Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BT : brise estivale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 3:11

jerome a écrit:

Xavier> le deuxième accord, on dirait un "Farben" disposé différemment, non ?

C'est même quasiment le même à part le mi doublé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 3:12

jerome a écrit:

- Xavier : 13
(2 c&t, 6 c&t, 12 c&t, 13 c&t) - (3 c, 5 c) - (3 t, 5 t) - (9 c&t)

Ca fait pas 14 points?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 7:40

Xavier a écrit:
C'est même quasiment le même à part le mi doublé.
Et le sol# vient perturber l'étagement en quartes, ça doit frotter plus !
Citation :
Ca fait pas 14 points?
Mais si pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 15:51

Extrait n°5

Bela Bartok (1881-1945) : Le Prince de bois, op.13 (1916, 1917) - le désespoir du Prince.

Version : Marin Aslop & Bournemouth Symphony Orchestra (Naxos, 2008)

Tiré du premier ballet de Bartok (qu'il appelait lui-même" poème symphonique dansé"). Au centre de l'histoire, la princesse est séduite par le pantin (le "prince de bois"), le véritable prince les regarde danser ensemble et sombre dans le désespoir. Ce passage est extrêmement proche de Barbe-Bleue, quoiqu'un peu plus simple et imagé.
Comme toujours dans ces opus-là, l'alliance mélodie-harmonie-orchestration est splendide. On lit souvent que Bartok était sous haute influence de Stravinsky à cette époque : OK, mais avec un sacré sens du tragique en plus ! Il est possible également de voir une influence de Daphnis : cf. le lien posté dans le fil adéquat, peut-être moins convaincant, en tous cas pas du tout dans cet extrait.

Comme je disais il y a peu, tout le passage central du ballet est d'une beauté hallucinante. Vu que personne ne l'a reconnu du premier coup, je vous encourage à y retourner plus précisément, vous ne serez pas déçus.
Personnellement, j'écoute maintenant cette section comme une pièce séparée d'une petite dizaine d minutes (désespoir du Prince + grande apothéose).

Je pense que la version Naxos n'est pas top, si vous avez des conseils...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 16:41

Extrait n° 6

Henri Dutilleux (1916) : The Shadows of time (1997), interlude.

Version : Michel Plasson (EMI, 2001)

Je n'ai pas pu lire la note d'intention de Dutilleux à propos de cette oeuvre, la connaissez-vous ?
En gros, c'est une réflexion sur les différentes facettes du temps, doublée d'un hommage à Anne Frank.
Cette interlude ménage une pause entre les sections 3 (Mémoire des ombres) et 4 (Vagues de lumières).
On se croirait presque dans un film de Spielberg, pour ma part j'imagine un héros pensif, partagé entre des souvenirs troublés (les cordes) et l'attente d'un futur incertain (la note fixe relayée).

L'harmonie ne me transcende pas dans ce passage (le côté B.O.) mais les textures transparentes et l'opposition entre les deux personnages orchestraux excitent l'imaginaire.

Trouvé par Xavier et Crapio. Plusieurs personnes ont proposé Takemitsu, c'est assez drôle car je crois qu'on oppose souvent les deux compositeurs. Ce n'est pas vraiment un tube pour moi, mais la fraîcheur sonore et la qualité ludique du dispositif orchestral s'intégraient bien à la sélection.


L'oeuvre a été commandée et crée par Seiji Ozawa (à gauche, on reconnaît Claire Chazal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 17:10

jerome a écrit:
Extrait n° 6Henri Dutilleux (1916) : The Shadows of time (1997), interlude.
Ah, je ne connais pas cette œuvre, je ne suis plus à la page concernant Dutilleux! Bon, ça donne envie de s'y remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 17:14

Ah zut, je te croyais pourtant Dutilliste convaincu. Tu dois mieux connaître les oeuvres plus anciennes.
Mais franchement, ce Shadows of Time n'est pas toujours palpitant, je trouve qu'il arrondit un peu trop les angles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 17:18

Oui, j'aime beaucoup Dutilleux, mais les œuvres plus anciennes (les concertos, symphonies, Timbres espace mouvement, le quatuor, la sonate évidemment). Depuis Le Mystère de l'instant j'ai décroché, ça me convainc moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 17:31

jerome a écrit:
Extrait n°5

Bela Bartok (1881-1945) : Le Prince de bois, op.13 (1916, 1917) - le désespoir du Prince.

Version : Marin Aslop & Bournemouth Symphony Orchestra (Naxos, 2008)

Je pense que la version Naxos n'est pas top, si vous avez des conseils...

Je pense qu'il n'y a pas débat, je l'ai souvent répété: Boulez I!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 17:58

emmanuel a écrit:
Oui, j'aime beaucoup Dutilleux, mais les œuvres plus anciennes (les concertos, symphonies, Timbres espace mouvement, le quatuor, la sonate évidemment). Depuis Le Mystère de l'instant j'ai décroché, ça me convainc moins.

Mais justement Shadows of time est bien meilleur que le Mystère de l'instant à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 18:02

Je ne demande qu'à être convaincu, mais on ne peut pas l'écouter en ligne. Je vais tâcher de trouver ça physiquement si c'est disponible pour pas trop cher.
Enfin, si, on peut l'écouter sur Deezer, je me suis inscrit depuis longtemps mais impossible d'y accéder, je n'ai jamais compris pourquoi. Pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:03

Extrait n°8

Nikolai Myaskovsky (1881-1950) : Symphonie n°13 en sib min op.36 (1933)

Version : Evgeny Svetlanov (Olympia 2001)
Le tout début du mouvement unique (Andante moderato).
Myaskovsky aimait particulièrement cette symphonie, et semble l'avoir investie d'un drame personnel non élucidé. Tout y est triste, résigné, comme marmonné. J'aime bien le départ en blocs : timbales, cordes, vents. Ça crée un drôle de dialogue.

Kia n'a pas eu de souci, WoO a deviné à l'usure. J'ai trouvé intéressants vos avis divergents sur le degré de noirceur de ce passage. Sur la longueur, ça pèse vraiment, mais c'est très beau.

A réécouter en considérant sa mine réjouie hehe :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:14

Extrait n°13

Arthur Honegger (1892-1955) : Symphonie n°5 en Sib maj "Di Tre Re" (1947, 1948)

Version : Michel Plasson (EMI, 1978)
Un passage du premier mouvement (grave) où le choral initial fait son retour, à l'arrière plan sous les bois solistes.
C'est sa symphonie préférée. Elle est tragique de bout en bout malgré la tonalité majeure (peu perceptible, d'ailleurs). Le choral est polytonal (je n'ai pas vérifié) et prend une ampleur magnifique lors de son exposition. Dans l'extrait sélectionné, il est un peu diminué, comme en sourdine, et les arabesques des bois créent un mélange à la limite du confus.

Aucune hésitation pour Xavier, et une révélation tardive pour Crapio.
Malgré beaucoup de versions écoutées, j'en reviens à ce Plasson qui, je trouve, fait le mieux vibrer l'ample tutti du début. Mais je conçois que ce passage-ci, un peu plus mesquin dans son énonciation, ne vous ait pas bouleversés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:35

Ma parole tu as des actions chez Plasson ! hehe

Pour Miaskovsky j'ai quand même reconnu sa patte orchestrale à partir du moment où les cordes entrent en jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:36

WoO a écrit:
Ma parole tu as des actions chez Plasson ! hehe


Ca va WoO Shocked ?

Oui je sais Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:37

Maintenant, ceux qui n'ont été trouvés que par une seule personne.


Extrait n°1

Witold Lutoslawski (1913-1994) : Concerto pour orchestre (1954), deuxième mouvement.

Version : Antoni Wit et l'orchestre de la radio polonaise (Naxos, 1998).
La toute fin du deuxième mouvement (capriccio notturno ed arioso). Je trouve ce passage vraiment drôle, et ça doit être très sympa à jouer en orchestre, quoique pas facile à mettre en place. Wit est méritant de ce point de vue-là, la plupart des cassures rapides ressortent assez bien. D'une manière générale, sans être toujours aussi badine, je trouve que l'oeuvre a une certaine légèreté de ton dans le sens où le propos n'est jamais noir. Le jeu inter-pupitres est fréquemment au premier plan, et tout particulièrement dans ce passage.
Je trouve ça bien que des compositeurs aient pu écrire de telles choses à une époque où la mode était à des esthétiques franchement moins rigolotes.

Seul Emmanuel l'a trouvé. J'imagine que tu connais donc bien l'oeuvre, parce que c'était un peu planqué...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:39

WoO a écrit:
Ma parole tu as des actions chez Plasson ! hehe
C'était le dernier, promis Mr.Red



Extrait n°2

Arnold Schönberg (1874-1951) : Kammersymphonie n°2 op.38 (1939)

Version : Jeffrey Tate et l'English Chamber Orchestra (EMI, 1995)
Si c'est pas mignon ?... On ne dirait presque pas du Schönberg, en tous cas pas de cette époque. Il l'avait commencée à la suite de la Kammersymphonie n°1 (1906) et ne l'a reprise que très tardivement, lors de sa période "Californienne" de retour à la tonalité.
Le motif de flûte est d'une douceur presque incongrue. C'est peut-être une bonne idée pour découvrir (ce) Schönberg, c'est plus facile à écouter que la première Kammersymphonie.

Xavier a tilté tout de suite. Les autres ont proposé plein de choses, parfois assez éloignées. (J'ai oublié quoi).


Arnold Schönberg: The Burial of Gustav Mahler
(22 May 1911 in Vienna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:55

Shocked

jerome a écrit:
Extrait n°1

Witold Lutoslawski (1913-1994) : Concerto pour orchestre (1954), deuxième mouvement.

WoO a écrit:
1 - j'aime beaucoup

Tu ne m'avais pas menti :

jérôme a écrit:
Tu auras peut-être des surprises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:56

Mais il est très écoutable ce concert pour orchestre, et dans son ensemble assez beau et intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:58

J'en gardais un mauvais souvenir, du coup je réessayerai peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 26
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Mer 8 Juil 2009 - 23:59

Ah bon ? Qu'est-ce que tu lui reprochais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:01

Je ne sais plus, on en avait causé dans le fil Lutoslawski.

Je vais d'abord écouter la 5ème de Honegger dont j'ai détesté l'extrait proposé par Jérôme. Je suis curieux de voir à quoi ressemble cette symphonie sur toute sa longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:13

Ouais bon, c'est du passé, une vie nouvelle s'ouvre à toi sunny



Extrait n° 7

Wilhelm Stenhammar (1871-1927) : Excelsior !, ouverture symphonique op. 13 (1896).

Version : Petter Sundkvist et l'orchestre national royal d'Ecosse (Naxos, 1996)
Une pièce symphonique à l'ouverture fougueuse, dont le programme poético-philosophique est cette citation du Faust de Goethte : "Chacun possède en soi un sentiment inné qui nous tire et nous propulse vers le haut".
Cet extrait n'a emballé personne, je pense. Moi, j'adore cette introduction, il y a un de ces enthousiasme ! Et les harmonies sont moins bébètes qu'il n'y paraît. Après, c'est vrai que les 13 minutes de l'oeuvre ne sont pas aussi réussies. Mais je trouve ça 10 fois mieux que la deuxième symphonie, par exemple. La partition fut oubliée pendant 75 ans avant d'être redécouverte et reprogrammée par l'orchestre symphonique de Göteborg. La version Naxos me paraît techniquement assez médiocre.

Kia a trouvé d'emblée, les autres ne connaissaient manifestement pas.

Voilà le beau gosse :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:18

Mais si, moi j'ai bien aimé Mr.Red

Est-ce que tu peux me donner les références du tableau qui sert d'illustration à la pochette du Naxos stp ? Un homme et une femme sur un balcon, je le trouve très marquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:21

Richard Bergh (1858-1919), Nordic summer evening (Nordisk sommarkväll (1889-1900))
Spoiler:
 


Dernière édition par jerome le Jeu 9 Juil 2009 - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:22

Pas de regrets, je ne pouvais pas trouver grand chose de plus, le Lutoslawski je le connaissais bien sûr, mais ce passage-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:23

Merci, la qualité de la repro joue beaucoup. Ce tableau faisait la couverture de je ne sais plus quel catalogue d'expo et à l'époque il m'avait interpellé.

jérôme a écrit:
La question semble être : "va-t-il se la faire ou pas ?"

Je ne voyais pas forcément les choses sous cet angle mais on peut se poser la question en effet Laughing

Xavier a écrit:
le Lutoslawski je le connaissais bien sûr, mais ce passage-là...

J'avais proposé le nom d'Arnold, pour le côté "facétieux" qui n'est pas vraiment l'adjectif que j'accole spontanément au nom de Lutoslawski hehe


Dernière édition par WoO le Jeu 9 Juil 2009 - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:25

Oui, il y a une ambiance. La question semble être : "va-t-il se la faire ou pas ?" Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:27

Une photo de cette scène aurait été plus intéressante à mon avis.

Je ne crois pas qu'il se la fera, elle serait d'accord mais lui a l'air trop détendu pour être empressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:30

Il fait semblant d'être nunuche pour ne pas l'effrayer... Rolling Eyes



Extrait n°9


Alban Berg (1885-1935) : Sieben frühe lieder, n° 6 Liebesode (1905-08, orch. 1928).

Version : Sine Bundgaard (sop), Matthias Pintscher et Danish Radio Sinfonietta.
J'adore ce lied, une découverte récente qui m'a collé au siège. Comme disait Wolferl, une ligne vocale claire sur un orchestre mouvant.
Très beau chant. Voici le texte :

LIEBESODE (Otto Erich Hartleben)

Im Arm der Liebe schliefen wir selig ein,
Am offnen Fenster lauschte der Sommerwind,
Und unsrer Atemzüge Frieden trug er hinaus in die helle Mondnacht.
Und aus dem Garten tastete zagend sich ein Rosenduft an unserer Liebe Bett
Und gab uns wundervolle Träume,
Träume des Rausches, so reich an Sehnsucht.

ODE AMOUREUSE

Dans les bras de l’amour nous nous endormions heureux,
Par la fenêtre ouverte, la brise d’été aux aguets
Emportait notre souffle paisible dans la claire nuit de lune.
Et montant du jardin, un parfum de roses se risquait à envelopper le lit de notre amour,
Et nous donnait des rêves prodigieux,
Des rêves d’ivresse, saturés de désir et de nostalgie.

Pour plus d'infos, j'ai trouvé ce blog qui a l'air intéressant : http://isoladisabitata.over-blog.org/article-4646847.html

Seul Xavier a trouvé, jouant à fond la carte des tentatives illimitées.


http://sinebundgaard.dk/


Dernière édition par jerome le Jeu 9 Juil 2009 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:36

C'est de l'allemand cette soupe ? Shocked

Connaissais pas du tout.


Dernière édition par natrav le Jeu 9 Juil 2009 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:37

J'ai presque honte d'avoir d'abord proposé Zemlinsky, Schulhoff, Wolf, et d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:40

Décidément, ça a l'air super aussi les premiers opus de Berg ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:51

Extrait n°11

Erwin Schulhoff (1894-1942) : Concerto pour piano et petit orchestre (1923).

Le passage central, "quasi cadenza". Pour parler de l'oeuvre, déjà évoquée dans le fil Schulhoff, je cède la place à Xavier hehe
Xavier a écrit:
Très intéressant ce concerto pour piano et petit orchestre.

Le piano est très volubile, avec une écriture parfois presque à la Rachma, et harmoniquement on oscille entre Scriabine, Ravel et quelques touches de jazz.
L'orchestration est assez brillante, avec quelques couleurs impressionnistes.
On pense aussi aux concertos de Prokofiev.
Le final est un peu plus clinquant et démonstratif, mais j'aime bien le passage violon-piano peu avant la fin.
Sinon ça me plaît bien dans l'ensemble. Smile

Seul Crapio a trouvé, après quelques hésitations dûes à une différence de versions. Ce n'est pas un passage qui vous a marqué dans l'oeuvre ?



Dernière édition par jerome le Jeu 9 Juil 2009 - 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:52

Je l'ai écouté deux fois ces derniers jours. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:52

Wolferl a écrit:
Décidément, ça a l'air super aussi les premiers opus de Berg ! Very Happy

D'ailleurs là on est même avant l'opus 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:56

jerome a écrit:
Extrait n°11

Erwin Schulhoff (1894-1942) : Concerto pour piano et petit orchestre (1923).
Tu es certain que je connais ça ? confused hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 0:59

Attends, je mène l'enquête... je dirais début novembre 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 1:01

Vraiment d'une oreille distraite alors, parce que je n'en ai aucun souvenir... pas comme la sonata erotica, par exemple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 1:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 1:09

Bon, bon, autant pour moi... pour ma défense, je venais de me taper un opéra de Cimarosa. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 10:12

En relisant bien le texte du lied de Berg, l'adéquation texte-musique me paraît vraiment très très belle. David parlait justement de "voix parfumée", et le poème y fait référence. Cet orchestre glissant figure à merveille le tourbillon des souvenirs heureux, et l'apesanteur ivre qui baigne les amants. Cette fin sur "nostalgie" ambigüe entre majeur et mineur... I love you



Extrait n°12

Frederico Mompou (1893-1987) : Combat del somni, II (1942-50).

Voici le texte :

Aquesta nit un mateix vent
i una mateixa vela encesa
devien dû el teu pensament
i el meu per mars on la tendresa

es torna música i cristall.
El bes se’ns feia transparència,
si tu eres l’aigua, jo el mirall,
com si abracéssim una absència.

El nostre cel fóra, potser,
un somni etern aixís de besos
fets melodia i un no ser
de cossos junts i d’ulls encesos
amb flames blanques i un sospir
d’acariciar sedes de llir.


Traduction anglaise :

Last night, the same wind of the day,
And the same sail, alive and burning,
Were there to take our thoughts away
On seas where tenderness and yearning

Turn into music, into glass.
Our kiss became transparency,
And our embrace an emptiness.
I was the mirror, you the sea.

Our private heaven might inspire
A dream of kisses, never-ending,
Turned into song; of eyes on fire
With white flames, and of bodies blending;
A sigh, from disembodied breast,
Of lily’s silk as it’s caressed.

J'aime beaucoup le motif mélodique, et les variations auxquelles il est soumis. L'orchestration est intimiste, et très fine à mon sens. Le lyrisme est bien moins exalté que dans le lied de Berg.

Xavier a bien sûr trouvé tout de suite. On m'a proposé plusieurs fois Barbe-Bleue de Bartok ; je ne vous jette pas la pierre, mais on ne trouve pas ce type d'orchestration dans cet opéra. Le discours y est aussi plus fluide, moins fragmenté. Là, il y a comme un petit air de standard de jazz, avec des phrases mélodiques nettes et bien identifiables (en particulier les deux phrases sur lesquelles s'ouvrait l'extrait).


Impossible, quand on l'a vu, de ne pas penser au reportage où l'on voit sa veuve évoquer feu son mari autour de ce même piano. Elle raconte qu'il passait beaucoup de temps à capter les ambiances des rues, des paysages, des moments de la journée dans des accords bien précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 10:51

Extrait n°14

Ernest von Dohnanyi (1877-1960) : Minutes symphoniques op. 36, IV Tema con Variazione (1933)


Version : Matthias Bamert, BBC Philharmonic (Chandos 1996)
Petit thème d'allure populaire, soumis à plusieurs variations. Dohnanyi exploite le folklore hongrois avec beaucoup moins d'audace que Bartok, l'harmonisation est des plus traditionnelle (petite sixte napolitaine bien jolie au deumeurant) mais on sent une souche commune. Organisé en périodes , terminant chacune sur une note de l'accord parfait, ce thème est comparable à un choral luthérien.

Kia a trouvé illico, sinon personne. Là aussi, la présence de cet extrait était surtout liée au titre du BT, mais l'arrivée du thème tout gentil au milieu des Minutes Symphoniques me fait toujours l'effet d'un rafraîchissement de l'oreille, et la mélodie reste facilement en tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 14:32

Ne manquent plus que le 4 et le 11 Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 14:35

Le 11, c'est Schulhoff. Wink

Vu que personne n'a trouvé le 4, je laisse planer le suspense encore quelque instants Cool

(ça va, vous tenez le coup ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 18:21

Extrait n°4

Magnus Lindberg ( 1958) : Concerto pour orchestre (2003).

Version : Sakari Oramo (Ondine 2008) - je pense d'ailleurs que c'est la seule.
Personne n'a reconnu cet extrait, tiré du centre de l'oeuvre. Une zone calme au milieu de l'orage électrique atonal, un passage dédié aux solos concertants. Ici, une flûte et des cordes solistes. Trois ambiances différentes : petite volute sereine à couleur orientale, puis cordes très tonales gorgées de sentiment, et enfin le début d'une plage en clusters bien plus représentative du reste de l'oeuvre.
J'ai déjà amplement donné mes impressions dans le fil Lindberg, je n'en rajoute pas.
Ce passage est l'un des plus beaux et accessibles du Concerto à mon avis.
On n'a pas vraiment l'impression d'une oeuvre à ce point récente, sauf à considérer que le top de la modernité est aujourd'hui de mélanger les influences du passé avec habileté.

On m'a dit Takemitsu, Josquin Desprez (Natrav), mais personne n'a trouvé malgré les débats assez récents à propos de l'oeuvre. Si ça peut vous donner envie de réécouter !...




Résumé

Il y avait donc trois exceptions : la 7 (Stenhammar) et la 10 (Magnard) appartiennent à la toute fin du XIXe siècle, et la 4 (Lindberg) au tout début du XXIe.
Personne n'obtient la moyenne, mais après réunion du jury, et compte tenu du caractère vicelard de la sélection, le BT est finalement noté sur 20 points.

Xavier est donc premier de la classe avec 14 (mention Bien) - cela ne surprendra personne. king

Kia est deuxième avec 10, et obtient la mention "net et sans bavure".

Crapio est troisième avec 9 points. Il détient le record du nombre de MPs envoyés.

Emmanuel loupe le podium de peu, mais ses 6 points méritent d'être soulignés. A l'inverse de WoO, Jaky et Natrav, auxquels le jury recommande de bien approfondir le Greatest Hits de Mickael Jackson avant d'aborder les autres musiques du XXe siècle.

Merci d'avoir participé Very Happy
Et les avis des auditeurs muets sont bien entendu plus que bienvenus Wink


Dernière édition par jerome le Jeu 9 Juil 2009 - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 18:27

Sympa Jérôme, deux points en plus venus de l'espace pour moi!
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 18:29

Mr. Green

Mais quel boulet, je me suis encore trompé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 18:29

jerome a écrit:
A l'inverse de WoO, Jaky et Natrav, auxquels le jury recommande de bien approfondir le Greatest Hits de Mickael Jackson avant d'aborder les autres musiques du XXe siècle.

Neutral

BT très sympa en tout cas Smile


Dernière édition par WoO le Jeu 9 Juil 2009 - 18:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: BT : brise estivale   Jeu 9 Juil 2009 - 18:35

WoO a écrit:
Heureusement que la musique symphonique du XXème siècle ne se résume pas à ces seuls noms siffle
Oui forcément, c'est une sélection personnelle.

Tu enchaînes avec un autre BT c'est bien ça ?

Pitié, pas du baroque français...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BT : brise estivale   

Revenir en haut Aller en bas
 
BT : brise estivale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» BT : brise estivale
» Michel Berger "l'étoile au coeur brisé"
» Les Estivales de Saône
» Chaussons aux crevettes
» La Brise du Léman se sépare de ses vieux costumes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: