Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ottorino Respighi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
joachim
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 71
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 11 Déc 2007 - 20:35

Un des relativement rares symphonistes italiens, dont on ne connaît que la "trilogie" romaine (Fontaines de Rome, Pins de Rome, Fêtes romaines) que l'on retrouve souvent sur le même CD. On connaît un peu aussi sa charmante suite Les Oiseaux, et la première des trois Suites Antiche Arie e Danze per Liuto.
C'est à peu près tout et c'est regrettable, car il existe plusieurs oeuvres concertantes qui mériteraient de sortir de l'oubli, comme le Concerto gregoriano pour violon et le concerto in modo misolidio pour piano ou un superbe Adagio et Variations pour violoncelle et orchestre.
Une monumentale Sinfonia drammatica d'une heure est impressionnante, et quelques autres poèmes symphoniques comme les Vitraux d'Eglise, le Trittico Botticelliano sont intéressants aussi.
Comme tout bon italien il a donné dans l'opéra : son Belfagor en est un exemple marquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 11 Déc 2007 - 21:44

n'est-ce pas, au vingtième siècle, plutôt à Richard Strauss qu'on pourrait comparer Respighi: même retour à un néoclacissisme d'arrière-garde, traversé d'élans modernistes, quasi-cinématographique, un goût prononcé à la fois pour la miniature et la boursouflure, même persistance dans l'enchaînement des opéras, orchestration clinquante jusqu'à l'excès.
Malheureusement ses tableaux symphoniques passent souvent à côté de l'essentiel, il illustre plus qu'il ne sait évoquer et l'on est frappé de constater combien ceux qui ont tenté de travailler sur les mêmes thèmes sont souvent plus pertinents que lui. Je pense à Renzo Rosellini (le frère du réalisateur) et à ses Stampe della vecchia Roma qui mériteraient d'être plus souvent enregistrés.
La meilleure surprise dans Respighi pour moi (et j'ai beaucoup essayé) c'est la mélodie Il tramonto avec quatuor à cordes que Kozena a enregistré sur son disque "historique" (Shosta Schulhoff Britten), un très beau morceau tout en grisaille romantique, pas si éloigné du premier Schönberg.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 11 Déc 2007 - 22:11

Et pour que ce ne soit passé sous silence, ses chansons, magnifiquement rendus par Victoria de los Angeles.
Je pense à "E se un giorno tornasse" (paroles de M. Maeterlinck, aimé de vous tous).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Londres
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Adagio con variazioni de Respighi   Sam 18 Avr 2009 - 23:00

Bonjour

J'ai récemment découvert ce morceau lors d'un concert et j'ai quelques difficultés a trouver quel cd acheter.... auriez vous une interprétation a me conseiller ?

J'ai vu que ce morceau est inclus avec The Birds, 3 Boticelli Pictures et Il Tramonto, interpretes par Wallfisch.
Han Na Chang l'a aussi joué dans sa compilation de courts morceaux The Swan.

Je ne sais pas trop ce que ca vaut ni s'il ya d'autres interpretations en circulation, merci pour votre aide Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Sam 18 Avr 2009 - 23:02

Bonsoir et bienvenue David mains . Je pense que les autres membres pourront t'aider plus facilement si tu mets un lien vers le morceau en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
David
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Londres
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Sam 18 Avr 2009 - 23:29

Merci pour l'accueil, la rapidite et le conseil Smile

Donc voila le lien vers l'Adagio con variazioni de Respighi joué sur youtube (en 2 parties)

https://www.youtube.com/watch?v=vL7ZXxO0JAY

https://www.youtube.com/watch?v=wekLFpiaWGE&feature=related

Et pour les interpretations, il y a:

-Wallfisch: http://www.amazon.com/Respighi-Birds-Botticelli-Pictures-Tramonto/dp/B000000AM1

- Han Na Chang: http://www.amazon.com/Han-Na-Chang-Swan-Gabriel-Faur%C3%A9/dp/B00004YA0L

- Simon/Baillie: http://www.amazon.com/Ottorino-Respighi-Variations-Botticelli-Philharmonia/dp/B00000FDLS


Il y a aussi cette interpretation (qui inclut également le Schelomo de Bloch et le Cello Concerto de Schumann)
- Ancerl / Navarra: http://www.amazon.com/Ancerl-Gold-27-Schelomo-variazioni/dp/B00022XNUK

Toutefois, je pensais prendre l'interprétation de Mork/Jarvi pour le Schelomo de Bloch et Kol Nidrei de Bruch
Truls Mork/Paavo Jarvi: http://www.amazon.com/Schumann-Cello-Concerto-Schelomo-Nidrei/dp/B0006IQM44
et donc prendre le Ancerl pour l'Adagio de Respighi ferait doublon pour le Schelomo de Bloch et le Cello Concerto de Schumann

En conclusion je suis preneur de tous vos conseils
- d'abord pour l'adagio con variazioni de Respighi
- mais aussi pour le Schelomo de Bloch et Kol Nidrei de Bruch si vous pensez que je me mets le doigt dans l'oeil jusqu'a l'omoplate pour le choix de Mork/Jarvi

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7170
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Sam 18 Avr 2009 - 23:30

david a écrit:
Bonjour

J'ai récemment découvert ce morceau lors d'un concert et j'ai quelques difficultés a trouver quel cd acheter.... auriez vous une interprétation a me conseiller ?
Navarra/Ancerl, avec sur le même CD le concerto de Schumann et le Schelomo de Bloch. Un très grand disque, indispensable même !


http://www.amazon.fr/dp/B0001NPU9C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulet
Don Juan piqué aux hormones
avatar

Nombre de messages : 5899
Age : 32
Localisation : France
Date d'inscription : 05/08/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Sam 18 Avr 2009 - 23:32

Il est moche cet adagio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hexachords.com
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Sam 18 Avr 2009 - 23:36

C'est un peu péremptoire Poulet et pas très élégant pour David. Personnellement je ne peux guère t'aider, mais les membres qui connaissent bien le XXe siècle te répondront mieux que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Dim 19 Avr 2009 - 1:32

Pour Schemolo, mes versions préférées restent Bernstein, la plus spectaculaire, et Hanson, la moins rentre-dedans. Tout dépend de la conceptions de la chose, je ne connais pas Jarvi qui doit se situer dans un juste milieu.
En tout cas si Bloch est le centre d'intérêt il y a de nombreuses choses à explorer à commencer par les Concerto Grosso, et le magnifique concerto pour piano, et Macbeth, et le service religieux.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Jeu 25 Nov 2010 - 18:05

J'ai découvert le suite Belkis, Reine de Saba, qui est tirée d'un ballet.

Le Ballet a été commencé en 1931, pour grand orchestre, avec des instruments insolites, comme des cithares, une machine à vent, ainsi qu'un choeur, des solistes et un narrateur.
D'une durée de 80 minutes, le ballet est créé le 23 janvier 1932 à la scala de Milan. Joué seulement onze fois, le ballet n'a depuis jamais été remonté semble t'il. La partition n'a même pas été édité, seule une réduction pour piano l'a été.

Pour ne pas perdre son travail, Respighi décide de créer deux suites, mais sa santé se dégradant rapidement, il n'édite que la première en 1934.

La suite, d'une durée de 24 minutes environ est composée de 4 parties :
- Le rêve de Salomon
- La danse guerrière
- La danse de Belkis à l'aube
- La danse orgiaque

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Jeu 25 Nov 2010 - 18:28

vincent.1976 a écrit:
J'ai découvert le suite Belkis, Reine de Saba, qui est tirée d'un ballet.

Cette suite est très impressionnante en concert : ça déménage vraiment. Il doit falloir une très bonne chaîne et des voisins complaisants pour écouter avec la même puissance chez soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Jeu 25 Nov 2010 - 18:55

Michel Desrousseaux a écrit:
vincent.1976 a écrit:
J'ai découvert le suite Belkis, Reine de Saba, qui est tirée d'un ballet.

Cette suite est très impressionnante en concert : ça déménage vraiment. Il doit falloir une très bonne chaîne et des voisins complaisants pour écouter avec la même puissance chez soi.

Je suis en maison, donc pas de problème avec les voisins Mr. Green

Mais c'est vrai qu'il y a une belle puissance orchestrale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Sam 17 Aoû 2013 - 17:51

Quelles sont vos versions de références pour le Trittico Botticelliano ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Dim 18 Aoû 2013 - 18:44

Belle idée ce sujet sur Respighi!
Personnellement, je trouve le tryptique romain tout à fait superbe, bien que les Fêtes romaines sont moins réussies que les deux premiers volets.
ce qui est remarquable chez Respighi, c'est son talent de l'orchestration et les couleurs qu'il donne à ses œuvres descriptives. Il faut dire qu'il a étudié à Saint-Pétersbourg avec Rimsky-Korsakov.
Dans "les pins de la Via Appia", on trouve une sorte de marche triomphale (qui n'à rien à voir avec les pins mais qui évoque les triomphes antiques sur la via appia) aux accents fascistes selon certains... Dans les "Pins de Rome", mon extrait favori est sans nul doute "pins près d'une catacombe" qui n'est pas sans rappeler "avec les morts dans une langue morte" extrait des tableaux d'une exposition de Moussorgski.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 19 Aoû 2013 - 10:57


Je suis assez désemparé devant Respighi car c'est un musicien dont j'attendais bcp et dans l'oeuvre duquel, je n'ai trouvé que peu mon bonheur.

J'explique : je suis un inconditionnel des "Fontaines de Rome" (j'ai la version Karajan). J'adore cette étude d'atmosphère en quatre parties avec une prédilection pour le dernier tableau la "Fontaine de la villa Médicis au crépuscule". P-ê parce que j'y associe un souvenir d'enfance dans le parc de ma grand-mère où j'attendais, émerveillé, les soirs d'été, les rayons de soleil percer à travers les ramures des arbres. Les "Pins", déjà, cela me branche moins (si j'ose!). Le premier tableau est amusant et plein de vie mais le second (pins près d'une catacombe) est redondant avec la répétition du même thème. Les "Pins du Janicule" sont très séducteurs mais à la limité de la vulgarité quant aux "Pins de la voie appienne", je me suis toujours demandé si c'était les légions romaines ou un clin d'oeil à la "Marche sur Rome" de 1922...

J'ai écouté aussi "Airs et danses antiques". Je trouve cela assez sec et rien n'a vraiment retenu mon oreille...coucou 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 19 Aoû 2013 - 12:24

Le problème de Respighi c'est que les Pins sont un peu les arbres qui cachent la pinède si j'ose dire. Je m'étonne qu'on se réfère systématiquement à cette oeuvre (que j'aime beaucoup pour ma part, avec les Fontaines de Rome) alors qu'il existe quantité d'autres pièces toutes aussi réussies chez lui : les vitraux d'églises, les impressions brésiliennes, le poème automnal pour violon et orchestre, la ballade des gnomes, la superbe sonate pour violon en si mineur (Tasmin Little chez Chandos !), le somptueux triptyque botticellien (l'Adoration des Mages et la naissance de Vénus !!!), la mélodie pour orchestre Deita silvane, la musique de ballet avec la suite de Belkis reine de Saba puis la Pentola magica. Je suis moins client de sa musique concertante. Pour la Sinfonia Drammatica l'enregistrement de Francesco La Vecchia chez Brilliant Classics saura peut-être me convaincre cette fois-ci (en attendant je préfère Downes/Chandos à Nazareth/Naxos). Du côté de sa production néo-baroque j'aime surtout les Oiseaux . Les airs et danses antiques me semblent complètement dispensables (autant écouter du vrai baroque tant qu'à faire). Compositeur un brin rétrograde (ou anachronique), tout comme Sud un peu plus haut, je pense qu'on peut dresser un parallèle avec Richard Strauss qui lui est contemporain. Ceci-dit je préfère la musique pour orchestre de l'italien à celle de l'allemand. Au niveau des opéras, c'est plus compliqué, je suis seulement en train de découvrir : Lucrèce est un peu sec et l'enregistrement Marco Polo loin d'être idéal, la bella dormente nel bosco (opéra pour théâtre de marionnettes tout comme Aucassin et Nicolette de Paul Le Flem) est un conte de fée sans prétention mais dont la fin "moderne" me laisse dubitatif, la Campana Sommersa, que je n'ai pas encore fini, est vraiment très bien (orchestration étincelante à la Korngold, du très bon Respighi).


Dernière édition par WoO le Ven 3 Jan 2014 - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Ven 3 Jan 2014 - 1:15

J'ai écouté Metamorphoseon modi XII dans l'interprétation de Francesco La Vecchia/Orchestre symphonique de Rome. Comme souvent, le chef étire les tempi, et là encore plus qu'ailleurs... Les deux autres interprétations disponibles (Geoffrey Simon chez Chandos et George Hanson chez MDG) font toutes les deux 25 minutes tandis que le chef italien va jusqu'à 35 minutes ! Tout est ici étiré et on a presque l'impression d'écouter une autre oeuvre mais cette vision, qui considère en fait le thème et les douze variations comme un vaste poème symphonique, tient malgré tout la route et permet de goûter et de savourer toutes les couleurs de l'orchestre respighien, sans doute comme jamais auparavant, et ce même si le son est moins brillant et plus opaque que le disque Chandos. Seul reproche : une seule piste sur le disque pour le thème et les 12 variations... Rolling Eyes


Dernière édition par WoO le Mar 7 Jan 2014 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 7 Jan 2014 - 16:01

C'est historique, la premier enregistrement INTEGRAL du génial ballet Belkis, reine de Saba est enfin paru ! bounce bounce bounce



Malheureusement, on cumule les handicaps qui ne vont pas dans le sens d'une large diffusion de ce chef d'oeuvre  carton rouge 

- pas de CD affraid disponible en DVD ou en Blu-Ray uniquement... 
- même pas un ballet filmé, juste un orchestre en train de jouer...
- présence d'une récitante et d'un texte lu en allemand, parfois même pendant la musique... 
- sous-titres en anglais uniquement

On peut visionner des bandes annonces promotionnelles sur Youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 1:10

WoO a écrit:
- présence d'une récitante et d'un texte lu en allemand, parfois même pendant la musique... 
Ça me paraît plutôt un avantage par rapport au ballet, mais je suppose que je dois être peu nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 14:45

Un récitant était prévu par le compositeur, mais en allemand... alors que le texte chanté (par Stella Doufexis) est probablement en italien, ça fait un peu bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 18:34

WoO a écrit:
Un récitant était prévu par le compositeur, mais en allemand... alors que le texte chanté (par Stella Doufexis) est probablement en italien, ça fait un peu bizarre.
C'est mieux que rien. Et j'aime davantage l'allemand déclamé.

Mais c'est sûr, comme tu dis, qu'une vidéo de concert un peu bricolé ne va pas ratisser au plus large pour la notoriété de ce ballet. (Quoique, pas si sûr en fait, dans la mesure où les amateurs de musique « pure » achèteront plus difficilement une vidéo de ballet, et que les amateurs de ballet restent majoritairement attachés aux œuvres de bravoure du répertoire.)

De toute façon, du Respighi, à peu près personne n'achètera ça, ce qui règle un peu la question. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 20:13

Surtout que c'est généralement très très mal filmé : les bois s'en donnent à coeur joie, et hop un gros plan sur l'archet des contrebasses, les trompettes s'apprêtent à entrer dans la danse, et hop on zappe au profit du chef qui s'agite en tout sens...  Neutral 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon, du Respighi, à peu près personne n'achètera ça, ce qui règle un peu la question. Confused
C'est dommage. Je ne connais pas le ballet intégral, mais pour avoir entendu en concert (aux États-Unis, où c'est plus joué qu'ici) la suite tirée du ballet, je dois dire que c'est une expérience orchestrale vraiment extraordinaire qui relègue la Bacchanale de Samson et Dalila de Saint-Saëns au rayon des aimables sucreries. Ça déménage vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 20:58


Citation :
C'est dommage. Je ne connais pas le ballet intégral, mais pour avoir entendu en concert (aux États-Unis, où c'est plus joué qu'ici) la suite tirée du ballet, je dois dire que c'est une expérience orchestrale vraiment extraordinaire qui relègue la Bacchanale de Samson et Dalila de Saint-Saëns au rayon des aimables sucreries. Ça déménage vraiment.

La suite n'est-elle pas l'intégralité de ce qu'il en reste? Respighi est mort avant d'avoir achevé la 2è partie, non?
Je me suis toujours demandé si ce n'est pas à cette pièce que Dos Passos fait référence dans Three Soldiers, où le personnage central tente d'achever un ballet sur la Reine de Saba.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 8 Jan 2014 - 21:57

Non non pas du tout, ça dure un peu plus de 80 minutes. Respighi est mort avant d'avoir pu achever la deuxième suite qu'il projetait, pour des exécutions plus "commodes", ne nécessitant pas tout l'attirail de la version intégrale. Jusqu'à présent ce ballet de 1931 (avec choeurs, chanteur soliste, récitant, machine à vent, sitars, cuivres dans les coulisses) n'était connu qu'à travers la première suite achevée (1934). Les disques de Geoffrey Simon (Chandos) et Eiji Oue (Reference Recordings) sont excellents. Je ne connais pas celui de Vladimir Ashkenazy (Exton), qui respecte - tout comme Eiji Oue - l'ordre préconisé par Respighi : Songe de Salomon, Danse de Belkis à l'aurore, Danse guerrière, Danse orgiaque. Geoffrey Simon et Sascha Goetzel intervertissent les deux mouvements centraux pour plus d'efficacité symphonique : lent-rapide-lent-rapide (ce qui donne : Songe de Salomon, Danse guerrière, Danse de Belkis à l'aurore, Danse orgiaque).

Je recommande le disque de Goetzel à la tête de l'Orchestre Philharmonique Borusan d'Istanbul. Très beau disque, belle prise de son et excellente direction du chef, les passages orientalisants n'ont jamais autant sonnés orientaux (c'est le même orchestre qui joue les oeuvres symphonique de Fazil Say et les joueurs sont plus que rompus aux instruments "exotiques" - pour nous - utilisés ici). En plus le couplage est génial :



Michel Desrousseaux a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon, du Respighi, à peu près personne n'achètera ça, ce qui règle un peu la question. Confused
C'est dommage. Je ne connais pas le ballet intégral, mais pour avoir entendu en concert (aux États-Unis, où c'est plus joué qu'ici) la suite tirée du ballet, je dois dire que c'est une expérience orchestrale vraiment extraordinaire qui relègue la Bacchanale de Samson et Dalila de Saint-Saëns au rayon des aimables sucreries. Ça déménage vraiment.

Belkis en concert ! Je n'ai pas eu cette chance mais je t'envie, vraiment ! Very Happy 
C'est une véritable orgie orchestrale, je crois qu'il n'y a pas d'autres mots...  hehe


Dernière édition par WoO le Mer 8 Jan 2014 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 20 Jan 2014 - 19:51

Dis moi WoO, mis à part les handicaps que tu as mentionné, la musique elle même, est elle de la même veine que la suite ? Ou bien la suite est le best of et le reste bien inférieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 21 Jan 2014 - 0:41

Salut Vincent ! coucou
Je suis sûr que c'est très chouette, j'attends un peu que le prix baisse pour me procurer le DVD mais puisque on ne peut pas faire autrement... 
Je donnerai un avis plus détaillé dès que je l'aurais écouté. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent.1976
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 41
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 22 Jan 2014 - 21:49

Oui, en DVD, ce ne doit pas être donné, d'autant plus que l'image n'apporte rien... C'est pas très motivant pour l'acheter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Ven 7 Fév 2014 - 0:12

bonsoir mes amis,
j'ai écouté du Ottorino Respighi ce soir, sa Sinfonia Drammatica (P. 102) (1914).
je vous laisse le lien si vous avez envie de l'écouter :
watch?v=NsE0NDzWw74 ....... par le BBC Philharmonic . diretta da Sir Edward Downes.

je viens de rajouter cela, après une heure de symphonie dramatique de respighi, je me dis que des fois il vaut mieux porter un autre nom pour bénéficier de l'estime, cette symphonie est divine et n'a pas à rougir devant d'autres du même style composées par des compositeurs germaniques par exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81573
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 17 Nov 2014 - 23:40

A propos des Pins de Rome:

DavidLeMarrec a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Et effectivement j'ai été ébloui par cette flamboyance orchestrale, on en à plein les mirettes.  colors
Ca m'a fait penser à un mix entre Ravel, Rimsky et le Stravinski de l'Oiseau de feu/Petrouchka.

Bon, soit ton goût se ramollit sérieusement (Mozart aurait dû exciter mes soupçons), soit il faut vraiment que je réécoute ça. Surprised

C'est sûr que c'est plus superficiel, moins neuf ou moins parfait que les trois compositeurs cités... Mais en termes de couleurs, d'orchestration et d'atmosphère, ça joue quand même dans la cour des presque grands. (mais pour ma part je trouve ça un chouilla plus germanique et moins russe que ce que dit Arnaud)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 17 Nov 2014 - 23:49

scratch Tu penses à quels Allemands qui écriraient dans ce style léger, poudreux, atmosphérique ?

C'est vrai que les climax sont assez lourds et bruyants, mais rares dans les Pins et les Fontaines qui restent essentiellement (hormis quelques tutti) de la tapisserie paysagiste, bucolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 17 Nov 2014 - 23:52

J'ai réécouté ce soir (j'en ai parlé en 'Playlist'), et effectivement, en termes d'orchestration, ça se compare aux grandes pages de la Ville morte, ça rutile de tous les côtés.

Je croyais que c'était plus long que ça… pour de courtes pièces de caractère, effectivement, ça se défend très bien (en particulier les Festivali et les Fontane, d'ailleurs). Ce doit être très chouette en concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81573
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Lun 17 Nov 2014 - 23:55

Ben y a quand même du Strauss là-dedans, non?? (4è mouvement des Pins, 2è mouvement des Fontaines)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 0:03

Oui, sans doute, et du Ravel aussi… mais le Strauss décoratif n'est pas vraiment ma came non plus. Je crois que j'aime davantage les Feste et les Fontane que l'Alpestre, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81573
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 0:04

Je n'avais pas vu ton message, je répondais en fait à Melo.

Oui, un peu de Debussy/Ravel/Delius/Holst aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 0:07

Oui, Holst (des Planètes, hein, pas Beni Mora Mr. Green ), je me suis demandé aussi.

D'ailleurs, je n'ai rien entendu de Respighi, par ailleurs, qui ait le lustre de ces œuvres, la plupart sont d'un postromantisme beaucoup plus opaque et terne, il m'a semblé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 0:41

Xavier a écrit:

Ben y a quand même du Strauss là-dedans, non?? (4è mouvement des Pins, 2è mouvement des Fontaines)


Oui, c'est ce que je sous-entendais, dans les tuttis, on trouvera aisément des passerelles stylistiques avec quelques crémiers contemporains, mais les pages plus volubiles des Pins et Fontaines soufrent peu d'équivalent, et a fortiori ne m'évoquent aucune similitude avec des compositeurs allemands de la même époque.

Les Pins de la villa Borghese peuvent faire penser à Ravel (orchestration des moussorgskiennes Tuileries, ou Place du marché à Limoges).

Ils resplendissent d'une jactance, d'un scintillement qui en quelques mesures évoquent aussitôt l'Italie, non ?

Dans les pages bucoliques des Pins, on penserait plutôt à l'impressionnisme anglais, celui de Delius ou Bax.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81573
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 0:44

C'est vrai que j'ai pensé aussi à Moussorgsky/Ravel, qui d'ailleurs date de 1922, un an avant les Pins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 1:06

Un très bel opératorio: Maria Egiziaca. Enregistré sur Hungaroton sous Gardelli et à l'Académie Ste-Cécile sous un autre label. 70 minutes, un seul disque. Recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mar 18 Nov 2014 - 19:49

DavidLeMarrec, in playlist, a écrit:

=> Respighi — Pini — Ozawa
Effectivement, il y a un côté korngoldien (et puccinien orentialisant façon Butterfly). Mais c'est quand même pas de la très grande musique…


=> Respighi — Festivali [Feste romane, NdT] — Ozawa
Ah, c'est nettement mieux, ça.

=> Respighi — Fontane — Ozawa
… là j'ai même tendance à aimer, même si ça reste assez tapageur dans son genre.


Les oreilles friandes d'effet racoleur ont effectivement tendance à préférer les Fêtes romaines, avec son cirque à gladiateurs, sa liesse des moissons, son charivari final.

J'aime bien les Pins, mais les volets centraux sont assez faibles.
Je préfère les Fontaines, d'une structure cohérente et mieux gérée (lent-animé-animé-lent), d'une inspiration plus constante, où les climax s'intègrent harmonieusement au tableau d'ensemble.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1482
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Ven 2 Oct 2015 - 21:28


Est paru récemment un nouveau disque Respighi - Neschling, Orchestre de Liège.
Je viens d'écouter Metamorphoseon, variations sur un thème pour orchestre. C'est plutôt intellectuel pour du Respighi... Ça m'a fait penser à du Hindemith par moments. Et il y a des passages magnigiques, notamment Cadenze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouddha
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 73
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Ottorino Respighi   Jeu 8 Oct 2015 - 19:09

Cher Joachim,

je vois que l'on donne maintenant dans l'ORL !!
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouddha.ch/Hifi/hifi.htm
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 12:55

bonjour à tous
je ne comprends pas cet indifférence face à la sublime musique de Respighi,
oui car seulement une page dédiée à ce compositeur alors que Richard Strauss en a des centaines et c'est pas meilleur que Respighi
pourquoi ?
cette symphonie dramatique est sublime, mais j'ai un début d'explication, selon les gens les italiens ne savent faire que de l'opera et surtout pas de symphonies !
je crois que l'on aime aussi les compositeurs en fonction de leur nationalité, quand c'est français allemand ça ne peut que être bon.....
salutations benoit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 13:14

hommepiano a écrit:
oui car seulement une page dédiée à ce compositeur alors que Richard Strauss en a des centaines et c'est pas meilleur que Respighi

Si. Mr. Green

Respighi, ça ressemble au Strauss de vingt ans. hehe


Citation :
je crois que l'on aime aussi les compositeurs en fonction de leur nationalité, quand c'est français allemand ça ne peut que être bon.....

Les préjugés contre les compositeurs français sont très vigoureux, pourtant… bien des artistes germaniques se sont illustrés par leurs remarques en la matière.

Pour Respighi, c'est simplement qu'en dehors de ses suites romaines assez spectaculaires (plus que profondes, tout de même : des sortes de Planets à l'italienne), le catalogue vocal ou instrumental n'est pas de premier choix. Mais c'est vrai que ça changerait en concert de temps en temps, plutôt que les dix mêmes poèmes de Richard Strauss (ou de jouer certains de ses mauvais trucs, comme le Burleske entendu lundi en concert…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6360
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 13:56

DavidLeMarrec a écrit:

Pour Respighi, c'est simplement qu'en dehors de ses suites romaines assez spectaculaires (plus que profondes, tout de même : des sortes de Planets à l'italienne)


Oh, je ne suis pas d'accord ... Sans aller jusqu'à dire que Respighi possède une profondeur abyssale ^^ , je lui en trouve tout de même suffisamment — dans ces oeuvres par exemple — et surtout ( et c'est là le point important de ma réaction ) : J'en trouve encore plus, tellement, chez Holst Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 14:06

Evidemment, les "tableaux" romains sont les oeuvres les plus connus du compositeur ; mais de là à dire que ce sont les meilleures...
Moi, j'aime énormément les Impressioni brasiliane, les Vetrate di chiesa, le Tramonto aussi ; beaucoup plus, en revanche, que ce qu'il a produit dans la veine "néo"-tout-ce-qu'on-veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 17:27

DavidLeMarrec a écrit:
hommepiano a écrit:
oui car seulement une page dédiée à ce compositeur alors que Richard Strauss en a des centaines et c'est pas meilleur que Respighi

Si. Mr. Green

Respighi, ça ressemble au Strauss de vingt ans. hehe


Citation :
je crois que l'on aime aussi les compositeurs en fonction de leur nationalité, quand c'est français allemand ça ne peut que être bon.....

Les préjugés contre les compositeurs français sont très vigoureux, pourtant… bien des artistes germaniques se sont illustrés par leurs remarques en la matière.

Pour Respighi, c'est simplement qu'en dehors de ses suites romaines assez spectaculaires (plus que profondes, tout de même : des sortes de Planets à l'italienne), le catalogue vocal ou instrumental n'est pas de premier choix. Mais c'est vrai que ça changerait en concert de temps en temps, plutôt que les dix mêmes poèmes de Richard Strauss (ou de jouer certains de ses mauvais trucs, comme le Burleske entendu lundi en concert…).  
david je prefère la symphonie dramatique de respighi à la symphonie alpestre insipide de R Strauss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 17:40

bAlexb a écrit:
Evidemment, les "tableaux" romains sont les oeuvres les plus connus du compositeur ; mais de là à dire que ce sont les meilleures...
Moi, j'aime énormément les Impressioni brasiliane, les Vetrate di chiesa, le Tramonto aussi ; beaucoup plus, en revanche, que ce qu'il a produit dans la veine "néo"-tout-ce-qu'on-veut.

salut balexb ou david tu connais cette oeuvre, jamais entendue auparavant....mamamia.........intense......immense.....gigantesque....
c'est presque de la Entartete Musik

Ottorino Respighi: Metamorphoseon modi XII (P. 169) (1930)
watch?v=97B7gLorTQI
Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starluc
Mélomaniaque


Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   Mer 4 Nov 2015 - 18:21

bAlexb a écrit:
Evidemment, les "tableaux" romains sont les oeuvres les plus connus du compositeur ; mais de là à dire que ce sont les meilleures...
Moi, j'aime énormément les Impressioni brasiliane, les Vetrate di chiesa, le Tramonto aussi ; beaucoup plus, en revanche, que ce qu'il a produit dans la veine "néo"-tout-ce-qu'on-veut.

Tout à fait d'accord...Les "Airs et danses antiques", bof! I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ottorino Respighi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ottorino Respighi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ottorino Respighi (1879-1936)
» Ottorino RESPIGHI
» Respighi - la Fiamma
» Un chef pour 3 chefs d'oeuvre (Honegger Scriabine Respighi)
» Antal Dorati

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: