Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Signatures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
AuteurMessage
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 12:21

Anthony a écrit:
Bien bien.

Je propose une nouvelle distribution, un peu plus complète (ah, quels capricieux, ces comédiens !)

La Passion de Cololi, drame romantique en un prologue et trois actes.


Prologue - de nos jours à Paris

Cololi - lui-même
David - lui-même
Le directeur de la médiathèque - Mélo
L'étudiant - Lucien


La Passion de Cololi - Ier siècle avant J.C., dans une Judée approximative et phantasmée

Jésus - Cololi
Ponce Pilate - Benedictus
Caïphe - David
Marie Madeleine - Pison
Marie - Calbo
Joseph d'Arimathie - Tod
Pierre - Mélo
Jean - Anthony
Simon - Parsifal
Le bon larron - Emeryck
Le mauvais larron - Jof
Le tentateur - Polyeucte
Barrabas - Chris

pété de rire Dis moi Anthony, tu tiens vraiment à me voir chanter Marie ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Chris3
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 12:29

Barabbas, ça me va : je suis le fils de mon père, donc tout va bien.

Calbo en Immaculée Conception, ça le fait aussi Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 12:33

Chris3 a écrit:
Barabbas, ça me va : je suis le fils de mon père, donc tout va bien.

Calbo en Immaculée Conception, ça le fait aussi Laughing

hehe Ah bon? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Jof
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 13:30

calbo a écrit:
Il faut bien prendre les choses en main puisque cololi fait une crise de démence aigue Confused

Je ne pensais pas à toi, toi tu étais dans ton état normal.  siffle

Anthony a écrit:
Le bon larron sera interprété par Emeryck.

Moi qui suis pourtant si gentil, aimable, courtois, poli, respectueux, je ne mérite clairement pas de brûler dans les flammes de l'enfer...  Sad

Anthony a écrit:
Marie - Calbo

pété de rire  T'es sûr de vouloir écrire un drame et pas un opéra-bouffe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power


Nombre de messages : 27494
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:22

Je remarque avec satisfaction que personne ne remet en question mon rôle, superbe au demeurant, de Marie Madeleine.

Me voilà rassurée ! Ou devrais-je au contraire m'inquiéter de me voir attribuer le rôle d'une prostituée répantie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 18584
Age : 33
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:22

Pison Futé a écrit:
Je remarque avec satisfaction que personne ne remet en question mon rôle, superbe au demeurant, de Marie Madeleine.

Me voilà rassurée ! Ou devrais-je au contraire m'inquiéter de me voir attribuer le rôle d'une prostituée répantie ?

Ben tu sais, je suis passé de Ponce Pilate à un tentateur... alors bon, chacun sa croix comme on dit! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Pison Futé
patate power


Nombre de messages : 27494
Age : 25
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:24

https://www.youtube.com/watch?v=H_N9a_jgGWo

Le changement n'était peut-être pas si mauvais que cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5436
Age : 24
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:37

Jof a écrit:


Anthony a écrit:
Marie - Calbo

pété de rire  T'es sûr de vouloir écrire un drame et pas un opéra-bouffe ?

Mais non c'est un drame romantique, c'est juste le mélange des genres Mr. Green

Sinon il fait quoi là dedans Simon déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28087
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:37

Parsifal a écrit:
Jof a écrit:


Anthony a écrit:
Marie - Calbo

pété de rire  T'es sûr de vouloir écrire un drame et pas un opéra-bouffe ?

Mais non c'est un drame romantique, c'est juste le mélange des genres Mr. Green

Sinon il fait quoi là dedans Simon déjà?

Beh il porte la croix !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:38

quelqu’un peut m’expliquer en quoi consiste mon rôle ? calimero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:45

Parsifal a écrit:
Jof a écrit:


Anthony a écrit:
Marie - Calbo

pété de rire  T'es sûr de vouloir écrire un drame et pas un opéra-bouffe ?

Mais non c'est un drame romantique, c'est juste le mélange des genres Mr. Green  

Oui voilà. C'est de toute façon un objet hybride, ni tout à fait tragique, ni tout à fait comique, et pas très édifiant !



Parsifal a écrit:
Sinon il fait quoi là dedans Simon déjà?


Les apôtres s'exprimeront la plupart du temps en choeur. Mais avec Jean et Pierre il est l'un de ceux qui auront une petite partie soliste à chanter. Seul Pierre a un rôle un peu plus important avec la scène du coq.

Edit: et oui, il porte la croix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:51

Anthony a écrit:
Parsifal a écrit:
Jof a écrit:


Anthony a écrit:
Marie - Calbo

pété de rire  T'es sûr de vouloir écrire un drame et pas un opéra-bouffe ?

Mais non c'est un drame romantique, c'est juste le mélange des genres Mr. Green  

Oui voilà. C'est de toute façon un objet hybride, ni tout à fait tragique, ni tout à fait comique, et pas très édifiant !



Parsifal a écrit:
Sinon il fait quoi là dedans Simon déjà?


Les apôtres s'exprimeront la plupart du temps en choeur. Mais avec Jean et Pierre il est l'un de ceux qui auront une petite partie soliste à chanter. Seul Pierre a un rôle un peu plus important avec la scène du coq.

Edit: et oui, il porte la croix !

Y a des fesse qui se perdent tiens batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Parsifal
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5436
Age : 24
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:56

heureusement que je n'ai pas parlé de l'alliance du sublime et du grotesque sinon je ne sais pas ce que j'aurais pris...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 14:57

lucien a écrit:
quelqu’un peut m’expliquer en quoi consiste mon rôle ? calimero

Un rôle très positif et valorisant ! Dans le prologue, tu incarnes la jeunesse sincèrement avide de vérité et tu crées une mise à distance vis-à-vis des querelles un peu grotesques du tandem David/Cololi. Afin de mettre un terme à la querelle qui menace de tourner à la bagarre, d'un commun accord avec le directeur de médiathèque vous décidez, pour vous distraire un peu et vous moquer (mais sans malveillance), d'encourager Cololi à vous raconter sa version de la Passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28087
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 15:01

Ah mais je sens que tu vas être obligé de l'écrire Laughing

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Anthony
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 15:09

Cololi a écrit:
Ah mais je sens que tu vas être obligé de l'écrire Laughing

Je ne sais pas, si j'ai la motivation je peux peut-être déjà vous concocter un petit synopsis. Mr. Green


Au passage, maintenant que vous avez compris qu'il s'agit d'un récit dans le récit, admirez ma très grande subtilité et comment le titre devient ambigu. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 18584
Age : 33
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 15:11

Anthony a écrit:
Un rôle très positif et valorisant ! Dans le prologue, tu incarnes la jeunesse sincèrement avide de vérité et tu crées une mise à distance vis-à-vis des querelles un peu grotesques du tandem David/Cololi. Afin de mettre un terme à la querelle qui menace de tourner à la bagarre, d'un commun accord avec le directeur de médiathèque vous décidez, pour vous distraire un peu et vous moquer (mais sans malveillance), d'encourager Cololi à vous raconter sa version de la Passion.

Et du coup mon rôle c'est de lui proposer de la musique gentille comme du Rameau alors que son aspiration le pousse à écouter du LULLY?? Si oui, ça va être difficile comme rôle de composition, mais je sens que par contre, Cololi serait vite corrompu... hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 15:20

Parsifal a écrit:
heureusement que je n'ai pas parlé de l'alliance du sublime et du grotesque sinon je ne sais pas ce que j'aurais pris...




Nan mais toi de toute façon tu as une place réservée dans ma salle de torture Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21025
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:01

Anthony a écrit:

Un rôle très positif et valorisant ! Dans le prologue, tu incarnes la jeunesse sincèrement avide de vérité et tu crées une mise à distance vis-à-vis des querelles un peu grotesques du tandem David/Cololi. Afin de mettre un terme à la querelle qui menace de tourner à la bagarre, d'un commun accord avec le directeur de médiathèque vous décidez, pour vous distraire un peu et vous moquer (mais sans malveillance), d'encourager Cololi à vous raconter sa version de la Passion.


Ca sent un peu l'Actor's Studio, mais c'est motivant

Que devient l'Etudiant du Prologue, on ne le retrouve pas dans l'histoire principale ?

Et si cette jeunesse avide de vérité était tentée par le Malin ? De l'Amour du Grand et du Vrai (les liturgies du fond des âges, les polyphonies franco-flamandes, Bach) elle basculerait dans l'idolâtrie, la vénération de fausse gloire... au désespoir du Directeur de la Médiathèque qui, d'abord ému de cette destinée prometteuse, sombrerait dans le sybaritisme et se retirerait dans une citadelle, cloîtré dans la luxure et les volutes.

Tu as oublié Xavier dans le casting  Embarassed

Il reste des rôles à distribuer : Hérode, Lazare...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:07

Xavier s’occupe de la musique, voyons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:12

au fait, depuis quand je suis avide de vérité, moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5436
Age : 24
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:14

calbo a écrit:


Nan mais toi de toute façon tu as une place réservée dans ma salle de torture Twisted Evil

qui te dit que je n'ai pas vraiment des tendances SM Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:15

Parsifal a écrit:
calbo a écrit:


Nan mais toi de toute façon tu as une place réservée dans ma salle de torture Twisted Evil

qui te dit que je n'ai pas vraiment des tendances SM Mr.Red


Qui te dit que tu ne vas pas souffrir mille morts siffle Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21025
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:15

lucien a écrit:

au fait, depuis quand je suis avide de vérité, moi ?


Ce sont des rôles de composition.

Mais demande à Anthony, c'est lui qui t'a assigné ce trait...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:27

calbo a écrit:
[


Qui te dit que tu ne vas pas souffrir mille morts siffle Twisted Evil

Eh bien ce n'est pas grave, il ressuscitera mille fois !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:31

Shocked Ah bon parsifal aussi se prend pour Jésus Christ hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Parsifal
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5436
Age : 24
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:49

calbo a écrit:
Parsifal a écrit:
calbo a écrit:


Nan mais toi de toute façon tu as une place réservée dans ma salle de torture Twisted Evil

qui te dit que je n'ai pas vraiment des tendances SM Mr.Red


Qui te dit que tu ne vas pas souffrir mille morts siffle Twisted Evil

et qui te dit que je n'aimerais pas ça! Mr. Green

calbo a écrit:
Shocked Ah bon parsifal aussi se prend pour Jésus Christ hehe ?

ah ben dans le genre SM celui là, vas y que je porte des couronne d’épine, que je me fait fouetter et crucifier il manque plus que le cuir dans cette histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:51

Je crois que cololi va vite être rejoint par parsifal hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Jeu 9 Juil 2015 - 23:56

on se calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 0:01

On va faire une charrette pour l'HP je crois hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
B&mol
Mélomaniaque


Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 1:41

calbo a écrit:
On va faire une charrette  pour l'HP je crois hehe

Ainsi tu dédaignes le rôle de Marie pour lui préférer sainte Anne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80539
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 3:43

Cololi a écrit:
Frère Anthony, le temps est venu de vous dire ce qu'il va se passer pour moi.

Bientôt ... alors que j'écouterai mon Père (Tournemire jouant son Orgue Mystique), les soldats lullystes viendront me chercher.
Ils m'amèneront devant le chef de la secte lullyste Davïphe. Celui-ci me condamnera ... mais n'ayant plus le pouvoir temporel en ces lieux ... il ordonnera de me conduire devant l'administrateur !
Il m'amèneront donc devant Ponce Polyeucte !
Ponce Polyeucte est un gentil garçon, mais Davïphe a déjà remonté la foule contre moi ! Il propose à la foule de choisir entre Mélorabas, un simple bandit de la Mélomanie, se délectant de sucreries de bas étages ... et moi !
La foule me désignera comme coupable !

Alors Ponce Polyeucte s'en lavera les mains !
Je périrai alors dans de grandes souffrances : il me faudra écouter un opéra entier de lully
Bien sûr frère Anthony, il est matériellement impossible de se remettre d'une telle épreuve. Mais crois en moi ... et tu verras !

Je ne croyais pas jamais dire ça, mais Cololi, tu es GRAND !   Laughing   Laughing


Anthony a écrit:
Cololi : Jésus - Ténor
David : Caïphe - Baryton-Basse
Polyeucte : Ponce Pilate - Baryton
Benedictus : Pierre - Baryton
Anthony : Jean - Ténor
Pison : Marie-Madeleine - Soprano
Mélo : Barrabas - Baryton
Lucien : Judas - Ténor
Jof et Emeryck : Les larrons - Ténors

Barrabas dit quelque chose ?  Surprised  Non pas que ce serait un déplaisir de voir Mélo se taire, hein, mais j'aimerais quand même bien l'entendre geindre sous les chaînes de ses inclinations perverties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80539
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 4:56

Anthony a écrit:
Prologue - de nos jours à Paris

Cololi - lui-même
David - lui-même
Le directeur de la médiathèque - Mélo
L'étudiant - Lucien


PROLOGUE


LE DIRECTEUR MÉLO
Depuis trois ans reclus entre ces murs savants,
J'observe Cololi qui à l'abri des vents
Cherche dans la Culture un monceau de réponses,
Rêveur audacieux, singeant mieux Christ que Ponce ;
Ses petits yeux plissés sur Platon, Proust, Rousseau
Ignorent jour ou nuit et méprisent les sots.
Je le vois chaque jour, derrière de gros verres,
De mes réserves soulever la poussière,
En désordre ranger mes grimoires épais,
Y dévouer sa vie pour y chercher la paix.
Mais cette docte ardeur, cette nouvelle flamme
S'est faite au prix fatal du repos de son âme.

LE SCHOLASTIQUE LUCIEN
le directeur divague et se paie de vains mots :
on n'y comprend rien ; moi, entre deux grumeaux
je distingue soudain coruscant et vernal.
bref : Cololi, dit-il, sue d'un mal infernal.

Cololi paraît. Il est très petit, très laid, nez bosselé, cheveu rare, jambe droite courte, tout en lui respire la veulerie ; ses yeux myopes plissés sont fixés sur une volumineuse édition critique de la Poétique. Ses hardes négligées et flottantes peuvent, de loin et de dos, lui donner l'aspect trompeur d'un respectable prélat.

LE CLERC COLOLI
« L'expérience en rien de l'art vrai ne diffère,
Le médecin guérit l'homme qui lui affère. »
Que c'est alambiqué, ce doit être profond…  
Comme est doux le bruit creux que les très longs mots font !

Toutes les femmes de la médiathèque se retournent. David entre. De haute taille, il est beau comme un Adonis, les cheveux blonds délicatement bouclés, l'air franc et vif comme un Mercure.
Il tient un balai et s'active avec une ardeur modérée, entravé dans les plis de sa bure, à ramasser les fragments de papier jauni qu'a répandus Cololi.


FRÈRE DAVID
Encore et toujours lui !  Il usera les sièges
À force de donner dans leurs médiocres pièges.
(À Cololi.)
Vous finirez par croire à leurs débats menteurs,
Ces faux sages, enfin ! nous donnent leurs douleurs.

LE CLERC COLOLI
Ne vous ai-je donc pas raconté mon histoire ?
En l'an Un, quand Caïphe était au Consistoire…

Le rideau se baisse rapidement pendant la dernière réplique. Fin du Prologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col


Nombre de messages : 28087
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 9:28

DavidLeMarrec a écrit:

Barrabas dit quelque chose ?  Surprised  Non pas que ce serait un déplaisir de voir Mélo se taire, hein, mais j'aimerais quand même bien l'entendre geindre sous les chaînes de ses inclinations perverties.

hehe Du David 100% pur jus !

Barrabas certes ne dit rien ... mais il y a des personnes qui ont imaginé une vie au personnage ! Le (très bon) film de Fleischer, Barrabas, en témoigne ... et il est basé sur un roman.

DavidLeMarrec a écrit:
Anthony a écrit:
Prologue - de nos jours à Paris

Cololi - lui-même
David - lui-même
Le directeur de la médiathèque - Mélo
L'étudiant - Lucien


PROLOGUE


LE DIRECTEUR MÉLO
Depuis trois ans reclus entre ces murs savants,
J'observe Cololi qui à l'abri des vents
Cherche dans la Culture un monceau de réponses,
Rêveur audacieux, singeant mieux Christ que Ponce ;
Ses petits yeux plissés sur Platon, Proust, Rousseau
Ignorent jour ou nuit et méprisent les sots.
Je le vois chaque jour, derrière de gros verres,
De mes réserves soulever la poussière,
En désordre ranger mes grimoires épais,
Y dévouer sa vie pour y chercher la paix.
Mais cette docte ardeur, cette nouvelle flamme
S'est faite au prix fatal du repos de son âme.

LE SCHOLASTIQUE LUCIEN
le directeur divague et se paie de vains mots :
on n'y comprend rien ; moi, entre deux grumeaux
je distingue soudain coruscant et vernal.
bref : Cololi, dit-il, sue d'un mal infernal.

Cololi paraît. Il est très petit, très laid, nez bosselé, cheveu rare, jambe droite courte, tout en lui respire la veulerie ; ses yeux myopes plissés sont fixés sur une volumineuse édition critique de la Poétique. Ses hardes négligées et flottantes peuvent, de loin et de dos, lui donner l'aspect trompeur d'un respectable prélat.

LE CLERC COLOLI
« L'expérience en rien de l'art vrai ne diffère,
Le médecin guérit l'homme qui lui affère. »
Que c'est alambiqué, ce doit être profond…  
Comme est doux le bruit creux que les très longs mots font !

Toutes les femmes de la médiathèque se retournent. David entre. De haute taille, il est beau comme un Adonis, les cheveux blonds délicatement bouclés, l'air franc et vif comme un Mercure.
Il tient un balai et s'active avec une ardeur modérée, entravé dans les plis de sa bure, à ramasser les fragments de papier jauni qu'a répandus Cololi.


FRÈRE DAVID
Encore et toujours lui !  Il usera les sièges
À force de donner dans leurs médiocres pièges.
(À Cololi.)
Vous finirez par croire à leurs débats menteurs,
Ces faux sages, enfin ! nous donnent leurs douleurs.

LE CLERC COLOLI
Ne vous ai-je donc pas raconté mon histoire ?
En l'an Un, quand Caïphe était au Consistoire…

Le rideau se baisse rapidement pendant la dernière réplique. Fin du Prologue.

hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Anthony
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3621
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 10:53

Neutral

David, tu as fait fi des contraintes formelles que j'ai posées : le Prologue doit être en prose ! Et il y a de nombreuses erreurs, tant sur le caractère des personnages que sur leur physionomie.


DavidLeMarrec a écrit:
Barrabas dit quelque chose ? Surprised Non pas que ce serait un déplaisir de voir Mélo se taire, hein, mais j'aimerais quand même bien l'entendre geindre sous les chaînes de ses inclinations perverties.

Barrabas est un rôle onomatopéique mais tout de même chanté ; une petite concession au public glotto, puisqu'il faut bien satisfaire tout le monde.




Mais à part ça : thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9390
Age : 56
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 12:26

Anthony a écrit:
Neutral

David, tu as fait fi des contraintes formelles que j'ai posées : le Prologue doit être en prose ! Et il y a de nombreuses erreurs, tant sur le caractère des personnages que sur leur physionomie.  


DavidLeMarrec a écrit:
Barrabas dit quelque chose ?   Surprised   Non pas que ce serait un déplaisir de voir Mélo se taire, hein, mais j'aimerais quand même bien l'entendre geindre sous les chaînes de ses inclinations perverties.

Barrabas est un rôle onomatopéique mais tout de même chanté ; une petite concession au public glotto, puisqu'il faut bien satisfaire tout le monde.
Mais à part ça : thumleft

Moi je veux bien entendre Lucien faire des vocalises surtout s'il y a des contres-ut!! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 12:33

chiche je suis dans le prologue, moi, restons sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne


Nombre de messages : 28126
Age : 45
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 13:44

Bémol a écrit:
calbo a écrit:
On va faire une charrette  pour l'HP je crois hehe

Ainsi tu dédaignes le rôle de Marie pour lui préférer sainte Anne ?

C'est à dire que je ne m'imagine ni en l'une ni en l'autre hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Chris3
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Ven 10 Juil 2015 - 23:03

Et en Anne-Marie, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21025
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Sam 11 Juil 2015 - 0:01

DavidLeMarrec a écrit:

LE CLERC COLOLI
« L'expérience en rien de l'art vrai ne diffère,
Le médecin guérit l'homme qui lui affère. »
Que c'est alambiqué, ce doit être profond…  
Comme est doux le bruit creux que les très longs mots font !



Laughing thumleft Superbe !


DavidLeMarrec a écrit:

LE DIRECTEUR MÉLO
Depuis trois ans reclus entre ces murs savants,
J'observe Cololi qui à l'abri des vents
Cherche dans la Culture un monceau de réponses,
Rêveur audacieux, singeant mieux Christ que Ponce ;
Ses petits yeux plissés sur Platon, Proust, Rousseau
Ignorent jour ou nuit et méprisent les sots.
Je le vois chaque jour, derrière de gros verres,
De mes réserves soulever la poussière,
En désordre ranger mes grimoires épais,
Y dévouer sa vie pour y chercher la paix.
Mais cette docte ardeur, cette nouvelle flamme
S'est faite au prix fatal du repos de son âme.



Smile Merci pour cette longue tirade ; je ne me doutais pas que tu saurais si bien le faire causer. Tu vois quand tu veux.
On dirait que ce personnage t'inspire. Face à un tel modèle, l'auteur doit se sentir humblement écrire sous la dictée des muses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Signatures.   Sam 11 Juil 2015 - 17:22

calbo a écrit:


C'est à dire que je ne m'imagine ni en l'une ni en l'autre hehe .

C'est pourtant toi Calbo rôle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tod
Entre chien et loup


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 18/12/2014

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 0:58

Anthony a écrit:
Bien bien.

Je propose une nouvelle distribution, un peu plus complète (ah, quels capricieux, ces comédiens !)

La Passion de Cololi, drame romantique en un prologue et trois actes.


Prologue - de nos jours à Paris

Cololi - lui-même
David - lui-même
Le directeur de la médiathèque - Mélo
L'étudiant - Lucien


La Passion de Cololi - Ier siècle avant J.C., dans une Judée approximative et phantasmée

Jésus - Cololi
Ponce Pilate - Benedictus
Caïphe - David
Marie Madeleine - Pison
Marie - Calbo
Joseph d'Arimathie - Tod
Pierre - Mélo
Jean - Anthony
Simon - Parsifal
Le bon larron - Emeryck
Le mauvais larron - Jof
Le tentateur - Polyeucte
Barrabas - Chris

Pour ce qui est de moi, la manutention me va bien.
Vu que je chante comme une seringue.
Je porte les corps, les calices et les cafés comme personne.
Mais s'il faut monter et démonter les décors, veuillez voir avec mon syndicat.


Dernière édition par tod le Dim 12 Juil 2015 - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 1:02

au fait Mélo, je ne comprends décidément rien à ta signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21025
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 1:28

Mr.Red Evidemment, c'est du Barthes.

C'est la conclusion légèrement extrapolatoire d'un texte sur le grain de la voix, où l'auteur oppose des modes de production vocale au travers deux exemples (Charles Panzéra et Dietrich Fischer-Dieskau).

Pour faire très simple : la texture, la sensibilité à l'idiome du texte, le corps passé dans la voix, opposés à l'articulation systématique, à la voix de masque.

Dans cette phrase, la signification me semble assez claire quoique contestable : opposer la texture et le plaisir du timbre vrai (en ce qu'ils sont sources de jouissance) à la grammaire, à la composante syntaxique, au signifiant, ce qui rend moins nécessaire le changement de paradigme que constitue la musique moderne (ie, je suppose : atonale, sérielle).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 1:51

mouais.
le grain, la voix, DFD, tout ça, ce sont des questions d’interprétation, qu’est-ce que la tonalité vient faire là-dedans ? autant dire nous accorderions sans doute moins d’importance aux formidables compositeurs et à leurs œuvres, alors.
et si c’est bien de signifiant qu’il parle, Barthes devrait être bien placé pour savoir/penser qu’il n’y a pas de signifié sans signifiant, qu’il ne convient pas d’opposer les deux, mais de les poser en même temps comme dualité.
ensuite, pour la phrase en question, si c’est seulement dire que la rupture avec la tonalité n’a pas de nécessité en soi (pas plus que l’existence de diverses formes musicales...), je suis d’accord, bien sûr, puisque justement le caractère tonal ou atonal d’une œuvre ne détermine pas son potentiel de jouissance ni sa qualité... mais bon, hors contexte en tout cas, la phrase semble avoir un ton nettement critique, et là, bon...
il reste que j’ai mis implicitement sur un pied d’égalité tonalité et atonalité, ce qui est extrêmement contestable : si on prend un peu de recul et que la prise de distance par rapport à la tonalité est comprise pour ce qu’elle est, on n’a pas un nouveau paradigme abolissant l’ancien, mais une ouverture, un élargissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 21025
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 1:58

Oui, cette sortie finale un peu HS se greffe mal à sa réflexion sur le grain de la voix, que déjà je trouve contestable, grevée de contrevérités tendancieuses (car je ne suppose pas qu'elles relèvent de l'ignorance) : le Lied allemand comme expression populaire, la mélodie française émanée des salons ; le lien consubstantiel de la mélodie française avec sa langue (et le Lied, non ?!)

Bref, ici ce texte réussit à séduire plus par son style littéraire (j'aime bien Barthes en général en tant qu'analyste et écrivain) que par la pertinence fondamentale de ses idées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable


Nombre de messages : 80539
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 8:20

Mélomaniac a écrit:
Oui, cette sortie finale un peu HS se greffe mal à sa réflexion sur le grain de la voix, que déjà je trouve contestable, grevée de contrevérités tendancieuses (car je ne suppose pas qu'elles relèvent de l'ignorance) : le Lied allemand comme expression populaire, la mélodie française émanée des salons ; le lien consubstantiel de la mélodie française avec sa langue (et le Lied, non ?!)

Bref, ici ce texte réussit à séduire plus par son style littéraire (j'aime bien Barthes en général en tant qu'analyste et écrivain) que par la pertinence fondamentale de ses idées.

La musique ne fait pas partie des études académiques littéraires ordinaires, et les grands exégètes littéraires sont en général (très) mauvais sur le sujet, plaquant leurs fantaisies plus que des faits… Il n'est d'ailleurs, contrairement à la littérature, pas si facile de trouver des ouvrages détaillés sur des courants (qui passeraient au crible les compositeurs de symphonie du XVIIIe ou de lied du premier XIXe…), si bien qu'il faut vraiment de la familiarité et qu'on ne peut pas se reposer sur une érudition occasionnelle.
La musique est un domaine (contrairement à la littérature, où l'on peut facilement se réfugier derrière des thématiques générales ou personnelles) où il est difficile de faire illusion. En tout cas, beaucoup d'écrivains ou exégètes considérés comme importants s'y sont cassé les dents. (et même ceux qui ont la faveur des mélomanes ne me convainquent que rarement, je dois dire : beaucoup de généralités un peu fumeuses)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque


Nombre de messages : 558
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 10:59

"Jouissance" a un sens tout de même très particulier chez Barthes et s'oppose à "plaisir": ce sont de ces oppositions que Barthes aime particulièrement (comme lisible/scriptible, qui recoupe d'ailleurs en partie plaisir/jouissance).
Je suis en train de déménager et mes livres sont dans des cartons, mais si je me souviens bien, dans Le plaisir du texte, Barthes oppose ces deux régimes de lecture: le texte de plaisir est celui où l'on a nos repères culturels, où l'on retrouve du connu (c'est le texte classique), le texte de jouissance est au contraire celui qui nous déstabilise dans nos habitudes de lecteur, dans nos goûts, dans notre rapport au langage.
A mon avis, ce qu'il dit sur la musique s'intègre dans ce système théorique. Ce ne serait pas la première fois que Barthes a des propos très contestables sur son objet (voir le Sur Racine, à la fois magnifique et truffé d'approximations), tout en produisant un appareillage conceptuel passionnant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 14999
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 12:10

Eusèbe a écrit:
le texte de jouissance est au contraire celui qui nous déstabilise dans nos habitudes de lecteur, dans nos goûts, dans notre rapport au langage.

si c’est comme ça, on peut dire que le texte qui rompt (à divers degrés) avec la tonalité est davantage un texte de jouissance ? rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque


Nombre de messages : 558
Age : 40
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Signatures.   Dim 12 Juil 2015 - 22:46

lucien a écrit:
Eusèbe a écrit:
le texte de jouissance est au contraire celui qui nous déstabilise dans nos habitudes de lecteur, dans nos goûts, dans notre rapport au langage.

si c’est comme ça, on peut dire que le texte qui rompt (à divers degrés) avec la tonalité est davantage un texte de jouissance ? rabbit

Certainement.
Mais je crois justement que la phrase de Barthes relativise la rupture de la modernité, pour dire, à tort ou à raison, qu'il y avait déjà une jouissance musicale dans le lied (mais pour être sûr de cela, il faudrait que je retrouve le texte intégral, qui est actuellement dans un carton).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Signatures.   Aujourd'hui à 21:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Signatures.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Signatures.
» Signatures
» [RAPPEL IMPORTANT] Taille des Flyers et signatures
» Signature ?
» Cherche Beatmaker pour projet Hiphop-Jazz/reggae/soul/ragga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Le forum-
Sauter vers: