Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Consort Musicke

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Sep 2009 - 15:49

machinade a écrit:
Quoique certains suggèrent une influence du paon.
http://www.etymonline.com/index.php?search=pavan&searchmode=none
Oui, ma source indiquait les probabilités dans l'ordre inverse, donc j'ai privilégié Padoue.

Citation :
Probablement pas d'emprunt pour le nom de la danse. Par contre, est-ce que le nom italien "gagliardo" et "gagliarda" est relevé aussi tôt en Italie que le nom "gaillard" en France ?
http://www.etimo.it/?term=gagliardo
http://www.cnrtl.fr/definition/gaillarde
Ton lien italien ne donne pas de date, donc on ne sait pas. Etant donné que la racine est gallo-romaine, je suppose qu'on ne peut pas vraiment parler d'appropriation même si le terme français est apparu avant ?

Pour l'aspect musical des choses, la question semble résolue, les deux danses viennent d'Italie, et même si le mot Gaillard était plus ancien en français, les anglais ont certainement adapté le terme italien en important la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Sep 2009 - 17:05

[oeuvres de jeunesse – suite et fin]


A Lincoln, Byrd commence également à composer des Grounds : Grounds en Sol, sol mineur, Do, the Second Ground (clavier) et pour le consort le Preludium and Ground a 5 “the Queenes Goodnight”.

Ce dernier utilise l'air populaire Good night, good rest, que d'autres compositeurs ont traité à cette époque. Là encore, l'oeuvre n'est pas renversante à mon avis. Le thème mélodique n'a pas une grande personnalité, et c'est peut-être pour cette raison qu'il l'a choisi : se résumant à une montée sur le pentacorde, il permet toutes sortes d'imitations sans trop se casser la tête.

On observe malgré tout une certaine ambition dans la construction : les variations se succèdent en accélérant peu à peu le débit. Les fausses relations Englyshe Stylee sont toujours présentes, et même parfois simultanées : fa contre fa# attaquées ensemble, sans scrupule.
Plusieurs sections utilisent en alternance les quatre voix aigües et les quatre voix graves ; un très léger signe de parenté avec le madrigal ? En tous cas, Byrd cherche à varier la texture du contrepoint.

Autre technique notable : l'apparition des triolets comme point culminant du raccourcissement des valeurs rythmiques. La mesure reste binaire, mais se transforme en quelque sorte en 12/8, truffé de siciliennes rapides à toutes les voix. A part ça, encore une oeuvre dont on peut se passer (désolé Mr.Red ) et d'ailleurs la plupart des interprètes la boudent. Par contre, les Grounds au clavier sont sympas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Sep 2009 - 23:11

jerome a écrit:

Ton lien italien ne donne pas de date, donc on ne sait pas. Etant donné que la racine est gallo-romaine, je suppose qu'on ne peut pas vraiment parler d'appropriation même si le terme français est apparu avant ?

Le Vocabulario Etimologico do Italiano, de Prati, publié chez Garzanti, date le mot italien du XIIe siècle seulement, et le fait venir soit du français soit du provençal.

jerome a écrit:
Pour l'aspect musical des choses, la question semble résolue, les deux danses viennent d'Italie, et même si le mot Gaillard était plus ancien en français, les anglais ont certainement adapté le terme italien en important la danse.

Le Oxford Etymological Dictionary dérive le nom anglais de la danse du français. Mais ce n'est pas parole d'Évangile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Sep 2009 - 23:20

machinade a écrit:
Le Oxford Etymological Dictionary dérive le nom anglais de la danse du français. Mais ce n'est pas parole d'Évangile.
Mais comment se peut-il que la danse vienne d'Italie et son nom du français ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Sep 2009 - 23:24

jerome a écrit:
machinade a écrit:
Le Oxford Etymological Dictionary dérive le nom anglais de la danse du français. Mais ce n'est pas parole d'Évangile.
Mais comment se peut-il que la danse vienne d'Italie et son nom du français ? scratch

Je ne sais pas. Il faudrait voir exactement les conditions de son introduction en Angleterre. Même si elle vient d'Italie, peut-être a-t-elle été néanmoins importée au travers ou avec l'aide de Français, ou peut-être les Italiens qui l'ont importée en Angleterre préféraient -ils parler français qui était LA langue internationale de l'époque?
Il y a de grande chances que nous ne connaîtrons jamais le fin mot de cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMar 22 Sep 2009 - 15:23

jerome a écrit:
... la musique anglaise connaît au tournant du siècle un pic de créativité que l'on considère aujourd'hui comme un Age d'Or, qu'on peut situer entre 1593 et 1622...

Pas seulement la musique. C'est un vrai Age d'Or pour toute la culture anglaise. Au théâtre, il y a Shakespeare bien sûr mais aussi Christopher Marlowe (un peu antérieur, mais bon) et Ben Jonson. Et le poète John Donne. Une telle éclosion de génies sur une si courte période (fruit des boulversements du XVIème siècle?)... C'est vraiment une des époques les plus passionnantes de l'Angleterre.

Sinon, je connais un peu les consorts de Byrd et Dowland dont j'avais parlé il y a un an. J'en raffole. Je ne ressens aucune lassitude, je me plonge là-dedans et je suis entrainé. Et Purcell est un peu l'aboutissement du genre, non? Il en a aussi écrit au début de sa carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMar 22 Sep 2009 - 15:30

Purcell comme aboutissement, c'est à la fois vrai et faux, c'est ambigu...
Historiquement, il est le dernier. Ses pièces sont déjà anachroniques car le consort de violes est alors complètement désuet.
Harmoniquement, il reprend le goût pour les bizarreries de ses prédécesseurs, adaptées à sa personnalité baroque. Beaucoup d'accords augmentés, en particulier. Il prend d'insolentes libertés, on sent le jeune prodige en pleine recherche.
Mais je ne peux pas m'empêcher de penser que ce n'est pas le coeur du répertoire ; ça sonne vraiment différemment, c'est à part. Le parfum baroque est perceptible même s'il est masqué dans une écriture encore contrapuntique (sans basse continue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 23 Sep 2009 - 15:58

Je viens d'écouter ça:

Consort Musicke - Page 2 51P5X1PQKXL

J'aime beaucoup. Une chouette sélection d'oeuvres finalement assez contrastées quand on y prête attention: tour à tour entraînantes ou languissantes. L'ennui ne guette pas d'autant que la musique elle-même est vraiment séduisante.

Je ne connaissais aucun des noms (beaucoup d'anonymes, cela dit) mais j'ai eu l'oreille particulièrement attirée par les 2-3 pièces de Woodcock qui contiennent des frottements aussi inattendus et soudains que délicieux.

Où tous ces compositeurs se placent-ils dans le tableau d'ensemble?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 23 Sep 2009 - 16:04

Eu égard aux dates indiquées et aux maigres souvenirs que je garde de ce disque, c'est assez vieux : White, Parsons et Taverner sont des papys. Woodcock, je connais très peu de choses de lui, et à vrai dire n'avais pas vraiment tilté sur les frottements dont tu parles. Il y a des chances qu'il s'agisse de la traditionnelle fausse relation entre la sensible et son homonyme abaissé.
Je crois que ce répertoire est encore peu affecté par la vogue italienne et les innovations purement violistiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 15:27

Mais, mais Exclamation C'est que j'ai déjà écouté du Consort Musicke sans m'en rendre compte ! Le fameux Dowland (Lachrimae, Fancy etc.), c'était ça ! Shocked

Très joli, mais à la longue, ça lasse. Et surtout, ça endort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 15:38

Very Happy

Spoiler:
 

Chez Dowland il y a beaucoup de Songs accompagnées au luth, sûrement une piste sympa pour toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 15:51

jerome a écrit:
Very Happy

Spoiler:
 

De toute façon, tu lui as déjà précédemment taillé un costard pour l'hiver au sieur Verdi. tutut hehe

En fait, ça fait un peu comme le clavecin, le piano tout seul... à la fin, ça me lasse, il n'y a pas tellement de variété. L'orgue par exemple me satisfait nettement plus car les sonorités sont autrement plus variées. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 15:59

Si les violes sont bien jouées, on peut aisément imaginer un choeur à la place.
Au-delà de l'aspect sonore un peu terne, il y a autant d'intentions expressives que si c'était chanté.
Pour les lachrimae, il faut connaître la chanson flow my teares, chacune des sept "larmes" en est une variation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 16:01

Ce n'était uniquement que du luth... alors bon... ça fait quand même vache maigre face à un choeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 16:04

Alors si c'était au luth (plus une voix, j'imagine), c'était la chanson Flow my teares en elle-même. Les Lachrimae à proprement parler sont sept pavanes pour consort à 5, construites sur ce thème, avec d'infimes variations de climat. C'est LE tube de la musique pour Consort, et certainement le plus grand succès de Dowland. On y retrouve l'essence de son tempérament dépressif.
EDIT : ah pardon, il existe effectivement une version pour luth seul, ce qui n'est pas étonnant. Egalement d'innombrables reprises par d'autres compositeurs.


Dernière édition par jerome le Jeu 24 Sep 2009 - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 16:05

Ah...

Le CD en question, c'est Luth Music de Rooley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 16:13

So try this : Very Happy
http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/flow%20my%20tears
http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/lachrimae%20fretwork%20pavan

Flow, my tears, fall from your springs!
Exiled for ever, let me mourn;
Where night's black bird her sad infamy sings,
There let me live forlorn.

Down vain lights, shine you no more!
No nights are dark enough for those
That in despair their lost fortunes deplore.
Light doth but shame disclose.

Never may my woes be relieved,
Since pity is fled;
And tears and sighs and groans my weary days
Of all joys have deprived.

From the highest spire of contentment
My fortune is thrown;
And fear and grief and pain for my deserts
Are my hopes, since hope is gone.

Hark! you shadows that in darkness dwell,
Learn to contemn light
Happy, happy they that in hell
Feel not the world's despite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 24 Sep 2009 - 16:24

Ok, merci. Je me demande si je n'ai pas eu, en concert, des "songs" de Dowland, à Caen. Là, ça me va très bien. Question sonorité, c'est plus étoffé à mon goût. Et c'est très, très beau. D'une beauté déchirante même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyLun 29 Mar 2010 - 10:25

Je découvre Jenkins avec des Fantasias, In Nomines et Pavans à six voix. C'est très inspiré d'un point de vue mélodique et vraiment varié. Excellent.

Lawes: Consort Sets In Five & Six Parts.

Pour le coup, là je sens bien une nette différence avec les compositeurs précédents. La musique se fait brillante, extravertie, presque concertante. Il me semble que la mélodie prend ici le dessus sur le contrepoint, avec des voix qui se détachent pour prendre l'ascendant alors que dans les oeuvres de ses prédécesseurs on avait un tout plus organique, plus équilibré, plus intime. Ca en fait peut-être une bonne porte d'entrée pour le genre. C'est davantage familier comme language en tout cas: le baroque est juste là derrière.

Je vais refaire un tour du côté de Byrd, Dowland et Prucell pour mieux cerner les différences de style.


Dernière édition par Cello le Mer 31 Mar 2010 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyDim 19 Sep 2010 - 17:00

J'aime bien écouter de temps en temps des oeuvres pour consort jouées "à l'ancienne", sur instruments modernes, avec le gros son de velours et le vibrato à papy. Ce qui est intéressant, c'est qu'on a parfois l'impression d'entendre une sorte de musique de chambre fin XIXe - début XXe, française peut-être, ou même carrément du Beethoven. Ça le fait surtout dans les fantaisies, où on pourrait se croire dans un mouvement lent contrapuntique de quatuor à cordes. Comme quoi, vraiment, la musique de consort est l'ancêtre de la musique de chambre, et ce genre d'interprétations hors-style a le mérite d'attirer l'attention sur cette parenté.


Consort Musicke - Page 2 51Bg6pGXd4L._SL500_AA300_Consort Musicke - Page 2 Wrc_cm10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Mar 2011 - 15:57

Retour sur Jenkins. Je suis de plus en plus conquis par sa musique en particulier par The Bell Pavan et la Pavan a 6 No. 2 in F Major. Je crois que je vais me faire le coffret Fretwork.

Consort Musicke - Page 2 51uZQYz%2B36L


Dernière édition par Cello le Jeu 3 Mar 2011 - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 2 Mar 2011 - 22:38

Pour moi, les tubes du disque, c'est :
- In nomine a 6 n°2 in E minor, avec le ralentissement trop mignon vers la fin.
- Suite n°7 for treble, 2 basses & organ in D minor, Fancy) : avec ce beau motif lent qui circule à travers l'orage.
- Pavan a 6 n°2 in F major, magnifique en effet... ample, candide, plein de couleurs. Quelle respiration !

The Bell Pavan, je ne vois pas ce que c'est. J'en déduis que tu écoutes le disque Savall ? Le disque Fretwork est carrément recommandable (leur son consort + orgue est vraiment superbe). Le reste du coffret, Antrav pourra mieux t'en parler. Moi, Locke et Lawes, je suis un peu moins fan, mais je connais mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 3 Mar 2011 - 15:13

Oui, c'est le disque Savall qui est sur Deezer mais quand viendra le temps des achats, ce sera Fretwork dont j'ai déjà les excellents Dowland et Byrd Mr.Red. Quant à cette Bell Pavan, j'ai cherché des informations mais je n'ai rien trouvé, si ce n'est qu'elle est en la mineur, si je me souviens bien. Je ne peux donc pas t'en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 26 Mai 2011 - 22:25

J'ai commencé l'exploration du petit coffret Fretwork et pour le moment c'est le cd Purcell que j'ai le plus écouté.
Il ne se refuse rien le petit Henry, certaines fois ça sonne vraiment dur à l'oreille tant les dissonances sont abruptes et absolument pas préparées.
C'est globalement varié, comme la Fantazia 7 qui commence avec une première partie homorythmique et langoureuse, avec des bizarreries en série (c'est assez jouissif d'ailleurs, à chaque accord on se demande comment il va enchaîner, et on très régulièrement surpris). Puis il enchaîne avec une partie beaucoup plus rythmée, dans un style un peu plus galant. Ça me fait penser à ces Toccatas qui commencent de manière totalement libre, avec une recherche incessante, puis qui se terminent avec une partie plus virtuose, de démonstration technique une fois que la démonstration contrapuntique et harmonique est terminée. C'est globalement les premières parties de ces Fantazias qui me semblent intéressantes, ensuite l'intérêt décline parfois légèrement.
Cette recherche forcenée d'écriture fait que parfois on ne sait plus trop où l'on se situe en terme historique. La Fantazia 9 est remarquable sur ce plan, les couleurs sont presque romantiques. Au niveau de ces couleurs, il me semble entendre aussi pas mal l'influence de Byrd.
Le jeu de Fretwork est délicieux, les dissonances amenées sans ostentation, les gradations dynamiques pertinentes. Bel équilibre aussi entre les voix.

Et je crois que je rêverai d'entendre ces pièces par des quatuors sur instruments modernes (l'introduction de la Fantazia 5, c'est impossible de déterminer à l'aveugle quelle est la période, c'est étonnamment proches des quatuors de Beethoven).
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 26 Mai 2011 - 23:18

Citation :
Puis il enchaîne avec une partie beaucoup plus rythmée, dans un style un peu plus galant. Ça me fait penser à ces Toccatas qui commencent de manière totalement libre, avec une recherche incessante, puis qui se terminent avec une partie plus virtuose, de démonstration technique une fois que la démonstration contrapuntique et harmonique est terminée.
C'est même plus direct, c'est une tradition forte dans les fantaisies pour violes. Byrd a, me semble-t-il, inauguré le procédé : longue première partie ricercaroïde, puis plusieurs épisodes dansés (où on passe souvent à trois temps). Parfois le thème est toujours apparenté au thème (lent) initial, auquel cas c'est souvent assez génial de l'entendre soudain transformé en mélodie de Gaillarde ; parfois c'est un épisode entièrement nouveau - et, poussé à bout, ce principe de juxtaposition contrastée donnera la Consort Suite. Il me semble que Purcell est plutôt dans la seconde approche, si je me souviens bien, une succession très libre et mouvementée.

Il y a un humour dans ces pièces...
Et dans l'écriture même : comme tu le soulignes, bizarreries en série, dissonances non préparées, surprises fréquentes. Tout ça revêt un aspect comique quand on lit la partition ; on peut même voir, pourquoi pas, une espèce de malice à la Debussy - qui s'évertuait dans ses devoirs à trouver d'élégantes façons d'esquiver la routine huilée que les profs attendaient de lui.
Les contours mélodiques sont parfois assez géniaux et presque anachroniques. Je ne connais pas les numéros des fantaisies, mais le thème de celle en Si bémol majeur (siiiib, do ré fa laaaab, sol fa miii... etc) est tout simplement magnifique.

Pour ma part je les ai déjà déchiffrées à la viole avec des compères, on les avait un peu massacrées (c'est plutôt dur) mais c'est un excellent souvenir. I love you
Content que tu apprécies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 7:45

jerome a écrit:
Les contours mélodiques sont parfois assez géniaux et presque anachroniques. Je ne connais pas les numéros des fantaisies, mais le thème de celle en Si bémol majeur (siiiib, do ré fa laaaab, sol fa miii... etc) est tout simplement magnifique.
Celle en si bémol majeur c'est la 5. Et oui cette mélodie semble sortie de nulle part, en tout cas ça ne ressemble à rien d'autre dans la production de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 9:16

Tiens, j'écoutais justement du Purcell...

J'ai gardé un très bon souvenir de ses Fantazias moi aussi. Dans le thème que vous citez, je vois qu'il y a un Lab associé à un Mi juste. C'est un genre de truc modal?


Dernière édition par Cello le Ven 27 Mai 2011 - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 11:59

Non non, c'est une petite acrobatie tonale. Le lab est sensé amener un emprunt au IV (d'entrée de jeu) mais on bifurque vers un V/V, d'où le mi bécarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 12:41

Voici le début :

Purcell : Fantazia a 4 n°5, Z.736 (11.6.1680)
Consort Musicke - Page 2 Purcel10

L'incipit du soprano introduit un la bémol dès la première mesure. Avant qu'on ait entendu le moindre la bécarre, Purcell ne stabilise donc pas du tout la tonalité : il lance tout de suite un (faux) emprunt au IV. La courbe mélodique a un charme puissant, une incongruité pleine de tendresse, dont l'expressivité langoureuse est à rapprocher du blues.

Les voix intermédiaires répondent en duo, exactement comme dans un madrigal. C'est le ténor qui endosse l'imitation mélodique et rythmique du soprano ; il passe au-dessus de l'alto (croisement) puis étend la sixte descendante initiale en saut d'octave. Cette tessiture assez haute, l'imitation d'un beau motif entendu juste avant et le saut de cordes rapide impliqué par l'octave descendante en noires incite naturellement le ténor à jouer expressif, dans l'esprit d'une viole soliste.

La partie centrale de la mesure 2 amène un V/V (dominante de la dominante, donc dominante de fa majeur) assorti d'une jolie couleur mineure (on aurait attendu le maintien d'un ré bécarre à l'alto au lieu du ré bémol, mais c'est évidemment 10 fois plus beau avec ce chromatisme). La basse est toujours en pédale de si bémol depuis le début, elle enveloppe et stabilise cette progression chromatique inquiète. Lorsque le mi bécarre arrive, la basse n'a toujours pas bougé : on se retrouve alors en position +4 (= la septième en bas dans un accord de dominante), une position souvent utilisée pour mettre un terme à une pédale de basse car elle rend cette note de pédale instable (elle forme désormais triton avec le soprano) et l'oblige à décharger cette énergie en descendant sur le ton inférieur.

L'emprunt au mineur (ré bémol à l'alto) aurait pu faire croire à une résolution en fa mineur (c'est-à-dire, en montant : lab - fa - do - fa sur la dernière blanche de la mesure 2). Mais Purcell fait une "résolution exceptionnelle" : non seulement il revient en majeur (la bécarre à la basse), mais il fait également descendre la sensible (le mi bécarre du soprano) d'un demi-ton. Elle échappe donc à son mouvement obligé ; c'est quelque chose de très courant, mais c'est assez cru, en ce que le triton sib-mi des voix extrêmes glisse parallèlement sur un second triton un demi-ton plus bas (la-mib). Tous ces demi-tons renforcent l'ambiance chromatique (et, entre parenthèses, ce glissement de tritons parallèles est une "signature" caractéristique de la grille de blues).

La première note de la mesure 3 est superbe. Purcell nous a ramenés sur la dominante du ton principal : la - fa - do - mib tendrait à se résoudre logiquement sur le I, sib - fa - sib - ré. Il fait entendre le ré au soprano, résolution naturelle de la tension de l'accord précédent, mais le reste ne suit pas : les trois voix inférieures prolongent les notes appartenant au V. On entend une couleur plus douce, un accord de quatre sons chargé d'une émotion particulière ; c'est une espèce de caresse musicale.

L'arrivée du I sur la 2e blanche de la 3e mesure n'est plus aussi stable qu'espéré : la cadence V-I s'est résolue sur un temps faible, et l'anticipation de la tierce ré a cassé la logique de l'enchaînement. Surtout, il minorise cette tierce au soprano : ce premier degré dont l'arrivée ne s'est pas déroulée? normalement prend une teinte sombre dont les belles vertus frissonnantes reposent entre les mains du joueur de dessus de viole. Autre détail marquant : l'alto, s'il participe rythmiquement au choeur grave appuyant ce mouvement cadentiel par une noire en contretemps, anticipe le si bémol de l'accord suivant alors que les deux voix inférieures répètent encore leur note précédente appartenant au V. C'est une dissonance passagère, un petit grincement qui fait sentir que rien ne se passe comme prévu dans cette cadence, la résolution est comme loupée, trébuchante.

Purcell ne fait donc du retour du I qu'une brève étape sans poids conclusif, le mouvement continue, toujours par glissements chromatiques descendants. La basse plonge sur un nouveau mi bécarre créant une seconde harmonie V/V - elle aussi colorée de mineur puisqu'on vient d'un accord contenant un ré bémol. C'est l'alto qui se charge de nourrir ces deux temps d'attente, par un mouvement de broderie très classique qui, faisant entendre un la bécarre, fait pressentir un repose sur la dominante "naturelle" du ton de si bémol (on attend fa - fa - la - do = le Ve degré).

Mais, poursuivant dans la tendance chromatique, Purcell fait prendre un virage expressif à cette voix d'alto : le dessin en broderie se termine unexpectedly sur un la bémol. Pour l'instrumentiste, c'est une incitation à vibrer car ce petit virage a une personnalité mélodique marquée. Le soprano est, de plus, immobile sur son long do grave : l'alto est, d'un point de vue purement sonore, bien à découvert à l'arrivée de la quatrième mesure, il a le champ libre pour faire chanter son joli motif et lui donner la nuance expressive qu'il souhaite.

A l'inverse de ce qui se passait au tournant des mesures 2 et 3, on revient à la dominante de si bémol majeur, mais l'arrivée du mi bémol (= la septième de l'accord V, au soprano) est retardée par un ré bécarre de passage, lequel est présenté conjointement au la bécarre de l'alto, les deux formant un intervalle de quarte qui donne un peu de rudesse à cette nouvelle harmonie inattendue.

On arrive enfin au fa au soprano, et à un vrai Ve degré disposé de façon stable, après un mi bécarre ascendant qui confirme, par un bref V/V sur pédale, un accord de fa majeur légitime et sans entourloupe : fa - la - do - fa, avec une basse bien plantée.

Like a Star @ heaven écouter par Fretwork sur Musicme Like a Star @ heaven N.B. : Mes remarques ont trait à la partition, plus qu'à l'interprétation de Fretwork.
Ici vous pouvez aussi entendre la version ralentie de l'abbé Romgeais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 15:01

Toujours fascinantes tes analyses même si beaucoup me passe au-dessus thumleft . Je vais voir ça... à la guitare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 36
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 15:54

@jérôme
C'est fou cette musique (et l'analyse ne l'est pas moins).
Je m'en vais découvrir ça plus en profondeur! (par contre ta remarque sur l'interprétation de Fretwork signifie qu'il y a mieux en magasin?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 16:22

Citation :
par contre ta remarque sur l'interprétation de Fretwork signifie qu'il y a mieux en magasin?
Je n'ai pas tellement d'avis sur la question discographique. Cette remarque avait plutôt trait au fossé existant entre l'immersion dans le texte lui-même et l'écoute d'une version particulière.

Après avoir passé une demi-heure à contempler quatre mesures, j'ai écouté la version Fretwork et tout ce qui avait pris des proportions énormes à la lecture paraissait soudain si rapide et effleuré que ce que j'entendais me semblait, paradoxalement, réducteur par rapport à toutes les possibilités du texte.

Leur version est sympa, j'aime bien leur reprise piano. Mais ce n'est pas pour autant idéal : question souplesse et lyrisme, ils sont quand même assez loin de dégager tout ce que les notes pourraient laisser rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2011 - 16:38

jerome a écrit:
Citation :
par contre ta remarque sur l'interprétation de Fretwork signifie qu'il y a mieux en magasin?
Je n'ai pas tellement d'avis sur la question discographique. Cette remarque avait plutôt trait au fossé existant entre l'immersion dans le texte lui-même et l'écoute d'une version particulière.

Après avoir passé une demi-heure à contempler quatre mesures, j'ai écouté la version Fretwork et tout ce qui avait pris des proportions énormes à la lecture paraissait soudain si rapide et effleuré que ce que j'entendais me semblait, paradoxalement, réducteur par rapport à toutes les possibilités du texte.

Leur version est sympa, j'aime bien leur reprise piano. Mais ce n'est pas pour autant idéal : question souplesse et lyrisme, ils sont quand même assez loin de dégager tout ce que les notes pourraient laisser rêver.
Ils ont réenregistré ces œuvres pour HM, c'est peut-être signe que cette gravure pour Virgin ne leur convenait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 36
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMar 14 Juin 2011 - 16:49

Je me suis donc procuré les fantaisies de Purcell par Jordi Savall et je suis enchanté alors que c'est à mille lieux de ce que j'écoute d'habitude.
Je suis bien tenté par le disque Fretwork sur Byrd et Dowland. Y trouve-t-on autant d'audaces harmoniques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMar 14 Juin 2011 - 17:06

Non, il y en a moins. Purcell est de loin le plus chtarbé du répertoire.
Si tu veux continuer dans la musique pour consort, effectivement ce double disque Byrd-Dowland-Fretwork est un très bon choix, mais attends-toi à une musique un peu plus "naïve" (plus ancienne, de toute manière). La souplesse de Savall, tu ne la retrouveras pas complètement non plus avec Fretwork ; un peu plus d'angles et de crin-crin.
L'autre choix, à mon avis c'est le disque Jenkins de Fretwork ; j'ai dû déjà le conseiller 2 ou 3 fois dans ce topic, je l'aime beaucoup.
Tout ça peut se tester en streaming au préalable, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMar 14 Juin 2011 - 18:06

Il faut prendre ça :
http://www.amazon.fr/Coffret-CD-Fretwork-English-Music/dp/B001BSH0YO

5 cd pour 10€ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 15 Juin 2011 - 8:55

Oui mais il n'y a ni Byrd ni Dowland dans ce coffret.

Pour moi, le carré d'as dans ce répertoire, c'est Byrd-Dowland-Jenkins-Purcell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 15 Juin 2011 - 11:20

Oui, mais il suffit de compléter par la suite avec ceci :
http://www.amazon.fr/Goe-Nightly-Cares-John-Dowland/dp/B00000J2PT
Et c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 15 Juin 2011 - 13:58

On va ruiner Resigned hehe .

Mais sur le fond, je suis tout à fait d'accord avec toi. Il y au moins 4 disques indispensables sur les 7 avec ces coffrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyMer 15 Juin 2011 - 19:36

Cello a écrit:
On va ruiner Resigned hehe .

Mais sur le fond, je suis tout à fait d'accord avec toi. Il y au moins 4 disques indispensables sur les 7 avec ces coffrets.
On ne va pas le ruiner, ça fait 7 cd pour 20€. Very Happy
Et puis franchement, cette musique le vaut bien.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5714
Date d'inscription : 03/01/2007

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 16 Juin 2011 - 9:19

Oui, bien sûr, c'était pour rire. Cela dit, une fois qu'on découvre un truc, surtout quand c'est aussi bon, les achats peuvent vite s'acculmuler Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 36
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 16 Juin 2011 - 10:26

Merci en tout cas pour les conseils. Je pense être encore à l'abri de la discopathie baroque, mais qui sait un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyJeu 16 Juin 2011 - 11:09

S'ils pouvaient sortir un coffret bradé avec les disques du consort Phantasm...
Ils ont enregistré pas mal de choses : l'intégrale Byrd, tout Purcell, les Jenkins a 6, etc.
Je connais juste leurs disques Byrd/Mico et l'Art de la fugue, et c'est carrément excellent.
Un style anglais, mais plus aristo que campagnard (un jeu net, mais ça gratte très peu), avec une pointe de sirop Italien, et à peu près rien de français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 EmptyVen 1 Juin 2012 - 23:48

Un livre très intéressant sur la musique pour consort de William Lawes en feuilletage gratuit sur amazon :
http://www.amazon.fr/Consort-Music-William-Lawes-1602-1645/dp/0954680979
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Consort Musicke - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Consort Musicke   Consort Musicke - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Consort Musicke
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Consort Musicke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: