage à Reims par Abbado à Pesaro et La Scala (repris il y quelques années à la Scala), tu ne connais pas?

C'est d'autant plus dommage que ça se trouve facilement sur YT (et même, peut-être bien, l'intégrale de la reprise de la production à la Scala sous la baguette de Dantone en 2009).
Moi, j'aime le metteur en scène, à la fois artisan & penseur, là en tapinois derrière l'oeuvre de manière à ne jamais lui faire de l'ombre ; ne serait-ce que pour son Viaggio de Rossini, justement, vu à la Scala, tellement savoureux/inventif (le ballet des marionnettes !)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Metteurs en scène d'opéra - les styles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wagner - La Tétralogie (DVD) (2)
» Mises en scène d'opéra
» Entrée en scène de johnny à St Etienne
» la position de vos ampli sur scène
» Les différents styles de metal (pas gag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: