Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Emotions fortes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22277
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Dim 12 Mai 2013 - 15:10

Très intéressante la lecture de ce topic où chacun daigne ouvrir les portes de son jardin secret.

Beaucoup de musique m'émeuvent, me touchent, voire me chavirent le coeur mais je me souviens pas qu'une m'ait déjà fait pleurer (sauf une mais je la garde pour moi, elle est associée au décès de mon père, les circonstances expliquent la réaction). Tout au plus une émotion qui monte du thorax et inhibe la respiration. C'est le cas de beaucoup de pages pianistiques de Schumann, mais surtout la fin des Davidsbündlertänze et des Kreisleriana, et bien sûr de quelques lieder de Schubert (Der König in Thule, Der Leiermann...)

Je crois surtout que ces oeuvres, pour nous toucher au-delà du strict pouvoir des notes, doivent entrer en résonance avec notre histoire personnelle, avec l'univers affectif que nous leur associons.

Le Finale de la Symphonie de Mahler a été plusieurs fois cité ; moi il me galvanise autant qu'il m'étreint.

Parmi ces moments qui sollicitent le plus mes glandes lacrymales (et désolé si cette liste n'est pas vraiment originale) :


  • l'Andante du 14° Quatuor de Schubert
  • la scène du tombeau de Roméo et Juliette de Prokofiev
  • la Symphonie de Bruckner
  • l'Adagio de la Symphonie de Mahler
  • Der Tod des Dichters de la 14° Symphonie de Chostakovitch (par Julia Varady, les autres versions chantées en russes ne me font rien, peut-être parce que je ne comprends pas la langue, ou que la langue me semble trop prosaïque).
  • Concerto grosso n°1 de Schnittke, la fin avec ce piano bastringue et ses violons hagards ; musique de clown triste et désabusé.
  • la fin tragique de Tosca, l'air « Lucevan le stelle » de Puccini
  • le duo « This unrelenting work » du Peter Grimes de Britten
  • la fin de Jeanne d'Arc au bûcher d'Honegger, (quand elle demande « cette grande flamme horrible, c'est ça qui va être mon vêtement de noces » ?)
  • le déchirant Recordare, Jesu Pie du Requiem polonais de Penderecki


Je ne suis pas encore très versé dans le domaine de l'opéra, mais nul doute que s'y recèlent maints instants qui vont mettre à l'épreuve ma résistance affective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Dim 12 Mai 2013 - 15:54

Moi il y a trois trucs qui me tirent les larmes assez facilement, je me les réserve pour les moments appropriés :

Le "cantique de Jean Racine" de Fauré
La "trauermusik" de Mozart
Le "Dona nobis pacem" de la "messe en si mineur" de Bach

Je vais piocher dans ta liste, merci d'avoir fait remonter ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Dim 12 Mai 2013 - 23:36

Dans un autre genre, ces jours ci j'ai eu des décisions morales terribles à prendre (une histoire de viol dans mon entourage proche).

Pendant toutes mes réflexions j'avais ça dans un coin de la tête : /watch?v=7cb1QmTkOAI&feature=share
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blestheme
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 22
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 29 Mai 2013 - 18:40

J'ai l'impression que ce fil décrit plus les causes que les effets en eux-même (dans ce que j'en ai lu) donc peut-être que raconter les expériences d'une manière plus large pourrait être intéréssant, et comme je viens d'avoir une expérience musicale assez impressionnante je me suis dit que...

Avec le Premier mouvement de la 9ème de Bruckner

C'était vraiment très spécial, dès l'introduction je sentais que j'étais encore plus absorbé dans la musique que d'habitude (pourtant ce n'est pas faute d'être familier avec cette œuvre, le premier mouvement est surement le morceau que j'ai le plus écouté en boucle de ma vie) puis peu à peu, lorsque les cordes se déploient accompagné de quelques instruments à vents (vers les 4-5 minutes) j'ai vraiment eu l'impression de quitter mon corps, j'étais allongé, les yeux fermés, mais c'était comme si mes membres étaient tout à fait immobile, comme si mon cerveau n'avaient plus aucune capacité de contrôle sur les fonctions motrices

J'ai ensuite eu ma gorge qui s'est serrée, je sentais des larmes qui montaient sans couler (seul mon égo était resté en moi peut-être Laughing ) et puis l'harmonie parfaite, la déformation du temps et de l'espace. Bien que les opinions religieuses n'ont pas forcément leur place dans un forum de musique, j'avais l'impression, durant l'écoute, d'être une sorte de "mystique", presque croyant, alors que j'ai toujours été d'un athéisme assez marqué

Bref c'était vraiment remarquable, j'avais déjà eu des sensations très fortes avec le classique, mais comme celle la, peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benvenuto
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 29 Mai 2013 - 21:17

Que ça fait plaisir de lire de telles impressions concernant Bruckner!!! mains
Les impressions que tu décris sont de plus assez proches de ce qu'il m'arrive de ressentir avec la musique, dans des circonstances particulièrement favorables: cette sensation de dissolution totale du moi dans la musique, et de substitution de la musique au monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 29 Mai 2013 - 21:20

Je me joins à vous pour dire la même chose. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gkar
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : nexussixotaku
Date d'inscription : 10/03/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Sam 27 Juil 2013 - 16:40

D'abord, l'adagio de la Sonate pour piano 29 opus 106 "Hammerklavier" de Beethoven (particulièrement entre la 6ème et la 7ème minute) interprétée par Maria Yudina.
Et le premier mouvement de la 9ème Symphonie de Beethoven (particulièrement le début) orchestré par Wilhelm Furtwangler (à Berlin en mars 42) :
Deux Emotions différentes pour une expérience extatique, cosmique et métaphysique à renouveler sans modération.
A part le film Blade Runner, sa musique (celle de Vangelis, et le morceau de Biwa japonais), l'ouverture de l'Or du Rhin de Wagner (planante mais aussi essentielle, car traduisant à merveille la volonté, la mission d'exploration de l'Homme, donc son irresistible ascension au sein du Monde, pour le meilleur et pour le pire), le Resurrection Hub de Bear McCreary (traduisant lui ses Chutes), le All along the watchtower du même McCreary, ainsi que celui du grand Jimi Hendrix, son Voodoo Child, le très psychédélique White Rabbit, la découverte très matinale (donc déserte) du Bayon d'Angkor, ou de la Vallée des Reines et de ses magnifiques tombeaux, les poèmes de Mallarmé, les poésies de Schiller, d'Homère et de Sophocle, rien ne m'a fait autant voyager.

Ensuite, pour des moments de Beauté et de Grâce divinement panthéistes : le premier mouvement de La Pastorale de Beethoven et l'adagio du Concerto pour piano 23 de Mozart. A coupler avec la vision parfaite et future de la plaine du Serengeti.
Le Printemps des Quatre saisons de Vivaldi.
Les deux filles Fiordiligi et Dorabella qui échangent des choses étourdissantes dans Cosi fan tutte de Mozart.

L'allegretto de la 7ème Symphonie de Beethoven : radicalement tragique.
Le final de l'adagio de la Sonate pour piano 32 opus 111 de Beethoven et l'adagio la Sonate pour piano 31 de Beethoven : Renversants.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nexussixotaku.tumblr.com
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Sam 27 Juil 2013 - 17:13

Voilà qui s'appelle être un beethovénien !
Et du côté des quatuors ? Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gkar
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : nexussixotaku
Date d'inscription : 10/03/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Sam 27 Juil 2013 - 19:59

Oh oui. Pour moi, la Sainte Trinité : Le Père : Beethoven, Le fils : Wagner et le Saint Esprit : Mozart. Mon paganisme et mon panthéisme à moi.
Ma façon d'appréhender l'Univers, le Cosmos, un et indivisible.

Les quatuors, je n'ai pas encore écouté, cela sera la prochaine étape, parait-il la plus difficile. Je viens d'acheter le 13 par Vegh.


Dernière édition par Gkar le Dim 28 Juil 2013 - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nexussixotaku.tumblr.com
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Dim 28 Juil 2013 - 1:42

Xavier a écrit:
Depuis tout à l'heure j'écoute ça:



Ce n'est pas la première fois que j'écoute Tristan, ni la première fois que j'écoute cette version.

Et pourtant tout à l'heure, devant mon écran PC, comme un con, pendant le grand duo de l'acte 2 j'ai commencé à ressentir des frissons puis des larmes me sont montées, même si elle ne sont pas vraiment sorties. (disons juste un peu d'humidité!)

Ce genre de choses m'arrive de temps en temps, pas souvent, mais ça m'arrive.
Les larmes ça m'est déjà arrivé d'autres fois avec du Wagner (Tristan et la Walkyrie), les frissons également avec Scriabine (le Poème de l'Extase ou Prométhée) et Debussy. (la Mer)
L'Enfant des îles de Florentz, en concert, m'avait également donné de grandes émotions, peut-être les plus fortes que j'ai ressenties lors d'un concert. (il se dégageait de cette oeuvre une chaleur sonore incroyable impossible à ressentir chez soi avec un CD je pense)

Et vous, ça vous est déjà arrivé ce genre de choses?
Et si oui, avec des oeuvres en particulier? Dans certaines circonstances particulières? (concerts ou opéras en live?)

Pour une fois que je ne dois pas me taper deux cents messages avant de répondre Very Happy. Ben oui, ça arrive dans les meilleures familles. Pour moi ce fut en particulier durant la neuvième de Bruckner (Franz-Paul Decker), et la huitième (Claus Peter Flor), toutes deux en concert. Je me souviens que mes voisins de parterre me jetaient un oeil inquiet.

Au disque, ça dépend de mon état. Je me souviens d'une fois, je devais avoir 20-21 ans, étant alors sous une influence herbacée :drink:et le quatrième concerto de Vieuxtemps passait à la radio. Durant le scherzo, j'ai distinctement senti mes cheveux se dresser sur ma tête. À ce jour ça demeure la plus intense expériense auditive que j'ai ressentie.

Très près en termes d'effet ressenti, et étant tout-à-fait sobre, il devait être six heures du mat' - je nous ramenais de Gaspé à Montréal après une semaine de stage à étudier les cirques glaciaires et autres moraines latérales de la chaîne des Chic-Chocs - bref pour abréger il faisait un temps de cochon et, de cet endroit reculé ou les ondes hertziennes parviennent avec difficulté, la radio de l'auto fait entendre (difficilement) la complainte la plus lugubre, la plus désolée que j'avais jamais entendue. Depuis ce temps je ne peux m'empêcher de frisssonner lorsque commencent les sanglots du violoncelle dans le concerto d'Elgar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hammerklavier
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Dim 28 Juil 2013 - 2:48

André a écrit:

Très près en termes d'effet ressenti, et étant tout-à-fait sobre, il devait être six heures du mat' - je nous ramenais de Gaspé à Montréal après une semaine de stage à étudier les cirques glaciaires et autres moraines latérales de la chaîne des Chic-Chocs - bref pour abréger il faisait un temps de cochon et, de cet endroit reculé ou les ondes hertziennes parviennent avec difficulté, la radio de l'auto fait entendre (difficilement) la complainte la plus lugubre, la plus désolée que j'avais jamais entendue. Depuis ce temps je ne peux m'empêcher de frisssonner lorsque commencent les sanglots du violoncelle dans le concerto d'Elgar.

J'ai un souvenir également d'une forte émotion au volant. Bon c'était dans des circonstance moins glamour qu'André puisque j'allais a Auchant faire des courses avec la vielle peugeot 405 que mes parents m'avait refilé quand j'étais étudiant. J'avais un autoradio que je m'étais acheté flambant neuf (un truc de jacky avec des led bleu que je me suis fait volé 2 mois plus tard en région parisienne, ainsi que la bouteille de Vodka que j'avais ramenai de pologne pour mon père et un petit pendentif en argent et ambre pour ma petite soeur que je stockais dans la boite a gant, les vilains Mad , c'était une bonne bouteille en plus) et j'avais mis le concertos pour piano de Grieg a fond les ballons joué par Radu Lupu. Dans le mouvement lent, un moment, y'a une petite descente du piano 5/6 accord qui descendent. je connaissais le concertos mais pas cette interpretation : Déferlante de frisson et mouillage de yeux direct, c'est limite dangereux. Bon j'étais a un feu rouge, ça allait, je me souviens tres bien de l'image, il faisait nuit, il pleuviotait. La sensation a fixé l'instant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 14 Aoû 2013 - 12:01


Je suis allé le 15 décembre dernier à un concert où était donnée la 3ème symphonie "le Chant de la Nuit" de Karol Szymanovski. Je connais cette oeuvre depuis 1982, des amis m'avaient offert le coffret du centenaire. Mais c'était la première fois que je l'entendais au concert : je peux vous dire que j'ai eu moult fois des frissons et que lors de crescendo orchestral qui termine le 1er mouvement, j'ai serré les mâchoires, presque à me casser les dents.

La jeune personne qui m'accompagnait a été complètement sonnée par cette musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 14 Aoû 2013 - 12:41

starluc a écrit:

Je suis allé le 15 décembre dernier à un concert où était donnée la 3ème symphonie "le Chant de la Nuit" de Karol Szymanovski. Je connais cette oeuvre depuis 1982, des amis m'avaient offert le coffret du centenaire. Mais c'était la première fois que je l'entendais au concert : je peux vous dire que j'ai eu moult fois des frissons et que lors de crescendo orchestral qui termine le 1er mouvement, j'ai serré les mâchoires, presque à me casser les dents.

La jeune personne qui m'accompagnait a été complètement sonnée par cette musique...
Ah oui, une oeuvre complètement hallucinante, je rêve d'écouter ça en concert ! bounce 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 14 Aoû 2013 - 16:16

starluc a écrit:

Je suis allé le 15 décembre dernier à un concert où était donnée la 3ème symphonie "le Chant de la Nuit" de Karol Szymanovski. Je connais cette oeuvre depuis 1982, des amis m'avaient offert le coffret du centenaire. Mais c'était la première fois que je l'entendais au concert : je peux vous dire que j'ai eu moult fois des frissons et que lors de crescendo orchestral qui termine le 1er mouvement, j'ai serré les mâchoires, presque à me casser les dents.

La jeune personne qui m'accompagnait a été complètement sonnée par cette musique...
Tu parles du concert dirigé par Gergiev à Pleyel si j'ai bien compris?
C'était superbe en effet. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 14 Aoû 2013 - 17:27


Oui, c'est bien cela! coucou 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 11:34

Comme pour beaucoup, c'est la musique de Wagner qui m'a donné (pour l'instant) les plus fortes émotions. J'ai découvert Wagner avec l'ouverture de Tannhäuser et là j'ai senti venir les frissons et j'ai retenu mes larmes au final de l'ouverture, lorsque retentit avec éclat le thème des pèlerins! A chaque découverte d'une œuvre de Wagner, j'ai eu la même sensation, que ce soit avec les Maîtres Chanteurs, Tristan und Isolde ou bien la Tétralogie (surtout le final du Crépuscule des Dieux, implacable avec ce thème divin qui retentit une dernière fois).

Sinon, d'autres œuvres qui m'ont empli d'émotions:
Beethoven, Symphonie N°7: Allegretto
Mozart: l'ensemble du Requiem
Fauré: le requiem et tout particulièrement le Pie Jesu; la pavane pour chœur et orchestre également
Mahler: le finale de la première symphonie
Verdi: le chœur des Hébreux
Bruckner: l'adagio de la 7ème symphonie
Beethoven: la marche funèbre de "l'Héroïque"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 12:05

Marchoukrev a écrit:
Comme pour beaucoup, c'est la musique de Wagner qui m'a donné (pour l'instant) les plus fortes émotions. J'ai découvert Wagner avec l'ouverture de Tannhäuser et là j'ai senti venir les frissons et j'ai retenu mes larmes au final de l'ouverture, lorsque retentit avec éclat le thème des pèlerins! A chaque découverte d'une œuvre de Wagner, j'ai eu la même sensation, que ce soit avec les Maîtres Chanteurs, Tristan und Isolde ou bien la Tétralogie (surtout le final du Crépuscule des Dieux, implacable avec ce thème divin qui retentit une dernière fois).

Sinon, d'autres œuvres qui m'ont empli d'émotions:
Beethoven, Symphonie N°7: Allegretto
Mozart: l'ensemble du Requiem
Fauré: le requiem et tout particulièrement le Pie Jesu; la pavane pour chœur et orchestre également
Mahler: le finale de la première symphonie
Verdi: le chœur des Hébreux
Bruckner: l'adagio de la 7ème symphonie
Beethoven: la marche funèbre de "l'Héroïque"
A l'exception de Mahler, j'ai les mêmes gouts, Wagner et tout ce que tu as cité font partie des trucs que je préfère. Pour Wagner jette toi sur Parsifal. Pour Bruckner tous les adagios de ses symphonies sont superbes. Dans la musique religieuse de Mozart, écoute la Trauermusik, c'est court mais sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 12:15

A l'exception de Mahler, j'ai les mêmes gouts, Wagner et tout ce que tu as cité font partie des trucs que je préfère. Pour Wagner jette toi sur Parsifal. Pour Bruckner tous les adagios de ses symphonies sont superbes. Dans la musique religieuse de Mozart, écoute la Trauermusik, c'est court mais sublime.[/quote]
Merci pour tes conseils je connais les passages célèbres de Parsifal mais je vais écouter sous peu l'opéra en entier. As-tu une version que tu préfères? parce que là je n'ai sous la main que celle de Gergiev! Pour Mozart la Trauermusik cela me dit quelque chose mais il faut que je réecoute ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 12:21

Marchoukrev a écrit:

Merci pour tes conseils je connais les passages célèbres de Parsifal mais je vais écouter sous peu l'opéra en entier. As-tu une version que tu préfères? parce que là je n'ai sous la main que celle de Gergiev! Pour Mozart la Trauermusik cela me dit quelque chose mais il faut que je réecoute ça!
Pour Parsifal tu peux tenter Barenboïm, l'avantage de cette version est qu'elle n'est pas trop cher, récente (donc pas de son pourri) et surtout que le découpage des actes est bien fait (A l'inverse de beaucoup de version où ça coupe au milieu d'un grand moment, ou bien où tu as la fin d'un acte et le début d'un autre sur le même CD).

Mais je te conseille vivement de prendre un abonnement streaming à qobuz (7 euros par mois pour un catalogue pléthorique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 28
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 12:30

Glocktahr a écrit:
Marchoukrev a écrit:

Merci pour tes conseils je connais les passages célèbres de Parsifal mais je vais écouter sous peu l'opéra en entier. As-tu une version que tu préfères? parce que là je n'ai sous la main que celle de Gergiev! Pour Mozart la Trauermusik cela me dit quelque chose mais il faut que je réecoute ça!
Pour Parsifal tu peux tenter Barenboïm, l'avantage de cette version est qu'elle n'est pas trop cher, récente (donc pas de son pourri) et surtout que le découpage des actes est bien fait (A l'inverse de beaucoup de version où ça coupe au milieu d'un grand moment, ou bien où tu as la fin d'un acte et le début d'un autre sur le même CD).

Mais je te conseille vivement de prendre un abonnement streaming à qobuz (7 euros par mois pour un catalogue pléthorique).
Ou 10€ pour la même chose avec support de la mobilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 12:57

OK merci pour vos conseils je vais tenter le coup avec la version Barenboïm!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TragicSymph
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 25
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 13:00

Marchoukrev a écrit:
OK merci pour vos conseils je vais tenter le coup avec la version Barenboïm!
Tu as la discographie ici Wink 
>> http://classik.forumactif.com/t787-wagner-parsifal?highlight=parsifal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 13:08

Marchoukrev a écrit:
OK merci pour vos conseils je vais tenter le coup avec la version Barenboïm!
Tout le monde avancera son conseil (moi, ce serait Levine 85 Mr. Green ), mais le conseil de Glocktahr est excellent : remarquable version, peu chère, commode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 13:24

Paradoxalement, alors que j'écoute relativement peu de musique chorale, c'est uniquement dans ce registre que je peux sentir un vrai frisson me parcourir le corps... Shocked 

Deux oeuvres, très connues, offrent des garanties absolues dans ce domaine : l'Hymne à la Joie de Beethoven, l'Alleluia de Händel. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 15 Aoû 2013 - 14:00

Pat17 a écrit:
Paradoxalement, alors que j'écoute relativement peu de musique chorale, c'est uniquement dans ce registre que je peux sentir un vrai frisson me parcourir le corps... Shocked 
Essaie la musique a cappella alors, il y a un répertoire gigantesque à très haute concentration de chefs-d'œuvre. En fait, même une œuvre qui paraîtrait moyenne pour quatuor ou orchestre peut y acquérir une force exceptionnelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Sam 9 Nov 2013 - 18:58

D'habitude j'évite d'écouter un CD et de lire un livre en même temps, avec l'impression que ça gêne ma concentration pour l'un et pour l'autre. Mais aujourd'hui j'ai eu une bonne expérience en cumulant les deux :

J'avais lancé une compilation d'Arvo Pärt que j'écoutais négligemment, ça me gonflait un peu du coup j'ai décidé de me replonger dans ma lecture de "à l'ouest, rien de nouveau" (un livre sur la guerre de 14).

Au moment où l'auteur arrive sur le front en camion, "Nous sentons que dans notre sang un contact électrique s'est déclenché, Ce ne sont pas là de simples façons de parler. C'est une réalité. C'est le front, la conscience d'être au front, qui déclenche ce contact. Au moment où sifflent les premiers obus, où l'air est déchiré par les coups d'envoi, soudain s'insinuent dans nos artères, dans nos mains, dans nos yeux une attente contenue, une façon d'être aux aguets, une acuité plus forte de l'être, une finesse singulière des sens..."

Donc à ce moment là commençait le deuxième mouvement de "Tabula Rasa" d'Arvo Pärt (Oeuvre que je ne connaissais pas).

Frisson garanti, ça c'est de l'expérience à la Zeno...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 26 Fév 2014 - 17:53

bonjour je suis désolé car maintenant tout le monde va se moquer de moi...tant pis...il m'arrive d'écouter cet unique morceau de
RONDO VENENZIANO....intitulé Rondo Veneziano Stagioni di Venezia.
c'est le seul morceau que j'aime de cette formation populaire pourquoi ?
parce que je pense à vivaldi bien sûr et aussi à un divertissement de mozart.

c'est gai c'est frais entrainant....joyeux.....ça swingue.....les violons sont plein d'allégresse....

bien sûr ce n'est pas du classique mais on peut ecouter aussi autre chose.

avez-vous déjà ecouté ce morceau ? merci !

watch?v=c4rO4B6iyDI
Rondo Veneziano Stagioni di Venezia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 27 Fév 2014 - 14:59


émotions fortes? Ce qui me tire les larmes ou me fait, plus ou moins discrètement, frissonner?

Liste dans le désordre et non exhaustive :

-Ives : "Décoration Day"
-Deubssy : "Ibéria" (notamment les "Parfums de la Nuit".
-Glazounov : concerto pour piano n° 2 (une "mélodie du bonheur, pour moi...).
-Respighi : les "Fontaines de Rome".
-Scriabine : sonate n° 5 (selon le mot de l'auteur : "à vous, timides embryons de vie, je viens apporter l'audace").
-Marx : "Quartteto chromatico" (celui-là, il est de mes moments forts!).
-Rachmaninov : concerto n° 3 (ma maison mentale...)
-Szymanovski : symphonie n° 3 "Chant de la Nuit" (en l'écoutant, j'ai l'impression d'embrasser l'univers...)
-Bax : symphonie n° 7 (notamment le mvt lent "in legendary mood" : a-t-on jamais fait autant "feu sous la glace" , ni passion allant jusqu'à l'hébétude...).
-Schreker : "die Gezeichneten" (le 1er acte, notamment).

Et bon, voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 723
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 27 Fév 2014 - 18:09

sinon à part rondo veneziano ...le seul morceau que j'aime de ce groupe je rajoute :

chanson triste de duparc chanté par Pollet......
le trio marschallin octavian sophie .....du chevalier à la rose de r.strauss (ça devrait plaire à xavier).
acte 2 scène 2 :tristant et iseult
ouverture tannhauser  et d'autres
les 15 dernières minutes de don juan mozart
une grande partie des noces de figaro
offertoire messe rouge m.a. charpentier christie et d'autres oeuvres de ce compositeur
grands motets rameau mondonville
début petrouchka stravinsky
sheherazage rimsky korsakov
symphonies pour orgue guilmant saint saens
toccata orgues gigout....widor.....etc
dialogues carmelites poulenc
requiem mozart
airs operas français :là sous le soleil béni de messager avec sumi jo   ; mon coeur s'ouvre à ta voix everett saint saens, lakmé des passages,
symphonies roussel, rhenane schumann, etc
concertos piano rachmaninov les 2 premiers,
repentir/o divine reedemer norman gounod
et pour voyager dans le passé un peu de chant milanais ambrosien.....quelques airs de troubadours + dufay ermizy&
recemment des russes "futuristes".
manon massenet..
carmen bizet
airs d'operette veuve joyeuse.....etc
symphonies romantisme tardif respighi, r.strauss,2ème casella,.....

etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16147
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 28 Oct 2015 - 11:14

Le climax final du premier mouvement de la 9ème de Bruckner:la définition même du sublime (être emporté par quelque chose de démesuré).

Joie. Pleurs de Joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 28 Oct 2015 - 11:27

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16147
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 28 Oct 2015 - 14:19

Pas vu la liste de David bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16126
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 28 Oct 2015 - 14:25

depuis quand le sublime appelle-t-il par définition la démesure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16147
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Mer 28 Oct 2015 - 14:58

Depuis que le sublime implique la notion d'incommensurable. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16126
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Jeu 29 Oct 2015 - 21:13

c’est intéressant, personnellement ce mot me vient plutôt face à quelque chose de parfaitement mesuré, plutôt une vision classique en fait, quelque chose d'une beauté idéale, je ne sais pas — en bref, pas les gros développements germaniques Mr. Green (cela peut-il être considéré comme parfait si l’on peut retirer une note ou ajouter une énième variation ?).
(est-ce que démesuré et incommensurable ne pourraient pas être incompatibles ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5468
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Ven 30 Oct 2015 - 10:48

Je penche pour la définition d'Arnaud.

Le Beau, c'est ce qui est mesuré, bien rythmé, symétrique, proportionné. Le Beau charme et apaise.
Le Sublime, c'est ce qui est exagéré, irrégulier, hors normes. Le Sublime exalte et dépasse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81489
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Ven 30 Oct 2015 - 14:11

Oui, le sublime est ce qui dépasse, mais on peut dépasser l'entendement par des proportions parfaites, ce n'est pas forcément une question de démesure me semble-t-il.

Mais il y a plein de songe-creux philosophes distingués qui ont explicité la chose depuis… les débuts, c'est un débat qui peut être aisément tranché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Ven 30 Oct 2015 - 14:17


Le beau, c'est le sublime ordonné par la raison et qui agit, à terme, sur les sens....

Le sublime, c'est le beau décodé par les sens et qui agit, plus tard, sur la raison...

Ou quelque chose comme ça...

Ou que je me suis trompé quelque part... jocolor

Starluc, qui n'a pas la migraine cet aprème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelline
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/10/2015

MessageSujet: Emotions fortes    Lun 2 Nov 2015 - 8:39

Salut, j’aime particulièrement Canon de Pachelbel. Ce morceau est tellement magnifique que je ne me lasse pas de l'écouter. Il me permet également de me détendre et de me vider la tête. J’adore aussi les titres suivants : Les Nocturnes de Frédéric Chopin, Ma mère l'Oye de Maurice Ravel et Requiem de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 2 Nov 2015 - 13:23

Je crois que ce qui est recherché dans ce sujet c'est un peu le contraire d'une musique "pour se détendre" justement. Wink

Sinon: http://classik.forumactif.com/t5752-vos-oeuvres-preferees-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5597
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 2 Nov 2015 - 23:55

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, le sublime est ce qui dépasse, mais on peut dépasser l'entendement par des proportions parfaites, ce n'est pas forcément une question de démesure me semble-t-il.

Avec Kant peut être (mais il faut que je reprenne ma lecture de la critique de la faculté de juger) quand il parle du sublime mathématique. Mais sinon la notion de sublime me semble quand même difficile a séparer de celle de démesure justement, ou tout au plus de la notion d'infini (mais c'est peut être un peu trop lié au définition romantique).
Et puis il y a aussi la définition d'Edmund Burke qui donne un sublime âpre et violent qui implique la terreur (mais une terreur qui doit être purement imaginaire comme dans un roman gothique ou dans les délires les plus sombres des poètes et artistes romantiques, on ne peut jouir du sublime que si l'on est en sécurité). Disons que le sublime vise a provoquer un état de sidération (au sens figuré bien sur).

désolé d'étaler ma science (en retard en plus) mais je suis en plein dans le sujet et pour une fois que cela peut me servir Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Dim 25 Juin 2017 - 0:38

Je l'ai peut-être déjà cité, mais 3-4 notes du solo de violoncelle du II de la Femme sans ombre (même prises au vol en plein milieu du passage) peuvent me faire fondre directement, c'est assez incroyable.


Dernière édition par Xavier le Lun 26 Juin 2017 - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 3:20

Xavier a écrit:
Je l'ai peut-être déjà cité, mais 3-4 notes du solo de violoncelle du II de la Femme sans ombre (même prises au vol en plein milieu du message) peuvent me faire fondre directement, c'est assez incroyable.
Est ce que tu saurais indiquer où ça se trouve sur une version en donnant un numéro de piste et un minutage ?

Moi j'ai un truc irrationnel avec un solo dans le morceau "The blues I love to sing" de Duke Ellington, à 1:14 là dedans

/watch?v=kEVpQSaRmYI


Ca me bouleverse complètement.

D'ailleurs ça fait longtemps que je voulais poser la question : le solo que j'ai indiqué, vous pensez que c'est quoi comme instrument qui joue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 3:46

Glocktahr a écrit:
Xavier a écrit:
Je l'ai peut-être déjà cité, mais 3-4 notes du solo de violoncelle du II de la Femme sans ombre (même prises au vol en plein milieu du passage) peuvent me faire fondre directement, c'est assez incroyable.
Est ce que tu saurais indiquer où ça se trouve sur une version en donnant un numéro de piste et un minutage ?

https://www.musicme.com/#/Compilation/Strauss,-Richard-:-Die-Frau-Ohne-Schatten-0706301315668.html

4è piste de l'acte 2 (celle qui fait 13'38), à partir de 1'30 jusqu'à 3'30. (mais évidemment l'air de l'Empereur qui suit est également sublime)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4464
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 6:38

Xavier a écrit:
Glocktahr a écrit:
Xavier a écrit:
Je l'ai peut-être déjà cité, mais 3-4 notes du solo de violoncelle du II de la Femme sans ombre (même prises au vol en plein milieu du passage) peuvent me faire fondre directement, c'est assez incroyable.
Est ce que tu saurais indiquer où ça se trouve sur une version en donnant un numéro de piste et un minutage ?

https://www.musicme.com/#/Compilation/Strauss,-Richard-:-Die-Frau-Ohne-Schatten-0706301315668.html

4è piste de l'acte 2 (celle qui fait 13'38), à partir de 1'30 jusqu'à 3'30. (mais évidemment l'air de l'Empereur qui suit est également sublime)
Ca fait penser à une de ses oeuvres postérieures "metamorphosen". Et aussi à un moment la mélodie est la même que dans le final d'Ariadne auf Naxos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5987
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 10:16

Xavier a écrit:

3 – 4 notes du solo de violoncelle du II de la Femme sans ombre (même prises au vol en plein milieu du passage) peuvent me faire fondre directement, c'est assez incroyable.


Moi ça ne m'étonne pas. C'est assez fascinant d'ailleurs, effectivement, pourquoi, comment quelques notes à peine, voir parfois même une seule, parmi tant d'autres, pourquoi et comment celles–là peuvent nous procurer autant de sensations Smile !?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 13:07

Glocktahr a écrit:

Ca fait penser à une de ses oeuvres postérieures "metamorphosen". Et aussi à un moment la mélodie est la même que dans le final d'Ariadne auf Naxos.

Oui, c'est du Strauss assez habituel si on peut dire, mais pour moi il y a un truc en plus dans ce passage, que je ne saurai trop expliquer. (mais je pense que c'est en partie dû au contexte de l'opéra et du livret)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg skywalker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 253
Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 15:29

Pareil pour moi , je suis sensible à ces solos de violoncelle dans DFOS

Sinon , en concert , Chosta Quatuor n°8 , le 3eme mouvement Largo , il y a un air poignant .... c'est terrible , effet physique imparable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16126
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 15:37

(ça alors, c’est le trente-cinquième sujet du forum... ça c’est de l’émotion forte.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80235
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Emotions fortes...   Lun 26 Juin 2017 - 16:42

greg skywalker a écrit:
Pareil pour moi , je suis sensible à ces solos de violoncelle dans DFOS  

Et le solo de violon du III...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emotions fortes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emotions fortes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emotions fortes...
» Pour fans de sensations fortes!!
» Ameega II 'Pure and Timeless Emotions' FKSZ 1003
» Ameega 'Pure & Timeless Emotions' (Juin 2009)
» The EMOTIONS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: