Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Joyce DiDonato

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 7 Nov 2012 - 18:35

aurele a écrit:
La tournée "Drama queens" a commencé : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=4381&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54

La personne ayant rédigé la critique fait notamment une comparaison avec Bartoli et associe DiDonato à Elisabeth Iere tandis qu'elle associe Bartoli à Marie Stuart
oui et c'est d'une débilité totale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22983
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 7 Nov 2012 - 22:32

Cela n'a aucun sens effectivement. Cette Catherine Jordy a fumé la moquette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 9 Juil 2014 - 16:04

Le programme du récital du 27/09/2014 au TCE est diffusé sur le site des Grandes Voix :

Citation :

Pacini
Stella di Napoli, « Ove t’aggiri o barbaro »
Donizetti
Elisabetta al castello, « Par che mi dica ancor »
Rossini
Elisabetta Regina d’Inghilterra, Sinfonia
Carafa
Le Nozze di Lammermoor, « L’amica ancor non torna… Oh di sorte crudel »
Rossini
Le siège de Corinthe, Ballabile I et III
Zelmira, « Riedi al Soglio »
Bellini
Norma, Sinfonia
Mercadante
La Vestale, « Se fino al cielo ascende »
Verdi
Alzira, Sinfonia
Bellini
Adelson e Salvini, « Dopo l’oscuro nembo »
Pacini
Saffo, « Teco dall’are pronube »

Des extraits d'un futur récital CD j'imagine! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 9 Juil 2014 - 16:12

Et en fait, une simple petite recherche suffisait...


annoncé pour le 2 septembre


Paccini, Stella Di Napoli : "Ove T'aggiri, O Barbaro" (Stella)
Bellini, Adelson E Salvini : "Dopo L'oscuro Nembo" (Nelly)
Carafa, Le Nozze Di Lammermoor : "L'amica Ancor Non Torna... Oh, Di Sorte Crudel" (Lucia)
Rossini, Zelmira : "Riedi Al Soglio" (Zelmira)
Mercadante, La Vestale : "Se Fino Al Cielo Ascendere" (Giunia)
Donizetti, Elisabetta Al Castello Di Kenilworth : "Par Che Mi Dica Ancora" (Amelia)
Bellini, I Capuleti E I Montecchi : "Tu Sola, O Mia Giulietta... Deh! Tu, Bell'anima" (Romeo)
Carafa(?), Il Sonnambulo : "Lasciami... Se Il Mar Sommesso Mormora" (Adele)
Donizetti, Maria Stuarda : "Io Vi Rivedo Alfin... Deh! Tu Di Un'umile Preghiera" (Maria)
Pacini, Saffo : "Flutto Che Muggi... Teco Dall'are Pronube... L'ama Ognor Qual Io L'amai"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 9 Juil 2014 - 20:34

Otello a écrit:
aurele a écrit:
La tournée "Drama queens" a commencé : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=4381&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54

La personne ayant rédigé la critique fait notamment une comparaison avec Bartoli et associe DiDonato à Elisabeth Iere tandis qu'elle associe Bartoli à Marie Stuart
oui et c'est d'une débilité totale!

 En fait aucune des deux n'a les moyens de ces rôles...
J di D arrive à faire illusion - mais elle n'est pas une Sills ou une Sutherland.

 Autrement j'ai pris des places pour "Stella di Napoli" au TCE.

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22983
Age : 27
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 9 Juil 2014 - 21:31

Sa Maria Stuarda divise les mélomanes et je ne l'ai pas entendue en salle dans ce rôle mais Joyce DiDonato est une grande belcantiste. Elle m'avait touché dans la retransmission du Met.
Le programme Stella di Napoli est assez intéressant mais la pochette est vraiment sans intérêt avec cette pose de diva. DiDonato est l'anti-diva par excellence en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 9 Juil 2014 - 22:29

Elle est chouette cette pochette... et ça colle bien au sujet non? Des étoiles...
Tout comme la pochette de "Drama Queens" collait très bien.

En tout cas, si DiDonato a cette robe là pour les concerts, ça va faire jaser! hehe (elle avait la robe de disque pour sa tournée "Drama Queens")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 10 Juil 2014 - 7:45

aurele a écrit:
Sa Maria Stuarda divise les mélomanes et je ne l'ai pas entendue en salle dans ce rôle mais Joyce DiDonato est une grande belcantiste. Elle m'avait touché dans la retransmission du Met.
Le programme Stella di Napoli est assez intéressant mais la pochette est vraiment sans intérêt avec cette pose de diva. DiDonato est l'anti-diva par excellence en plus.

 C'est une très grande artiste, et je l'aime beaucoup, mais je ne la classerai pas dans les "grandes belcantistes" comme l'est encore June Anderson ou comme sont en train de le devenir Sonya Yoncheva ou Olga Peretyatko.
Elle manque d'ampleur, et sa voix reste celle d'une mezzo, qui lui interdit les pyrotechnies dans la quinte aiguë de rigueur dans ce répertoire.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 10 Juil 2014 - 9:37

Une mezzo ne peut pas être une grande belcantiste???
Son Roméo chez Bellini le prouve pourtant bien qu'elle est tout à fait à l'aise dans le répertoire!

Mais si tu définis "grande belcantiste" comme une spécialiste du sur-aigu, alors forcément DiDonato de part la nature de sa voix ne convient pas bien sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Ven 11 Juil 2014 - 11:58

DiDonato manque d'ampleur Shocked ? Toi tu ne l'a jamais vu sur scène hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Sam 19 Juil 2014 - 18:57

calbo a écrit:
DiDonato manque d'ampleur Shocked ? Toi tu ne l'a jamais vu sur scène hehe 

Si plusieurs fois : la première fois à Garnier dans Cenerentola - qui plus est avec Florez : c'était génial;
Elle est excellente dans le Rossini buffa, mais ce n'est clairement pas ça le belcanto romantique.
Je ne l'imagine tout simplement pas en mesure de chanter Sémiramide...
Elle a chanté cette saison à nouveau Angelina au Met avec Florez et elle a dit qu'elle chantait le role pour la dernière fois : c'est dommage, parce qu'elle y est parfaite, alors qu'avec Donizetti elle s'aventure dans des rôles hors de sa vocalité.
Je crains qu'elle n'attrape le syndrome Renée Fleming qui à une époque imaginait pouvoir tout chanter et s'est royalement plantée - souvenons-nous d'une certaine Imogène au Châtelet....
Elle ne sera jamais Sutherland, Sills ou Anderson, alors qu'il y a tellement d'autres œuvres ou elle pourrait briller...

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 14:53

Enfin elle a juste triomphé dans du Rossini sérieux plusieurs fois (La Donna del Lago), dans du Bellini (Roméo)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30332
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 14:56

Montfort a écrit:
calbo a écrit:
DiDonato manque d'ampleur Shocked ? Toi tu ne l'a jamais vu sur scène hehe 

Si plusieurs fois : la première fois à Garnier dans Cenerentola - qui plus est avec Florez : c'était génial;
Elle est excellente dans le Rossini buffa, mais ce n'est clairement pas ça le belcanto romantique.
Je ne l'imagine tout simplement pas en mesure de chanter Sémiramide...
Elle a chanté cette saison à nouveau Angelina au Met avec Florez et elle a dit qu'elle chantait le role pour la dernière fois : c'est dommage, parce qu'elle y est parfaite, alors qu'avec Donizetti elle s'aventure dans des rôles hors de sa vocalité.
Je crains qu'elle n'attrape le syndrome Renée Fleming qui à une époque imaginait pouvoir tout chanter et s'est royalement plantée - souvenons-nous d'une certaine Imogène au Châtelet....
Elle ne sera jamais Sutherland, Sills ou Anderson, alors qu'il y a tellement d'autres œuvres ou elle pourrait briller...

 Montfort

Et dans Haendel elle n'a pas brillé peut être ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 15:01

Montfort a écrit:
calbo a écrit:
DiDonato manque d'ampleur Shocked ? Toi tu ne l'a jamais vu sur scène hehe 

Si plusieurs fois : la première fois à Garnier dans Cenerentola - qui plus est avec Florez : c'était génial;
Elle est excellente dans le Rossini buffa, mais ce n'est clairement pas ça le belcanto romantique.
Je ne l'imagine tout simplement pas en mesure de chanter Sémiramide...
Elle a chanté cette saison à nouveau Angelina au Met avec Florez et elle a dit qu'elle chantait le role pour la dernière fois : c'est dommage, parce qu'elle y est parfaite, alors qu'avec Donizetti elle s'aventure dans des rôles hors de sa vocalité.
Je crains qu'elle n'attrape le syndrome Renée Fleming qui à une époque imaginait pouvoir tout chanter et s'est royalement plantée - souvenons-nous d'une certaine Imogène au Châtelet....
Elle ne sera jamais Sutherland, Sills ou Anderson, alors qu'il y a tellement d'autres œuvres ou elle pourrait briller...

 Montfort

Et allez zou, sors en deux de la tombe et une 3e de sa semi retraite pété de rire ; tu compares ce qui est incomparable en prenant 3 soprani face à une mezzo. DiDonato n'est pas qu'une "buffa"; Poly parle à juste titre de La donna del lago et de I Capuletti et i Montecchi que j'ai vu en retransmission pour l'un et en live pour l'autre mais il y'a certainement d'autres exemples. Je réitère donc mes réserves : je ne suis pas certaines que tu l'aies vu; et si oui, je ne suis pas certaine que tu aies eu tes oreilles grandes ouvertes Smile


Dernière édition par calbo le Dim 20 Juil 2014 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 15:47

calbo a écrit:

Et allez zou, sors en deux de la tombe et une 3e de sa semi retraite pété de rire ; tu compares ce qui est incomparable en prenant 3 soprani face à une mezzo. DiDonato n'est pas qu'une "buffla"; Poly parle à juste titre de La donna del lago et de I Capuletti et i Montecchi que j'ai vu en retransmission pour l'un et en live pour l'autre mais il y'a certainement d'autres exemples. Je réitère donc mes réserves : je ne suis pas certaines que tu l'aies vu; et si oui, je ne suis pas certaine que tu aies eu tes oreilles grandes ouvertes Smile 

Comme la mozarella?  Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 15:53

tutut faute de frappe, je corrige
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 16:23

calbo a écrit:
tutut faute de frappe, je corrige

Trop tard! On a constaté ta méchanceté envers cette pôvre Joyce!  carton rouge

A moins que ce soit ta gourmandise qui te tourmente?  hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 20 Juil 2014 - 16:28

Jaky a écrit:
calbo a écrit:
tutut faute de frappe, je corrige

Trop tard! On a constaté ta méchanceté envers cette pôvre Joyce!  carton rouge

A moins que ce soit ta gourmandise qui te tourmente?  hehe 
`

C'est toi qui es méchant avec "cette pôvre Joyce". Sinon, merci de t'inquiéter pour moi, ma santé va plutôt de mieux en mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Lun 21 Juil 2014 - 12:35

calbo a écrit:
Montfort a écrit:
calbo a écrit:
DiDonato manque d'ampleur Shocked ? Toi tu ne l'a jamais vu sur scène hehe 

Si plusieurs fois : la première fois à Garnier dans Cenerentola - qui plus est avec Florez : c'était génial;
Elle est excellente dans le Rossini buffa, mais ce n'est clairement pas ça le belcanto romantique.
Je ne l'imagine tout simplement pas en mesure de chanter Sémiramide...
Elle a chanté cette saison à nouveau Angelina au Met avec Florez et elle a dit qu'elle chantait le role pour la dernière fois : c'est dommage, parce qu'elle y est parfaite, alors qu'avec Donizetti elle s'aventure dans des rôles hors de sa vocalité.
Je crains qu'elle n'attrape le syndrome Renée Fleming qui à une époque imaginait pouvoir tout chanter et s'est royalement plantée - souvenons-nous d'une certaine Imogène au Châtelet....
Elle ne sera jamais Sutherland, Sills ou Anderson, alors qu'il y a tellement d'autres œuvres ou elle pourrait briller...

 Montfort

Et allez zou, sors en deux de la tombe et une 3e de sa semi retraite pété de rire ; tu compares ce qui est incomparable en prenant 3 soprani face à une mezzo. DiDonato n'est pas qu'une "buffa"; Poly parle à juste titre de La donna del lago et de I Capuletti et i Montecchi que j'ai vu en retransmission pour l'un et en live pour l'autre mais il y'a certainement d'autres exemples. Je réitère donc mes réserves : je ne suis pas certaines que tu l'aies vu; et si oui, je ne suis pas certaine que tu aies eu tes oreilles grandes ouvertes Smile

 Merci, tu confirmes ce que je dis : c'est une mezzo qui s'aventure en dehors de son répertoire.. Il est logique que je la compare avec des sopranos "dramatique d'agilité", puisque elles, elles ont parfaitement la voix pour ce répertoire, ce qui n'est évidemment pas le cas de J. di D.
Je l'ai évidemment vue en Roméo - superbe - role de mezzo...
Je n'ai pas pu avoir de places pour sa "Donna" - j'ai vu Deshayes, pas mal,mais pas comparable..
Par ailleurs, mais ce n'était pas mon propos, elle est parfaite dans Haendel.
Encore une fois j'aime beaucoup cette chanteuse, une des meilleures actuellement, mais l'admiration n’empêche pas la lucidité !

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 23 Juil 2014 - 22:25

Elle pourrait aussi faire un malheur dans Mozart : Idamante, Dorabella, Cherubino, Sesto...

A-t-elle déjà chanté un de ces rôles ??

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 23 Juil 2014 - 23:10

Les quatre. En Sesto avec Workman et Antonacci, c'était une tuerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 24 Juil 2014 - 7:59

DavidLeMarrec a écrit:
Les quatre. En Sesto avec Workman et Antonacci, c'était une tuerie.

Merci : c'était où et quand ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 24 Juil 2014 - 11:23

À Genève au princtemps 2006, dirigé par Zaccharias, dans la belle production de Kokkos. Ça avait été radiodiffusé et j'avais récupéré la bande à l'époque (que j'écoute toujours souvent). Au niveau de l'esthétique générale, ça ressemble assez à Harnoncourt (un peu moins « méchant » tout de même), et c'est bien sûr remarquablement chanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 17 Sep 2014 - 16:53

Polyeucte a écrit:
Et en fait, une simple petite recherche suffisait...


annoncé pour le 2 septembre


Paccini, Stella Di Napoli : "Ove T'aggiri, O Barbaro" (Stella)
Bellini, Adelson E Salvini : "Dopo L'oscuro Nembo" (Nelly)
Carafa, Le Nozze Di Lammermoor : "L'amica Ancor Non Torna... Oh, Di Sorte Crudel" (Lucia)
Rossini, Zelmira : "Riedi Al Soglio" (Zelmira)
Mercadante, La Vestale : "Se Fino Al Cielo Ascendere" (Giunia)
Donizetti, Elisabetta Al Castello Di Kenilworth : "Par Che Mi Dica Ancora" (Amelia)
Bellini, I Capuleti E I Montecchi : "Tu Sola, O Mia Giulietta... Deh! Tu, Bell'anima" (Romeo)
Carafa(?), Il Sonnambulo : "Lasciami... Se Il Mar Sommesso Mormora" (Adele)
Donizetti, Maria Stuarda : "Io Vi Rivedo Alfin... Deh! Tu Di Un'umile Preghiera" (Maria)
Pacini, Saffo : "Flutto Che Muggi... Teco Dall'are Pronube... L'ama Ognor Qual Io L'amai"

Première écoute et c'est un vrai plaisir! Very Happy
A tous les points de vues (programme, chant, orchestre) c'est inspiré et superbe...

A approfondir un peu... Et se lancer dans une scène finale de Saffo de presque 15 minutes dans un récital, c'est quand même une très bonne idée pour montrer l'approfondissement et éviter l'enfilage d'airs.

Vivement le récital au TCE! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 17 Sep 2014 - 18:50

Superbe programme, album magnifique! Seule réserve la prière de Maria Stuarda qui montre les limites vocales de Di Donato dans le chant sfogato!
Mais tout le reste est de très grande eau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 69
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 17 Sep 2014 - 19:46

Petite mise en bouche :

 http://www.forumopera.com/liste-cd-dvd-livres/

 Je serai au TCE le 27 septembre...

   Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 18 Sep 2014 - 13:02

Otello a écrit:
Superbe programme, album magnifique! Seule réserve la prière de Maria Stuarda qui montre les limites vocales de Di Donato dans le chant sfogato!
Mais tout le reste est de très grande eau!

Et quelle est la définition du "chant sfogato"?

Parce que ce que je trouve sur Internet parle principalement d'une étendue de tessiture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 18 Sep 2014 - 13:23

le chant sfogato réclame une assise solide du grave tout en ayant la plus parfaite aisance dans l'aigu voire le suraigu; il doit s'appuyer sur une projection percutante et la plus homogène possible et il doit permettre de moduler des contrastes de dynamiques permanents et notamment l'émission de vrais pianissimi aigus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 18 Sep 2014 - 13:26

Ok merci...

Mais du coup c'est dans l'aigu que ça te pose soucis pour DiDonato?
Parce que l'assise solide du grave, elle l'a. L'aigu est assez aisé (mais pas de suraigu), la projection est percutante et homogène et question dynamique elle est quand même assez royale.
Donc il n'y aurait que les aigus pianissimi qui sont peut-être un peu timides en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 18 Sep 2014 - 13:36

oui tout à fait, le souci avec elle est qu'elle est mal à l'aise dans la partie aigue de la tessiture et que les aigus pianissimi sont quasi inaudibles et laids!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 18 Sep 2014 - 13:44

Laid, je n'irais pas jusque là... moins beau que le reste ok...
Je comprends la réserve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6946
Age : 52
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Jeu 18 Sep 2014 - 13:52

mais le reste de l'album est juste magnifique! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Ven 19 Sep 2014 - 0:36

Bon, je pressens que je ne vais pas me faire des amis sur ce forum nouvellement investi, mais là, j'ai du mal à comprendre votre enthousiasme débordant pour cette chanteuse... Je n'ai pas écouté son nouveau disque excepté le rondo final de Zelmira (cela m'a suffi) mais je connais son hommage à Colbran, mon idole Wink , qui est à mes yeux une arnaque musicologique de haut vol...Et je ne parle pas du naufrage de sa Elena à Garnier...

Pour moi, c'est une chanteuse qui présente des défauts la disqualifiant d'emblée dans le chant rossinien serio qu'elle semble tant affectionner:

- difficultés à émettre et lier des sons surs, fermes et bien accentués dans la zone centrale, la privant donc logiquement d'ampleur et de toute possibilité de phrasés nobles comme souvent reclament les rôles Colbran dans les passages legati
- incapacité chronique dans l'execution du passagio, mettant a nu le manque d'homogéneité de la voix
- aigu à tendance "fixe" et bas de la tessiture souvent ponctué de sons "vides" ou indietri
- incapacité d'exécuter l'agilità di forza, avec une colorature souvent aspirée, dispensée sans mordant, et ornée de variations hors style type picchettati ou staccati intempestifs

A titre de comparaison, sur le seul titre du disque écouté:Riedi al soglio donc, je propose  l'écoute de Virginia Zeani au San carlo en 1965 ( 1 ère reprise moderne du titre). Ici, malgré les coupes typiques de l'époque et une certaine imprécision des agilités, on entend vraiment ce que signifie un centre en bon ordre et homogène, ainsi qu'une réelle capacité d'accentuation dans cette zone, conditions sine qua non lorsque l'on aborde ce type d'écriture vocale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Ven 19 Sep 2014 - 1:03

Si on veut avoir tout ça, alors on renonce à avoir une interprète ; parce que DiDonato, indépendamment des limites de la voix (qui a des angles, effectivement bounce ), a quand même cet avantage sur n'importe quelle véritable belcantiste romantique accomplie : elle incarne avec vigueur et personnalité.

Si c'est pour avoir une de ces grandes voix flottantes à voyelle unique, le choix prête vraiment à discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Dim 21 Sep 2014 - 23:21

Donc selon toi, la technique belcantiste annihilerait toute possibilité d'interprétation? Si c'est bien ça, je me trouve en ABSOLU désaccord avec toi! J'espère que tu n'es pas de ceux qui pratiquent cette équation scandaleuse : belcanto = pacotille de sons tous égaux à l'enfilade...  Evil or Very Mad  !
Dans ce répertoire, la technique est le fondement pour prétendre à interpréter. Comment Didonato pourrait elle proposer une Zelmira convenable sans pouvoir dispenser des sons correctement émis et liés dans les zones sur lesquelles le rôle insiste le plus. En effet, ici, son centre défaillant, son passagio médiocrement négocié, le manque de mordant généralisé, la privent de toute ampleur de phrasé, de toute noblesse d'accentuation dont seule une voix à l'aise dans cette tessiture est pleinement capable...Elle peut y mettre toute sa vigueur et sa personnalité comme tu dis, il n'empêche que son chant inadapté altère la caractérisation du personnage qui paraît nettement "réduit' par ces limites...et tout ceci n'est pas une question de grandes voix , comme tu le sous-entends. De petites voix peu dotées,  mais techniquement accomplies et stylistiquement impeccables ont put rendre justice au très cher Gioachino, exemple: Cuberli....L'histoire de la voyelle unique, je ne saisis pas bien, tu parles de diction? Selon toi, tous les éléments techniques susmentionnés interdisent une diction claire? Stignani, ça te dit quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mar 14 Oct 2014 - 19:36

Je viens d'écouter Stella di Napoli.
Tout d'abord, j'apprécie la démarche de cette femme qui n'a rien à prouver et qui aurait pu se contenter de sortir un album de reprises (voire de chants de Noël) au lieu de privilégier l'originalité et de mettre en lumière des compositeurs oubliés, en dépit d'un talent certain.
Outre la photo de la jaquette, que j'aime beaucoup, j'ai apprécié globalement cet enregistrement. Je ne suis pas un glottophile confirmé, mais je trouve que côté diction, il n'y a rien à redire, et que pour l'expressivité, on fait difficilement mieux...
Et même si certains trouvent à redire, pour ma part je ne boude pas mon plaisir !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mar 14 Oct 2014 - 21:31

Je l'ai écouté cette semaine moi aussi, et je suis d'accord : c'est à la fois souverainement maîtrisé et assez électrique… le fait que DiDonato vienne d'un instrument mezzo donne encore plus de grain et de tension à l'instrument.

Pour ce répertoire (qui est quand même le moins intéressant de tout le théâtre lyrique, dramatiquement et musicalement), on est quand même sur des cîmes assez élevées. Content en particulier de retrouver la grande scène de Zelmira (ils ont même inclus les chœurs !), qu'on n'entend pas si souvent, et rarement à ce niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Joyce Di Donato   Mer 15 Oct 2014 - 10:46

C'est encore une mezzo qui s'obstine à chanter des rôles de soprano. Maria Stuarda devrait être réservé aux sopranos.... Mais c'est la mode en ce moment, voir Sonia Ganassi qui va chanter Chimène à Bastille alors qu'il y a Cécile Perrin qui serait sûrement remarquable... Sans oublier Uria Monzon, maintenant Tosca et Bartoli qui va chanter Alcina... J'en ai assez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 10:49

Ganassi qui va chanter Chimène? Mais c'est logique! Chimène c'est un falcon, donc tout à fait possible de le faire chanter à des soprano ou des mezzos! Bumbry l'a bien enregistré...
Bartoli en Alcina? C'est fait et de quelle manière! Franchement pour du baroque on a pas autant de séparation entre les deux tessitures!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 10:59

elisabeth a écrit:
C'est encore une mezzo qui s'obstine à chanter des rôles de soprano. Maria Stuarda devrait être réservé aux sopranos.... Mais c'est la mode en ce moment, voir Sonia Ganassi qui va chanter Chimène à Bastille alors qu'il y a Cécile Perrin qui serait sûrement remarquable... Sans oublier Uria Monzon, maintenant Tosca et Bartoli qui va chanter Alcina... J'en ai assez...

Je suis d'accord que Cécile Perrin serait fantastique en Chimène (même si, vu le nombre d'aigus, qui ne sont pas son point fort de délicatesse, je conçois qu'on ait favorisé une voix plus homogène et « assise », quitte à prendre moins une présence moins électrique et un français plus opaque), mais il ne faut pas se formaliser de la frontière entre soprano et mezzo. C'est une convention pour favoriser les recrutements, mais il existe beaucoup de voix à la conjonction des deux (qui ne peuvent pas forcément chanter tous les rôles de soprano ni tous les rôles de mezzo), qui peuvent faire merveille… L'avantage d'un mezzo qui monte, c'est que la voix est dense et ample, tendue aussi (Bumbry et Verrett dans les rôles de soprano, c'est quelque chose, quand même !).

Et comme le signale Polyeucte, dans les répertoires pré-1800, la distinction n'est même pas forcément pertinente : les tessitures de bas-dessus sont exactement identiques aux dessus, en France au XVIIe et au début du XVIIIe, du ré3 au sol4 ; et les sopranos italiens, hors ceux à suraigus, sont chantables indifféremment par des sopranos lyriques ou des mezzo-sopranos lyriques. Donc le choix se fait essentiellement pour des raisons de caractère — distribuer Alcina à une voix un peu sombre (encore que, Bartoli, c'est vraiment un second soprano, bien plus qu'un mezzo-soprano !) n'est pas un contresens considérant le livret et les affects en jeu.

Une fois qu'on a dit cela, évidemment toutes les mezzo-sopranos ne s'en tirent pas bien — Urmana par exemple, l'une des meilleures mezzo-sopranes de sa génération, est devenue une bonne soprane assez irrégulière (et pas très intéressante à mon avis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Joyce Dii Donato   Mer 15 Oct 2014 - 11:13

Bien sûr, au cas par cas ce peut être intéressant... Et parfois cela ne me gêne pas, c'est quand cela devient une mode que je m'énerve... J'ai l'impression que l'on veut tester toutes les mezzos... Surtout à Bastille.... Comme si les dirigeants artistiques ne connaissaient pas d'autres artistes. Hunold, Perrrin, Benedicte Roussenq... Il y a en ce moment des voix françaises de soprano très intéressantes, dans ce registre (disons entre le grand lyrique et le soprano dramatique) mais personne à Paris n'y pense.. Alors on distribue à tort ou à raison toutes les mezzos (bon, j'exagère peut-être un peu...). Cemla dit je préfère un beau mezzo en Guenièvre (Koch) à la catastrophe qu'était à Strasbourg Elisabete Matos....

Cécile Perrin, je vais peut-être faire un topic sur elle. Je l'ai vu, à Metz, dans la version concert de Turandot. Elle y était splendide et digne des plus grandes. Il faudrait parler d'elle. Alors si elle a réussi haut la mais ce rôle aux aigus redoutables, pourquoi pas dans Chimène, un rôle quand même moins terrible ? Et elle est une vraie spécialiste de Massenet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 11:19

elisabeth a écrit:
Bien sûr, au cas par cas ce peut être intéressant... Et parfois cela ne me gêne pas, c'est quand cela devient une mode que je m'énerve... J'ai l'impression que l'on veut tester toutes les mezzos... Surtout à Bastille.... Comme si les dirigeants artistiques ne connaissaient pas d'autres artistes. Hunold, Perrrin, Benedicte Roussenq... Il y a en ce moment des voix françaises de soprano très intéressantes, dans ce registre (disons entre le grand lyrique et le soprano dramatique) mais personne à Paris n'y pense.. Alors on distribue à tort ou à raison toutes les mezzos (bon, j'exagère peut-être un peu...). Cemla dit je préfère un beau mezzo en Guenièvre (Koch) à la catastrophe qu'était à Strasbourg Elisabete Matos....

Cécile Perrin, je vais peut-être faire un topic sur elle. Je l'ai vu, à Metz, dans la version concert de Turandot. Elle y était splendide et digne des plus grandes. Il faudrait parler d'elle. Alors si elle a réussi haut la mais ce rôle aux aigus redoutables, pourquoi pas dans Chimène, un rôle quand même moins terrible ? Et elle est une vraie spécialiste de Massenet

Mais quelques part c'est le cas Confused . Les artistes français qui chantent des 1ers rôles à Bastille ne sont pas légion : Alagna, bien sur, Dessay en son temps, BUM et quelques autres que j'oublie sans doute. Un Sempey de seulement 26 ans qui fait de très beaux débuts dans Barbiere c'est une heureuse exception. (Quelqu'un pour nous en parler dans le fil ad hoc?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 11:53

Alors d'un côté ça râle parce qu'on a pas les GRANDS noms, et de l'autre on veut plus de chanteurs français??

Pourtant, on en a eu des chanteurs français dans les premiers rôles :
Koch, Beuron, Deshayes, Tézier, Sempey cette année, Dessay, Gens, Petibon...

Alors oui, ce sont toujours les mêmes. Sauf que bon, l'ONP se doit aussi d'inviter des grands noms non?? Et il donne aussi beaucoup sa chance à des jeunes dans des petits rôles. Regardez le Couronnement de Poppée par exemple!
Et Arthus avec quasiment que des francophones? Et Le Cid?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85798
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 11:55

elisabeth a écrit:
J'ai l'impression que l'on veut tester toutes les mezzos... Surtout à Bastille....

Peut-être pour des raisons de volume, justement : gros médiums, et aigus puissants très assurés. Et puis les sopranos dramatiques s'usent tellement vite qu'elles n'ont pas le temps de devenir célèbres (Herlitzius et Théorin sont devenues incontournables au moment où elles ont commencé à décliner !), et comme la politique à l'ONP (malheureusement, mais c'est la cas dans tous les grands théâtres) est de privilégier les gens célèbres, on va naturellement chercher dans les mezzos. Je ne dis pas que c'est bien, mais c'est logique en tout cas.


Citation :
Il y a en ce moment des voix françaises de soprano très intéressantes, dans ce registre (disons entre le grand lyrique et le soprano dramatique) mais personne à Paris n'y pense.

Question de notoriété — je suis d'accord, c'est injuste, et particulièrement absurde lorsqu'il s'agit de chanter en français (de même lorsqu'on importe Fleming alors qu'il y a tant d'allemandes qui excellent dans Arabella), surtout considérant que l'ONP fait toujours salle comble pour une nouvelle production.


Citation :
Cécile Perrin, je vais peut-être faire un topic sur elle. Je l'ai vu, à Metz, dans la version concert de Turandot. Elle y était splendide et digne des plus grandes. Il faudrait parler d'elle. Alors si elle a réussi haut la mais ce rôle aux aigus redoutables, pourquoi pas dans Chimène, un rôle quand même moins terrible ?

Effectivement. D'ailleurs j'ai dit ça, mais en Fidelio, elle était ébouriffante aussi. Mais l'aigu est très particulier (comme mixé en flageolet, très étrange) et déplaît à beaucoup de gens, on peut trouver ça strident. En tout cas le médium et les graves sont bouleversants, l'actrice excellente (même en récital de mélodies), et l'aigu pour le moins assuré malgré cette particularité. Donc si ça passe en Fidelio et en Turandot, oui, je veux bien pour Chimène. (Et même si ce n'était pas adapté, ça me ferait plus envie que Ganassi, qui est excellente mais n'a pas du tout le même abandon.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 11:58

Polyeucte a écrit:
Alors d'un côté ça râle parce qu'on a pas les GRANDS noms, et de l'autre on veut plus de chanteurs français??

Pourtant, on en a eu des chanteurs français dans les premiers rôles :
Koch, Beuron, Deshayes, Tézier, Sempey cette année, Dessay, Gens, Petibon...

Alors oui, ce sont toujours les mêmes. Sauf que bon, l'ONP se doit aussi d'inviter des grands noms non?? Et il donne aussi beaucoup sa chance à des jeunes dans des petits rôles. Regardez le Couronnement de Poppée par exemple!
Et Arthus avec quasiment que des francophones? Et Le Cid?

Ben oui hehe . Tout simplement parce qu'on a un vivier d'artistes français énorme et très largement sous exploité. Et je trouve ça bien dommage parce qu'on pourrait trouver des caste uniquement francophones et donner leur chance à des artistes qui le méritent.

Après qu'on voit régulièrement des DiDonato, Ciofi et autres Bartoli je ne dis pas non bien au contraire parce que leurs succès/triomphes sont grandement mérités mais voir d'autres noms, pas forcément aussi connus, ça fait tout aussi plaisir Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 12:50

calbo a écrit:
Ben oui hehe . Tout simplement parce qu'on a un vivier d'artistes français énorme et très largement sous exploité. Et je trouve ça bien dommage parce qu'on pourrait trouver des caste uniquement francophones et donner leur chance à des artistes qui le méritent.
Mais on en voit! Peut-être pas forcément sur la scène de l'Opéra de Paris, mais franchement, la génération actuelle de jeunes chanteurs bénéficie quand même d'une sacrée promotion avec toutes les parutions aidées par la Fondation Bru Zane, et du coup tous les concerts qui tournent autour!
Franchement je ne me plains pas moi, tout au contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 12:56

Ben dans les 1ers rôles en France ? A part ceux qu'on a cités ? Y en a pas des masses quand même. Nombre d'artistes que j'ai connus à leurs débuts et qui avaient été louangés dans les pages d'Opéra Magazine (ex Opéra International) parce que leurs performances en valaient vraiment la peine ont dû se reconvertir faute de travail (directeurs artistiques, enseignants de conservatoire …). Quant à Lombardo pour pouvoir prétendre à avoir du travail il a carrément été obligé d'italianiser son prénom; tu trouves ça normal toi? Moi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 13:09

calbo a écrit:
Ben dans les 1ers rôles en France ? A part ceux qu'on a cités ? Y en a pas des masses quand même. Nombre d'artistes que j'ai connus à leurs débuts et qui avaient été louangés dans les pages d'Opéra Magazine (ex Opéra International) parce que leurs performances en valaient vraiment la peine ont dû se reconvertir faute de travail (directeurs artistiques, enseignants de conservatoire …). Quant à Lombardo pour pouvoir prétendre à avoir du travail il a carrément été obligé d'italianiser son prénom; tu trouves ça normal toi? Moi pas.

Euh... Regarde un peu Saint-Etienne, Avignon, Marseille... on a régulièrement des premiers rôles tenus par des français.
Et puis bon, perso qu'ils soient français ou non, je m'en fiche un peu du moment qu'ils chantent bien!

Pour Lombardo, désolé mais il y a quand même beaucoup de chanteurs français qui n'ont pas eu besoin de changer de nom pour réussir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 47
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mer 15 Oct 2014 - 13:17

Polyeucte a écrit:
Pour Lombardo, désolé mais il y a quand même beaucoup de chanteurs français qui n'ont pas eu besoin de changer de nom pour réussir...

Oui bien sur, mais lui a été obligé de le faire. C'est regrettable mais c'est ainsi Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19676
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   Mar 28 Avr 2015 - 19:22

Polyeucte a écrit:
Xavier a écrit:
Pas le même problème dans la pièce de Salonen, où c'était très impressionnant et très chatoyant, parce que les harmonies n'évoluent pas aussi rapidement que chez Ravel.

J'étais de côté, donc pas idéal pour le chant, mais malgré quelques pp très osés, j'ai trouvé dans l'ensemble l'interprétation de DiDonato un peu trop opératique.
L'effort de diction était important mais ça restait assez peu intelligible de ma place.
Sinon j'ai trouvé la voix pas hyper originale, ni particulièrement impressionnante de volume ou de projection.
Morgen de R.Strauss en bis de première partie, avec un violon solo un peu trop dégoulinant... mais qui fait malgré tout mouche à tous les coups chez moi. Embarassed

La retransmission donne une belle image en tout cas de ce concert... je n'ai écouté que Shéhérazade et franchement, c'est assez splendide. L'orchestre est translucide comme je l'aime ici, avec des couleurs assez délicates et surtout bien calme.
Et DiDonato est au diapason, une vision presque désincarnée par moments. Trop opératique? Je ne trouve pas tellement. Après tout dépend de ce que l'on attend et de ses habitudes! Diction avec quelques ratés, mais c'est quand même super bien dit...

Concernant la voix, oui elle n'est pas hyper originale ou impressionnante... mais ce qu'elle en fait est en général impressionnant! Mais ce répertoire n'est pas trop ta tasse de thé Confused Parce que dans le bel-canto ou le baroque, elle a une gestion technique et un abatage impressionnant! Et puis il reste toujours une musicalité superbe : jamais je ne l'ai entendue donner dans le mauvais goût, avec une finesse d'émission des fois...
Je tenterai de te trouver des petits trucs où elle est grandiose et qui pourraient passer... hehe

Xavier a écrit:
Ah mais je ne remets rien en cause sur le talent de la dame, je ne m'exprime que sur cette Shéhérazade.
A la réécoute c'est quand même pas mal, oui, mais assez loin de mes attentes ici.
Effectivement je pense ne jamais l'avoir entendue ailleurs...

JE sais bien, mais je peux comprendre qu'à l'écoute de cette Shéhérazade, on puisse ne pas comprendre tout le bruit qui est fait autour d'elle... D'où ma remarque! Very Happy

Chose promise :
Haendel, Hercules : /watch?v=iOFHISqfwjk
Rossini, La Donna del Lago : /watch?v=ANYOjI2JhzI (attention, ça vocalise beaucoup, mais ça montre la technique de la dame... désolé! :oops)
Rossini, Otello : /watch?v=7zk8W4OwjGk
Strauss, le Chevalier à la Rose : /watch?v=v0O6Fnyz1Y0

Bon, j'ai essayé d'être assez varié et représentatif de son répertoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyce DiDonato   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyce DiDonato
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joyce DiDonato
» Joyce di Donato
» Handel-Ariodante
» Joyce di Donato, mezzo-soprano
» Hercules de Haendel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: